Formation Hypnose

le mal

  • Initiateur de la discussion smou7a2012
  • Date de début
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
smou7a2012 à dit:
est ce le subconscience dans le psychique?? ( a propos c'est mon idée de mettre la subconscience vu que je voie que c'est celui qui pousse un humain qui est gentille de nature a faire le mal c'est pourquoi j'ai participé dans le forum pour me clarifier cette idée :)

Et bien, mon intuition a répondu a ta question en te donnant l'exemple d'hitler .
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
smou7a2012 à dit:
mais toi tu croie pas au diable, mais certainement il y a plusieurs qui croit en lui, vu qu'il existe dans la religion et c'est ce lui qui pousse a faire le mal, t'es pas objectif, et a propos j'ai pas a dire ce que je pense moi, mon but c'est de ouvrir une sujet, "qu'est ce qui pousse l'humain a faire le mal" dans 3 concepts différents:
psychique
religieux
philosophique
????????

Pour moi dans tous les cas les "concepts" me semblent faits pour satisfaire la satisfaction du mental, la jouissance du psychique, par l'activation du circuit du plaisir en boucle

un déréglement des structures mentales qui fait qu'elles ont une activation dans le sens inverse de la conceptualité reconnue comme normative, déclenchant chez la majorité le bien par le bien

Un monde du mal par le mal qui déclencherait la destruction de l'humain ?

C'est ce que certains psychismes recherchent inconsciemment dans leur confusion déstructurante ?

:shock:
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
Sur ce point je rejoins entièrement ton point de vue Surderien. Et, pour pousser les choses un peu plus loin, je pense même que l'inverse peut être vrai aussi. Le conceptualisme reconnue comme une forme d'injonction normative crée l'abréaction de l'essence de l'expression de la jouissance parfois déclenchée par l'extrapolation ostentatoire d'une vision superficielle des choses. Un monde du bien par le bien déclencherait donc également la destruction de l'humain alors que c'est précisément à ce moment que la construction confusionnante permet réellement les libertés de conscience transcendantales. C'est facile à comprendre, finalement, dans la mesure ou c'est subjectif.
Qu'en pensez-vous smou7a2012 ? L'idée de Surderien donne un véritable éclairage sur la religion, la philosophie et le psychisme, non ?
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut