problème de désir

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par LIV, 29 Juin 2008.

  1. LIV

    LIV

    Inscrit:
    29 Juin 2008
    Voilà, je souffre d'un manque de désir de plus en plus fort, au point d' être dégouter par le sexe alors qu'avant je n'avais pas vraiment de problème, pensez vous qu'on puisse en trouvez la cause sous hypnose?
    J'y pense depuis un moment ( à l'hypsnose ) mais j'ai peur que celà m'amène d'autres soucis!
    Merci
     
  2. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    On peut même trouver la cause sans l'hypnose. Quand à ton désir qui s'évanouit est-ce peut etre tes gouts qui changent. Pour répondre à ta question, l'hypnose pourrait t'aider, à condition d'aller voir quelqu'un.
     
  3. LIV

    LIV

    Inscrit:
    29 Juin 2008
    Je sais bien mais je pense que l'hypnose serait la methode la plus radicale si celà marche !!!
     
  4. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    Si cela marche!!! en effet l'hypnose n'est pas un produit miracle qui lave plus blanc que blanc. Par ailleurs, pour que cela marche, il faut y croire, car ne pas y croire, sa veut dire refuser les suggestions du praticien. Et dans ce cas là, c'est nettement plus compliqué. Si tu veux vraiment changer, tu peux tout à fait te diriger dans cette voie là, et si tu habite dans le 78 ou paris, je serai heureux de pouvoir t'aider.
     
  5. LIV

    LIV

    Inscrit:
    29 Juin 2008
    J' habite dans le 77, aurais- tu quelqu'un à me conseiller ?
    Je met du temps à me décider pas par doute mais plus par gêne, parler de ce genre de problème est toujours délicat, déja anonymement j'ai du mal alors avec quelqu'un qui me verra c'est encore plus dure!
     
  6. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    Je ne connais personne de compétent dans le 77. Il faut dire que je ne connais personne dans le 77 qui pratique. Je ne peut donc te conseiller personne.
     
  7. LIV

    LIV

    Inscrit:
    29 Juin 2008
    je te remercie beaucoup
    j ai pris rdv!!
    je vous dirais si celà m a aidé.
     
  8. jade30

    jade30

    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    bjour je nai pa de desir de sexuel esque lhypnose peut m'aider
     
  9. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    oui l'hypnose peut t'aider, mais est-ce que le fait de ne pas avoir de désir sexuel te gène?
     
  10. jade30

    jade30

    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    oui enormemen car je sui en couple depui 6ans et on ne peut pas avoir de raport sexuel ou trés raremen
     
  11. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    Quant tu parle de désir, tu faisait allusion aux pannes. Soit le problème vient de ton corps, soit c'est psychologique, et dans ce cas oui l'hypnose peut être fort utile.
     
  12. jade30

    jade30

    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    c'est psicologique j'ai un degout du sex
     
  13. Roudil-Paolucci nathalie

    Roudil-Paolucci nathalie

    Inscrit:
    15 Mars 2007
    :D Bonjour Jade,


    Passer par le désir…. :idea:

    De quelle manière t'aimes-tu ? De quelle façon aimes-tu ton compagnon ?

    Qu’éprouves-tu quand tu regardes ou touches ton corps ? Qu’éprouves-tu, juste, quand tu regardes ton compagnon nu ? Qu’éprouves-tu, juste, quand tu caresses son corps ?


    Nathalie
     
  14. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    si tu as un dégout du sexe, c'est pas forcément un problème, si tu veut pas.
     
  15. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Je suis désolé, mais ne pas avoir envi de sexe est un problème.
    La nature a prévu le sexe pour que nous nous reproduisions, c’est une question de survie, au même titre que nous avons besoin de manger ou de boire pour survivre, nous avons besoin de sexe pour que survive la race humaine. Celui ou celle qui n’a pas envi de sexe, n’a donc pas envie de survivre, est ça, c’est un problème.
    L’hypnose peut aider à découvrir l’origine de ce problème, et de se débarrasser de ce problème.
    Allez, bon calins à toutes et à tous.
    Jurgen
    :oops: :lol:
     
  16. papiter

    papiter

    Inscrit:
    24 Novembre 2006
    perso je suis dans le 94 a creteil alors ...
     
  17. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    Altmaier, si je comprend bien, sans le sexe on va mourir? faut pas être célibataire alors, parce que déjà le célibataire n'a pas de relations sexuelles et en plus il va mourir :p Blague a part, le fait de ne pas vouloir de relations sexuelle n'est pas un problème en soi.
     
  18. apula

    apula

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    le célibataire n'a pas de relations sexuelles

    ==>> Heuuuuu... Si avec lui même.. (oups désolé..)

    Christophe plein d'humour ce soir.
     
  19. chadoc

    chadoc

    Inscrit:
    4 Mars 2008
    Ben si... l'abstinence totale chez un homme augmenterait le risque de cancer de la prostate
    http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/ ... bation.htm
     
  20. papiter

    papiter

    Inscrit:
    24 Novembre 2006
    ne pas vouloir si on a pas trouvé le/la partenaire ok
    Ne pas pouvoir et en être même dégouté n en déplaise au culs bénis de tout poils est un problème psychologique.
    Comme dit altmeyer la nature est faite ainsi pour la reproduction et la survie de l éspèce.
    Tout les ressentis autres autour de la sexualité sont sociétaux !
    Tiens je vais me convertir au tantrisme ha un orgasme de 20 000 ans
    waouh

    PS je plaisante mais ça se soigne très bien en fait c est très proche d un mécanisme phobique
     
  21. apula

    apula

    Inscrit:
    4 Juin 2008
    reproduction = désir ? :wink:

    Désir de reproduction, désir de transmission de nos gênes, désir de l'autre, désir d'une image de soi projetée sur l'autre, désir de l'interdit, désir autorisé, désir interdit, désir... etc..

    Dieu qu'il y a de couches en l'humain :p

    A++
    Christophe
     
  22. holix

    holix

    Inscrit:
    28 Novembre 2007
    J'ai aussi une théorie qui ne tient certainement pas la route mais peut-ête préfère tu le même sex que toi et non celui opposé. Dans ce cas c'est un désir refoulé. 8) Sinon je suis dispo dans le 78.
     
  23. J'ai envie de reprendre cet ancien post, juste pour le relancer car je trouve que la question est intéressante.

    Au départ cette personne, homme ou femme, d'après le pseudo pas facile à savoir, qu'importe, est en couple et pourtant ne désire plus son conjoint(e).

    Déjà savoir depuis combien de temps sont-ils ensemble ?
    aime t-elle (t-il) toujours son conjoint ?
    Y a t-il des disputes incessantes ne favorisant pas l'intimité
    Aime t-elle (t-il) son corps ?

    Mon formateur, lors d'un cours où nous avons évoqué ces problèmes de désir, de sexe etc, nous a raconté une histoire pour corrober le sujet, en nous parlant d'une femme qui venait en consultation en disant qu'elle n'arrivait pas à tomber enceinte, et au bout d'un moment, mon formateur comprend qu'elle ne faisait quasiment jamais l'amour avec son mari. Il nous expliquait qu'une question de départ était loin d'être celle de l'arrivée.

    C'était juste pour dire que ce non désir cache beaucoup de choses, et qu'il n'est pas simple d'y répondre sur un forum.

    Mais personnellement, quand il n'y a plus d'amour, de sentiment dans un couple, même avec l'hypnose on ne peut pas relancer le désir qui s'est éteint pour ces raisons. (beaucoup de personnes restent ensemble pour des tas de raisons qui sont souvent très loin d'être l'amour et le partage, mais pour les enfants, des raisons financières, etc...)

    Donc je dirais qu'il ne faut pas toujours dire qu'avec l'hypnose on guérit tout, car là effectivement ça fait charlatans.

    Car dans le cas d'une femme qui a simplement un manque de désir envers son conjoint car elle ne se sent pas bien dans sa peau pour x raisons, problèmes de travail, ou de sa propre image, elle ne se trouve plus aussi désirable, là oui je pense que l'hypnose peut agir mais sinon..

     
  24. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    En effet c'est une question beaucoup trop vaste ça... Même des mois de thérapie analytique ne vient pas toujours à bout juste de faire "DIRE" ce qu'il y a à dire et, ben, faut d'abord dire... Y aller par élimination... Savoir des trucs de base au sujet de la sexualité... Savoir que le désir, tel qu'il est au début d'une relation de couple ne dure que très rarement. Après le feu de paille, faut rallumer et fournir le feu en buches et l'entretenir comme un feu de foyer. Ou encore s'accomoder du statu quo si les deux sont d'accord.

    Mais j'insiste sur le fait de débloquer la parole en thérapie avant tout; que ce soit l"hypnose ou la sexologie ou la thérapie, faut dire les mots tels qu'ils sont et ce des deux cotés de la relation thérapeutique.
     
  25. :arrow: Même des mois de thérapie analytique ne vient pas toujours à bout juste de faire "DIRE" ...

    Ca je veux bien vous croire, de plus tout ce qui touche à la sexualité, au désir n'est pas évident à en parler, et je dirais même qu'une femme va prendre des détours énormes même inconsciemment pour arriver à dénouer le problème, je pense qu'un homme c'est plus direct. Une femme c'est plus complexe, mais je pense que vous devez le savoir de part votre expérience.

    Ce qui demande quand même une sacré expérience et une bonne connaissance de soi même, car quand on rentre dans une problématique concernant le sexe, le désir, faut vraiment savoir gérer les transferts et contre transferts..., et vous est-il déjà arrivé qu'une femme vous plaise, si non si cela arrivait, comment géreriez vous la situation ?
     
  26. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Oui, j'ai eu ce cas, c'était la femme d'un militaire muté en Nouvelle Calédonie.

    Au bout de la troisième séance, elle vient me voir avec le sourire jusqu'aux oreilles.
    Je lui demande : "Alors, vous êtes enceinte?" elle me répond; "Non, je quitte mon mari!" :twisted:

    L'hypnose lui aura permis de comprendre qu'elle n'était pas vraiment amoureuse, et c'est ce manque d'amour profond qui l'empêchait de concevoir un enfant.

    Donc l'hypnose peut aider dans tous les cas.

    Bien à vous,

    Jurgen :wink: 8)
     
  27. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    En hypnose, il existe beaucoup moins, ce phénomène de transfert, qu'en analyse, donc à mon avis, pas de risque de ne pas pouvoir gérer.

    Jurgen :wink: 8)
     
  28. :arrow: Je lui demande : "Alors, vous êtes enceinte?" elle me répond; "Non, je quitte mon mari!"

    Oui c'est un exemple, mais voilà un cas où la prise de conscience a été rapide a priori, c'est loin d'être toujours le cas, comme le faisais remarquer si justement Léo.

    :arrow: En hypnose, il existe beaucoup moins, ce phénomène de transfert, qu'en analyse, donc à mon avis, pas de risque de ne pas pouvoir gérer.


    Encore une fois je crois que l'on ne se comprend pas quand je parle de transfert ou contre transfert, ou alors je ne partage pas votre avis.

    Prenons l'exemple d'une femme qui vient consulter pour un non désir sexuel envers son conjoint, imaginons qu'elle ne veut plus s'avouer qu'elle ne l'aime plus pour x raisons qui la regarde. Imaginons qu'à travers la thérapie, le thérapeute ait une attirance physique vers cette femme (même plus....), à travers ce discours, le thérapeute doit comprendre ce qui se passe en lui, est ce une simple attirance, est ce le contre transfert qu'il du mal à faire, ayant peut être lui même le même problème dans sa vie de couple, etc etc, c'est dans ce sens là que je parle de transfert, et là je suis désolée, le phénomène existe.

    Car comme disait Léo, dans le cas de cette femme qui n'a plus de désir sexuel, il faut d'abord passer par la parole et ce n'est pas l'hypnose directe qui va tout régler, il faut dégrossir le problème même si la femme n'arrive pas à savoir elle même la véritable raison souvent par culpabilité de ne plus aimer son mari, il peut y avoir tellement de raisons...

    Mais pour finir je ne partage pas votre point de vue qu'en hypnose, il n'y a pas de transfert, contre tranferts.

    Qu'en pensez-vous Léo ? d'ailleurs quelle type d'hypnose vous apprenez l'HE ?
     
  29. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    D'abord le transfert et contre transfert peut être une affaire de minutes, oui, mais en général ça prend du temps et, en hypnose, l'on parle souvent quelques séances, donc pas assez pour avoir un transfert en bonne et due forme.

    Pour le psy qui en "bave" pour sa patiente? :lol: Ben d'abord, ne pas nier... Si c'est trop fort, il faut référer, et puis un psy dans la vingtaine ou la trentaine aura plus de problèmes de pulsions sexuelles qu'un psy dans la quarantainte ou cinquantaine (là ou je vais cette année à mon grand désespoir :wink: )

    Mais je reviens à ne pas nier... Et dans ce cas-ci, comme on dit en sino-japonnais, "knowledge is power". Il faut savoir des trucs importants...

    D'abord même si l'on est dans un couple solide et stable, on peut être soudainement attiré par une autre personne, c'est juste un fait. Ensuite y'a les messages phéromonaux qui sont cruellement efficace dans l'attraction entre deux personnes. Si l'on nie, l'on se bat contre un moulin à vent et c'est ce dernier qui risque de gagner. Il faut savoir que les attractions sexuelles ne sont qu'un leurre de la nature pour que l'on se reproduise et garder cela à la conscience.

    Ensuite, même si on est célibataire et libre comme le vent, il est absolument hors de question d'amorcer une relation avec une ou un patient. Ce n'est pas une chose facultative, pas plus que la plus totale confidentialité. En se mettant ce mur dès le départ, et ce, de façon très résolue, les transferts seront bien moins déclencheurs de contre transferts et les contre transferts qui surviennent seront soit gérable ou alors on référera le patient le plus tôt possible.

    Pour mon type d'hypnose, je commence à me situer dans l'orientation ou je veux aller. Il s'agit de la même que Paulélie finalement. Ce n'est pas éricksonnien mais ce n'est pas "classique" non plus. Les noms clés sont Gerald Kein et Cal Banyan et l'hypnose est du type ou l'on travaille avec les régressions et abréactions presque toujours. Mais je ne me camperais jamais dans une case sinon la mienne, et encore. :roll:
     
  30. :arrow: D'abord le transfert et contre transfert peut être une affaire de minutes, oui, mais en général ça prend du temps et, en hypnose, l'on parle souvent quelques séances, donc pas assez pour avoir un transfert en bonne et due forme.

    Oui enfin, moi je veux bien quelques séances, mais tout dépend du sujet, car à ma formation il y a une personne qui est en analyse depuis un bout de temps et depuis un an est suivie avec le formateur lui même à raison de 2 fois par mois, donc si vous appelez ça "quelques séances"...

    Et le formateur nous a souvent dit qu'il y avait des gens qui avait besoin d'un travail en profondeur et quelques séances sont loin d'être suffisantes, donc ces histoires de transfert et contre transfert existent bien même en hypnose.

    A 20/30 ans, pour moi il est peu probable qu'un thérapeute de cet âge là ait l'expérience de vie suffisante pour appréhender tout phénomène physique, psychique, phéromonal, etc...

    :arrow: Il faut savoir que les attractions sexuelles ne sont qu'un leurre de la nature pour que l'on se reproduise et garder cela à la conscience.

    Ca fait un peu bestial non ? ou est le romantisme ?, est ce l'approche de la cinquantaine qui vous fait paler ainsi ?....
     
Chargement...