Formation Hypnose

Pour Laurenzo

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
valikor à dit:
parce que c'est à cet endroit que ce situe le point faible des défenses de la personne...
La médecine pour les enfants :lol:

Je vous taquine Valikor mais au final pour vous l'ulcère est dû à quoi? Vos auriez un ulcère que feriez-vous pour le traiter?
 

valikor

Membre
messages
2410
Points
6260
Localisation
lyon
laurenzo à dit:
valikor à dit:
parce que c'est à cet endroit que ce situe le point faible des défenses de la personne...
La médecine pour les enfants :lol:

Je vous taquine Valikor mais au final pour vous l'ulcère est dû à quoi? Vos auriez un ulcère que feriez-vous pour le traiter?
saviez vous que pendant ma thèse, j'avais mal à l'estomac? que manger me permettait de diminuer l'acidité et d'avoir moins mal? non, vous ne saviez pas. qu'avais je fait? rien !

j'ai arrêté de me prendre la tête sur le volet industriel pour l'entreprise qui finançait ma thèse : pour elle c'était juste un avantage fiscal...
fort curieusement, j'avais spécialement mal les jours où j'allais leur rendre visite, tous les jeudis... à force, même si j'y croyais pas que cela pouvais m'arriver, j'ai fini par remarquer la régularité et la corrélation...

aujourd'hui, je ferais pareil, mais plus vite car j'écoute bien davantage mon corps vu que je somatise bien plus facilement que les autres, contrepartie d'une stabilité émotionnelle plus forte.
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
Valikor vous avez tendance à faire des amalgames discutables parfois quand même. Je vous parle d'un ulcère vous me répondez petit mal de ventre lié au stress, vous avez conscience que c'est très différent. J'exagère volontairement mais c'est comme si je vous demandais ce que vous feriez pour soigner un cancer de la gorge et que vous me répondiez que vous aviez su traiter une rhinopharyngite avec du jus de citron. :?

valikor à dit:
je somatise bien plus facilement que les autres, contrepartie d'une stabilité émotionnelle plus forte.
Lorsque l'on est stable émotionnellement on somatise plus facilement? Où est le rapport?
 

Leo Lavoie

Membre
messages
2269
Points
5010
Localisation
Montréal Québec
laurenzo à dit:
Leo Lavoie à dit:
Non la cause du décès n'est pas l'eau, mais la noyade.
Et la noyade est-elle possible sans eau?

Leo Lavoie à dit:
L'on se défend tout le temps contre toutes sortes d'attaques virales et bactériennes. La cause d'une maladie, la vraie cause ne peut donc pas être le virus ou la bactérie mais le fait qu'on a pas ce qu'il faut pour se défendre étant donné que de baigner dans des bactéries et des virus est l'était normal de tout être vivant. Même le virus du simple rhume nous tuera si l'on a pas de défenses. Donc on peut dire que l'ulcère se développe surtout parce qu'il y a une certaine déficience immunitaire. Et le stress est au moins une des causes des déficiences immunitaires ponctuelles.
Reprenons l'exemple de la noyade. Le système immunitaire défaillant c'est une personne qui n'aurait plus de membres pour nager. L'eau ce serait le virus. Si vous placez la personne dans une piscine sans eau, la personne va-t-elle se noyer?
On peut vider l'eau de la piscine, bien sûr et, alors, la personne ne se noiera plus. Mais l'idéal serait de redonner, si on le peut, les membres à cette personne pour qu'elle puisse nager et profiter des bienfaits de l'eau.

Je vous rappelle d'ailleurs, car vous le savez probablement déjà, que les antibiotiques sont un mal que l'on considère nécessaire. Comme bien des traitements médicaux d'ailleurs. Oui, ils feront "le job" mais y'a un prix à payer. Et cela ne règlera pas tous les autres problèmes qui pourront survenir si y'a une cause à cette déficience immunitaire qui a permise que cette bactérie soit assez forte pour causer l'ulcère.
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
Leo Lavoie à dit:
On peut vider l'eau de la piscine, bien sûr et, alors, la personne ne se noiera plus. Mais l'idéal serait de redonner, si on le peut, les membres à cette personne pour qu'elle puisse nager et profiter des bienfaits de l'eau.
On part loin quand même Léo là non? :lol:

Leo Lavoie à dit:
Je vous rappelle d'ailleurs, car vous le savez probablement déjà, que les antibiotiques sont un mal que l'on considère nécessaire. Comme bien des traitements médicaux d'ailleurs. Oui, ils feront "le job" mais y'a un prix à payer. Et cela ne règlera pas tous les autres problèmes qui pourront survenir si y'a une cause à cette déficience immunitaire qui a permise que cette bactérie soit assez forte pour causer l'ulcère.
Bien sûr que les antibiotiques ont des effets néfastes mais comme vous le dites c'est un mal nécessaire.
Vous ne manquerez pas non plus de noter que le stress est loin d'être la seule cause d'un affaiblissement du système immunitaire.

J'espère que mes propos sont bien compris en fait Léo. Je n'ai dit nulle part que le stress n'avait pas d'influence sur la santé ou que les médicaments devaient être le seul recours.
Je crois juste qu'il faut essayer de rester pragmatique et le plus objectif possible.
Si j'ai un petit mal de ventre que je le relie à un évènement stressant, vais-je me gaver de médicaments? Non, je vais chercher à mieux appréhender l'évènement stressant.
Si par contre j'ai un ulcère et que je sais qu'un traitement médicamenteux va me guérir en 1 ou 2 semaines alors qu'un travail sur le stress n'a pas démontré de résultats à ma connaissance, vais-je prendre le traitement? Oui

Toujours dans le pragmatisme, le stress influe-t-il sur la santé? Oui
Est-il responsable de tous les maux? Non
Est-il la cause de la SEP? Aucune étude ne le démontre, la maladie étant mystérieuse. On est donc dans la croyance et ceux qui affirment qu'il est prouvé que le stress est la cause de la SEP nous ont dit un gros mensonge (à moins qu'ils se décident à nous montrer ces fameuses preuves). :oops:
 
messages
3076
Points
2580
aujourd'hui, je ferais pareil, mais plus vite car j'écoute bien davantage mon corps vu que je somatise bien plus facilement que les autres, contrepartie d'une stabilité émotionnelle plus forte
Vous pouvez expliquer cela Valikor....
La somatisation vous aiderait elle à être émotionnellement plus stable en ce sens que vous êtes obligé de travailler dessus ?
Une stabilité émotionnelle devrait permettre moins de somatisation à priori.... ou peut etre ne prend elle pas alors toute son ampleur ?

La correlation me semble pas évidente... "vu que je somatise bien plus facilement que les autres" ?¨Pourquoi plus facilement que les autres ?

Ne me suis jamais posée la question si je somatisais plus facilement que les autres (comment savoir ?) ...... :wink:
 
M

Métaphore

Invité
L'ulcère, le cancer c'est pas une grippe ça ne s'attrape pas en 48h00, le stress vécu de façon permanente (pas sur un mois mais sur des années) entraîne des somatisations qui peuvent devenir au bout de plusieurs dans années, des ulcères, des cancers, des SEP… mêmes les généralistes le disent… ce qui ne veut pas dire non plus que ce soit une obligation, mais une forte possibilité.

Vous n’êtes pas d’accord ?... c’est votre problème, informez-vous, d’ailleurs le 2ème lien de Valikor démontre bien le lien de causalité du stress sur la fonction immunitaire, et les conséquences à long terme de cette faiblesse.

Un ulcère n’est pas forcément dû à votre bactérie, d’ailleurs cette bactérie est présente chez tout le monde alors pourquoi se développe t-elle en cancer chez certains ? et certains ont un ulcère et non pas cette bactérie alors comment cela est-il possible d’après vous ?...

Maintenant je n’ai rien à prouver, vous n’y croyez pas c’est loin d’être mon souci…

Et si vous croyez autant en la médecine scientifique, ils ne peuvent pas soigner vos symptômes ?..., sont pas doués ces médecins….
 
M

Métaphore

Invité
Je rajouterais quand même quand je parle de "stress", ce n'est pas dans le cas une activité ponctuelle débordante, mais un stress lié à un état émotionnel bien évidemment. Le stress dans la surcharge d'activité ponctuelle peut entraîner aussi des inconforts, trouble du sommeil, hyper irritabilité, etc... quoique s'il est vécu en permanence on retombe dans le 1er cas de figure, somatisation, etc...
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
Métaphore à dit:
L'ulcère, le cancer c'est pas une grippe ça ne s'attrape pas en 48h00, le stress vécu de façon permanente (pas sur un mois mais sur des années) entraîne des somatisations qui peuvent devenir au bout de plusieurs dans années, des ulcères, des cancers, des SEP
Où avez-vous lu cela? Où sont les preuves de cela Métaphore encore une fois?

Vous ne cessez de nous dire que c'est super mega connu, qu'il y a plein plein de preuves mais dès qu'on vous les demande pouf comme par magie vous devenez agressive et vous disparaissez. :?

Métaphore à dit:
mêmes les généralistes le disent…
Comme toujours des arguments que vous essayez d'appuyer par des preuves + ou - scientifiques (plutôt - que + on est d'accord).

Alors y a plein de médecins qui disent que quand on regarde un éléphant pendant 5 minutes, on attrape le cancer. Vous me croyez?

Métaphore à dit:
c’est votre problème, informez-vous, d’ailleurs le 2ème lien de Valikor démontre bien le lien de causalité du stress sur la fonction immunitaire, et les conséquences à long terme de cette faiblesse.
Ca doit être sympa la vie quand on a une vision manichéenne de tout Métaphore non? Les nuances vous n'aimez pas ça hein :wink:

Relisez ma réponse à Léo 2 messages au-dessus, je n'ai jamais dit nulle part que le stress n'avait pas d'impact sur la santé, je dis simplement que le stress n'est pas la cause de la SEP, pas plus qu'il n'est la cause centrale de l'ulcère. Vous voyez la nuance?

Métaphore à dit:
Un ulcère n’est pas forcément dû à votre bactérie, d’ailleurs cette bactérie est présente chez tout le monde alors pourquoi se développe t-elle en cancer chez certains ?
Ah bah oui c'est forcément le stress alors y a pas de doute, brillante démonstration Métaphore :lol:
En fait dès que vous ne savez pas pouf c'est le stress, ça va c'est pratique comme mode de pensée au moins.

Je vous mets tout de même la réponse à votre question:
La proportion très limitée de sujets infectés par H. pylori qui développent un cancer gastrique peut s'expliquer par des facteurs environnementaux (nutritionnels), des facteurs de l'hôte (certains allèles de l'IL-1b) et des facteurs bactériens (souches cag +).

http://www.microbes-edu.org/

Mince ils parlent pas du stress :(

Métaphore à dit:
Et si vous croyez autant en la médecine scientifique, ils ne peuvent pas soigner vos symptômes ?..., sont pas doués ces médecins….
Ah la petite attaque perso, je me disais aussi que ça manquait. :lol:

Mais encore une fois c'est une démonstration brillante Métaphore.
Des médecins ne peuvent pas soigner le SIDA ou la SLA, bon bah alors ils sont tous nuls et surtout il ne faut plus croire en eux pour rien du tout et croire Métaphore, elle au moins elle a tout compris. :lol:

ps: on n'attend toujours pas vos fameuses études super connues hein, vous continuez à les cacher dans un coffre-fort parce que vous n'êtes mon prof, mon coach etc... comme d'hab c'est ça? :wink:
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: vous n'êtes ni mon prof, ni mon coach etc

Exactement, et je vois qu'on a plus rien à se dire...vous savez vous n'êtes pas le centre du monde... et moi je n'ai plus de symptômes, mais vous oui... encore une attaque personnelle :oops: , mon pauvre Laurenzo, là ça devient grave pour vous...

Ne cherchez pas à me répondre car perso, je ne perdrais plus mon temps avec vous, et je comprends vos thérapeutes, oh encore une attaque perso, vraiment incorrigible que je suis... :lol: :lol: :lol: :lol:


Allez et bon vent et soignez vous bien enfin si vous pouvez... :roll:
 

Petite fleur

Membre
messages
452
Points
1260
Concernant la SEP, j'ai tenté quelque chose pour une femme atteinte sévèrement. Je savais bien que son corps ne pourrait se regenerer mais j'espérais au moins stopper l'évolution de sa maladie...

Je ne sais pas si ça a réussi car elle est en instituation.

Cependant, quand je fais un travail chamanique pour un quelconque désordre physique, ça m'amène à une cause psychique. Quand c'est vraiment biologique, je n'ai absolument rien....

Pour cette femme, j'ai fait une bonne douzaine de transe chamanique et je peux dire qu'elle portait des trucs inconscients très lourds à porter.

Est-ce lié ? j'en ai la certitude mais malheureusement, je ne peux prouver scientifiquement ces choses là...

Je crois fermement que certaines maladies sont d'ordre psychosomatique, d'autres strictement biologique.
Mais comment reconnaitre ?, ça c'est un autre débat.

Ceci dit, j'admets humblement qu'il y a des choses qui me dépasse, des choses que je ne comprends pas et que l'exploration de l'inconscient m'amène toujours quelques surprises ou pistes de reflexion...

-------------------------------
 
M

Métaphore

Invité
Petite fleur à dit:
Cependant, quand je fais un travail chamanique pour un quelconque désordre physique, ça m'amène à une cause psychique.

Pour cette femme, j'ai fait une bonne douzaine de transe chamanique et je peux dire qu'elle portait des trucs inconscients très lourds à porter.

Est-ce lié ? j'en ai la certitude mais malheureusement, je ne peux prouver scientifiquement ces choses là...

Ah mais là, vous devez apporter des preuves, Laurenzo veut des preuves scientifiques, il est impossible pour lui d'accepter cette possibilité, vous comprenez pourquoi personne ne peut le soigner...

Quand c'est vraiment biologique, je n'ai absolument rien....

Et qu'appelez vous strictement biologique ? par exemple ?
 

Petite fleur

Membre
messages
452
Points
1260
Et qu'appelez vous strictement biologique ? par exemple ?
Le premier exemple qui me vient en tête est cet homme d'une soixantaine d'années me disait ressentir un engourdissement au niveau des jambes et des pieds... Je n'ai rien pu faire pour lui, aucune réponse de l'inconscient . Je lui ai dit. Plus tard, il est allé consulté et ça s'est avéré être un problème au niveau du nerf sciatique.
De là mon impuissance...

Par contre, j'ai aidé pour des problèmes dont je ne soupconnais même pas qu'ils pourraient être psychomatiques...

Par exemple une de mes filles qui faisait régulièrement des montées de fièvre sans raison apparente et ce, depuis toute petite. J'ai tenté l'expérience pour elle et c'était bel et bien un cause inconsciente... que je n'ai pas tout a fait compris d'ailleurs ! Elle a été fiévreuse une seule fois depuis et c'est dernièrement avec la fameuse grippe HINI.

Mon travail est toujours métaphorique et je peux raconter ma vision ... si vous pouvez donner votre avis.

Il y avait une petite fille debout et son petit frère assis sur une motoneige près d'un arbre. La petite fille accroche une corde autour du cou du petit garçon et la motoneige démarre en laissant le petit frère se pendre au bout de sa corde ! Et la petite fille repart doucement...

Elle a eu une vive réaction à la naissance de son petit frère. Après cette vision, j'ai fait le lien avec ses fièvres inexpliquées...

--------------------------------
 
M

Métaphore

Invité
Petite fleur à dit:
Et qu'appelez vous strictement biologique ? par exemple ?
Le premier exemple qui me vient en tête est cet homme d'une soixantaine d'années me disait ressentir un engourdissement au niveau des jambes et des pieds... Je n'ai rien pu faire pour lui, aucune réponse de l'inconscient . Je lui ai dit. Plus tard, il est allé consulté et ça s'est avéré être un problème au niveau du nerf sciatique.
De là mon impuissance...

Ok, je ne considère pas un problème de nerf sciatique comme du "biologique" mais bon... néanmoins si vous pratiquiez l'hypno analgésie vous auriez pu soulager cet homme.

Ce qui faut préciser c'est que les personnes ne consultent pas des hypnothérapeutes dès qu'ils ont un mal de ventre, en général ce sont des maux récurrents sur de longues années, qui peuvent être soulagés par des médicaments mais pas guéris car il s'agit de maux psychiques, donc là on peut aller consulter ces thérapeutes.


Par contre, j'ai aidé pour des problèmes dont je ne soupconnais même pas qu'ils pourraient être psychomatiques...

Par exemple une de mes filles qui faisait régulièrement des montées de fièvre sans raison apparente et ce, depuis toute petite. J'ai tenté l'expérience pour elle et c'était bel et bien un cause inconsciente... que je n'ai pas tout a fait compris d'ailleurs ! Elle a été fiévreuse une seule fois depuis et c'est dernièrement avec la fameuse grippe HINI.

Mon travail est toujours métaphorique et je peux raconter ma vision ... si vous pouvez donner votre avis.

Il y avait une petite fille debout et son petit frère assis sur une motoneige près d'un arbre. La petite fille accroche une corde autour du cou du petit garçon et la motoneige démarre en laissant le petit frère se pendre au bout de sa corde ! Et la petite fille repart doucement...

Ben ce qui me gêne c'est que c'est vous qui avez cette vision et non elle en rêve éveillé par exemple, son inconscient aurait reflété cette problématique. Mais si j'ai bien compris dans le chamanisme c'est le chaman qui rentre en transe et reçoit les informations inconscientes du malade, c'est bien ça ? dans ce cas pourquoi pas, mais c'est vrai que j'ai un peu de mal avec le chamanisme, car le chaman peut donner l'interprétation qui lui plait, car au final cela passe aussi par ses propres perceptions inconscientes...

Et peut être que cette éventualité du ptit frère, vous la connaissiez... donc ce que vous dites peut être concevable, mais je préfère quand c'est le sujet qui apporte son propre scénario inconscient.


Elle a eu une vive réaction à la naissance de son petit frère. Après cette vision, j'ai fait le lien avec ses fièvres inexpliquées...
 

Petite fleur

Membre
messages
452
Points
1260
dans ce cas pourquoi pas, mais c'est vrai que j'ai un peu de mal avec le chamanisme, car le chaman peut donner l'interprétation qui lui plait, car au final cela passe aussi par ses propres perceptions inconscientes...
Mais bien sur ! Pas seulement le chaman, même les meilleurs thérapeutes voient l'autre ou le patient à travers le prisme de leurs propres croyance, de leur vécu et de leurs blessures...

D'ailleurs, quand le travail chamanique est bien fait, la personne fait habituellement un rêve d'intégration, c'est à dire une résolution de la problématique.

J'ai appris qu'il nous faut toujours se garder de toutes affirmations catégoriques et que de ne proposer que des pistes d'explication ou de reflexion... les débats avancent beaucoup mieux; les prises de conscience également.

--------------------------
 

corfinas

Membre
messages
1106
Points
4760
Localisation
Lyon
Hello,

Question un peu décalée par rapport au fil du sujet mais sous-jacente pour moi (notamment à la page 2):
Considérez vous, en particulier Métaphore, qu'être en paix avec soi-même et être en paix avec les autres, soient deux choses distinctes ?

a+
 
M

Métaphore

Invité
Petite fleur à dit:
Mais bien sur ! Pas seulement le chaman, même les meilleurs thérapeutes voient l'autre ou le patient à travers le prisme de leurs propres croyance, de leur vécu et de leurs blessures...

Pas d'accord, parce que les meilleurs thérapeutes auront fait leur travail d'instropection à travers un thérapie personnelle. Tout bon thérapeute passe par sa propre introspection analytique.


D'ailleurs, quand le travail chamanique est bien fait, la personne fait habituellement un rêve d'intégration, c'est à dire une résolution de la problématique.

Mouais si vous le dites....mais cela ne me convainc vraiment pas... :roll:
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
Hello,

Question un peu décalée par rapport au fil du sujet mais sous-jacente pour moi (notamment à la page 2):
Considérez vous, en particulier Métaphore, qu'être en paix avec soi-même et être en paix avec les autres, soient deux choses distinctes ?

a+
Mais bien sûr qu'être en paix avec soi même c'est aussi être en paix avec les autres. Mais voyez vous ça m'amuse quand Laurenzo parle des 90% de ce forum qui se résume au final à 5/6 personnes, c'est la raison de ma réponse un peu décalée comme son pourcentage, ben oui faut s'adapter à ses interlocuteurs... :D

Tout ça pour dire que 5/6 personnes ne partagent pas mon point de vue, cela m'est complètement égal et je ne demande pas à ce que tout le monde ait la même vision que moi, je m'ennuierais... :lol:
 

Petite fleur

Membre
messages
452
Points
1260
Pas d'accord, parce que les meilleurs thérapeutes auront fait leur travail d'instropection à travers un thérapie personnelle. Tout bon thérapeute passe par sa propre introspection analytique.
Vraiment ? Laissez-moi en douter...

Faire le tour de ses conflits intérieurs, demande énormément de temps, de patience et de volonté.... et c'est sans compter les pertes de temps dans toutes ces thérapies (et il y en a un paquet) qui ne mènent nul part.

C'est utopique de croire que les thérapeutes ne projetent rien et ont tous retrouver "la paix intérieur"...

Je vous mets au défit de m'en trouver qu'un !

-----------------------
 
M

Métaphore

Invité
Je parle des meilleurs théapeutes... ceux qui sont respectueux de leurs patients, ils sont bien conscient de l'intéraction de leur histoire personnelle avec le patient...

:arrow: Je vous mets au défit de m'en trouver qu'un !

Tiens vous me faites penser à qqu'un... :lol:
 
M

Métaphore

Invité
Petite fleur à dit:
ils sont bien conscient de l'intéraction de leur histoire personnelle avec le patient...
Vous pouvez expliciter ?
Ben le fameux transfert/contre transfert !

Mais il n'y a pas que ça...

Et je ne vous parle pas d'une psychanalyse mais d'une psychothérapie analytique ce n'est pas pareil, il s'agit d'une psychologie dynamique qui dure environ 2/3 ans (une moyenne).
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
Métaphore à dit:
:arrow: vous n'êtes ni mon prof, ni mon coach etc

Exactement, et je vois qu'on a plus rien à se dire...vous savez vous n'êtes pas le centre du monde... et moi je n'ai plus de symptômes, mais vous oui... encore une attaque personnelle :oops: , mon pauvre Laurenzo, là ça devient grave pour vous...

Ne cherchez pas à me répondre car perso, je ne perdrais plus mon temps avec vous, et je comprends vos thérapeutes, oh encore une attaque perso, vraiment incorrigible que je suis... :lol: :lol: :lol: :lol:


Allez et bon vent et soignez vous bien enfin si vous pouvez... :roll:
Vous savez Métaphore, vous pourriez faire une expérience: présentez vos écrits sur ce forum à 100 psy / thérapeutes, je suis persuadé qu'au moins 95 vous proposeront de suivre au plus vite une thérapie avec eux et de ne surtout pas jouer à la thérapeute par respect pour la clientèle.

Voyez comme vous perdez vos nerfs et rentrez dans de véritables agressions personnelles parce que je ne partage pas vos idées (mensonges).

Depuis le début, votre seul argument contre moi consiste à me dire que je ne suis pas en bonne santé, est-ce donc si honteux à vos yeux?

On dirait que faute de pouvoir argumenter de façon pertinente, vous essayez de détruire la personne avec qui vous dialoguez, pour une personne qui veut faire de la thérapie c'est légèrement contradictoire je trouve...

Je vous insupporte avec mes études? Mais Métaphore c'est vous qui me les citez en permanence. J'espère pouvoir un jour parler avec vous de manière sereine et apaisée, échanger des idées sans que vous ne partiez dans des théories que vous n'assumez plus par la suite. J'espère qu'un jour vous comprendrez qu'au bout de je ne sais pas combien de personnes avec qui vous rentrez en conflit, le problème ne vient pas forcément de vos réflexions pertinentes (qui défient les lois de la science et des connaissances actuelles) ou des autres. :wink:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Top Posteur du mois
messages
8073
Points
9360
Localisation
Suscinio 56
.
Laurenzo, voulez vous vraiment qu'on vous aide ?

Vous êtes dans le paradoxe

Vous utilisez vos troubles pour entrer en communication thérapeutique

Vous êtes donc contraint de les garder pour garder communication

Pour garder le plaisir de rester en communication thérapeutique ultra-spécialisée…

Vous complexez vos troubles pour rester dans une spécialisation complexe

Pour assurer l'entretien de/sur vos troubles

Vos troubles ont une fonction

Une fonction dont vous ne pouvez pas vous débarrasser

Tant que vous avez besoin de la fonction de ces troubles.

.
 
M

Métaphore

Invité
Bravo Surderien :wink: , je n'aurais pas trouvé mieux... justement hier soir je lisais un truc du genre et cela me faisait penser à Laurenzo, et cela reflétait exactement ce que vous venez de dire.
 

zorro

Membre
messages
212
Points
1520
Laurenzo, si tu fais du fine tuning, essaye de capter ça sur la fréquence Méta:

De l'humour, un zeste de causticité (le peperoncino dans la pasta alla puttanesca), l'assurance que donne la connaissance d'un sujet, l'envie d'aider, quelques bornages (elle aime les points sur les i) et de l'honnêteté. Le tout est souvent trucculent, surtout lorsqu'elle en rajoute quand on la capte mal (il es parfois difficile de mettre les points sur les i).

Peut-être pourrait-on envisager les choses de la sorte: puisqu'il ne s'agit pas de thérapie payante mais juste de conseils, pourquoi ne pas accepter les théories de Léo, Valikor et Métaphore sur l'incidence des blocages émotionnels sur l'apparition de troubles de santé (non validées par des études scientifiques on se met d'accord là-dessus) et voir si cette piste peut te mener à la disparition des symptômes qui t'empêchent de vivre pleinement. Genre on repart à zéro avec de la bienveillance.
 

zorro

Membre
messages
212
Points
1520
surderien à dit:
.
Laurenzo, voulez vous vraiment qu'on vous aide ?

Vous êtes dans le paradoxe

Vous utilisez vos troubles pour entrer en communication thérapeutique

Vous êtes donc contraint de les garder pour garder communication

Pour garder le plaisir de rester en communication thérapeutique ultra-spécialisée…

Vous complexez vos troubles pour rester dans une spécialisation complexe

Pour assurer l'entretien de/sur vos troubles

Vos troubles ont une fonction

Une fonction dont vous ne pouvez pas vous débarrasser

Tant que vous avez besoin de la fonction de ces troubles.

.
On ferme le sujet alors, pour permettre à Laurenzo d'en prendre conscience?
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
Je suis vraiment surpris par vos attitudes.
De toute évidence il est très mal perçu ici de ne pas considérer que tout vient du stress.
Je n'aurais p-e pas dû parler de mes soucis de santé qui sont remis en avant dès qu'une personne ici est en désaccord avec moi. En même temps c'est très simple comme argument 't'es pas d'accord avec moi, forcément tu vas pas mieux alors tu peux pas comprendre pis bon tes études on n'y croit pas, ce sont que des spécialistes qui ont fait bac + 11, nous on sait mieux, on a étudié le truc pendant 1 heure en formation alors bon...'

J'ai vu un médecin hier qui me suit depuis quelques temps et qui a la certitude que mes troubles n'ont rien de psychologique. J'avais contacté les fondateurs de l'IFH qui ont cette belle particularité d'être à la fois médecins et hypnothérapeutes, ils savent faire la différence entre un mal de ventre et un ulcère, entre un mal de tête et une névralgie, ils savent lire des articles, des études et faire la part des choses. Eh bien ces médecins m'ont affirmé que mes troubles n'étaient pas psychosomatiques. Tout comme le fondateur d'une association qui forme des thérapeutes que certains connaissent très bien parce qu'il les a formés.
Ces personnes avec un minimum d'expérience savent de quoi elles parlent et ont une humilité que certains ici sont loin d'avoir.
Mais bon ça semble être une honte ici de venir avancer des arguments scientifiques admis de tous, ici surtout pas, on croit que tout est dû au stress alors on vous rabaisse parce vous osez contredire la pensée unique. Vous connaissez l'expression 'quand on veut tuer son chien on l'accuse d'avoir la rage'...

J'ai connu ici des participants passionnants de par leurs connaissances et leur rigueur, ils sont partis parce que trouvaient les débats de moins en moins enrichissants avec beaucoup d'agressivité.

J'ai noté l'exemple d'Erwyn qui est finalement très révélateur. Il venait pour un problème purement mécanique et toutes les réponses étaient sans nuances 'allez vite voir un hypnothérapeute, il saura vous guérir c'est sûr pas de doute'. Résultat devant tant d'incompétence et d'incompréhension il est parti, déçu par le manque de rigueur de personnes qui préfèrent s'accrocher à leurs petites croyances plutôt que d'avoir le courage de travailler un peu et de faire des recherches sur les maux des gens, forcément c'est plus simple de dire 'tout vient du stress'. Curieux de voir vos démarches si par malheur un jour l'un d'entre vous a une névralgie comme Erwyn, une SEP ou un ulcère...
 

valikor

Membre
messages
2410
Points
6260
Localisation
lyon
laurenzo à dit:
Je suis vraiment surpris par vos attitudes.
De toute évidence il est très mal perçu ici de ne pas considérer que tout vient du stress.
Je n'aurais p-e pas dû parler de mes soucis de santé qui sont remis en avant dès qu'une personne ici est en désaccord avec moi. En même temps c'est très simple comme argument 't'es pas d'accord avec moi, forcément tu vas pas mieux alors tu peux pas comprendre pis bon tes études on n'y croit pas, ce sont que des spécialistes qui ont fait bac + 11, nous on sait mieux, on a étudié le truc pendant 1 heure en formation alors bon...'

J'ai vu un médecin hier qui me suit depuis quelques temps et qui a la certitude que mes troubles n'ont rien de psychologique. J'avais contacté les fondateurs de l'IFH qui ont cette belle particularité d'être à la fois médecins et hypnothérapeutes, ils savent faire la différence entre un mal de ventre et un ulcère, entre un mal de tête et une névralgie, ils savent lire des articles, des études et faire la part des choses. Eh bien ces médecins m'ont affirmé que mes troubles n'étaient pas psychosomatiques. Tout comme le fondateur d'une association qui forme des thérapeutes que certains connaissent très bien parce qu'il les a formés.
Ces personnes avec un minimum d'expérience savent de quoi elles parlent et ont une humilité que certains ici sont loin d'avoir.
Mais bon ça semble être une honte ici de venir avancer des arguments scientifiques admis de tous, ici surtout pas, on croit que tout est dû au stress alors on vous rabaisse parce vous osez contredire la pensée unique. Vous connaissez l'expression 'quand on veut tuer son chien on l'accuse d'avoir la rage'...

J'ai connu ici des participants passionnants de par leurs connaissances et leur rigueur, ils sont partis parce que trouvaient les débats de moins en moins enrichissants avec beaucoup d'agressivité.

J'ai noté l'exemple d'Erwyn qui est finalement très révélateur. Il venait pour un problème purement mécanique et toutes les réponses étaient sans nuances 'allez vite voir un hypnothérapeute, il saura vous guérir c'est sûr pas de doute'. Résultat devant tant d'incompétence et d'incompréhension il est parti, déçu par le manque de rigueur de personnes qui préfèrent s'accrocher à leurs petites croyances plutôt que d'avoir le courage de travailler un peu et de faire des recherches sur les maux des gens, forcément c'est plus simple de dire 'tout vient du stress'. Curieux de voir vos démarches si par malheur un jour l'un d'entre vous a une névralgie comme Erwyn, une SEP ou un ulcère...
s'ils réussissent à vous débarrasser de vos soucis, tant mieux, revenez nous le dire.... s'ils ne réussissent pas et que la thérapie vous aide à vous en débarrasser revenez nous le dire...

pour info : pendant 17 ans j'ai été allergique à plein de choses, suivi par des allergologues, dont une était consultante pour les AMNs et très renommée. et pendant tout ce temps là, j'ai pris corticoïdes et antihistaminiques...
et 2 séances d'hypnose m'ont permis de me débarrasser de toutes ces allergies... et je remange sans problèmes tout ce que je ne pouvais pas manger sans avoir de crises, malgré les médicaments...

comprenez bien que j'ai pris du recul par rapport à leurs "certitudes", leurs "croyances".

et sur quoi on fonde ce que nous vous disons?
:arrow: notre pratique clinique, les résultats que nous observons.
 

laurenzo

Membre
messages
1649
Points
4480
valikor à dit:
s'ils réussissent à vous débarrasser de vos soucis, tant mieux, revenez nous le dire.... s'ils ne réussissent pas et que la thérapie vous aide à vous en débarrasser revenez nous le dire...
C'est gentil à vous Valikor merci.

valikor à dit:
et sur quoi on fonde ce que nous vous disons?
Arrow notre pratique clinique, les résultats que nous observons.
Valikor, comprenez bien que je remets pas en question le fait que vous obteniez des résultats. Je vous dis simplement que parfois on ne peut pas affirmer des choses sans certitudes. Je ne pense pas être dans un horrible excès en disant que la SEP est une maladie extrêmement mystérieuse et qu'il est donc très abusif de venir affirmer que le stress en est la cause.

J'ai beaucoup de mal à comprendre l'agressivité que cela me vaut en retour et surtout ces attaques personnelles (je ne parle pas de vous). J'apporte souvent des arguments documentés et en réponse on me jette en pleine figure que je ne vais pas mieux, où est l'échange d'idées là-dedans?
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 33 000 Membres + Accès Privé

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Accéder librement aux Vidéos MP3 et Livres d'Hypnose
Haut