Formation Hypnose

L’objectif de l'hypnose thérapeutique

  • Initiateur de la discussion Métaphore
  • Date de début
M

Métaphore

Invité
[align=justify]Un petit résumé pour ceux qui se posent des questions, ceci n'a rien à voir avec le magique ou l'hypnose de spectacle :


L’objectif de l'hypnose est de se dé-sidentifier des automatismes de pensées, d’émotions et de comportements afin d’accéder au calme mental et à la joie d’Être.

Cet objectif, véritable chemin de conscience, mène à l’individuation, c’est-à-dire à se reconnaître comme être humain seul et entier tout en partageant avec l’autre sa complétude.

Travailler avec l'hypnose vous permet de prendre conscience de l’impact de vos pensées sur votre corps, et des énergies du passé qui continuent de vivre en vous.

Vous apprenez ainsi à développer votre capacité à être présent, à vous centrer et à sentir le mouvement naturel de votre corps.


L’objectif est dans la recherche de vérité qui est de se voir tel que l’on est et non plus tel que l’on voudrait être. Pour ce faire, vous devez d’abord vous questionner, qui vous croyez être pour ensuite vivre Qui Vous Êtes Vraiment.


L'intérêt de l'hypnothérapie est :

• de repérer et symboliser les schémas inconscients qui créent, à votre insu, une grande partie de votre insatisfaction quotidienne (sentiment de solitude, d’infériorité, d’impuissance,etc…).

•de vous en désidentifier par un questionnement subtil, puis, par leur rencontre énergétique et corporelle. Cela vous amène naturellement à vivre le calme mental.

Bien plus qu’une méthode, l'hypnothérapie est un processus d’individuation, là où se trouve la joie immense d’être libre, parce que libéré de ses emprisonnements intérieurs.

Ce questionnement au coeur de votre personnalité, vous permet d’en voir très clairement le fonctionnement.



Je rajouterais que l'hypnothérapie est un apprentissage par le biais d'une formation, et non à travers une vidéo ou un bouquin, qui ne sont que des supports complémentaires mais pas la base.

On ne peut construire une maison sans commencer par les fondations...



Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. "

Bouddha
 

ayayaya

Membre
Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. "

Mais d'où viennent nos pensées ?

Celui qui nait avec un handicap, daltonien par exemple, ne verra pas le monde de la même façon et ceci va créer une différence de perception, qui va aussi créer une différnete manière de penser.

On parle toujours de l'effet des pensées sur le corps, mais à mon sens, on pourrait aussi parler d'effet du corps sur les pensées

Cela ne va t'il que dans un sens ?

On parle du psychosomatique mais n'y aurait il pas du "somatopsychique" ?
 
M

Métaphore

Invité
ayayaya à dit:
Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées.
Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. "

Mais d'où viennent nos pensées ?

Une alchimie complexe...

Celui qui nait avec un handicap, daltonien par exemple, ne verra pas le monde de la même façon et ceci va créer une différence de perception, qui va aussi créer une différnete manière de penser.

Oui et alors ? cela ne change rien, il aura les mêmes peurs, les mêmes plaisirs que quiconque...

On parle toujours de l'effet des pensées sur le corps, mais à mon sens, on pourrait aussi parler d'effet du corps sur les pensées

Cela ne va t'il que dans un sens ?

Oui
Je pense que vous n'avez pas bien compris le message, la pensée nous conditionne, par exemple pour un RDV d'entretien d'embauche, la peur va nous conduire à des ces sensations, jambes qui tremblent, la boule dans le ventre ou la gorge, le coeur qui bat vite, on peut bafouiller, être maladroit dans ces gestes, etc...


On parle du psychosomatique mais n'y aurait il pas du "somatopsychique" ?

Connaît pas...pour moi l'esprit, la pensée a le pouvoir sur le corps, les émotions... une pensée créée une émotion; pensez à payer vos impôts et penser à participer à une fête n'occasionnera pas la même émotion...et vivre constamment dans la négativité amène automatiquement des problèmes de santé et souvent à la somatisation...
 

ayayaya

Membre
Bon j'ai jamais compris l'histoire de l'oeuf et de la poule....

Pour qu'il y ait un oeuf, fallait bien une poule avant ?

Et pour qu'il y ait une poule, fallait un oeuf ?

Alors ?

L'oeuf et la poule en même temps ?

Pas de psycho somatique sans le corps, et sans le corps les pensées son elles possibles?

Un corps malade crée des pensées en fonction de sa maladie, la psyché est elle forcément "malade" ?

N'est ce pas la même chose quelque part ?
 
M

Métaphore

Invité
ayayaya à dit:
Un corps malade crée des pensées en fonction de sa maladie, la psyché est elle forcément "malade" ?
:6:

Revoyez les bases de la psyché humaine...
 

xorguina

Membre
ayayaya à dit:
Bon j'ai jamais compris l'histoire de l'oeuf et de la poule....

Pour qu'il y ait un oeuf, fallait bien une poule avant ?

Et pour qu'il y ait une poule, fallait un oeuf ?

Alors ?

L'oeuf et la poule en même temps ?

Pas de psycho somatique sans le corps, et sans le corps les pensées son elles possibles?c sûr que si tu n'as pas de corps tu penses pas puisque t'es mort....mais c même pas sûr que même mort tu ne continues pas d'être?

Un corps malade crée des pensées en fonction de sa maladie, la psyché est elle forcément "malade" ?
quand t malade,tu peux très bien avoir des pensées positives et même de guérison. Il y a des histoires de personnes paralysés qui ont remarché par le pouvoir de la pensée justement....

N'est ce pas la même chose quelque part ?
Donc non, tu peux être malade et avoir des pensées positives.....des thérapies par le rire, l'autohypnose etc....
Certain malades oui d'autres non....
Et le plus souvent se sont les pensées négatives qui apportent la maladie.....sauf accident ou congénital .
Pour la trnasmission, jsuis pas sûre.....car pour moi si tu reçoit la maladie c que tu as un soucis quelque part.

 

ayayaya

Membre
une base: si j'ai mal au ventre, mes pensées vont se dégrader rien que par le mal en lui même....

une vieille personne qui voit sa mobilité se réduire, risque de déprimer...

????????
 

xorguina

Membre
:oops: j'avais décroché......
Si tu as mal au ventre ou tu somatises ton mal voir l'emplifier en y pensant encore plus (ha j'ai mallll) ou tu penses j'accepte la douleur ....déjà tu auras moins mal que l'autre c sûr!

La personne qui voit sa mobilité réduite pareil....ou elle accepte sa vieillesse et pratiquer quelque truc pour se maintenir ou s'assouplir ou s'enfermer dans le jsuit foutu.
 

laurenzo

Membre
Bonjour,

ayayaya à dit:
On parle toujours de l'effet des pensées sur le corps, mais à mon sens, on pourrait aussi parler d'effet du corps sur les pensées

Cela ne va t'il que dans un sens ?

On parle du psychosomatique mais n'y aurait il pas du "somatopsychique" ?
Bien sûr que cela existe, une hypothyroïdie va parfois entrainer un état dépressif, le problème est bien physique à la base et se répercute sur le comportement psychologique de la personne.

Bonne fin de soirée !
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
Bonjour,

ayayaya à dit:
On parle toujours de l'effet des pensées sur le corps, mais à mon sens, on pourrait aussi parler d'effet du corps sur les pensées

Cela ne va t'il que dans un sens ?

On parle du psychosomatique mais n'y aurait il pas du "somatopsychique" ?
Bien sûr que cela existe, une hypothyroïdie va parfois entrainer un état dépressif, le problème est bien physique à la base et se répercute sur le comportement psychologique de la personne.

Bonne fin de soirée !
Pas d'accord, l'hypothyroïdie a peut être été causée peut être par un trouble émotionnel à la base....

Je sais que vous n'arrivez pas à admettre ce point de vue Laurenzo, mais pourtant de plus en plus de médecins le confirme également, que le psychisme joue un rôle principal dans la maladie...


 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Métaphore à dit:
laurenzo à dit:
Bonjour,

ayayaya à dit:
On parle toujours de l'effet des pensées sur le corps, mais à mon sens, on pourrait aussi parler d'effet du corps sur les pensées

Cela ne va t'il que dans un sens ?

On parle du psychosomatique mais n'y aurait il pas du "somatopsychique" ?
Bien sûr que cela existe, une hypothyroïdie va parfois entrainer un état dépressif, le problème est bien physique à la base et se répercute sur le comportement psychologique de la personne.

Bonne fin de soirée !
Pas d'accord, l'hypothyroïdie a peut être été causée peut être par un trouble émotionnel à la base....

Je sais que vous n'arrivez pas à admettre ce point de vue Laurenzo, mais pourtant de plus en plus de médecins le confirme également, que le psychisme joue un rôle principal dans la maladie...


Restons scientifique !

L'hypothyroidie par manque d'iode n'a aucune origine psychique !

c'est pourtant tout le métabolisme de l'organisme dont celui du cerveau qui en seront affectés !

Par contre les personnes qui présentent des signes psychiques d' "hypothyroidie" alors que tous les dosages médicaux montrent une thyroide qui fonctionne bien sont à considérer autrement

8)
 

laurenzo

Membre
Métaphore à dit:
laurenzo à dit:
Bien sûr que cela existe, une hypothyroïdie va parfois entrainer un état dépressif, le problème est bien physique à la base et se répercute sur le comportement psychologique de la personne.

Bonne fin de soirée !
Pas d'accord, l'hypothyroïdie a peut être été causée peut être par un trouble émotionnel à la base....

Je sais que vous n'arrivez pas à admettre ce point de vue Laurenzo, mais pourtant de plus en plus de médecins le confirme également, que le psychisme joue un rôle principal dans la maladie...


Bonjour Métaphore,

Comme le dit Surderien, d'un point de vue médical, scientifique, non l'hypothyroïdie est bien un trouble purement physique.

Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Bonne journée !
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Si ça vous rassure Laurenzo... :roll:


Surderien écrit : Par contre les personnes qui présentent des signes psychiques d' "hypothyroidie" alors que tous les dosages médicaux montrent une thyroide qui fonctionne bien sont à considérer autrement
 

laurenzo

Membre
Métaphore à dit:
:arrow: Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Si ça vous rassure Laurenzo... :roll:
Oh vous savez moi ça ne changera pas grand chose à ma vie, il s'agit juste d'avoir un regard un peu objectif.
Mais je respecte vos croyances Métaphore quand bien même elles défient les connaissances accumulées par la médecine. :wink:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Les connaissances médicales sont une chose mais ne sont pas des dogmes

dans la "médecine basée sur les faits" : "l'evidence based medecine", on a traduit en français pas tout à fait la même chose qu'en anglais et pour autant la démarche scientifique éclairée en revient au même

Des facteurs multifactoriels interviennent en permanence

Ils sont liés ou indépendants

Là est toute la stratégie intégrative à identifier

La présentation à la fois par moment trés simpliste, pour les cerveaux plutôt gauches, et un peu plus complexe pour les cerveaux un peu plus droits, montre le principe de ces intrications qui brouillent le jeu global

https://www.transe-hypnose.com/sujet/la-double-dissociation.2875/


Alors finalement c'est notre mental qui est maitre du jeu ou c'est la nature qui a raison ?

8)
 

selenite

Membre
L'être est une totalité dans un environement et il faut le voir comme une totalité. Le mental influe sur le corps comme le corps influe sur le mental. Toute impulsion, atteinte, choc vis-à-vis d'un système implique ce dernier dans sa totalité (même si les feeds backs sont sériés et aparemment locaux).

Exemple : Alain est plus jeune. Son frêre ainé de deux ans est plus fort et plus intelligent. C'est un fait extérieur à Alain mais celui-ci peut développer des réactions psychiques et physiques par rapport à ce fait : rester plus faible, développer un scénario de "perdant", tenter de ratrapper et de dépasser son frêre dans un domaine particulier, il peut y avoir aussi somatisation, etc....
Jean est victime d'un accident indépendant de sa volonté (pour exclure certaines causes inconscientes d'accident) et perd l'usage d'un membre. Il va compenser cela en fonction d'une adaptablité des autres membres, de ses scénarios de base, du contexte sociale, etc.....

Chaque personne (système corps et esprit) tentent de donner la meilleures réponses "globales" en toutes circonstances en fonction de ses perceptions et de ses acquis. (D'ailleurs, nous parlons aussi (80%) avec notre corps.)

Avant l'oeuf et la poule, il y a l'amibe...... La première cellule et puis l'évolution..... Avant le premier oeuf qui donna une poule, il y eut un pré-coq et une pré-poule qui associèrent leurs gènes d'une manière particulière, à un moment particulier et dans un contexte particulier pour donner la première "poule" qui comprenait suffisament de caractéristiques communes avec nos poules actuelles pour porter le nom de poule.

A pâques, face à cette question de la poule et de l'oeuf, une niève à répondit un lapin . J'en ai conclu que plus tard, elle aura surement un intérêt pour l'hypnose :lol:
 

valikor

Membre
laurenzo à dit:
Comme le dit Surderien, d'un point de vue médical, scientifique, non l'hypothyroïdie est bien un trouble purement physique.

Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Bonne journée !
ce n'est pas ce qu'il a dit, relisez attentivement ses propos...

mais par ailleurs la conclusion est exacte : la relation corps-esprit est interdépendante : une cause psychique peut créer un problème corporel qui a son tour devient cause supplémentaire pour s'enfoncer...

un effet spirale négative ou boule de neige.
 
M

Métaphore

Invité
valikor à dit:
laurenzo à dit:
Comme le dit Surderien, d'un point de vue médical, scientifique, non l'hypothyroïdie est bien un trouble purement physique.

Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Bonne journée !
ce n'est pas ce qu'il a dit, relisez attentivement ses propos...

mais par ailleurs la conclusion est exacte : la relation corps-esprit est interdépendante : une cause psychique peut créer un problème corporel qui a son tour devient cause supplémentaire pour s'enfoncer...

un effet spirale négative ou boule de neige.
Vu de cette façon je suis alors d'accord sur l'effet spirale négative et boule de neige.

Mais de là à dire que la relation corps-esprit est indépendante est fausse, sinon l'effet spirale et boule de neige ne pourrait se produire, ce qui confirme au contraire que tout est lié...
 

laurenzo

Membre
valikor à dit:
laurenzo à dit:
Comme le dit Surderien, d'un point de vue médical, scientifique, non l'hypothyroïdie est bien un trouble purement physique.

Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Bonne journée !
ce n'est pas ce qu'il a dit, relisez attentivement ses propos...

mais par ailleurs la conclusion est exacte : la relation corps-esprit est interdépendante : une cause psychique peut créer un problème corporel qui a son tour devient cause supplémentaire pour s'enfoncer...

un effet spirale négative ou boule de neige.
L'idée me semble assez simple, faites un dosage des hormones thyroïdiennes, si les données chiffrées et objectives révèlent des anomalies, vous pouvez en conclure que vous avez un problème majoritairement physique. Ce problème physique peut engendrer des troubles psychiques tels qu'un état dépressif, c'est en cela que l'on parle de trouble somato-psychique.

Pour englober la chose, oui le corps et l'esprit sont liés. Après il est possible de considérer que quand bien même les 2 sont impliqués dans toutes les maladies/troubles, la part de chacun est très différente selon les cas. Une phobie sera ainsi plutôt un trouble psychosomatique alors qu'une hypothyroïdie avec état dépressif sera plutôt un trouble somato-psychique.
 

valikor

Membre
laurenzo à dit:
valikor à dit:
laurenzo à dit:
Comme le dit Surderien, d'un point de vue médical, scientifique, non l'hypothyroïdie est bien un trouble purement physique.

Vous avez raison sur le fait que les médecins considèrent désormais un peu plus la relation corps/esprit mais celle-ci fonctionne dans les 2 sens.

Bonne journée !
ce n'est pas ce qu'il a dit, relisez attentivement ses propos...

mais par ailleurs la conclusion est exacte : la relation corps-esprit est interdépendante : une cause psychique peut créer un problème corporel qui a son tour devient cause supplémentaire pour s'enfoncer...

un effet spirale négative ou boule de neige.
L'idée me semble assez simple, faites un dosage des hormones thyroïdiennes, si les données chiffrées et objectives révèlent des anomalies, vous pouvez en conclure que vous avez un problème majoritairement physique. Ce problème physique peut engendrer des troubles psychiques tels qu'un état dépressif, c'est en cela que l'on parle de trouble somato-psychique.

Pour englober la chose, oui le corps et l'esprit sont liés. Après il est possible de considérer que quand bien même les 2 sont impliqués dans toutes les maladies/troubles, la part de chacun est très différente selon les cas. Une phobie sera ainsi plutôt un trouble psychosomatique alors qu'une hypothyroïdie avec état dépressif sera plutôt un trouble somato-psychique.
trop simpliste votre raisonnement...

tenez, j'ai eu des personnes dont la rhinite allergique n'avait aucune cause psychique, le nettoyage de leur passé n'avait aucun impact dessus et d'autres, présentant la même pathologie, qui après nettoyage du passé ne manifestaient plus de rhinite allergique...

dans les deux cas, cette affection leur pourrissait la vie...

c'est donc difficile de démêler tout cela.

bon c'est pas tout cela, mais ma déclaration fiscale ne se fait pas toute seule...
 

laurenzo

Membre
valikor à dit:
laurenzo à dit:
Pour englober la chose, oui le corps et l'esprit sont liés. Après il est possible de considérer que quand bien même les 2 sont impliqués dans toutes les maladies/troubles, la part de chacun est très différente selon les cas. Une phobie sera ainsi plutôt un trouble psychosomatique alors qu'une hypothyroïdie avec état dépressif sera plutôt un trouble somato-psychique.
trop simpliste votre raisonnement...

tenez, j'ai eu des personnes dont la rhinite allergique n'avait aucune cause psychique, le nettoyage de leur passé n'avait aucun impact dessus et d'autres, présentant la même pathologie, qui après nettoyage du passé ne manifestaient plus de rhinite allergique...
Vous décrivez bien la situation où le trouble était "majoritairement" physique (pas d'impact de votre thérapie) et un autre cas où le trouble était "majoritairement" psychique (impact de la thérapie), c'est l'idée que je développais. 8)
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
valikor à dit:
laurenzo à dit:
Pour englober la chose, oui le corps et l'esprit sont liés. Après il est possible de considérer que quand bien même les 2 sont impliqués dans toutes les maladies/troubles, la part de chacun est très différente selon les cas. Une phobie sera ainsi plutôt un trouble psychosomatique alors qu'une hypothyroïdie avec état dépressif sera plutôt un trouble somato-psychique.
trop simpliste votre raisonnement...

tenez, j'ai eu des personnes dont la rhinite allergique n'avait aucune cause psychique, le nettoyage de leur passé n'avait aucun impact dessus et d'autres, présentant la même pathologie, qui après nettoyage du passé ne manifestaient plus de rhinite allergique...
Vous décrivez bien la situation où le trouble était "majoritairement" physique (pas d'impact de votre thérapie) et un autre cas où le trouble était "majoritairement" psychique (impact de la thérapie), c'est l'idée que je développais. 8)
Pas tout à fait, car la personne dont décrit Valikor pouvait avoir un bénéfice secondaire inconscient à garder son allergie, et donc la thérapie mise en place n'a pas été concluante, mais cela ne veut pas dire que le symptôme n'est pas somatique.

Mais bon Laurenzo on tourne en rond; donc vous n'y croyez pas c'est votre problème, certains guérissent de leurs maux pas d'autres, c'est ce qu'on appelle le bénéfice secondaire inconscient évidemment chez certains individus...

 

valikor

Membre
Métaphore à dit:
Pas tout à fait, car la personne dont décrit Valikor pouvait avoir un bénéfice secondaire inconscient à garder son allergie, et donc la thérapie mise en place n'a pas été concluante, mais cela ne veut pas dire que le symptôme n'est pas somatique.
non... car j'ai terminé sur la séance classique de recadrage du système immunitaire pour les allergies et cela a bien fonctionné. dans ce cas, il n'y avait pas couplage bijectif.
ce qui n'était pas le cas des autres.

bon, déclaration 2035 terminée, ouf.................

reste plus qu'à faire mon mémoire et une nouvelle page internet....
 

laurenzo

Membre
Métaphore à dit:

Mais bon Laurenzo on tourne en rond; donc vous n'y croyez pas c'est votre problème, certains guérissent de leurs maux pas d'autres, c'est ce qu'on appelle le bénéfice secondaire inconscient évidemment chez certains individus...

Oui chez les individus souffrant de troubles psychosomatiques, c'est beaucoup moins évident chez des personnes dont le trouble est somato-psychique.

Enfin bon moi je ne suis pas médecin, je ne fais que reprendre le discours des endocrinologues qui ont étudié ça pendant plus de 10 ans après le bac. Après, qui est dans la croyance... :wink:
 
M

Métaphore

Invité
Oui bien sûr Laurenzo qui est dans la croyance ?..., celui qui veut guérir et qui guérit ou celui qui n'arrive à guérir de par sa croyance que personne ne peut le guérir, là est la question... :wink:
 

xorguina

Membre
:arrow: bon, déclaration 2035 terminée, ouf.................

:lol: :lol: :lol: jsait pas si en 2035 il y aura encore des impôts :D ouf................
 

laurenzo

Membre
Métaphore à dit:
Oui bien sûr Laurenzo qui est dans la croyance ?..., celui qui veut guérir et qui guérit ou celui qui n'arrive à guérir de par sa croyance que personne ne peut le guérir, là est la question... :wink:
Ah oui alors effectivement maintenant que vous écrivez ça il est clair que les endocrinologues vont considérer que l'hypothyroïdie est d'origine psychologique. :roll:
 
M

Métaphore

Invité
laurenzo à dit:
Métaphore à dit:
Oui bien sûr Laurenzo qui est dans la croyance ?..., celui qui veut guérir et qui guérit ou celui qui n'arrive à guérir de par sa croyance que personne ne peut le guérir, là est la question... :wink:
Ah oui alors effectivement maintenant que vous écrivez ça il est clair que les endocrinologues vont considérer que l'hypothyroïdie est d'origine psychologique. :roll:
Chacun son métier, ses croyances, sa passion... chacun défend ses intérêts... maintenant reste à savoir où chacun est le mieux dans sa peau, et ce qui le rend heureux, car au final sans le bonheur, y a qu'une santé précaire...ce sont mes convictions...et le bonheur n'est pas que dans le pré, il fait partie d'une vie sociale, professionnelle et affective...
 

laurenzo

Membre
Métaphore à dit:
Chacun son métier, ses croyances, sa passion... chacun défend ses intérêts... maintenant reste à savoir où chacun est le mieux dans sa peau, et ce qui le rend heureux, car au final sans le bonheur, y a qu'une santé précaire...ce sont mes convictions...et le bonheur n'est pas que dans le pré, il fait partie d'une vie sociale, professionnelle et affective...
Bien sûr Métaphore mais vous savez quand je vous parle de l'hypothyroïdie, je ne fais que vous exposer des connaissances scientifiques, médicales.
Ni l'un ni l'autre nous ne sommes médecins, comme vous le dites chacun son métier. :wink:
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut