Induction par le toucher

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Gaulgaut, 13 Décembre 2009.

  1. Gaulgaut

    Gaulgaut

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Je viens de lire un livre d'Erickson et de Rossi ( traité pratique d'hypnose ericksonnienne ), dans lequel j'ai trouvé une description de son induction par poignée de main : grosso modo, il saisit la main de la personne mais ne la relâche pas vraiment de façon à créer une confusion chez la personne ( une interruption de pattern où au lieu de faire comme Bandler et d'éviter le contacte avec la main de la personne, on fait en sorte que ce contacte s'éternise d'une manière peu habituelle ). Et dans ce livre, il conseille de trouver dans la vie de tout les jours, des situation où le toucher peut être utilisé pour induire une transe chez quelqu'un.

    Je me suis donc dit : je prends le poignet de la personne "Oh quelle jolie montre!!" puis je continue la conversation en relâchant la main de la personne d'une manière bizarre : je commence à relâcher, mais pas vraiment franchement, puis j'effleure le dos de sa main avec un de mes doigts, je relâche un peu plus, puis un peu moins et au final je relâche la main de la personne si lentement qu'elle ne sait pas trop quand je l'ai vraiment lâché ( et j'obtiens une jolie catalepsie au passage ).

    Mais je penses qu'il n'y a pas que les mains et les poignet qui puissent être utilisés pour ce genre de chose : je n'ai pas testé ( pas encore :wink: ), mais on pourrait imaginer prendre le menton de la personne en le faisant tourner la tête légèrement ( "oh, je crois que tu as quelque chose sur la joue" ) et plonger la personne en pleine confusion ne sachant pas si on veut qu'elle garde la tête tournée ou qu'elle la remette droite.

    Quelles autres situations de la vie de tous les jours qui implique le toucher peut on utiliser pour une induction hypnotique ( je me dis que les préliminaires vous auront tout de suite sautés aux yeux... même si pour beaucoup ( comme moi :cry: ) ce n'est pas tout les jours ), et qui ne soient pas forcément des choses qui viennent à l'esprit de façon aussi évidentes que regarder la montre de la personne ou lui faire la bise en prolongeant le contacte ( et en plus en en faisant une ou 2 de plus que ce que la personne est habituée à faire )????? Et sans forcément se faire énormément remarquer ou avoir l'air anormal ( danser en dirigeant ( c'est habituellement les hommes qui dirigent, désolé mesdames ) très mal risque de causer plus d'accidents sur la piste de danse qu'autre chose... )
     
  2. Ce sujet est intéressant mais voici mon opinion.

    Effectivement le contact que ce soit une poignée de main ou les gestes que vous évoquez peut induire une certaine confusion chez le sujet, mais ATTENTION quand même, car imaginez vous que vous faites ça chez une personne ayant été victime de viol, ou d’agression, ou de violence physique dans le passé, tout geste ou tout contact pourra être perçu comme une agression et cette confusion que vous souhaitiez sera très mal perçu par le sujet et risque de mettre des barrières dans cette relation thérapeutique qui doit se faire dans la confiance.

    Et si vous vous avisez à recommencer ce type de geste pendant la séance, il est fort probable que cette personne ne revienne plus vous voir.

    Vous devez toujours être sûre que la personne accepte ce contact que ce soit un geste sur l’épaule ou sur le bras. Donc en général ces gestes sont à éviter sans avoir le consentement du sujet, d’après mon enseignement, et je valide tout à fait cette vision des choses.
     
  3. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Pourquoi veut tu faire ça ?.....A quel fin veut tu arriver ? la transe ? ton perfectionnement hypnotique ? un exercice curieux ?.......pour ma part j'apprécierais pas que tu me fasses un truc pareil,que tu me forces contre ma volonté consciente a entrer dans ton délire avec ma montre, mon menton , en danse.....une domination que tu cherches ? ........tu sait en danse, je dirige plutôt les hommes, sauf bon danseur :lol:
     
  4. Gaulgaut

    Gaulgaut

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Je ne cherche pas une domination ( absolument pas ) et je ne parlait même pas du domaine thérapeutique, je parlais de situations de la vie de tous les jours et non une situation thérapeutique. En fait quand j'apprends quelque chose, j'aime bien l'apprendre à fond et même si je n'ai pas forcément envie de l'utiliser... et donc j'ai envie d'être capable de mettre quelqu'un en transe de cette façon dans n'importe quelle situation, même si je n'ai pas forcément l'intention de l'utiliser. ( C'est comme pour l'aikido : même si j'ai appris à casser des poignets, déboiter des épaules, et blesser les gens de pleins de manières différentes, je n'ai pas forcément envie de le faire. Par contre, si un jour j'ai besoin de savoir le faire ( pour éviter qu'on me plante un couteau dans le ventre ) j'aimerais bien être capable de le faire ). Ensuite, je me dis que si Milton était aussi doué en hypnose, il y a des chances que suivre ses conseils puisse m'aider à m'améliorer ( tan que je n'aurai pas atteint son niveau ( si seulement j'y arrive ), j'estime que ses conseils doivent sûrement être pertinents et utiles pour m'améliorer )

    Ensuite, je sais que des gens n'aiment pas trop le contacte physique parce que ça les dérangent ( il ont grandi dans une famille où on ne se touchait pas par exemple ), parce qu'ils ont subit une agression, ou parce qu'ils sont timides. C'est ( entre autres choses ) pour ça qu'établir le rapport est quelque chose d'important. Et que il faut d'abord savoir si on peut faire quelque chose avant de le faire ( ce qui me semble logique ). Maintenant, si j'ai un ami et que je sais que le contacte physique ne le dérange pas, et qu'il veut absolument se faire hypnotiser ( ce qui m'arrive très souvent car on a un naturellement un bon rapport ( on est ami ), qu'ils savent qu'ils peuvent me faire confiance, et que l'hypnose est quelque chose qui semble magique et donc interressant ), je sais aussi que certaines personnes se bloquent à vouloir tout comprendre consciemment. Donc on peut imaginer la scène :
    "_Tu peux m'hypnotiser??
    _Tout de suite???
    _Oui
    _Attends, laisses moi voir quelle heure il est pour voir si on a le temps" ( je prends sa main et je regarde sa montre.....la suite vous la devinez )
    Le fait de ne pas savoir quand exactement quand les choses "sérieuses" commencent va permettre de ne pas laisser le conscient interférer dans le déroulement des choses. En plus, si la personne veut être hypnotisée, qu'elle me le demande, et qu'il n'y a aucune contre indication à ça, je ne vois pas où est le problème..... à part que je l'hypnotise par surprise... même si elle sait que je vais l'hypnotiser ( bien sûr, il faut savoir que je ne reçois pas de patients, ni de personnes fragiles dans mon cabinet ( tout simplement parce que je n'en ai pas ) ce qui facilite un peu les choses )
    En tout cas, je comprends vos avertissements, et j'en tiens compte.
     
  5. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    OK ,donc c'est bien pour apprendre !! te perfectionner :p et en plus tu attends qu'on te demande a être hypnotiser pour le faire alors, pour moi,c'est avec respect, sans forçage(si ça se dit :roll: ) donc pas de souçail :lol: :wink:
     
  6. OK vu comme ça effectivement pourquoi pas...

    Néanmoins, si M. ERICKSON avait l'art métaphorique d'hypnotiser ses patients, il est certain que son enseignement ne fait aucunement des petits Erickson en puissance.

    C'est le problème d'une école de pensée qui focalise un enseignement sur une personne unique (ERICKSON), alors que d'autres écoles ont des méthodes plus intégratives ou multiréférentielles.



    Les thérapies intégratives ou multiréférentielles.

    Ce courant psychothérapique ne privilégie aucune théorie et peut les associer si elles permettent d’être plus efficace pour le Sujet. Ce type de psychothérapie s’est développé à partir du souci des thérapeutes d’adapter et d’utiliser différentes techniques, théories dans le but d’aider au mieux leur thérapisant. Il convient donc de connaître un certain nombre de psychothérapies, de poser leurs indications et d’évaluer leur efficacité. Il y a refus de s’inscrire de manière privilégiée dans la spécificité d’une approche, considérant qu’elles peuvent toutes apporter des éléments pertinents.

    Les praticiens intégratifs puisent aux diverses approches ce qui leur semble approprié pour aborder la singularité de chaque sujet en présence. Il y a refus de s’inscrire de manière privilégiée dans la spécificité d’une approche, considérant qu’elles peuvent toutes apporter des éléments pertinents. Les techniques prennent le pas sur la théorie et sur la méthode : opérer les meilleures combinaisons possibles en vue de la plus grande efficacité.

    En revanche les tenants de la démarche multiréférentielle favorisent l’articulation entre deux approches ou plus de façon à maintenir la tension de la complexité de chaque être humain et de chaque situation. Ils ne cherchent pas à intégrer entre elles des approches incompatibles mais à créer un jeu entre elles qui maintienne le mouvement. Ils veulent garder à chaque approche psychothérapeutique son statut d’équilibre provisoire et de connaissance partielle


    Mais j'ai bien compris que ce n'est pas votre but l'approche thérapeutique mais plus une approche curieuse...
     
  7. Gaulgaut

    Gaulgaut

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Sinon, quelqu'un pourrait il répondre à la question du début?? Est ce que vous voyez d'autres manières d'utiliser des gestes ordinaires de la vie de tout les jours qui ne sont pas celles auxquelles on pense facilement ????
     
  8. Désolée, moi non, car je n'utilise pas l'hypnose dans le même cadre que vous...
     
  9. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    La main, les doigts, dans les cheveux, les oreilles, le nez mdr..... le bout des doigts !!.....plus sérieusement....ha t'a de beaux cheveux ! et blabla les belles boucles rousses,blondes,brunes que tu touches.....ho les belles boucles !! et tu touches le lobe...voilà...pas trop d'idée de plus.... :wink:.....ha si !! le perçing !! ho !! sur la langue,le nombril hihihihi de quoi s'amuser aujourd'hui sans oublier les tatous :wink:
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Un genre de question a propos d'un élément vestimentaire: par exemple pourquoi y a t'il une rayure bleue à cet endroit du pull et vous regardez et touchez cette rayure attentivement...en vous posant sincèrement la question....

    La personne va se demander ce qui se passe....

    Alors vous pouvez enchainer sur des explications bidons...
     
  11. Brice Lu

    Brice Lu

    Inscrit:
    14 Décembre 2009
    Bonsoir,
    pratiquant l'aikido depuis quelques années et débutant l'hypnose, j'ai l'impression qu'il y a des ressemblances entre les deux. L'aikido ne comporterait-il pas une séquence d'induction rapide par le toucher par interruption de pattern ? (ne jamais résister est une des principe en aikido)
    http://www.youtube.com/watch?v=RZnoJAVD ... re=related
     
  12. Brice Lu

    Brice Lu

    Inscrit:
    14 Décembre 2009
    Bonjour,
    désolé pour le peu d'explication du post précédent,mais il était tard.. :)
    Par principe dans l'aikido (ou du moins celui qu'on m'enseigne), la personne qui attaque doit garder son intention tout au long du mouvement. Elle focalise tout son etre dans le coup ou le geste qu'elle veut réliaser.
    Pour ce qui est de celui qui reçoit l'attaque, il essait de rester le plus calme possible dans son mouvement, il se déplace en essayant de fausser les repères spatiaux du partenaire. Beaucoup de mouvements se font en avançant sur "l'attaquant". Lorsqu'il est saisi, il reste le plus disponible et vivant possible et surtout, il évite de se crisper, de raidir le bras ou la main. Il évite de résister ce qui pourrait donner un point d'appuis à l'autre et le rendre plus fort. De plus il n'agit pas, ne décide rien et se contente de guider l'intention de son partenaire dans un mouvement qui est sans danger pour l'un et pour l'autre. Le but est d'arriver à un statu quo ou l'intégrité de chacun est respectée. Il s'agit de montrer à l'aversaire que le combat est vain. Au terme du mouvement, soit "l'attaquant" est encore dans le vouloir, il lui reste de l'intention et un nouveau mouvement se produit, soit "l'attaquant" a changé son point de vue sur le conflit et son intention cesse.
    Voila, excusez moi d'etre un peu long, mais je voulais savoir si cette façon de voir une rencontre entre deux personnes, ou entre une personne et ses problèmes était comparable à ce qui se passe lors d'une séance d'hypnose. Il me semble que l'intention demandée à l'attaquant se rapproche de l'attention qu'on demande à une personne lors de l'induction. De meme, celui qui reçoit "l'attaque" fait tout pour perturber les repères spatiaux et comportementaux de son partenaire.
    Mais tout ceci n'est qu'une vague impression. :)
     
  13. Brice Lu

    Brice Lu

    Inscrit:
    14 Décembre 2009
    personne ?
    tant pis
    bon vent à toutes et à tous
     
  14. Gaulgaut

    Gaulgaut

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    ( désolé pour la réponse un peu tardive )
    En fait, si quelqu'un t'attaque dans la rue et que tu lui fais une technique d'aikido, ce que tu dis est très valable , parce que la personne ne fait pas d'aikido. Par conte, lors de l'entrainement, tous les pratiquants savent ce qui va se passer, et dans ce cas, comme ils s'attendent à une technique particulière, l'interruption de pattern serait de faire une autre technique que celle que l'attaquant s'apprête à subir ( iriminage au lieu de kotegaishi par exemple, et le tour et joué : une personne qui veut résister pour t'embêter ( ou pour te permettre de progresser ) oubliera de résister en essayant de comprendre ce qui se passe ), ou alors tu peux faire quelque chose de vraiment inhabituel ( comme un kiai par exemple, si les gens avec qui tu pratiques n'y sont pas habitués : quand la personne commence à frapper, tu pousses un cri ( même pas besoin de se concentrer sur l'énergie ou quoi que ce soit... du moins si on s'en tien à l'interruption de pattern ) et la personne sera tellement étonnée que la fin de son coup sera mou ( pour peu que tu n'ai pas crié trop tot et qu'il décide de ne pas frapper... Mais ça peut aussi être une solution : dans la rue, quand tu vois que la personne va te donner un coup, avant qu'elle ne lai fait, tu peux dissiper l'agressivité de cette manière ) ).
     
  15. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Ah bon :shock: je ne pensai pas que crier pouvais arrêter quelqu'un de frapper.....j'aurias plutôt dit le contraire,une exitation encore plus mordante :roll: .........
     
  16. Gaulgaut

    Gaulgaut

    Inscrit:
    3 Mai 2007
    Ce n'est pas n'importe quand qu'il faut crier ( ou le frapper d'abord, ou faire quelque chose d'étonnant ), c'est au moment où il va frapper, mais juste avant qu'il ait vraiment concrétisé son action ( on voit son poing qui se recule, par exemple ). Ca marche très bien avec mon chien : quand il s'amuse à essayer de me mordiller les mains, ou de me voler son os que j'ai dans la main ( juste avant qu'il ne se jette sur son os, je lui touche la truffe avec la main qui ne tien pas l'os, et il ne sait plus quoi faire... ça marche aussi avec les enfants quand je chahute avec eux ( quand je chahute avec un ( jeune ) adulte aussi d'ailleurs ) : quand ils veulent se jeter sur moi, je leur dis en sursautant : "ça va?" ( ou n'importe quoi d'autre ), et il oublient de m'attaquer ( me sauter dessus, attraper le chouchou que je leur ai volé, essayer de s'y mettre à 3 pour m'immobiliser, me plaquer par terre et... me chatouiller contre mon grès ( comme je suis coriace, il faut au moins ça... :D ) ), coupés dans leur élan... )
    Bien sûr, dans la vraie vie, si je me fais attaquer à coups de couteaux dans une ruelle sombre, je préfère me sauver ( je suis courageux, mais quand il n'y a aucun risques autre que les chatouilles )
     
  17. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    T'as bien raison, si on t'attaque en pleine rue et que tu peux t'enfuir ,fais le.....être courageux ne veut pas dire non plus de prendre des risques pour rien....

     
  18. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Super mimi les chatouilles.....si jsuis partie pour faire la "bagarre" avec ma fille,elle peut tjrs essayer de changer de sujet :lol: ce qui nous arrive assez souvent...plutôt elle que moi qui me cherche....j'adore ça :D nous c'est pas les chatouilles mais le bisous du dinosaure.....une grosse léchouilles sur toute la joue...beurk hihihi

    Jvais essayer ton truc sur mon chien quand on joue et mes chats aussi !!
    détourner le sujet pour voir,changer le sujet.....bonne idée, merci :wink:
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. laruine
    Réponses:
    3
    Affichages:
    201
  2. celinemily
    Réponses:
    10
    Affichages:
    224
  3. Belineo
    Réponses:
    11
    Affichages:
    517