Formation Hypnose

burn out out

  • Initiateur de la discussion rinnzai
  • Date de début
I
Intemporelle
Invité
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Vous êtes vraiment fatiguante... :? , si seulement vous interveniez sur des posts de personnes en demande, ou même apporter des commentaires constructifs, mais voilà c'est toujours le même refrain... passez votre chemin Mindy, car à partir de maintenant je ne donnerais pas suite à vos messages sans intérêt... :arrow:
 
HYPNOMED
HYPNOMED
Membre
messages
309
Points
2 850
Ivan.67 à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Si vous accélérez encore plus quand la vitesse est trop importante déjà, vous allez droit dans le mur. Et fàce au mur tout le monde a le réflexe de freiner avant de se le prendre en pleine face !

Et face à ce mur, vous pouvez comprendre que vous alliez bien trop vite, et que pour pouvoir freiner freiner avant l'obstacle, il s'agit de rouler moins vite.

Celui qui est en burn out est mangé par son objectif et le mur il ne le voit plus, avant d'y être.

Accélérer de trop oblige à freiner et permet de conscientiser et maitriser à nouveau le processus de freinage et d'accélération.

J'imagine trés bien l'effet de cette thérapie. Clair comme de l'eau de roche en ce qui me concerne.
Le stress fonctionne comme un dopant.
Imagine qu'on utilise avec un sportif une approche paradoxale : va plus vite, en utilisant plus de dopants...
Y a-t-il un espoir qu'a un moment ou un autre il fassse marche arrière... avant d'être réellement en burn out ?
Imagine qu'on utilise avec un sportif une approche paradoxale : va plus vite, en utilisant plus de dopants...

c'est la technique de la prescription de symptome : méthode clef de l'hypnose éricksonienne.

Sauf que la prescription ce sera pas le dopant mais un autre élément dopant, qui en fait est prescrit dopant.

cet élément déclenche le principe dopant qui est (l') hypnose.
 
HYPNOMED
HYPNOMED
Membre
messages
309
Points
2 850
Intemporelle à dit:
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Vous êtes vraiment fatiguante... :? , si seulement vous interveniez sur des posts de personnes en demande, ou même apporter des commentaires constructifs, mais voilà c'est toujours le même refrain... passez votre chemin Mindy, car à partir de maintenant je ne donnerais pas suite à vos messages sans intérêt... :arrow:
Quels sont donc les messages dignes d'intérêt pour vous intemporelle ?

Tous ceux qui sont en controverse par rapport à l'hypnose ?

Tous ceux qui sont en controverse par rapport à vous qui ne supportez pas l'hypnose ?

Car vous êtes une pro d'éviter l'hypnose à coups d'analyse ?

H.
 
I
Intemporelle
Invité
HYPNOMED à dit:
Intemporelle à dit:
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Vous êtes vraiment fatiguante... :? , si seulement vous interveniez sur des posts de personnes en demande, ou même apporter des commentaires constructifs, mais voilà c'est toujours le même refrain... passez votre chemin Mindy, car à partir de maintenant je ne donnerais pas suite à vos messages sans intérêt... :arrow:
Quels sont donc les messages dignes d'intérêt pour vous intemporelle ?

Tous ceux qui sont en controverse par rapport à l'hypnose ?

Tous ceux sont en controverse par rapport à vous qui ne supportez pas l'hypnose ?

Car vous êtes une pro d'éviter l'hypnose à coups d'analyse ?

H.

Rester avec ça, et oubliez le reste... :D
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Oui ben voilà. Je suis d'accord... Mais la distorsion, notre chère Métaporelle ne la verra pas. Elle semble dans un loop. C'est comme si elle faisait de la provoc et qu'elle retirerait quelque chose des réactions. Elle se la rejoue constamment. Elle dit "j'en ai marre, je m'en vais" ou des trucs semblables et elle revient sans cesse. Jusqu'à se représenter sur un autre pseudo pour pouvoir continuer. En quelque part c'est parfois divertissant.


Nous ben, c'est comme avec les moustiques, on essaie d'ignorer un peu mais l'impatience monte et on s'énerve périodiquement et c'est légitime.
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Leo Lavoie à dit:
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Oui ben voilà. Je suis d'accord... Mais la distorsion, notre chère Métaporelle ne la verra pas. Elle semble dans un loop. C'est comme si elle faisait de la provoc et qu'elle retirerait quelque chose des réactions. Elle se la rejoue constamment. Elle dit "j'en ai marre, je m'en vais" ou des trucs semblables et elle revient sans cesse. Jusqu'à se représenter sur un autre pseudo pour pouvoir continuer. En quelque part c'est parfois divertissant.


Nous ben, c'est comme avec les moustiques, on essaie d'ignorer un peu mais l'impatience monte et on s'énerve périodiquement et c'est légitime.
:4:

tu as oublié aussi le déni voir de la gaminerie "Puisque tu insistes je te parle plus na ! " :lol:
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
mindy à dit:
Voyez par exemple votre réaction rentre dans la 2nde catégorie: dévalorisation de l'interlocuteur et animosité.


La prise de conscience est d'autant plus compliquée lorsque la personne considère ce mode d'expression comme normal: les gens qui parlent sereinement et sans heurts sont des lâches alors que ceux qui passent leur temps dans les conflits et dans la médisance sont des personnes franches et justes; voyez la distorsion?
Oui ben voilà. Je suis d'accord... Mais la distorsion, notre chère Métaporelle ne la verra pas. Elle semble dans un loop. C'est comme si elle faisait de la provoc et qu'elle retirerait quelque chose des réactions. Elle se la rejoue constamment. Elle dit "j'en ai marre, je m'en vais" ou des trucs semblables et elle revient sans cesse. Jusqu'à se représenter sur un autre pseudo pour pouvoir continuer. En quelque part c'est parfois divertissant.


Nous ben, c'est comme avec les moustiques, on essaie d'ignorer un peu mais l'impatience monte et on s'énerve périodiquement et c'est légitime.
Décidément, je me rends compte qu'il est difficile pour certains d'être soi même ! moi à vrai dire ça me conforte dans mon quotidien avec les gens qui m'entourent, mais sur un forum, on peut remarquer ces distorsions que vous attribuez aux autres, par complaisance, par conformisme, ...

Mais vous Léo, franchement c'est assez risible de vous voir débattre dans ce genre de propos qui m'amusent finalement, mais qui me lasse souvent...

Il est vrai que je ne cherche ni amis, ni clients sur ce forum, juste une curiosité intellectuelle qui me semble un peu bridée à mon goût... :lol:

Comme vous dites, si je m'énervais à chaque fois que je lis des conneries, et bien je pèterais les plombs sans cesse... :lol: ; mais à vrai dire chacun sa responsabilité , et ces commérages me laissent indifférente et met en avant votre étroitesse d'esprit ... :roll:
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
Leo Lavoie à dit:
Oui ben voilà. Je suis d'accord... Mais la distorsion, notre chère Métaporelle ne la verra pas. Elle semble dans un loop. C'est comme si elle faisait de la provoc et qu'elle retirerait quelque chose des réactions. Elle se la rejoue constamment. Elle dit "j'en ai marre, je m'en vais" ou des trucs semblables et elle revient sans cesse. Jusqu'à se représenter sur un autre pseudo pour pouvoir continuer. En quelque part c'est parfois divertissant.


Nous ben, c'est comme avec les moustiques, on essaie d'ignorer un peu mais l'impatience monte et on s'énerve périodiquement et c'est légitime.

C'est vrai qu'il y a beaucoup de contradictions:

- Une personne qui trouve un forum lassant, sans intérêt, avec des participants globalement limités et incompétents, et qui pourtant bat les records de posts sur ce forum sans intérêt.

- Une personne qui "a mieux à faire" et qui pourtant passe des heures sur ce forum toujours aussi affligeant de pauvreté intellectuelle.

- Une personne qui a une approche multi-disciplinaire, intégrative, qui a des connaissances sur tout et qui pourtant ne connaît pas la communication la plus élémentaire, son discours étant truffé d'injonctions paradoxales, de doubles contraintes, de projections.

- Une personne qui se vante d'avoir effectué un travail sur elle et qui ne perçoit pas un instant que ce que des 10aines de personnes lui disent concernant son attitude pourrait avoir du sens, au contraire ça la renforce dans son attitude, eh oui les gens nuls sont jaloux de son grand talent, elle a atteint un haut niveau spirituel, pas du tout le style de personne à passer son temps dans des conflits sur un forum sans intérêt...

- Une personne qui prétend venir sur un forum par curiosité et pour échanger et qui, lorsqu'un intervenant l'interroge sur la technique qu'elle vante en permanence et dont elle blâme les autres pour leur inculture à son sujet (cf message Castorix), la voici qui s'embrouille complètement et préfère décliner l'invitation à échanger sur la chose, pas intéressant finalement ce sujet...

Et si cette personne n'était en fait qu'un personnage créé pour ce forum, son comportement, sa formation, son discours étant si contradictoires ça ne peut pas être vrai.
:oops:
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
J'admire la résistance de votre blindage Intemporelle.

C'est de l'art et du travail de pro.

Pour la construction de coffre forts, totalement inviolables, c'est top !

Parfois il est utile de les ouvrir, car on ne finit par plus savoir ce qu'il y a l'interieur.

On tombe toujours sur la ruguosité extériere et on ne sait plus si le coeur est tendre.
 
I
Intemporelle
Invité
katia (zoulouk) à dit:
J'admire la résistance de votre blindage Intemporelle.

C'est de l'art et du travail de pro.

Pour la construction de coffre forts, totalement inviolables, c'est top !

Parfois il est utile de les ouvrir, car on ne finit par plus savoir ce qu'il y a l'interieur.

On tombe toujours sur la ruguosité extériere et on ne sait plus si le coeur est tendre.
C'est TOPPPPPPPP... TOTALEMENT INVIOLABLE... QUOIQUE ... :roll:

Bon allez j'y retourne... AMUSEZ VOUS BIEN ... ET MERCI A VOUS DE ME FAIRE REMARQUER SA SINGULARITE, J'ADORRREEEE :D
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
Dommage qu'elle ne comprenne pas non plus les Métaphores Katia... :wink:
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
mindy à dit:
Dommage qu'elle ne comprenne pas non plus les Métaphores Katia... :wink:
Les filles, c'est la journée de la femme today :D

nous portons tous en nous des blessures...le masculin et féminin intérieur est blessé et celà même dans l'inconscient collectif collectif auquel nous sommes connectés, acquis, alors métauntempspourelle ne passe pas au travers, malgrès tout ce qu'elle peut en dire :wink:

Sa mauvaise foi , blessure intérieure est tellement évidente qu'elle reste dans le déni, refoule et rejoue sans cesse ces énergies non sublimées, sa propre sauveuse ...alors un coup elle est persécuteur, un coup elle est victime.

Avec métaphore c'est son masculin qui est dominant, l'analyse est masculine donc c'est son féminin qui est le plus blessé...
 
I
Intemporelle
Invité
On est en plein burn out ... :lol:


:9:
 
R
rinnzai
Membre
messages
52
Points
1 520
Intemporelle à dit:
On est en plein burn out ... :lol:
alors ca c'est du sens de l'humour... incroyable...

mais vous êtes pire qu'un pit bull vous ??!!

pkoi vous vous évertuez à pourrir tous les topics, alors que tt le monde est d'accord sur la manière ignoble dont vous déversez votre fiel et vous shooterait d'un clic si c'était possible...

regardez à quel point vous êtes pathétique : rechercher sans arrêt les coups de bâtons pour avoir un semblant de sentiment d'exister...

vous avez dû bcp souffrir pour en arriver là... vraiment je vous plains...

à l'avenir merci de passer votre chemin...
 
I
Intemporelle
Invité
On peut dire que vous Rinnzai, vous n'avez aucun sens de l'humour... :roll:

Vous remarquerez que tout votre topic est pourri par vos aimables interlocuteurs en s'acharnant sur moi... que voulez vous que j'y fasse... Relisez et vous verrez que ce n'est pas moi qui pourri votre post... :idea: :idea:
 
I
Intemporelle
Invité
Je vous rappelle l'objet de votre topic :
Intemporelle à dit:
rinnzai à dit:
j'ai cette impression que mère teresa et les gens de ce calibre (viktor frankl, et bien d'autres) ont à la base une énorme estime d'eux-mêmes, mais celle-ci est transcendée, et ils finissent par s'oublier totalement.
Ils sont devenus leurs causes. Ils ont fusionné avec elle.
C'est la réalisation ultime de l'homme !! :D
Je ne pense vraiment pas qu'il s'agisse d'une estime de soi même, c'est bien au delà de l'aspect de soi même... mais là on est sur un registre plus spirituel... :D
rinnzai à dit:
Intemporelle à dit:
Je ne pense vraiment pas qu'il s'agisse d'une estime de soi même, c'est bien au delà de l'aspect de soi même... mais là on est sur un registre plus spirituel... :D
c'est bien ce que je dis... elle est transcendée...
Leo Lavoie à dit:
Comme le dit Métaporelle, en effet, il ne s'agit pas vraiment d'estime de soi mais de quelque chose qui transcende à un niveau spirituel.
...
Voilà je pense avoir répondu à votre topic, le reste c'est de la médisance de certaines personnes peut être frustrées de n'avoir rien à dire... je ne sais pas moi... :roll:
 
M
mindy
Membre
messages
563
Points
1 790
Je crois que nous sommes démasqués les amis, pas besoin de poursuivre, Intemporelle est trop maline pour se faire avoir comme ça.

Voilà nous vous devons la vérité Intemporelle même si vous l'avez en grande partie devinée grâce à votre finesse d'analyse. Il y a quelques mois, une 20aine d'intervenants qui ne se connaissaient pas et ne se sont jamais rencontrés ont décelé en vous un immense potentiel, vos réponses à base de "il faut ressentir les choses" ou de "vous n'avez rien compris moi je sais ce que je dis" nous ont tous et toutes émerveillés par leur précision et leur pertinence. Devant tant de brio, il nous est apparu logique de former un club. Son but vous l'aurez deviné: s'unir contre vous pour ne pas avoir à souffrir de la comparaison avec une pointure comme vous. Voilà pourquoi sur chacun de vos posts, des gens viennent vous reprocher votre attitude; évidemment qu'elle est tout à fait normale: tout le monde passe son temps à dire aux gens qu'ils sont incompétents et qu'ils n'ont aucun intérêt, c'est aussi naturel d'agresser ceux qui ne partagent pas nos croyances, manquerait plus qu'il y ait plusieurs façons de percevoir le monde !

Force est de constater que nous avons échoué, votre haut niveau spirituel et votre lucidité ne pouvaient pas se faire avoir par une telle machination collective.
:wink:
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
J'aime bien votre que voulez vous que j'y fasse... Intemporelle.

Assurément rien :wink:

Il y a surement rien à y faire.

Peut être que ça passera en restant toujours identique ? Ou en faisant toujours des efforts de la même façon ? Ou que c'est bien ainsi ?

Ca reste authentique et immuable. Et si on veut alors rester authentique, il convient de ne jamais changer, car sinon on serait infidèle à soi même.
Ca permet de rester stable dans son identité.

C'est un écrit anti-hypnotique tout à fait propice à rester comme on est, en anti changement.
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Je me souviens de deux de mes amies, qui un jour, se disputaient. Tout le monde donnait raison à l'une, et la deuxième se sentait incomprise et complètement en tort.
C'est vrai qu'on peut avoir raison tout seul, ai-je fini par lui dire à un moment... Mais, comment comprends-tu le fait que tout le monde te donne tort ?

Elle ne m'a rien répondu et, comme je ne l'ai pas revu, je ne sais pas non plus ce qu'elle est devenu.

