Formation Hypnose

Relation hypnotisé hypnoteur et érotisation de celle-ci

Marc1963

Membre
Bonjour à tous,




Cette semaine, j'ai eu le plaisir de rencontrer un membre du forum, nous avons échangé nos points de vue sur l'hypnose et nos expériences respectives. Cette discussion a été très intéressante.

Nous avons parlé entre autres de la relation hypnotisé hypnotiseur et de l'érotisation de celle-ci. Du coup, je souhaitais savoir si ce sujet crucial avait été abordé sur le forum. Malheureusement, celui-ci n'avait pas été traité, alors que la relation hypnotisé hypnotiseur est très importante dans l'hypnose. Nombre d’hypnotiseurs pensent même que celle-ci est le moteur de l’hypnose. Il est vrai qu'avec l'hypnose ericksonienne et autres néologismes, on a fait l'impasse sur le sujet. C'est vrai aussi, que les américains sont très pudiques en ce concerne ce qui touche au sexuel, mais ne le sont pas du tout en ce qui concerne l'argent.

Dès Franz Anton Mesmer, ce sujet avait posé problème aux commissions scientifiques qui avaientt été chargées par le Roi d'étudier le magnétisme.

Nous sommes là très loin des "scripts" qui donneraient l'efficacité à l'hypnose. Il est vrai qu'il est plus facile de faire des livres et des stages avec des exemples de scripts (qui peuvent aller jusqu'à l'infini) et en les décortiquant, que d'étudier la relation hypnotisé hypnotiseur, qui est plus difficile à étudier et peut mettre mal à l'aise certains.


Qu’en pensez-vous ?
 

hypnojc

Membre
Bonjour Marc,

Est-ce que vous voulez dire par érotisation, l'influence de l'attraction sexuelle entre hypnotisé et hypnotiseur dans le processus d'hypnose? Je ne suis pas certain de comprendre exactement. Merci!

JC :)
 
Faites-vous référence à la libido Freudienne ? Pouvez-vous nous donner des exemples permettant d'entrevoir l'intérêt d'envisager une érotisation de la relation hypnotiseur - hypnotisé ?

Freud, envisageait, peut-être, effectivement, les choses en ces termes. Personnellement, j'ai toujours eu du mal à appréhender l'équivalence energie = libido = sexualité. Je me rangerais plutôt du coté de Jung, qui ne voyait pas dans la sexualité la source unique de l'énergie. D'ailleurs, à s'en référer à la biologie et aux sciences physiques, on sait bien que l'énergie n'est pas uniquement de nature sexuelle.

Maintenant, y a-t-il un rapport entre sexualité et hypnose ? C'est bien possible... Il serait à mon avis intéressant d'en décrire les contours : ou commence l'érotisme... ou s'arrête-t-il ?
 
I

Intemporelle

Invité
C'est vrai que le message de Marc n'est pas clair...

Toutefois, il est certain qu'une attirance physique peut se faire ressentir maintenant si l'attirance est trop forte de la part du thérapeute, il faut qu'il soit clair avec son ressenti et arrêter la thérapie avec son/sa cliente... L'inverse peut être également possible de la part du client envers son thérapeute, la aussi le thérapeute doit être clair, pour ne pas dire mettre court à cette thérapie séductrice...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pour moi, lorsque les cadres sont bien positionnés, cette question ne se pose pas en thérapie.

En sexothérapie, c'est là que précisément la stratégie métaphorique permet de travailler sur un autre plan, indépendant.

8)
 

hallboy

Membre
je ne vois nullepart le mot therapie dasn l'ennoncé de marc. Je suppose donc qu'il parle du rapport hypnotiseur :hypnotisé au sens le plus strict ( ou le plus large ;)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
hallboy à dit:
je ne vois nullepart le mot therapie dasn l'ennoncé de marc. Je suppose donc qu'il parle du rapport hypnotiseur :hypnotisé au sens le plus strict ( ou le plus large ;)
en hypnose de spectacle ou de rue, tous les modes de séduction et d'exhibitionnisme interviennent plus ou moins directement

certains spectacles spécialisés utilisent précisément le phénomène de transe érotique, dans un but pas franchement thérapeutique, bien que sous certains aspects...trés vivifiant...

:shock:
 
I

Intemporelle

Invité
hallboy à dit:
je ne vois nullepart le mot therapie dasn l'ennoncé de marc. Je suppose donc qu'il parle du rapport hypnotiseur :hypnotisé au sens le plus strict ( ou le plus large ;)
Vous avez raison, néanmoins ne pratiquant que l'hypnothérapie, je n'avais pas pensé qu'il pouvait parler de l'hypnose de spectacle ou de rue... :roll:
 

Marc1963

Membre
Bonjour,



Comme le disait Hallboy, c'est au sens le plus large.




Toutefois, en me replongeant dans les livres de Léon CHERTOK qui à fait un travail de recherche remarquable et remarqué et ceci par les médecins qui utilisent l'hypnose, je souhaiterais vous faire partager un passage d'un de ses livres.

Comme je ne compte pas mon temps, je vais retranscrire une partie d’un chapitre du livre :
« Le non-savoir des psy. L’hypnose entre la psychanalyse et la biologie » de Léon Chertok .
A qui dit-on merci !
Je me permets de conseiller ce livre dont voici les références de la dernière édition :

L'hypnose entre la psychanalyse et la biologie : le non-savoir des psy
Léon Chertok
préface Isabelle Stengers, Didier Gille
Paru le 5 janvier 2006

Disponible, Broché 24,50 EUR
1 vol. (293 p.) ; 22 x 15 cm



Relation primaire et psychothérapie

La psychothérapie agit à différents niveaux. On peut dire que toute psychothérapie opère une mobilisation, une transformation des affects, même lorsqu’il s’agit de thérapies utilisant des techniques de conditionnement. Comment s’effectue cette mobilisation? La connaissance des mécanismes transférentiels permet de le comprendre dans une certaine mesure. Mais quelle que soit la technique utilisée, dans toute rencontre thérapeutique il y a cette part d’inconnu ce « lien libidinal » primaire dont Freud disait déjà qu’il échappe à notre entendement. Et on peut se demander si la réactivation de ce lien n’est pas l’un des facteurs essentiels de l’efficacité thérapeutique, en tant qu’elle constitue une sorte d’ « apport énergétique » qui exerce en lui-même une action thérapeutique.

L’hypnose dans la mesure où elle favorise une régression à ce stade primaire de la relation, permet de cerner d’un peu plus près cet aspect du processus thérapeutique. Nous donnerons ici quelques exemples…….
 

Leo Lavoie

Membre
Marc1963 à dit:
Bonjour,



Comme le disait Hallboy, c'est au sens le plus large.




Toutefois, en me replongeant dans les livres de Léon CHERTOK qui à fait un travail de recherche remarquable et remarqué et ceci par les médecins qui utilisent l'hypnose, je souhaiterais vous faire partager un passage d'un de ses livres.

Comme je ne compte pas mon temps, je vais retranscrire une partie d’un chapitre du livre :
« Le non-savoir des psy. L’hypnose entre la psychanalyse et la biologie » de Léon Chertok .
A qui dit-on merci !
Je me permets de conseiller ce livre dont voici les références de la dernière édition :

L'hypnose entre la psychanalyse et la biologie : le non-savoir des psy
Léon Chertok
préface Isabelle Stengers, Didier Gille
Paru le 5 janvier 2006

Disponible, Broché 24,50 EUR
1 vol. (293 p.) ; 22 x 15 cm



Relation primaire et psychothérapie

La psychothérapie agit à différents niveaux. On peut dire que toute psychothérapie opère une mobilisation, une transformation des affects, même lorsqu’il s’agit de thérapies utilisant des techniques de conditionnement. Comment s’effectue cette mobilisation? La connaissance des mécanismes transférentiels permet de le comprendre dans une certaine mesure. Mais quelle que soit la technique utilisée, dans toute rencontre thérapeutique il y a cette part d’inconnu ce « lien libidinal » primaire dont Freud disait déjà qu’il échappe à notre entendement. Et on peut se demander si la réactivation de ce lien n’est pas l’un des facteurs essentiels de l’efficacité thérapeutique, en tant qu’elle constitue une sorte d’ « apport énergétique » qui exerce en lui-même une action thérapeutique.

L’hypnose dans la mesure où elle favorise une régression à ce stade primaire de la relation, permet de cerner d’un peu plus près cet aspect du processus thérapeutique. Nous donnerons ici quelques exemples…….
S'il y a un "lien libidinal qui échappe à notre entendement" c'est bien parce que ça ne tient pas debout. Il peut y avoir un lien libidinal ou il peut y avoir très souvent, un transfert parental, parfois les deux, parfois l'un empêche l'autre.

Mais il serait erroné de parler d'un lien libidinal le moindrement répandu et encore moins unilatéral. Alors que la patiente regarde son psy avec l'attachement qu'elle aurait pour son grand-père qui, lui, n'aura été qu'un transfert maternel parce qu'il est à la fois doux et plus solide que maman, le psy, homme, avec sa testostérone, croira qu'elle est libidineuse pour lui. C'est une chimère d'homme avec trop de pression dans les boyaux si vous voulez mon avis.

Quand l'on base quoi que ce soit sur la pansexualité freudienne, on se gourre et c'est dangereux de se gourrer à ce point.

Maintenant, bien sur qu'il arrivera parfois une tension libidineuse entre le psy, fusse-t'il hypno ou pas, et le patient mais ce n'est pas une généralité; bien que pour certains psys, ça arrivera plus souvent que d'autres.
 
Léon CHERTOK était également psychanalyste. Ceci expliquant cela. Pour se convaincre d'une visée libidinale, il faut d'abord se convaincre de la psychanalyse.
Dans la visée Freudienne, l'hypnose est un transfert, donc nécessairement libidinal. Mais c'est pas l'hypnose en tant que telle : c'est le pilier de la psychanalyse qui est libidinal...
 

jeangeneve

Membre
bon, on pourrais discuter de la sexualité pas très aboutie de ce Freud.
il faut bien reconnaître que a force d'abuser de certaines substances on a des conclusions erratiques.
ce que j'ai pas encore compris c'est comment ses croyances sont devenue une religion.
comment a t'il fait pour influencer autant de monde...
 

Leo Lavoie

Membre
jeangeneve à dit:
bon, on pourrais discuter de la sexualité pas très aboutie de ce Freud.
il faut bien reconnaître que a force d'abuser de certaines substances on a des conclusions erratiques.
ce que j'ai pas encore compris c'est comment ses croyances sont devenue une religion.
comment a t'il fait pour influencer autant de monde...
C'est que si on adhère pas, on est en déni et c'est un mécanisme de défense. De plus Freud, n'est pas quelqu'un qui se comprend autant qu'il s'interprète.
 

Leo Lavoie

Membre
Ivan.67 à dit:
Léon CHERTOK était également psychanalyste. Ceci expliquant cela. Pour se convaincre d'une visée libidinale, il faut d'abord se convaincre de la psychanalyse.
Dans la visée Freudienne, l'hypnose est un transfert, donc nécessairement libidinal. Mais c'est pas l'hypnose en tant que telle : c'est le pilier de la psychanalyse qui est libidinal...
Ok si l'on confine la psychanalyse à la psychanalyse freudienne. Oui le pilier de la psychanalyse est libidinal dans ce cas.

Un transfert, c'est surtout parental bien que ça puisse être autre chose. Et, contrairement à ce que dit Freud, c'est justement pour cela que ce n'est pas si souvent libidineux dans les faits (même les faits fantasmatiques). Il faut ajouter que la majorité des transferts, à mon avis, sont maternels, même pour les femmes avec des psys hommes. Pour la libido, on repassera.

Mais voilà ce fossé encore entre les hommes et les femmes. La femme qui fait un transfert maternel envers son psy mâle, voudra tellement qu'il s'ocuppe d'elle, qu'elle essaiera de l'attirer et se convaincra elle même qu'elle est attirée par lui. Un pastiche de libido pour combler des carences affectives. Et le psy prend cela pour un vrai désir sexuel envers lui, pour de la libido dont il est la cible.

Il peut y avoir plusieurs recettes mais bon...Bref, ca prend un homme libidineux pour voir de la libido partout :wink: Mais le libidineux ne devrait pas faire de la psychanalyse, même freudienne.
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
Mais voilà ce fossé encore entre les hommes et les femmes. La femme qui fait un transfert maternel envers son psy mâle, voudra tellement qu'il s'ocuppe d'elle, qu'elle essaiera de l'attirer et se convaincra elle même qu'elle est attirée par lui. Un pastiche de libido pour combler des carences affectives. Et le psy prend cela pour un vrai désir sexuel envers lui, pour de la libido dont il est la cible.

Je partage cet avis également, néanmoins un bon thérapeute doit être à même d'identifier tout cela sans aucune difficulté, sinon attention à ce type de thérapeute qui n'a sûrement pas fait sa thérapie et est séduit par le jeu de sa cliente.

Il peut y avoir plusieurs recettes mais bon...Bref, ca prend un homme libidineux pour voir de la libido partout :wink: Mais le libidineux ne devrait pas faire de la psychanalyse, même freudienne.
Ca c'est sûr... :?
 

Marc1963

Membre
Bonjour,


S'il est vrai que Léon CHERTOK a suivi dans son cursus de psychiatre, une formation et une cure didactique de psychanalyse, ce qui était à l'époque normal. Il effectua cette cure avec LACAN, mais connaissait parfaitement les autres courants. Il n'a pas trouvé dans la psychanalyse, l'efficacité dont elle s'était auréolée. Il s'intéressa, donc à l'hypnose, ce qui lui a valu une "excommunication" de la psychanalyse, et d'énormes bâtons dans les roues (et c'est un doux euphémisme) pour ses recherches en hypnose. Chertok est un homme très intelligent et malgré cela, il a su ne pas jeter le bébé et l'eau du bain.
De plus, il était polyglotte, ce qui lui à permis de lire et de rencontrer les plus grands chercheurs du monde de l'hypnose. Il suffit de lire ses livres qui ne sont pas très nombreux et peu cher, pour ce faire une idée du personnage et de ses connaissances. Je suis persuadé que la lecture des livres de Léon CHERTOK permettrait à la plupart de se faire une meilleure idée de ce qu'est l'hypnose, de ses possibilités, des mécanismes utilisés par celle-ci.


Personnellement, il me semble incroyable que des personnes s'intéressant à l'hypnose, n'ont pas lu les livres de CHERTOK. Il est vrai que depuis de nombreuse année, nous sommes inondés des livres sur l'hypnose des marchands du temple qui noient les quelques bons livres.


Si vous avez déjà lu entièrement un livre de Léon CHERTOK, merci d’avoir la gentillesse de le signaler et de donner le titre de celui-ci. De mettre un commentaire, bien évidement en l’étayant, et en mettant la page et la ligne à laquelle vous vous référez.
 
I

Intemporelle

Invité
Marc, ce qui est peut être dommage, c'est que vous n'ayez lu que du CHERTOK ?...
 

Leo Lavoie

Membre
Marc1963 à dit:
Bonjour,


S'il est vrai que Léon CHERTOK a suivi dans son cursus de psychiatre, une formation et une cure didactique de psychanalyse, ce qui était à l'époque normal. Il effectua cette cure avec LACAN, mais connaissait parfaitement les autres courants. Il n'a pas trouvé dans la psychanalyse, l'efficacité dont elle s'était auréolée. Il s'intéressa, donc à l'hypnose, ce qui lui a valu une "excommunication" de la psychanalyse, et d'énormes bâtons dans les roues (et c'est un doux euphémisme) pour ses recherches en hypnose. Chertok est un homme très intelligent et malgré cela, il a su ne pas jeter le bébé et l'eau du bain.
De plus, il était polyglotte, ce qui lui à permis de lire et de rencontrer les plus grands chercheurs du monde de l'hypnose. Il suffit de lire ses livres qui ne sont pas très nombreux et peu cher, pour ce faire une idée du personnage et de ses connaissances. Je suis persuadé que la lecture des livres de Léon CHERTOK permettrait à la plupart de se faire une meilleure idée de ce qu'est l'hypnose, de ses possibilités, des mécanismes utilisés par celle-ci.


Personnellement, il me semble incroyable que des personnes s'intéressant à l'hypnose, n'ont pas lu les livres de CHERTOK. Il est vrai que depuis de nombreuse année, nous sommes inondés des livres sur l'hypnose des marchands du temple qui noient les quelques bons livres.


Si vous avez déjà lu entièrement un livre de Léon CHERTOK, merci d’avoir la gentillesse de le signaler et de donner le titre de celui-ci. De mettre un commentaire, bien évidement en l’étayant, et en mettant la page et la ligne à laquelle vous vous référez.
Je vous crois et je me promet toujours de lire Chertok. Le temps me manque cruellement.
 

Oratorioo

Membre
Intemporelle à dit:
Marc, ce qui est peut être dommage, c'est que vous n'ayez lu que du CHERTOK ?...
Bonne réflexion intemporelle!
Bien que Marc s'intéresse probablement à beaucoup d'autres auteurs.

Cela dit, j'ai beaucoup d'estime pour Chertok, car quiconque s'oppose à la psychanalyse freudienne ne peut être complètement mauvais :)
 

Leo Lavoie

Membre
oratorioo à dit:
Intemporelle à dit:
Marc, ce qui est peut être dommage, c'est que vous n'ayez lu que du CHERTOK ?...
Bonne réflexion intemporelle!
Bien que Marc s'intéresse probablement à beaucoup d'autres auteurs.

Cela dit, j'ai beaucoup d'estime pour Chertok, car quiconque s'oppose à la psychanalyse freudienne ne peut être complètement mauvais :)
Un héros en son temps, en quelque sorte on dirait. :wink:
 

Marc1963

Membre
Intemporelle à dit:
Marc, ce qui est peut être dommage, c'est que vous n'ayez lu que du CHERTOK ?...
Bonjour Intemporelle,


Je vois que vous avez eu l'intelligence de mettre un point d'interrogation. :wink:

J'ai dépensé une fortune en livres pour avoir une vue large sur l’hypnose, je possède même des livres anciens de collection hors de prix. Ma bibliothèque est à faire pâlir d'envie la quasi totalité des bibliothèques privés ou publiques, et je les ai lus. Bien évidement, j'ai aussi énormément pratiqué. J'ai passé un quart de siècle, à vivre, à respirer pour l'hypnose ; un passionné de chez passionné (comme l'on dit maintenant). Depuis environ 3 ans, j'ai pris du recul, la seule chose qui m'anime actuellement, c'est que je n'amène pas mon savoir dans ma tombe, surtout vu les bêtises qui sont dites sur l'hypnose par méconnaissance ou par mercantilisme. Mon savoir je le donne, j'ai d'ailleurs fait un post en ce sens pour les personnes habitant Marseille.



Je vous propose de me donner 10 titres de livres en français parlant d'hypnose pure ou de magnétisme, qui ont été édités avant 2002, que vous possédés, et qui vous semblent indispensable à lire.

Cette proposition est faite à tous les membres.
 
I

Intemporelle

Invité
Marc, vous avez bien évalué mon degré d'intelligence dans mon point d'interrogation... :D

Ce qui me gêne un peu dans votre discours, c'est l'accent que vous mettez sur "l'hypnose", car l'hypnose est seulement un outil (mais pas la thérapie elle même) facilitant l'action thérapeutique, c'est donc à travers
cet outil que l'hypnothérapie se différencie des autres approches thérapeutiques.

Moi je pense d'abord qu'il faut une meilleure approche psychopathologique, comprendre l'installions des schémas erronés, les états du Moi, etc... car c'est à partir de là que l'état hypnotique a sa place, pour permettre une meilleure communication avec l'inconscient.

Voilà mon point de vue sur l'hypnothérapie, maintenant je ne n'ai pas 10 ans de pratique, mais suffisamment d'ouverture d'esprit avec un certain discernement...
 

Oratorioo

Membre
Marc1963 à dit:
Je vous propose de me donner 10 titres de livres en français parlant d'hypnose pure ou de magnétisme, qui ont été édités avant 2002, que vous possédés, et qui vous semblent indispensable à lire.

Cette proposition est faite à tous les membres.
Je remonte à près de 25 ans en arrière, et voici les livres qui m'ont permis de faire mes premières expériences deux ans plus tard:

Méthode pratique de magnétisme, hypnotisme, suggestion de Paul-Clément Jagot, aux éditions Dangles. Un classique.
Et "Techniques secrètes de l'hypnose" en quatre volumes de Kurt Tepperwein.
J'avais acheté cette méthode près de 200€ à l'époque! (enfin c'était encore en francs) je me souviens avoir économisé longtemps pour l'acquérir.
Et grâce à ces deux auteurs j'ai fait mes premières expériences d'hypnose, uniquement à partir de ces méthodes!
 

Marc1963

Membre
Bonjour Oratorioo,



Je possède celui de Jagot qui est excellent.


"Techniques secrètes de l'hypnose" en quatre volumes de Kurt Tepperwein. Je ne le possède pas mais je l'ai eu en main. Et cela ne m'a vraiment pas donné envie de l'acheter.
L'éditeur est Christian Godefroy. C'était un livre vendu par correspondance. A cette époque je recevais énormément de publicité de livres vendus par correspondance, quand on voit leur publicité, cela pue l'escroquerie.

Peut-être que pas tous les membres connaissent ce livre
Je vous mets un lien qui donne une idée du livre en question.

http://academiehypnose.com/dld/hypnose- ... me-1-4.pdf

J'ai gardé certains courriers des éditions Christian Godefroy entre autres, c'en était comique, cela ressemblait aux courriers des pseudo-voyantes qui vous démarchaient par courriers



A ma connaissance 3 livres vendus par correspondance sont intéressants 2 sont des rééditions ceci expliquant cela.

Réédition de L'art de magnétiser de Lafontaine

Réédition de "L'enseignement de l'hypnose de Jean Filiatre"
Ceci dit, jean Filiatre en avait fait un autre plus complet "Cours complet d'hypnotisme pratique".

Le secret des hypnotiseurs de Vincent Derkaoui.
 

Oratorioo

Membre
Marc1963 à dit:
"Techniques secrètes de l'hypnose" en quatre volumes de Kurt Tepperwein. Je ne le possède pas mais je l'ai eu en main. Et cela ne m'a vraiment pas donné envie de l'acheter.
L'éditeur est Christian Godefroy. C'était un livre vendu par correspondance. A cette époque je recevais énormément de publicité de livres vendus par correspondance, quand on voit leur publicité, cela pue l'escroquerie.
C'est vrai que Christian Godefroy avait une manière bien à lui de présenter les choses : la fameuse lettre qui vend.
Cela dit, il ne fallait pas s'arrêter à ça, il y avait de très bons livres chez lui, et on pouvait se faire rembourser si on en était pas satisfait, ce que j'ai fait une fois, on ne m'a pas posé de question.
Maintenant, il est certain que la méthode Tepperwein était bien chère pour ce qu'elle était, mais j'y ai retenu deux ou trois techniques qui m'ont permis de passer à l'action.
Ensuite, il y a les rencontres, les formations etc...

Pour ma part, l'un des meilleurs livres sur l'hypnose est celui d'Olivier Lockert "Hypnose".
On y parle bien sûr de l'hypnose classique, mais aussi de bien d'autres approches, car les techniques hypnotiques ont fortement évolué depuis Jagot, Tepperwein et compagnie...
 

xorguina

Membre
oratorioo à dit:
Marc1963 à dit:
"Techniques secrètes de l'hypnose" en quatre volumes de Kurt Tepperwein. Je ne le possède pas mais je l'ai eu en main. Et cela ne m'a vraiment pas donné envie de l'acheter.
L'éditeur est Christian Godefroy. C'était un livre vendu par correspondance. A cette époque je recevais énormément de publicité de livres vendus par correspondance, quand on voit leur publicité, cela pue l'escroquerie.
Pour ma part, l'un des meilleurs livres sur l'hypnose est celui d'Olivier Lockert "Hypnose".
On y parle bien sûr de l'hypnose classique, mais aussi de bien d'autres approches, car les techniques hypnotiques ont fortement évolué depuis Jagot, Tepperwein et compagnie...
J'ai ! :D
 

Marc1963

Membre
Bonsoir,



Bien sûr que je possède le livre Hypnose d'Olivier Lockert. J'ai sa première édition. Je peux dire que son jugement sur l'hypnose classique, voire certaines techniques de l'hypnose de spectacle a bien changé (dans le bon sens du terme) dans sa troisième édition. Il faut dire qu’il fallait qu’il crée de nouveaux stages. C'est probablement le Christian Godefroy du début du vingt et unième siècle en beaucoup plus malin et maîtrisant beaucoup mieux les techniques de communication et le maîtrise de son image. Le seul intérêt de ce livre c'est de récapituler les théories et techniques des marchands du temple.

Si vous aimez tant que cela son livre, je vous suggère de faire un de ses stages. :)


Vous comprendrez alors que je ne sois pas d'accords avec vous, Oratorioo.

Je possède la quasi totalité des livres de la collection Legerme, édités par Satas en Belgique.
Si vous vous intéressez à la vraie hypnose éricksoniennne, je peux vous conseiller

- L'intégrale des articles de Milton Erickson (les 4 tomes)
- Un séminaire avec Milton H Erickson de Jeffrey K Zieg.



Je serais curieux de savoir qui possède ces livres, puisque sur le forum, sont nombreux les membres qui s'intéressent à l'hypnose éricksonienne :?:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Faut-il avoir une grande bibliothèque complète d'hypnose ou une petite bibliothèque sympa qui vous donne l'hypnose ?


Et ma voix t'accompagnera Sidney Rosen

Un thérapeute hors du commun Jay Haley

Il suffit de parler simplement et de glisser subtilement de l'hypnose bien placée dans un entretien classique

ou de baratiner à fond hypnotiquement le consultant

au choix


mais ce qui reste le plus sympa, c'est la spontanéité hypnotique : elle ne se trouve pas dans les livres mais au "lit" du malade...

:)
 

Oratorioo

Membre
(Bonne intervention Surderien :))


Marc1963 à dit:
Si vous aimez tant que cela son livre, je vous suggère de faire un de ses stages. :)


Je ne sais pas ce que valent les cours de Lockert, mais pour moi il y a eu d'autres façons d'apprendre l'hypnose et l'hypnothérapie qu'en participant à des séminaires très coûteux!

Cela dit, son livre est très intéressant pour le néophyte, car il aborde l'hypnose classique comme les approches plus modernes (et pas seulement éricksonienne)
Maintenant, je ne suis pas spécialement "éricksonien", car j'ai déjà dit toute l'estime que j'ai pour les inductions rapides :)

J'ai parfois du mal à vous suivre, Marc.
Reconnaissez tout de même qu'on ne pratique plus l'hypnose comme il y a 50 ans, ou même 30 ans.
On ne dit plus aujourd'hui comme disait Jagot : Maintenant il vous faut obéir...tout ce que je dirai vous plaira...etc.
Même en hypnose de spectacle on ne dit plus ça!
Il ne faut pas oublier les précurseurs, bien sûr, mais l'hypnose (thérapeutique en particulier) avait quand même besoin d'évoluer...
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut