Formation Hypnose

besoin d'aide : métaphore peu subtile, arrêt du tabac

  • Initiateur de la discussion maicricri
  • Date de début
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
bonjour, je suis en formation et je suis sur une devoir et j'ai besoin d'aide : voila : sujet : homme 37 ans, veut arreter de fumer, originaire de Provence et rugbymen

Ma métaphore :

Dans le village voisin il y avait un potier, très arrogant et très riche. Il faisait faire ses poteries par des employées qui travaillaient pour un salaire de misère. Ces jeunes filles qui étaient belles et fraiches avant de travailler pour lui, se retrouvaient pales, les yeux cernés et épuisées. Le potier n’en avait rien à faire du moment que sa cheminée fumait et fumait. Tout son atelier croulait sous les poteries en attente de passer au four. De haut en bas et de l’entrée au fond de l’atelier, il y avait des poteries, des centaines de poteries, des milliers de poteries qui ruinaient la santé des ouvrières qui, du matin au soir, respiraient la fumée du four et subissaient la chaleur du feu. Un jour le ramoneur, noir de suie et empestant la fumée, l’a mis en garde : attention, à trop en vouloir, on finit par ne plus rien avoir. Si tu ne ramone pas ta cheminée, tu risques l’incendie et la mort. Prends garde à toi. Arrête de faire fumer ta cheminée !!! laisse la se reposer. Tu ne veux quand même pas te ruiner n’est-ce pas ? tu ne veux pas causer le malheur des tiens, n’est-ce pas ? Le potier ne l’a pas écouté, à regarder ses ouvrières couvertes de suie qui toussaient du matin au soir, et n’a pas réagi. Cette même nuit, il fut réveillé par un gros nuage de fumée. Sa maison commençait à bruler !!!!! Il réussit in extremis à arrêter les flammes. Mais la moitié de son atelier était déjà parti en fumée. Le lendemain, il a fait ramoner sa cheminée et à changer son fusil d’épaule. Il n’est plus potier et s’est reconverti dans le maraichage. Il fait pousser de beaux et bons légumes, qui grandissent et murissent au bon air et au soleil. Sa famille lui est reconnaissante et ses ouvrières sont devenues jardinières.

Mon correcteur :

OK
On a un postulat, et un element declencheur. Là le souci c est que tu ne prends pas en compte le besoin de ton sujet.
Il lui arrive une tuile et il comprend qu'il vaut mieux faire autrement. C'est comme si on annoncait le cancer des poumons a ton patient, ok il sera au pied du mur, mais arretera t il pour autant ?? Combien continuent quand meme ??
Ton patient sait deja que fumer tue !!! Mais il en a besoin, pourquoi ???

On a deja vu cela avant, rappelle toi si le message n est pas clair, ta metaphore sera forcement erronée.

Quel est le message ? Ici le seul que je vois est "attention, tu risques d'aller à la catastrophe". Oui il le sait, c est pour ça qu il te consulte.

a quoi repond la cigarette?? besoin de s isoler, de destresser, de se reconfrorter ... ?

Et là c est a toi de mettre ceci en avant par l'element declencheur. C'est ca qui delivre le message et fait la lumière sur le vrai besoin.

Quelqu'un pourrait m'aider ?? car avec ce que je sais du patient il me semble difficile de dire quels sont ses besoins
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
oui Nossolar, certainement même si c'était inconscient
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Elles sont rouges ou bleues, je ne sais plus, car chaque village a sa couleur avec Soufflenheim. J'ai vécu dans le Bas-Rhin, alors dans les familles y a des moules à Kougelhopf, à Baeckeoffe... etc

Pas de hasard donc, pour nos références culturelles... et peut-être aussi le fait d'avoir choisi la thématique de l'empiffrement (en Alsace, la plupart des gens adorent "manger", il y a une véritable culture de la nourriture).

Vivmeent le prochain exercice :)
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
a Betschdorf, elle sont bleues et grises, elles sont destinées à la conservation, on ne peut pas cuisiner avec. A Soufflenheim, elles sont colorées et servent à la cuisson. Ce n'est pas le même argile ni la même température de cuisson. Et oui, on aime manger, d'ou ma future implantation avec comme spécialité : maigrir ptdr, non je plaisante
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
la suite, les amis :


Cas 2 : Claire : 28 ans, secrétaire de direction surchargée et stressée, souhaite perdre du poids et vaincre son besoin de trop manger.

Induction
Veuillez prendre place dans ce fauteuil, installez-vous (1) confortablement. Vous pourriez, peut-être, fermer les yeux (1), inspirer (1) profondément par le nez et expirer (1) par la bouche trois fois. Ceci va vous permettre de vous détendre plus facilement. Concentrez-vous (1) sur cette respiration qui se fait légère et de plus en plus calme, écoutez-la (A) (1). Vous percevez (A) aussi d’autres bruits, des bruits extérieurs, et puis vous entendez ma voix (1). Vous pouvez choisir (5) de l’entendre et alors vous n’entendez qu’elle (1)(7), qui vous guide. Vous sentez (K)(3) le fauteuil qui soutient vos épaules bien callées, votre dos, votre colonne vertébrale qui épouse la forme de ce qui lui sert de dossier, vos bras, vos jambes, tout votre corps. Vous savez que vous avez le droit (5) de vous laisser aller. Votre corps (2) se fait lourd, de plus en plus lourd, en même temps votre esprit se fait de plus en plus léger (6). Il quitte ce corps stressé et malmené par des journées de travail surchargées. Vous pouvez choisir (5) de ne pas (7) le laisser vagabonder vers les nuages si légers tout de suite mais attendre que ce soit le moment pour vous (12) si tant est ce ce moment soit idéal par rapport au moment présent qui ne l’est pas forcément. (4) Il est Claire (8) que vous entrez en transe au moment où vous le souhaitez. Maintenant (2) vous pourriez peut-être suivre votre esprit et partir à la rencontre de ces nuages cotonneux ? vous pourriez peut –être vous installer sur l’un d’eux et regardez autour de vous ? Tout est calme, n’est-ce pas ? Tout vous invite à la détente, n’est-ce pas ? (13) Si l’envie vous en prenait, vous pourriez regarder (V) vers le bas et voir cette jeune femme qui court toute la journée, de la maison au travail et du travail à la maison, qui n’a pas le temps de se détendre. Vous pourriez la voir engouffrer tous ces gâteaux pour se sentir bien, pour aller mieux (1) ? Vous auriez le gout (G) de ces gâteaux en bouche et vous sentez (O) leur odeur alléchante. Mais vous êtes là-haut, vous, bien (2) au calme, vous n’avez pas besoin de ça pour aller mieux (1) n’est-ce pas ? Vous vous souvenez de votre maman qui vous disait un seul gâteau suffit pour apprécier, point trop n’en faut, il faut se modérer pour apprécier la qualité (11). Vous (2) vous en rappelez bien.



Métaphore subtile
Je vais vous raconter l’histoire du poisson bulle qui aimait partir en voyage. A chaque fois qu’il préparait son sac, il mettait toujours trop de choses, bien plus qu’il n’en avait besoin. Au début de son envie de voyager, il prenait un sac de taille normale. mais celui-ci est rapidement devenu trop petit pour stocker tout ce qu’il emmenait avec lui, et tout ce qu'il achetait sur place pour pouvoir se gonfler d'importance à son retour face à ses amis. A ce rythme-là, il a bien vite dû se rendre à l’évidence que ça n’allait plus, que son sac de taille normale était devenu trop petit, qu’il risquait d’éclater s’il ne passait pas à la taille supérieure. A chaque nouveau voyage, il emmenait et ramenait trop et trop, de peur de manquer de quelque chose et surtout de ne pas être pris en compte par son entourage. Il remplissait ce sac de tellement de choses inutiles et en fait, dangereuses pour son pauvre sac qui était obligé de se tendre de plus en plus. Mais c’était plus fort que lui, il fallait en mettre et en mettre encore plus. Et de fil en aiguille, il était obligé d’acheter des sacs toujours plus grands, sacs qui, par la force des choses, étaient de plus en plus lourds, tellement lourds qu’il ne pouvait plus les porter. Il se trainait avec tous ses bagages, ce n’était plus amusant de voyager, c’était devenu compliqué, pour lui et pour les autres. Il en prenait tellement car il se sentait tout petit, lui le poisson bulle face à tous les autres, se sentait faire partie du paysage. On le voyait certes, mais on ne le prenait pas en compte. Pour que les autres le voient, il était obligé de se gonfler, physiquement mais aussi matériellement. Mais un jour, il fut refoulé au comptoir d’enregistrement car il avait avec lui l’équivalent de bagages de trois personnes. Le surcout était énorme et surtout il agaça toute la file d’attente qui était derrière lui. Il reparti, penaud, avec tous ses sacs, lui qui voulait être remarqué, il l'était maintenant, il était devenu la risée de l’aéroport.
La jeune femme de l’agence de voyage, qui l’aimait bien, lui proposa de l’aider à apprendre à se réorganiser. Elle lui conseilla de poser sur son lit tout ce qu’il comptait emmener pour son prochain voyage et de bien regarder pour voir s’il n’avait pas vu un peu trop grand. Peut-être pourrait-il enlever certaines choses comme des chaussures de skis, puisqu’il allait dans les iles. Le poisson bulle réfléchit, il ouvrit les yeux, doucement, et suivi les conseils de la jeune femme. Il posa tout ce qu’il comptait emmener sur son lit, il étala bien et commença à enlever un ou deux t-shirts, oh et puis trois shorts qu’il n’avait vraiment pas besoin. Il réussit à moins remplir son sac, il était à présent plus léger et au fur et à mesure du temps et des voyages, il prit des sacs toujours plus petits. Il arrêta aussi d’acheter tout et n’importe quoi pour prouver qu’il était parti ici et là. Ses récits suffisaient à ses amis qui revenaient le voir plus souvent. Il se rendit compte qu’il était beaucoup plus agréable de voyager léger (1) et en définitive il ne prit plus que ce qu’il avait besoin : le strict minimum pour aller bien (1). Les gens avec qui il sympathisait n’en avait rien à faire de tous ses bagages, ce qu’ils voyaient c’était lui, le poisson bulle. Il a compris que, pour exister, rien ne sert d’imposer, il suffit d’être soi-même.
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
Je trouve que ce petit poisson bulle raconte bien l'histoire de la secrétaire stressée qui souhaite perdre du poids... franchement chapeau.
Et puis tenant compte des remarques précédentes du correcteur, j'ai l'impression que tout y est : le postulat, l'élément déclencheur, la motivation et la solution pleine de bon sens... Moi, j'aime beaucoup.
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
Merci Céline, je crois aussi que tout y est, du moins je l'espère
 
Celine346822

Celine346822

Membre
messages
39
Points
1 360
Age
51
Localisation
Montpellier, France
De toute façon, au fur et à mesure, tu vas peaufiner ton style, entraîner ta créativité et certaines "astuces" deviendront des routines... n'hésite pas à prendre toutes les remarques de ton correcteur.
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
maicricri à dit:
il ouvrit les yeux,
En pleine hypnose s'il suit ta suggestion et qu'en plein milieu de la séance il ouvre réellement les yeux....

maicricri à dit:
Il réussit à moins remplir son sac
Moins remplir, cela veux quand même dire remplir.
il réussit à vider son sac de manière à ce qu'il se sente de plus en plus léger.

Sinon on sens une net amélioration ;)
 
maicricri

maicricri

Membre
messages
48
Points
1 260
Localisation
Betschdorf, France
aie oui Nossolar, tu as raison :( bon ça s'améliore c'est déjà ça, vaut mieux que je fasse ce genre d'erreur maintenant
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Elle me plait bien cette histoire de poisson bulle (qui voulait ressembler à une baleine tellement il était chargé :) )

maicricri à dit:
Je vais vous raconter l’histoire du poisson bulle qui aimait partir en voyage
Je rajouterai juste à présent, je vais vous raconter, pour faire une transition plus souple entre les deux parties
 
Vous aimerez:
Blandine
  • Question
  • Blandine
Réponses
6
Affichages
1 K
Blandine
Blandine
Prudence
  • Discussion verrouillée
  • Question
  • Prudence
Réponses
28
Affichages
3 K
Prudence
Prudence
M
  • Question
  • Métaphore
Réponses
11
Affichages
2 K
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Réponses
524
Affichages
8 K
cl7777
cl7777
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
20
Affichages
472
Vhaltef
V
V
  • Question
  • Vhaltef
Réponses
0
Affichages
33
Vhaltef
V
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut