besoin d'aide : métaphore peu subtile, arrêt du tabac

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par maicricri, 30 Janvier 2017.

  1. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    bonjour, je suis en formation et je suis sur une devoir et j'ai besoin d'aide : voila : sujet : homme 37 ans, veut arreter de fumer, originaire de Provence et rugbymen

    Ma métaphore :

    Dans le village voisin il y avait un potier, très arrogant et très riche. Il faisait faire ses poteries par des employées qui travaillaient pour un salaire de misère. Ces jeunes filles qui étaient belles et fraiches avant de travailler pour lui, se retrouvaient pales, les yeux cernés et épuisées. Le potier n’en avait rien à faire du moment que sa cheminée fumait et fumait. Tout son atelier croulait sous les poteries en attente de passer au four. De haut en bas et de l’entrée au fond de l’atelier, il y avait des poteries, des centaines de poteries, des milliers de poteries qui ruinaient la santé des ouvrières qui, du matin au soir, respiraient la fumée du four et subissaient la chaleur du feu. Un jour le ramoneur, noir de suie et empestant la fumée, l’a mis en garde : attention, à trop en vouloir, on finit par ne plus rien avoir. Si tu ne ramone pas ta cheminée, tu risques l’incendie et la mort. Prends garde à toi. Arrête de faire fumer ta cheminée !!! laisse la se reposer. Tu ne veux quand même pas te ruiner n’est-ce pas ? tu ne veux pas causer le malheur des tiens, n’est-ce pas ? Le potier ne l’a pas écouté, à regarder ses ouvrières couvertes de suie qui toussaient du matin au soir, et n’a pas réagi. Cette même nuit, il fut réveillé par un gros nuage de fumée. Sa maison commençait à bruler !!!!! Il réussit in extremis à arrêter les flammes. Mais la moitié de son atelier était déjà parti en fumée. Le lendemain, il a fait ramoner sa cheminée et à changer son fusil d’épaule. Il n’est plus potier et s’est reconverti dans le maraichage. Il fait pousser de beaux et bons légumes, qui grandissent et murissent au bon air et au soleil. Sa famille lui est reconnaissante et ses ouvrières sont devenues jardinières.

    Mon correcteur :

    OK
    On a un postulat, et un element declencheur. Là le souci c est que tu ne prends pas en compte le besoin de ton sujet.
    Il lui arrive une tuile et il comprend qu'il vaut mieux faire autrement. C'est comme si on annoncait le cancer des poumons a ton patient, ok il sera au pied du mur, mais arretera t il pour autant ?? Combien continuent quand meme ??
    Ton patient sait deja que fumer tue !!! Mais il en a besoin, pourquoi ???

    On a deja vu cela avant, rappelle toi si le message n est pas clair, ta metaphore sera forcement erronée.

    Quel est le message ? Ici le seul que je vois est "attention, tu risques d'aller à la catastrophe". Oui il le sait, c est pour ça qu il te consulte.

    a quoi repond la cigarette?? besoin de s isoler, de destresser, de se reconfrorter ... ?

    Et là c est a toi de mettre ceci en avant par l'element declencheur. C'est ca qui delivre le message et fait la lumière sur le vrai besoin.

    Quelqu'un pourrait m'aider ?? car avec ce que je sais du patient il me semble difficile de dire quels sont ses besoins
     
  2. nseaprotector

    nseaprotector

    Inscrit:
    2 Août 2016
    Il est rugbyman tu peux lui raconter l'histoire d'un joueur de foot qui était apprécié de son équipe il en était même le capitaine [...] jusqu'au jour ou il est devenu accro aux céréales a tel point qu'il prenait du poids et plus il mangeait des céréales plus il devenait accroc et son addiction pour les céréales a fini par l'éloigné du groupe, les joueurs ont commencés par désigner un nouveau capitaine [...] jusqu' au jour ou [...] et depuis [...]

    Je ne vais pas faire ton devoir mais une métaphore peut se construire simplement en suivant un schéma du genre:
    1) Il était une fois
    2)Et tous les jours X
    3) Jusqu'au jour , un beau jour
    4) Et a cause de cela (les conséquences)
    5) Jusqu'a ce que finalement (événement)
    6) Et depuis ce jour là
     
  3. Celine346822

    Celine346822

    Inscrit:
    22 Janvier 2017
    Bonjour.... et bien, tu sais que c'est un homme de 37 ans et à lire ta métaphore, j'ai l'impression que ton potier est un vieux bougre, donc rajeunit le un peu, fais le beau et plein de vigueur car à 37 ans, on est dans la fleur de l'âge.

    Ensuite, tu sais qu'il est originaire de Provence, donc ça me fait penser aux champs de lavande, leur parfum, les cigales... Ensuite pour faire le lien avec entre les besoins qui sont derrière la question de la cigarette (s'isoler, déstresser, etc...) j'ajouterai le besoin de se donner une contenance en société, cacher une timidité... ou le besoin d'appartenir à un groupe, ne pas se sentir seul au contraire.... et donc ce besoin est si important qu'il n'arrive pas à se défaire de la cigarette, au risque de laisser un grand vide, de perdre sa confiance en lui... donc pour en revenir à ton potier, il semblerait que ce soit que le profit qui l'anime, alors qu'il y a bien d'autres raisons que le profit. Il y a les honneurs, le groupe etc... comme le fumeur qui veut appartenir à un groupe, se donner une valeur, un style... que sais-je...

    Je ne sais pas si j'ai pu t'aider un peu... c'est un jet spontané par rapport au ressenti de ta métaphore et les remarques du correcteur

    Je te souhaite bonne réussite :)
     
  4. Celine346822

    Celine346822

    Inscrit:
    22 Janvier 2017
    Par contre, je n'avais pas vu la question du "rugbyman", je suis restée focalisée sur ton potier.... mais pourquoi pas rester sur le sport et les valeurs fortes du sports (challenge, esprit d'équipe, goût de l'effort...)
     
  5. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Merci à tous les deux, c'est super sympa, vous avez mis un éclairage sur mon soucis, je vais le retravailler et je vous donnerais mon nouveau jet, merci encore
     
  6. nseaprotector

    nseaprotector

    Inscrit:
    2 Août 2016
    Juste par curiosité tu es en formation dans quelle école ?
     
  7. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Formation par correspondance
     
  8. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Tout comme Celine, quand j'ai lu Provence, je sentais directement les bonnes odeurs de lavande, peut-être lié le fait qu'il ne le sens presque en cause en cause de toute cette fumée.
    Et quand toute la fumée est partie, l'odorat retrouvé, ces senteurs agréable qui nous font vivre une nouvelle vie...

    Coté rugbyman aussi, perte de souffle qui cause que tu es plus lent que l'autre, et ton intérêt d'être meilleur que tes coéquipiers, qu'est ce que tu pourrais bien faire pour respirer a plein poumon et devenir meilleur que les autres ? Jusqu’où es tu capable d'aller, afin d'avoir une meilleur santé.....juste.....pour être premier sur le podium....

    Voilà ce qui me vient rapidement !
     
  9. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Bonjour,
    Je partage assez l'avis de ton formateur.
    Tu as déjà des informations là dedans (même si à mon avis c'est trop, trop peu et que ça ne parle pas de ses motivations). J'allais te dire comme Nossolar: la Provence, les parfums, le paysage... ce sont des choses que le tabac et sa fumée viennent saccager, tu peux partir sur une vue qui se libère, un odorat qui découvre ou redécouvre des délices, et là partir aussi sur des sensations qu'il a déjà connues enfant puisqu'il ne fumait pas quand il était enfant et pouvait profiter de la Provence, des champs de lavande etc. des jeux, des courses... et embrayer sur sa passion sportive, la puissance d'un moteur qui n'est plus encrassé mais des muscles qui fonctionnent bien, sainement en pleine liberté etc.
    Pars ce que tu as. Et orientes-toi dès que possible et autant que possible vers du positif: pas ce qu'il risque de perdre, mais ce qu'il va gagner.

    Je suis aussi d'accord avec ça, mais là ils ne te donnent pas ces informations qu'on peut explorer hors transe. En transe c'est aussi possible et tu peux aider la personne à travailler là dessus sans même toi avoir ces informations. Je te laisse un peu chercher et si besoin, je t'aiderai pour des pistes.
     
  10. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Oui je me suis fait la même réflexion, soit maicricri ne nous a pas tout dit, si par contre le correcteur ne le dit pas alors impossible de le savoir, a ce tarif on extrapole tout et cela me semblerai moins sérieux.
     
  11. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Voila mon nouveau texte :

    Dans un village de Provence, comme dans beaucoup de villages d’ailleurs, il y avait un club de foot. Cette équipe avait un capitaine fort apprécié de tous, c’était un bel athlète de 37 ans mais on lui en donnait bien 10 de moins, tellement il respirait la santé. Tout se passait très bien pour lui. Un jour, une grosse voiture, vitres teintées, s’arrêta devant le stade un soir d’entrainement. Un homme en sorti, un gros cigare à la main qui empestait dans un rayon d’un mètre autour de lui. Cet homme était un recruteur pour une équipe de la capitale. Le moteur de sa voiture continuait à tourner et le pot d’échappement crachait ses vapeurs nauséabondes. L’homme regarda tout l’entrainement en continuant à fumer. A la fin, il demanda à parler au capitaine et lui proposa de le recruter pour son équipe. Le capitaine accepta, flatté et fier d’avoir tellement d’importance. Il suivi le recruteur à Paris. Le ciel de la capitale était souvent gris avec de gros nuages de fumée. Il ne s’y sentait pas si bien que ça. Pour compenser, il se mit à manger des céréales, dès que quelque chose le contrariait ou dès que ses amis lui manquaient, il engloutissait des bols et des bols de céréales. Tant et si bien qu’il commença à prendre du poids, son jeu s’en ressentait et il joua de moins en moins bien. Bien souvent il se retrouva sur le banc de touche à regarder les autres jouer. Jusqu’au jour où l’entraineur vit le voir pour lui qu’il rompait son contrat. Il n’était plus performant, il était trop gros. Il se rendit compte tout à coup, qu’il engloutissait ces céréales aux abricots de Provence pour avoir un petit gout de son vrai domicile, pour oublier cette ville, avec toute sa pollution, pour oublier qu’il ne voyait pas le soleil à cause de toutes ces cheminées fumantes. Finalement il se secoua, arrêta de manger des céréales. Il maigri et redevint celui qu’il était avant mais surtout, il reparti chez lui, en Provence, il respira à nouveau le parfum de la lavande qui poussait autour de son stade. Depuis qu’il était rentré chez lui, il n’avait plus besoin de ces céréales.
     
  12. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Nossolar, j'ai tout dis, je n'ai rien de plus. C'est ce qui me déstabilise car je dois inventer ou deviner ce qui le pousse à fumer donc je fais de l'hypnose de comptoir, je suppose mais je n'en sais rien
     
  13. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Bonjour Maicricri,

    Cette histoire se finit bien bien ouf....Ton début de texte reste en quelque sorte dans une vision réaliste, qui va vers le catastrophisme, un peu comme quand ils mettent sur le paquet de clopes "fumer tue". La plupart des fumeurs le savent et pour autant ils continuent.

    L'idée est de toucher l'émotionnel de ton client suivant ce que tu en sais.

    Je rédigerai ma métaphore avec des termes issus du rugby : (exemple) en lui demandant quel poste il occupe ?
    botter en touche
    transformer une pénalité
    plaquage
    mêléé
    demi-d'ouvetrture
    pivot
    essai

    Le rugby nécessite beaucoup de qualités, comme du courage, de la solidarité, de l'esprit d'équipe, de s'accrocher etc, bref ce gars en a vu de toutes les couleurs. Avec toutes ces qualités mises en oeuvre dans son sport, pour sûr il va tenir ce défi ( et qu'il pense à tout cela dans les moments difficiles, ça peut l'aider grandement - de se reconnecter sur ses ressources intérieures)

    Ton client va d'ailleurs transformer son essai (d'arrêt de la cigarette) en marquant entre les poteaux.
     
    Dernière édition: 30 Janvier 2017
  14. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    je ne peux pas lui demander car tout ce que je sais de lui c'est : rugbymen, 37 ans, veux arreter de fumer, originaire de Provence. C'est aussi pour ça que je parle de foot, j'aurais pu parler de hand, en fait ce qui me pose problème c'est le peu d'info et donc je dois "supposer" et pour moi c'est pas bon
     
  15. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    mieux comme ça ???,
    Dans un village de Provence, comme dans beaucoup de villages d’ailleurs, il y avait un club de foot. Cette équipe avait un capitaine fort apprécié de tous, c’était un bel athlète de 37 ans mais on lui en donnait bien 10 de moins, tellement il respirait la santé. Tout se passait très bien pour lui. Un jour, une grosse voiture, vitres teintées, s’arrêta devant le stade un soir d’entrainement. Un homme en sorti, un gros cigare à la main qui empestait dans un rayon d’un mètre autour de lui. Cet homme était un recruteur pour une équipe de la capitale. Le moteur de sa voiture continuait à tourner et le pot d’échappement crachait ses vapeurs nauséabondes. L’homme regarda tout l’entrainement en continuant à fumer. A la fin, il demanda à parler au capitaine et lui proposa de le recruter pour son équipe. Le capitaine accepta, flatté et fier d’avoir tellement d’importance. Il suivi le recruteur à Paris. Le ciel de la capitale était souvent gris avec de gros nuages de fumée. Il ne s’y sentait pas si bien que ça. Pour compenser, il se mit à manger des céréales, dès que quelque chose le contrariait ou dès que ses amis lui manquaient, il engloutissait des bols et des bols de céréales. Tant et si bien qu’il commença à prendre du poids, son jeu s’en ressentait et il joua de moins en moins bien. Bien souvent il se retrouva sur le banc de touche à regarder les autres jouer. Jusqu’au jour où l’entraineur vit le voir pour lui dire que soit il maigrissait, soit il rompait son contrat. Il n’était plus performant, il était trop gros. Il se rendit compte tout à coup, qu’il engloutissait ces céréales aux abricots de Provence pour avoir un petit gout de son vrai domicile, pour oublier cette ville, avec toute sa pollution, pour oublier qu’il ne voyait pas le soleil à cause de toutes ces cheminées fumantes. Finalement il se secoua. Le sport nécessite beaucoup de qualités, comme du courage, de la solidarité, de l’esprit d’équipe. Il avait tout ça en lui. Il allait s’accrocher. Il en avait vu de toutes les couleurs pour en arriver là et il savait qu’il allait pouvoir relever le défi. Il pense à tout ça dès qu’il sent sa motivation fléchir, il se reconnecte à ses ressources intérieures. Il maigri et redevint celui qu’il était avant et marqua le but qui qualifia son équipe pour le championnat, mais surtout, il reparti chez lui, en Provence, il respira à nouveau à pleins poumons, le parfum de la lavande qui poussait autour de son stade. Depuis qu’il était rentré chez lui, il n’avait plus besoin de ces céréales.
     
  16. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Pourquoi parler d'un autre sport que le sien, où il est impliqué, puisqu'il le pratique ?
    Ca risque de faire moins effet, non ????

    Pourquoi un problème ?
    Il y avait peut-être possibilité de demander avant le 1er rdv ?
    Ou encore de faire 2 séances en prenant les infos qu'il te faut ( plutôt que de craindre d'échouer ?)
    Ou poser les questions qu'il faut et faire la métaphore en live ?

    Ben non, tu peux demander lors de l'anamnèse. C'est prévu pour ça.
    Car jamais tu n'auras de modèle tout fait qui colle parfaitement à la personne, donc plusieurs scénarios sont possibles.
     
  17. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    c'est un devoir, je dois me débrouiller avec ces infos là, c'est sur que si j'avais la personne devant moi je poserais des questions
     
  18. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    J'ai beaucoup de mal avec cette partie là. Si le gars n'est pas gourmand ou gros mangeur du tout et qu'il ne craque pas pour les céréales ?

    Ou s'il n'aime pas le foot ?

    Quelles précautions pourras tu prendre pour être bien en phase avec le client ???
     
  19. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Est ce si sûr que ça ???

    S'il n'y a que ça,comme infos, et qu'ils ne veulent pas en donner plus, alors vaut bien mieux rester dans le rugby, foi de ballon ovale :)

    37 ans, c'est l'âge où il peut devenir bientôt entraîneur, c'est donc un cadre de son équipe, un ancien quoi, qui est un exemple pour les plus jeunes
     
  20. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Oui, je n'ai que ça, en gros : débrouille toi avec ça, ça m'énerve, si je pose des questions il me répond toujours la même chose:mad:
     
  21. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Donc je recommence tout
     
  22. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Tu peux garder celle-ci sous le coude, et refaire une autre tentative. La rédaction a l'air aisée pour toi. ???
    Ensuite tu pourras choisir, et il y aura aussi d'autres intervenants pour t'éclairer.

    Qu'en penses tu ?

    La métaphore est à la base une analogie, à nous de trouver quelque chose qui ressemble à l'arrêt du tabac, sans que cela soit mentionné trop directement
    (ex pour l'énurésie, ça peut-être un robinet que l'on ferme...)

    Merci MaiCricri, du coup, je fais faire cet exercice aussi, et à vrai dire j'y prends beauccoup de plaisir :))))
     
    Dernière édition: 30 Janvier 2017
  23. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Oui je me doute.

    Alors on peu imaginer que dans la réalité le patient n'en dit pas plus....comme s'il gardait tout pour lui, voir même pire il se contredit et donc les repères deviennent difficile.
    L'exercice prend alors une autre tournure.
    Celui de balayer le plus de cause possible, c'est peut-être cela que veux le correcteur.
     
  24. Celine346822

    Celine346822

    Inscrit:
    22 Janvier 2017
    http://www.orgadia.com/hypnotherape...hypnotherapie-hypnose-jean-touati-orgadia.pdf

    Je pense que ça va t'aider... par contre, il faut vraiment maîtriser l'esprit de la métaphore et c'est tout un art car c'est à la fois de la poésie, à la fois terre à terre comme une fable (à la façon de Jean de la Fontaine).
    Je ne sais pas combien de lignes tu dois rédiger mais à mon avis, la question n'est pas de savoir si ton patient est rugbiman, qu'il a 37 ans, qu'il soit un homme ou une femme mais surtout qu'il a un combat avec la cigarette. A mon avis, c'est là que tu dois te concentrer... ensuite, je ne veux surtout pas d'induire en erreur mais j'ai le sentiment que la métaphore, comme son nom l'indique, est un avant tout un symbole, une transposition qui ne doit pas forcément intimement lié aux caractéristiques de la personne mais à son combat... en l’occurrence, un problème d'addiction... c'est tout du moins ce que j'ai compris au travers de ce qu'a écrit Prudence et quand j'ai lu la métaphore du "voyage du jeune indien" en rapport avec le mal-être de Christophe...

    J'espère ne pas dire de bêtise... courage ma belle
     
  25. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Merci Céline
     
  26. Celine346822

    Celine346822

    Inscrit:
    22 Janvier 2017
    Avec plaisir maicricri.... j'ai trouvé une petite histoire qui devrait t'inspirer... dans l'art et la manière de faire coller une problématique avec une petite histoire "toute bête" :)
    *
    *
    La légende de l'âne et du puits
    Un jour, l'âne d'un fermier est tombé dans un puits. L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et que le puits devait disparaître. De toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne. Il a invité tous ses voisins à venir l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à boucher le puits. Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et il s’est mis à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s'est tu. Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu. Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui l'âne faisait quelque chose d’étonnant : il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus. Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mette à trotter !

    La vie va essayer de vous engloutir sous toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou, c’est de se secouer pour avancer. Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais. Ne jamais abandonner ! Secouez-vous et foncez ! d'un Auteur inconnu
     
  27. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    En version poétique, d'après une chanson "transformée un peu paradoxalement" A travailler bien sûr un peu plus, juste pour quelques idées...

    Longtemps, je t’ai gardé comme une perle rare. Longtemps, c’est toi qui m’a aidé pour aller partout jusqu’au bout de mes chemins de fortune.
    Devant ta volonté, tout mon être était soumis, courbant l’échine à tes moindres caprices. Je t’ai beaucoup sacrifié, toi qui m’était si chère pour devenir un homme. J’ai beaucoup souffert pour satisfaire tes moindre exigences.

    J’ai même changé d’habitudes, d’amis, de vie. Tu as triomphé de toutes mes réticences en te faisant câline et séductrice.

    Toi, qui m’a protégé quand j’allais me cacher pour soigner mes blessures, je te quitte maintenant pour un avenir meilleur, pieds et mains déliés. Je déserte à présent les routes que nous avons pris ensemble.

    Je te trahis pour retrouver ma liberté, (mon ballon ovale)

    En version humour et question pour nous qui ou que suis je ??? (juste pour détendre l'atmosphère) ( ça peut être plusieurs possibilités...)
     
  28. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Dejà dans le paradoxe du sportif qui fume !

    Manquerait plus qu'il abuse aussi du côte de Provence !

    La cata ce mec !
     
  29. maicricri

    maicricri

    Inscrit:
    14 Janvier 2017
    Donc voilà, résultat des courses, j'ai tout changé, avec vos conseils, et voilà ce que ça a donné :


    Dans un village de Provence, comme dans beaucoup de villages d’ailleurs, il y avait un club de foot. Cette équipe avait un capitaine fort apprécié de tous, c’était un bel athlète de 37 ans mais on lui en donnait bien 10 de moins, tellement il respirait la santé. Tout se passait très bien pour lui. Un jour, une grosse voiture noires, vitres fumées noires, s’arrêta devant le stade un soir d’entrainement. Un homme en sorti, un gros cigare à la main qui empestait le tabac dans un rayon d’un mètre autour de lui. Cet homme était un recruteur pour une équipe de la capitale. Le moteur de sa voiture continuait à tourner et le pot d’échappement crachait ses vapeurs nauséabondes. L’homme regarda tout l’entrainement en continuant à fumer. A la fin, il demanda à parler au capitaine et lui proposa de le recruter pour son équipe. Le capitaine accepta, flatté et fier d’avoir tellement d’importance. Il suivi le recruteur à Paris. Le ciel de la capitale était souvent gris avec de gros nuages de fumée. Il ne s’y sentait pas si bien que ça, même si c’était lui qui avait pris la décision de venir. Pour compenser, il se mit à manger des céréales, dès que quelque chose le contrariait ou dès que ses amis lui manquaient, il engloutissait des bols et des bols de céréales. Tant et si bien qu’il commença à prendre du poids, son jeu s’en ressentit et il joua de moins en moins bien. Bien souvent il se retrouva sur le banc de touche à regarder les autres jouer. Jusqu’au jour où l’entraineur vint le voir pour lui dire que : soit il maigrissait, soit il rompait son contrat. Il n’était plus performant, il était trop gros. Il se rendit compte tout à coup, qu’il engloutissait ces céréales aux abricots de Provence pour avoir un petit gout de son vrai domicile, pour oublier cette ville, avec toute sa pollution, pour oublier qu’il ne voyait pas le soleil à cause de toutes ces cheminées fumantes. Finalement il se secoua. Le sport nécessite beaucoup de qualités, comme du courage, de la solidarité, de l’esprit d’équipe, de la détermination et de la volonté. Il avait tout ça en lui. Il allait s’accrocher. Il en avait vu de toutes les couleurs pour en arriver là, à ce niveau, et il savait qu’il allait pouvoir relever le défi. Il pensait à tout ça dès qu’il sentait sa motivation fléchir, il se reconnectait à ses ressources intérieures. Il maigri et redevint celui qu’il était avant et marqua le but qui qualifia son équipe pour le championnat, mais surtout, il reparti chez lui, en Provence, il respira à nouveau à pleins poumons, le parfum de la lavande qui poussait autour de son stade. Depuis qu’il était rentré chez lui, il n’avait plus besoin de ces céréales.
     
  30. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    On sens qu'il y a de l'amélioration :)

    Perso je peaufinerai quelques truc.

    il était devenu inadapté, son corps le ralentissait.
    Finalement une partie de lui, peut-être la plus intelligente, lui fit prendre conscience des enjeux important pour lui.
    Non pas au passé !(si je te dis j'allais te téléphoner, c'est que je ne l'ai pas fais...)
    Il décide de s'accrocher a partir de maintenant.
    Idem
    Il sait qu'il est entièrement capable de relever ce défi.
    Aie tu l'influence sur la possibilité qu'il sente sa motivation fléchir...
    Son moral d'acier, de gagnant, l'assure d'une forte motivation, telle un tir puissant qu'un rugbyman qualifié sait le faire.
    Aie la touche final fait pensée au passé.
    Depuis qu'il était rentré chez lui, encore plus fort qu’auparavant, il sait dorénavant qu'il est beaucoup plus libre.

    En gros le passé est son ancien passé de fumeur.
    Son présent dans l'histoire doit être comme s'il ne fumait déjà plus.
    L'attitude mentale s'accorde au comportement du présent et du futur, il vit donc l'expérience de maintenant comme ancien fumeur.
    Il doit oublier qu'il est fumeur dans ce présent, d’ailleurs à ce moment, il est non fumeur, n'est-ce pas.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Murika
    Réponses:
    19
    Affichages:
    570
  2. peg83
    Réponses:
    18
    Affichages:
    635
  3. jumb
    Réponses:
    2
    Affichages:
    456