Formation Hypnose

Ne penser à rien.

messages
355
Points
4210
Age
64
Localisation
Briare, France
Il y a plusieurs chose : l'une est que si je ne suis pas aligné il faut d'abord consulté et une fois prêt(e) je peux me former, mais surtout dans une école sérieuse ( formateurs praticiens en exercice, supervision et approche holistique). L'autre chose c'est que la méditation à haute dose peut engendrer des inconforts psycho-somatiques, sauf à être un yogi très confirmé. Les méditations en général sont 20 minutes ou 30 minutes ou une heure, le temps et le rythme dépendent de l'entraînement mais il faut que ce soit une philosophie de vie sinon il faut s'en servir avec d'autres outils en alternance.
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2232
Points
6360
Localisation
Belgique
Effectivement ne pas confondre quantité avec qualité.
 

jeangeneve

Membre
messages
2172
Points
6410
Localisation
là bas,
Merci de tous vos commantaires,

bon il y a pas u forcément tous les dérapages que vous décrivez…
et bien sur je me garderais bien de tout imputer a Frederic Vincent !


Visiblement ça a incroyablement bien marcher, mais es-tu certains de pouvoir attribuer cette chute à cette seule expérience ?

C'est con, et je m'en rends compte tous les jours il suffit simplement de se poser des questions pour obtenir une multitudes d'explications et même par revoir radicalement un premier avis.


Cela s’est passé il y a plusieurs années, et justement je tente le recul, la distance, et le temps avant de m’exprimer ici .
-Reste un mauvais ressentit, une rémanence.

et, Dide70 justement j’ai été gavé de ses suggestions positives ou tout s’inverse comme par miracle ça en deviens énervant, j’ai aussi tendance a avoir une impression de me faire balader.

alors doit-on remettre en cause les bienfaits de la méditation ?


Ha ? ça fait des années que je pose la question sur ce qui serais les bienfaits de la méditation, et ici, pas de réponses, du très vague, on se sens mieux, certains disent moins d’idées noires et puis surtout un maximum de concepts.

Je me rend compte aussi de paradoxes, je m’énerve et je montre de l’impatience quand je suis confronté à ces boucle que l’on semble t’imposer .


En sortant du premier stage, je me suis rendu compte que donc pour sortir des état modifiés de consciences, du mental, des pensées, ce qui était proposé, c’est heu les états de conscience modifiés.
Les mois suivants de méditations, j’ai été en permanence confronté à ce paradoxe, une belle prise de tête que je ne supporté plus.

En fait j’ai pas grand chose contre Fred,

Disons que j’ai maintenant une croyance : c’est que méditer, entrer en gnose semble te mettre dans un état qui est perceptible pour certains, qui semble vouloir, t’aider et tout savoir sur ta démarche, tes motivations, tes problèmes.
J’ai acquis une ferme croyance, c’est que des gens formé, disons psys pour généraliser sont si sur d’eux, et de la qualité de leurs synchronisation qu'ils te sortent pleins de choses qui sont en fait sont leur propres projections quand c’est pas des pulsions ou délire.

J’ai perdu un temps fou a pour le coup a méditer, a essayer de voir plus clair et a vouloir aider, donc en pleins de cet espoir bouddhique qu’est l’altruisme .
Combien de jours, de mois je fesais en quelque sorte de l’analyse transactionnelle pour en quelque sorte détricoter des raisonnement psychanalytiques issue d’une pseudo syncro, ou démarrant sur un simple mot !



J’ ai été effaré des croyances qui semble être collée à ce qui serais différents états comme l’état témoin ou le soi véritable .
C’est une auto hypnose rien de plus…
Cela ne fait pas de toi quelqu’un avec de super pouvoir qui sait les pensées, qui d’ailleurs tu n’est pas sensé avoir puisque tu est dans un vide mental.. à vrais dire Fred est assez clean de ce coté.

Mais ensuite à y réfléchir, quel bordel et impasses !



Cela na n a semble t’il rien a voir avec le nombre années en fac de psy, et a vrais dire même c’est pire !
Toutes ces interactions on fini par un grand classique « vas voir un psy » tout cela pour un travail méditatif.



Alors quoi faut méditer ?

Pour moi le plus important c’est d’en sortir, revenir sur terre, atterrir .
Je suis pleins d’empathie pour ceux qui on décidé de se recréer un monde magique.

Par-contre j’évite, et je fuis maintenant .
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2232
Points
6360
Localisation
Belgique
j’ai été gavé de ses suggestions positives ou tout s’inverse comme par miracle ça en deviens énervant
Bien sur parce que l'on pense et on pense uniquement et on oublie l'action.

Le seul stage que j'ai fais dans ma vie c'était un stage ou il fallait justement être en action et bien le premier jour j'étais cloué à ma chaise.....
 
messages
355
Points
4210
Age
64
Localisation
Briare, France
se concentrer sur sa respiration fonctionne bien, c'est à mon avis ce qui a de mieux...
Oui tu te concentres en visualisant ta respiration en ensuite tu laisses passer les pensées sans t’arrêter sur aucune...si l'une se pose...tu reviens sur la visualisation de ta respiration...
"Tu prends un instant pour observer ta respiration…tu peux simplement y être attentif…la visualiser...calmement et tranquillement…et paisiblement attentif…à ta respiration…et ressent ta respiration…et ressent bien ton ventre qui se soulève pour s’abaisser tranquillement au rythme de ta respiration…en y étant simplement réceptif...comme tes pensées...que tu laisses passer...comme des passants...pareils à un vol d'oiseaux qui passe..."
 

dide70

Membre
messages
3106
Points
6160
Localisation
Belfort
oui en théorie c'est simple, se qui m'arrive souvent est de pouvoir les laisser passer mais je vais en rechercher après, c'est plus for que moi...:)
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2232
Points
6360
Localisation
Belgique
Oui tu te concentres en visualisant ta respiration
Tu entends quoi par visualiser la respiration ?
Quand je tente de le faire, je ne sais pas si je dois visualiser les poumons, l'air qui rentre par les narines, le ventre, etc...

oui en théorie c'est simple
J'adore cette citation, elle est affichée à mon boulot :D
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
 

osez

Membre
messages
48
Points
1960
pour moi la méditation peut venir en conflit avec notre fonctionnement occidental ( qui est dans l'action, le vouloir, le faire, le mental ego dans sa toute-puissance) et en même temps elle peut être très compatible pourvu qu'on l'appréhende avec humilité et bienveillance.

D'ailleurs C.G.Yung en parle de ce fait dans son livre " Psychologie du yoga de la kundalinî", même s'il parle du yoga cela peut s'appliquer à la méditation. Il est écrit ceci:" Les représentations hindoues nous sont étrangères, à nous les Occidentaux; la plupart d'entre nous, nous sommes incapables -- et précisément, l'exemple des théosophes le prouve -- d'en acquérir une compréhension profonde. En outre, nous sommes tous, physiologiquement parlant, des chrétiens, que notre conscience le reconnaisse ou non. Aussi toute doctrine qui s'appuie sur l'esprit chrétien a plus de chances de conquérir notre être qu'une doctrine, si profonde soit-elle, issue d'une souche étrangère."

La méditation n'est qu'un outil mais mis dans des mains d'une autre culture il peut être très très mal exploité. Alors il est plus facile de critiquer l'outil que de se remettre en question.
Comment se fait-il qu'une pratique qui se veut éducatrice de l'esprit pourrait être destructrice? si ce n'est que "le déséquilibre " est déjà là, est que la méditation dans une approche pas du tout accompagnée va mettre en exergue.


Je remercie jeangeneve de son partage que je peux comprendre car j'ai pu plus ou moins vécu ce qu'il décrit en matière d'émotions et de dépression sauf que je n'ai pas du tout fait le stage de Fred mais essuyé plusieurs expériences (échecs pour mon petit moi) suivies d'une séparation de couple.

La méditation m'a permis d'avoir un palliatif pour surmonter cette agitation mentale et ensuite avec le temps cela est devenue une habitude mais aujourd'hui j'ai un peu perdu en matière de régularité dans cette pratique ( 3 ou 4 fois par semaine au lieu de tous les jours) mais c'est comme le vélo, il suffit de remonter dessus, sauf que là c'est le petit vélo dans la tête qui s'arrête. Je l'utilise pour m'entretenir mais pas comme une ascèse pour un dogme qui n'est pas spirituel à mes yeux mais plutôt religieux.
 

osez

Membre
messages
48
Points
1960
Dans la bulle de l'égo, la moindre contrariété prend des proportions démesurées. L'étroitesse de notre monde intérieur fait qu'en rebondissant sans cesse sur les parois de cette bulle, nos états d'esprit et nos émotions s'amplifient de manière disproportionnée et envahissante.
La moindre joie devient euphorie, le succès nourrit la vanité, l'affection se fige en attachement, l'échec nous plonge dans la dépression, le déplaisir nous irrite et nous rend agressifs. Nous manquons des ressources intérieures nécessaires pour gérer les hauts et les bas de l'existence. Ce monde de l'ego est comme un petit verre d'eau : quelques pincées de sel suffisent à le rendre imbuvable.
A l'inverse, celui qui a fait éclater la bulle de l'ego est comparable à un grand lac,une poignée de sel ne change rien à sa saveur. " ❤

-Matthieu RICARD- ...............❤
 
messages
355
Points
4210
Age
64
Localisation
Briare, France
pour moi la méditation peut venir en conflit avec notre fonctionnement occidental ( qui est dans l'action, le vouloir, le faire, le mental ego dans sa toute-puissance) et en même temps elle peut être très compatible pourvu qu'on l'appréhende avec humilité et bienveillance.

D'ailleurs C.G.Yung en parle de ce fait dans son livre " Psychologie du yoga de la kundalinî", même s'il parle du yoga cela peut s'appliquer à la méditation. Il est écrit ceci:" Les représentations hindoues nous sont étrangères, à nous les Occidentaux; la plupart d'entre nous, nous sommes incapables -- et précisément, l'exemple des théosophes le prouve -- d'en acquérir une compréhension profonde. En outre, nous sommes tous, physiologiquement parlant, des chrétiens, que notre conscience le reconnaisse ou non. Aussi toute doctrine qui s'appuie sur l'esprit chrétien a plus de chances de conquérir notre être qu'une doctrine, si profonde soit-elle, issue d'une souche étrangère."

La méditation n'est qu'un outil mais mis dans des mains d'une autre culture il peut être très très mal exploité. Alors il est plus facile de critiquer l'outil que de se remettre en question.
Comment se fait-il qu'une pratique qui se veut éducatrice de l'esprit pourrait être destructrice? si ce n'est que "le déséquilibre " est déjà là, est que la méditation dans une approche pas du tout accompagnée va mettre en exergue.


Je remercie jeangeneve de son partage que je peux comprendre car j'ai pu plus ou moins vécu ce qu'il décrit en matière d'émotions et de dépression sauf que je n'ai pas du tout fait le stage de Fred mais essuyé plusieurs expériences (échecs pour mon petit moi) suivies d'une séparation de couple.

La méditation m'a permis d'avoir un palliatif pour surmonter cette agitation mentale et ensuite avec le temps cela est devenue une habitude mais aujourd'hui j'ai un peu perdu en matière de régularité dans cette pratique ( 3 ou 4 fois par semaine au lieu de tous les jours) mais c'est comme le vélo, il suffit de remonter dessus, sauf que là c'est le petit vélo dans la tête qui s'arrête. Je l'utilise pour m'entretenir mais pas comme une ascèse pour un dogme qui n'est pas spirituel à mes yeux mais plutôt religieux.
C.G.Yung les théories c'est tout autre chose, mais évidemment cela nourrit...mais-a t-ton faim de Yung ?
 
messages
355
Points
4210
Age
64
Localisation
Briare, France
Tu entends quoi par visualiser la respiration ?
Quand je tente de le faire, je ne sais pas si je dois visualiser les poumons, l'air qui rentre par les narines, le ventre, etc...


J'adore cette citation, elle est affichée à mon boulot :D
La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne.
La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi.
Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !
"La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi" la réalité c'est que la théorie est née de la pratique et pas l'inverse - ainsi fonctionne notre monde...essayer, réussir, être imité en mieux...
 
messages
355
Points
4210
Age
64
Localisation
Briare, France
effectivement chacun sa vision, son territoire, son espace, et bien sûr c'est loin de la notion de troupeaux, de pensée unique...chacun son moule...c'est le respect de la diversité...l'ignorance commence par la certitude du savoir, par le statut social acquis, par les droits acquis...
 

Rael12

Membre
messages
2
Points
140
Dans la bulle de l'égo, la moindre contrariété prend des proportions démesurées. L'étroitesse de notre monde intérieur fait qu'en rebondissant sans cesse sur les parois de cette bulle, nos états d'esprit et nos émotions s'amplifient de manière disproportionnée et envahissante.
La moindre joie devient euphorie, le succès nourrit la vanité, l'affection se fige en attachement, l'échec nous plonge dans la dépression, le déplaisir nous irrite et nous rend agressifs. Nous manquons des ressources intérieures nécessaires pour gérer les hauts et les bas de l'existence. Ce monde de l'ego est comme un petit verre d'eau : quelques pincées de sel suffisent à le rendre imbuvable.
A l'inverse, celui qui a fait éclater la bulle de l'ego est comparable à un grand lac,une poignée de sel ne change rien à sa saveur. " ❤

-Matthieu RICARD- ...............❤
Magnifique ce texte de Mathieu Ricard. Tout à fait en ligne avec la pensée taoïste. Je trouve cela très juste.C'est souvent l'égo qui nous emprisonne et nous empêche de gouter au bonheur de l'existence. Moi je trouve que la richesse du taoïsme est de nous faire sortir de notre ego pour trouver un sens d'harmonie avec l'univers. Nous ne sommes alors plus séparé du monde mais dans le monde. Dans cet article ils décrivent cette expérience de la joie d'être sur le chemin : Guide du taoïsme
Moi je pense que la joie royale dans l'existence est trouver sa voie, c'est à dire trouver sa place dans l'univers. Ceci peut prendre du temps et nécessite souvent de la souplesse afin de s'adapter aux transformations. Mais là est la grande sagesse du taoïsme. Lorsqu'on vit en harmonie avec les lois de l'univers, on fait cette expérience très précieuse de la joie. Et cette expérience se fait au delà de l'égo, comme le souligne Mathieu Ricard avec sagesse. ❤
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 33 000 Membres + Accès Privé

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Accéder librement aux Vidéos MP3 et Livres d'Hypnose
Haut