1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Concours de métaphore de novembre "Des métaphores qui mettent la joie au coeur"

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Prudence, 1 Novembre 2015.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour et bienvenue pour cette première édition du concours mensuel de métaphores.

    Le thème est "Des métaphores qui mettent la joie au cœur".

    Bonne participation et amusez vous bien, je vous rappelle *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***:

    Edition du 25 novembre:
    Félicitations à Moune pour sa métaphore très appréciée qui a reçu 6 mentions "j'aime":

    Moune va donc pouvoir choisir le prochain thème.
     
    Dernière édition: 1 Décembre 2015
  2. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    925
    J'aime reçus:
    250
    Points:
    3730
    Localité:
    France
    Un jour une femme bien triste ,ne voyant que du malheur dans sa vie rencontra un sage et lui demanda la recette du bonheur:
    Quelle ne fut pas sa surprise de lui répondre que est elle qui cultivait son malheur,comme on cultive son jardin
    _"Tout est en vous,madame,allez chercher au plus profond de vous les plus beaux souvenirs de votre vie,un ressenti agréable,un fou rire entre amis,...
    Pensez à une couleur qui vous mette en joie et ne voyez plus que cette couleur qui va illuminer votre vie...
    Enlevez le voile noir du malheur,il n'a plus sa place en vous..
    Fabriquez vous une carapace pour vous protéger des frimas
    Cultivez votre jardin et positivez chaque jour ,cet exercice quotidien va changer votre vie
    Et revenez me voir dans un mois ,nous en reparlerons"
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Il était une fois une grand mère qui était la bienveillance même et qui avait un don:
    Le don de la transmettre,
    Lorsqu'elle n'allait pas bien, ou qu'elle s'ennuyait, elle trouvait toujours une voisine malade à aller soigner et à requinquer, car elle avait toujours le sourire
    Quand elle le perdait, on pouvait alors observer ce comment elle faisait pour le retrouver
    Elle relevait simplement la tête et nous regardait en souriant
    Un jour, on lui a demandé comment elle faisait pour avoir ainsi toujours le sourire
    Elle nous a dit qu'elle n'avait juste qu'à penser à ses petits enfants...

    Et que çà lui mettait plein de joie au cœur.
     
    Dernière édition: 1 Novembre 2015
    amazone35, Singin et moune aiment ça.
  4. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    683
    J'aime reçus:
    261
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    C'est l'histoire d'un petit garçon qui avait un grande tristesse, ses parents le grondait souvent et à l'école il n'avait presque pas d'amis.

    Un jour il découvrit une petite lumière devant la fenêtre de sa chambre il comprit très vite que c'était une petite fée, elle devint rapidement sa meilleur amie, son cœur s'est très vite rempli de joie car elle lui a montré de quel façon il savait le faire.

    Maintenant que sa vie était remplie de joie, la petite fée disparu, a ce moment il recommença a être triste, le petite fée voyant cela réapparu, a nouveau le cœur du garçon s'émerveilla , la petite fée lui demanda pourquoi quand elle avait disparue il était a nouveau retombé dans cette tristesse? Le garçon lui répondu que c'était parce qu'elle était partie et qu'il se sentait seul.
    C'est a ce moment que la fée lui montra les scènes de sa vie ou il était heureux aussi bien à l'école avec ses amis, qu'avec ses parents, dans ces scènes la fée n'apparaissait jamais... il comprit en voyant ces scènes là qu'il arrivait a être heureux sans avoir besoin de la fée, il la remercia pour cette aventure et lui dis le cœur léger qu'elle pouvait maintenant partir aider d'autre petit garçon car il avait apprit a avoir le cœur léger et rempli d'amour.

    -------------------------------------------------------------
    Maintenant je vais lire les autres métaphores car je voulais le lire après avoir fait la mienne histoire de ne pas être trop influencé :)
     
    amazone35, xorguina et Singin aiment ça.
  5. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    2000 caractères, pas possible pour moi. :(
    ça fait une heure et demie que j'essaie de réduire un texte écrit en quelques minutes et il fait encore dans les environs de 3000 caractères. :(
    Si je le réduis encore plus, il ne voudra plus rien dire. :(
    Déjà qu'il ne se ressemble même plus. :(
    Je me mets hors concours et j'écris tout ce que je veux, comme je veux, lalalalalèreu :)
     
    Prudence apprécie ceci.
  6. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    925
    J'aime reçus:
    250
    Points:
    3730
    Localité:
    France
    Singin poste le nous ce texte si long,j'adore lire
     
  7. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    Meilleure Réponse
    A la demande générale. :)

    Une petite fille était très malheureuse et avait bien des raisons pour cela. Dans la maison familiale, la violence et la peur régnaient en maîtres, à l'école, comme elle n'avait pas de bons résultats scolaires, elle était constamment réprimandée et punie par les institutrices et, comme elle était toujours maussade, elle n'avait pas d'amis.
    Un jour, elle rencontra un oiseau tout gai et sautillant.
    - Qu'est-ce qui ne va pas ? demanda-t-il en la voyant ainsi déprimée.
    - Je ne suis pas heureuse, dit la petite fille.
    - C'est pourtant simple d'être heureuse, dit l'oiseau. Tu dois juste te rappeler d'un moment où tu as été heureuse et tu le seras de nouveau.
    - Oui, mais je ne l'ai jamais été, répondit-elle. Alors comment veux-tu que je m'en rappelle ?
    - Eh bien, rappelle-toi d'un personnage heureux dans un livre ou dans un film, et imagine que tu es aussi heureuse que lui.
    - Mais je ne peux pas et, de plus, je ne veux pas être heureuse alors que mon père, ma mère, mes frères, et mes sœurs, ne le sont pas.
    - Tu oublies que si tu es heureuse, ton bonheur rayonnera sur eux et ils seront heureux également, affirma l'oiseau.
    - Bon, alors, comme ça, d'accord, dit la petite fille, je veux bien essayer.
    Mais le jour suivant, lorsqu'elle rencontra de nouveau l'oiseau, elle dut bien reconnaître que ça n'avait pas fonctionné.
    - Bon, dit l'oiseau, puisque tu ne peux être heureuse ni dans le passé, ni dans le présent, on va essayer de faire en sorte que tu le sois dans le futur. Tu as juste à imaginer le bonheur que tu voudrais lorsque tu seras adulte.
    La petite fille imagina de toutes ses forces qu'elle avait de bonnes notes à l'école, qu'elle faisait des études, qu'elle avait une bonne situation, qu'elle se mariait avec un homme qu'elle aimait et qui l'aimait, qu'elle avait des enfants beaux et en bonne santé, et qu'elle avait de très nombreux amis.
    Mais elle avait beau imaginer et imaginer encore, ça ne fonctionnait pas.
    - C’est totalement impossible que je sois heureuse lorsque je serai adulte, se lamenta-t-elle, alors que tout autour de moi il y aura des gens aussi malheureux que je le suis en ce moment.
    - Tu es vraiment désespérante, piailla l'oiseau qui commençait à avoir le plumage terne et le regard avachi, et ça me déprime de ne pas pouvoir t'aider.
    - Eh bien, cherche en toi un moment où tu as été heureux, ou imagine que tu es heureux dans l'avenir, dit la petite fille.
    L'oiseau essaya, mais comme il ne parvenait plus à croire à tout ce qu’il avait voulu apprendre à la petite fille, il déprimait de plus en plus.
    - Il me semble que je ne serai plus jamais heureux, se lamenta-t-il à son tour. Je pensais vraiment qu'on pouvait trouver le bonheur avec les moyens que je t'ai appris et je me rends compte que non. En fait, je ne sais même plus ce qu'est le bonheur et, pourtant, je pensais le savoir.
    La petite fille et l’oiseau ne parlèrent plus pendant un long moment.
    L’oiseau était malheureux de ne pas pouvoir aider la petite fille et la petite fille était malheureuse parce qu’elle avait communiqué sa déprime à l’oiseau.
    Le bonheur ne semblait vraiment pas être pour eux.
    Et d’ailleurs, était-il pour quelqu’un ?
    - Ça y est! Je sais ce que je vais faire! s’exclama d’un seul coup la petite fille en posant un énorme baiser sur le front de l’oiseau qui, surpris, s’affola et s’ébroua dans tous les sens. Je veux découvrir le bonheur, savoir à quoi il ressemble, comment le rattraper quand il s'enfuit, comment le faire naître quand on ne l'a jamais connu, comment le partager avec les autres, et encore plein de choses de ce genre!
    Et toute contente d'avoir un projet qui prenait naissance dans le présent et pouvait se prolonger dans le futur aussi longtemps qu'il lui apporterait de l’enthousiasme, la petite fille s’élança sur le chemin tandis que l’oiseau remettait de la brillance dans ses yeux et dans ses plumes, très satisfait d’être parvenu à l’aider.
     
  8. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    J'ai écrit ça en Avril 2015
    J'espère que vous accepterez ma flegme du jour et apprécierez quand même ;)

    Il était une fois une fille de joie
    qui trans/pirait le rire
    A forte émoi
    En se ressen/temps vivre
    Ils pensaient qu'elle prostituait ses charmes
    et ses sourires
    à des belles larmes
    et coeurs fragiles
    Elle était une femme sensible
    dans son entiereté généreuse
    Une âme re/belle cible
    d'inspiration mère/veilleuse
    Sa joie fût presque prise
    par l'humain mal/habile
    Qui n'expéri/mentait que méprise
    torture et vile
    Elle dût mainte fois se re/lever
    des pressions macros/co/pique
    Afin de ne pas succomber
    a leur folie masse haut nique
    Elle changea son comportement volubile
    devant l'humain ignorant
    En une félicité indestrictible
    De son art/monie grandissant
    Son intelligence
    voulait changer le monde
    Sa sagesse
    voulait changer son monde
    Sa force de créér
    Ses propres choix et principes
    Pas éduqué, parfois adoptés
    lui rendit ses tripes
    Elle vécu de se sentir libre parmis les loups, les agneaux et les bergers
     
    Flamel apprécie ceci.
  9. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    J'adoooore :
    .... il y a quoi qui vous vient en lisant çà...?

    ben moi c'est : "Ohéé.... ce serait le bonheur...! "

    Pas vous?

    Comme quoi on peut aussi utiliser des patterns en provenance de chanson passées dans l'inconscient collectif.... de pubs...?

    Top Singin !!
     
    Prudence apprécie ceci.
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Tout pareil! j'aime aussi beaucoup ta remarque sur les patterns.
    "Wohoooo ce serait le bonheuuuur!" aussi <3
     
Chargement...
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.