Avec les burn out, c'est différent. Si j'ai fait la comparaison entre le stress et le sportif dopé, ce n'était pas simplement une métaphore. C'est parce que, à tout point de vue, le stress a effectivement une fonction dopante. Lorsqu'on stress on est effectivement dopé et on est effectivement dans le même état qu'une personne dopée.
A mon avis, il y a des moments ou l'approche paradoxale, même si on l'appelle "prescription de symptome" n'est pas approprié. Je crois que c'est le cas avec les burn out.
Si vous me dites que vous obtenez des résultats de cette manière, je veux bien l'entendre... mais j'aimerais vraiment que vous me montriez comment vous faites et ce que vous faites effectivement.
Encore une fois, pourriez-vous me citer un exemple ?
A mon avis, avec un burn out, la prescription paradoxale aura pour principal effet que la personne va se mettre à stresser, à se booster... donc à se doper, pour quelques temps plus tard se retrouver dans un état encore plus dégradé. Ou alors, tout simplement, la personne dira : "je ne peux pas/plus, faire ce que vous me demandez".
Le problème, avec un burn out, c'est qu'on est déjà dans un paradoxe : c'est parce que la personne en a trop fait qu'elle n'en peux plus.
Si vraiment vous voulez utiliser l'approche paradoxale, il serait à mon avis beaucoup plus judicieux de lui dire : "il faudrait que vous en puissiez moins encore".
Voilà qui, à mon avis marcherait très bien.
Voilà qui, à mon avis est une véritable prescription de symptôme.
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
katia (zoulouk) à dit:
J'aime bien votre que voulez vous que j'y fasse... Intemporelle.

Assurément rien :wink:

Il y a surement rien à y faire.

Peut être que ça passera en restant toujours identique ? Ou en faisant toujours des efforts de la même façon ? Ou que c'est bien ainsi ?

Ca reste authentique et immuable. Et si on veut alors rester authentique, il convient de ne jamais changer, car sinon on serait infidèle à soi même.
Ca permet de rester stable dans son identité.



C'est un écrit anti-hypnotique tout à fait propice à rester comme on est, en anti changement.

:D
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Ivan.67 à dit:
Je me souviens de deux de mes amies, qui un jour, se disputaient. Tout le monde donnait raison à l'une, et la deuxième se sentait incomprise et complètement en tort.
C'est vrai qu'on peut avoir raison tout seul, ai-je fini par lui dire à un moment... Mais, comment comprends-tu le fait que tout le monde te donne tort ?

Elle ne m'a rien répondu et, comme je ne l'ai pas revu, je ne sais pas non plus ce qu'elle est devenu.

Avec les burn out, c'est différent. Si j'ai fait la comparaison entre le stress et le sportif dopé, ce n'était pas simplement une métaphore. C'est parce que, à tout point de vue, le stress a effectivement une fonction dopante. Lorsqu'on stress on est effectivement dopé et on est effectivement dans le même état qu'une personne dopée.
A mon avis, il y a des moments ou l'approche paradoxale, même si on l'appelle "prescription de symptome" n'est pas approprié. Je crois que c'est le cas avec les burn out.
Si vous me dites que vous obtenez des résultats de cette manière, je veux bien l'entendre... mais j'aimerais vraiment que vous me montriez comment vous faites et ce que vous faites effectivement.
Encore une fois, pourriez-vous me citer un exemple ?
A mon avis, avec un burn out, la prescription paradoxale aura pour principal effet que la personne va se mettre à stresser, à se booster... donc à se doper, pour quelques temps plus tard se retrouver dans un état encore plus dégradé. Ou alors, tout simplement, la personne dira : "je ne peux pas/plus, faire ce que vous me demandez".
Le problème, avec un burn out, c'est qu'on est déjà dans un paradoxe : c'est parce que la personne en a trop fait qu'elle n'en peux plus.
Si vraiment vous voulez utiliser l'approche paradoxale, il serait à mon avis beaucoup plus judicieux de lui dire : "il faudrait que vous en puissiez moins encore".
Voilà qui, à mon avis marcherait très bien.
Voilà qui, à mon avis est une véritable prescription de symptôme.

C'est le but que la personne ne puisse plus faire ce qui était demandé, soit de se stresser encore plus; tellement plus qu'elle n'y arrivera plus à se stresser autant.
Et qu'elle comprenne le mécanisme et le maitrise.

Lire Jay Haley, la thérapie ordalique. 10 exemples illustrés.

"Il faudrait que vous en puissiez encore moins"

Il faudrait (faudrait hum...) presque il faut. Faudrait ne me plait pas dans la formulation.
Il faudrait rappelle ce qu'on a à faire et qu'on ne fait pas (il faudrait et je ne l'ai pas fait ! ) Pour moi, en raison du il faudrait, ça ne marcherait pas.

vous en pouvez encore moins... je ne le sentirais pas du tout... en ce sens quil y a bien un paradoxe, mais que le sens premier est "vous êtes de plus en plus épuisé"... en terme de suggestion que je perçois.

La prescription de symptôme; au sens où je l'ai compris est une prescription de symptôme...

ex une personne qui ne dort pas, vous lui enjoignez de rester éveiller plusieurs nuits en faisant une tâche très rébarbative pour elle, la plus rebarbative pour elle, de façon à ce que la personne n'ait qu'un rêve celui d'aller se coucher. Et à chaque fois quelle se réveille, elle doit recommencer à faire sa tâche rébarbative jusqu'à cessation du symptome.
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Katia, une personne en burn out, n'est plus stressée. Elle est épuisée. Elle va consulter parce qu'elle ne peut plus se stresser comme elle le faisait avant. Dès lors, lorsque le thérapeute lui dit : "Stressez-vous" elle dira que c'est précisément ce qu'elle veut et que c'est pour cela qu'elle consulte.
Si elle n'est pas encore complètement épuisé, c'est à dire pas complètement dans le burn out, elle pourra peut-être se stresser. Alors elle se stressera et, ça ira un peu mieux, puis, comme avant ça n'ira de nouveau plus... voire, encore plus mal.
A la fin du compte, ce n'est même pas un paradoxe. C'est ce que lui impose la maladie de toute manière...

"Il faudrait que vous en puissiez moins encore"
n'est qu'un début de phrase. La suite pourrait ressembler à...
"Eh oui, vous voyez bien que vous êtes très mal. Je vous propose d'essayer d'aller plus mal encore. Ca va surement vous étonner, mais, à votre avis, que pourriez vous faire pour aller encore plus mal ?"
Si elle se calme, elle ira mieux.
Si elle s'excite pour aller plus mal, elle commencera à comprendre ce qui se passe.
Si tu prescris le stress, tu ne prescris pas le symptôme mais la cause du problème. Le symptôme c'est le mal-être.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
une prescription de symptôme est toujours à double tranchant et ne marchera pas toujours...

je me souviens très bien d'un coiffeur qui a fait un burn-out et qui voulait redevenir comme avant : se defoncer au travail, se defoncer en boite de nuit et dormir 4h par nuit...

épuisé qu'il était, sous médocs aussi, mais il n'en avait pas eu assez on dirait...

impossible de lui faire prendre de la distance avec l'impression qu'il est fort, invulnérable et les souvenirs positifs (de son point de vue) qui ont créé cet aspect de son identité, de son caractère...

j'ai fini par lui dire : vous êtes comme un homme qui se tape la tete contre le mur, se casse le crane alors que le mur montre juste une ou deux taches et qui veut continuer a se taper la tete dessus pour casser le mur... Mauvaise nouvelle : le mur est plus solide que votre tete.

Sa réponse : "moi j'y arriverais"...

j'ai lache prise.... et je lui ai dit : quand vous en aurez vraiment marre de souffir au point d'accepter de changer, de moins etre à fond, revenez me voir...
toujours pas revenu...

sur ce, amusez vous bien!
 
Ivan Schmitt
Ivan Schmitt
Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
C'est exactement ce que j'affirmais Valikor !
Je crois que même la prescription du symptôme telle que je la propose, n'est pas réellement une solution.
Mais, à mon avis, elle a plus de chance de fonctionner qu'une prescription du stress, qui, de mon point de vue, ne me semble même pas vraiment paradoxal, et en plus, peut carrément être risqué.
C'est comme de dire à une personne qui veut se suicider : "ben vas-y ! Qu'est-ce que tu attends !"
Si le paradoxe ne fonctionne pas... hum...
Trop bête !

PS : katia, il y a aussi "une logique de communication" P. Watzlawick
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Ben pour lui souffrir, c'est de ne pas arriver à faire ce qu'il souhaite, c'est à dire se défoncer au travail, sortir en boite et dormir 4 heures par nuit.

Si vous lui aviez dit que son programme manquait d'ambition, pour sur il vous aurait écouté et très attentivement.

C'est une évidence.

Dommage, pour un gars qui avait autant d'energie disponible...
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
katia (zoulouk) à dit:
Ben pour lui souffrir, c'est de ne pas arriver à faire ce qu'il souhaite, c'est à dire se défoncer au travail, sortir en boite et dormir 4 heures par nuit.

Si vous lui aviez dit que son programme manquait d'ambition, pour sur il vous aurait écouté et très attentivement.

C'est une évidence.

Dommage, pour un gars qui avait autant d'energie disponible...
Souffrir c'est donc, pour lui, de se retrouver devant lui-même. Il est clair que son travail est une fuite et qu'il ne peut plus fuir. C'est cela qu'il doit comprendre. Mais s'il ne veut pas le comprendre alors y'a rien à faire. Certaines personnes sont tellement atteintes psychologiquement; encore dans la névrose mais pas loin de la psychose, surtout les gens narcissiques, que leur mécanisme de défense peut mettre leur vie en danger sérieusement.
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Il aime vivre à fond.

Inimaginable pour moi que vous n'entendiez pas cela ?

Donc il ne peut pas vous comprendre, vous n'êtes pas dans son monde, ni dans sa logique, et alors effectivement impossible d'aider ce sujet.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
katia (zoulouk) à dit:
Ben pour lui souffrir, c'est de ne pas arriver à faire ce qu'il souhaite, c'est à dire se défoncer au travail, sortir en boite et dormir 4 heures par nuit.

Si vous lui aviez dit que son programme manquait d'ambition, pour sur il vous aurait écouté et très attentivement.

C'est une évidence.

Dommage, pour un gars qui avait autant d'energie disponible...
euh, tu ne l'as pas reçu et tu n'as pas lu : j'ai dit qu'il était épuisé.... ce qui veut dire qu'il lui était impossible de travailler certains jours.
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
katia (zoulouk) à dit:
Il aime vivre à fond.

Inimaginable pour moi que vous n'entendiez pas cela ?

Donc il ne peut pas vous comprendre, vous n'êtes pas dans son monde, ni dans sa logique, et alors effectivement impossible d'aider ce sujet.
ktia : sur le front de personne il n'est écrit "superman"
 
A
Abde65
Membre
messages
16
Points
1 120
Bonjour,

Leo Lavoie à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Ben pour lui souffrir, c'est de ne pas arriver à faire ce qu'il souhaite, c'est à dire se défoncer au travail, sortir en boite et dormir 4 heures par nuit.

Si vous lui aviez dit que son programme manquait d'ambition, pour sur il vous aurait écouté et très attentivement.

C'est une évidence.

Dommage, pour un gars qui avait autant d'energie disponible...
Souffrir c'est donc, pour lui, de se retrouver devant lui-même. Il est clair que son travail est une fuite et qu'il ne peut plus fuir. C'est cela qu'il doit comprendre. Mais s'il ne veut pas le comprendre alors y'a rien à faire. Certaines personnes sont tellement atteintes psychologiquement; encore dans la névrose mais pas loin de la psychose, surtout les gens narcissiques, que leur mécanisme de défense peut mettre leur vie en danger sérieusement.
Il semble en effet que l'approche paradoxale ne fait pas le consensus pour sortir la personne de son Burn Out. :?

Il y a 2 cas distincts : traiter la personne en plein Burn Out comme le coiffeur et des gens comme Rinnzai qui est sorti de la phase pic de son Burn Out mais lui a laissé encore des séquelles vives dans son Inconscient .
L'idée de se projeter dans un futur ou il aurait assumer un job similaire avec des responsabilités le glace d'effroi !

, c'était le Topic initial :D

Valikor nous donnera peut être un jour des nouvelles de ce coiffeur qui voulait guérir juste par une séance d'hypnothérapie, comme par magie...de manière paradoxale, mais celà n'a pas marché.

Mais pour vous Rinnzai, qui avait lancé ce Topic du Burn Out ?

Vous êtes presque "normal", autrement dis, vous êtes capable d'entendre et de suivre des discours rationnels du type "t'investis pas trop au boulot, pense d'abord à ta santé, c'est pas toute ta Vie, prends pas pour argent comptant les objectifs affichés et imposés par tes supérieurs hiérarchiques, fais attention à ne pas faire trop d'heures, dors bien, mange bien, évade toi, ralentis avant d'aller dans le mur...etc....".

D'accord, mais si vous êtes ici en recherche consciente de mieux être par l'hypnothérapie par exemple.
Peut être que le discours rationnel qui s'adresse à la partie consciente, ne soigne pas vraiment car il ne résoud pas les conflits intérieurs, c'est une sorte de baume calmant.

C'est mieux que rien mais insuffisant ! :p

rinnzai à dit:
Abde65 à dit:
:D Bonsoir,

Moi non plus, je ne comprends pas le Burn IN ???

Pouvez vous nous préciser les conditions de travail dans lesquels vous étiez et les enjeux vécus (réels, virtuels ou fantasmés car c'est finalement si proche, n'est ce pas ? )
En fait il est éminement intéressant de connaître le vrai cadre de votre Burn Out qui certes a été une réaction à un environnement stressant ( excès de travail, pressions, associé peut être aussi à une hygiène de vie, alimentaire et de sommeil médiocre durant plusieurs mois, en tout cas c'était mon cas ...). :oops:

N'y avait il pas de rivalités, de preuves à donner pour faire la différence, d'ambitions déçues, des paradoxes internes à gérer ( je veux et je veux pas assumer ces responsabilités par exemple ?)

N'y avait il pas dans ce vécu, le terreau d'un conflit psychique associé aux conditions précédentes qui vous ont conduit à décompenser par le Burn Out ?

Merci et à bientôt. :D
Je vais essayer de répondre à vos questions.

La pression c'est moi qui me la suit mise, c'est clair. Donc bcp de virtuel là-derrière. Mais finalement ça ne change pas gd chose au résultat, l'imagination est tjr la reine...
J'ai pris sur moi également de réaliser une partie du travail de l'équipe qui ne suivait pas à mon goût.

Des rivalités : je ne crois pas non... Des paradoxes internes, ca c'est sûr par contre !

En dehors de ça, il y avait trop c'est sûr. J'étais étouffé par mon style de vie, relationnel, etc. je vous passe les détails. Trop d'obligations, de contraintes. Bien des fois j'aurais du dire STOP...

Pourquoi je n'ai pas su dire stop ? Par perfectionnisme d'une part, par besoin de reconnaissance et d'amour d'autre part. Je ne me suis pas écouté tout simplement.

Léo vous parlez de surpersonnalisation et ça me parle assez bien : cette impression de fusionner avec son travail, d'être son travail... Et une fois dans le mur, vous n'êtes plus vraiment vous-mêmes : j'imagine que c'est la dépersonnalisation.

La prise de conscience est la moitié du travail vous dites ? ca c'est encourageant :D
N'empêche que ne pas mettre ses oeufs affectifs dans le panier du travail demande un changement radical des processus associés au problème :)

Je ne comprends pas ce qu'est le burn in, est-ce l'identification des processus qui conduisent au burn out justement ?
:D Rinnzai, vous l'avez exprimé avec les bons mots " La pression c'est moi qui me la suit mise, c'est clair." ......."Pourquoi je n'ai pas su dire stop ? Par perfectionnisme d'une part, par besoin de reconnaissance et d'amour d'autre part. Je ne me suis pas écouté tout simplement. "!!

8) En comprenant comment vous associez travail à responsabilité en équipe avec :
surpression, besoin de reconnaissance, manque de lâcher prise au sens délégation par manque de confiance en l'autre, peur de l'echec et peur"instinctive" traduit par certains détracteurs comme manque de confiance en soi conduisant inévitablement à faire seul le travail de plusieurs , .....
vous aurez les bonnes compréhensions et pourrez revenir demain plus serein, sûr de vous vers le job qui vous plaira.

:arrow: La Force est en vous finalement Rinnzai, et c'est vraiment bon de vivre comme celà.

Quelle serait l'approche hypnothérapeutique conseillé pour déjoué les défenses de RinnzaI et lui permettre de se construire avec les "bonnes" perceptions du monde du travail ( pas celles qui font tenir le coup, les approches qui mettent en harmonie Etre et Savoir Etre ) ?

Bonne et heureuse journée à tous,
 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut