Formation Hypnose

Pourquoi les gens s'intéressent-ils à l'hypnose ?

corfinas

Membre
Singin à dit:
A changer -
. Une obligation de résultat. Vous établissez un contrat avec le client pour chaque problème à traiter, avec le prix, le nombre et la durée des séances, et si vous ne parvenez pas à un résultat, remboursement des séances ou séances gratuites jusqu'à résultat, voire dédommagement s'il y a amplification des symptomes.
Perso une méthode qui me garantirai 100% de résultat (j'ai bien dit 100% pas 95 ou 99%) je la fuirai.
Car pour moi, ce 100% signifierai l'anéantissement de mon unicité humaine et de ma liberté intrinsèque.
a+
 

valikor

Membre
corfinas à dit:
Singin à dit:
A changer -
. Une obligation de résultat. Vous établissez un contrat avec le client pour chaque problème à traiter, avec le prix, le nombre et la durée des séances, et si vous ne parvenez pas à un résultat, remboursement des séances ou séances gratuites jusqu'à résultat, voire dédommagement s'il y a amplification des symptomes.
Perso une méthode qui me garantirai 100% de résultat (j'ai bien dit 100% pas 95 ou 99%) je la fuirai.
Car pour moi, ce 100% signifierai l'anéantissement de mon unicité humaine et de ma liberté intrinsèque.
a+
c'est vrai, tu as le droit de continuer à souffrir si tu le désire... c'est ton choix... d'ailleurs en n'y allant pas, tu montre bien qu'elle est complètement inefficace...
 

laurenzo

Membre
corfinas à dit:
Singin à dit:
A changer -
. Une obligation de résultat. Vous établissez un contrat avec le client pour chaque problème à traiter, avec le prix, le nombre et la durée des séances, et si vous ne parvenez pas à un résultat, remboursement des séances ou séances gratuites jusqu'à résultat, voire dédommagement s'il y a amplification des symptomes.
Perso une méthode qui me garantirai 100% de résultat (j'ai bien dit 100% pas 95 ou 99%) je la fuirai.
Car pour moi, ce 100% signifierai l'anéantissement de mon unicité humaine et de ma liberté intrinsèque.
a+
J'ai vu des thérapeutes qui prétendaient obtenir 100% de réussite, qui garantissaient à la personne qu'en maxi 5 séances le problème serait résolu. Je crois que si l'on tient ce type de discours, un éventuel remboursement des séances en cas d'échec sera simplement perçu comme congruent.
 

jeangeneve

Membre
ce genre de contrat est en effrt envisageable
mais pas dans le sens que tu le souhaite.

comme c'est TOI qui en 10 séances n' a pas été foutu d'avancer au moins a 70 pour cent des objectifs fixé, il y a un supplément de 20 pour cent sur les séances suivantes, le contrat stipule aussi de faire des devoirs,
prendre un ascenseur pleins de monde et tout noter de tes impressions,
porter un sparadrap sur le visage, apprendre le tango dans la meilleur école de danse de la ville, ext

veux tu vraiment encore rougir en signant un tel document ?
 

laurenzo

Membre
corfinas à dit:
cf message de Valikor: Exactement : La liberté de gâcher sa vie est un droit inaliénable ! :D
Si ce n'est que tous les échecs thérapeutiques ne sont pas dus au masochisme du patient. :wink:

Et encore une fois, si le thérapeute tient un discours honnête en disant clairement qu'il n'y a jamais 100% de réussite, le fait de ne pas rembourser n'aurait rien d'incohérent. Par contre dans le cas contraire, ça peut tout de même paraître peu congruent.
 

laurenzo

Membre
jeangeneve à dit:
ce genre de contrat est en effrt envisageable
mais pas dans le sens que tu le souhaite.

comme c'est TOI qui en 10 séances n' a pas été foutu d'avancer au moins a 70 pour cent des objectifs fixé, il y a un supplément de 20 pour cent sur les séances suivantes, le contrat stipule aussi de faire des devoirs,
prendre un ascenseur pleins de monde et tout noter de tes impressions,
porter un sparadrap sur le visage, apprendre le tango dans la meilleur école de danse de la ville, ext

veux tu vraiment encore rougir en signant un tel document ?
Un petit coup de double contrainte Jean? :wink:
 

corfinas

Membre
laurenzo à dit:
corfinas à dit:
cf message de Valikor: Exactement : La liberté de gâcher sa vie est un droit inaliénable ! :D
Si ce n'est que tous les échecs thérapeutiques ne sont pas dus au masochisme du patient. :wink:
En fait pour moi reconnaitre la liberté de se gâcher la vie sous entends aussi la liberté de se la rendre belle ...
C'est à dire que les réussites thérapeutiques sont le résultat d'un effort conjoint du thérapeute et du patient.

laurenzo à dit:
Et encore une fois, si le thérapeute tient un discours honnête en disant clairement qu'il n'y a jamais 100% de réussite, le fait de ne pas rembourser n'aurait rien d'incohérent. Par contre dans le cas contraire, ça peut tout de même paraître peu congruent.
Je suis d'accord, c'est logique, c'est juste que je préfère ceux de la première catégorie (jamais 100% de réussite).
 

Paul Elie

Membre
en effet... si vous ne croyez pas en la guérison a 100 %
comment voulez vous que le client y croit?
c'est la qu'est , en fait le paramètre qui fait la différence!
la confiance .... qui fait tomber la resistance....
se sent .... et c'est déjà gagné!
si vous pensez que vous pouvez avoir des echecs.... eh bien,
vous en aurez surement!
la deuxieme loi de l'esprit:
Ce que le mental/esprit prévoit
a une tendance forte a se réaliser.
 

jeangeneve

Membre
humm le paradoxe de paul en quelques sorte,

vais je aller mieux, par ce que JE le vaut bien
ou bien
parce que c'est garanti a 100/100 par le thérapeute
ou bien
ça commence a faire cher

a mon avis on ne vas pas passer a coté d'un entretien motivationnel
(va falloir empiler les ancres)

vu que rien est encore signé...

après on pourras encore prétexter que votre force de vente,
n'est pas des plus efficaces.
 

HYPNOMED

Membre
laurenzo à dit:
corfinas à dit:
cf message de Valikor: Exactement : La liberté de gâcher sa vie est un droit inaliénable ! :D
Si ce n'est que tous les échecs thérapeutiques ne sont pas dus au masochisme du patient. :wink:

Et encore une fois, si le thérapeute tient un discours honnête en disant clairement qu'il n'y a jamais 100% de réussite, le fait de ne pas rembourser n'aurait rien d'incohérent. Par contre dans le cas contraire, ça peut tout de même paraître peu congruent.
Cette réflexion intéressante peut se prolonger :


Si l'on est conscient que dans toute thérapie il n'y a pas, scientifiquement, 100% d'efficacité, le contrat de soin doit en tenir compte :

cela veut dire que le malade n'a pas à se faire rembourser en cas d'échec, car s'il ne prend pas le "risque" de ne pas guérir,

il n'aura pas non plus accès à la "chance" de guérir... C'est difficile à accepter mais c'est ( jusqu'à maintenant ) la loi de la vie !

Cela voudrait dire que s'il exigeait 100% de réussite, il n'accepterait donc pas les régles du jeu du soin : ce qui fait que le soin

marche ou ne marche pas. Il n'aurait donc pas accès au principe même de la thérapie !


Dit d'une façon statistique et hyper-intellectuelle :

si tous les soins marchaient à 100 % il n'y aurait plus de malade

Ce qui est impossible statistiquement !


Hypnomed
 

valikor

Membre
corfinas à dit:
Singin à dit:
. Une obligation de résultat. Vous établissez un contrat avec le client pour chaque problème à traiter, avec le prix, le nombre et la durée des séances, et si vous ne parvenez pas à un résultat, remboursement des séances ou séances gratuites jusqu'à résultat, voire dédommagement s'il y a amplification des symptomes.
A supposer que le client soit sincère et veut bien tout dire.... ce qui n'est pas toujours le cas....
Non tous les thérapeutes resteront sur l'obligation de moyens, comme les avocats.
on peut garantir qu'en moyenne les gens mettront x séances, tous problèmes confondus, pour 80-90% des personnes.
Pour le reste, le formatage parental ou les problèmes de concentration ou la dissociation des émotions ou autre chose encore rendront l'avancement bien plus long voire impossible
exemple : le père qui amène son fils de 16 ans dans mon cabinet pour le débarrasser du cannabis mais qui ne lui a rien dit avant, me laissant le soin de tout expliquer.... total, le gamin se sent piégé.... oui j'ai déjà eu ça....
Résultat : pour le cannabis j'en sais rien car cela devait être sa décision, mais pour la confiance en soi et les relations avec ses parents, il est ressorti bien plus solide...

mettre un contrat dès le départ abouti à ce que le patient se mette une telle pression que cela risque de faire échouer le processus... c'est donc contreproductif.

Pour une personne au moins, le fait que ce ne soit pas efficace à 100% en x séances, l'a aidé à prendre la décision et ne pas se mettre la pression. j'ai un témoignage de cela.
 

Paul Elie

Membre
mais au delà de la dialectique et des disputes de chapelles....
qu'elle est le plus important?
sinon que vous alliez mieux! alors le reste! :D
avez vous besoin de savoir le pourquoi quand le résultat est positif?
pas nécessairement.... ce qui compte par dessus tout
c'est que vous ayez ouvert la porte ( la bonne!) que vous avez choisie
aidé par un hypnothérapeute qui a su vous guider....
en vous laissant imaginer.... un chemin possible....
sans la cigarette!
ce n'est qu'un début... et c'est toujours par le début que les choses commencent! c'est un des principes fondamental de l'hypnose thérapeutique!
on commence par un petit succès.... puis vient un autre etc...
et la machine se met en route!
 

HYPNOMED

Membre
Intéressant Valikor

J'avais présenté ci dessus un "modèle" statistique hyper-intellectuel et vous présentez ici un "modèle" hyper-émotionnel

Deux voies différentes d'afférences pour faire comprendre la même vérité : la variété des traitements et des aléas

font partie de l'évolution de la vie !

Dans la vie si on n'accepte pas le jeu, on perd à tous les coups !

Dur à accepter...

Sans comprendre le jeu à jouer...
 

valikor

Membre
HYPNOMED à dit:
Intéressant Valikor

J'avais présenté ci dessus un "modèle" statistique hyper-intellectuel et vous présentez ici un "modèle" hyper-émotionnel

Deux voies différentes d'afférences pour faire comprendre la même vérité : la variété des traitements et des aléas

font partie de l'évolution de la vie !

Dans la vie si on n'accepte pas le jeu, on perd à tous les coups !

Dur à accepter...

Sans comprendre le jeu à jouer...
pas dur pour moi ... :wink:
qui ne risque rien, n'a rien....
 

HYPNOMED

Membre
paulelie à dit:
ce n'est qu'un début... et c'est toujours par le début que les choses commencent!

c'est un des principes fondamental de l'hypnose thérapeutique!

on commence par un petit succès.... puis vient un autre etc...

et la machine se met en route!
CQFD !
 

Paul Elie

Membre
valikor à dit:
corfinas à dit:
Singin à dit:
. Une obligation de résultat. Vous établissez un contrat avec le client pour chaque problème à traiter, avec le prix, le nombre et la durée des séances, et si vous ne parvenez pas à un résultat, remboursement des séances ou séances gratuites jusqu'à résultat, voire dédommagement s'il y a amplification des symptomes.
A supposer que le client soit sincère et veut bien tout dire.... ce qui n'est pas toujours le cas....
Non tous les thérapeutes resteront sur l'obligation de moyens, comme les avocats.
on peut garantir qu'en moyenne les gens mettront x séances, tous problèmes confondus, pour 80-90% des personnes.
Pour le reste, le formatage parental ou les problèmes de concentration ou la dissociation des émotions ou autre chose encore rendront l'avancement bien plus long voire impossible
exemple : le père qui amène son fils de 16 ans dans mon cabinet pour le débarrasser du cannabis mais qui ne lui a rien dit avant, me laissant le soin de tout expliquer.... total, le gamin se sent piégé.... oui j'ai déjà eu ça....
Résultat : pour le cannabis j'en sais rien car cela devait être sa décision, mais pour la confiance en soi et les relations avec ses parents, il est ressorti bien plus solide...

mettre un contrat dès le départ abouti à ce que le patient se mette une telle pression que cela risque de faire échouer le processus... c'est donc contreproductif.

Pour une personne au moins, le fait que ce ne soit pas efficace à 100% en x séances, l'a aidé à prendre la décision et ne pas se mettre la pression. j'ai un témoignage de cela.
la garantie n'as aucune valeur statistique.. elle n'est vrai que dans l'esprit du client ( et d'abord dans le votre!)
tout dépends du contrat que vous proposez!
moi j'informe le client que son intérêt.... c'est de me faire confiance...
donc puisque il sait que s'il ne veut pas perdre son temps et son argent....
il doit souscrire a ce contrat de confiance... il le fera!
je lui dit que ce n'est pas moi qui vais guérir!
que de toute façon il me paye ( une motivation très importante dans notre société qui valorise toute action!)
le test pour sceller ce contrat est la rapidité auquelle il va rentrer en transe!
si vous avez fait un bon boulot de préparation....
le client donc vous avez toutes les chances de votre coté pour que la guérison se produise!
c'est simple mais ça marches!
 
M

Métaphore

Invité
HYPNOMED à dit:
Cette réflexion intéressante peut se prolonger :

Si l'on est conscient que dans toute thérapie il n'y a pas, scientifiquement, 100% d'efficacité, le contrat de soin doit en tenir compte :

cela veut dire que le malade n'a pas à se faire rembourser en cas d'échec, car s'il ne prend pas le "risque" de ne pas guérir,

il n'aura pas non plus accès à la "chance" de guérir... C'est difficile à accepter mais c'est ( jusqu'à maintenant ) la loi de la vie !

Cela voudrait dire que s'il exigeait 100% de réussite, il n'accepterait donc pas les régles du jeu du soin : ce qui fait que le soin

marche ou ne marche pas. Il n'aurait donc pas accès au principe même de la thérapie !

Dit d'une façon statistique et hyper-intellectuelle :
si tous les soins marchaient à 100 % il n'y aurait plus de malade
Ce qui est impossible statistiquement
!
HYPNOMED à dit:
Intéressant Valikor

J'avais présenté ci dessus un "modèle" statistique hyper-intellectuel et vous présentez ici un "modèle" hyper-émotionnel

Deux voies différentes d'afférences pour faire comprendre la même vérité : la variété des traitements et des aléas

font partie de l'évolution de la vie !

Dans la vie si on n'accepte pas le jeu, on perd à tous les coups !

Dur à accepter...

Sans comprendre le jeu à jouer...
:4:

Tout est dit d'une manière intelligente et concrète.
 

laurenzo

Membre
HYPNOMED à dit:
laurenzo à dit:
corfinas à dit:
cf message de Valikor: Exactement : La liberté de gâcher sa vie est un droit inaliénable ! :D
Si ce n'est que tous les échecs thérapeutiques ne sont pas dus au masochisme du patient. :wink:

Et encore une fois, si le thérapeute tient un discours honnête en disant clairement qu'il n'y a jamais 100% de réussite, le fait de ne pas rembourser n'aurait rien d'incohérent. Par contre dans le cas contraire, ça peut tout de même paraître peu congruent.
Cette réflexion intéressante peut se prolonger :


Si l'on est conscient que dans toute thérapie il n'y a pas, scientifiquement, 100% d'efficacité, le contrat de soin doit en tenir compte :

cela veut dire que le malade n'a pas à se faire rembourser en cas d'échec, car s'il ne prend pas le "risque" de ne pas guérir,

il n'aura pas non plus accès à la "chance" de guérir... C'est difficile à accepter mais c'est ( jusqu'à maintenant ) la loi de la vie !

Cela voudrait dire que s'il exigeait 100% de réussite, il n'accepterait donc pas les régles du jeu du soin : ce qui fait que le soin

marche ou ne marche pas. Il n'aurait donc pas accès au principe même de la thérapie !


Dit d'une façon statistique et hyper-intellectuelle :

si tous les soins marchaient à 100 % il n'y aurait plus de malade

Ce qui est impossible statistiquement !


Hypnomed
Tout à fait, il est juste dommage que le thérapeute n'explicite pas (ou plutôt explicite une autre 'vérité') cela au patient qui lui ne peut pas forcément avoir ce regard sur la guérison, les statistiques etc...
 
A

Anonymous

Invité
bien, ne pas réussir complètement
c'est refuser au patient (le bien nommé dans ce cas)
la possibilité de passer a autre chose et de se trouver un autre problème a résoudre.
 

Paul Elie

Membre
les réponses (et les questions !) que vous faites sont du point de vue....
d'amateurs( dans le sens noble!),de patients,ou de néophytes...
il vous faut concevoir que les impératifs des pros sont d'un tout autre ordre!
car notre position est différentes(?!) ,ce qui justifie une formation complète et une pratique (l'expérience!)....
cela ne suffit pas! il faut aussi une motivation d'acier , une absence de peur... et une confiance au savoir en béton!
comment voulez vous transmettre cette confiance au client si vous ne l'avez pas vous même?
c'est beaucoup plus simple ( donc plus facile a comprendre, accepter et pratiquer) que tous les discours, discussions (philosophique, métaphysiques etc) que nous avons sur la question...
et la logique.... le bon sens.... dans un premier temps puis dans la pratique en suite va vous prouver que ce que l'on en dit , se trouve être vrai:

les choses les plus simples sont en fait les plus simples (faciles) a réaliser!
cqfd!
 

Paul Elie

Membre
HYPNOMED à dit:
Intéressant Valikor

J'avais présenté ci dessus un "modèle" statistique hyper-intellectuel et vous présentez ici un "modèle" hyper-émotionnel

Deux voies différentes d'afférences pour faire comprendre la même vérité : la variété des traitements et des aléas

font partie de l'évolution de la vie !

Dans la vie si on n'accepte pas le jeu, on perd à tous les coups !

Dur à accepter...

Sans comprendre le jeu à jouer...
non ce n'est pas dur!
>>>>>>valikor:
Pour une personne au moins, le fait que ce ne soit pas efficace à 100% en x séances, l'a aidé à prendre la décision et ne pas se mettre la pression. j'ai un témoignage de cela.
oui c'est un cas particulier.... et cela ne devrai pas être votre focus!
le client fait le premier pas et ce qu'il va savoir de vous c'est ce que vous lui dites!
un bon "conditionnement et préparation va mettre toutes les chances de votre coté et avec l'expérience le pourcentage va augmenter....
la mise en condition en ce qui concerne l'hypnothérapeute doit être... le succès.... sans failles! pour donner cette confiance au client!
si vous pensez échec vous aurez des échecs!
pour faire une analogie avec ce qui se passes dans un cabinet medical ou le T est assis sur son aura d'une connaissance ( qu'il a ou pas! 20000 maladies!) son assurance va "hypnotiser" le client et déterminer si la confiance peut placée ou non!
peu importe les résultats!
mais cela aide sérieusement!

un exemple extrême:
un client vient de se faire annoncer par le docteur qu'il a un cancer....
bon ....ce que le praticien va dire par la suite est de la plus haute importance pour le futur du client....
il demande:
combien ai je de temps a vivre?
si le therapeute dit..... il ne vous reste que 3 ou 4 mois!
le client sous "hypnose" va mourrir dans 3 ou 4 mois!
par contre si il dit:
cela dépends de vous, de votre hygiène de vie, des choix de thérapies que vous faites.... et surtout que vous preniez mes suggestions...
et le suiviez a la lettre!
on a vu des patients guérir.... il n'y as pas de généralités
c'est un cas par cas!


comment croyez que le client va réagir?
il va lutter et se battre....
c'est le b.a bas de la psychologie que souvent les médecins oublient... a ce moment crucial!
pourquoi? parce qu'il n'ont pas conscience du pouvoir de la confiance qu'ils ont sur le patient.....

est ce un mensonge que le T a dit au client?
oui... mais s'il peut aider a motiver le patient a se battre....
ce "mensonge" est il nécessaire?
oui sans ambiguïté!

il y a la réalité( que certains veulent être la vérité et puis il y l'espoir... qui est inconnu.... mais qui a mon sens.... même s'il peut paraitre faux....
est absolument nécessaire pour la survie du patient!

alors vous choisissez.... c'est de votre conscience qu'il s'agit....
moi je vois le choix comme simple .... le client doit vivre le mieux possible
a partir du moment qu'il va franchir la porte du cabinet et vous quitter!
si il se sent plus mal qu'avant de vous voir....
vous ne servez a rien ou pire vous aggravez les choses...
dans la vie d'une personne qui était venue pour du réconfort!

CQFD comme vous dites!
 

Paul Elie

Membre
laurenzo à dit:
Mais l'une des pierres angulaires de l'hypnose n'est-elle pas la congruence Paul?
pour la psychologie:
En psychothérapie, congruence est le terme employé par Carl Rogers pour indiquer une correspondance exacte entre l'expérience et la prise de conscience.

je ne sais pas!
mais pour l'hypnose thérapeutique qui "parles " au subconscient... pour installer une nouvelle realité guérissante.....
surement pas! mon exemple sus cité le prouve...
votre réalité et celle du client doit etre positive.... a tous prix!
c'est la définition de l'espoir qui enchaine sur la motivation a se battre!

si au contraire vous vous laissez abattre dans la dépression.... vous allez mourir dans le cercle vicieux!
vous voyez ce que je veut dire?
c'est simple.... mais ça marches!
 
M

Métaphore

Invité
paulelie à dit:
cela dépends de vous, de votre hygiène de vie, des choix de thérapies que vous faites.... et surtout que vous preniez mes suggestions...et le suiviez a la lettre!
C'est comme ça qu'on vous appris la thérapie ? ou bien est ce votre propre thérapeute qui se comportait comme ça envers vous ?

Avez vous suivi ces conseils ?
 

laurenzo

Membre
Oui je vois ce que vous voulez dire Paul mais à ce moment le thérapeute ne peut-il pas être congruent en disant simplement: "je suis confiant pour ce qui vous amène, nous avons de bonnes chances d'y arriver en donnant chacun le meilleur de nous-même." ?

On peut ainsi être congruent et placer des perspectives optimistes dans l'esprit du patient. Pas besoin de lui mentir.
 

Paul Elie

Membre
laurenzo à dit:
Oui je vois ce que vous voulez dire Paul mais à ce moment le thérapeute ne peut-il pas être congruent en disant simplement: "je suis confiant pour ce qui vous amène, nous avons de bonnes chances d'y arriver en donnant chacun le meilleur de nous-même." ?

On peut ainsi être congruent et placer des perspectives optimistes dans l'esprit du patient. Pas besoin de lui mentir.
si vous voulez laissez la place a l'inconnu ( échec) vous choisissez cette (votre phrase congruente!).....
moi je suis brutal, pragmatique et vais donner , choisir le positif....
de toutes façon..... même si le client a de grandes chances de mourir bien tôt!
car l'espoir est dans la confiance que je vais transmettre!
je ne suis pas dieu!
si quelqu'un doit mourir.... comme chacun de nous!
d'ailleurs a plus ou moins long terme!
je ne pourrai pas l'empêcher.....
ce que je peut faire par contre c'est l'aider a vivre le mieux possible le temps qu'il lui reste!
 

laurenzo

Membre
Donc vous n'allez pas lui dire que vous allez le guérir de son cancer en phase terminale en lui affirmant que vous avez 100% de réussite à ce niveau.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut