1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Autohypnose et perte de poids - Résistance du corps?

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par Kbou, 19 Mars 2010.

  1. Kbou

    Kbou Membre

    Inscrit:
    18 Mars 2010
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    850
    Localité:
    Canada

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    J'essaie de pratiquer l'autohypnose depuis un mois, après avoir tout tenté pour perdre du poids (principalement localisé dans la partie centrale, soit ventre, torse et hanches).

    Je ne suis pas une adepte des régimes, mais je mange équilibré, ou du moins je l'espère. Je suis très active, même si ma tendinite au tendon d'achillle et mes douleurs au dos/bassin me limitent dans mes mouvements et me forcent à me reposer. Je marche 3h/semaine, je nage 1fois/semaine, je danse (salsa, hip hop, autres musiques rythmées) et je vais au centre de sport 1 à 2 fois semaine...Je fais tout ça en alternance, dépendant que j'ai eu le temps ou non de faire l'une de ces activités.

    Je me suis fait suivre 4 mois par un entraîneur de sport (de septembre à décembre 2009), et je n'ai pas perdu un gramme. J'ai suivi ses conseils alimentaires et sportifs et les seuls vrais résultats que j'ai eus, c'est l'amélioration de mon cardio et de ma force musculaire. Mon corps a refusé de lâcher un gramme ou un centimètre dans les régions que j'ai citées plus haut.

    Je précise également que j'ai fait trois ans de psychothérapie après ma séparation avec le père de mon fils. J'ai nettoyé une bonne partie de mon "système psychologique" encrassé par un passé familial assez lourd émotionellement (divorce mal vécu par tous les membres de ma famille, entre autres).

    Depuis un mois, je m'intéresse à l'autohypnose, après avoir utilisé la cohérence cardiaque grâce à laquelle j'ai appris à bien me détendre et à respirer profondément. L'autohypnose s'est imposée presque d'elle même par la suite...Mais j'avoue que je doute sur son effet sur moi, puisque je n'ai pas de résultats visibles/concrets.

    Je dirais même que depuis que je la pratique (peut-être incorrectement), j'ai pris 3 kilos! Je précise que je fais de l'embonpoint avec 1,65m pour 75 kilos!!! Je n'ai jamais pesé autant à part quand j'étais enceinte!

    Ma question est la suivante: Se pourrait-il que mon corps refuse encore de lâcher du lest (kilos et centimètres) et qu'il se défende en me faisant gonfler? Est-ce que ce phénomène a déjà été observé?

    J'utilise un CD d'autohypnose qui me convient pour l'instant, car il me permet vers la fin de la séance de placer ma phrase d'autosuggestion. Parfois je me réveille pour la dire (même si j'ai tjs l'impression d'être bousculée), et d'autres fois je ne me réveille qu'à la fin de la séance.

    J'ignore si j'arrive à un état de transe ou autre, car je m'endors tout le temps, parfois complètement, parfois partiellement.

    Est-ce normal que je m'endorme? Dans ce cas, la phrase d'autosuggestion que je dois répéter à un certain moment, fonctionnne-t-elle?

    Je fais la séance la nuit, car c'est le seul moment de la journée où je eux être vraiment tranquille.

    J'espère que vous pourrez m'éclairer et je vous remercie d'avance pour vos réponses.
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    A quelle point cela vous parait difficile de perdre du poids, spontanément, sur une échelle de 0 à 10? (0 = super facile; 10 = impossible)
     
  3. Kbou

    Kbou Membre

    Inscrit:
    18 Mars 2010
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    850
    Localité:
    Canada
    J'avoue que je désespère un peu de voir la balance afficher un poids normal. Aussi, je dirais 7/10.
     
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Votre phrase d'auto suggestion est elle bien adaptée ou contient elle la suggestion de ne rien changer pour l'instant ?

    8)
     
  5. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    alors il y a des raisons émotionnelles ancrées dans le passé qui vous empêchent de perdre du poids....
    et ce n'est pas seulement dû aux échecs précédents...
    cela peut être au choix, en plus des échecs précédents, :
    -l'excès de poids ds la famille,
    -l'impression que le poids fait partie de vous
    -des épisodes anciens de prise de poids incontrôlables,
    -des compensations alimentaires encore présentes chez vous ou ds votre famille,
    -...
    solution : se débarrasser de tous ces trucs anciens qui n'ont aucun rapport avec votre situation actuelle...
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    S'il y a eu redistribution de la masse non souhaitée au profit de la masse musculaire,
    le mécanisme est donc en cours et resterait à le parfaire ?

    8)
     
  7. Kbou

    Kbou Membre

    Inscrit:
    18 Mars 2010
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    850
    Localité:
    Canada
    J’aimerais d’abord vous remercier tous d’avoir répondu à ma question. Désolée pour la longueur de ma réponse, mais je tenais à vous fournir du contexte précis.

    Surderien,

    Ma phase d’autosuggestion ne contient que des termes positifs, mais j’ignore si elle est adaptée. Je vous la communique non sans une certaine gêne :

    « Tous les jours je maigris et je suis rassasiée. J’atteins facilement 60 kilos à la mi-mai » (Je précise que j’ai débuté l’autohypnose il y a plus d’un mois).

    Depuis que je lis les interventions te tout un chacun dans les autres sujets de ce forum, je me suis effectivement interrogée sur le contenu de ma suggestion et sa pertinence pour ma situation.

    S'il y a eu redistribution de la masse non souhaitée au profit de la masse musculaire, le mécanisme est donc en cours et resterait à le parfaire ?
    C’était en partie le sens de ma question initiale, parce que je sens ma masse musculaire et les autres parties de mon corps sont presqu’exempts de gras. Mon entraîneur sportif n’en revenait pas. Il s’est esclaffé « Vous avez perdu du gras partout ailleurs sauf dans la partie centrale de votre corps. Normalement, mes clients perdent des kilos et du gras après le type de programme que vous avez suivi ! ». Et moi dans ma tête, j’ai ajouté « Et moi, apparemment, je ne suis pas comme tout le monde ».

    Serais-je sur la bonne voie et me faudrait-il simplement trouver le processus qui me convient ? Avez-vous des suggestions ?


    Valikor,

    Des raisons émotionnelles ancrées dans le passé sont certainement sous-jacentes, mon problème c’est comment faire en sorte que mon inconscient (?) arrête de fonctionner comme auparavant, soit de « produire du gras certainement pour me protéger des autres ».

    Petite, tout le monde autour de moi – du médecin à mes proches parents – me disaient tout le temps « Tu es grosse, il faut maigrir ». Quand des membres de ma famille ou des amis m’abordaient après une longue période d’absence, leur première question c’était « Alors, tu as maigris ? Tu as pris du poids ? ». J’étais justement définie par mon poids et convaincue que j’étais grosse.

    Même quand j’ai perdu du poids – vers l’âge de 15 ans et de 20 ans – je me trouvais grosse. Je n’ai pas suivi de régime précis et en faisant du sport, surtout du jogging.

    Depuis que j’ai pris le temps de réfléchir sur ma vie et qui je suis, je réalise que je n’étais pas si grosse que ça quand j’étais petite. Certes, à 12 ans je faisais 57 kilos, mais je mesurais quand même 160 cm ! J’ai grandi vite et je me suis tassée vite aussi. Les gens pensaient que j’étais la sœur aînée et que ma grande sœur était la cadette (elle est plus petite et plus mince que moi, et a 5 ans de plus que moi)

    Excès de poids dans la famille : il y en a, mais pas plus que ça. À part une tante bien enveloppée, je n’ai pas d’obésité grave ou morbide dans ma famille.
    Mon père a peut-être une dizaine de kilos à perdre. Ma mère, qui vit actuellement une période de dépression, en a perdu beaucoup. Ma sœur a pris du poids et a elle aussi une bonne dizaine de kilos à perdre. Mon frère – lui aussi a fait l’objet de remarques sur l’embonpoint dans sa jeunesse – n’a aucun problème de poids maintenant, car il fait du sport régulièrement et mange bien (équilibré et varié).

    Épisodes anciens de prise de poids incontrôlables : Mes prises de poids sont plutôt graduelles et elles se manifestent à des moments de fortes déprimes ou d’incompréhension dans mes relations amoureuses. J’oscillais entre 62 et 67 kilos ces dernières années. À 62 kilos j’étais bien, mais c’est vrai que ma vie autour était bancale. Ma fatigue latente est devenue trop prenante et la balance a commencé à monter tranquillement depuis 2004. C’est en 2008 que j’ai perdu le contrôle et plus aucun effort de perte de poids n’avait d’effet. Et aujourd’hui j’oscille entre 75 et 77 kilos.


    Compensations alimentaires : Effectivement, je compensais mon mal-être dans l’ingestion de certains aliments : le chocolat, les aliments très sucrés (fruits secs, miel, sirop d’érable), parfois gras (noix, cacahuètes), le café très sucré, le pain, le riz, parfois le vin et le tabac (ce n’est pas un aliment, mais je l’y inclus. Le recours à la cigarette a duré un an et j’y ai mis fin, car j’ai réalisé que la fumée de la cigarette n’allait pas régler mes vrais problèmes. Je fumais seule).
    Mais depuis deux mois environ je ne compense plus autant et j’ingère vraiment moins de nourriture qu’auparavant. Idem pour le chocolat (6 carrés de chocolat noirs dans mes pics les plus hauts et rares), le miel et autres. Je mange plutôt normalement.

    Solution : Se débarrasser de tous ces trucs anciens qui n'ont aucun rapport avec votre situation actuelle.... Je suis bien d’accord avec vous. Et comment dois-je m’y prendre ? Si je dois passer par un professionnel, quel type d’hypnothérapeute dois-je rechercher ?

    Mille fois merci d’avoir pris le temps de me répondre !
     
    sophie83 apprécie ceci.
  8. MARY3

    MARY3 Membre

    Inscrit:
    15 Décembre 2009
    Messages:
    122
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1620
    Localité:
    Mouscron Belgique
    Pour votre phrase d'autosuggestion je crois que le mot "maigrir" n'est pas l'idéal.
    Le neuropsychiatre qui nous forme nous dit de ne jamais employer "maigrir" car l'inconscient décompose et retient "aigrir" il est préférable d'employer d'autres synonymes qui vous conviennent tel que "MINCIR, S'AFFINER, FONDRE"
    De même arrivez vous à vous voir en visualisation, réellement comme vous voudriez être? Avez-vous une image nette de la façon dont vous serez lorsque vous aurez atteint le point souhaité?
    N'hésitez pas à vous projeter, en état hypnotique dans le futur.
    Visualisez également les félicitations que vous recevez de vos collègues pour votre nouvel aspect physique, écoutez leurs commentaires, écoutez les parler entre eux en disant à quel point votre minceur vous vas bien ...
     
    sophie83 apprécie ceci.
  9. Kbou

    Kbou Membre

    Inscrit:
    18 Mars 2010
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    850
    Localité:
    Canada
    Merci Mary 3 pour votre suggestion que j'ai suivie. J'ai finalement changé ma phrase d'autosuggestion et j'ai remplacé maigrir par fondre. Je m'exerce chaque jour à me visualiser avec 15 kilos en moins, à ressentir mon état, la légèreté que je recherche, etc. Par contre, je ne me sens pas à l'aise à imaginer la réaction de mes collègues, vu que je cherche à "m'alléger" pour moi d'abord, afin de pas avoir à changer de garde-robe et de continuer à exercer mes activités physiques habituelles, comme le jogging, la danse...en effet avec 15 kilos en plus, je suis vraiment plus lourde et je le sens sur mes articulations.

    J'essaie également d'y croire, de me dire que j'y arriverai et de renforcer ma motivation...

    Je verrai ce que ça donne!

    Au fait, comment me projeter dans le futur en état hypnotique, surtout qu'à chaque séance d'AH, je m'endors?
     
    sophie83 apprécie ceci.
  10. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello Kbou,

    Déjà je vous félicite, quand je vous lis, j'ai l'impression que vous avez une bonne connaissance de vous même et je pense que vous êtes sur la bonne voie.
    J'attire votre attention sur deux phrases que vous avez dites:
    Pour cela je voudrai vous dire: "Vous savez tout le monde n'est pas vraiment comme tout le monde". Chacun et tous, on a notre écologie personnelle, nos passés et nos vies et chacun et tous, ou en tout cas beaucoup, on a voulu, un jour ou l'autre, se protéger des autres, avec un mécanisme inconscient qui s'est mis en place. Vous voyez à quoi ressemble une auto-tamponeuse, il y a une grosse bouée en caoutchouc autour pour la protéger, c'est bien, c'est très adapté pour une auto-tamponeuse, vous aimez les auto-tamponeuses ?

    Comme c'est curieux ce passage, du coup, enfin je trouve.

    Et je suis d'accord avec la remarque de Mary3, sur le choix des mots de la suggestion, maigrir... m'aigrir, moyen. "Fondre", perso ça me fait penser à la glace qui se dissout en flaque et du coup mon choix perso serai "affiner" mais c'est peut-être une histoire d'imagerie personnelle.

    Voilà, en espérant que mon mon message rester léger :D je vous souhaite bon courage.

    Cordialement
    Corfinas
     
    sophie83 apprécie ceci.
Chargement...