somnanbulisme et sensibilité

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Anthony17, 1 Avril 2013.

  1. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Bonsoir, j'aimerai savoir si il y une différence entre un sujet très très suggestible et un sujet somnambulique ? car on ma déjà dit que ça n'avais rien avoir

    Si oui, peut on avoir des sujets peu suggestibles qui sont somnambulique en état hypnotique ?

    (ne pas confondre avec un sujet somnambule ou avec l'état de profondeur somnambulique de charcot)

    pour éviter les confusions -> sujet somnambulique : sujet qui ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire lors de la transe lorsque l'on lui fait vivre des phénomènes hypnotiques, comme une hallucination visuel.
     
  2. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Dans la mesure ou suggestibilité et "hypnotisabilité" sont deux choses différentes,
    être une personne très suggestible et vivre un épisode somnambulique hypnotique n'ont effectivement rien à voir...

    Des personnes peu suggestibles peuvent donc expérimenter un état somnambulique, en notant toutefois que l'état hypnotique augmente la suggestibilité...
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    justement je crois qu'il y a confusion....
    pour moi il n'y as pas de "sujet" somnambulique....
    mais bien un niveau somnambulique qui est un niveau sur l’échelle hypnotique qui permet , et c’est une de ces caractéristique d'obtenir des hallucinations positives ou négatives ( pas dans le sens du bien ou du mal!) mais dans le sens ou l'on peut suggérer des objets qui n'existent pas ou "effacer" des objets qui existent...
    un sujet très suggestible ,c’est a dire une personne qui rentrera facilement et rapidement en transe et pourra atteindre plus vite ce niveau.... mais en fait tout le monde peut atteindre ce niveau, plus ou moins rapidement...
     
  4. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    tu confonds la profondeur de transe (état somnambulique/transe profonde) et un sujet somnambulique (qui ne perçoit pas la différence entre le réel de l'imaginaire lors de sa transe)

    @Hubert Chatelée est t'il possible que la personne soit en transe légère et soit en état somnambulique ?
     
  5. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    J'ai bien compris dans quel sens vous utilisiez le concept "somnambulique"
    et dans ce sens je dirais qu'effectivement une personne en transe légère
    peut être dans un état somnambulique.
    Faites l'expérience d'offrir une fleur imaginaire à un "sujet", demandez lui
    de la tenir, de fermer les yeux, et de la rapprocher de son visage pour en respirer le parfum...
    Il est fréquent que dans cette transe très légère la personne sente effectivement le parfum dans une hallucination olfactive positive.
     
  6. Street Hypnose

    Street Hypnose Membre

    Inscrit:
    11 Novembre 2008
    Messages:
    317
    J'aime reçus:
    43
    Points:
    3080
    Je me demande si ce n'est pas toi qui confond. Parce que l'état somnambulique dont parle Paulelie est justement caractérisé par cette impression que la personne hypnotisée "vit pleinement" la suggestion.

    @Paulelie : on peut réussir à faire avoir des hallucinations à une personne sans l'état somnambulique, où la personne reste "connectée" à sa réalité et se surprend à voir des choses apparaître ou disparaître sans que cela n'ait de sens pour elle.
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    oui tout a fait!.... les hallucinations sont une caractéristique de l’état somnambulique pas une exclusivité de cet état! c'est bien ce que j'ai dit..non?
     
  8. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Ces dernières années l'évolution de l'hypnose de rue devrait nous inciter à revoir les vieilles classifications des niveaux de transe.
    En hypnose de rue on obtient des catalepsies dans un simple état hypnoïde,
    des hallucinations, des suggestions post hypnotiques et des amnésies dans des transes qui ressemblent à des transes légères...
    Des termes comme "transe somnambulique" ne sont peut être plus adaptés à la pratique de l'hypnose actuelle...
     
  9. Anonymous

    Anonymous Invité

    Toutes ces formes de transes sont développées dans le livre de Corydon HAMMOND, et je ne pense donc pas que l'hypnose de rue apporte un quelconque intérêt sauf si on souhaite faire du spectacle et non de la thérapie.
    Car quelque soit la transe cela ne fait pas la thérapie...
     
  10. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    le débat est mal placé.... car tout cela en fait n'est qu'une compilation de conventions qui n'ont en fait qu'une seule utilité:
    nous servir de repères....
    maintenant s'accrocher a eux comme vérité est un peu abusé!
    car qui peut dire réellement sans se tromper:
    je sais comment ça marches! je sais comment l'esprit fonctionne!
    la seule chose que l'on sache vraiment est:
    que si on suit certains protocoles on obtient certains résultats....
    c'est preuve d'humilité quand on dit ,je ne sais pas!
    or pouvons nous raisonnablement tenir cette position tout le temps?
    non bien sur nos clients, patients sont dans une autre attente....
    quand a ce que vous dites sur l'hypnose de rue , n'est pas nécessairement vrai, certains pensent que dans certaines situations la profondeur somnambulique peut être atteinte très rapidement...
     
  11. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Autant pour moi je pensais que c'était un état qui était différent de la profondeur de la transe dite "transe somnambulique" c'est un état assez difficile à atteindre en tout cas, sauf si le sujet est entrainé à entrer en transe profonde.

    @Hubert Chatelée je pense que pour provoquer une hallucination olfactive il faut au moins une transe moyenne :)
     
  12. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    "ma" conclusion est qu'il est important de "savoir"
    et qui si en therapie on utilise cette hierarchie de niveau pour evaluer le "moment opportun ou certains ( j'en suis!) crois que la suggestion sera la plus eficace.....
    en spectacle ( donc street hypnose, aussi) on peut joyeusement, passer du niveau eveillé directement a un niveau de transe profonde....
    ce qui ne remet pas en cause.... le "principe" fondamental... mais nous oblige a considerer les techniques du dit spectacle.... comme potentiellement benefiques pour une pratique therapeutique
    notament lorsqu'il sagit de contourner certaine "resistances".... que l'on sait contre productives ,a un niveau ideal ou l'efficacité est...je crois
    voulue?
    il n'y as d'absolu en hypnose mais bien des cas par cas.... mais si vous utilisez des principes simples et reconnus par "l'experience" du spectacle dans la pratique thérapeutique, le client sera plus vite en transe plus profondément....
    aussi non seulement, il ne pourra pas dire au sortir de la transe qu’il n’as pas ete hypnotisé.... donc son niveau de confiance va "monter"
    donc si vous avez identifié la cible du vrai probleme et appliqué la solution (prouvée? comme celle qui ...marches)
    les chances que votre client reussise vers la guerison s'en trouvent tres serieusement augmentées!
     
  13. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    @Paul Elie je pense qu'un bon hypnothérapeute doit s’intéresser à l'hypnose de spectacle et de rue pour être plus flexible et plus riche dans sa pratique de l'hypnose, et il est vrai que de réaliser des phénomènes hypnotiques lors d'une transe à but thérapeutique crédibilise l'entrer en transe et à peut-être un impact favorable sur la thérapie.

    car si c'est sa première séance d'hypnose la personne peut s'attendre à quelque chose de plus spectaculaire qu'une séance hypnothérapie classique grâce à la désinformation de l'hypnose véhiculé par certains hypnotiseurs de spectacle il pourrait dire qu'il n'était pas en transe ou être déçu ...
     
  14. Anonymous

    Anonymous Invité

    Je ne partage pas du tout ce point de vue. La flexibilité du thérapeute dépend surtout de sa formation pluridisciplinaire et de ses qualités intrinsèques...

    Lors du 1er RDV, je suis claire avec mon client sur ce qu'est l'hypnose thérapeutique, et justement je la différencie bien de l'hypnose de spectacle et pour l'instant tout se passe bien !
     
  15. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    On peut justement imaginer qu'avec une formation large on possède un large éventail d'inductions aussi bien rapides que progressives.
     
  16. Anonymous

    Anonymous Invité

    Vous ne faites que confirmer mes propos !
     
  17. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée Membre

    Inscrit:
    16 Août 2012
    Messages:
    213
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1390
    Pas forcément, l'exemple de l'hallucination olfactive du parfum d'une fleur nécessite juste un état hypnoïde.
    Si l'hypnose de rue n'a rien inventé, sa pratique est riche d'enseignements, même par rapport à l'hypnose de spectacle "classique".
    Par exemple là où l'hypnose de spectacle utilise des "tests de suggestibilité" avant l'induction, l'hypnose de rue les utilise comme un début d'induction.
    Le test des doigts collés se poursuit par exemple par une catalepsie du bras,
    qui est assez stable pour se prolonger alors que le "sujet" peut parler normalement des sensations qu'il éprouve, et ceci sans qu'à aucun moment il n'ait eu à fermer les yeux.
    Tout cela remet en question les repères communément admis sur les profondeurs de transe.
     
  18. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    Je ne parle pas de la flexibilité lié à la formation ni de son expérience et ses qualités d'hypnothérapeute, ce que je veux dire c'est que l'hypnose de rue ou de divertissement apporte un plus à la pratique de l'hypnose en thérapie une meilleur polyvalence et donc augmente la créativité et la améliore la technique du thérapeute de mon avis.

    c'est comme un pratiquant de karaté si il apprend le jujitsu brésilien il sera plus polyvalent donc meilleur en technique de combat :)

    @Hubert Chatelée je serai ravis de voir une démo :)
     
  19. Anonymous

    Anonymous Invité

    Ben je maintiens ce que j'ai dit, maintenant vous ne savez peut être pas ce qu'est l'hypnothérapie pluridisciplinaire ?....
     
  20. Anthony17

    Anthony17 Membre

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Messages:
    116
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1560
    non, expliquez moi :)
     
Chargement...