Concours de métaphore de novembre "Des métaphores qui mettent la joie au coeur"

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Prudence, 1 Novembre 2015.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3821
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Bonjour et bienvenue pour cette première édition du concours mensuel de métaphores.

    Le thème est "Des métaphores qui mettent la joie au cœur".

    Bonne participation et amusez vous bien, je vous rappelle *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***:

    Edition du 25 novembre:
    Félicitations à Moune pour sa métaphore très appréciée qui a reçu 6 mentions "j'aime":

    Moune va donc pouvoir choisir le prochain thème.
     
    Dernière édition: 1 Décembre 2015
  2. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Un jour une femme bien triste ,ne voyant que du malheur dans sa vie rencontra un sage et lui demanda la recette du bonheur:
    Quelle ne fut pas sa surprise de lui répondre que est elle qui cultivait son malheur,comme on cultive son jardin
    _"Tout est en vous,madame,allez chercher au plus profond de vous les plus beaux souvenirs de votre vie,un ressenti agréable,un fou rire entre amis,...
    Pensez à une couleur qui vous mette en joie et ne voyez plus que cette couleur qui va illuminer votre vie...
    Enlevez le voile noir du malheur,il n'a plus sa place en vous..
    Fabriquez vous une carapace pour vous protéger des frimas
    Cultivez votre jardin et positivez chaque jour ,cet exercice quotidien va changer votre vie
    Et revenez me voir dans un mois ,nous en reparlerons"
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6516
    J'aime reçus:
    628
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Il était une fois une grand mère qui était la bienveillance même et qui avait un don:
    Le don de la transmettre,
    Lorsqu'elle n'allait pas bien, ou qu'elle s'ennuyait, elle trouvait toujours une voisine malade à aller soigner et à requinquer, car elle avait toujours le sourire
    Quand elle le perdait, on pouvait alors observer ce comment elle faisait pour le retrouver
    Elle relevait simplement la tête et nous regardait en souriant
    Un jour, on lui a demandé comment elle faisait pour avoir ainsi toujours le sourire
    Elle nous a dit qu'elle n'avait juste qu'à penser à ses petits enfants...

    Et que çà lui mettait plein de joie au cœur.
     
    Dernière édition: 1 Novembre 2015
    amazone35, Singin et moune aiment ça.
  4. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    930
    J'aime reçus:
    360
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    C'est l'histoire d'un petit garçon qui avait un grande tristesse, ses parents le grondait souvent et à l'école il n'avait presque pas d'amis.

    Un jour il découvrit une petite lumière devant la fenêtre de sa chambre il comprit très vite que c'était une petite fée, elle devint rapidement sa meilleur amie, son cœur s'est très vite rempli de joie car elle lui a montré de quel façon il savait le faire.

    Maintenant que sa vie était remplie de joie, la petite fée disparu, a ce moment il recommença a être triste, le petite fée voyant cela réapparu, a nouveau le cœur du garçon s'émerveilla , la petite fée lui demanda pourquoi quand elle avait disparue il était a nouveau retombé dans cette tristesse? Le garçon lui répondu que c'était parce qu'elle était partie et qu'il se sentait seul.
    C'est a ce moment que la fée lui montra les scènes de sa vie ou il était heureux aussi bien à l'école avec ses amis, qu'avec ses parents, dans ces scènes la fée n'apparaissait jamais... il comprit en voyant ces scènes là qu'il arrivait a être heureux sans avoir besoin de la fée, il la remercia pour cette aventure et lui dis le cœur léger qu'elle pouvait maintenant partir aider d'autre petit garçon car il avait apprit a avoir le cœur léger et rempli d'amour.

    -------------------------------------------------------------
    Maintenant je vais lire les autres métaphores car je voulais le lire après avoir fait la mienne histoire de ne pas être trop influencé :)
     
    amazone35, xorguina et Singin aiment ça.
  5. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    2000 caractères, pas possible pour moi. :(
    ça fait une heure et demie que j'essaie de réduire un texte écrit en quelques minutes et il fait encore dans les environs de 3000 caractères. :(
    Si je le réduis encore plus, il ne voudra plus rien dire. :(
    Déjà qu'il ne se ressemble même plus. :(
    Je me mets hors concours et j'écris tout ce que je veux, comme je veux, lalalalalèreu :)
     
    Prudence aime ça.
  6. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Singin poste le nous ce texte si long,j'adore lire
     
  7. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Meilleure Réponse
    A la demande générale. :)

    Une petite fille était très malheureuse et avait bien des raisons pour cela. Dans la maison familiale, la violence et la peur régnaient en maîtres, à l'école, comme elle n'avait pas de bons résultats scolaires, elle était constamment réprimandée et punie par les institutrices et, comme elle était toujours maussade, elle n'avait pas d'amis.
    Un jour, elle rencontra un oiseau tout gai et sautillant.
    - Qu'est-ce qui ne va pas ? demanda-t-il en la voyant ainsi déprimée.
    - Je ne suis pas heureuse, dit la petite fille.
    - C'est pourtant simple d'être heureuse, dit l'oiseau. Tu dois juste te rappeler d'un moment où tu as été heureuse et tu le seras de nouveau.
    - Oui, mais je ne l'ai jamais été, répondit-elle. Alors comment veux-tu que je m'en rappelle ?
    - Eh bien, rappelle-toi d'un personnage heureux dans un livre ou dans un film, et imagine que tu es aussi heureuse que lui.
    - Mais je ne peux pas et, de plus, je ne veux pas être heureuse alors que mon père, ma mère, mes frères, et mes sœurs, ne le sont pas.
    - Tu oublies que si tu es heureuse, ton bonheur rayonnera sur eux et ils seront heureux également, affirma l'oiseau.
    - Bon, alors, comme ça, d'accord, dit la petite fille, je veux bien essayer.
    Mais le jour suivant, lorsqu'elle rencontra de nouveau l'oiseau, elle dut bien reconnaître que ça n'avait pas fonctionné.
    - Bon, dit l'oiseau, puisque tu ne peux être heureuse ni dans le passé, ni dans le présent, on va essayer de faire en sorte que tu le sois dans le futur. Tu as juste à imaginer le bonheur que tu voudrais lorsque tu seras adulte.
    La petite fille imagina de toutes ses forces qu'elle avait de bonnes notes à l'école, qu'elle faisait des études, qu'elle avait une bonne situation, qu'elle se mariait avec un homme qu'elle aimait et qui l'aimait, qu'elle avait des enfants beaux et en bonne santé, et qu'elle avait de très nombreux amis.
    Mais elle avait beau imaginer et imaginer encore, ça ne fonctionnait pas.
    - C’est totalement impossible que je sois heureuse lorsque je serai adulte, se lamenta-t-elle, alors que tout autour de moi il y aura des gens aussi malheureux que je le suis en ce moment.
    - Tu es vraiment désespérante, piailla l'oiseau qui commençait à avoir le plumage terne et le regard avachi, et ça me déprime de ne pas pouvoir t'aider.
    - Eh bien, cherche en toi un moment où tu as été heureux, ou imagine que tu es heureux dans l'avenir, dit la petite fille.
    L'oiseau essaya, mais comme il ne parvenait plus à croire à tout ce qu’il avait voulu apprendre à la petite fille, il déprimait de plus en plus.
    - Il me semble que je ne serai plus jamais heureux, se lamenta-t-il à son tour. Je pensais vraiment qu'on pouvait trouver le bonheur avec les moyens que je t'ai appris et je me rends compte que non. En fait, je ne sais même plus ce qu'est le bonheur et, pourtant, je pensais le savoir.
    La petite fille et l’oiseau ne parlèrent plus pendant un long moment.
    L’oiseau était malheureux de ne pas pouvoir aider la petite fille et la petite fille était malheureuse parce qu’elle avait communiqué sa déprime à l’oiseau.
    Le bonheur ne semblait vraiment pas être pour eux.
    Et d’ailleurs, était-il pour quelqu’un ?
    - Ça y est! Je sais ce que je vais faire! s’exclama d’un seul coup la petite fille en posant un énorme baiser sur le front de l’oiseau qui, surpris, s’affola et s’ébroua dans tous les sens. Je veux découvrir le bonheur, savoir à quoi il ressemble, comment le rattraper quand il s'enfuit, comment le faire naître quand on ne l'a jamais connu, comment le partager avec les autres, et encore plein de choses de ce genre!
    Et toute contente d'avoir un projet qui prenait naissance dans le présent et pouvait se prolonger dans le futur aussi longtemps qu'il lui apporterait de l’enthousiasme, la petite fille s’élança sur le chemin tandis que l’oiseau remettait de la brillance dans ses yeux et dans ses plumes, très satisfait d’être parvenu à l’aider.
     
  8. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    J'ai écrit ça en Avril 2015
    J'espère que vous accepterez ma flegme du jour et apprécierez quand même ;)

    Il était une fois une fille de joie
    qui trans/pirait le rire
    A forte émoi
    En se ressen/temps vivre
    Ils pensaient qu'elle prostituait ses charmes
    et ses sourires
    à des belles larmes
    et coeurs fragiles
    Elle était une femme sensible
    dans son entiereté généreuse
    Une âme re/belle cible
    d'inspiration mère/veilleuse
    Sa joie fût presque prise
    par l'humain mal/habile
    Qui n'expéri/mentait que méprise
    torture et vile
    Elle dût mainte fois se re/lever
    des pressions macros/co/pique
    Afin de ne pas succomber
    a leur folie masse haut nique
    Elle changea son comportement volubile
    devant l'humain ignorant
    En une félicité indestrictible
    De son art/monie grandissant
    Son intelligence
    voulait changer le monde
    Sa sagesse
    voulait changer son monde
    Sa force de créér
    Ses propres choix et principes
    Pas éduqué, parfois adoptés
    lui rendit ses tripes
    Elle vécu de se sentir libre parmis les loups, les agneaux et les bergers
     
    Flamel aime ça.
  9. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    102
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    J'adoooore :
    .... il y a quoi qui vous vient en lisant çà...?

    ben moi c'est : "Ohéé.... ce serait le bonheur...! "

    Pas vous?

    Comme quoi on peut aussi utiliser des patterns en provenance de chanson passées dans l'inconscient collectif.... de pubs...?

    Top Singin !!
     
    Prudence aime ça.
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3821
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Tout pareil! j'aime aussi beaucoup ta remarque sur les patterns.
    "Wohoooo ce serait le bonheuuuur!" aussi <3
     
  11. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Le bonheur est le chemin
    On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s'être marié, après avoir eu un enfant et, ensuite, après en avoir eu un autre.
    Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l'on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que l'on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
    On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint(e), quand on possèdera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite.
    La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l'admettre et de
    décider d'être heureux maintenant qu'il est encore temps.
    Le bonheur est le chemin. Ainsi, passe chaque moment que nous avons et, plus encore, quand on partage ce moment avec quelqu'un de spécial, suffisamment spécial pour partager notre temps, et que l'on se rappelle que
    le temps n'attend pas.
    Il n'en faut pas beaucoup pour être heureux. Il suffit juste d'apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l'un des meilleurs moments de sa vie :
    • Tomber amoureux,
    • Rire jusqu'à en avoir mal au ventre, ou des crampes aux mâchoires,
    • Trouver un tas de nouveaux mails sur sa boîte quand on revient de vacances,
    • Conduire vers des paysages magnifiques en terre inconnue,
    • Se coucher dans son lit en écoutant la pluie tomber dehors,
    • Sortir de la douche et s'essuyer avec une serviette toute chaude,
    • Réussir son dernier examen,
    • Avoir une conversation intéressante,
    • Retrouver de l'argent dans un pantalon que l'on n'a pas porté depuis des lustres,
    • Rire de soi-même,
    • Rire sans raison particulière,
    • Entendre accidentellement quelqu'un dire quelque chose de bien sur soi,
    • Se réveiller en pleine nuit en se rendant compte que l'on peut encore dormir quelques heures,
    • Écouter une chanson qui nous rappelle un moment chéri,
    • Se faire de nouveaux amis,
    • Voir contents les gens que l'on aime,
    • Rendre visite à un vieil ami et se rendre compte que les choses n'ont pas changé entre vous,
    • Admirer un coucher de soleil,
    • Se faire tranquillement masser le dos et s'endormir paisiblement,
    • Sentir un vent doux et frais nous caresser la joue,
    • Entendre dire que l'on nous aime et vivre paisiblement tous les petits moments qui nous réchauffent le cour et l'âme.
    Les vrais amis viennent dans les bons moments quand on les appelle et dans les mauvais moments, ils viennent d'eux-mêmes.
    (hors concours ,glanée sur internet"le bonheur est un chemin)
     
    amazone35 et xorguina aiment ça.
  12. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    On ne parlait que de cela dans tout le village.
    Personne ne comprenait.
    Non, ça ne pouvait pas être vrai.
    Pourtant il paraissait que le vieil homme - celui qui habitait tout au bout du sentier aux orties ainsi qu'on l'appelait parce qu'il était tellement envahi par ces végétaux qu'on ne pouvait s'y frayer un chemin – ce vieil homme, donc, s'était juché dans un chêne et refusait de retrouver le plancher des vaches.
    Un fermier l'avait vu en allant travailler dans un de ses champs.
    On se rassembla, on parla, et on se dit qu'il fallait absolument aller voir ça.
    Le chemin fut déblayé à grands coups de lames coupantes et la chose fut constatée.
    Le vieil homme était bien là, assis sur une branche, au beau milieu des feuilles.
    On délégua le maire pour sa diplomatie.
    - Eh bien, mon brave, cria-t-il les mains en porte-voix, que faites-vous donc dans cette posture ?
    - Inutile de crier, je ne suis pas sourd, répondit le vieil homme. Ce que je fais dans cette posture ? Je vais vous le dire. Je vous regarde. Vous tous, dit-il en balayant l'assemblée d'un mouvement arrondi du bras. Vous êtes là, à me regarder sur mon arbre. Pourtant, en plusieurs années aucun d'entre vous n'est venu me voir.
    - Pour quelle raison l'aurions-nous fait ? demanda le maire. S'il vous est possible de grimper sur un chêne, vous pouvez parcourir les quelques centaines de mètres qui conduisent au bourg et venir taper le carton avec nous.
    - Vous oubliez que le chemin était envahi par les orties et que je n'avais pas la force de le défricher, dit le vieil homme.
    - Le chemin n'aurait pas été envahi par les orties si vous aviez marché dessus tous les jours pour venir jouer, discuter, et boire un p'tit coup comme tout le monde, et rien ne vous empêchait de vendre votre maison isolée et d'en acheter une avec des voisins tout autour, objecta le maire qui fut approuvé et applaudi par tout le village.
    - Si je comprends bien, vous êtes en train de me dire que je suis coupable de mon isolement et qu'aucun d'entre-vous ne l'est, c'est bien cela ? énonça le vieil homme dont les intonations hésitaient entre la colère et l'abattement.
    - Oui, c'est exactement cela, asséna le maire, une nouvelle fois approuvé et applaudi par l'ensemble de ses administrés.
    A l'exception d'une petite fille.
    - Non, moi, je ne suis pas d'accord, dit-elle, avec une petite voix qui se voulait plus grande qu'elle n'était.
    - En quoi donc n'es-tu pas d'accord ? demanda le maire, se penchant vers elle en arborant une indulgence amusée.
    - Eh bien, lorsque quelqu'un est isolé c'est qu'il ne sait pas aller vers les autres, alors c'est aux autres d'aller vers lui, dit la petite fille.
    - Qu'est-ce que tu peux en savoir ? ironisa le maire, vexé qu'une petite fille qui allait encore à l'école puisse se permettre de lui donner des leçons à lui, la personne la plus importante du village. Tu as entendu cette phrase prononcée par une grande personne et tu la redis stupidement. Mais ce n'est pas aussi simple. Tu le comprendras lorsque tu seras adulte.
    - Pensez tout ce que vous voulez, dit la petite fille, mais, moi, si vous voulez bien, monsieur, ajouta-t-elle en étirant le menton aussi haut qu'elle le pouvait vers l'arbre, je viendrai vous voir autant que vous le voudrez.
    - Tu feras ce que je te dirai! s'exclama sa mère, et si je ne veux pas que tu ailles voir ce vieux fou qui grimpe aux arbres, tu n'iras pas!
    - J'irai! dit la petite fille les deux poings bien calés sur les hanches.
    - Tu n'iras pas! insista la mère en la prenant par le poignet et en l'entraînant rapidement vers leur maison.
    Et comme il n'y avait plus rien d'intéressant à voir et à entendre, tous les habitants du village la suivirent, eux-mêmes suivis par le maire.
    L'ordinaire reprit ses droits.
    Le vieil homme redescendit du chêne et rentra tout seul dans sa maison isolée.
    Le maire se pavana de fermes en maisons préparant des mois à l'avance les prochaines élections.
    La petite fille alla comme tous les jours à l'école.
    Mais ne rentra pas le soir chez elle.
    Elle courut chez le vieil homme pour parler, s'amuser, et rire, jusqu'à ce que sa mère frappe fermement à la porte et, sans un mot, la ramène à la maison.
    Le jour suivant, après la classe, la petite fille courut de nouveau chez le vieil homme.
    De nouveau, sa mère alla la chercher.
    Et le jour suivant.
    Et encore le jour suivant.
    Lentement, jours après jours, la colère de la mère s'apaisa.
    Elle glissa même un léger bonjour vers le vieil homme.
    Et un autre.
    Encore un autre.
    Un soir, même, elle parla de la pluie et du beau-temps.
    Quelques jours après, elle aborda un petit problème qui l'ennuyait et dont elle n'avait pas trouvé la solution.
    Le vieil homme était de bon conseil.
    Il apprenait aussi beaucoup de choses à la petite fille et comme il la distrayait tous les jours après la classe et l'aidait à faire ses devoirs, sa mère avait plus de temps pour faire tout ce qu'elle avait envie de faire depuis longtemps et qu'elle pensait ne jamais pouvoir faire, ou alors, dans plusieurs années lorsque sa fille serait adulte.
    Elle s'aperçut également qu'elle aimait bien parcourir le chemin pour aller à la maison du vieil homme dans les senteurs et les couleurs du soir.
    De plus, le vieil homme aussi était content.
    Il ne ressentait pas davantage qu'avant la nécessité d'aller s'insérer dans tout un groupe plus ou moins bruyant, mais il ne souffrait plus de la solitude.
    La tranquillité qu'il appréciait était ponctuée des visites de la petite fille, de sa mère, et quelques fois d'une amie ou d'un ami de la petite fille ou de sa mère et lorsqu'il escaladait de nouveau le chêne, avec une échelle solidement amarrée, il ne l'escaladait plus tout seul, mais en compagnie de la petite fille, juste pour voir le monde d'un peu plus haut et le partager.
     
  13. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Prudence ! j'attend la tienne ;)

    Il me semble qu'il n'y a plus que toi qui doit jouer ...
     
  14. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3821
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je passe pour ce mois ci ^^. Sûrement plus tard. :)
     
  15. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oki alors je vais maintenant mettre et déposer mes j'aime :)
     
  16. Flamel

    Flamel Membre

    Inscrit:
    4 Octobre 2015
    Messages:
    23
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    730
    Localité:
    grez-doiceau belgique
    humour et induction j'aime beaucoup
     
  17. souslaneige

    souslaneige Membre

    Inscrit:
    27 Août 2015
    Messages:
    34
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    680
    Localité:
    marseille
    la nuit se réveille.. ellet s'étire peu à peu et de plus en plus, douce , de plus en plus lumineuse, éclairant l'intérieur de ce monde qui bat au rythme d'une danse à quatre temps.
     
    amazone35 aime ça.
  18. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3821
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    On est le 25 c'est donc l'heure de clore les votes. La métaphore de Moune gagne avec 6 votes, bravo Moune :D !
    Je laisse le post ouvert encore quelques jours le temps d'adresser vos félicitations, vos remerciements ou tout autre chose qui vous plaira et à Moune ne nous communiquer le prochain thème... suspense!
     
  19. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Merci à tous pour vos votes ,c'était serré avec Singin ,alors une petite pensée affectueuse à elle ,qui a découvert les métaphores et s'en est très bien sortie
    Pour le mois prochain je souhaiterais une métaphore pour accompagner les personnes endeuillées de ces derniers jours et soulager le malaise pour les autres
     
    amazone35 aime ça.
  20. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Bravo Moune, t'es la meilleure! :)

    Je ne sais pas si tu l'as vu, mais je me suis servie de ta métaphore comme base pour écrire les miennes. :oops:

     
  21. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Non je n'avais pas vu le lien avec la mienne(je vais m'y replonger),l'histoire était mignonne,considère que nous sommes à égalité,je te donne un vote
     
  22. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Singin je préférais la deuxième que je trouvais plus positive,la première insistait trop sur le mot déprime,qui me déprimait
     
  23. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    C'est gentil. :)
    :oops: J'en tiendrai compte pour la prochaine petite histoire, promis, juré, craché.
     
  24. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3821
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Bravo à tous les participants: d'avoir osé partager vos idées avec nous, d'avoir pris le temps de le faire, d'avoir voté, de rendre le forum vivant... Merci à tous quelle que soit votre participation :).
    Je lance le sujet de Moune le 1er du mois, merci de ta réactivité.
    Bonne journée à tous
     
    Dov Aim aime ça.
  25. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Bravo Moune ! toute mes félicitations :)
    J'encourage vivement et chaleureusement Singin a poursuivre , tu es en très bonne voie/x ;)
     
    Prudence aime ça.
  26. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Merci ,à vos plumes pour le mois prochain
     
  27. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    617
    J'aime reçus:
    291
    Points:
    4230
    Je vais essayer, mais sur sur sujet-là, je me sens beaucoup plus douée pour lire que pour écrire.
    J'espère que vos métaphores vont aider un maximum de gens, et vont m'aider, à affronter cette pagaille mondiale qui à l'air d'être un cauchemar et qui pourtant est une horrible réalité. :(
     
Chargement...
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.