Formation Hypnose

Hypnose et intuition

M

Métaphore

Invité
Précédemment un topic avait été créé s'intitulant "Hypnose et voyance".

https://www.transe-hypnose.com/sujet/hypnose-et-voyance.3410/

Moi je préfère parler d'intuition que de "voyance" (trop fantaisiste).

Il est évident pour moi que l'intuition a tout son sens dans une relation thérapeutique (entre autres), mais n'est pas intuitif qui veut, car l'intuition ne passe pas par un raisonnement logique.

Et je dirais que ce topic répond un peu à la dernière question que m'a posé surderien sur le post de M. TOUATI et sur ses écrits :

https://www.transe-hypnose.com/sujet/rire-et-surprise-en-psychotherapie-hypnotherapie.3521/


En fait il existe 4 niveaux de l'intuition

1er niveau : physique
2ème niveau : mental
3ème niveau : émotionnel
4ème niveau : spirituel

Pour le niveau spirituel, le Dr ASSAGIOLI, psychologue Italien, créateur de la psychosynthèse, prétend que "seule l'intuition donne une vraie compréhension psychologique sur soi et sur les autres".

Il va sans dire que ce qu'il prétend résonne en moi...

Globalement "l'intuition" représente une connaissance soudaine, spontanée, indubitable, comme celle que la vue nous donne de la lumière et des formes sensibles, et par conséquent indépendante de toutes démontrations.


Autres définitions :

L'intuition est une conscience claire, immédiate de la vérité sans le recours du raisonnement.

- L'intution est qqchose de plus sage que notre conscience ordinaire
- L'intuition c'est savoir qqchose sans savoir d'où et comment ça nous vient.
- C'est un éclair de lucidité
- C'est une aptitude sacrée
- Elle se situe hors de notre contrôle
- Elle implique une totale coopération des deux hémisphères du cerveau.
- C'est un niveau supérieur d'information que nous n'avons pas consciene de posséder.

Pour Platon, toute connaissance est une réminiscence, l'intuition est le meilleur des guides pour y accéder...

Extrait du bouquin : LE FOCUSING

http://www.amazon.fr/Focusing-Voir-clai ... 786&sr=1-1

Livre de poche qui se lit en 48h00 (voire moins :D) qui faisait partie de ma bibliothèque et que j'ai repris par hasard et relu...
 

laurenzo

Membre
Bonsoir Métaphore,

Ne peut-on pas penser que l'intuition est à double tranchant: qu'elle peut parfois faire des miracles comme dans d'autres situations nous porter préjudice? Dès lors peut-on réellement la considérer comme indubitable et pas plutôt comme une information supplémentaire qui mérite parfois un 2ème regard?

Autres questions: comment verriez-vous la projection par rapport à l'intuition? Comment ne pas prendre une projection pour une intuition?
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo a dit:
Bonsoir Métaphore,

Ne peut-on pas penser que l'intuition est à double tranchant: qu'elle peut parfois faire des miracles comme dans d'autres situations nous porter préjudice? Dès lors peut-on réellement la considérer comme indubitable et pas plutôt comme une information supplémentaire qui mérite parfois un 2ème regard?

Autres questions: comment verriez-vous la projection par rapport à l'intuition? Comment ne pas prendre une projection pour une intuition?
Pour moi l'intuition ne peut être à double tranchant, c'est comme une évidence, une compréhension instantanée, sans passer par un raisonnement, comme là vous le faites. Par exemple si vous vous posez cette question au moment d'une possible intuition, alors effectivement ce ne sera pas une intuition, s'il y a doute, ce n'est pas une intuition.


Une projection pour une intuition ? je ne comprends pas comment cela pourrait être possible...
C'est vrai qu'en règle générale les femmes sont beaucoup plus intuitives que les hommes, elle ont ce ressenti.

Dans le niveau 4 : il est dit que l'intuition spirituelle est indépendante des fonctions psychologiques, lesquelles sont synthétiques, c'est à dire qu'elles appréhendent la totalité d'une situation, donc elles ne peuvent être une projection.


Je pense que tout le monde a déjà vécu cette expérience d'intuition aussi banale soit-elle. On l'appelle aussi notre petite voix intérieure.
 
Çà marche aussi avec les kinesthésiques (et sans doute avec les autres...)
En tout cas, merci pour la référence du livre, heureusement que je pratique l'hypno-lecture... :wink:
Ce n'est pas, à mon sens la validité d'une intuition qui pose problème, c'est fulgurant et évident. C'est plutôt l'utilisation de ce qui est perçu!
Ce n'est pas forcément une bonne chose de dire une "vérité" à la place du patient...
 
M

Métaphore

Invité
Couchetard22 a dit:
Çà marche aussi avec les kinesthésiques (et sans doute avec les autres...)
En tout cas, merci pour la référence du livre, heureusement que je pratique l'hypno-lecture... :wink:
Ce n'est pas, à mon sens la validité d'une intuition qui pose problème, c'est fulgurant et évident. C'est plutôt l'utilisation de ce qui est perçu!
Ce n'est pas forcément une bonne chose de dire une "vérité" à la place du patient...
J'ai pas compris le sens de votre dernière phrase ? :roll:

Enfin si je comprends bien , il est évident que mon intuition reste mon intuition, c'est à dire un ressenti qui ne ment pas, mais cela reste pour moi...
 

laurenzo

Membre
Métaphore a dit:
Pour moi l'intuition ne peut être à double tranchant, c'est comme une évidence, une compréhension instantanée, sans passer par un raisonnement, comme là vous le faites. Par exemple si vous vous posez cette question au moment d'une possible intuition, alors effectivement ce ne sera pas une intuition, s'il y a doute, ce n'est pas une intuition.
Je prends l'exemple des joueurs de poker par exemple qui vous disent "j'ai l'intuition que la prochaine main va me rapporter gros" et qui ne gagneront pas forcément cette main. De même dans chaque pays avant une coupe du monde de football vous trouverez des personnes qui ont l'intuition que leur pays sera sacré. Ces personnes ont des intuitions sincères, sans analyse, pourtant leurs intuitions se révèlent parfois inexactes.

Métaphore a dit:
Une projection pour une intuition ? je ne comprends pas comment cela pourrait être possible...
Un exemple tout simple: comme beaucoup de participants ici lorsque quelqu'un vous dit "j'ai l'intuition ou j'ai vraiment l'impression que vous êtes (un adjectif)", si l'adjectif ne vous convient pas, vous répondez souvent "mais vous projetez" ou "voici un bel effet miroir" (à tort ou à raison peu importe). Les 2 concepts sont ici perçus par l'un comme une intuition et par l'autre comme une projection, comment les différenciez-vous?
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo a dit:
Métaphore a dit:
Pour moi l'intuition ne peut être à double tranchant, c'est comme une évidence, une compréhension instantanée, sans passer par un raisonnement, comme là vous le faites. Par exemple si vous vous posez cette question au moment d'une possible intuition, alors effectivement ce ne sera pas une intuition, s'il y a doute, ce n'est pas une intuition.
Je prends l'exemple des joueurs de poker par exemple qui vous disent "j'ai l'intuition que la prochaine main va me rapporter gros" et qui ne gagneront pas forcément cette main. De même dans chaque pays avant une coupe du monde de football vous trouverez des personnes qui ont l'intuition que leur pays sera sacré. Ces personnes ont des intuitions sincères, sans analyse, pourtant leurs intuitions se révèlent parfois inexactes.

Ce que vous exposez, ce sont des croyances, on a envie de croire que... mais loin d'être une intuition, une intuition vrai ne trompe pas.
Et dire j'ai l'intuition que... (comme vos exemples) c'est souvent une façon familière de se motiver, d'y croire ...



Métaphore a dit:
Une projection pour une intuition ? je ne comprends pas comment cela pourrait être possible...
Un exemple tout simple: comme beaucoup de participants ici lorsque quelqu'un vous dit "j'ai l'intuition ou j'ai vraiment l'impression que vous êtes (un adjectif)", si l'adjectif ne vous convient pas, vous répondez souvent "mais vous projetez" ou "voici un bel effet miroir" (à tort ou à raison peu importe). Les 2 concepts sont ici perçus par l'un comme une intuition et par l'autre comme une projection, comment les différenciez-vous?
Idem ci-dessus, cela n'a rien à voir avec une intuition qui devient effectivement une projection.

Je dirais qu'une intuition nous parle à nous et pas des autres... qqchose fait écho en nous, nous sommes en phase avec un ressenti profond face à une situation dans laquelle nous sommes en interrogation.
 

laurenzo

Membre
Métaphore a dit:
laurenzo a dit:
Je prends l'exemple des joueurs de poker par exemple qui vous disent "j'ai l'intuition que la prochaine main va me rapporter gros" et qui ne gagneront pas forcément cette main. De même dans chaque pays avant une coupe du monde de football vous trouverez des personnes qui ont l'intuition que leur pays sera sacré. Ces personnes ont des intuitions sincères, sans analyse, pourtant leurs intuitions se révèlent parfois inexactes.

Ce que vous exposez, ce sont des croyances, on a envie de croire que... mais loin d'être une intuition, une intuition vrai ne trompe pas.
Et dire j'ai l'intuition que... (comme vos exemples) c'est souvent une façon familière de se motiver, d'y croire ...
Alors à ce moment comment différencier une intuition d'une croyance?
A la personne qui dira "là je le sens vraiment pas de prendre l'avion", ne pourra-t-on pas lui dire que ses croyances sont négatives par rapport à cette situation tout aussi bien que considérer que la personne a vu une vérité incontestable? Où sera la différence?

Métaphore a dit:
Je dirais qu'une intuition nous parle à nous et pas des autres... qqchose fait écho en nous, nous sommes en phase avec un ressenti profond face à une situation dans laquelle nous sommes en interrogation.
Si l'intuition ne fait que nous parler de nous, comment peut-elle alors servir dans une relation thérapeutique comme vous le soulignez plus haut, où le thérapeute aura précisément une intuition par rapport à son patient?
 
M

Métaphore

Invité
C'est là toute la complexité d'expliquer ce qui n'est pas explicable, car il n'y a pas de raisonnement logique, alors la seule chose que je vous propose c'est peut être de lire ce bouquin "voir clair en soi"...

Mais il est certain que la cogitation mentale tue cette disposition à l'intuition.

Il y a aussi une chose qui est importante c'est être authentique avec soi même... tant que ne nous sommes pas connecté avec notre être intérieur, il sera difficile de développer l'intuition, la vrai...

Désolée je ne pourrais vous satisfaire plus dans vos questions.

Mais peut être que Couchetard aura d'autres précisions ... :roll:
 

laurenzo

Membre
Je pense qu'il ne faudrait pas confondre les moyens d'avoir une intuition (être connecté à soi, pas d'intervention de la logique etc...) et le regard que l'on peut porter sur l'intuition (en quoi est-ce différent d'une croyance, peut-on avoir une intuition sur les autres etc...).
Typiquement l'auteur de ce livre semble avoir des intuitions, ce qui ne l'empêche d'avoir une réflexion sur l'intuition.

Par exemple, ça n'est pas parce qu'un bon pêcheur dit qu'il va se poser à un endroit précis de la rivière au feeling (moyen de bien pêcher) qu'il ne faut pas se demander et avoir une réflexion sur le fait que la pêche peut être nuisible pour la survie des poissons dans cette rivière (questionnement sur la pêche).

Merci malgré tout pour vos réponses.
 
Je dis seulement que si un(e) thérapeute a une intuition qui est juste et précise concernant la problématique d'un patient, l'utilisation indirecte de cette information me semble plus écologique que de dire ce qui est à l'origine, ce qui coince, parce qu'on dépossède la personne de sa propre prise de conscience. Si elle s'avère "fausse", il vaut mieux ne pas en faire part, ce n'était pas une intuition.
Pour l'avoir vécu, çà peut-être par moment "un grand moment de solitude" quand on réalise que le patient, lui, n'en et pas encore là. Mais l'intuition est un élément de stratégie qui donne un fil conducteur vers une libération d'un programme erroné.
 

laurenzo

Membre
Bonjour,

Couchetard22 a dit:
Je dis seulement que si un(e) thérapeute a une intuition qui est juste et précise concernant la problématique d'un patient, l'utilisation indirecte de cette information me semble plus écologique que de dire ce qui est à l'origine, ce qui coince, parce qu'on dépossède la personne de sa propre prise de conscience. Si elle s'avère "fausse", il vaut mieux ne pas en faire part, ce n'était pas une intuition.
Ne peut-on pas alors considérer qu'il s'agissait simplement d'une mauvaise intuition du thérapeute?
 
M

Métaphore

Invité
Couchetard22 a dit:
Je dis seulement que si un(e) thérapeute a une intuition qui est juste et précise concernant la problématique d'un patient, l'utilisation indirecte de cette information me semble plus écologique que de dire ce qui est à l'origine, ce qui coince, parce qu'on dépossède la personne de sa propre prise de conscience. Si elle s'avère "fausse", il vaut mieux ne pas en faire part, ce n'était pas une intuition.

Pour l'avoir vécu, çà peut-être par moment "un grand moment de solitude" quand on réalise que le patient, lui, n'en et pas encore là. Mais l'intuition est un élément de stratégie qui donne un fil conducteur vers une libération d'un programme erroné.
Je partage totalement ce que vous dites... :wink: et c'est bien dans ce sens que je l'entends également.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut