1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Formation ou pas pour devenir un bon hypnothérapeute ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Métaphore, 4 Mai 2009.

  1. Métaphore

    Métaphore Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Par rapport à tout ce que je lis sur ce forum, j'ai l'impression que certains pensent qu'on peut devenir hypnothérapeute en lisant quelques ouvrages et en regardant quelques vidéos.

    Donc je pose la question aux professionnels, est ce possible ?, est ce bien sérieux d'envisager ce métier dans de telles conditions, surtout si la personne n'a aucune autre formation précédente soit en psychologie ou en thérapie analytique, comme j'en vois certains qui se disent imprimeur ou autre, ma question n'est pas là, mais cette personne aura t-elle la capacité d'appréhender toutes sortes de traumas ou d'addictions, et de prendre en charge d'une façon compétence le patient ?
     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Je suis d'avis que pour pratiquer l'hypnothérapie, une personne devrait avoir une base en psychologie dynamique...Une solide... Mais pas dans les cadres hermétiques officiels des systèmes scolaires...Quelque chose d'intégré peut-être? Une base autodidacte avec "examen"? Je ne sais trop...

    Cependant, une fois que l'on a de bonnes bases en psychodynamique, alors là l'hypnose s'apprend très facilement parce que, comme le dit Gerald Kein, c'est très très simple et facile.

    Moi ma difficulté est dans le fait de vouloir maitriser le sujet assez pour baser de nouvelles théories sur mes observations...(hypothèses si le mot "théorie" vous semble trop fort) alors j'étudie tout afin de saisir les dénominateurs commun qui pourraient bien être la voie à la maîtrise du sujet. Bref, si je pige pas, je ne le fais pas.
     
  3. MENGAL

    MENGAL Membre

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    238
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    Localité:
    Namur
    Bonsoir à toutes et à tous,


    Si l’hypnothérapie est un art, alors celle ou celui qui la pratique est un artiste ! Mais qu’est-ce qu’un artiste ? Comment devient-on artiste ? (1) Une façon très singulière de répondre à cette question, c’est peut-être - comme le fait l'auteur qui témoigne sur ce site (1) - de s’en poser d’autres !

    Si l’hypnothérapie est une science, alors pour la maîtriser, il faut « se former pour s’informer » (2). l'Université de Montréal, pour donner un exemple, « a adopté une Politique de formation à l'utilisation de l'information pour s'assurer que tous ses diplômés [possèdaient] la compétence informationnelle. Cette dernière [serait en fait] inspirée de la Norme sur les compétences informationnelles dans l'enseignement supérieur de l'Association of College & Research Libraries. »

    Mais en quoi consiste cette norme ? (3)

    "La norme comprend 5 éléments :

    La personne qui possède la compétence informationnelle :

    1. Définit et exprime clairement son besoin d'information.
    2. Accède avec efficacité et efficience à l'information dont il besoin.
    3. Évalue de façon critique tant l'information que ses sources et intègre l'information sélectionnée à sa base de connaissances personnelles et à son système de valeurs.
    4. Utilise efficacement l'information, individuellement ou comme membre d'un groupe, en vue d'atteindre un objectif spécifique.
    5. Comprend plusieurs des questions économiques, juridiques et sociales relatives à l'information, accède à l'information et utilise celle-ci de façon éthique et conformément à la loi.
    "

    Si l’hypnothérapie est une discipline que seuls les détenteurs (ou détentrices) d’un diplôme officiellement reconnu peuvent pratiquer, alors il faut aller voir les programme des études et, pour chacun des cours dispensés, son cahier des charges.

    Enfin, si l’hypnothérapie est une manière d’être et/ou de se comporter avec autrui dans le seul but de l’aider, notamment en l’accompagnant dans son cheminement personnel, alors nombreux sont celles et/ou ceux qui, lectrices et/ou lecteurs assidus de ce forum, se reconnaîtront peut-être. Cfr. (4) (5) (6) (7) (8) (9)

    Remarque :

    Pour les non initiés qui s’intéressent à l’hypnothérapie, voici quelques vidéos trouvées sur « la grande toile ». Leur contenu n’engage évidemment que leurs auteurs respectifs, cela va de soi !

    Bonne découverte.

    Peter.




    (1) Comment devenir un artiste ? *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (2) Université de Montréal, Direction des bibliothèques, Bibliothèques des sciences de la santé, Se former pour s’informer, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (3) Source : (Association of College & Research Libraries. Norme sur les compétences informationnelles dans l'enseignement supérieur.)


    (4) Une démonstration de sophrologie, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (5) La Libre.be, Vidéos, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (6) Quelques vidéos sur l’hypnose et l’hypnothérapie, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (7) Magnétiseur, Guérisseur, Magnétisme, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (8) 8) * "Désolé mais le 8 ne passe pas !" BARBIER Nicolas-Psychologues Héricourt 70400 Haute-Saône *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    Sur les thèmes suivants : addictions adolescents adultes alcool anxiété coaching, mental coaching sportif collaboration avec le centre hospitalier de belfort montbeliard consultations 45 mns couples drogue déplacement au domicile possible me consulter dépression jeux compulsifs phobie phobies présence d'un animal psychologue psychothérapie réactivité assurée stress tabac tabacologue tarifs me consulter techniques de modelage techniques de pleine conscience techniques de relaxation troubles alimentaires troubles obsessionnels troubles panique, barbier nicolas psychologues héricourt, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.

    (9) Gaffiero François, *** Pour voir ce lien, enregistrez vous *** page consultée le 4 mai 2009.
     
  4. Métaphore

    Métaphore Invité

    Léo Lavoie,

    Je suis toujours sur la même longueur d'ondes que vous, et ça me fait vraiment plaisir car sans avoir votre expérience, je résonne exactement de la façon.

    . :arrow: Bref, si je pige pas, je ne le fais pas...

    C'est tout à votre honneur.
     
  5. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    et certains croient aussi qu'il suffit de passer un master en psycho pour aider les personnes à aller mieux.

    ce n'est pas suffisant : on ne fait pas mieux voire même on sort de là avec des croyances limitantes importantes qui peuvent empêcher les personnes d'aller mieux.
    exemple : une psychologue sortie fraichement de lyon II qui me dit qu'on ne peut pas évacuer les traumas. Désolé, ce que que je fais à longueur de journée et je constate que les personnes se sentent bien mieux après et que leurs symptômes régressent puis disparaissent.

    alors arrêtez de sacraliser la formation en psycho universitaire.

    et j'ai écouté hier une partie de l'émission sur F3 sur phobies, toc... autant certains intervenants avaient bien compris ce qui allait pas et comment aider, autant d'autres disaient : on ne peut pas guérir!
    super....

    Valikor
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité

    Valikor, qui vous parle de sacraliser la formation en psycho universitaire ?.. personne à part vous...

    Moi je partage tout à fait la position de Léo, et m'a fois j'ai pas l'impression qu'il parle de ça...Faut pas tout mélanger et finalement vous ne répondez à ma question...
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Ah oui, Valikor, vous avez tellement raison! Les formations universitaires ne sont gage que de bien peu de chose en effet, et c'est inoui, considérant le nombre d'années que l'on y passe et l'argent qu'on y "investit"... Je préfère l'autodidaxie qui est, au moins, le gage d'un intérêt "mur à mur", voire d'une passion. C'est mon cas à moi.

    Mais en tant que société, on vérifie cela comment? Surtout si l'individu a de nouvelles idées qui fait en sorte qu'il ne peut être évalué par ses pairs vu qu'il n'en a pas.
     
  8. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    on passe un examen et on juge aux résultats : combien de personnes vues, quels symptômes, évolution....a quel point la personne se sent bien,
    au bout de combien de temps les symptômes disparaissent...

    comme dans les autres champs d'expertises : on juge sur résultats.
     
  9. Anonymous

    Anonymous Invité

    Personnellement, je dirais formation... mais pas avec n'importe qui. Choisissez une école reconnue; il en existe deux qui sortent vraiment du lot et qui sont l'IFHE (Olivier LOCKERT) et l'ARCHE (Kevin FINEL que je ne connais pas personnellement).

    Pour ce qui est de l'IFHE, vous sortirez hypnothérapeute. Pour ce qui est de l'ARCHE, je n'en sais rien je n'ai pas suivi leur formation.

    S'improviser hypno-thérapeute est plutôt dangereux. Faire de l'hypnose est certes très facile. C'est un naturel que chacun expérimente plusieurs fois par jours sans même sans rendre compte. Mais dès que l'on entre dans la thérapie... prenez garde. Se retrouver avec un schizo en pleine crise devant soit ou une suicidaire qui se pointe un flingue sur la tempe n'est pas chose aisée à gérer.

    Même pour quelqu'un qui veut arrêter de fumer, cela peut prendre des tournures plutôt surprenante comme une dame qui est venue me voir pour arrêter de fumer et dont je n'arrivais pas à définir l'objectif final. Elle tournait toujours autour du pot. Quand soudain, un peu moi-même parti en EMC, j'ai traduit la fumée de la cigarette par "partir en fumée". J'ai demandé à cette dame si elle avait perdu une personne qui lui était chère. Voilà ce quelle m'a répondu (évidemment, je ne me souviens pas de mots exacts, mais c'était un peu près ce que j'écris) :
    - J'ai perdu mon père il y a trois mois, mon fils et mort dans un accident de voiture il y a deux mois et mon mari n'a pas supporté sa mort. Il s'est suicidé une semaine plus tard."
    Vous croyez vraiment qu'elle voulait arrêter de fumer ??? Mais bien-sûr...
    Donc on peut faire de l'hypnose... mais on ne s'improvise pas hypnothérapeute.
     
  10. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Pour qui?

    Pouvez vous développer?

    Merci
     
Chargement...