Formation Hypnose

Comment on fait pour ne pas s'endormir ?

Voilà le problème posé crument :
Lorsque je m'installe (que se soit assit, en tailleur, sur un sofa, sur une chaise, ou couché) et que je cherche à faire le calme en moi, la seule chose que je réussi à faire, au bout de 5 minutes, c'est de me rentre somnolant.
Il ne me suffit alors plus qu'à me laisser aller et je m'écroule comme une masse, et je dors...

Pas terrible pour espérer entrer en hypnose, n'est-ce-pas ?

Comment faites-vous pour ne pas vous endormir, vous ?
 

castorix

Membre
On se repose par ailleurs avant...

Et on n'essaie qu'avec un objectif, une suite dans les idées... (pas à blanc)
Mieux encore, pas sans avoir découvert cela une ou quelques fois avec un "guide"...
 
Merci de ta réponse, castorix.

Avant de tester l'auto-hypnose, je ne suis pas du tout fatigué. Je suis dans un état tout à fait normal dans lequel j'entreprends habituellement mes activités.

J'ai déjà éprouvé à quelques reprises un état hypnotique, ou certains états secondaires intéressants, autrefois.

Quant à l'objectif, il n'est pas compliqué : entrer en auto-hypnose. Où, être "très détendu", un peu à "planer". Où est le problème ?
 

valikor

Membre
le problème il est que l'objectif est atteint à chaque fois visiblement...
trop bien et trop facilement atteint...

autre proposition d'objectif :
je veux me détendre suffisamment pour être en transe légère et le rester 15 minutes.
et dans 15 minutes, mes yeux s'ouvriront spontanément.
 

esperence

Membre
Faite le, le matin...après avoir pris votre petit déjeuné...si vous en prennez un bien sur. :)

Vous n'allez quand meme pas vous effondrer après une nuit de sommeil quand même :wink: :)
 

Altmaier

Membre
Bonjour,
Je vais peut être répondre un peu à coté de la plaque, mais il arrive parfois qu'un sujet s'endorme pendant la transe pour justement échapper à l'hypnose.
L'inconscient ayant une mauvaise opinion de l'hypnose provoque l'endormissement pour éviter d'être "manipulé"

Cela arrive quelques fois en séance d'hypnose classique, mais pendant l'AH???

Jurgen :wink: 8)
 
Hmmm... en fait, étant inventeur de profession, j'ai l'habitude de soumettre mon mental à un effort soutenu et assez intense. J'ai la sensation d'avancer quand je conçois mes machines, que je les améliore (des robots).

Pour l'auto-hypnose, c'est tout différent. Je suis là, assis, tout béta et c'est comme si j'attendais un train qui n'arrive jamais. Je veux bien me répéter "j'entre en transe, j'entre en transe, j'entre..." mais au bout de 5 minutes, c'est comme si mon esprit semblait me dire : "bon, ok, si tu n'as rien a faire de plus constructif que rabâcher la même chose, alors je me met en mode veille." et puis je commence à fatiguer et j'ai envie de m'endormir...

Concernant ton idée ,valikor : "dans 15 minutes, j'ouvre mes yeux spontanément", ça ne marche jamais. C'est un peu étrange, mais mon esprit est un petit rebelle. Il a dû mal à se soumettre à l'autorité (même la mienne - et je suis autodidacte).

Faite le, le matin...après avoir pris votre petit déjeuné...si vous en prennez un bien sur
Le matin est fatal : je suis assez fatigué et je me lève de mon lit douillé plus par rigueur morale que parce que je suis reposé. Si tu me colle l'auto-hypnose à ce moment là, esperence, je me rendors pour me réveiller à 15H...

L'inconscient ayant une mauvaise opinion de l'hypnose provoque l'endormissement pour éviter d'être "manipulé"
Possible, Altmaier. Mais ça me semble tiré par les cheveux. Je pense plutôt que c'est une mauvaise pratique personnelle qui m'y amène.

Vous, vous en êtes à où dans l'auto-hypnose ? Quels sont vos résultats ?
 

valikor

Membre
Hum, mon impression est que vous vous surmenez et que votre inconscient en a pris conscient depuis longtemps et que les suggestions délétères de la conscience, s'il peut les mettre de coté, il le fera...
il privilégiera toujours votre santé, même si votre conscience n'en a pas envie...

c'est visiblement de repos que vous avez le plus besoin et peut être de nettoyage interne si votre sommeil n'est pas assez reposant, même s'il est long (long = >8-9h)...
 
Merci docteur pour ces recommandations. Mais manque de bol pour vous, je n'écoute jamais le corps médical. Dommage ?

Bon valikor, puisque vous avez l'air d'être assez actif sur ce forum, dites-moi quel est votre pratique de l'auto-hypnose ? Donnez-moi une séance type où vous entrez en transe !
 

valikor

Membre
Kiristi Madam à dit:
Bon valikor, puisque vous avez l'air d'être assez actif sur ce forum, dites-moi quel est votre pratique de l'auto-hypnose ? Donnez-moi une séance type où vous entrez en transe !
ah!
vous allez être déçue :

je ferme les yeux, je me laisse aller, très vite (en minutes ou secondes, je l'ignore, car j'ai déjà perdu le sens du temps), je me fixe un objectif POSITIF, c'est à dire formulé sans aucune forme de négation, je dis à mes yeux de s'ouovrir dans 20 min ou 30 min ou je laisse la liberté complète à mon inconscient si j'ai plus d'1 heure libre devant moi (ce qui est quand même très rare) et dans ce cas, cela n'excède jamais 45 minutes.

je peux avoir quelques images au début, surtout si je commence par un nettoyage interne du stress et des souffrances qu'ont projetés mes patients. Dans ce cas, j'ai un symbole qui me permet de le rassembler sous forme symbolique (un vase) et de l'évacuer à l'égout...
sinon, en général, ma séance ressemble vite à un trou noir : je sais qu'il s'y passe des choses, je me sens mieux, il y a des résultats mais le détails reste hors d'atteinte de ma conscience....

en terme de sensations, j'ai très vite le corps lourd puis loin et je me sens très vite détendu....

en formation, ceux qui pratiquaient des inductions sur moi n'avaient besoin que de quelques minutes (moins de 5 en général). Par contre comme il y avait bien plus de bruit, mes transes étaient moins profondes...

que voulez vous faire dans le cadre de la transe : vous l'obtenez visiblement facilement, fixez vous alors un objectif comme "jeter mes mauvais souvenirs à la poubelle"
comme "apprendre à ignorer complètement le jugement et le regard des autres"
comme "gommer l'empreinte du jugement-regard de mes parents dans l'enfance" (quasi automatiquement cela diminue l'impact du JR des autres, sauf épisodes malheureux)
ou
comme "gommer l'empreinte répondre aux attentes de mes parents dans l'enfance" (quasi automatiquement cela facilite grandement la résolution de la question "qui je suis?" et d'être plus centré sur soi, sauf épisodes malheureux)....

valikor
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Kiristi Madam a écrit :

"dans 15 minutes, j'ouvre mes yeux spontanément", ça ne marche jamais.

C'est un peu étrange, mais mon esprit est un petit rebelle.

Il a dû mal à se soumettre à l'autorité (même la mienne - et je suis autodidacte).



Vu votre bouclage interne "je suis ma propre autorité mais elle ne se soumet plus à moi et moi plus à elle"

une thérapie provocative extérieure ferait bien l' affaire

Mais êtes vous vraiment prêt à vous y soumettre ?


8)
 

Leo Lavoie

Membre
Ça me ressemble ce problème là tant que je ne saurais pas quoi y répondre... Je lis surtout ici. Un esprit rebelle et autodidacte... tout à fait moi ça. Et réfractaire à la suggestion hypnotique en auto hypnose... Mais je ne m'endors pas souvent cependant.
 
Désolé pour la réponse tardive. En tout cas, merci pour les vôtres.

Je prends note de vos avis et j'essayerai d'avoir des résultats plus concluants la prochaine fois.

Ce qui me gène dans l'hypnose, semble-t-il, c'est son côté nébuleux, un peu "roulette russe" ; "peut-être que ça va marcher, ou peut-être pas..." C'est à se demander qui est le maître.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut