Formation Hypnose

Novice en auto-hypnose : soulager ses angoisses

  • Initiateur de la discussion Yann91800
  • Date de début
Y

Yann91800

Membre
messages
8
Points
280
Bonjour,

Je me suis présenté il y a quelques temps déjà et pour rebondir sur ce que j'avais écris, je débute en auto-hypnose après avoir échoué à résoudre mes difficultés par d'autres méthodes (psychanalyse de plusieurs années, psychotropes, TCC, EMDR...). Je souffre d'angoisses assez importantes en lien avec une sorte de phobie sociale. J'ai découvert un peu par hasard une vidéo de Benjamin Lubszynski intitulée apprendre l'auto-hypnose et cela a été très efficace en matière de relaxation et pour faire cesser mes ruminations mentales (je tourne en boucle des pensées négatives), au moins le jour même de la séance. La transe hypnotique est induite par une méthode assez classique je crois, il s'agit de fixer un point, de détendre ses membres et de penser à 5 sensations visuelles, auditives puis physiques, puis 4 jusqu'à 1, pour finir par descendre un escalier lorsque l'état de transe est induit. Mais je voudrais aller plus loin et obtenir vraiment un effet thérapeutique à long terme pour calmer mes angoisses. J'avoue être totalement perdu dans les différentes méthodes, procédures qui existent, qui semblent très variées.

Pourriez-vous m'indiquer une méthode la plus simple possible, une fois en état de transe, pour augmenter le bénéfice de cet état. Réciter un mantra? Apprendre par coeur un texte, une phrase avant la séance d'auto-hypnose? Comment formuler une "demande" à l'inconscient?

Par avance, je vous remercie de vos réponses et conseils.

Yann
 
P

pitou 24

Membre
messages
4
Points
200
vous envoyer cette réponse car ce que vous évoquez ressemble à des pensées obsessionnelles.
C 'est le même phénomène que dans les tocs mais ici il semble que vous n'ayez pas développé de rituel pour les contrecarrer, à part l'évitement de la situation. Il y a une forme d'alliance ou de cercle vicieux entre les pensées et les émotions, à savoir que la peur qu'elles génèrent peut amener d'autres pensées angoissantes qui alimentent à nouveau la peur... Également je me suis dans mon cas demandé si ce n'était pas l'émotion sous jacente (qui émanerait alors du corps) qui amenait la pensée gênante qui alimentait à nouveau la peur... je ne pense pas que trouver une cause ou une origine soit utile pour contrecarrer ces pensées, à part pour les dédramatiser. Car il s'agit bien de cela la dramatisation de ces pensées, ou autrement dit l'importance qu'on leur accorde qui ancrent ces pensées et leur permet de revenir nous hanter. L'esprit crée de la pensée, c'est sa fonction. Quand on souffre de pensée obsessionelle c'est comme si en s'atait attaché à une pensée particulière. Plus vous luttez contre plus vous lui donnez de la force. Cessez de lutter. Cessez de lui accordez de l'importance. Tout le monde a des pensées parasites mais la plupart des gens, en tous cas ceux qui n'en souffrent pas, n'y attachent pas d'importance et de fait ne lient pas d'émotions à ces pensées. Elles ne s'expriment pas physiquement et peuvent disparaître à nouveau.
Je pense qu'il y a plusieurs choses à faire pour s'aider dans cette situation.

Ce qui va vous aider c 'est d'abord d'être conscient de ce qui se passe en vous au moment ou ça se passe. Donc d'être à l'écoute de votre scénario mental quand il arrive sans répondre à la pensée par le la pensée et sans lui accorder plus d'importance que cela. Donc si une pensée arrive, émerge toute seule comme par exemple ": ils vont croiser mon regard, oh non" elle arrive et vous la laissez passer sans y répondre par une deuxième pensée que ce soit pour étouffer cette pensée ou pour la nourrir. Vous devez aussi si possible être conscient de ce qu'il se passe au niveau corporel. L'émotion étant par nature très physique. Votre respiration va être altérée par la peur, devenir superficielle et rapide. Vous pouvez à ce moment focaliser sur une respiration profonde et ventrale qui va contrecarrer le mouvement accélération cardiaque. Être conscient c'est se permettre de ne pas être dans la réaction. Je vous recommande donc la méditation.

Vous pouvez vous faire aider par un professionnel des thérapies comportementales (TCC) qui répondent rapidement et efficacement à ce genre de problèmes. Il utiliseront peut être l'hypnose pour vous permettre de travailler en situation.

Je crois aussi que le corps est porteur de notre histoire et un travail autour du corps aide. Personnellement je pratique l'aikido qui permet de s'ancrer dans son corps pour sortir des pensées. Le yoga aide aussi. L'acupuncture aide aussi. Il y a aussi une méthode intéressantes tension stress and trauma release qui peut s'apprendre en 5 min sur internet développer pour régénérer son corps après un trauma qui est assez incroyable.

Explorer va aussi vous aider à trouver la solution qui marche pour vous et vous amener au delà de cette attachement à cette peur à avancer sur le chemin vers vous même, et cela c'est un vrai cadeau.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
Il y a aussi une méthode intéressantes tension stress and trauma release qui peut s'apprendre en 5 min sur internet développer pour régénérer son corps après un trauma qui est assez incroyable.
c'est la méthode tre mais pas facile à mettre en pratique
 
Quantum

Quantum

Membre
Pro
Animateur
messages
70
Points
1 910
Age
63
Localisation
Barneville-Carteret, Manche, Normandie, France
Bonjour Pitou24,

Tout ce que tu exposes dans le process qui crée l'angoisse est OK pour moi (d'ailleurs cela m'avait été déjà expliqué en formation), et ce que tu en décris pour sa résolution est tout aussi valable.
Mais, l'équation rapide qui englobe toutes ces infos, dont il ressort un outil simple et facile à utiliser, en tous lieux et circonstances, c'est simplement la méthode TIPI.
Y aurait-il donc une contre-indication quelconque à son utilisation ?
 
  • J'aime
Spikemoi

Spikemoi

Membre
messages
2
Points
180
Bonjour,

Je me suis présenté il y a quelques temps déjà et pour rebondir sur ce que j'avais écris, je débute en auto-hypnose après avoir échoué à résoudre mes difficultés par d'autres méthodes (psychanalyse de plusieurs années, psychotropes, TCC, EMDR...). Je souffre d'angoisses assez importantes en lien avec une sorte de phobie sociale. J'ai découvert un peu par hasard une vidéo de Benjamin Lubszynski intitulée apprendre l'auto-hypnose et cela a été très efficace en matière de relaxation et pour faire cesser mes ruminations mentales (je tourne en boucle des pensées négatives), au moins le jour même de la séance. La transe hypnotique est induite par une méthode assez classique je crois, il s'agit de fixer un point, de détendre ses membres et de penser à 5 sensations visuelles, auditives puis physiques, puis 4 jusqu'à 1, pour finir par descendre un escalier lorsque l'état de transe est induit. Mais je voudrais aller plus loin et obtenir vraiment un effet thérapeutique à long terme pour calmer mes angoisses. J'avoue être totalement perdu dans les différentes méthodes, procédures qui existent, qui semblent très variées.

Pourriez-vous m'indiquer une méthode la plus simple possible, une fois en état de transe, pour augmenter le bénéfice de cet état. Réciter un mantra? Apprendre par coeur un texte, une phrase avant la séance d'auto-hypnose? Comment formuler une "demande" à l'inconscient?

Par avance, je vous remercie de vos réponses et conseils.

Yann

Bonjour Yann,

Je voudrais juste te préciser que dans cette auto-hypnose il est important de définir ton objectif au tout début, avant de fixer le point. Car c'est ce sur quoi ton ICS travaillera ici (s'il le souhaite).

Bonsoir à tous et un grand merci pour vos réactions et vos conseils. Du coup, je me permets de vous préciser de quoi il est vraiment question, c'est assez délicat et je vous avoue que je n'ai jusqu'à présent pu trouver aucune aide aussi precieuse que la vôtre, a travers vos remarques. C'est une sorte de phobie, d'idée qui est apparue il y a quelques temps déjà et qui se matérialise de la façon suivante : il s'agit surtout de la crainte de mon propre regard, c'est-à-dire qu'il puisse paraître déplacé, malvenu, inquisiteur, séducteur ou je ne sais quoi d'autre. Cela survient généralement dans des situations d'interaction sociale à plus de 2, lors de réunions ou de repas de groupe par exemple. C'est assez fou de dire ça mais c'est comme si j'avais soudainement perdu la spontanéité, le naturel de mon regard et que je me préoccupais constamment d'avoir le bon regard, celui qui ne va pas entraîner un jugement négatif ou une mauvaise interprétation de la part de l'autre. Cela demande une énergie considérable de tenter ainsi de maîtriser mon regard, comme s'il risquait d'en émerger quelque chose de négatif. Je n'ai jamais connu ce souci auparavant, je ne me souciais pas plus de mon regard avant que de ma respiration ou du clignement de mes paupières. Effectivement l'idée de maîtriser ce regard est incongrue et inutile, il faudrait que je lâche prise mais comment faire? Quoi qu'il en soit, sans rentrer dans tout le détail, cela est franchement catastrophique du point de vue de ma vie sociale. Je suis plutôt dans l'évitement en ce moment. Et ce qui me désespère, c'est que je ne trouve aucune mention de ce trouble nulle part. C'est à croire que je suis le premier à souffrir d'une telle phobie : mon therapeute lui-même (qui est pourtant un excellent praticien) est dubitatif quand je lui parle de ça. Je ne vous cache pas être dans un état d'extrême lassitude.

Et mon parcours, mes échecs dans d'autres thérapies, mais aussi mes lectures (par exemple de psychologie, les écrits de François Roustang, Stephan Zweig : La guérison par l'esprit) me font converger vers la certitude que c'est bien l'hypnose qui peut m'apporter une solution pour tenter de vaincre ce trouble si handicapant. Mais il est vrai que je suis bien incapable de discerner vers quelle méthode, de quelle façon m'orienter pour me soigner par l'hypnose. Vos conseils d'ores et déjà m'aident à y voir plus clair. Je pense selon vos indications mener de front l'auto-hypnose et la consultation d'un hypnothérapeute. Connaîtriez-vous quelqu'un de confiance qui exerce en Île-de-France, si possible Paris ou l'Essonne? D'après vos connaissances, pensez-vous comme je l'espère que l'hypnose peut avoir des vertus thérapeutiques dans ma situation? Par avance, merci.

En lisant cela, je me suis dit "la psychanalyse devrait bien fonctionner sur cela". Mais tu as dit avoir déjà testé, sans succès. Y'a plusieurs courant psychanalytique, et surtout, tout est histoire de feeling entre l'ICS du psy et le tiens. Peut-être n'était-ce simplement pas le bon pour toi…

Bonne semaine
 
Dernière édition:
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
c'est simplement la méthode TIPI
c'est dommage que peu de personnes s'y intéressent, naturel, rapide et efficace. Il est de mon point de vue impossible de trouver mieux pour de la régulation émotionnel définitif et en profondeur...
 
  • J'aime
Quantum

Quantum

Membre
Pro
Animateur
messages
70
Points
1 910
Age
63
Localisation
Barneville-Carteret, Manche, Normandie, France
c'est dommage que peu de personnes s'y intéressent, naturel, rapide et efficace. Il est de mon point de vue impossible de trouver mieux pour de la régulation émotionnel définitif et en profondeur...
Je ne sais pas si on peut trouver mieux, mais je suis d'accord avec toi sur son efficacité, en tout cas les patients qui l'utilisent en sont vraiment satisfaits. Certains m'ont confié avoir pu profiter enfin pleinement de leurs vacances car ils savaient qu'ils pouvaient l'utiliser en cas de besoin.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
Je ne sais pas si on peut trouver mieux,
C'est ce que j'ai trouvé de mieux, ne pas contrôler est une autre histoire c'est la difficulté de la technique.
C'est la capacité naturelle qu'à le corps, une autre méthode serait contre nature et ne permettrait pas un décrassage aussi large, on peut retravailler un arbre comme on peut mais tout part et se dispatche de la racine... c'est un outil à porté de main qui rassure... Je pense même qu'une technique comme la rigologie, absorbe l'émotion du moment, ce qui est très bien, mais ne régule en rien la problématique racine qui à une incidence dans de multiples situations, ce n'est pas une seule comme on peut le penser...
On sait tous que le corps a des raisons de s'exprimer, et que l'on devrait l'écouter plutôt que le contourner via de la technique sans fin et couteuse avec en final une efficacité moindre...
 
  • Love
P

pitou 24

Membre
messages
4
Points
200
Pourquoi chercher à convaincre les autres que cette méthode est la seule méthode pour eux? Chacun est différent et ce qui fonctionne pour l'un ne sera pas la solution pour l'autre. Chacun est unique et chacun a son chemin. De plus votre méthode tipi semble juste emprunter à des méthode d'observation du corps que l'on retrouve dans nombre de pratiques pyschocorporelles ( https://play.google.com/books/reader?id=OqJTDwAAQBAJ&hl=fr&pg=GBS.PA12.w.5.0.59 ). Le point commun à toutes ces méthodes est l'attention portée ou la conscience que l'on met dans son corps qui permet d'évacuer les tensions en les observant.
 
  • J'aime
  • Love
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
Pourquoi chercher à convaincre les autres que cette méthode est la seule méthode pour eux?
Je peux simplement te retourner la question ;), convaincre n'est pas très approprié en vrai, mais plutôt proposer une autre alternative vu ce qu'il a déjà essayé (voir son premier mail) et son cursus dans ce milieu...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
Tipi mérite d'être enseigné, il ne s’agit pas de manipulation, j'ai expérimenté moi-même et je peux te dire que niveau angoisse et anxiété j'étais bien chargé...
Le point commun à toutes ces méthodes est l'attention portée ou la conscience que l'on met dans son corps qui permet d'évacuer les tensions en les observant.
oui mais vu le descriptif que tu fais, tu n'as pas compris comment elle fonctionne, rien à voir avec les techniques de sophro, et relaxation qui visent justement à contrôler l'émotion ce qui ne faut surtout pas faire avec tipi...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
:)
Quelques praticiens en hypnose se forment à cette méthode, j'ai d'ailleurs reçu une initiation pour moi-même. C'est compatible avec l'hypnose, mais l'utiliser en premier pour déblayer le terrain...
Après comme tu le dis, chacun est libre, mais il est tout à fait normale de partager, c'est aussi le but d'un forum comme celui-ci, car il n'est pas rare de voir des posts de personnes ayant essayé une quantité de thérapie sans succès, donc les renvoyer à nouveau dans un cabinet...:rolleyes:
 
Dernière édition:
  • J'aime
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 342
Points
6 560
Localisation
Belgique
car il n'est pas rare de voir des posts de personnes ayant essayé une quantité de thérapie sans succès, donc les renvoyer à nouveau dans un cabinet...
le souci c'est que l'on ne sait pas pourquoi ces quantités n'ont pas abouti a un "succès", je me souviens un jour un collègue est partant pour tester de l'hypnose, du coup je me lance et cela ne marche pas et lui me répondre a la fin, voilà je te prouve que l'hypnose ne marche pas, en fait sont but n'était pas de tester mais bien de prouver qu'il ne voulait pas de l'hypnose, c'est pour cela que c'est difficile de savoir si c'est a cause d'une méthode ou a cause de la personne.
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
c'est pour cela que c'est difficile de savoir si c'est a cause d'une méthode ou a cause de la personne.
C'est ce que j'ai écris un peu plus haut, la personne peut-être avec je veux et en même ça m'apporte quand même quelques choses de positif se problème. Bref, c'est pas simple c'est sûr... L'hypnose est magnifique, c'est sûr, mais si on s'y prend mal il peut se passer exactement le contraire de ce qui est attendu...
 
  • Love
Y

Yann91800

Membre
messages
8
Points
280
Bonsoir à tous, encore merci pour votre aide et vos diverses réactions.

Quantum et dide70, je prends en compte vos recommandations par rapport à la méthode tipi, je vais me pencher sur l'intérêt de cette pratique même si je souhaite tout de même aller au bout de mon travail en auto-hypnose et hypnose tout d'abord. Ce que tu évoques dide70 touche je pense aux bénéfices secondaires de la maladie, qui peuvent être bien réels dans le cas de certaines angoisses et névroses. Mais dans mon cas je pense sincèrement que l'impact négatif massif de cette sorte de phobie d'impulsion ne rentre pas dans cette catégorie.

Pitou24 vous avez raison, on est bien dans mon cas dans une sorte de registre obsessionnel, avec des idées et des craintes qui reviennent de façon incessantes. J'ai essayé les TCC et l'Emdr par le passé mais il est vrai que je n'ai pas persévéré très longtemps, il y avait beaucoup d'exercices de mentalisation mais aussi respiratoires à pratiquer et je me suis un peu découragé. Je pense en tout cas être clairement dans le cadre d'un cercle vicieux où mes angoisses et mes ruminations alimentent mon regard fuyant et vice versa, c'est un cercle dans fin où la peur que j'éprouve domine tout le reste. Je réfléchis à la pratique des arts martiaux que vous évoquez, ça peut être une bonne façon de me reconnecter à mon corps et à mes émotions.

Spikemoi merci de tes conseils pour le démarrage d'une séance d'auto-hypnose, et il est vrai que la psychanalyse aurait pu être indiquée dans mon cas. Lors de ma cure il y a déjà bien des années, je n'avais pas évoqué cette problématique qui alors n'existait pas mais j'ai accompli un gros travail d'introspection qui m'a conduit à exhumer certains secrets de famille. Je pense vraiment être allé au bout de ce que la psychanalyse peut m'apporter malheureusement.

J'ai déjà pratiqué la sophrologie par le passé avec un bon therapeute, ça me relaxait énormément sur le coup mais je n'ai pas constaté d'effet sur le long terme. Je réfléchis également à la pratique de la méditation, j'ai téléchargé petit bambou sur mon smartphone, ça peut être un début.

Je commence à pratiquer l'auto-hypnose selon vos indications et les conseils précieux de surderien. Et je mets en quête d'un hypnothérapeute en région parisienne, si vous avez une bonne adresse je suis preneur.

Je conserve la certitude que l'hypnose est la thérapie la plus efficace actuellement dans mon cas, mon problème étant tout de même assez précis pour pouvoir être travaillé en séance. Tout l'enjeu d'après ce que j'entends de vos conseils sera également de trouver le bon angle d'attaque, la bonne méthode pour m'attaquer à cette phobie/obsession. C'est là où j'ai vraiment besoin de votre aide.

Pour le moment je constate que l'auto-hypnose dès que je parviens en transe me permets de casser mes ruminations mentales et autres idées négatives, qui ne reviennent pas avant le lendemain. C'est déjà un vrai progrès.

A quelle périodicité pensez-vous que l'auto-hypnose puisse être efficace sur le long terme? Tous les jours? 3 fois par semaine? Je réfléchis également à un mantra pas trop long à me réciter. Mais faut-il le réciter au début de la séance? Pendant? Quand on vient d'entrer en transe? Encore un grand merci à vous.
 
  • J'aime
Quantum

Quantum

Membre
Pro
Animateur
messages
70
Points
1 910
Age
63
Localisation
Barneville-Carteret, Manche, Normandie, France
Merci en tout cas de ton retour Yann91800, et je suis d'accord avec toi pour dire que ton problème est assez précis pour être travaillé en séance. En solo ou avec l'aide de quelqu'un, ça c'est un choix qui t'appartient. Bonne route
 
P

pitou 24

Membre
messages
4
Points
200

je te recommande aussi l'ecoute des instructions de differentes traditions qui ont abordé le theme de la peur et du mental qui cause de la souffrance. le lien cest tolle un maitre allemand/

Bon courage à toi, tu as tout ce qu il faut en toi pour sortir de ce cercle .
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
J'ai essayé les TCC et l'Emdr par le passé mais il est vrai que je n'ai pas persévéré très longtemps, il y avait beaucoup d'exercices de mentalisation mais aussi respiratoires à pratiquer et je me suis un peu découragé.
La persévérance est une clé, patience, prendre le temps... Même si je ne suis pas du même avis, j’apprécie toujours les gens qui se fixent un cap et qui s'y tiennent... Mais souvent le coté contraignant et le temps font défauts et malheureusement c'est un prix à a payer dans la majorité des thérapies...
 
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
je suis assez d'accord avec cette vidéo, on mentaliste beaucoup trop et ça fait défaut... il demande de porter son attention sur les sensations, très bien, mais la suite malheureusement ne règle rien, on mentaliste à nouveau en proposant de faire ça ou ça, on abouti à un apaisement peut-être mais en se reconnectant à la situation en quelques secondes c'est du pareil au même... Mais l'idée de départ est bonne...
 
Dernière édition:
dide70

dide70

Membre
Top Posteur du mois
messages
3 329
Points
6 260
Localisation
Belfort
notre cerveau dans son ensemble n'est pas c...
 
Dernière édition:
Vous aimerez:
M@ST3R
  • Question
  • M@ST3R
2
Réponses
37
Affichages
9 K
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
S
  • Question
  • Syphy
Réponses
1
Affichages
902
bertrand2001
B
hurricane
  • Question
  • hurricane
Réponses
6
Affichages
3 K
hurricane
hurricane
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
Réponses
6
Affichages
73
jumb
jumb
D
  • Question
  • Danjoy
Réponses
1
Affichages
41
surderien
surderien
L
  • Question
  • Leadi28
Réponses
1
Affichages
33
surderien
surderien
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut