Formation Hypnose

Supprimer ou "réorienter" l'attirance et la libido par rapport à un fantasme URO-SCATO?

  • Initiateur de la discussion thewishmaster
  • Date de début
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour,
Je préfère d'avance préciser que mon message pourrait heurter la sensibilité de ceux/celles que l'on appelle "les bien pensants".

En ce qui me concerne, depuis toujours, j'ai (malheureusement) un fantasme récurrent: celui de vivre avec une femme qui aime souiller ses sous-vêtements (pipi-caca.. attention, je ne suis pas scato à proprement parler, mais plutôt fétichiste), et bien-que je ne pratique pas, je fantasme plutôt à l'idée d'être le témoin visuel et tactile....

Mais Mon histoire par rapport à ce fantasme est plutôt melodramatique: J'ai 47 ans, je suis séparé depuis janvier 2013 après une vie de couple ayant duré 12 ans.

Depuis l'enfance, l'idée qu'une femme puisse faire la petite et grosse commission dans ses culottes provoque en moi des "choses", qu'elles soient émotionnelles ou sexuelles...Je n'en suis pas fier... non pas que je n'assume pas ce fantasme, mais plutôt parce que c'est un fantasme quasi irréalisable..

les tabous, le manque de tolerance et d'ouverture d'esprit, ect.. J'ai d'ailleurs tenté quelques psychotherapies afin de m'en débarrasser... sans succès pour l'instant... bref.

Depuis les débuts de l'ère d'internet, je poste régulièrement des annonces pour des rencontres avec une femme désirant rencontrer l'homme qui va la combler dans ce sens..

Ensuite, quand j'ai rencontré mon ex, je me suis simplement contenté d'être en contact amical avec des rares personnes étant dans ce "trip".

Jusqu'à ce qu'en ce début janvier 2013, alors que je revenais JUSTEMENT d'une séance chez un psychothérapeute, mon ex m'ouvre la porte, je remarque un air bizarre sur son visage, je lui demande si ça va, elle me rétorque froidement: "non, ça va pas"..je lui demande pourquoi, et elle me dirige vers mon ordi...Alors là, je ne savais plus où me mettre: j'avais, juste avant de partir oublié de fermer une session de tchat avec une amie americaine qui est elle aussi dans ce trip mais qui, contrairement à moi, le pratique (souiller ses dessous..)

Mon ex me dit froidement qu'elle a lu nos échanges, le contenu (fantasme)...j'ai dû lui expliquer en détails ce qui me "torture" l'esprit depuis l'enfance..Elle était horrifiée et sa réaction a été sans appel: elle m'a clairement dit qu'elle ne voulait pas continuer à vivre avec un détraqué, un malade mental, un pervers, ect...

J'ai tenté de faire comprendre que ça n'est pas une perversion mais une orientation sexuelle sans danger et que même les psychotherapeutes m'ont tous à l'unanimité fait comprendre qu'il n'y a rien de malsain ni de pervers dans un tel fantasme du moment que cela se déroule entre adultes consentants.

Mais il n'y a rien eu à faire, et sa décision est définitive.. même mon amour pour elle s'est totalement estompé..

Je serai d'accord dans le principe de perversion si j'avais abusé d'elle pour la contraindre de faire "ces choses" par amour pour moi, mais JAMAIS je ne pourrais accepter qu'une femme me dise qu'elle le fera juste pour me faire plaisir!

Et son plaisir à elle alors, où est-t-il?

Non, Sérieusement, jamais je n'ai poussé mon ex dans cette direction!

Et voilà comment je me retrouve à 47 ans, célibataire, et je dois l'avouer, depuis mon célibat, j'ai recommencé à poster la même annonce visant à trouver la femme "magique", qui n'existe pas.

Je me sens seul moralement, je déprime la plupart du temps et il ne se passe pas un jour sans que je dédaigne ce fantasme: Pourquoi ça n’était pas un fantsme "accessible" à la place tel que : talons aiguilles..., porte-jarretelles..., menottes, ect..tout mais PAS ça!!!

La plupart de mes amis et amies se demandent comment j'arrive à être célibataire avec mon (soit-disant) physique., S'ils(elles) savaient...c'est vrai que je parais moins agé, mais mes 47 ans, je les ai, et j'ai peur de passer à côté de tellement de choses belles à cause de ce P..... de fantasme!. . Je me sens de plus en plus mal dans ma peau et humilié dans mon for intérieur.

Certains me diront que je dois arrêter de refouler, MAIS JUSTEMENT, je ne refoules pas DU TOUT, c'est juste une prise de conscience de l'infaisabilité car les femmes "comme moi", sont bien plus nombreuses qu'on le croit, mais elles sont tellement discrètes même s'il s'agissait de créer une simple adresse mail anonyme afin de favoriser la prise de contact (écrite)..

Enfin voilà, toute cette prose de ma part pour demander si l'hypnose peut: soit, faire disparaître cette attirance, ou soit, procéder à une réorientation des désirs vers un autre fantasme plus "sain"?

A l'avance je vous remercie de ne pas me juger trop sévèrement,.
 
  • J'aime
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 898
Points
9 360
Localisation
Nancy
J'ai tenté de faire comprendre que ça n'est pas une perversion mais une orientation sexuelle sans danger et que même les psychotherapeutes m'ont tous à l'unanimité fait comprendre qu'il n'y a rien de malsain ni de pervers dans un tel fantasme du moment que cela se déroule entre adultes consentants.
C'est exactement ce que j'allais te dire et tu le sais déjà.

On ne peut pas "corriger" une orientation sexuelle. Tu n'es pas malade.
Si la cible n'est pas en possibilité de consentir, il faut s'abstenir (animaux, enfants, fantasmes de viol etc.); mais à partir du moment où les personnes sont adultes et consentantes, alors tu peux choisir de pratiquer ou non.
Si tu es en couple ton·ta partenaire principal·e/de vie n'est pas obligé·e de partager ton fantasme.
L'hypnose ou n'importe quelle thérapie ne peuvent, jusqu'à preuve du contraire, pas changer ces attirances. Une autre piste serait de chercher dans dans certains cercles si d'autres personnes partagent ton fantasme. Tu peux passer par Internet pour voir si dans les milieux poly ou BDSM certains ne connaissent pas d'autres personnes partageant cette paraphilie, généralement ces milieux sont assez ouverts à différents fantasmes et partagent beaucoup de manière libre sur la sexualité.

Bon courage pour la suite.
 
  • J'aime
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 797
Points
7 260
Localisation
France
Bonjour et merci de vous ouvrir à nous aussi sincèrement..
Alors je rejoins ce que dit Prudence et rajouterais que le"principe" du fantasme est d'imaginer l'objet rêvé et de ne jamais le faire,....si non le charme est cassé....
Après je vous demanderais si vous avez lu du Marquis de Sade,je retrouve des scènes qu'il décrit...si vous ne l'avez jamais lu ,...ce serait une première expérience a faire...pourquoi pas?...peut être qu'elle vous comblerait...émotionnellement...?
Votre question est :est ce que je peux changer ma manière de fantasmer avec l'hypnose?peut être ?pourquoi pas?
L'autre sous entendue étant:puis je trouver l'âme sœur qui me corresponde?....peut être?Pourquoi pas?...
Bon courage pour la suite..
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 319
Points
6 460
Localisation
Belgique
C'est exactement ce que j'allais te dire et tu le sais déjà.
zut Prudence a été plus rapide que moi :)

Et oui il y a pas mal d'orientation sexuelle, le tout est de tomber sur le ou la partenaire avec qui ont sait partager ces moments en adulte consentant.

avec une amie americaine qui est elle aussi dans ce trip mais qui, contrairement à moi, le pratique
pourquoi ne pas la rencontrer ? (en tout cas cela doit te rassurer de savoir qu'il est possible de trouvé une personne qui a le même fantasme que toi !)


La seule chose que je trouve importante est qu'un fantasme est une partie de ce que l'on peu vivre, donc si tu te braques a trouver une partenaire uniquement pour réaliser se fantasme cela risque peut-être d'être long a trouver (vu que ce fantasme a mon avis n'est pas très habituelle), ce que je veux dire par là c'est de trouver une partenaire qui te convienne, sans pour autant vouloir absolument réaliser ce fantasme est peut-être aussi intéressant.

de ne pas me juger trop sévèrement,.
ce n'est pas l'habitude du forum, saches le.
 
  • J'aime
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour Prudence, Moune, Nossolar,
Merci pour vos réactions, et (comme l'a précisé Nossolar), votre ouverture d'esprit sans jugement, c'est plutôt rare étant donné la nature de mes "penchants" peu anodins.
Je suis bien conscient que ma future complice ne devra en aucune façon s'aventurer à ce genre de pratique surtout si c'est par amour!!
Pour moi, seul un pervers narcissique et manipulateur contraindra sa compagne à s'y adonner, et ce, sous forme de chantage affectif.

Jamais je ne pourrai ressentir de désir vis-à-vis d'une femme qui se forcera à pratiquer.
Tout est intellectuel, et dans les deux sens.
Prudence, tu as évoqué sade et le bdsm et je vais y venir justement.

Je cite un exemple vécu:

Il y a à peine 2 ou 3 ans, j'ai reçu une réponse à mon annonce sur le web (dans un site spécialisé).

Cette même annonce parle de ma recherche d'une complice pratiquant le BDSM soft incluant les jeux de "soumissions, humiliations, fessées", par le refus d'accès aux toilettes, et donc, provoquant ainsi des "accidents" liquides et solides dans les vêtements et aussi l'obligation du port de couches. (vous l'avez compris, le tout dans un consentement mutuel).

il s'agissait d'une femme de la 30taine qui a été intriguée par mon descriptif, et qui d'après ce qu'elle m'a expliqué, n'a jamais été attirée par le bdsm et l'uro-scat.
Et après 2 échanges e-mails, elle m'a dit ne rien comprendre, mais qu'elle voudrait bien essayer de souiller ses sous-vêtement .
Je lui ai demandé si l'idée provoquait en elle une forme de désir ou d'excitation, elle m'a clairement répondu que non.

Pire: elle m'a demandé: "....non, l'idée ne m'excite pas mais je vais le faire, vu que tu as l'air persuadé que c'est excitant,.. mais moi alors, quand et à quel moment est-ce-que je jouis après l'avoir fait?...."


Je lui ai immédiatement répondu que non, ça n'est pas la peine d'essayer, j'ai tenté de lui faire comprendre simplement qu'aucune femme ne jouit en urinant et déféquant dans ses dessous.
Ce serait plutôt simpliste car alors tout le monde se souillerait à volonté!

C'est un fantasme, donc cérébral avant tout, c'est la raison pour laquelle une femme n'étant pas dans ce trip ne provoquera aucun effet sur moi si c'est pour faire plaisir!

Enfin voilà à quoi je suis confronté la plupart du temps par',rapport à ma vaine recherche.

Par rapport à ce que tu as dit, Moune, sur le fait qu'un fantasme perd de sa "saveur" s'il est mis en pratique, je dis oui, bcp d'individus ont été déçus d'avoir mis leur idées en pratique, mais d'autres ont été ravis, et je pense que tout est relatif!

je pourrais comme preuve, copier/coller un lien menant vers mon googledrive montrant des photos et courtes videos d'un couple australien que je connais très bien et qui sont des amis du web, et qui pratiquent tout ça depuis 20 ans,... mais par respect pour vous qui n’êtes pas dans mon trip, je m'abstiendrai.

Je suis en proie à ce fantasmes depuis mon plus jeune âge, et lorsque j'ai pu constater grâce à internet, qu'il existait réellement des femmes qui pratiquent et qui ont posté des photos et videos amateurs (non vénales), cela a fait l'effet d'une bombe atomique en moi et plus que jamais j'ai désiré rencontrer une de ces "perles rares", sans succès..

Ceci m'amène une nouvelle fois à la conclusion évidente: c'est une véritable lotterie, et même si les femmes dans ces pratiques sont plus nombreuses qu'on le croit, les chances restent infinitésimales, et même dans l'univers BDSM, rares sont les femmes qui iront jusqu'à se laisser aller (dans tous les sens du terme) à simuler des accidents de fluides corporels dans le but de se faire fesser et "punir".

Et oui Nossolar, cela risque d'être encore long, voire interminable !
J'ai tout essayé, et si je tiens à me débarrasser de ce fantasme, c'est uniquement parcequ'il prend trop de place dans mon imaginaire érotique au point de ne plus rien ressentir quand il s'agit de sexe dit "vanille", c'est une véritable source de frustration et de douleur morale!

Rendez-vous compte, je suis célibataire depuis ma séparation en 2013.. mon entourage se pose des questions mdr...

Que puis-je leur dire?? rien évidemment!!! je les connais suffisamment pour savoir qu'aucun d'eux ne me comprendrait.

Quand on est "comme moi", on doit se protéger moralement et rester secret..

deux choix s'offrent à moi: soit j'entre en contact avec la complice avec laquelle partager un bout de chemin, (j'en doute), soit l'hypnothérapie par réorientation des désirs vers une autre forme de fétichisme quel qu'il soit, j'aimerais tellement que ce soit possible!

Encore merci à vous tous, vous êtes adorables.
Passez une excellente fin de matinée.
Bises.


 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 319
Points
6 460
Localisation
Belgique
Pire: elle m'a demandé: "....non, l'idée ne m'excite pas mais je vais le faire, vu que tu as l'air persuadé que c'est excitant,.. mais moi alors, quand et à quel moment est-ce-que je jouis après l'avoir fait?...."

Je lui ai immédiatement répondu que non, ça n'est pas la peine d'essayer, j'ai tenté de lui faire comprendre simplement qu'aucune femme ne jouit en urinant et déféquant dans ses dessous.
Ce serait plutôt simpliste car alors tout le monde se souillerait à volonté!
Là il y a quelque chose qui m’embête un peu.

Pourquoi ne pas essayer ? il me semble que tu as une idée bien précise et que tu veux absolument que cela sois comme cela et pas autrement.
Imagines que par après cette personne aurait avoué que par exemple celui lui plaise et que toi tu aurais pu voir cela d'une autre manière, autrement d'y s'accorder ensemble et changer ensemble son/ses points de vue.

J'ai tout essayé
Ça personnellement c'est le genre de phrase qui j’efface de mon esprit, car notre cerveau comprend que cela est impossible de réussir ce que l'on veux entreprendre.
Je la remplacé par "J'ai essayé pas mal de truc, mais je n'ai pas encore trouvé ce qu'il me fallait" j'envoie donc à mon cerveau que je continue a chercher et donc potentiellement à trouver !

je suis célibataire depuis ma séparation en 2013.. mon entourage se pose des questions mdr...
laisses les se poser des questions, la vie privée est la vie privée.

Quand on est "comme moi", on doit se protéger moralement et rester secret..
D'un coté c'est vrai d'un autre on peut s'autoriser à assumer complètement, bien sur certaines personnes risquent de condamner ce genre de pratique, autant être conscient de cela hein !
Ce qui peut être bien c'est d'évoquer ce genre de pratique et de voir la réaction des gens, au moins tu auras déjà des infos :)
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 797
Points
7 260
Localisation
France
Alors,si j'ai bien compris vous voulez changer de fantasme,car il vous épuise,vous bouffe tout votre esprit et surtout vous empêche de jouir autrement?
Qu'est ce qui vous empêche de "sauter" le pas et aller voir un hypnothérapeute près de chez vous,ou mieux un sexothérapeute pratiquant l'hypnose?
J'ai envie de vous dire:"foncez,qui ne risque rien n'a rien!"et revenez nous raconter,car votre histoire sort de l'ordinaire(n'y voyez pas du voyeurisme de ma part)
toutes mes pensées vous accompagnent
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 181
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Par rapport à ce que tu as dit, Moune, sur le fait qu'un fantasme perd de sa "saveur" s'il est mis en pratique, je dis oui, bcp d'individus ont été déçus d'avoir mis leur idées en pratique, mais d'autres ont été ravis, et je pense que tout est relatif!

Un fantasme se doit de rester un fantasme, car c'est ainsi qu'il est générateur de plaisir, et en imaginant qu'il "donnerait" du plaisir.

Le passage à l'acte est le plus souvent un échec.

Et si même il donne du plaisir, il va "s'épuiser" rapidement et risque d'être addictif et de pousser à aller toujours plus loin : c'est l'escalade fréquente en bdsm.


Alors oui, l'hypnose peut aider à explorer le plaisir et tous les moyens de le vivre et le développer au mieux.

Et d'explorer d'autres fantasmes.
Et surtout de trouver, dans le réel, ce que tu cherches à trouver et de t'aider à le trouver.
Et te sortir de cette idée fixe.
;)
 
  • J'aime
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Là il y a quelque chose qui m’embête un peu.

Pourquoi ne pas essayer ? il me semble que tu as une idée bien précise et que tu veux absolument que cela sois comme cela et pas autrement.
Imagines que par après cette personne aurait avoué que par exemple celui lui plaise et que toi tu aurais pu voir cela d'une autre manière, autrement d'y s'accorder ensemble et changer ensemble son/ses points de vue.


Ça personnellement c'est le genre de phrase qui j’efface de mon esprit, car notre cerveau comprend que cela est impossible de réussir ce que l'on veux entreprendre.
Je la remplacé par "J'ai essayé pas mal de truc, mais je n'ai pas encore trouvé ce qu'il me fallait" j'envoie donc à mon cerveau que je continue a chercher et donc potentiellement à trouver !


laisses les se poser des questions, la vie privée est la vie privée.


D'un coté c'est vrai d'un autre on peut s'autoriser à assumer complètement, bien sur certaines personnes risquent de condamner ce genre de pratique, autant être conscient de cela hein !
Ce qui peut être bien c'est d'évoquer ce genre de pratique et de voir la réaction des gens, au moins tu auras déjà des infos :)
Haha, pourquoi ne pas essayer..? Hé bien tout simplement parce que je n'en n'ai jamais eu l'occasion.
Mais par rapport à cette personne dont il était question, et qui a dit vouloir s'essayer à le faire en solo, je ne changerai pas d'avis: ça n'est pas comme ça que ça fonctionne, car comme tu le sais, un fantasme est cérébral, et si la personne ne se trouve pas dans un contexte privilégié (situations, scénarios, ect), cela ne lui aurait procuré aucun plaisir, sauf si, comme pour bcp de femmes discretes, elle est adepte de ce genre de pratique.

Je ne suis pas convaincu qu'une femme n'étant pas attirée par ces formes de jeux, puisse virer à 180° du jour au lendemain.

Ah oui, tu as raison, je n'ai pas tout essayé, quand je dis "j'ai tout essayé", c'est une expression comparable à: "j'ai 36000 choses à faire"...
En effet, il est clair que j'ai essayé bcp de solutions, et sans doute suis-je passé à côté de LA solution..?

Et oui, par rapport à mon entourage, je resterai discret, car de toute manière, tout le monde a droit à son jardin secret.
Encore merci Nossolar.. ;)
 
  • J'aime
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Alors,si j'ai bien compris vous voulez changer de fantasme,car il vous épuise,vous bouffe tout votre esprit et surtout vous empêche de jouir autrement?
Qu'est ce qui vous empêche de "sauter" le pas et aller voir un hypnothérapeute près de chez vous,ou mieux un sexothérapeute pratiquant l'hypnose?
J'ai envie de vous dire:"foncez,qui ne risque rien n'a rien!"et revenez nous raconter,car votre histoire sort de l'ordinaire(n'y voyez pas du voyeurisme de ma part)
toutes mes pensées vous accompagnent
Bonjour Moune, oui, j'aimerais réorienter mon potentiel de désir vers autre chose que ce fantasme "trouble". Et oui, il me bouffe la vie et m'empêche d'avancer dans la vie d'un point de vue sentimental et sexuel.
Je ne demanderais pas mieux que de réaliser tout ça avec la complice idéale, elle(s) existe(ent), j'en ai plusieurs preuves incontestables, mais hélas, l'ultra-discrétion l'emporte haut la main, et honnêtement, ça se comprend!

Je préfère tenter une hypno que de continuer à vivre frustré.
Sexoçthérapeute pratiquant l'hypnose? j'ignorais qu'il en existait.
Oui, j'aimerais "foncer" mais je dois encore être certain de la qualité et la prise au sérieux, comprenez-moi, après quelques vaines tentatives en psychotherapie, je me tâte.
Se pose ausso le p^roblème de l'emploi du temps: je travaille en matinée de 6h00 à 9h30, ensuite de 15h00 à 20h00.. j'espère trouver un créneau!
Encore merci Moune, et oui, en cas de tentative d'hypnothérapie et de résultats, je ne manquerai pas de poster à nouveau ici-même! :)
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Par rapport à ce que tu as dit, Moune, sur le fait qu'un fantasme perd de sa "saveur" s'il est mis en pratique, je dis oui, bcp d'individus ont été déçus d'avoir mis leur idées en pratique, mais d'autres ont été ravis, et je pense que tout est relatif!

Un fantasme se doit de rester un fantasme, car c'est ainsi qu'il est générateur de plaisir, et en imaginant qu'il "donnerait" du plaisir.

Le passage à l'acte est le plus souvent un échec.

Et si même il donne du plaisir, il va "s'épuiser" rapidement et risque d'être addictif et de pousser à aller toujours plus loin : c'est l'escalade fréquente en bdsm.


Alors oui, l'hypnose peut aider à explorer le plaisir et tous les moyens de le vivre et le développer au mieux.

Et d'explorer d'autres fantasmes.
Et surtout de trouver, dans le réel, ce que tu cherches à trouver et de t'aider à le trouver.
Et te sortir de cette idée fixe.
;)
Bonjour Surderien, Oui, un fantasme doit rester un fantasme s'il implique des élément irréalisables, il faut relativiser car, comme je l'ai dit précédemment je suis en contact avec quelques rares amis du web qui le vivent très bien, dont un couple australien avec lequel je corresponds depuis plus de 12 ans, et cela fait passé 20 ans qu'ils trouvent leur bonheur dans ces pratiques.

Oui, tu as raison en parlant d'escalade, et je cite une nouvelle fois ce couple australien: d'année en année, ils se perfectionnent et vont de plus en plus loin (sans dangerosité), ils pratiquent de temps en temps l'échangisme (avec tous les éléments de leurs fantasmes!), et le couple s'aime, se respecte et ils ont des enfants de 18 à 6 ans, et ils arrivent à concilier tout ça.

Oui, il y a quelque chose d'addictif dans leurs pratique, mais du moment où cela reste un plaisir partagé..

Explorer d'autres fantasmes, oui, mais hélas, mon fantasme "principal est TRES envahissant! Je vais juste donner un petit détail de l'un de mes fantasmes: Depuis toutjours, j'érotise les jeans bleus délavés tres moulants, et souvent j'imagine utiliser cet "accessoire" comme outil érotique dans un climat bdsm soft: une fente découpée entre les fesses, ect..,... si je pouvais à l'aide de l'hypnose justement, réorienter tout le potentiel et le désir vers ce fantasme, je serais "libéré" d'un poids considérable!

Encore merci Surderien, à bientot! :)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 181
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Personnellement, j'adore les fantasmes et je les fait évoluer virtuellement.

L'hypnose peut t'aider à devenir le spécialiste de tes fantasmes

Et te faire comprendre que le passage à l'acte gâcherait tout ton plaisir.

Le best c'est d'avoir honte d'avoir honte fantasmatiquement, car c'est éminemment jouissif.

:rolleyes:


En vrai ce serait une cata car çà romprait le charme fantasmagorique, et tout redeviendrait tristement ordinaire.

Le monde du fantasme serait flingué.

Toutes les capacités de l'hypnose érotique seraient mortes.

Une débandade totale, en parlant "mec".

:(
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 181
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Depuis toujours, j'érotise les jeans bleus délavés tres moulants, et souvent j'imagine utiliser cet "accessoire" comme outil érotique dans un climat bdsm soft:
une fente découpée entre les fesses, ect..,...
si je pouvais à l'aide de l'hypnose justement, réorienter tout le potentiel et le désir vers ce fantasme, je serais "libéré" d'un poids considérable!

Encore merci , à bientot! :)

Avec un peu d'expérience en imagination virtuelle, tu peux parfaitement y parvenir

Imaginer un lieu super soft
Avec des accessoires super adaptés
Avec des images en réserve au choix (comme imaginer une super vidéo idéale sur l'écran dans ton mental)
En te souvenant de tes meilleurs moments ou du meilleur moment que tu imagines et que où tu te projettes...

Au début j'ai appris tout seul
Et ensuite en se racontant nos fantasmes, entre nous, on les enrichit en conversationnel.

Dans une sorte de branlette mentale
co-lective.

Si cela finissait en partouze, çà briserait le charme et çà finirait mal.
À moins d'être dans un club privé, pro de la partouze de luxe.

Mais le fantasme, le virtuel, c'est plus dans mes moyens +++

Et bien plus jouissif.

:rolleyes:
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 319
Points
6 460
Localisation
Belgique
Je ne suis pas convaincu qu'une femme n'étant pas attirée par ces formes de jeux, puisse virer à 180° du jour au lendemain.
Il y a tellement de chose ou je n'étais pas convaincu et qui ont pourtant changé certaines de mes opinions, bien sur parfois cela ne se fait pas fait du jour au lendemain.
Et qui sait peut-être qu'avec un hypno tu arriveras a changer ta propre orientation, comme tu le demande.
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
A l'avance encore merci Moune (et les autres!) pour votre sollicitude Je me suis entretenu avec le secretariat des 2 liens, j'ai demandé si un(une) des thérapeutes traitait les problèmes de sexualité liés aux paraphilies, et...... Mauvaise nouvelle: NON, pas de cas de paraphilie jusqu'à maintenant.
Dans les deux liens offrant une relative accessibilité (distances raisonnables), il s'agit du même contact mail et téléphonique.
Je ne cache pas être déçu car j'y voyais comme une lumière au bout du tunnel, mais tant pis, je vais devoir soit: faire avec cette prison de frustration, soit, trouver de manière fortuite un autre contact fiable pour une éventuelle hypnotherapie ayant déjà traité des cas de paraphilies..
Je ne comprends pas, pourtant je ne suis pas le seul à être dans ce cas et j'ai peine à croire qu'"il n'y ait pas de solution pour "les maudits" de mon engeance...
Ne faites pas attention, je suis amer et peiné...
Une fois encore merci à tout le monde, bises+++
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 319
Points
6 460
Localisation
Belgique
https://centre-hypnose-brabant.be/
C'est plus dans le brabant que dans le Hainaut (alors que je suis du Hainaut...), j'ai été chez une de ces personnes et franchement vraiment bien !

C'est râlant de ne pas trouver, mais tu trouveras faut juste un peu de temps.

Edit : passe en direct chez les hypnos et non pas par le centre (qui ont sont secrétaires et donc se réfère aux écrit...)
 
Dernière édition:
  • J'aime
Nekoemon

Nekoemon

Membre
messages
29
Points
1 110
Localisation
Woluwé-St-Lambert
Je lui ai immédiatement répondu que non, ça n'est pas la peine d'essayer, j'ai tenté de lui faire comprendre simplement qu'aucune femme ne jouit en urinant et déféquant dans ses dessous.

Oui et non. Il y a une forme de jouissance à se laisser aller à quelque chose qui nous semble complètement interdit, ainsi qu'au fait de provoquer une jouissance chez l'autre.

Par rapport à ce que tu as dit, Moune, sur le fait qu'un fantasme perd de sa "saveur" s'il est mis en pratique, je dis oui, bcp d'individus ont été déçus d'avoir mis leur idées en pratique, mais d'autres ont été ravis, et je pense que tout est relatif!

Un fantasme que tu utilises commme tremplin vers sa réalisation sera souvent meilleur en vrai. Par contre, si tu te complais dans le confort du fantasme, sa réalisation pourra s'avérer fade et décevante. A toi de mettre tes limites au fantasme pour éviter qu'il n'évolue pas agréablement vers la réalité. :)
 
  • J'aime
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
https://centre-hypnose-brabant.be/
C'est plus dans le brabant que dans le Hainaut (alors que je suis du Hainaut...), j'ai été chez une de ces personnes et franchement vraiment bien !

C'est râlant de ne pas trouver, mais tu trouveras faut juste un peu de temps.

Edit : passe en direct chez les hypnos et non pas par le centre (qui ont sont secrétaires et donc se réfère aux écrit...)
MErci nossolar, je garderai cette adresse comme possibilité en cas de nouvel échec. :)
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Oui et non. Il y a une forme de jouissance à se laisser aller à quelque chose qui nous semble complètement interdit, ainsi qu'au fait de provoquer une jouissance chez l'autre.


Un fantasme que tu utilises commme tremplin vers sa réalisation sera souvent meilleur en vrai. Par contre, si tu te complais dans le confort du fantasme, sa réalisation pourra s'avérer fade et décevante. A toi de mettre tes limites au fantasme pour éviter qu'il n'évolue pas agréablement vers la réalité. :)
Bonjour Nekeomon, merci pour ta réaction à mon post. Comme je l'ai précisé, le seul obstacle à mon épanouissement dans ce fantasmes, c'est l'indifférence!!! Même dans des sites spécialisés, c'est le néant, c'est désespérant et frustrant, donc plutot que d'attendre qu'une aiguille sorte d'elle-même de'une montagne de foin, je préfère "tuer" cette paraphilie encombrante avant qu'elle me vole d'avantage de temps, j'ai 47 ans, on m'en donne 10 de moins, mais l'âge est là, et je ne conserverai plus très longtemps cette apparence! Oui, j'ai perdu mon temps à courir après le presque impossible!
L'hypnose est LA solution. Encore merci , bises. ;)
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour, Et avant tout tous mes meilleurs vœux pour l'année 2021!
Je relance mon débat d'il y a presque 3 ans...
J'avais promis à l'époque de vous communiquer les résultats, les voici:

J'ai tenté deux approches avec deux thérapeutes par l'hypnose brève, cela n'a rien donné, ensuite un hypnothérapeute-sexologue, puis un sexologue tout court: Hélas, rien n'a fonctionné.

Pire encore, je m'étais inscrit il y a un peu plus d'une semaine c-à-dire + ou - le 23 décembre 2020 dans un site de "soi-disant" aide/psychologie/ sexologie (je ne citerai pas le nom de cette benne à ordure sauf si vous tenez à le savoir ) Donc j'y ai choisi le forum fantasmes et aide sexologue, j'ai simplement tapé le texte que vous voyez en tête de thread , mais en plus aéré et infiniment plus sobre même si celui-ci l'est déjà il me semble: Quelle n'a pas été ma surprise le lendemain, de constater que j'ai été banni (donc viré) du site sans la moindre explication!
Bravo l'aide psychologie/sexologie!!!

je sais ce que l'on me le répètera et conseillera: Un sexologue, ou sexologue-hypnothérapeute, mais honnêtement je n'y crois plus et je désespère!

Inutile de préciser que j'ai "lourdement rechuté" après chaque période de tentatives.

J'ignore si je dois encore solliciter de l'aide pour cette "réorientation" car de toute façon, je suis bloqué dans un sens ou dans l'autre:
Dans le sens de ma paraphilie: impossible de l'assouvir, et dans le sens de la thérapie impossible de m'en débarrasser car à chaque fois que je demande aux thérapeutes s'ils ont déjà rencontré des "cas similaires", aucun n'y a été confronté, donc aucune expérience dans ce domaine.. A croire que cela fait peur à un point où personne ne veut s'y "attaquer"..

Ce n'est pas compliqué: même quand on cherche sur le web, il y a ZERO solutions et pire encore, les rares personnes touchant à ce corp de métier jugent les "cas" déviants, pervers et déficients mentaux.

Peut-être le suis-je..?

Je vais quand-même solliciter la "chance" ici et demander s'il existe un type d'hypnothérapie "choc", quitte à subir une forme de traumatisme.?
Peut-être que certains(nes) hypnothérapeutes ont un don véritable pour faire entrer les patients dans une transe si profonde qu'elle frise le chamanisme??? Je suis athée mais s'il existe même justement une méthode faisant appel à des pratiques chamaniques... tout sauf le christianisme hein!
C'est vous dire à quel point je suis désespéré!

En attendant, je vous souhaite à toutes et à tous un très bon 1er week end de 2021 et prenez soin de vous et de vos proches en ces temps difficiles.
Bises.
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 319
Points
6 460
Localisation
Belgique
Je vais quand-même solliciter la "chance" ici et demander s'il existe un type d'hypnothérapie "choc", quitte à subir une forme de traumatisme.?
oula je suis très surpris que tu parles de "quitte a subir une forme de traumatisme" les professionnels aident justement a sortir d'un trauma (si c'est le cas) mais en aucun cas a pousser une personne dans un trauma.

Ce serait comme aller chez un psy (ou autre) et lui demander de nous mettre en dépression profonde :oops:

les rares personnes touchant à ce corp de métier jugent les "cas" déviants, pervers et déficients mentaux.
Ce sont des avis du web ou bien d'un psy qui t'as vu en consultation ? Seul les personnes certifiées peuvent poser un diagnostique !
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour Nossolar, tous mes meilleurs voeux! ça fait un moment, oui en fait depuis 2018, c'est un plaisir de rediscuter avec toi! merci pour ton intervention à ce post.

Alors, les avis (ou jugements sur des cas considérés déviants) que j'ai simplement lus étaient en ligne, je ne saurais dire quels sites c'étaient je ne m'en souviens plus. Pour les consultations par contre, il ne s'agissait pas de thérapies en ligne, mais bel et bien de rendez-vous bien physiques chez les "spécialistes" en question, et il ne s'agissait pas de simples amateurs s'improvisant au "métier".

Et une fois de plus, je suis désespérément surpris de l'absence de "cas" similaires ayant été "traités" afin d'améliorer leur qualité morale de vie.

Et pour rappel, chaque fois que j'ai demandé aux thérapeutes s'ils avaient déjà connu pareils cas, aucun n'a répondu par l'affirmative, donc, on y a à l'aveuglette car aucun "dans mon genre" n'a bénéficié de cette réorientation de désirs (voir le post d'origine).

La dernière fois en 2018, j'avais affirmé que seule l'hypnothérapie serait la solution, et je le pense toujours MAIS: à condition que cela se passe avec un thérapeute expérimenté également dans CE DOMAINE bien particulier.

Je suis convaincu que n'importe quel(quelle) hypnothérapeute ne saurait me venir en aide s'il(elle) n'a pas connu de réussite avec des patients "dans mon genre".

Encore merci pour l'intervention, je suis soulagé de n'avoir pas été éjecté du site...
 
A

alain 06

Membre
messages
6
Points
190
Bonjour,
Je préfère d'avance préciser que mon message pourrait heurter la sensibilité de ceux/celles que l'on appelle "les bien pensants".

En ce qui me concerne, depuis toujours, j'ai (malheureusement) un fantasme récurrent: celui de vivre avec une femme qui aime souiller ses sous-vêtements (pipi-caca.. attention, je ne suis pas scato à proprement parler, mais plutôt fétichiste), et bien-que je ne pratique pas, je fantasme plutôt à l'idée d'être le témoin visuel et tactile....

Mais Mon histoire par rapport à ce fantasme est plutôt melodramatique: J'ai 47 ans, je suis séparé depuis janvier 2013 après une vie de couple ayant duré 12 ans.

Depuis l'enfance, l'idée qu'une femme puisse faire la petite et grosse commission dans ses culottes provoque en moi des "choses", qu'elles soient émotionnelles ou sexuelles...Je n'en suis pas fier... non pas que je n'assume pas ce fantasme, mais plutôt parce que c'est un fantasme quasi irréalisable..

les tabous, le manque de tolerance et d'ouverture d'esprit, ect.. J'ai d'ailleurs tenté quelques psychotherapies afin de m'en débarrasser... sans succès pour l'instant... bref.

Depuis les débuts de l'ère d'internet, je poste régulièrement des annonces pour des rencontres avec une femme désirant rencontrer l'homme qui va la combler dans ce sens..

Ensuite, quand j'ai rencontré mon ex, je me suis simplement contenté d'être en contact amical avec des rares personnes étant dans ce "trip".

Jusqu'à ce qu'en ce début janvier 2013, alors que je revenais JUSTEMENT d'une séance chez un psychothérapeute, mon ex m'ouvre la porte, je remarque un air bizarre sur son visage, je lui demande si ça va, elle me rétorque froidement: "non, ça va pas"..je lui demande pourquoi, et elle me dirige vers mon ordi...Alors là, je ne savais plus où me mettre: j'avais, juste avant de partir oublié de fermer une session de tchat avec une amie americaine qui est elle aussi dans ce trip mais qui, contrairement à moi, le pratique (souiller ses dessous..)

Mon ex me dit froidement qu'elle a lu nos échanges, le contenu (fantasme)...j'ai dû lui expliquer en détails ce qui me "torture" l'esprit depuis l'enfance..Elle était horrifiée et sa réaction a été sans appel: elle m'a clairement dit qu'elle ne voulait pas continuer à vivre avec un détraqué, un malade mental, un pervers, ect...

J'ai tenté de faire comprendre que ça n'est pas une perversion mais une orientation sexuelle sans danger et que même les psychotherapeutes m'ont tous à l'unanimité fait comprendre qu'il n'y a rien de malsain ni de pervers dans un tel fantasme du moment que cela se déroule entre adultes consentants.

Mais il n'y a rien eu à faire, et sa décision est définitive.. même mon amour pour elle s'est totalement estompé..

Je serai d'accord dans le principe de perversion si j'avais abusé d'elle pour la contraindre de faire "ces choses" par amour pour moi, mais JAMAIS je ne pourrais accepter qu'une femme me dise qu'elle le fera juste pour me faire plaisir!

Et son plaisir à elle alors, où est-t-il?

Non, Sérieusement, jamais je n'ai poussé mon ex dans cette direction!

Et voilà comment je me retrouve à 47 ans, célibataire, et je dois l'avouer, depuis mon célibat, j'ai recommencé à poster la même annonce visant à trouver la femme "magique", qui n'existe pas.

Je me sens seul moralement, je déprime la plupart du temps et il ne se passe pas un jour sans que je dédaigne ce fantasme: Pourquoi ça n’était pas un fantsme "accessible" à la place tel que : talons aiguilles..., porte-jarretelles..., menottes, ect..tout mais PAS ça!!!

La plupart de mes amis et amies se demandent comment j'arrive à être célibataire avec mon (soit-disant) physique., S'ils(elles) savaient...c'est vrai que je parais moins agé, mais mes 47 ans, je les ai, et j'ai peur de passer à côté de tellement de choses belles à cause de ce P..... de fantasme!. . Je me sens de plus en plus mal dans ma peau et humilié dans mon for intérieur.

Certains me diront que je dois arrêter de refouler, MAIS JUSTEMENT, je ne refoules pas DU TOUT, c'est juste une prise de conscience de l'infaisabilité car les femmes "comme moi", sont bien plus nombreuses qu'on le croit, mais elles sont tellement discrètes même s'il s'agissait de créer une simple adresse mail anonyme afin de favoriser la prise de contact (écrite)..

Enfin voilà, toute cette prose de ma part pour demander si l'hypnose peut: soit, faire disparaître cette attirance, ou soit, procéder à une réorientation des désirs vers un autre fantasme plus "sain"?

A l'avance je vous remercie de ne pas me juger trop sévèrement,.
 
A

alain 06

Membre
messages
6
Points
190
Bonjour,
Je préfère d'avance préciser que mon message pourrait heurter la sensibilité de ceux/celles que l'on appelle "les bien pensants".

En ce qui me concerne, depuis toujours, j'ai (malheureusement) un fantasme récurrent: celui de vivre avec une femme qui aime souiller ses sous-vêtements (pipi-caca.. attention, je ne suis pas scato à proprement parler, mais plutôt fétichiste), et bien-que je ne pratique pas, je fantasme plutôt à l'idée d'être le témoin visuel et tactile....

Mais Mon histoire par rapport à ce fantasme est plutôt melodramatique: J'ai 47 ans, je suis séparé depuis janvier 2013 après une vie de couple ayant duré 12 ans.

Depuis l'enfance, l'idée qu'une femme puisse faire la petite et grosse commission dans ses culottes provoque en moi des "choses", qu'elles soient émotionnelles ou sexuelles...Je n'en suis pas fier... non pas que je n'assume pas ce fantasme, mais plutôt parce que c'est un fantasme quasi irréalisable..

les tabous, le manque de tolerance et d'ouverture d'esprit, ect.. J'ai d'ailleurs tenté quelques psychotherapies afin de m'en débarrasser... sans succès pour l'instant... bref.

Depuis les débuts de l'ère d'internet, je poste régulièrement des annonces pour des rencontres avec une femme désirant rencontrer l'homme qui va la combler dans ce sens..

Ensuite, quand j'ai rencontré mon ex, je me suis simplement contenté d'être en contact amical avec des rares personnes étant dans ce "trip".

Jusqu'à ce qu'en ce début janvier 2013, alors que je revenais JUSTEMENT d'une séance chez un psychothérapeute, mon ex m'ouvre la porte, je remarque un air bizarre sur son visage, je lui demande si ça va, elle me rétorque froidement: "non, ça va pas"..je lui demande pourquoi, et elle me dirige vers mon ordi...Alors là, je ne savais plus où me mettre: j'avais, juste avant de partir oublié de fermer une session de tchat avec une amie americaine qui est elle aussi dans ce trip mais qui, contrairement à moi, le pratique (souiller ses dessous..)

Mon ex me dit froidement qu'elle a lu nos échanges, le contenu (fantasme)...j'ai dû lui expliquer en détails ce qui me "torture" l'esprit depuis l'enfance..Elle était horrifiée et sa réaction a été sans appel: elle m'a clairement dit qu'elle ne voulait pas continuer à vivre avec un détraqué, un malade mental, un pervers, ect...

J'ai tenté de faire comprendre que ça n'est pas une perversion mais une orientation sexuelle sans danger et que même les psychotherapeutes m'ont tous à l'unanimité fait comprendre qu'il n'y a rien de malsain ni de pervers dans un tel fantasme du moment que cela se déroule entre adultes consentants.

Mais il n'y a rien eu à faire, et sa décision est définitive.. même mon amour pour elle s'est totalement estompé..

Je serai d'accord dans le principe de perversion si j'avais abusé d'elle pour la contraindre de faire "ces choses" par amour pour moi, mais JAMAIS je ne pourrais accepter qu'une femme me dise qu'elle le fera juste pour me faire plaisir!

Et son plaisir à elle alors, où est-t-il?

Non, Sérieusement, jamais je n'ai poussé mon ex dans cette direction!

Et voilà comment je me retrouve à 47 ans, célibataire, et je dois l'avouer, depuis mon célibat, j'ai recommencé à poster la même annonce visant à trouver la femme "magique", qui n'existe pas.

Je me sens seul moralement, je déprime la plupart du temps et il ne se passe pas un jour sans que je dédaigne ce fantasme: Pourquoi ça n’était pas un fantsme "accessible" à la place tel que : talons aiguilles..., porte-jarretelles..., menottes, ect..tout mais PAS ça!!!

La plupart de mes amis et amies se demandent comment j'arrive à être célibataire avec mon (soit-disant) physique., S'ils(elles) savaient...c'est vrai que je parais moins agé, mais mes 47 ans, je les ai, et j'ai peur de passer à côté de tellement de choses belles à cause de ce P..... de fantasme!. . Je me sens de plus en plus mal dans ma peau et humilié dans mon for intérieur.

Certains me diront que je dois arrêter de refouler, MAIS JUSTEMENT, je ne refoules pas DU TOUT, c'est juste une prise de conscience de l'infaisabilité car les femmes "comme moi", sont bien plus nombreuses qu'on le croit, mais elles sont tellement discrètes même s'il s'agissait de créer une simple adresse mail anonyme afin de favoriser la prise de contact (écrite)..

Enfin voilà, toute cette prose de ma part pour demander si l'hypnose peut: soit, faire disparaître cette attirance, ou soit, procéder à une réorientation des désirs vers un autre fantasme plus "sain"?

A l'avance je vous remercie de ne pas me juger trop sévèrement,.



il ne s'agit pas de juger mais d'analyser et ce " fragment " pourra peut etre aider


Inter urinas et faeces nascimur


(« nous naissons parmi l’urine et les fèces »). La théorie cloacale ignore, elle aussi, la séparation : l’enfant est un bout du corps de la mère chié. Dans cette hypothèse élaborée par l’enfant, il n’y a pas de séparation, l’enfant n’est qu’un fragment du corps maternel.





Sur le plan psychique, le fait de se considérer comme un fragment du corps maternel correspond à l’état maniaque de la pensée, à savoir qu’il n’y a pas de différence entre ma pensée et celle d’autrui, puisque je pense l’autre à partir de cette place unique que j’occupe. Ce n’est d’ailleurs pas l’autre qui a la même pensée que moi, c’est ma pensée qui est la même que celle de l’autre. Freud illustre cet état maniaque en s’inspirant de son expérience clinique : « Une maniaque par exemple va conduire le médecin en train de faire sa visite jusqu’à un petit tas de crotte qu’elle a déposé dans un coin de sa cellule et lui dire en riant : “Voilà l’enfant que j’ai eu aujourd’hui”.
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour Alain et merci pour cette intervention des plus instructives. Ceci dit, je n'envisage pas de psychanalyse, et bien que je comprenne l'allusion, je ne me sens pas concerné et pour dire vrai, même si c'était le cas je n'aurai plus la patience d'attendre encore longtemps: je suis en proie à ces attirances depuis l'âge de 6 ans, je crois que j'ai assez longtemps moralement payé de ma personne .. J'aimerais tellement qu'on me dirige vers une hypnothérapie "choc". Encore merci, bon après midi! :)
 
P

Pasithée

Membre
messages
31
Points
710
Bonjour thewishmaster,
Peux-tu me dire ce qui a été tenté par l'hypnose? S'agissait-il de suggérer des fantasmes plus "ordinaires" en remplacement? Genre remplacement d'un désir par un autre, d'un comportement ou d'une pensée ou d'une émotion par une autre? OU d'un travail plus axé sur la raison profonde de ce fantasme? Il y a une raison à tout, et la trouver est important. Car une fois que tu l'auras trouvée, il sera possible d'expliquer à ton inconscient en quoi aujourd'hui ce n'est plus nécessaire.
Etait-ce une régression dans le temps?
Je ne sais pas si tu peux répondre à ces questions... on évite de trop expliquer pour éviter que le conscient s'en mêle...
Je pense à la formatrice et co-directrice de l'école où je me suis formée. Elle s'appelle Colette vanderzippe. Elle est hypnothérapeute et sexologue mais aussi psychanalyste. Elle a de la bouteille, elle a une soixantaine d'années et exerce depuis très longtemps. Elle est ouverte d'esprit et bienveillante. Mais surtout elle a vu "de tout". Pourquoi ne pas l'appeler? Si elle n'a aucune idée de comment t'aider, elle te le dira au téléphone. Tu l'as trouveras sur le net. Elle est à Aix en Provence.
Je te souhaite de trouver une solution. On sent ta souffrance et ton désespoir à travers tes mots, et je comprends ton entêtement à vouloir changer ce fantasme qui doit te faire sentir bien seul. Bon courage
 
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonsoir Pasithée, et merci pour cette réaction.
Pour répondre avec plus de précision,

-1: Ce qui a été tenté: J'ai tenté ce qui m'a été suggéré par un psy: l'hypnose brève, j'ai tenté 4 séances avec un 1er (qui ne sont pas donnés, ni remboursées), et même après ces séances, je n'ai pas ressenti la moindre différence, ensuite un 2ème therapeute, et là pareil: je veux dire que tout ce que j'ai fait, c'est chaque fois me répéter, et à la longue, j'ai laissé tomber.
Ensuite, 2 sexologues dont un qui a tenté une approche par une sorte de transe hypnotique, mais là aussi sans succès.

-2: le type d'hypnose: relaxation, focalisation sur un "point" (même graphique) droit devant ce que mes yeux fixent sur un mur par exemple, suivi d'un approfondissement de la relaxation et une concentration sur moi-même: respiration, mouvements restants du corps, les bruits extérieurs, pulsations ect, puis imaginer un personnage représentant "ce qui me tourmente et m'imaginer en faire un être inoffensif , voire amical ect... MAis rien de bon n'est sorti de ces formes d'approches.

-3: Donc, mon but , oui c'est de remplacer mes "désirs particulier" par un autre fantasme infiniment moins "marginal" et qui reste dans le domaine du faisable (cela dit, j'ai justement d'autres attirances qui pourraient très bien convenir.)

-4: Et non, je ne me suis pas demandé pourquoi ces désirs morbides sont en moi car la ma motivation 1ère a toujours été de m'en défaire, même si je comprends très bien que connaître la racine du problème pourrait m'aider à y voir plus clair, comme de voir une bulle d'air énorme remonter à la surface, bref... mais est-ce reellement une condition sine qua non?


-5: une régression dans le temps? Non, pas vraiment, pas tout à fait, même si 2 des therapeutes m'ont suggéré de remonter le temps mentalement vers les souvenirs les plus lointains, les bons souvenirs comme les mauvais, ect... Mais voilà, cela ne s'est pas avéré efficace, je n'ai même pas ressenti la moindre forme de soulagement moral.

Cette Colette vanderzippe a l'air tres bien, mais de toutes ses compétences, je me passerais volontiers de la psychanalyse car je sais que ça peut prendre des années, trop même!

Si Mme Colette a vu "de tout" (on se comprend en ce qui me concerne), alors peut etre a-t-elle déjà rencontré des "cas" similaires et peut-etre a-t-elle obtenu des résultats positifs? alors oui je serais preneur.

Si seulement elle pouvait etre ma porte de sortie, pour une fois depuis que j'ai commencé à songer me débarrasser de "ça" , alors mieux vaut tard que jamais, et quand je dis tard en realité il est déjà tard très tard dans ma vie, pourvu que ce soit ma chance!

Un tout grand merci Pasithée, merci pour cette attention toute particulière, et cette rare bienveillance que je n'ai trouvé que sur ce site !

je vais taper son nom prenom sur google avec ses compétences, j'espère la trouver facilement!
Une bonne soirée, à bientot j'espère. :)
 
nattur

nattur

Membre
Pro
messages
61
Points
1 410
Localisation
Québec, Canada
Bonjour thewishmaster,

Je viens de lire ton histoire. J'ai 2 éléments que j'aimerais émettre.

Il y a un point qui m'a sauté aux yeux. En tout respect pour ce que tu vis, je ressens une certaine rigidité dans les solutions désirées. Selon ce que tu écris, il y a plusieurs paramètres obligatoires afin de réaliser ton fantasme et également dans la recherche d'un professionnel qui t'aidera. Je me pose la question: à quoi peut bien te servir cette rigidité ?

Si je compare ton histoire à un scientifique qui fait une recherche pour par exemple un vaccin (;)). Afin d'arriver à son but, il élaborera et testera bien des solutions potentielles afin de trouver la solution recherchée. Et ces solutions potentielles peuvent devenir, à la limite, un peu farfelues afin d'évoluer dans sa recherche. Mais au moins, il teste et il avance.

Parfois on se demande à quoi sert cette limite. C'est comme lorsqu'on fait un brainstorming. Toutes les idées sont acceptées et sont analysées par la suite. Exemple: j'ai fait un brainstorming sur tout ce que je peux faire avec une tasse. Bien des idées sont sorties mais à la fin, je m'aperçois que je me suis inconsciemment mis une limite: j'ai pris la tasse telle quelle mais j'aurais bien pu la casser et là, plein d'autres solutions se créent.

Qu'arriverait-il si tu diminuais les paramètres obligatoires ? Où cela pourrait t'amener ?

Mon 2e point est que je viens de lire un livre de Daniel L. Araoz sur l'hypnose et la sexualité. Il y a peu de livres sur ce sujet. Cet auteur en a écrit plusieurs. Daniel L. Araoz est psychologue, sexothérapeute, hypnothérapeute, enseignant. Il a vraiment une grande expérience et il est reconnu. Je suis plutôt du genre à essayer bien des choses pour arriver à une solution satisfaisante. C'est pourquoi je me demande si tu pouvais lui écrire, où cela pourrait te mener. Peut-être ne répondra-t-il pas, peut-être arriveras-tu, en suivant le fil, à une personne qui t'aidera ? Voici une référence trouvée sur le net: https://www.asch.net/portals/0/journallibrary/articles/ajch-48/araoz.pdf

Bonne chance dans ta quête !
 
  • J'aime
thewishmaster

thewishmaster

Membre
messages
29
Points
650
Localisation
Mons, Belgique
Bonjour thewishmaster,

Je viens de lire ton histoire. J'ai 2 éléments que j'aimerais émettre.

Il y a un point qui m'a sauté aux yeux. En tout respect pour ce que tu vis, je ressens une certaine rigidité dans les solutions désirées. Selon ce que tu écris, il y a plusieurs paramètres obligatoires afin de réaliser ton fantasme et également dans la recherche d'un professionnel qui t'aidera. Je me pose la question: à quoi peut bien te servir cette rigidité ?

Si je compare ton histoire à un scientifique qui fait une recherche pour par exemple un vaccin (;)). Afin d'arriver à son but, il élaborera et testera bien des solutions potentielles afin de trouver la solution recherchée. Et ces solutions potentielles peuvent devenir, à la limite, un peu farfelues afin d'évoluer dans sa recherche. Mais au moins, il teste et il avance.

Parfois on se demande à quoi sert cette limite. C'est comme lorsqu'on fait un brainstorming. Toutes les idées sont acceptées et sont analysées par la suite. Exemple: j'ai fait un brainstorming sur tout ce que je peux faire avec une tasse. Bien des idées sont sorties mais à la fin, je m'aperçois que je me suis inconsciemment mis une limite: j'ai pris la tasse telle quelle mais j'aurais bien pu la casser et là, plein d'autres solutions se créent.

Qu'arriverait-il si tu diminuais les paramètres obligatoires ? Où cela pourrait t'amener ?

Mon 2e point est que je viens de lire un livre de Daniel L. Araoz sur l'hypnose et la sexualité. Il y a peu de livres sur ce sujet. Cet auteur en a écrit plusieurs. Daniel L. Araoz est psychologue, sexothérapeute, hypnothérapeute, enseignant. Il a vraiment une grande expérience et il est reconnu. Je suis plutôt du genre à essayer bien des choses pour arriver à une solution satisfaisante. C'est pourquoi je me demande si tu pouvais lui écrire, où cela pourrait te mener. Peut-être ne répondra-t-il pas, peut-être arriveras-tu, en suivant le fil, à une personne qui t'aidera ? Voici une référence trouvée sur le net: https://www.asch.net/portals/0/journallibrary/articles/ajch-48/araoz.pdf

Bonne chance dans ta quête !
Bonjour Nattur et un grand merci pour ton intérêt et surtout les solutions proposée. Hé bien la rigidité concernant "ces désir marginaux", vient d'une grande frustration du non accomplissement dans cette direction "particulière", crois moi, je n'ai pas cherché à être dans ce trip même par curiosité.

Je vais essayer de résumer: j'ai aujourd'hui 49ans, et je ces desirs "morbides" depuis l'âge de 6 ans, et donc, pendant tout ce temps je suis passé par diverses étapes: pendant mon enfance j'ai commencé à me demander pourquoi j'éais attiré par "ça" et je croyais que ça passerait avec l'âge.

Ensuite à l'adolescence j'etais persuadé que j'etais anormal: se "faire du bien" en pensant à ces choses.. Et là aussi je m'étais persuadé que la solution serait d'avoir des rapport sexuels avec une petite amie, j'etais persuadé que le sexe est tellement intense que ça me "guérirait" (même si aujourd'hui je sais qu'il ne s'agit pas d'une maladie).

Apres ma 1ere relation sexuelle, qui etait tres bien, j'ai constaté que c'etait toujours là et je me suis mis à profondément refouler et renier et "maudire" ces désirs, si bien qu'en 1992, pour la 1ère fois, j'en parlais à un psy.. sans succès car devinez quoi: "jamais traité de patients ayant les memes attirances.."

Les années passée et quelques psys plus tard, en 1998, un autre psy m'a conseillé d'assumer cette partie de moi, ça a été difficile car encore jusqu'en 2003, j'ai une nouvelle fois tenté un enième psy pour m'aider à me "débarrasser ce ça"..

Et ensuite, en 2006, j'ai enfin cessé de combattre mon "démon intérieur" et j'ai littéralement accepté, si bien que j'ai continué ma vie avec celle qui allait devenir mon ex (voir mon 1er post sur le sujet).
Apres ma séparation, là ça a été la porte ouverte de mon côté et j'ai pleinement cherché à entrer en contact avec ce que j'ai eu l'habitude de qualifier de "future complice"..

Je croyais que l'acceptation totale allait enfin me rendre plus heureux et qu'elle allait me permettre via mes démarches, de trouver la partenaire ideale (les mêmes trips ).

Je crois que les choses ont empiré en réalité car depuis ce temps j'ai couru après des fantômes. et ça a été frustrations su frustrations.
Ma rigidité vient de là: frustration.

Je n'ai plus aucune raison d'espérer quoi que ce soit, acceptation ou non de mes désirs particuliers.
Alors, plutôt que de continuer à vouloir passer de la pommade à cette partie de ma sexualité, j'ai décidé de m'y attaquer et de l'anéantir ou de le métamorphoser en autre chose: par exemple, j'adore les femmes portant des jeans très serrés, et ça me conviendrait tres amplement si je pouvais réorienter mes désirs "encombrants" par cet attrait fétichiste !

L'autre forme de rigidité concernant l'aspect therapeutique (mes "exigeances ou ce qui me rendrait réticent), c'est que je ne peux plus me permettre d'attendre encore trop longtemps avec des therapies inutiles avec des therapeutes inexpérimentés dans ce domaine de la paraphilie, j'en ai vu assez, et toutes ces années à débourser des sommes relativement grandes pour rien, me pèsent!

Je pense avoir fait le tour des psys "conventionnels" et sexologues eux aussi dans le noir total en ce qui concerne ces mêmes paraphilies.
Je le redis, je suis absolument convaincu, par expérience négative, que les therapeutes n'ayant jamais traité de "cas" similaires vont se planter, et je ne veux plus être un sujet de "challenge" pour aucun psy..

Je vais consulter le lien que tu as eu la gentillesse de partager, des que possible, tout comme la référence proposée par Pasithée que je remercie à nouveau.

Encore un grand merci, toute idée est la bienvenue, toute question aura une réponse.
Et au cas où, otute forme de question et demande de détails concernant le "fantasme" n'aura de réponse que sur messagerie privée, je préfère préserver la sensibilité de tout le monde dans ce forum public.
Qui sait, peut etre que entrer dans les détails pourrait aider à voir plus clair pour d'éventuelles solutions?
 
Vous aimerez:
V
Réponses
43
Affichages
10 K
ariste-zelise
ariste-zelise
darna
Réponses
1
Affichages
3 K
Altmaier
Altmaier
amisjusquaubout
  • Question
  • amisjusquaubout
Réponses
9
Affichages
3 K
amisjusquaubout
amisjusquaubout
Nouveaux messages
V
  • Question
  • vengeance
Réponses
0
Affichages
41
vengeance
V
Dov Aim
Réponses
12
Affichages
521
moune
moune
M
  • Question
  • Max4.44
Réponses
5
Affichages
73
surderien
surderien
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut