Formation Hypnose

Hypnose pour le poids

  • Initiateur de la discussion Altmaier
  • Date de début
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Bonjour à tous.
Ferial a écrit, dans la rubrique "présentation";

J'ai vu un reportage sur l'hypnose chez les gens ayant des difficultes pour maigrir. Dans ce reportage on montrait le Dr Benhaiem de Paris. Je voulais savoir ce que vous en pensiez. Ses consultations coutes 100€ (1ere), 80€ (2eme) et 60€ les suivantes. J'ai telephone mais on ne dit rien au telephone. J'ai une veritable addiction pour le sucre et je voulais savoir si l'hypnose pourrait m'aider.

Eluno s'inquiète, dans "hypnose et développement personnel", de ne pas pouvoir prendre du poids.

Je voudrais donc lancer le débat, comment mincir ou grossir par l'hypnose.

Je vais déjà donner mon avis personnel.

Je pense que le problème de poids n'a pas grand chose à voir avec l'alimentation. Nous avons tous un poids "de forme", faire un régime peut faire perdre quelques kilos, mais dés qu'on remange normalement, nous revenons à notre poids de "forme". Les périodes de fêtes où traditionnellement, on mange plus riche peuvent nous faire prendre quelque kilos, mais nous les reperdons facilement pour revenir à notre poids de "forme."
Alors, sur quoi faut-il agir en état d'hypnose pour changer le poids.
Sur le métabolisme?
Sur l'image que l'on a de soi?
Chercher d'éventuels blocages psychologiques?
Ou peut être ne peut on rien faire?

En tout cas, je pense que l'alimentation viens en dernier.

S'il y a des spécialistes dans ce domaine, je suis impatient d'avoir leur avis.

Bonne journée à vous tous.

Cordialement,

Jurgen
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
En effet, ces arguments sont très pertinents. Mais ne parles-t-on pas alors d'exeptions ou, tout au moins, une minorité?

Bien sûr, dans ce cas, je verrais bien une approche plus hypnoanalytique? Des régressions? Tout dépend toujours du bagage général bien sûr et je suis bien placé pour le savoir.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Leo Lavoie à dit:
Mais ne parle-t-on pas alors d'exceptions ou, tout au moins, une minorité ?

Pour moi, ce serait plutôt : chaque cas révèle plusieurs de ces particularités / complications.

Aussi le travail (la thérapie, au sens de la démarche globale) se déroule-t-il avec des phases volontiers un peu différenciées et je cite comme un exemple moyen de ce qui se rencontre : a) création d'une attente positive b) construction d'un climat de confiance c) nouage de l'alliance thérapeutique d) adoption de la position basse du T, ce qui responsabilise + le P (d'où un risque si on le fait "n'importe quand"...) e) installation d'une expérience apaisante, parfois c'est très simple mais fort car cela tranche tellement avec le quotidien récent... f) travail stratégique du type TOS g) travail ciblé genre déminage de points ancrés (les casseroles) h) bien sûr h comme hypnose, avec comme par magie un peu tout ça en même temps... (quand on peut c'est extra...)

En fait selon ce qui vient, tout ça prend ou ne prend pas un temps spécifique bien sûr !
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
l'hypnose et la perte de poids....
mon expérience et ce que j'ai appris...
1. toujours prendre un client en référence ou avec une ordonnance pour être sur d'un suivi médical et contacter le doc....
2.la thérapie doit être progressive dans le temps pour que le corps s'ajuste et qu'il n'y est pas de dommages ni transfert( de la perte de poids a une autre maladie)
3.le perte de poids ...légère! pour rentrer dans une robe...quand on sait qu'on va l'enlever plus tard et regagner ce poids....le phénomène de l'ascenseur.
devrai être expliquée au client quand c'est le cas car il n'y a pas de pilule magique et le client reviendra la prochaine fois que le vêtement sera trop serré.
et l'hypnotherapeute doit se méfier de ces clients car ils sont souvent ceux qui espère que vous perdiez du poids pour eux!
4. pour les cas d'obésité visible , les cas désespéré qui passent votre porte il est essentiel de prévenir le client de cette équation:

+il y a de poids a perdre et plus cela prendra du temps et + il faudra aller chercher l'origine profondément et si on veut éviter l'ascenceur...
avoir un engagement au changement du style de vie profond.

sans ces paramètres l'hypnotherapeute prend le risque de ne pas avoir de succès avec tout ce que ça comporte comme résultat sur sa réputation et le bouche a oreille...

je considère l'obésité comme une addiction ..;pas nécessairement avec la bouffe...mais certainement comme un pare choc!

dans un premier temps quand je pratiquais l'hypnose de chez NGH( ma premiere formation basique)... j'ai fait des erreurs et continué a revoir des clients qui ont par la suite abandonné...
puis avec la méthode des 5 phases j'ai commencé a avoir des résultats meilleur car j'utilisai la recherche de l'origine par la régression...
et les autres phases qui font une ménage complet...dans la tête de ceux qui veulent changer!
depuis je ne jure que par elle!
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Hello,

Personnellement je suis assez d'accord avec Eluno, un sous poids peut très bien s'appuyer sur une croyance "je n'ai pas ma place" avec un comportement introverti, ou paradoxalement extraverti pour lutter contre une tendance, plus ou moins inconsciente, à l'introversion (les théâtres sont pleins de gens timides). D'ailleurs la même croyance, "je n'ai pas ma place" pourrai à mon avis aussi mener à l'obésité pour justement la prendre cette place.

On peut aussi être "tout sec" car le cœur/corps a peur de se jeter à l'eau ...

Et pour le sur poids, j'ai déjà vu une femme réaliser que les 10kgs qu'elle voulait perdre, elle les avait pris à une époque où elle ne sentait pas assez forte pour dire non aux hommes (peur de plaire donc). Dans ce cas c'est un peu comme une bouée de protection entre la personne et le monde extérieur, avec la croyance "ronde => moins attirante => sécurité".

Je pense aussi que l'image rassurante du ventre rond de ceux qui ont réussis, (l'image de l'industriel rondouillard), ceux qui ont "de la réserve", peut empêcher certains hommes d'ages murs à perdre leur "brioche".

Donc personnellement si je devais accompagner une personne pour un problème de poids, pour moi le travail principal serai de chercher les croyances liées au volume, au poids (dans tous les sens possible, ex: "cette personne fait le poids ?"), à la place, à l'épaisseur, au remplissage d'un manque, voir à l'assimilation de ce que nous donne l'extérieur, etc ...

Après à mon avis la personne a naturellement envie de manger ce qu'il lui faut.

a+
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
corfinas à dit:
Donc personnellement si je devais accompagner une personne pour un problème de poids, pour moi le travail principal serai de chercher les croyances liées au volume, au poids (dans tous les sens possible, ex: "cette personne fait le poids ?"), à la place, à l'épaisseur, au remplissage d'un manque, voir à l'assimilation de ce que nous donne l'extérieur, etc ...

Après à mon avis la personne a naturellement envie de manger ce qu'il lui faut.

a+

Bonjour,
et comment aborderiez vous le cas d'un homme qui a pris 30 kg suite au sevrage tabagique, qui en a reperdu péniblement 10 et qui a du mal à se débarrasser de ses 20 kg en trop?

Oui, je vous parle de moi, mais peut être suis je le cordonnier mal chaussé???

Je suis preneur de toutes propositions, (sauf indécentes :oops: )

Cordialement,

Jurgen :wink: 8)

Ps: sur la photo, je triche, je rentre mon ventre :? :oops:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
il ne faut pas oublier que l'obésité comme toutes les maladies qui ont un rapport avec le look...on une origine fabriquée par le matraquage publicitaire (entre autre) et la "pseudo culture" qui fait notre environnement....
en ce qui me concerne il y a 2 approches valables..
car 2 problèmes différents:
le probleme esthétique et le probleme physiologique.
l'approche de cortinas est valide mais demande une thérapie de longue haleine... et pour certain client c'est ce qu'ils ont besoin ou qu'ils veulent donc...
tout a fait légitime...seulement + difficile a manager car le thérapeute devra voir le client pendant des années et suivre ces progrès de très prêt...
ce qui est un risque que les thérapeutes prennes en ayant pas de résultats définitifs rapidement....car le client yo-yo risque de perdre le focus et le thérapeute de perdre un client et d'essuyer un échec!
en ce qui me concerne...il est prouvé que les 2 afflictions si différentes dans leur manifestation sont en fait liées souvent par une origine traumatique ...
enterrée dans le subconscient...il faut donc résoudre cette gâchette pour se débarrasser d'une façon permanente du probleme...
pour preuve l'effet yo-yo dont la plus part des gens qui ont un probleme relié au poids sont confronté....
altmaier ...non vos chaussures sont superbes! mais pour rappeler un discussion antérieure a propos du thérapeute qui se doit de suivre une thérapie.....je me répètes donc...!
les thérapeutes qui ne passent pas de l'autre coté du miroir..;sont désavantagés car l'expérience qu'ils ont est strictement "livresque" ou basée sur une transmission orale ponctué d'expérience vue du point de vue thérapeutique.... pour faire des progrès dans l'efficacité....
il est très important (pour moi) que le thérapeute chausse les souliers du malade de façon a avoir les 2 points de vue
ce qui enrichit l'expérience !
c'est pour cela que j'ai dit aussi que les hypnotherapeutes qui n'ont jamais été hypnotisé me font rire! car comment peut on imaginer un plombier qui n'ouvres pas le robinet ou un mécanicien qui ne répare jamais sa voiture par ce qu'il ne conduit pas!
aussi plus prêt c'est une obligation pour un psychanalyste d'avoir suivit, de suivre une analyse..pourquoi serait ce différent pour l'hypnotherapeute...
qui fait un travail très proche et plus rapide que l'analyste?
nous sommes en plein dans un monde de métaphores!
mais c'est logique!
ce que cortinas appelle la bouée je la nomme le pare choc!
avec la thérapie qu'il pratique je suis sur qu'il est confronté aux problèmes yoy-yo et a la perte de clients....mais je respecte sa croyance car elle est valide...dans un monde parfait ou les clients vont au bout de la thérapie sans abandonner avant la fin....
juste une question d'efficacité!
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
paulelie à dit:
il ne faut pas oublier que l'obésité comme toutes les maladies qui ont un rapport avec le look...on une origine fabriquée par le matraquage publicitaire (entre autre) et la "pseudo culture" qui fait notre environnement....
en ce qui me concerne il y a 2 approches valables..

N-y aurait il pas une troisième, voire une quatrième ou plus d'origine et donc d'approches valables? :?: :?:

Je reviens à mon cas.
Originaire d'une famille "normale", sans personne en surpoids, jusqu'à l'age de 25 ans où je décide d'arrêter de fumer. :evil:
Très très dur pendant une dizaine de jours et puis tout rentre dans l'ordre, sauf prise de poids pendant 3 mois (20 kg) :twisted: :twisted:
J'ai mis alors cette prise de poids sur le compte de la nourriture, alors qu'en y réfléchissant bien, j'ai toujours été un grand mangeur. :?
Reprise du sport, perte de 10 kg et tout se stabilise. :lol: :lol:
Rechute tabagique 3 ans plus tard, (sans toutefois reperdre ces 10 kg en trop;

Deuxième arrêt du tabac au début de ma carrière d'hypnothétapeute, en m'aidant des séances d'auto hypnose. 8) 8)
Pas dur du tout, mais prise de poids de 30 kg.
J'ai alors compris que ce n'était pas du à la nourriture, puisque je n'avais pas mangé plus, mais plutôt à un dérèglement métabolique. :idea:

Reprise de sport intensif et régime m'ont permis de reperdre 15 kg.

Donc les 10 kg du premier sevrage, plus les 15 kg du deuxième sevrage font que j'ai encore 25 kg en trop que je n'arrive plus à perdre. :roll: :oops:

Manque de motivation???
Quelle sont donc d'après vous ces raisons psychologiques que vous évoquez?

J'attends toujours la solution miracle.

Bonne journée à tous.

Jurgen
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
trop d'émotions négatives et sensations négatives encore stockées dans les souvenirs... nettoyage...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
votre message est étonnant....
et prouve que tout thérapeute est en fait absolument pas "qualifié" quand il s'agit de faire un diagnostic "objectif" a son propre probleme....
si je reprends votre message mot pour mot....
vous semblez impliquer qu'il y a une solution miracle pour vous et d'un autre coté j'avais cru comprendre que ce que vous dites a vos clients et tout a fait différent!
ne le prenez pas mal ou personnellement ,
pour vous aider comme tout autre client ....la flatterie ou l'auto médication n'as jamais fait avancé les choses!
donc puisque vous parlez de votre cas particulier et demandez une réponse ...
bien qu'ici ne soit pas la place pour une thérapie...
je prendrai votre cas comme une hypothèse et support pour ma démonstration que j'avais commencé plusieurs messages avant!
comme tous les clients qui viennent nous voir (en grande majorité!) veulent guérir en espérant un miracle extérieur a leur propre responsabilité....
la pilule magique..le traitement miracle...
mais j'espère qu'avec votre longue expérience vous savez que cela n'existe pas ...une contradiction que nous portons tous en nous!
vous voudriez perdre du poids quand vous vous regardez dans la glace et voyez ce ventre et pensez peut être...je n'ai pas besoin de ce poids excessif...
je pourrai être beau et attractif (selon les critères du plus grand nombre!)
je pourrai être moins seul et redevenir jeune....et puis de fil en aiguille
2 solutions s'offrent a vous....faire un effort contre votre propre nature et vous obliger a changer tant que le désir sera présent...
vous êtes donc sur la courbe haute des bonnes résolutions...
malheureusement cela n'est que temporaire et des que la tentation arrive vous remettez en cause vos bonnes résolutions....
et repartez dans la courbe qui descend vers la prise de poids....
de plus il semble que vous ayez un autre probleme en parallèle lié au tabac....
qui en fait sert de palliatif et de médicament....
c'est le yo-yo parcours de tous les personnes qui sont esclaves d'une dépendance....
si ce que vous croyez vous amené a ce cheminement....et que vous savez qu'en fait il y a un autre probleme en dessous...
quelle est la thérapie qui va changer ce cercle vicieux ?
votre croyance ou votre savoir?
si vous choisissez votre croyance vous allez continuer le cycle....par contre si vous choisissez votre savoir vous irez consulter un hypnotherapeute collègue qui vous dira la vérité au lieu de vous rassurer dans la condition que vous combattez ( quand vous êtes sur la courbe qui monte!)
on retrouve ce schéma dans toutes les afflictions qui sont reliées a la dépendance....
sachez qu'ici je ne remets pas en cause votre compétence ni votre expérience que je respecte....je prends simplement l'exemple que vous exposez et qui somme toute est commun a beaucoup de gens pour m'expliquer et justifier ce que j'avance a propos de la dépendance...
je ne me place pas du tout sur une position haute car moi même j'ai des problèmes avec le tabac....et je sais qu'il est un médicament pour cacher mes problèmes affectifs et ce qui m'a amené par mon chemin a être qui je suis aujourd'hui...un vieillard avant l'age frustré et en colère
contre moi même et le reste du monde....
mais il est très difficile pour moi malgré ce savoir de prendre les mesures qui serai nécessaire , faire le ménage et adopter une discipline de vie qui me serai bénéficiaire....
voila ou nous en sommes et pas seulement pour nos propres cas particuliers mais aussi comme entité sociale , politique écologique ... en bref humaine....
car nous avons opté pour la facilité ,l'artifice et la consommation.
aujourd'hui nous approchons la cassure!
aujourd'hui a la radio j'ai entendu que la chasse au sorcières a commencé ou nous sommes caractérisé (les médecines douces comme sectaires!)
et qui annonce une chasse au sorcières....
l'heure est grave!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
il ne faut pas oublier que l'obésité comme toutes les maladies qui ont un rapport avec le look...on une origine fabriquée par le matraquage publicitaire (entre autre) et la "pseudo culture" qui fait notre environnement....
en ce qui me concerne il y a 2 approches valables..
[/quote]

N-y aurait il pas une troisième, voire une quatrième ou plus d'origine et donc d'approches valables? :?: :?:
oui il y en a certainement d'autres qui vous maintiendrons dans l'etat ou vous etes et vous rassurez sur votre equilibre de funanbule et vous maintenir dans votre propre schema de fonctionement....
mais vous avez la preuve que cela ne marches pas!


Je reviens à mon cas.
Originaire d'une famille "normale", sans personne en surpoids, jusqu'à l'age de 25 ans où je décide d'arrêter de fumer. :evil:
Très très dur pendant une dizaine de jours et puis tout rentre dans l'ordre, sauf prise de poids pendant 3 mois (20 kg) :twisted: :twisted:
tansfer du subconscient de la securité (fausse qu'apporte la fumée) vers le pare choc des bourrelets!...
J'ai mis alors cette prise de poids sur le compte de la nourriture, alors qu'en y réfléchissant bien, j'ai toujours été un grand mangeur. :?
Reprise du sport, perte de 10 kg et tout se stabilise. :lol: :lol:
Rechute tabagique 3 ans plus tard, (sans toutefois reperdre ces 10 kg en trop;
une description typique du yo-yo cheminement!

Deuxième arrêt du tabac au début de ma carrière d'hypnothétapeute, en m'aidant des séances d'auto hypnose. 8) 8)
l'auto hypnose pour moi n'a jamais ete un outil therapeutique mais plutot une approche a l'hypnose et un moyen de continuer et de progresser en soutient d'une therapie , vrai et profonde
Pas dur du tout, mais prise de poids de 30 kg.
J'ai alors compris que ce n'était pas du à la nourriture, puisque je n'avais pas mangé plus, mais plutôt à un dérèglement métabolique. :idea:
oui une justification encore pour appuyer votre croyance de normalité qui vous maintiendra dans le cycle infernal!

Reprise de sport intensif et régime m'ont permis de reperdre 15 kg.

Donc les 10 kg du premier sevrage, plus les 15 kg du deuxième sevrage font que j'ai encore 25 kg en trop que je n'arrive plus à perdre. :roll: :oops:

Manque de motivation???

c'est la que je prouve que la motivation en fait ....qui vit dans la partie logique de notre esprit est en fait temporaire et est fluctuante!
donc impossible a devenir la fondation pour un changement en profondeur....
l'arret du xcycle yo-yo!

Quelle sont donc d'après vous ces raisons psychologiques que vous évoquez?

je ne puis pas faire de therapie en ligne! et je ne pense pas que se soit approprié!
seule la regression pourai vous informer sur ce point...


J'attends toujours la solution miracle.
j'en ai parlé plus haut... pas de miracle !
si ce n'est que celui de la vie , de l'humilité devant nos propres faiblesses qui nous font prendre un tournant a 90 de grées et nous permettre de nous remettre en cause pour un acces au bonheur...

Bonne journée à tous.
et a vous de meme
cordialement paul.

Jurgen[/quote]
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ce qui démontre...a mon sens que la prise de poids comme toutes les dépendances sont des afflictions "lourdes" qui ne peuvent pas être prise a la légère!!!! (pour essayer d'amener un peu d'humour et d'espoir au débat!)
ce seul un travail en profondeur..peut être efficace a long terme...
car il ne s'agit pas de se débarrasser des symptômes mais de re programmer un système de défense et de fausse sécurité basée sur une expérience de "traumas" enfouis et codifiés par le subconscient....qui sont enclenchés a chaque alerte extérieure qui mettrai en cause cette sécurité....
un schéma valide pour toutes les dépendances et qui peut être "élargi" a bon nombre d'afflictions psycho-somatique....
c'est pour cela que la méthode que je défends est la plus efficace car elle traite une origine et la compréhension de son déroulement dans le temps....
puis une confrontation virtuelle de tous les participant pour induire un pardon réparateur....
ensuite nous traitons le pardon a soi qui enlève toute culpabilité que chaque dépendants traine et se sert comme justification pour revenir au cycle artificiel de fausse sécurité ...dans le schéma yo-yo!
puis nous faisons un ménage de toutes les résiduels qui sont crées par le système de support et les effets secondaires....
pour moi c'est une course contre la montre car devant l'énormité du probleme il faut des armes efficaces , rapides et qui donnent des résultats....
permanents!
le plus difficile ...comme vous avez put le constater et de convaincre la personne désespérée qui vient vous voir est:
car son propre entité va combattre la vérité pour rester inconsciemment
dans le cycle protecteur de la dépendance!
il faut donc faire face et faire un bilan objectif du passé , des tentatives
et de leur résultats pour amener le client a vos conclusions!
une thérapie radicale devant un mal terrible!
tout est questions de choix....
car la croyance ici est la racine du support du cycle et ne va en aucun cas vous aider!
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Bonjour Paul,
Je vous remercie d'avoir répondu à mon post, mais je pense que vous vous trompez sur mon compte




paulelie à dit:
je pourrai être moins seul et redevenir jeune....


de plus il semble que vous ayez un autre probleme en parallèle lié au tabac....


Non, je ne suis pas seul, je suis plutôt très bien accompagné depuis plus de 30 ans, et mon problème de dépendance tabagique est oublié depuis longtemps.

En fait mon post était essentiellement destiné à montrer que justement, on pouvait avoir un problème de poids sans que ce problème soit du à une cause psychique, et au passage, que la dépendance tabagique peut être purement physique.

Non, je n'ai pas de problèmes personnels, je vis même très heureux, mais je comprends que lorsqu'on a un problème tel que vous dites en avoir un, on voudrait que tout le monde ait le même problème. Et on peut ne pas comprendre le monde qui vous entoure.

Bien à vous,

Jurgen :wink: 8)
 
MENGAL

MENGAL

Membre
messages
232
Points
2 820
Localisation
Namur
Bonjour,

Altmaier à dit:
(...) comment aborderiez vous le cas d'un homme qui a pris 30 kg suite au sevrage tabagique, qui en a reperdu péniblement 10 et qui a du mal à se débarrasser de ses 20 kg en trop? (...) Je suis preneur de toutes propositions, (sauf indécentes :oops: )

Eh bien ! je lui conseillerais tout d'abord de s'informer valablement en lisant, par exemple, cet article simple, mais très instructif, publié sur le site : http://www.udfapse.lib.ulg.ac.be/Ressou ... s/INH1.htm

Le corps humain est à l'image d'une chaudière : il transforme une quantité de matière en énergie tout en produisant des résidus.

Or, selon le principe de la conservation de l'énergie : rien se crée, rien ne se perd. Donc, tout ce qui entre dans le corps humain est transformé en énergie et/ou en masse graisseuse et/ou en masse musculaire et/ou en ... etc... etc.

Le poids d'une personne (force d'attraction que subit son corps vers le bas) est fonction de sa masse (quantité de matière invariable constituant le corps quelle que soit la position de celui-ci sur la terre).

Diminuer la masse, c'est diminuer le poids. D'autre part, il faut savoir que mathématiquement parlant, masse et énergie se rejoignent, en effet (1), rappelez-vous :

"Énergie de masse .

En 1905, Albert Einstein (Albert Einstein (14 mars 1879 à Ulm, Württemberg, Allemagne - 18 avril 1955 à Princeton, New Jersey, États-Unis)...) postule que la masse (La masse est une propriété fondamentale de la matière qui se manifeste à la fois par l'inertie des corps et leur...) est une des formes que peut prendre l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la...). Tout système au repos, de masse m, possède ainsi une énergie de masse E donnée (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose,...) par la célèbre relation d'Einstein :

E = mc²

avec :

E : l'énergie, en joules (J) ;
m : la masse, en kilogrammes (Le kilogramme (symbole kg) est l’unité de masse du Système international d'unités (SI).) (kg) ;
c : la vitesse (La vitesse est une grandeur physique qui permet d'évaluer l'évolution d'une quantité en fonction du temps.) de la lumière (La lumière désigne les ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des...) dans le vide (Le vide est avant tout un concept philosophique. Il désigne l'absence de matière.), en mètres par seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à...) (c ≈ 3.0 × 108 m/s).

Cette relation est appelée relation d'équivalence entre la masse et l'énergie. Elle entraîne que toute variation de masse dm d'un système au repos correspond à une variation de son énergie de masse dE telle que :


Si la masse d'un système au repos diminue, son énergie de masse diminue aussi. L'énergie dE est libérée par le système et fournie au milieu extérieur. Si la masse d'un système au repos augmente, son énergie de masse augmente aussi. L'énergie dE est alors fournie au système par le milieu extérieur.
"

Ma conclusion :

Mangez des fruits (kiwis) et un bol de "spécial K" chaque matin en buvant une tasse de café noir sans sucre.

A midi, prenez un repas complet, parfaitement équilibré, et, surtout, veillez à ne jamais vous resservir !

A 16h00, mangez deux biscuits aux céréales en prenant une tasse de café.

Le soir, mangez du pain complet (noir de préférence : 2 à 3 bonnes tranches) avec du fromage allégé, de la confiture, etc...

Enfin, avant d'aller vous coucher, mangez quelques fruits (pommes, fruits secs ou autres)

Faites cela pendant 15 jours et contrôlez votre poids; vous verrez, vous m'en direz des nouvelles !


Au plaisir de vous lire.

Cordialement.

Peter.


(1) Energie de masse, http://www.techno-science.net/?onglet=g ... tion=10417 page consultée le 19 mai 2009.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 094
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Jurgen vous nous avez dit :


Oui, je vous parle de moi, mais peut être suis je le cordonnier mal chaussé???

Je suis preneur de toutes propositions, (sauf indécentes )

J'ai alors compris que ce n'était pas du à la nourriture, puisque je n'avais pas mangé plus, mais plutôt à un dérèglement métabolique.

J'attends toujours la solution miracle.




Jurgen vous êtes un magnétiseur brillant et vous m’avez laissé comprendre les principes et les vertus du magnétisme

Alors comment un brillant thérapeute comme vous n’avez de solution pour votre propre problématique ?

Pourtant la clef vous parait bien évidente : « un dérèglement métabolique »

Alors comment gèrer un problème métabolique ?


Définition du dictionnaire : métabolique = ensemble des transformations chimiques et biologiques qui s’accomplissent dans l’organisme


Peut-être s’agit-il donc bien d’un problème de transeformation ou de formation à la transe ?


Peut-être vous faut-il donc simplement consulter un hypnothérapeute ?



:roll:
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
surderien à dit:
Jurgen vous êtes un magnétiseur brillant et vous m’avez laissé comprendre les principes et les vertus du magnétisme




Peut-être vous faut-il donc simplement consulter un hypnothérapeute ?



:roll:

Bonjour Jean Michel

Merci pour la flatterie, (gratuite?)

Oui, je pense qu'un hypnothérapeute pourrait peut être m'aider, alors, en attendant de trouver sur mon ile qq de compétent, je pratique l'autohypnose.

J'ai dans ma clientèle beaucoup de personnes qui sont venu pour maigrir.
Certains ont perdu du poids, d'autres non.
Peut être je fais partie de cette deuxième catégorie???

Mais je ne désespère pas, et de toutes façons, cela n'est pas une priorité pour moi.

Merci d'avoir pris le temps de répondre en clair à mon post.

Bien à vous.

Jurgen :wink: 8)
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Bonjour Peter,

Ma carrière professionnelle (et ma vie personnelle) me conduisent à penser que certains principes de la thermodynamique ou de la physique ne sont pas transposables en clinique humaine (le système étant infiniment plus complexe qu'une chaudière :roll: ).


MENGAL à dit:
Le corps humain est à l'image d'une chaudière : il transforme une quantité de matière en énergie tout en produisant des résidus.

Or, selon le principe de la conservation de l'énergie : rien se crée, rien ne se perd. Donc, tout ce qui entre dans le corps humain est transformé en énergie et/ou en masse graisseuse et/ou en masse musculaire et/ou en ... etc... etc.
(...)
Si la masse d'un système au repos diminue, son énergie de masse diminue aussi. L'énergie dE est libérée par le système et fournie au milieu extérieur. Si la masse d'un système au repos augmente, son énergie de masse augmente aussi. L'énergie dE est alors fournie au système par le milieu extérieur.[/i]"

Je pense qu'à alimentation égale ET activité physique a priori très comparable, deux individus différents peuvent avoir une métabolisation des aliments (et un stockage lipidique) très différents (bagage génétique très différent, influence de l'âge, mais pas seulement).

Pour un même individu, et en appliquant les mêmes conditions, selon la période de la vie on peut "faire de la graisse" ou bien perdre du poids !

Par exemple, l'absorption d'excitants (nicotine) ou d'autres produits fait varier la consommation calorique liée au métabolisme de base ; ce qui bien sûr est le cas en cas de dérèglement hormonal (déséquilibre thyroïdien, diabète,...) aussi ; mais l'état psychique également fait varier ce métabolisme de base.

D'ailleurs certaines personnes mangent trop à certaines périodes de l'année mais ne prennent aucun surpoids (ça peut changer après quelques années ou bien sous l'effet d'un régime carencé, comme certains ditéticiens en conseillent, ce qui a pour conséquence d'entraîner l'organisme à "résister à la famine").

Enfin, selon le moment des prises alimentaires (par rapport au rythme jour/nuit ou par rapport aux périodes d'activité physique) l'utilisation des calories disponibles n'est probablement pas constante. En tout cas elle dépend des proportions lipides/glucides/protides entre autres, et certinement pas seulement du résultat d'une addition de calories.

Conclusion : chez un certain nombre d'individus, l'organisme "prend" ce dont il a besoin dans l'alimentation et laisse consommer le reste par les bactéries de la flore intestinale (ce n'est pas le cas de mon insert de cheminée, lui brûle tout ce que l'on y place). :twisted:

Voilà pourquoi les calculs caloriques sont très insuffisants à mener à coup sûr à l'objectif de perte de poids visé par certains individus souffrant ou non d'obésité, mais plus souvent lorque la personne a déjà tenté des régimes de privation intense !

Bref Jurgen, pour certains hommes d'âge mûr, je croirais parfois plus à l'aide que peut apporter une thérapie médiée par l'hypnose :shock: , qu'aux effets d'un régime hypocalorique théoriquement idéalement calculé...
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ah bon eh bien je me suis laisser prendre....
pour la description yo-yo que vous avez faites
ce n'est pas gentil de m'avoir piegé ainsi....
mais j'aurai du m'en douter au vu de ce qui se passes sur ce forum
peut être dans le futur et contre l'agressivité des medecins
a l'égard des medecines douces et de ce qui la pratiquent...
(entendu a france inter aujourd'hui)
peut en viendrez vous a vous serrer les coudes et vous organiser
ensemble au lieu de tirer la couverture a vous
au lieu de vouloir avoir raison a tout prix....
depuis que je suis revenu des USA j'ai remarqué que les français ont 1 default
l'arrogance...
a tous bonne chance.
paul.
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
paulelie à dit:
ah bon eh bien je me suis laisser prendre....
pour la description yo-yo que vous avez faites
ce n'est pas gentil de m'avoir piegé ainsi....

Non Paul, si c'est à moi que vous vous adressez, je ne vous ai pas piégé, je ne vois pas où ni comment, désolé. :cry:

Jurgen :wink: 8)
 
MENGAL

MENGAL

Membre
messages
232
Points
2 820
Localisation
Namur
Bonjour Castorix,

castorix à dit:
Ma carrière professionnelle (et ma vie personnelle) me conduisent à penser que certains principes de la thermodynamique ou de la physique ne sont pas transposables en clinique humaine (le système étant infiniment plus complexe qu'une chaudière :roll: ).[/color]

Oui ! Castorix, vous avez parfaitement raison; c'est un peu comme si j'avais comparé mes intestins à une tuyauterie qu'un plombier serait, occasionnellement, à même de déboucher ! :roll: L'entropie d'un système aussi complexe que le corps humain ne peut, en effet, expliquer ses désordres relatifs à l'équilibre pondéral. De même, l'enthalpie de changement d'état massique (ou quantité de chaleur nécessaire à l'unité de quantité de matière d'un corps pour qu'il change d'état) ne suit pas - dans le cas d'un corps humain - les lois physiques traditionnelles; il faut, comme vous l'avez très bien expliqué, se référer à d'autres théories beaucoup plus complexes. Il reste que le régime que je me suis permis de proposer, à Monsieur ALTMAIER, dans mon courriel précédent a - c'est indéniable - certaines vertus "amincissantes".

Conclusion :

Vu la complexité de la problématique évoquée, nous retiendrons, désormais, que seuls, ceux et celles qui, dorénavant, "vivront uniquement d'amour et d'eau fraîche" pourront peut-être espérer ne jamais prendre trop de poids ! :lol: :lol:

Sur ce, bonne journée.

Peter.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Bonsoir Jurgen,

En ce moment j'ai 5 kgs de trop par rapport à mon poids de forme. Il y a des rondeurs au niveau de la taille qui me gênent , et je me sens un peu "engoncée".
J'ai pratiqué l'auto-hypnose pour me sentir plus à l'aise et revenir à ce poids.

J'ai perdu environ 3 kilos en un mois, sans difficulté, ni ressentir de manque. je ne suis pas pressée, je laisse au temps le temps.

Dans un premier temps, j'ai bien pris conscience de ce qui me gênait, physiquement et au niveau des sensations corporelles. Ensuite je suis allée au plus simple, et en état de transe, je me suis suggérée de manger simplement ce qu'il me faut ( et je fais confiance à mon inconscient pour cela)

Parfois je mange un peu plus ou un peu moins, mais jamais de jeune ou de boulimie.

Par contre, le matin au reveil, mon corps n'accepte plus la nourriture ( c à dire rejet systématique quelques heures après). Par conséquent, je vais emmener mon petit dej au travail.

Maintenant reste à voir par la suite...pour l'instant tout va bien...

Vous avez surement beaucoup de techniques à votre disposition, allez au plus simple.. dans ce que vous ressentez le plus...
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
zoulouk à dit:
Bonsoir Jurgen,


Vous avez surement beaucoup de techniques à votre disposition, allez au plus simple.. dans ce que vous ressentez le plus...

Merci pour votre sollicitude, j'y travaille.

Bien à vous,

Jurgen
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Hello,

Altmaier à dit:
et comment aborderiez vous le cas d'un homme qui a pris 30 kg suite au sevrage tabagique, qui en a reperdu péniblement 10 et qui a du mal à se débarrasser de ses 20 kg en trop?

Je crois que je ferai une technique de traitement du deuil de son passé de fumeur. En effet je me dit que pour bcp d'anciens fumeurs la cigarette est comme une bonne copine que l'on a quitté en arrêtant de fumer.

Voici donc la trame du traitement du deuil que je ferai:

1: personnification de la cigarette et recherche des valeurs et cadeaux que la présence de la cigarette apportait à votre vie, recherche des submodalités de quand elle était là :
T "quand vous vivez avec Mlle Malboro, qu'est ce qu'elle vous apportait de bon ? comment vous en souvenez ?"
réponse possible : P "elle m'apportait de la convivialité, etc .... je m'en souviens elle était là entre mes doigts, je vois mes doigts, je sens sa chaleur, l'image de ce souvenir est grande, très nette, je suis en plein dans le tableau ..."

2: recherche des submodalités d'un souvenir ressource, une expérience souvenir qui ferai "chaud au coeur" en y repensant avec plaisir, un deuil bien fait:
P "je me souviens quand j'étais étudiant, les amis, les échanges, ça m'a bcp apporté, l'image est nette au dessus de ma tête, je m'y vois avec un peu de recul je vois mon dos, au milieu de mes amis, l'image est cadrée, une peu en 2D comme une photo ... je le sens encore en moi, comme une présence alors que c'est parti et que ça ne reviendra plus, je le vis très bien comme ça ..."

3: vérification de l'écologie:
T "s'il y avait un inconvénient à considérer votre passé de fumeur comme une ressource ça serai quoi ?"
P "ça serai de trop y associer de plaisir et de me donner envie de replonger"
T "cependant vous avez arrêté, ça fait partie de votre passé, on peut en changer l'impact aujourd'hui, pour le transformer en une étape qui vous a été nécessaire, et la garder en ressource ? est ce que vous êtes d'accord ?"
P "oui" (sinon on part sur une gestion des traumas de la rupture avec Mlle Malboro)

4: analyse de différences de submodalité entre les deux expériences,
T "quelles sont les différences sur la forme entre votre souvenir de la vie avec Mlle Malboro, et votre souvenir de vos études ?"
P "ben le souvenir de mes études est une image fixe au dessus de moi, et je m'y vois de dos"

5: transferts de submodalité
T "imaginez votre ancienne vie avec Mlle Malboro comme une image fixe au dessus de votre tête, en vous y voyant de dos"
(plus facile à écrire qu'à faire, ça peut prendre un peu de temps)

6: test :
T "comment est le souvenir de Mlle Malboro ?"
P "au dessus de ma tête, fixe, je me sens bien"
(sinon on repars en arrière avec peut-être des ancrages en plus)

7: travail sur les valeurs :
T "tout à l'heure, vous me parliez de convivialité, c'est quoi pour vous ? qu'est ce que ça vous apporte ?"

8: recherche de différentes sources:
T "où pourriez vous trouvez de la convivialité aujourd'hui ?"

9: écologie
T "est ce qu'il y aurai des inconvénients à trouver de la convivialité dans ces expériences dont vous venez de me parler ?"
P "aucun" (s'il y en a on peut faire des recadrages)


10: construction du futur
T "imaginez ces expériences conviviales, comment sont elles ?"

11: installation dans le présent et le futur
T "imaginez une ligne de temps sur le sol, placez vous sur le présent, en imaginant ces situations, avancez un peu en imaginant ces situations possibles demain ..."

a+
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Quelques jours plus tard, il y avait 5 kilos en trop et à l'heure actuelle l'objectif est atteint!
10 n'est que le double de 5 !

Lorsque l'apport de nourriture est trop important par rapport à ce que l'on dépense, le corps a deux solutions: stocker ou détruire le surplus entièrement ou en partie.
Il y a donc des personnes très longilignes avec des apports importants, et des personnes qu'une feuille de salade fait grossir..!
J'ai agi sur la notion de stockage et s'alimenter en fonction de nos besoins sans éliminer des catégories)
J'évite surtout de sauter un repas , pour ne pas favoriser le stockage par peur de manquer!

Réellement je ne sens aucune privation, il n'y a pas de souffrance, et maintenant reste plus qu'à stabiliser.
Je me suis attaquée à la cellulite, problème très féminin. Ce n'est pas forcement une indication pour l'hypnose, mais j'ai voulu essayer.
Avez vous parfois des personnes qui consultent pour cette raison?

Bien à vous,
 
corfinas

corfinas

Membre
messages
1 105
Points
4 760
Localisation
Lyon
Hello,

Je ramène le sujet sur le tapis avec un article trouvé par hasard.

http://www.hypnose-therapies.com/pdf/co ... aigrir.pdf

a+
 
Vous aimerez:
hypnothérapeute-alger
  • Question
  • hypnothérapeute-alger
2
Réponses
32
Affichages
8 K
xorguina
xorguina
pattes
  • Question
  • pattes
Réponses
18
Affichages
3 K
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
jumb
  • Question
  • jumb
Réponses
4
Affichages
1 K
Prudence
Prudence
Nouveaux messages
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
16
Affichages
97
Nossolar
Nossolar
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
61
surderien
surderien
ANNY-FRANCE RISTAGNO
  • Question
  • ANNY-FRANCE RISTAGNO
Réponses
13
Affichages
79
Nossolar
Nossolar
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut