État hypnotique effet secondaire

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Nanagna, 7 Janvier 2014.

  1. Nanagna

    Nanagna

    Inscrit:
    7 Janvier 2014
    bonjour.
    tout d'abord je tiens a signifier que je ne suis pas ici pour prendre un quelconque parti sur le pour ou contre de l'état d'hypnose. simplement j'entend souvent dire que l'hypnose ne peut être dangereuse sous prétexte que celle ci est naturelle. or je peux citer de nombreux procéder naturelles tout à fait néfaste pour le bon fonctionnement de notre cerveau ( l'utilisation d’ultrasons pour se procurer l'effet de drogue, les points de LAGRANGE qui ne sont pas tous bénéfique.... )
    Je me permet de le rappeler car en effet cet argument me semble parfaitement déplacé. En revanche l'aspect thérapeutique de l'hypnose et de l'état d'inconscience qu'il procure ne peut pas être négligé. nombreux sont les patients à ressortir de ces séances plus forts et plus déterminés à aller de l'avant. bien évidemment et comme toute thérapies certains effets néfastes se font parfois ressentir ( trouble paranoïaque accrues, douleur physique, hallucinations... ) de plus dans certains cas quelques personnes ayant ressentit un grand bien être durant leur thérapie ne savent plus gérer et apprécier à une valeur juste les contrariétés auxquels ils font fasse.
    tout ces effets sont en contradictions complètes avec le but recherché par les hypnothérapeutes. les patients sont souvent trop enthousiaste et n'arrive plus ( dans certains cas ) à écouter leur corps ils sont comme entièrement désinhibés et reçoivent chaque émotions de plein fouet. FREUD abandonna d'ailleurs ce procéder en 1895 pensant que l'inconscient du sujet comprenais son mal mais que le patient en état de conscience ne le comprenait plus. A ce jour l'hypnothérapie ne peut être qualifié de bonne ou de mauvaise, il faut simplement prendre connaissance de tout les critères qui la comprenne adapté les risques et les avantages à sa personnalité consciente et faire le calcul du pour et du contre.

    La modération, après consultation à considéré que ce message n’était pas une ressource, mais un point de vue, nous le déplaçons donc dans le café de l"hypnose.
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Janvier 2014
  2. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    "l'aspect thérapeutique de l'hypnose et de l'état d'inconscience qu'il procure ne peut pas être négligé..."
    Rien que par cette phrase, l'auteur de cet article montre qu'il ne connaît pas grand chose à l'hypnose.
     
  3. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Il me semble que si Freud a abandonné l'hypnose, ce n'était pas à cause d'effets secondaires éventuels, mais parce qu'il considérait l'hypnose
    était un procédé trop aléatoire, et que seule une petite partie de ses patients étaient capables d'entrer dans cet état.
    Il raconte lui-même l'histoire de "Lucie", une de ses patientes, qui à chaque fois qu'il prononçait la formule d'usage à l'époque: "Et maintenant dormez",
    répondait invariablement quelques minutes après... "Mais Docteur, je ne dors pas...".
    Pour ce qui est des effets secondaires, je n'ai rencontré que des céphalées ou des nausées, qui pouvaient se prolonger quelques heures,
    sans dépasser 24 heures.
    Je pense qu'ils sont dus à de petites erreurs techniques, notamment des sorties de transe un peu trop rapides après un travail assez intense.
    Si on fait une ré-induction, le problème peut toujours se résoudre très facilement, en étant purement symptomatique,
    c'est du moins ce qui ressort de mon expérience.
    De là à rendre une personne paranoïaque après une séance d'hypnose, cela me semble impossible en thérapie...
     
  4. Nodylion

    Nodylion

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Bonjour Nanagna,
    L'état hypnotique n'est pas néfaste en soi ; la thérapie qui est faite derrière peut être mal faite et alors oui il peut y avoir des effets néfastes dus à la façon dont la thérapie elle-même a été menée.
    Je ne suis pas sûr de comprendre, tu peux développer ?
     
  5. DianeV

    DianeV

    Inscrit:
    6 Août 2009
    +1... L'hypnose n'est pas de l'inconscience, Nanagna.

    On entre nous même en état modifié de conscience plusieurs fois par jour, le danger vient de suggestions qui peuvent être mal faites. Quoi que, encore là, le pire qu'il pourrait arriver c'est que la suggestion ne passera pas. Si on pouvait créer des dangers avec l'hypnose ça se saurait.
     
  6. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Perso je n'ai jamais constaté d'effet secondaire négatif, au pire rien ou une grosse somnolence/envie de dormir.

    Après ça il y a les problèmes de manipulation (sectes, mise sous influence, commerciaux etc.) ou de "psy" dangereux par exemple parce qu'ils posent des questions orientées (les scandales de "la mémoire retrouvée" au Etats-Unis par ex) mais ce n'est pas de l'hypnose.
     
  7. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    [​IMG] Point de Lagrange ? Bénéfique?
    Comme plusieurs il y a des choses/phrases que je n'ai pas comprises.
     
  8. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Prudence : moi aussi j'ai été voir wiki et je vois pas le rapport?
    DianeV : ce message est une provoc idiote. Cette personne à posté et n'est même pas revenue par curiosité voir s'il y avait une réaction depuis mardi.
     
  9. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    A donc laisser tomber dans les oubliettes du forum en attendant l'inutile nécropostage...
     
  10. Chirine

    Chirine

    Inscrit:
    8 Janvier 2014
    Perso j'ai eu un soucis durant ma formation, et c'est la pnl qui a calmé le jeu.

    Je suis retournée dans un souvenir négatif avec mon moi adulte et enfant. J'observais donc la fameuse scène, la "thérapeute" a dit quelque chose comme "fait ce qui te semble necessaire pour que la scène ne soit plus angoissante" en tout cas mon esprit l'a perçu ainsi. Résultat j'ai tenté de changer la scène en pensant l'améliorer et à l'inverse j'ai empiré la situation et je suis sortie avec une angoisse profonde et l'incapacité de revenir à la scène originel. Le prof a dû faire de la pnl (c'était très intéressant d'ailleurs) pour que ça revienne à la normal.
    A présent je me souviens de la scène originel et de la scène créée. Le problème c'est que la scène créée garde un aspect "réaliste" dans ma mémoire.
     
  11. DianeV

    DianeV

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Ça rejoint ma position: ce n'est pas l'hypnose qui est dangereuse, c'est les interventions mal faites qui le sont ;)
     
  12. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Le travail sur le passée et les souvenir est assez délicat en effet, "jouer" avec ça en dehors d'un cadre thérapeutique est pas très sérieux. Cela se prépare, en anamnèse et ne s'improvise pas, y compris il faut être persuadé que c'est vraiment la meilleur façon de traiter un trauma.
    Un simple souvenir négatif, comme tu dis laisse t'il un trauma tel qu'une autre démarche ne puisse être possible?
    Je suis perso très méfiant du retour en arrière et adhère aux avertissements souvent donnés à ce sujet. Sans une très bonne expérience ou une formation psycho sérieuse, il vaut mieux éviter les risques. (faut souvenir, validation de croyances erronés etc.).
    En plus le "...fait ce qui te semble nécessaire..." sans autre suggestion ou accompagnement est bien insuffisant.
     
  13. Chirine

    Chirine

    Inscrit:
    8 Janvier 2014
    Tout à fait d'accord avec vous Diane V .

    Elle pratiquait en cabinet et était trop confiante, lorsque l'exercice durant la formation est venue elle a voulut absolument s'occuper de moi voyant que j'vais déjà un bon trauma en tête. Mais pas d'anamnèse avant, elle n'a pas vérifier en discutant les mots que je pouvais utiliser comme réassurance etc. Je le comprends maintenant, mais sur le moment je lui ai fait confiance. C'est celui qui était observateur et avec qui j'avais déjà fait un travail qui tentait de rajouter certains mots comme "sécurité" etc, en sachant que ça me parlerait, mais elle n'a pas comprit le message et ne les a pas intégré.

    C'est également pour ça que je pense que notre travail d'analyse et d'attention est très important malgré ce que certains pensent. Je voulais partager cet expérience juste pour dire que l'hypnose n'a pas de danger mais peut créer de graves troubles si il est pratiqué par quelqu'un d'inattentif. Si ce prof n'avait pas été là avec la pnl, je ne sais pas très bien comment elle aurait géré la situation.
     
  14. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Étrange de dire "pour que la scène ne soit plus angoissante", c'était prendre le risque qu'elle le devienne plus, généralement on évite ce type de phrase à cause de ça, et choisir plutôt "pour que la scène soit plus confortable/agréable". Par contre je suis curieuse, si c'est pas trop indiscret, de ce qu'elle a fait en PNL pour que ça redevienne confortable.

    En formation j'ai eu un moment difficile: j'avais une très grosse phobie mais liée à une situation que je ne côtoyais pas. La prof nous fait une séance arrêt-tabac mais elle dit aux non-fumeurs qu'ils peuvent entrer en transe et travailler autre chose, laisser faire leur inconscient, ayant arrêté de fumer, j'ai fait le début en arrêt tabac et j'ai senti que je ne refumerai jamais, ensuite je suis passée à autre chose et là... j'ai vécu complétement ma phobie (le pire cauchemar que j'ai jamais fait) en sortant de transe j'étais trempée et tremblante, elle m'a super bien accompagnée, rassurante et tout. En rentrant à l'hôtel je me suis rendue compte que ma phobie avait sauté d'un coup, c'était il y a plus de 2 ans et plus rien du tout.
     
  15. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Comme Hibou, je me méfie des retours dans le passé, perso je ne fais pas de régression, s'il en a une spontanée, j'accompagnerai, mais je n'en provoquerai pas. En plus comme il le dit il y a le problème de la mémoire. Les souvenirs ne sont pas des photos ou des films, c'est toujours des constructions mobiles, en faisant revenir un souvenir il est retravaillé, et encore retravaillé à la remémoration. Les études sur les témoignages (police) sont vraiment édifiants (et personnellement je dirai terrifiant en terme de justice).
    Pour un trauma je vais préférer travailler d'une autre manière, variable en fonction de la personne, des circonstances etc.

    Par contre c'est marrant Hibou à tiqué sur le début de la phrase et moi sur la fin... ce n'était peut être pas la meilleure phrase à dire en fait ^^.
    En tout cas heureusement que ça a été rattrapé.
     
  16. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    J'avais participé à une formation de PNL en groupe où le formateur avait la technique pour faire remonter plein d'affects du passé et il ne contrôlait rien individuellement ( il était disponible mais on était censé gérer tout seul !)
    ce n'est pas de la co-psychothérapie sérieuse +++

    les interrogatoires policiers me laissent aussi perplexe, on décadre la personne à en perdre tous ses repères et si elle part en vrille c'est gagné car elle craque et est alors disposée à accepter n'importe quel témoignage pour avoir la paix.
    certains psychiatres agissent aussi ainsi à faire craquer leurs malades et filent le bébé aux psychos pour recoller les morceaux...
    jouer à l'apprenti sorcier peut aggraver les choses, même si l'apprenti-thérapeute est persuadé d'être aidant...
    :cool:
     
  17. Les hypnothérapeutes formés par des écoles constitués de directeurs commerciaux eux-mêmes formés par les mêmes personnes, sans base de psychologie, de psychopathologie, ,n'auront pas la maîtrise de gérer des traumas, et c'est dans ce sens que je partage le message de Surderien.

    Perso, avec mon travail thérapeutique, je suis remonté à un évènement totalement oublié qui a permis un levier important sur ma problématique, ma thérapeute quand j'y repense a super bien géré la situation. Perso, elle n'utilise pas la PNL, mais a bien d'autres outils.
     
  18. Nodylion

    Nodylion

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    En général c'est en faisant appel à la dissociation multiple (en gros tu te vois qui te vois qui vois un film modifié de la scène traumatisante). Idem pour les phobies.
    Un formulation bien maladroite et dommageable...
    Pourtant si on les fait bien il peuvent être très puissants. On peut faire plein de choses avec les lignes de vie.
    De la bien mauvaise PNL à mon avis. En PNL on évite l'abréaction et il n'y a pas cette perte de contrôle.
     
  19. Nodylion

    Nodylion

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Oui vous avez raison. Mais en même temps, la plupart des directeurs d'écoles ont quand-même une formation en thérapie à la base.
    Qu'en savez-vous ? Elle vous a explicitement dit tout ce qu'elle a étudié ?
     
  20. J'ai lu son parcours sur sa présentation, et elle m'explique ce qu'elle met en place comme technique surtout durant les 1ères séances, et les différentes étapes de la thérapie, cela m'apparait pertinent et structuré dans sa démarche.
     
  21. Chirine

    Chirine

    Inscrit:
    8 Janvier 2014
    Donc oui, ses phrases n'étaient probablement pas pertinentes c'est très probables.

    Ce n'est pas elle qui a fait la pnl après, enfin si elle a tenté, mais n'arrivait pas à me sortir de la situation, donc le prof a reprit.

    Etant donné que je n'ai jamais fait de pnl, je ne peux pas donner de nom technique, donc je t'explique en gros :

    En face de moi, il met sa main en l'air à ma gauche (la scène est censé s'y trouver) et me demande si ça va là, en fonction de la réponse il l'a place à droite, plus près ou plus loin, en bas à gauche ou en bas à droite. Je pense que le but étant de voir où le problème se situe (visuel/kinesthésique/auditif) et de le faire bouger. Je ne l'affirme pas du tout, ça vient de ma propre réflexion.

    Ensuite il m'a proposé de la mettre dans un cadre ou dans une boîte, et de la ranger ailleurs, ou de la détruire. Je ne pouvais pas choisir, je voulais garder la scène. Il m'a alors demandé si quelque chose dans cette scène devait être gardé, et effectivement il y avait un lapin et je ne me voyais pas le détruire avec la scène complète. Il l'a donc faire sortir du cadre dans ses mains et m'a demandé si je voulais le récupérer ou le laisser partir. Je l'ai laissé partir, et là j'ai pu détruire le cadre.
     
  22. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Ah oui, intéressant ce qu'il a fait.
    (ok, on comprend mieux c'était une bourde d'une stagiaire ^^, ça arrive quand on débute et qu'on a peut être pas toutes les consignes en main et sur un sujet sensible).

    PS: Pas le lapin dans le broyeur! Pas le lapin!
    [​IMG]
     
  23. Chirine

    Chirine

    Inscrit:
    8 Janvier 2014
    Hehehe :D

    En fait le truc c'est que la stagiaire travaillait en tant qu'hypnothérapeute depuis un an et était revenu en formation juste pour reprendre un peu de théorie et poser des questions.
    C'est aussi pour ça que j'ai accepté qu'elle se charge de moi. Mais en fait, celui qui était un vrai stagiaire à côté aurait été mieux parce que justement moins confiant et donc plus prudent.

    Du coup c'est aussi une réflexion que je me suis faite, qu'il fallait absolument que j'apprennes à ne jamais penser que ça y'est c'est bon "je sais faire". Je crois que le danger vient de là en hypnothérapie. quand le thérapeute oublie qu'il peut faire des erreurs il devient moins attentif à ce qu'il avait apprit au début.
     
  24. Framboisine

    Framboisine

    Inscrit:
    4 Octobre 2011
    Salut,
    j'ai vraiment besoin de me changer les idées o_O
     
  25. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    hou!
     
  26. undy

    undy

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Le laaapin!
    [​IMG]
     
  27. Framboisine

    Framboisine

    Inscrit:
    4 Octobre 2011
    POOL !
     
  28. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    mdr
     
  29. Chirine

    Chirine

    Inscrit:
    8 Janvier 2014
    Ils onnnt tuuuééé mooon lapiiiiiiiinnnn !!!!

    AaaAAAaaahhh !!!

    *va chercher un tank*
     
Chargement...