Formation Hypnose

Problème de libido - séances d'hypnose pratiquées

anaa6

Membre
Bonjour,
J'ai de gros problèmes de libido et surtout d'appétit sexuel qui ruinent peu à peu mais sûrement mon couple. Je me suis offert 3 séances d'hypnose, sans résultats! C'était la première fois que j'expérimentais ce genre de médecine. Lors des séances, l'hypnose pratiquée était très légère, dans ce sens que j'avais juste l'impression de fermer les yeux et de répondre à des questions bizarres.

Confiante que l'hypnose pourrait m'aider à retrouver mon envie, à me lâcher et donc m'épanouir, je souhaite poursuivre l'hypnose. Est-ce la manière qui a été pratiquée qui est fausse ou est-ce que tout simplement ça ne marchera pas sur moi??? N'aurais-je pas dû être profondément hypnotisée???

Merci pour votre aide et vos opinions!
 

Altmaier

Membre
anaa6 à dit:
l'hypnose pratiquée était très légère, dans ce sens que j'avais juste l'impression de fermer les yeux et de répondre à des questions bizarres.

N'aurais-je pas dû être profondément hypnotisée???

Merci pour votre aide et vos opinions!
oui, je crois que vous n'avez pas été mise en état d'hypnose assez profond.
C'est le problème récurent de tous ces hypnothérapeutes qui s'installent parce que on leur a donné un diplôme en leur disant qu'il peuvent pratiquer.
Cela nuit gravement à la réputation de l'hypnose
 

anaa6

Membre
OK!!! Merci de vos réponses!! Sans connaître vraiment ce domaine, c'est ce que je me suis dit! Merci d'avoir confirmé ce que je pensais! Je vais voir pour changer de thérapeute.
J'habite le canton de Neuchâtel en Suisse, vous n'aurez pas par hasard qqn à me conseiller???

Merci d'avance!
 

Leo Lavoie

Membre
Ce qui est idiot dans tout cela; je veux parler de ces hypnos qui ne font que du léger parce qu'ils ne savent pas comment faire du profond, c'est que c'est facile comme tout de faire du profond. Les techniques sont faciles à apprendre.

Mais bon...

Tout de même c'est bien beau de vous mettre en état d'hypnose léger ou profond mais encore faudrait-il savoir quoi vous suggérer dans cet état; quoi dire, quoi ne pas dire ou faire. L'appétit sexuel, c'est tellement relatif. Et de dire qu'on en manque peut être tellement révélateur d'un tas de choses importantes à voir ou revoir. Comme... comme le fait que c'est l'autre qui voudrait qu'on soit à son rythme ou qui voudrait que l'on soit comme il ou elle est, alors que l'on est quelqu'un d'autre?

Aussi, la sexualité c'est profond et ça pourrait rejoindre un peu les choses fondamentales qui sont intouchables avec l'hypnose comme le fait de ne pas pouvoir suggérer au sujet de voler de l'argent ou de victimiser quelqu'un. De faire quelque chose contre ses valeurs les plus profondes.

Alors si, au fond du sujet, la sexualité a des aspects intouchables comme ça alors l'hypnose toute seule n'y pourra pas grand chose, c'est logique. Je suggèrerais de l'hypnose abréactive, bien sûr. Y'a peut-être blocage à libérer... Mais peut-être pas...

Après la libération, parfois et surtout pour une femme, un livre érotique bien écrit sans images mais avec un texte évocateur et sensuel fera l'affaire pour aiguiser la libido quand on a oublié cette partie de nous. Mais, j'insiste; faut voir d'abord l'idée que vous vous faites de votre "manque de libido".
 
M

Métaphore

Invité
Oh que oui la libido chez la femme n'est pas si simple, et il peut y avoir tellement et tellement de raisons qui font que le désir sexuel n'y est plus ...

Déjà des indications comme l'âge, et ses conditions de vie, de femme mariée, etc... Si c'est une femme de 25 ans ou bien de 45 ans, déjà ça change pas mal de choses ...

Mais c'est vrai que l'HE n'est pas toujours adapté à tous types de problèmes.
 
A

Anonymous

Invité
anaa6 à dit:
Bonjour,
J'ai de gros problèmes de libido et surtout d'appétit sexuel qui ruinent peu à peu mais sûrement mon couple. Je me suis offert 3 séances d'hypnose, sans résultats! C'était la première fois que j'expérimentais ce genre de médecine. Lors des séances, l'hypnose pratiquée était très légère, dans ce sens que j'avais juste l'impression de fermer les yeux et de répondre à des questions bizarres.

Confiante que l'hypnose pourrait m'aider à retrouver mon envie, à me lâcher et donc m'épanouir, je souhaite poursuivre l'hypnose. Est-ce la manière qui a été pratiquée qui est fausse ou est-ce que tout simplement ça ne marchera pas sur moi??? N'aurais-je pas dû être profondément hypnotisée???

Merci pour votre aide et vos opinions!
Bonjour,

J'aimerais davantage de précisions de votre part, qu'appelez-vous "gros problèmes de libido et d'appétit sexuel" ?
 

anaa6

Membre
Wahou! Merci pour les infos! C'est super intéressant en tout cas! Dommage que vous ne donniez pas de consultations près de chez moi!

Je vais tâcher de me poser les bonnes questions, cibler le problème... Peut-être qu'un peu de littérature érotique m'aidera... je vais toutefois essayer de trouver un bon thérapeute qui puisse m'aider dans ma réfléxion.

Merci en tout cas pour vos interventions!
 
A

Anonymous

Invité
Bonjour Anaa6,

Comme je l'ai écrit dans un autre topic du forum, je pense que l'une des solutions peut résider dans l'ACCEPTATION.

En effet, pourquoi ne pas commencer à DEPOSER LES ARMES, à cesser de se battre pour cesser de nourrir et d'amplifier ce problème ?

Les choses sont parfois très simples...

Pourquoi ne pas envisager également de se baser sur des faits concrets, objectifs, et de sortir de la pensée dichotomique (le tout ou rien) :

N'avez-vous JAMAIS de libido ?
N'avez-vous VRAIMENT JAMAIS d'appétit sexuel ?

Peut-être serait-il judicieux de bien faire la différence entre HIER, AUJOURD'HUI et DEMAIN. Ici et Maintenant, n'êtes-vous pas un être Humain normalement constitué et capable et suceptible d'avoir de l'appétit sexuel ?
 

valikor

Membre
ou peut etre bien que votre propre mère avait elle aussi un fort manque de désir que vous pourriez etre capable de ressentir en pensant à elle ds votre jeunesse...

auquel cas, il vous faudrait d'abord se débarrasser de son manque de désir imprimé en vous ...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Petites questions annexes...

c'est quoi le désir ?

c'est quoi une libido normale ?

c'est comment une belle histoire érotique ?

.
 
Bonjour,
J'ai de gros problèmes de libido et surtout d'appétit sexuel qui ruinent peu à peu mais sûrement mon couple.
Bonjour Anna.
Il y a un vieux dicton qui dit : il n'y a pas de femmes frigides mais que des hommes maladroits..." :lol: Plus sérieusement, comme il faut être deux pour danser le tango, une sexualité épanouie se vit à deux.

Je ressens dans votre message tout le poids de cette culpabilité allant jusqu'à prendre sur vos épaules l'échec de votre couple.

Et a ça je dis NON . Chacun a un bout de chemin à faire...

Avez-vous discuté avec votre conjoint de ce que vous aimez ? de ce qui vous fait plaisir ? de ce qui pourrait éveiller en vous un désir ?

Est-il prêt à entreprendre avec vous un thérapie de couple ? À prendre SA part de responsabilité ?

A mon sens, une lecture érotique ne vaut rien si le problème à la base n'est pas résolu... Ca ne ferait qu'éveiller en vous certains fantasmes ou encore un "instinct sexuel endormi" mais après l'acte ? Est-ce que ça ferait de vous une femme épanouie dans votre sexualité ?
Encore une fois, je dis NON.

A mon sens, une bonne thérapie de couple et surtout, une bonne communication entre vous deux serait beaucoup plus adapté...

Bonne chance.
 

Leo Lavoie

Membre
Petite fleur à dit:
Bonjour,
J'ai de gros problèmes de libido et surtout d'appétit sexuel qui ruinent peu à peu mais sûrement mon couple.
Bonjour Anna.
Il y a un vieux dicton qui dit : il n'y a pas de femmes frigides mais que des hommes maladroits..." :lol: Plus sérieusement, comme il faut être deux pour danser le tango, une sexualité épanouie se vit à deux.

Je ressens dans votre message tout le poids de cette culpabilité allant jusqu'à prendre sur vos épaules l'échec de votre couple.

Et a ça je dis NON . Chacun a un bout de chemin à faire...

Avez-vous discuté avec votre conjoint de ce que vous aimez ? de ce qui vous fait plaisir ? de ce qui pourrait éveiller en vous un désir ?

Est-il prêt à entreprendre avec vous un thérapie de couple ? À prendre SA part de responsabilité ?

A mon sens, une lecture érotique ne vaut rien si le problème à la base n'est pas résolu... Ca ne ferait qu'éveiller en vous certains fantasmes ou encore un "instinct sexuel endormi" mais après l'acte ? Est-ce que ça ferait de vous une femme épanouie dans votre sexualité ?
Encore une fois, je dis NON.

A mon sens, une bonne thérapie de couple et surtout, une bonne communication entre vous deux serait beaucoup plus adapté...

Bonne chance.
Ça fait plusieurs fois que l'on me sert le terme "sexualité épanouie" ou "sexualité épanouissante" Enfin on me l'a servi à moi mais on le sert à tout le monde. La première fois que j'ai remarqué ce terme c'est quand ma psychothérapeute à moi m'a demandé si ma sexualité était épanouissante... Il m'a fallu quelques secondes pour traduire en "et le sexe? Ça va bien?" dans mon cerveau pour répondre "oui...Ça va très bien".

Mais qu'est-ce qu'on essaie de mettre sur les épaules de la sexualité? L'épanouissement de la personne?

Dans la sexualité, il n'y a pas d'abord deux personnes qui "dansent ce tango" il y a d'abord UNE personne. Un individu. Cet individu devrait, en principe, avoir un minimum de libido juste par soi-même et, à cause de cette libido (dont la force varie d'une personne à l'autre) cette personne recherche un partenaire. Idéalement, elle le trouvera dans le conjoint ou conjointe mais pas nécessairement.

Cette libido, comme je l'ai dit, varie d'une personne à l'autre. Pour certains ce sera une pulsion mensuelle, pour d'autre c'est à tous les jours. Pour les femmes la tendance naturelle est à l'ovulation et pour les hommes, cette libido est constante (je resouligne que je parle de la tendance NATURELLE... Animale quoi).

On va me dire que l'on est pas des singes... Mais oui, on est des singes... on est beaucoup plus que ça, en sus, mais on est quand même des animaux avec des pulsions animales très fortes qu'il nous faut régulariser et canaliser en humains.

Mais je souhaiterais que l'on cesse de parler de "sexualité épanouie" ou, encore pire, de "sexualité épanouissante". Ça n'a pas de sens. Mettons nos espoirs d'épanouissement ailleurs. Soyons épanouis d'abord et on parlera de sexualité après.
 
M

Métaphore

Invité
:arrow: Soyons épanouis d'abord et on parlera de sexualité après.

Ca je suis d'accord. Toutefois une femme aura beaucoup plus besoin de cet épanouissement personnel pour parler de sexualité, par rapport à l'homme, comme vous le dites souvent dont la pulsion est beaucoup plus mécanique.

Une anecdocte télévisée : Lors d'une émission divertissante, genre Quizz, l'animateur pose la question suivante à un type d'environ 35 ans/38 ans :
Combien de femmes sur 1OO sont moins enclins à faire l'amour s'ils ont des problèmes de travail ou autre. Sa réponse à lui était claire, pour lui problème ou pas, il a toujours envie de sexe (ce sont ces propos), et évidemment il était très loin du compte, je n'ai plus le pourcentage en tête mais il était assez important.
 
Je crois qu'aussi pour les hommes les problèmes ont peu d'incidences sur leur sexualité (ou faut qu'ils soient vraiment importants)....

Peut être qu'ils vont chercher à les contrecarrer de cette façon là aussi ?

En tant que femme, je dirai que les problèmes n'ont pas une très bonne incidence sur le désir et la sexualité.

Il est sage de commencer par essayer de résoudre le problème ou trouver moyen de ne plus y penser.
 
Non ancêtres, comme dessert, mangaient du pain trempé dans la melasse qui, je le rappelle, est un résidu issu du raffinage de la canne à sucre. Ils trouvaient cela vraiment très bon jusqu'au jour où ils décidèrent de tremper leur pain sec dans du bon sirop d'érable, qui a un goût pur, sans amertume... un goût 100% naturel.

Pour la sexualité, c'est un peu la même chose...

J'ai trempé mon pain sec une fois dans ce sirop et ce jour là, j'ai vraiment compris ce qu'Était une sexualité épanouissante... qui se résume en une véritable communion entre deux personnes et non faire le sexe pour le sexe... Nous sommes plus que des animaux.

Dommage monsieur léo que vous lisez si souvent en parallèle. Vous avez habilement détourné l'objet de mon message qui se situait plutôt sur ce sentiment de culpabilité que je ressens suite à la lecture du message d'anaa d'être la seule responsable de l'échec du couple.

Personne n'a la vérité infuse... et surtout pas un grand singe.

Sur ce, bonne continuité à tous.
 

Leo Lavoie

Membre
Petite fleur à dit:
Non ancêtres, comme dessert, mangaient du pain trempé dans la melasse qui, je le rappelle, est un résidu issu du raffinage de la canne à sucre. Ils trouvaient cela vraiment très bon jusqu'au jour où ils décidèrent de tremper leur pain sec dans du bon sirop d'érable, qui a un goût pur, sans amertume... un goût 100% naturel.

Pour la sexualité, c'est un peu la même chose...

J'ai trempé mon pain sec une fois dans ce sirop et ce jour là, j'ai vraiment compris ce qu'Était une sexualité épanouissante... qui se résume en une véritable communion entre deux personnes et non faire le sexe pour le sexe... Nous sommes plus que des animaux.

Dommage monsieur léo que vous lisez si souvent en parallèle. Vous avez habilement détourné l'objet de mon message qui se situait plutôt sur ce sentiment de culpabilité que je ressens suite à la lecture du message d'anaa d'être la seule responsable de l'échec du couple.

Personne n'a la vérité infuse... et surtout pas un grand singe.

Sur ce, bonne continuité à tous.
Grand bien vous fasse que vous sachiez ce qu'est une "sexualité épanouissante" moi je ne le sais pas. Je m'épanouis avec bien d'autre chose... L'amour étant la première de ces choses. Par contre ma sexualité va très bien merci.

Je n'ai rien détourné intentionellement, j'ai sursauté sur un autre des ces damnés clichés de sexologie ou psychologie à 5 sous que l'on nous sert, sans pouvoir nous dire ce que l'on veut dire avec ça, parce que ce n'est pas le rôle de la sexualité d'épanouir l'être humain.

Et puis moi, j'aime le sirop d'érable et la mélasse aussi. Ça dépend des jours.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Leo Lavoie à dit:
Petite fleur à dit:
Bonjour,
J'ai de gros problèmes de libido et surtout d'appétit sexuel qui ruinent peu à peu mais sûrement mon couple.
Bonjour Anna.
Il y a un vieux dicton qui dit : il n'y a pas de femmes frigides mais que des hommes maladroits..." :lol: Plus sérieusement, comme il faut être deux pour danser le tango, une sexualité épanouie se vit à deux.

Je ressens dans votre message tout le poids de cette culpabilité allant jusqu'à prendre sur vos épaules l'échec de votre couple.

Et a ça je dis NON . Chacun a un bout de chemin à faire...

Avez-vous discuté avec votre conjoint de ce que vous aimez ? de ce qui vous fait plaisir ? de ce qui pourrait éveiller en vous un désir ?

Est-il prêt à entreprendre avec vous un thérapie de couple ? À prendre SA part de responsabilité ?

A mon sens, une lecture érotique ne vaut rien si le problème à la base n'est pas résolu... Ca ne ferait qu'éveiller en vous certains fantasmes ou encore un "instinct sexuel endormi" mais après l'acte ? Est-ce que ça ferait de vous une femme épanouie dans votre sexualité ?
Encore une fois, je dis NON.

A mon sens, une bonne thérapie de couple et surtout, une bonne communication entre vous deux serait beaucoup plus adapté...

Bonne chance.
Ça fait plusieurs fois que l'on me sert le terme "sexualité épanouie" ou "sexualité épanouissante" Enfin on me l'a servi à moi mais on le sert à tout le monde. La première fois que j'ai remarqué ce terme c'est quand ma psychothérapeute à moi m'a demandé si ma sexualité était épanouissante... Il m'a fallu quelques secondes pour traduire en "et le sexe? Ça va bien?" dans mon cerveau pour répondre "oui...Ça va très bien".

Mais qu'est-ce qu'on essaie de mettre sur les épaules de la sexualité? L'épanouissement de la personne?

Dans la sexualité, il n'y a pas d'abord deux personnes qui "dansent ce tango" il y a d'abord UNE personne. Un individu. Cet individu devrait, en principe, avoir un minimum de libido juste par soi-même et, à cause de cette libido (dont la force varie d'une personne à l'autre) cette personne recherche un partenaire. Idéalement, elle le trouvera dans le conjoint ou conjointe mais pas nécessairement.

Cette libido, comme je l'ai dit, varie d'une personne à l'autre. Pour certains ce sera une pulsion mensuelle, pour d'autre c'est à tous les jours. Pour les femmes la tendance naturelle est à l'ovulation et pour les hommes, cette libido est constante (je resouligne que je parle de la tendance NATURELLE... Animale quoi).

On va me dire que l'on est pas des singes... Mais oui, on est des singes... on est beaucoup plus que ça, en sus, mais on est quand même des animaux avec des pulsions animales très fortes qu'il nous faut régulariser et canaliser en humains.

Mais je souhaiterais que l'on cesse de parler de "sexualité épanouie" ou, encore pire, de "sexualité épanouissante". Ça n'a pas de sens. Mettons nos espoirs d'épanouissement ailleurs. Soyons épanouis d'abord et on parlera de sexualité après.

On nait singe… on est aussi dépendant que lui de notre mère…

Puis on développe notre intelligence et on l’épanouit

L’intelligence permet d’accéder bien au delà de notre animalité et de nos hormones

Ses métaphores et son hypnose y participent à l’extrême

Pour nous synchroniser avec la vie



8)
 
M

Métaphore

Invité
surderien à dit:
On nait singe… on est aussi dépendant que lui de notre mère…

Puis on développe notre intelligence et on l’épanouit

L’intelligence permet d’accéder bien au delà de notre animalité et de nos hormones

Ses métaphores et son hypnose y participent à l’extrême

Pour nous synchroniser avec la vie.
Vous pensez vraiment que l'intelligence fait tout ?...

Si nous n'avons pas reçu les premiers soins, affection primaire du petit singe ou du BB humain, le manque affectif est pour moi la base de l'individu qui deviendra ou pas confiant en lui, et beaucoup de choses en découleront à partir de là.

:arrow: L’intelligence permet d’accéder bien au delà de notre animalité et de nos hormones

Je n'en suis pas convaincu du tout, et l'analyse des rêves le prouve bien, dans les symboles significatifs au niveau de notre instinct primaire archaïque...

Donc si je comprends bien vous associez l'intelligence et l'hypnose ? je ne comprends pas trop ? :roll:
 
Comment définis tu intelligence Surderien ?

Pour faire très simple et court, le sens que je donnerai à l'intelligence c'est une faculté d'adaptation aux différents évènements de la vie (aussi bien par le raisonnement que par les aptitudes intuitives)

:arrow: L’intelligence permet d’accéder bien au delà de notre animalité et de nos hormones

:arrow: Je n'en suis pas convaincu du tout, et l'analyse des rêves le prouve bien, dans les symboles significatifs au niveau de notre instinct primaire archaïque...

L'animalité est certes présente dans les rêves... et les hormones aussi dans le corps, mais ne peut elle être sublimée par l'hypnose par exemple ?
 
M

Métaphore

Invité
A vous lire j'ai l'impression que l'hypnose est le produit miracle, je ne partage pas du tout cette impression. Perso, pour moi les rêves ont été une véritable révélation, et des prises de consciences énormes.

L'hypnose est technique mais l'HE est très incomplète, il faut donc apprendre d'autres approches pour devenir un thérapeute performant, c'est ma vision de l'hypnose.

N'empêche que je ne partage pas ce point de vue :

:arrow: L’intelligence permet d’accéder bien au delà de notre animalité et de nos hormones

Ses métaphores et son hypnose y participent à l’extrême
 
A vous lire, je ne sais pas de qui vous parlez Métaphore.... ?

:arrow: A vous lire j'ai l'impression que l'hypnose est le produit miracle, je ne partage pas du tout cette impression.

?????? (très étonnant....cette phrase, c'est votre discipline,,non ?)

Rien ne vous empêche de pratiquer l'interpretation des rêves, en plus, si vous créer un bien être ou compréhension supérieure pour l'autre.
 

Leo Lavoie

Membre
Ben oui, y'a chez l'humain de quoi pouvoir sublimer des trucs et aller bien au delà de l'animalité, oui.

Mais au delà ne veut pas dire l'éradiquer. Elle reste là, primaire, réflexe, instinctive.

Et je n'ai jamais dit qu'il fallait en rester à l'animalité, au contraire. Ce que je dis c'est qu'il faut savoir d'où l'on part pour se rendre ou l'on veut se rendre. Dans les milieu de la psychologie et de la sexologie on a tendance à tout mélanger et a tenter d'occulter l'animalité ou de faire des mélanges douteux d'humain, de singe et de divinité. Le fait est qu'étant donné le pourcentage énorme du rôle de l'inconscient dans nos fonctions et états quotidiens, il y a donc un pourcentage énorme d'animalité teinté d'une intelligence qui va parfois dans le sens de cette animalité et parfois à l'encontre. L'humain doit danser avec la nature mais mener la danse.
 

Dani557

Membre
Oui, certains hypnothérapeutes ne sont pas très très efficaces...

Perso, je suis adepte de l'auto hypnose depuis que j'ai découvert Alain Poux.

Il a d'ailleurs une séance pour retrouver la libido. Voici l'adresse exacte :

http://www.youtube.com/watch?v=oulVUO1b ... r_embedded

Je ne l'ai pas essayé mais je pense qu'elle est de la même qualité que toutes les autres séances enregistrées par... mon hypnothérapeute préféré ! :D
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Leo Lavoie à dit:
Ben oui, y'a chez l'humain de quoi pouvoir sublimer des trucs et aller bien au delà de l'animalité, oui.

Mais au delà ne veut pas dire l'éradiquer. Elle reste là, primaire, réflexe, instinctive.

Et je n'ai jamais dit qu'il fallait en rester à l'animalité, au contraire. Ce que je dis c'est qu'il faut savoir d'où l'on part pour se rendre ou l'on veut se rendre. Dans les milieu de la psychologie et de la sexologie on a tendance à tout mélanger et a tenter d'occulter l'animalité ou de faire des mélanges douteux d'humain, de singe et de divinité. Le fait est qu'étant donné le pourcentage énorme du rôle de l'inconscient dans nos fonctions et états quotidiens, il y a donc un pourcentage énorme d'animalité teinté d'une intelligence qui va parfois dans le sens de cette animalité et parfois à l'encontre. L'humain doit danser avec la nature mais mener la danse.
Merci à Dani557 d'avoir fait remonter ce post

j'ai bien connu une thérapeute holistique avec qui j'ai eu une synchro trés enrichissante sur le plan intellect et spirituel,

peut-être la synchro la plus intégrative que j'ai jamais eu...

elle m'a souvent répété que je ne laissais pas s'exprimer mon animalité...

et que c'était bloquant...

pour qui ?

:roll:
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut