Ne penser à rien.

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Nossolar, 27 Octobre 2017.

  1. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Bonjour,

    Quand je tente de ne penser à rien, je pense que j'y arrive mais le temps est hyper court, peut-être 1 seconde ou deux.

    Parce que quand j'y arrive je dois dire que je dois me concentrer énormément, c'est limite si je ne dois pas stopper ma respiration pour y parvenir, bref cela me demande un gros effort.

    Est-ce que vous vous y arrivez ?
    Si oui combien de temps ?
    Si oui des techniques spécial ?

    Autre question pourquoi cela est-il si compliqué de ne penser à rien ?
     
  2. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Penser c'est peut-être comme respirer, une fonction qui s'accomplit naturellement.
    Stopper la pensée, c'est peut-être comme être en apnée, c'est quelques minutes au maximum avec un entrainement constant.

    Si par exemple on écosse des petits pois sans penser à rien d'autre qu'à accomplir sa tâche est e stopper la pensée alors ?

    La nuit remplit cette fonction, il me semble.
     
  3. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Éléphant rose. Pour moi s'imposer de ne penser à rien c'est un éléphant rose donc ça ne peut pas fonctionner sur une période longue.
    Parfois ça se produit, mais c'est généralement quand je ne l'attends pas et ça se produit le plus souvent après m'être concentrée sur des sensations corporelles, notamment la respiration qui fait office de girafe bleue.

    Oui, en faisant les choses en pleine conscience, la pensée ralenti et peut s'arrêter dans une sensation de pleine connexion avec ce qui nous environne, avec ce qui se passe en nous et autour de nous en lâchant le jugement et en contemplant.
     
  4. osez

    osez

    Inscrit:
    1 Mai 2017
    L'analogie que fait jump avec la respiration est excellente puisqu'elle est vrai (enfin je trouve ou je crois). La pensée n'existe plus quand on est plongé complètement dans une action ( en fait elle existe mais elle n'est pas consciente et surtout elle est en cohérence avec le moment présent), donc dans le faire qui fait que l'on est (être), c'est-à-dire que notre esprit (donc nos pensées) est focalisé sur une seule action. Cela se produit quand vous faites une chose qui vous passionne.
    Donc dans ses moments là nous avons toujours des pensées mais elles sont consacrés à l'action immédiate, focaliser sur un objectif, vous ne faites plus qu'un avec votre corps, coeur et l'esprit.
    Maintenant nous pouvons observer nos pensées et pour cela il faut un peu d'entrainement et dans notre culture occidentale nous n'avons pas forcément appris à le faire. La méditation est un entrainement qui n'est pas fait pour ne plus penser puisque c'est quelque chose naturel et automatique comme de respirer mais plutôt à apprendre à ne plus s'identifier à la pensé.
    Donc ne plus penser est impossible, par contre focaliser sa pensée est possible mais pour cela il faut avoir discipliné son mental (son esprit), être capable de rester concentré.
    Une astuce quand vous êtes dans une condition favorable (esprit calme) est de se poser la question (donc penser) "qu'elle va être ma prochaine pensée?" et je vous assure qu'a la seconde suivante il n'y a pas de pensée et avec de l'entrainement on obtient un espace de plus en plus grand entre chaque pensée ...
    Qu'en pensez-vous ? ;-)
     
  5. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Nossolar y arrive pendant un temps court.
    Ça m'arrive parfois depuis que je pratique la méditation, sans toutefois le chercher.
    Mon mari vit ça quotidiennement sur des périodes assez longues, sans avoir rien eu à travailler, de manière spontanée, naturelle.

    Par définition la pensée est consciente, ça fait partie de ses éléments de définition.

    Après il y a différentes méthodes pour... mais au fait pourquoi ne vouloir penser à rien? Peut être que d'autres réponses plus faciles à mettre en place peuvent répondre au besoin derrière cette demande?
     
  6. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    j'arrive à me laisser aller en le demandant à mon cerveau et en me laissant bercer comme si j'étais sur un radeau au fil de l'eau,simplement sans rien chercher ou attendre de cet état
    Je fais pareil aussi pour fermer mes oreilles quand c'est nécessaire pour moi,en mode déconnexion totale
    oui c'est le pied,mais cela peut nous faire perdre la réalité
     
  7. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    ça marche çà ?

     
  8. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    On pense à sa langue ;))) et pendant que tu fais ça tu ne peux pas penser à autre chose
     
  9. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Effectivement il se crée un espace de flottement pendant lequel on se demande à quoi on va bien pouvoir penser. Rien ne vient. Ca crée une sorte de petite sidération.
    C'est bien pensé !
     
  10. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    donc si on pense à un doigt ça marche aussi, pour toi on ne peut penser qu'une chose à la fois, c'est bien ta déduction...
     
  11. osez

    osez

    Inscrit:
    1 Mai 2017
    c'est un peu comme une rupture de paterm ;-).
    La bonne question est: " qu'elle sera LA prochaine pensée ?"c'est une sorte de dissociation, car les pensées ne m'appartiennent pas, elles ne sont pas de moi mais elles viennent à moi, il m'appartient ensuite de la prendre ou de la laisser passer. Redevenir le souverain dans son temple en choisissant l'orientation dans laquelle on aspire à être .
     
  12. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Vous ne pensez quoi ?

     
  13. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Merci pour toutes ces pistes.

    Hélas me concentrer sur un point bien précis dans ce cas ci pour n'avoir aucune pensées perso je n'aime pas trop, car si je fais cela alors ce sur quoi je me concentre devient une pensée.

    L'astuce de la langue par exemple ben je pense à ma langue, glooppsss

    Ralentir mes pensées, les changer,les laisser passer, bref jouer avec tout cela passe très bien, par contre si j'essaye de ne penser a rien je remarque que je n'ai jamais eu cette habitude, donc mon cerveau fait un peu cette tête :eek:

    C'est assez récent aussi que je teste cela, j'ai testé cela le soir avant de m'endormir, le noir et pas de bruit, je me suis donc imaginé en plein milieu de l'espace tout autour il fait noir pas de bruit et rien à l'horizon, c'est un peu grâce à cela que j'y suis arrivé.

    Comme tu le dis Osez, j'ai remarqué que j'étais associé dans ma scène de l'espace je me suis dit que c'était sans doute cela le problème, donc ton astuce (tout comme celle de Finel) de "capter" l'espace entre 2 pensées me plaît bien. Je teste cela uniquement le soir, car en journée la moindre distraction m'attire.

    J'ai remarqué aussi que quand c'est spontané, donc la rêverie éveillé, après coup il m'arrive de remarqué qu'en fait il n'y avait aucune pensée, par contre quand je dois le reproduire ben là heuuu pas facile.

    Ha ha bonne question :)

    Je suis assez pragmatique et j'aime bien faire des tests, de plus c'est une chose nouvelle pour moi, comme le dit Finel, on m'a toujours appris a utiliser mon cerveau, a réfléchir, je pense que c'est comme cela pour énormément de monde, donc faire l'inverse est assez surprenant et intéressant.
    De plus cela satisfait mon coté curieux.
    Puis j'ai aussi difficile a croire que notre cerveau serait obligé de pensée tout le temps, sans arrêt 24h/24h 7j/7j et que nous devons "subir" cela.

    Peut-être est-ce aussi un pied dans la méditation...je verrai das l'avenir.
     
  14. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Pour moi il y une énorme différence entre :

    - penser de manière automatique sans s'en rendre compte ( c'est ce que fait en permanence le cerveau depuis l'in utero, jusqu'à la mort )

    - penser de manière consciente ce qu'on est entrain de penser.

    Si on arrête de penser de façon consciente, on a l'impression de ne plus penser à rien.

    Si on est conscient qu'on pense, on peut contrôler l'émergence et la construction de ses pensées / de son penser.

    Etre conscient de penser et de ne plus penser.

    Et perfectionner ce fonctionnement

    C'est le principe de la méditation de pleine conscience comme le dit Prudence.

    On arrive avec un certain niveau de pratique à distinguer ses pensées "conscientes" et ses pensées "inconscientes" et même à suspendre ses pensées.

    Le cerveau se met alors en mode "veille".

    En IRM on peut étudier cela.
     
  15. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Ca dépend de la complexité de la tâche à effectuer. Justement la tâche à choisir doit être assez complexe ou insolite (par exemple se brosser les dents sur un pied) pour que le cerveau ne puisse vagabonder ailleurs. Car il est possible de conduire en pensant à autre chose par exemple.
     
  16. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Oui c'est plus cela que je recherche.

    Tu veux dire quand on dort ?
    Je dirais oui et non,
    Oui le souci c'est que l'on est pas conscient puisque l'on dort.....
    et non car les rêves sont aussi des pensées.
     
  17. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    ces techniques ne sont donc pas convaincantes...
     
  18. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Le truc de la langue, pour moi non, entre 2 pensées pour moi oui.

    Par contre ce n'est pas la technique qui est ok ou pas ok, mais bien l'accord entre la personne et une technique.
     
  19. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    La durée des rêves est très courte sur la totalité de la nuit.

    Tout à fait !
    La technique de la langue fait partie pour moi des techniques dites "anciennes", des années 1900 voire avant. Dans ces périodes là, il existait des techniques tirées de l'observation concrète. Certaines peuvent se révéler très perspicaces, faciles à mettre en place.
    On peut parler de trucs ou astuces d'origine plutôt mécaniques (parfois oubliées).
     
  20. jumb

    jumb

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Là où je trouve qu'il est facile de "ne plus penser" c'est en se concentrant sur les propos de l'autre. Dans une attitude d'écoute, on peut se décentrer complètement de soi.

    Entre deux pensées, c'est un peu comme entre deux respirations, est ce alors de l'apnée, ou un ralentissement de la machine à produire de la pensée ?
    Cet état de "non pensée" est il souhaitable par ailleurs ?
     
  21. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    se concentrer sur sa respiration fonctionne bien, c'est à mon avis ce qui a de mieux...
     
  22. osez

    osez

    Inscrit:
    1 Mai 2017
    je rejoinds complètement dide70, il n'y a pas mieux que notre corps pour apprendre à notre mental discursif à se centrer. C'est le meilleur guide pour te remmener dans la réalité du moment présent.

    Utiliser le mouvement de la respiration comme objet d'observations qui sert de cible à votre mental et dès que vous vous apercevez que vous êtes en train de faire (de penser) ou de suivre autre chose que votre respiration, et bien tout simplement revenez-y dessus sans vous juger ...
    Au début, pour la plupart des personnes, comme la pratique est nouvelle pour le mental il peut facilement jouer le jeu et vous permettre d'apprécier l'expérience, mais après cette période d'essai qui peut être plus ou moins longue, votre mental va revenir à la charge et c'est là que commence véritablement la découverte de son niveau de maîtrise sur son mental.
    En effet nossolar (super film ;-)! pour ton pseudo ), la méditation est une belle aventure intérieure, en tout cas ça vaut le coût ( et pourtant c'est gratuit) de pratiquer la méditation car elle t'emmènera vers une autre compréhension du monde physique au travers de cette expérience de méditant qui peut devenir métaphysique. En tout cas elle va dans le sens de ton souhait qui est à l'origine de ce post...
     
  23. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Meilleure Réponse
    Le plus dur c'est d'y penser, c'est étonnant se dire en fin de journée pourquoi je ne suis pas revenu à cette technique alors que j'étais dans le mentale vis à vis d'une situation stressante...
    Je ne pratique malheureusement pas sérieusement mais il est vrai que quand c'est le cas le mentale n'a pas le dessus et c'est rassurant de pouvoir se raccrocher à ça en cas de problème...
    La respiration est toujours avec nous, si on est stressé elle est haute, rapide, saccadée, le mentale est agité si on en prend conscience on corrige et je dirais même que ça se fait tout seul...
    .
     
    Dernière édition: 28 Octobre 2017
  24. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    J'ai difficile à rester concentrer sur ma respiration, en fait je ne sais pas pourquoi mais y'a un truc qui "m’énerve."
    Sans doute est-ce trop simple, du coup cela m’intéresse moins.

    Oui très chouette film, le personnage à l’origine du film est assez troublant et comme j'aime tout ce qui est hors du commun ça tombe bien :)

    Comme tu dis la méditation c'est gratuit, le tout est de s'y mettre, j'ai envie d'y être sans fournir "l'effort" qu'il faut, bon là c'est pas gagné.

    Vu mon cheminement je sens que cela commence à me donner plus envie de tester la méditation :)
     
  25. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Je suis pareil le roi pour aller chercher des truques compliqués... quelle perte de temps
     
  26. osez

    osez

    Inscrit:
    1 Mai 2017
    Pourquoi faire simple quand on peut faire compliquer? Là c'est le mental qui parle et qui a les commandes.
    La vie est simple, seulement il n'est pas forcément simple de l'accepter car nos personnages intérieur qu'alimente notre mental ego nous raconte une histoire à laquelle on s'identifie.
    La méditation permet entre autres de mettre une distance avec tout ça, le film, les personnages, le spectateur et le projectionniste (on se retrouve dans une double dissociation ;-) ).
    Tu peux tout simplement faire une forme de micro méditation ( 1 à 5mn ) mais plusieurs fois par jour, avec pour principe d'observer simplement ta respiration et si tu veux tu peux même rajouter un body scan pour observer tes tensions musculaires qui t'aideront à te détendre, je te recommande de faire un body scan seulement sur les zones de ton dos, de ton poitrail et de ton ventre

    Maintenant, pour respecter ton besoin de ne pas faire l'effort pour y être, applique ce conseil fort efficace, observe seulement ta respiration le plus souvent possible dans ta journée. La médecine chinoise recommande de faire au moins plus de 200 respirations conscientes dans une journée, c'est-à-dire juste observer sa respiration !!

    Aller, c'est fini pour les conseils pour l'instant, il te reste à pratiquer maintenant nossolar.

    Ca va aller, RESPIRE :D:D
     
  27. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    oui c'est bien ça il faut cumuler ses RC dans la journée, pas nécessaires d'y passer une heure, comme je le dis plus haut le plus dur est d'y penser.
    La respiration est à la base de toutes les techniques (sport, relaxation, artistes, conférencier, chanteur et même thérapeutiques au même titre que les sens. Elle apparaît comme incontournable, pourquoi ne travailler avec elle
     
  28. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Allez petit compte rendu de mes tests.

    Hier soir concentration sur la respiration, pas facile mais bon j'ai noté moins "d'énervement"(puis j'ai du m'endormir car je me souviens pas de la suite lol)

    Ce matin au réveil, re test, concentration sur la respiration, je remarque qu'après un court temps ma concentration part plus vite sur mes pensées que de rester sur la respiration....
    Comme j'aime bien ce qui va vite et le changement, alors j'ai testé un autre truc, concentration sur le respiration et en même temps le truc de la langue de la vidéo de Dide, du coup si je "décroche" de l'un je me "raccroche" à l'autre, cette sorte d'alternance me permet de rester concentrer tout en aillant une possibilité de changement (bon je ne sais pas si c'est très clair lol)(en gros je contourne le mental)

    Coté comique je n'avais pas encore lu ton message Osez, et je faisais justement un body scan sur le dos, petite gène habituelle au même endroit, cette possibilité me permet aussi de de changer le point de concentration.

    Ce qui est assez comique c'est que si je reste concentré sur une chose (dans la vie en général) pas de souci ma concentration sais rester pendant des heures.
    Par contre si je "veux" le provoquer alors c'est plus compliqué pour moi.

    Faut dire rester à ne rien faire, hummm pas trop mon truc, là est certainement aussi un souci ! (enfin tout s'apprend ;))
     
  29. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Nossolar,
    Pour ma part je n'ai aucun doute sur les bienfaits de cette technique, le scan corporel est un excellant plus la seule chose qui ne va pas chez moi est une pratique épisodique. comme pour l'auto hypnose il est normal au début que les pensées prennent de la place à ne pas savoir quoi en faire, mais ça passe. Pour mon cas personnel, même avec peu de pratique je ressens la différence.
    L'assistance d'un thérapeute à aussi ses limites il ne peut toujours être à disposition pour alléger ses bobos du moment, ce contrôle là passe avant tout par un travaille personnel, d'ailleurs si tu pratiques l'auto hypnose tu devrais avoir dépassé ça depuis longtemps.
    Travail ça correctement pendant une semaine et revient avec ton avis, après une seule séance ce n'est pas très sérieux.
     
    Dernière édition: 29 Octobre 2017
  30. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je trouve que l'ah et la méditation ce n'est pas tout à fait la même chose (avant je le pensais)

    En ah tu te parles donc les pensées ne sont pas un "souci" et ici je voudrais justement mettre la petite voix intérieure en off, le hic c'est que quand je fais cela alors les pensée sont présentes, pour faire un parallèle, en acoustique on appelle cela le background noise (bruit de fond/souffle) autrement dit quand tu parles dans un micro tu n'entends pas ce bruit de fond, tu arrêtes de parler et la tu l'entends super bien, le bruit de fond n'a pas augmenté c'est juste que avant il était couvert par la voix.

    Bien chef lol :p
    non en fait si je disais cela c'était pour corriger ou avoir d'autre avis, vi vi je me doute que en 1 jour je ne suis pas devenu Matthieu Ricard, parce que sinon je vais devoir devenir célèbre passer à la radio à la tv, etc.... :D:D:D

    Moi je fais cela le soir (pas forcement tout les soirs non plus) mais c'est une sorte de rituel.
    l'ah je le fais aussi parfois au boulot, si je sais être tranquille....
     
Chargement...