Formation Hypnose

besoin d'aide : métaphore peu subtile, arrêt du tabac

  • Initiateur de la discussion maicricri
  • Date de début
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
bonjour, je suis en formation et je suis sur une devoir et j'ai besoin d'aide : voila : sujet : homme 37 ans, veut arreter de fumer, originaire de Provence et rugbymen

Ma métaphore :

Dans le village voisin il y avait un potier, très arrogant et très riche. Il faisait faire ses poteries par des employées qui travaillaient pour un salaire de misère. Ces jeunes filles qui étaient belles et fraiches avant de travailler pour lui, se retrouvaient pales, les yeux cernés et épuisées. Le potier n’en avait rien à faire du moment que sa cheminée fumait et fumait. Tout son atelier croulait sous les poteries en attente de passer au four. De haut en bas et de l’entrée au fond de l’atelier, il y avait des poteries, des centaines de poteries, des milliers de poteries qui ruinaient la santé des ouvrières qui, du matin au soir, respiraient la fumée du four et subissaient la chaleur du feu. Un jour le ramoneur, noir de suie et empestant la fumée, l’a mis en garde : attention, à trop en vouloir, on finit par ne plus rien avoir. Si tu ne ramone pas ta cheminée, tu risques l’incendie et la mort. Prends garde à toi. Arrête de faire fumer ta cheminée !!! laisse la se reposer. Tu ne veux quand même pas te ruiner n’est-ce pas ? tu ne veux pas causer le malheur des tiens, n’est-ce pas ? Le potier ne l’a pas écouté, à regarder ses ouvrières couvertes de suie qui toussaient du matin au soir, et n’a pas réagi. Cette même nuit, il fut réveillé par un gros nuage de fumée. Sa maison commençait à bruler !!!!! Il réussit in extremis à arrêter les flammes. Mais la moitié de son atelier était déjà parti en fumée. Le lendemain, il a fait ramoner sa cheminée et à changer son fusil d’épaule. Il n’est plus potier et s’est reconverti dans le maraichage. Il fait pousser de beaux et bons légumes, qui grandissent et murissent au bon air et au soleil. Sa famille lui est reconnaissante et ses ouvrières sont devenues jardinières.

Mon correcteur :

OK
On a un postulat, et un element declencheur. Là le souci c est que tu ne prends pas en compte le besoin de ton sujet.
Il lui arrive une tuile et il comprend qu'il vaut mieux faire autrement. C'est comme si on annoncait le cancer des poumons a ton patient, ok il sera au pied du mur, mais arretera t il pour autant ?? Combien continuent quand meme ??
Ton patient sait deja que fumer tue !!! Mais il en a besoin, pourquoi ???

On a deja vu cela avant, rappelle toi si le message n est pas clair, ta metaphore sera forcement erronée.

Quel est le message ? Ici le seul que je vois est "attention, tu risques d'aller à la catastrophe". Oui il le sait, c est pour ça qu il te consulte.

a quoi repond la cigarette?? besoin de s isoler, de destresser, de se reconfrorter ... ?

Et là c est a toi de mettre ceci en avant par l'element declencheur. C'est ca qui delivre le message et fait la lumière sur le vrai besoin.

Quelqu'un pourrait m'aider ?? car avec ce que je sais du patient il me semble difficile de dire quels sont ses besoins
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Merci Nossolar, effectivement, tu as raison, j'apprécie vraiment votre aide tous, la formation à distance c'est pas des cours en direct avec discussion mais bon, c'était moins cher pour moi
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Mais de rien :)

Oui je pense aussi que la formation à distance provoque parfois un manque de discussion, et pourtant la technologie sait faire que l'on pourrai utiliser la webcam.
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
je pense que rien ne vaut une vrai classe avec des discussion, moi ça me manque en tout cas, mais je vais y arriver, car ça me passionne et que de toute façon je me suis engagée dans cette formation, mais grace au forum, j'avancerais un peu mieux, merci encore
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Pourrions nous avoir le corrigé du coup, quand ce sera le moment ???
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
bien sur lol pas de souci
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
corrigé :( :
Encore une fois, ton element declencheur ne joue pas son role qui est de devoiler le message.

L'entraineur lui met un coup de pression, et là tout d'un coup, "Il se rendit compte tout

à coup, qu’il engloutissait ces céréales aux abricots de Provence pour

avoir un petit gout de son vrai domicile,"

Il doit se passer quelque chose pour que cela soit demontré. C'est ç a l'élément declencheur.
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Déjà, merci de ton retour

Comment comprends tu le message de ton correcteur ?
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
Mais oui, ton correcteur a raison... je n'ai pas osé te le dire mais je me suis dit la même chose en lisant ton dernier texte.... et puis trop compliquée comme histoire, faut que tu allèges sur des détails qui ne changent pas grand chose à la problématique de ce fumeur... Personnellement, je suis persuadée que la réponse se trouve dans l'analyse de la petite histoire de l'âne.

Le postulat : l'âne est tombé dans le puy
Le problème : il cherche l'aide à l'extérieur
L'élément déclencheur : les villageois baissent les bras devant l'ampleur de la tâche et préfère l'enterrer vivant !
La solution : l'âne ne veut pas mourir, alors l'instinct de survie le fait se débarrasser de toute cette terre qui s'accumule sous lui.... et avoir une idée aussi géniale que simplissime
Moralité : never give up ! faut se bouger car tant qu'il y a de la vie, il y a des solutions...

Donc... pour en revenir à ton devoir...

- Le postulat : un homme jeune fumeur
- Le problème : son statut de fumeur lui confère une place au sein de son groupe de fumeurs (appartenance fumeur). Il sait que c'est mauvais pour sa santé mais s'enfonce dans son problème car la pression de quitter le groupe lui fait encore plus de mal - ou bien essaie l'isolement, comme te l'a suggérer ton correcteur la première fois, la peur des autres... mais je le sens pas trop, sauf s'il s'agit d'addiction à la drogue... c'est toi qui voit...
- L'élément déclencheur : il se passe un truc de grave (une chute, une très mauvaise nouvelle, un truc qui crée une rupture dans ton histoire) qui lui fait prendre conscience que son "problème" n'est pas capital.
- La solution : garder entière ses valeurs d'appartenir au groupe sans les inconvénients....

Moralité : pour (appartenance au groupe)... fumer crée des inconvénient très grave.... alors que solution très avantageuse... voir héroïque !

Ca t'aide ?..... je suis curieuse de savoir ce que pourrait en dire ton correcteur
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
L'exemple de l'âne fonctionne très bien, un peu moins bien sur la deuxième partie. (le corrigé)

Pour l'âne au départ, (postulat) il lui arrive une tuile.
Le fait d'être un homme fumeur est ce pour toi la tuile, Celine ?

Le postulat, je le vois plutôt dans l'addiction, c'est à dire que ce fumeur n'a plus le choix que de fumer. Même s'il veut arrêter, il n'y parvient pas
Le problème : C'est la cigarette qui lui dicte sa conduite contre sa volonté, et cela il le vit mal, et en plus c'est mauvais pour sa santé. En plus, ça précipitera son arrêt du sport.

L'élément déclencheur par exemple) Faire du sport pour lui devient de plus en plus compliqué, il a le souffle court. N'a t'il d'ailleurs pas remarqué qu'après une longue course, il est vraiment essoufflé ? Bientôt, il devra prendre sa retraite sportive à cause de cette fichue clope, et il en a juste vraiment pas envie ! Il a vraiment remarqué que les non fumeurs en bavent bien moins, sont plus à l'aise sur le terrain, courant plus vite..et ont une bien meilleure visite médicale.

Solution : juste faire comme eux pour continuer longtemps son sport fétiche, et aussi ne pas se faire recaler à la visite médicale (obligatoire quand on pratique un sport)

Moralité de l'histoire (ex) : nous pouvons beaucoup apprendre des autres et les prendre comme modèle dans ce qui nous intéresse vraiment

Voili, voilou
 
Dernière édition:
  • J'aime
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Maicriri pour prendre ton expérience personnelle, qu'est ce qui a fait que tu as voulu prendre des cours ? (ce n'est pas la réponse qui m'intéresse, mais bien la compréhension que tu vas en faire)
Ton élément déclencheur est là !
Postpose le a ta métaphore.
 
  • J'aime
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
hum.
Parfois on se trimballe des boulets sans qu'on ne sache plus pourquoi, et pourtant ils nous handicapent, nous pompent notre énergie, nous empêchent de nous déplacer librement, nous entravent les mains... comme si on se déplaçait en permanence avec un gros et lourd ballon dans les mains... jusqu'au jour où l'on se rend compte qu'on n'en a tout simplement pas besoin et qu'on décide de s'en libérer, de s'en débarrasser, de l'envoyer au loin, loin, loin et enfin là, enfin, en faisant un essai on se rend compte qu'on peut transformer, donner un grand coup de pied pour envoyer au loin ce poids inutile dont on peut enfin se débarrasser et le regarder s'éloigner de plus en plus pendant qu'on se sent de plus en plus libre, et là pouvoir bouger, courir librement, la respiration aisée, facile, naturelle... plein de vie et d’énergie...
 
  • J'aime
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Très joli Prudence ;)
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
100% d'accord avec Prudence...

maicricri à dit:
bonjour, je suis en formation et je suis sur une devoir et j'ai besoin d'aide : voila : sujet : homme 37 ans, veut arreter de fumer, originaire de Provence et rugbymen
La métaphore sur le potier... 1er message...

Mon correcteur : OK
On a un postulat, et un element declencheur. Là le souci c est que tu ne prends pas en compte le besoin de ton sujet.
Il lui arrive une tuile et il comprend qu'il vaut mieux faire autrement. C'est comme si on annoncait le cancer des poumons a ton patient, ok il sera au pied du mur, mais arretera t il pour autant ?? Combien continuent quand meme ??
Ton patient sait deja que fumer tue !!! Mais il en a besoin, pourquoi ???

Jumb, pour moi le postulat est bien le fait que le jeune homme fume, c'est bien ça "la tuile" car fumer provoque des dommages, il n'y a aucun doute là dessus.... et dans la 1ère métaphore de Maicricri, le correcteur était OK pour dire que le potier arrogant accro à produire ses poteries était le postulat de départ car l'arrogance est la tuile qui lui fait occulter sa sécurité et celle de sa famille... et conclusion, sa cheminée prend feu, l'élément déclencheur... mais perso, j'ai compris que le correcteur voulait creuser la question du POURQUOI le potier changerait ?... pourquoi changer ?... par exemple l'âne a cesser de braire, non pas parce qu'il était mort mais parce qu'il a rassemblé toutes ses forces pour monter sur le tas de terre et ne PAS mourir... l'instinct de survie est un puissant révélateur.... Alors qu'est ce qui donnerait envie au potier arrogant de faire ramoner sa cheminer ? Si ce n'est de prendre soin de sa famille ou sauvegarder son honneur de potier, pérenniser son affaire... bref... Les fameuses MOTIVATIONS... comme dit Prudence.... quelque chose de plus grand que son malheur.... le genre de SOLUTION qui donne envie de se battre malgré la difficulté....
 
  • J'aime
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
je m'enlisais dans ce texte, comme dit, c'est ma première métaphore non subtile, je débute. Donc j'ai préféré carrément changer et faire un autre texte
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Pour Nossolar, j'étais déçue car je pensais avoir bien fait. Donc je vous publie le texte que j'ai corrigé avec les indications du correcteur :

Dans un village de Provence, comme dans beaucoup de villages d’ailleurs, il y avait un club de foot. Cette équipe avait un capitaine fort apprécié de tous, c’était un bel athlète qui respirait la santé. Tout se passait très bien pour lui. Un jour, une grosse voiture noire, vitres fumées noires, s’arrêta devant le stade un soir d’entrainement. Un homme en sorti, un gros cigare à la main qui empestait le tabac dans un rayon d’un mètre autour de lui. Cet homme était un recruteur pour une équipe de la capitale. Le moteur de sa voiture continuait à tourner et le pot d’échappement crachait ses vapeurs nauséabondes. L’homme regarda tout l’entrainement en continuant à fumer. A la fin, il demanda à parler au capitaine et lui proposa de le recruter pour son équipe. Le capitaine accepta, flatté et fier d’avoir tellement d’importance. Il suivi le recruteur à Paris. Le ciel de la capitale était souvent gris avec de gros nuages de fumée. Il ne s’y sentait pas si bien que ça, même si c’était lui qui avait pris la décision de venir. Pour compenser, il se mit à manger des céréales, dès que quelque chose le contrariait où dès que ses amis lui manquaient, il engloutissait des bols et des bols de céréales. Tant et si bien qu’il commença à prendre du poids, son jeu s’en ressentit et il joua de moins en moins bien. Bien souvent il se retrouva sur le banc de touche à regarder les autres jouer. Il était devenu inadapté, son corps le ralentissait. Un jour l’entraineur leur dit qu’ils allaient partir en stage d’une semaine dans son village afin de se préparer pour le match de du dimanche. Il fit ses valises, heureux et excité. Tellement excité qu’il en oublia ses céréales. Oh, se dit-il ce n’est pas grave, j’en achèterais là-bas. Il avait réservé des billets d’entrée pour le match pour sa famille et ses amis. Sa mère est même venu le voir à l’entrainement comme quand il habitait encore à la maison. Il était très très heureux de la voir. Il lui dit « comme je suis content de te voir, si j’avais su que tu allais venir, je t’aurais demandé de me ramener des céréales, je les ai oubliées à Paris et je ne peux pas aller en acheter ». Sa maman était très étonnée et lui dit : toi ? des céréales ?? mais tu n’as jamais aimé ça ! Tu en prenais chez Mamie, quand tu dormais là-bas mais c’était surtout pour lui faire plaisir. Ils t’ont changé jusque dans tes gouts ! Puis il vit une autre silhouette familière avancer tout doucement vers eux. C’était Sabine, sa petite amie d’avant son départ, il était tellement heureux de la voir. Dans son regard il vit de l’amour mais aussi autre chose, il vit de l’étonnement et même un peu de déception devant son embonpoint. Il se rendit compte tout à coup, qu’il engloutissait ces céréales aux abricots de Provence pour se rappeler Sabine, dont la peau sentait toujours un peu l’abricot et pour oublier qu’il était loin d’elle et qu’elle lui manquait terriblement dans cette ville où il ne voyait pas le soleil à cause de toutes ces cheminées fumantes. Finalement une partie de lui, peut-être la plus intelligente, lui fit prendre conscience de tout cela. Au fil des jours d’entrainement il réalisait qu’ici, il ne portait pas d’attention à ces céréales, il n’en avait pas besoin et puis son poids s’en ressentait, il s’amincissait. Le dimanche arriva et avec lui le match. Il commença en tant que remplaçant mais l’un de ses coéquipiers se blessa et il prit sa place. En perdant du poids, il avait retrouvé toute sa fougue au jeu et marqua même les deux buts qui firent gagner son équipe. Son entraineur fut content et, comme la trêve hivernale débutait, il lui permit de rester une semaine chez lui, avec sa famille et Sabine. Ils s’étaient retrouvé tous les deux. Il alla même passer une nuit chez sa grand-mère avec elle, mais au petit déjeuner, quand sa Mamie voulut lui préparer un bol de céréales, il refusa gentiment et lui dit que ça lui était interdit désormais car il devait faire attention à son poids pour rester performant. Il vit à nouveau de l’admiration dans les yeux de Sabine qui lui annonça qu’elle avait trouvé un poste à Paris et qu’elle allait le rejoindre.

Il repartit à Paris, gonflé à bloc. Sabine le rejoignait, il était à nouveau en équipe première et il se rendait compte que les céréales faisaient à présent partie du passé. Il n’a plus besoin d’elles pour se rappeler de l’odeur de Sabine, puisqu’elle sera bientôt tous les jours auprès de lui.
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Nossolar, j'ai voulu prendre des cours car l'hypnose m'attire et que je pense que je peux m'y retrouver
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
maicricri à dit:
j'étais déçue car je pensais avoir bien fait.
Allez une petite métaphore pour toi :)

C'est l'histoire d'un jeune médecin débutant ses études, un jour un homme tomba par terre devant lui, il ne respirait plus, il pensa à ses cours et les metta en œuvre avec une grande fierté.
Hélas cette personne mourut....il était très déçu de ne pas avoir réussi a sauvé cette personne, ce jeune médecin pensait de lui qu'il était un incapable.
Tellement déçu, qu'il décida d'arrêter ses études de médecin et dépité il alla au café du coin pour s'enivrer d'alcool.
Étant très inhibé d'alcool il quitta le café, avec toutes ses idée noires, il décida de se suicider... le poids de ne pas avoir su sauver cette personne était trop lourd pour lui.
il partit dans la forêt avec une corde, au moment ou il allait franchir le pas, un ange lui apparu, il était tellement alcoolisé, qu'il ne savait dire si il était vraiment là ou bien si c'était juste le fruit de son imagination.
L'ange lui dit "Je sais ce que tu es en train de faire et je sais pourquoi tu veux le faire, mais ce que tu ne sais pas c'est que tu es en train de tuer 302 personnes"
Le jeune médecin, lui répondit, "Même si j'ai bu, je sais encore que 1 + 1 = 2, alors si je me tue je ne sais pas tuer toute ces personnes"
L'ange lui répondit, "C'est justement là ou tu te trompe, car si tu continues tes études de médecin, tu sauveras plus de 300 personnes !"
Comment pourrais je te croire lui rétorqua la médecin ?
Et l'ange répondit, "Tout simplement parce que tu es la 300ième personnes que je sauve et à l'époque quelqu'un m'a raconté cette même histoire, alors penses tu que j'ai bien fait de la croire ?...."
 
  • J'aime
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Donc ma métaphore à été validée, grâce à vous tous, mdr, je ne suis pas au bout de mes peines, mais à ma décharge, ce n'est que ma première
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Super pour toi :)

De notre coté on t'envoie notre facture :p elle est comme l'eau de mer, salée :D
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Bravo, c'est le début d'une grande aventure.
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
Bravo Maicricri ! C'est vrai que ta dernière version est de loin la meilleure... ravie d'y avoir participé, ça a été passionnant de t'aider
 
  • J'aime
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
et bien je vous envoies donc un grand seau d'eau salée mdr !!! avec toute ma gratitude bien sur lol
 
  • J'aime
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
oh mais je vous rassure,je ne vais pas en rester là, vous resterez mes correcteurs si vous le voulez bien, comme dit, ce n'est que ma première métaphore mdr;)
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
Avec plaisir :)
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Dommage que vous soyez tous loin :(
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Non non, nos messages sont à quelques centimètres l'un de l'autre :D:D
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Tu es en Alsace, Bas-Rhin, Haut-Rhin ??? Ce nom de village me dit quelque chose... ah, oui, les poteries !!!!
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
Mais non, on est là, tout près.... en tous cas, n'hésite pas à faire retentir la cloche des notifications quand tu auras besoin ;)
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Oui Jumb, les poteries, mais j'ai vécu à coté de Golbey lol
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
D’où ta première métaphore avec le potier...
 
Vous aimerez:
Blandine
  • Question
  • Blandine
Réponses
6
Affichages
1 K
Blandine
Blandine
Prudence
  • Discussion verrouillée
  • Question
  • Prudence
Réponses
28
Affichages
3 K
Prudence
Prudence
M
  • Question
  • Métaphore
Réponses
11
Affichages
2 K
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Nouveaux messages
surderien
Réponses
34
Affichages
5 K
jeangeneve
jeangeneve
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
21
Affichages
496
ConscienceHarmonie
ConscienceHarmonie
C
  • Question
  • CHANTALE
Réponses
1
Affichages
68
Durand01
Durand01
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut