1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Puissance de la désynchronisation

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Dov Aim, 15 Avril 2006.

  1. Dov Aim

    Dov Aim Administrateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    3 Juillet 2005
    Messages:
    380
    J'aime reçus:
    38
    Points:
    4430
    Localité:
    Biarritz, France

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Très utilisée en thérapie, notamment pour établir le rapport, et parfois, comme étape importante pour modifier l'état présent du patient vers un état plus approprié, la synchronisation est un outil majeur du thérapeute.

    Penchons-nous un peu plus sur cette technique.

    La synchronisation se compose de plusieurs phases:

    -mirroring, pacing et locks on:
    reproduire les gestes inconscients du patient, sa posture générale, son mode de communication verbale et non verbale afin de créer le rapport.

    Une fois ce rapport obtenu, le thérapeute entame la phase du leading, il modifie sa physiologie et son état interne vers un état plus approprié afin que le patient le suive et modifie sa physiologie, son état interne donc son comportement.

    Il est intéressant de noter ici la boucle interactive-->modification de la physiologie-->modification de l'état interne-->modification du comportement.

    Cependant, considérer le leading comme étant une phase de la synchronisation est un non-sens, puisqu’elle est à l'inverse une phase de désynchronisation, ici, de l'état présent et inadapté du patient.

    La synchronisation du thérapeute, outil majeur pour obtenir le rapport, se trouve n'être qu'une étape, soit parfois inévitable, dans la modification de l'état interne et physiologique du patient. Car c'est bien ici la désynchronisation qui en est l'outil majeur.
     
  2. Anonymous

    Anonymous Invité

    Bonjour Dov Aim,

    Merci pour ce point de vue très interressant.
    Ta remarque est pertinente si l'on dissocie les parties de l'ensemble (numérique) de la synchronisation (soit 3 parties). et que l'on nomme "synchronisation" la technique de changement du patient et non le processus non dissociable qui peut... ou non... provoquer un changement.

    Pour explication, voici mon point de vue :

    je pense que le leading fait "partie" de la synchronisation (j'emploie ici ce mot en terme de processus complet : soit l'ensemble (1) mirroring, pacing, et j'ajoute leading)

    mon explication : le "patient-thérapeute" est 1 ensemble(au sens numérique ) en synchro ... ou pas...
    Que le thérapeute "suive" son patient ou que le patient "suive" son thérapeute, cela ne change rien, l'ensemble (1) reste en "synchro". (à partir, bien évidemment du fait où cette synchro est installée).

    Maintenant il est souhaitable :) que le thérapeute "mène" son patient vers la guérison plutôt que ce soit le patient qui prenne le leading !!

    Mais dans un cas comme dans l'autre, cela reste de la synchronisation.

    ex de synchronisation parfaite pour l'antiguérison :
    le schisophrène qui entraine par leading son thérapeute...ce dernier n'arrivant pas à prendre lui-même le leading : le thérapeute ressort lui même schisophrène de la séance... pourtant, la "synchro" a été présente pendant toute la séance...qui s'est déroulée comme suit :

    le thérapeute s'est mis en "mirroring", il a tenté un "pacing", mais c'est le patient qui l'a pris (le pacing) par une manipulation de langage - les schisophrènes sont brillants pour cela , c'est pour cette raison que peu d'hypnothérapeutes osent se lancer dans la guérison de cette maladie- , le thérapeute a donc inconsciemment cédé au "pacing" de son patient et s'est laissé mener en "leading" tout aussi inconsciemment !

    Pour résumer, dans le cadre de la thérapie, la synchronisation est un ensemble constitué de 3 parties indissociables qui est une étape préliminaire et indispensable (pour le thérapeute qui a l'intention de soigner) à une autre technique de guérison que l'on peut placer en superposition (en restant en synchronisation et tout en étant certain dans ce cas de figure que c'est bien le thérapeute qui "mène").

    La synchronisation peut également être utilisée à d'autre choses que la guérison (répandue dans le domaine politique, médiatique, publicitaire ou des affaires).

    le fait de "mal" ou "pas" maitriser le "leading" au sein de la synchronisation peut être considéré comme une faute et risque de déboucher sur une "synchronisation inconsciente" pouvant être "utilisée" par l'un ou l'autre des participants de l'interaction de manière inconsciente (sauf si le partenaire en question connait le processus et s'en sert consciemment à l'insu du premier). mais cela reste de la synchronisation si les 2 premiers éléments du groupe (mirroring et pacing) sont présents.

    Au plaisir de te lire...

    Patricia
     
  3. Dov Aim

    Dov Aim Administrateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    3 Juillet 2005
    Messages:
    380
    J'aime reçus:
    38
    Points:
    4430
    Localité:
    Biarritz, France
    Je pense, qu'il faudrait, à mon sens dissocier le « leading » du terme « synchronisation ».

    C'est juste une question de définition, mais qui a certainement son importance .

    De plus, cela permettrait certainement des recherches, des observations et un apprentissage plus complet du leading (dans la « littérature hypnose » la part consacrée au leading est plutôt restreinte).

    Aussi dans cette perspective, il nous faudrait imaginer un nouveau terme, plus adéquat, qui correspondrait au processus « Synchronisation + leading » .

    :D

    Le thérapeute ne doit pas non plus se contenter uniquement de la synchronisation* (*dans sa nouvelle définition) cela pourrait avoir l'effet d'agir comme une suggestion non verbale.
     
  4. Anonymous

    Anonymous Invité

    synchronisation dans ta nouvelle définition (c'est à dire sans le leading) donc uniquement mirroring + pacing si j'ai bien compris , ne servent effectivement pas à grand chose si on ajoute rien derrière... plus comme de l'hypnose sèche que comme une suggestion non verbale qui elle peut entrainer bien des conséquences... :D

    parenthèse : quoi que l'hypnose sèche ne serve pas vraiment "à rien" puisqu'elle laisse au patient la liberté de mettre ce qu'il souhaite derrière et comme bien souvent il détient la solution, il se soigne par lui même (c'est royal pour le thérapeute).

    ... Mais peut on vraiment parler de synchronisation dans ce cas ?

    Pour certains, la synchro est plus un état d'être que le fait de suivre un processus... ou le processus est tellement bien "dans" la personne qu'elle "est" naturellement en synchro .

    Il n'y a personne de moins en synchro qu'un apprenti thérapeute suivant consciemment un processus. (il l'est même moins qu'avant de connaitre le processus) :shock:
    Et quand cet outils est assimilé, alors, le thérapeute , la plupart du temps est incapable de se souvenir ou d'être conscient du processus. il "est" naturellement en synchro, et oublie de l'avoir un jour appris. Il "sent" juste que tout "coule" de lui "comme "il faut" pour le patient... (et s'entend dire des choses parfois étranges comme si "elles" ne venaient pas de lui mais du patient)

    C'est comme si son intention de "guérir" son patient prenait naturellement la place de ce fameux leading... un leading en interraction constante avec le patient, après la "prise de contact" (qui correspondrait alors au mirroring et pacing)

    alors, leading ou intention... that is the question ... :?
     
  5. Dov Aim

    Dov Aim Administrateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    3 Juillet 2005
    Messages:
    380
    J'aime reçus:
    38
    Points:
    4430
    Localité:
    Biarritz, France
    Patricia,

    Je suis pleinement d'accord avec vous, notre point de vue ne diverge uniquement que sur le terme « synchronisation », mais nous parlons bel et bien de la même chose.

    Si le leading faisait partie intégrante de la synchronisation (terme), pourrait-on faire du leading (consciemment ou inconsciemment, avec ou sans intention) sans synchronisation ?

    Comment retranscrire cette phrase si le leading était inclus dans le terme synchronisation ?
    Pour « leader » un homme en colère vers un état de détente plus approprié, il n'est pas toujours utile* de se synchroniser sur sa colère.(*même si cela peut fonctionner)

    Et oui, l'hypnose n'est pas qu'une somme de techniques et de théories. Je viens de visualiser une vidéo dans laquelle des étudiants répétaient une expérience qu'on venez de leur montrer.

    Ils avaient pour consigne :
    « répétez ces suggestions et cela va fonctionner »
    c'est ce qu'ils ont fait, ils ont répété les suggestions à la lettre (rien de moins, mais rien de plus) résultat :

    Une incongruence 5*, une des plus belles « casseroles » de l'hypnose.
     
  6. Anonymous

    Anonymous Invité

    Certes, pour arriver à faire passer une personne d'un état émotionnel à un autre , la synchronisation n'est pas toujours nécessaire.
    Dans le cadre des inductions en hypnose traditionnelle ou classique, le leading seul est bien souvent utlisé (avant le mirrorring, qui arrive par la suite, on peut alors remarquer que les 2 (ou plus) protagonistes sont sur la même "onde"... ou en "synchro").

    Nous connaissons également des inductions d'Erickson (vidéos) où le leading passe également avant le mirroring.

    Dans les inductions de nouvelle hypnose, la synchronisation (classique) en 3 étapes reste de rigueur.
    Pourquoi d'abord le mirroring ?
    Peut être parce que la nouvelle vague de thérapeutes n'aime pas brusquer, ou craint la confrontation en imposant un état émotionnel différent de celui qu'exprime son patient.
    Partir du même "monde" que le patient et l'en sortir est extrèmement plus concevable, convenable, et ménage toutes les succeptibilités.
    Dans ce cas, le leading est nécessaire à la suite de mirroring et du pacing
    Et c'est formidable puisque ... ça fonctionne !

    Il y a une autre raison, c'est que en commençant par le mirroring les patients ont bien du mal à utiliser cette fameuse "résistance".
    C'est pour cette raison que Erickson (quand il ne fait pas d'induction "classique") ou les thérapeutes de la nouvelles hypnose, ont tellement de résultats là où échoue parfois l'hypnose classique ou traditionnelle.

    Pour conclure, je pourrais dire que le leading peut se dissocier complètement de la synchro... mais que la synchro aboutit nécessairement au leading (du thérapeute) et c'est pour cela que le leading me semble indissociable dans ce cas.

    La force de "désynchronisation" ... oui, dans certains cas ...
    La force de la "synchronisation" ... oui dans tous les cas ... pour permettre au leader (le thérapeute) de "leader" sans risque.

    Ne touche t'on pas là, à cette fameuse différence de l'Ancienne et Nouvelle hypnose ?
    :D
     
  7. Dov Aim

    Dov Aim Administrateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    3 Juillet 2005
    Messages:
    380
    J'aime reçus:
    38
    Points:
    4430
    Localité:
    Biarritz, France
    Ma réflexion n'était pas : Quand utilisé le leading (sur ce point de vue nous sommes pleinement d'accord) mais, pouvons-nous considérer le leading comme faisant partie intégrante de la « synchronisation »(terme).

    En disant « la synchro aboutit nécessairement au leading » n'êtes-vous pas déjà un peu d'accord ?

     
  8. =]

    =] Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2008
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Maisons-Alfort
    bjr,
    vous parlez de thérapie()
    juste une phrase:
    je comprend le "synchro-leading" en 'simple' 'insight'...

    'simple' résumé

    ce, meme si l'insight qu'il faut l'augurer! on reconnait un tres bon professionnel à mon avis que par ce qu'il sait incorporer (établir) ce contact
    et en ce cas c psy

    ayez un bon insight avec qq et l'hypnose se fait tte seule s'en pratiquer.
    Un genre d'emdr naturel!

    wiki-déb
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  9. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    ok avec toi =]


    mais synchro, leading, insight,

    sont des mots bien compliques

    and pour dire la meme chose

    c'est bien complique pour moi


    si on enleve dans complique

    le pl de pnl

    là techniquement çà rime

    çà en devient meme comique !





    Un peu d'humour pour ceusse qui ne comprennent pas toute la technicité des outils techniques de l'hypnose, çà peut aider à démarrer... la transe


    PS :shock: faut déjà le trouver le ] sur le clavier, à ne pas confondre avec le @ d'ailleurs !


    Merci =]


    :)
     
  10. =]

    =] Membre

    Inscrit:
    2 Septembre 2008
    Messages:
    53
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Maisons-Alfort
    :D

    vive les anars!
    je les aime bien aussi

    l'"insight" est un subtantif comme utilité qui fait bien suave!
    certes.. MAIS ALORS synchro-leading c pire :)) alors dans le comique
    tu me fais dire des choses qui peuvent offusquer! mais ici c genial car on rencontre meme des affinites!
    RARE! je promet!

    de rien 'surd' ah ah ,- surderien fallait le trouver

    pourquoi pas mettre en avatar une planete,o (comment ils appellent la leur les autres-là de la sciento?):

    tu es chouette, ca fait du bien
    (si ca s'trouve il se moque de moa! tant pis, je tente) je ressens la une ambiance 'verte' :p

    pas de politique svp

    j'ai des dispositions au delire alors en plus tu le provoque c sans pb on pourrait faire un club (à mettre event en theme suggestion du forum)
     
Chargement...