1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

synchro/induction

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par woolool, 6 Avril 2007.

  1. woolool

    woolool Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    Voici deux interogation auxquel je n'arrive pas a repondre meme en lisant plein de chose dessus sur le net

    La synchro d'abord, doit on avoir un contexte special a ca, ou on peut essayer sur n'importe qui n'importe quand, je ne me vois pas refaire tous les fais et geste d'un collegue de travail juste pour m'entrainer, est ce que l'on doit essayer plutot de positionne la personne de facon a rendre la synchro facile? et une question toute personnel, quand j'essaye de synchroniser ma respiration avec certaine personne, si il respire tres vite ou tres "court" je suffoque a moitié j'ai besoin de plus d'air que cet personne apparement :s, comment faire dans ce cas?

    Puis sur l'induction maintenant, si j'ai bien compris l'induction dois se faire lorsqu'on est en synchro et apres determination de l'objectif et stimulation de la motivation, dans ce cas on se poste de suite dans une optique de resolution de probleme, juste pour un entrainement et faire revivre un souvenir agreable peut on faire directement une induction comme ca "a l'arrache" ??

    Merci de vos reponses futur ;)
     
  2. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Quelques éléments de réponse à votre questionnement.

    La synchronisation sert à instaurer un climat de confiance et contribue à l’obtention d’un « rapport » qui permettra au coach ou au thérapeute peu à peu de guider l’interaction. La synchronisation débute dès qu’on aperçoit la personne.

    Deux types de paramètres sur lesquels on se synchronise : La paramètres non verbaux et les paramètres verbaux.

    Dans les paramètres non verbaux, il y a :

    A-La synchronisation macro-comportementale. Avec : 1) La synchronisation corporelle. Une position générale du corps très proche de celle adoptée par l’interlocuteur. Bon à savoir : si la personne vient à changer de posture, on doit attendre qu’elle soit bien installée dans la nouvelle pour trouver un posture proche de la sienne. 2) La synchronisation gestuelle. Attention, il ne s’agit pas de singer, de reproduire mécaniquement et donc bêtement tous les gestes de la personne, mais plutôt de lui renvoyer un reflet de sa façon de s’exprimer. 3) La synchronisation vocale ( le ton général, le débit, le volume… )

    B-La synchronisation micro-comportementale. Avec la respiration, la tête (inclinaison, hochement…) et le visage (sourcils relevés ou froncés…). Pour ce qui est de la respiration, un entraînement régulier (avec des exercices spécifiques) permet de s’accorder sans gêne à la respiration de l’autre (claviculaire, thoracique, abdominale).

    Dans les paramètres verbaux, on retrouvera la forme du discours (prédicats (VAKOG) et tournures de phrases) et le fond du discours (expression et idées clefs).


    Induire, c’est s’accorder et conduire. Il existe différentes formes d’induction comme surcharger d’informations le conscient pour le faire « disjoncter » ou réactiver une ancre posée lors d’une bonne transe (ancre de réinduction).

    Pour un « simple » entraînement, on peut demander à la personne de s’installer confortablement sur une chaise, de fermer les yeux et de repenser profondément à une expérience vécue agréable, expérience qu’elle va décrire brièvement (en quelques mots) un fois dedans. Ensuite le guide (vous) avec une voix lente, sur l’expiration, va inviter la personne à s’immerger dans son souvenir, et ce en faisant des suggestions de confort et de détente et en utilisant des phrases « artistiquement vagues » (non spécifiques) et faire des descriptions en termes sensoriels (ce qu’elle peut voir, entendre, ressentir et percevoir =VAKOG).

    Qu’est-ce que parler en « artistiquement vague » ? Un exemple. Si dans son souvenir la personne dit courir, il faudra éviter de dire : «…et tu peux entendre le bruit de tes baskets sur le sol… », car dans son souvenir la personne peut être pieds nus. Il faudra plutôt reste vague et dire, par exemple, «… et tu peux sentir le mouvement de tes jambes… ».

    Après cette première expérience de « conduite », il est très utile de demander à la personne de faire un retour sur les suggestions données par le guide. Ce « feed-back » apportera des éclaircissements sur ce qui a véritablement bien marché (ce qui a permis d’aider à entrer plus profondément dans son vécu) et ce qui a moins bien marché (ce qui a fait sortir la personne de son vécu). Bon entraînement et surtout soyez patient et persévérant :wink:.
     
  3. woolool

    woolool Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    bonjour,

    Tout d'abord merci pour ces reponses.
    donc pour la synchro mieu vaut que je m'entraine sur un proche ou ami en privée et deja dans une attitude calme plutot que d'essayer sur quelqu'un lorsqu'on est en conversation

    et pour l'induction merci pour

    je ne pensais pas questionner la personne a se sujet :)

    et

    Permet egalement de garder la position basse (decrite dans le livre que je lis) non ?

    Sinon,une autre question, apres ce moment de transe si la personne ne se souviens pas de ce qui s'est passé sans que j'ai fais quoi que se soit pour ca, pas de suggestion post hypnotique ou autre, dois je lui raconté ce qui s'est passé ,ce qu'elle ma raconté ,etc??

    et dois je m'inquiété de cet amnesie ?
     
  4. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Au contraire... soyez audacieux et osez vous frotter à tout ce qui bouge... et ne bouge pas d'ailleurs :shock:. Comme dit un grand Monsieur : "Ne pensez ni à ce qui n'est pas possible ni aux obstacles. Regardez plutôt ce que vous pouvez obtenir, en fonction de vos désirs. Réalisez-le et faites-le avec joie." Amusez-vous comme un gosse et vous vous rendrez alors compte que la synchronisation est bêtement un jeu d'enfant.

    Le « feed-back » est une nourriture très saine, alors abusez-en !

    Cela permet surtout à votre message d’être congruent et donc de passer comme une lettre à la poste. Pour quoi se mettre en travers d’une personne qui court si alertement :lol: ?

    Je doute que cet exercice d’entraînement provoque tant d’effets secondaires :lol: . Sachez en tout cas, que les réponses aux questions viennent en pratiquant… sagement :wink: alors...
     
  5. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bonjour,

    la synchronisation est une tendance naturelle qui a été constatée par de bons observateurs et théorisée (= bien décrite) par de bons pédagogues.

    il peut être utile de commencer par observer deux personnes qui se parlent entre elles (terrasse d'un café, train, etc). et on peut travailler cela au long cours, avec des variantes (une scène de ciné en plan suffisamment large ; là on peut chercher ce qui y est et ce qui n'y est pas)

    ensuite on peut chercher dans une conversation avec un interlocuteur, sur lui-même et en soi-même, des phénomènes de cet ordre.
    ce stade d'observation me semble utile, très profitable (sauf, conseil perso, avec ses proches !!)

    alors il sera temps de décider si l'on souhaite introduire ou non "une note supplémentaire" dans cette partition naturelle.

    en effet à mon sens se jeter dans un exercice de synchronisation surfaite est un bon moyen de : se ridiculiser, au mieux ;
    ou pire de se discréditer (en vexant l'autre, le cobaye) ;
    ou pire encore : de se faire des illusions sur ses capacités. et c'est d'ailleurs :wink: cette dernière possibilité qui risquerait le plus de donner naissance :wink: à une vocation de thérapeute... disons construite sur un modèle un peu boîteux... :?

    pour avoir l'air moins sévère disons qu'il est utile de passer par les quatre stades de la compétence
     
  6. woolool

    woolool Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Bonsoir,
    merci encore pour ces precieux conseil, et castorix ne t'en fais pas , je ne veux pas declenché chez moi une vocation pour le moment pour moi c'est un peu comme de la culture general

    Pour faire simple je dirais, si ma "cobaye" ne se souviens pas de ce qui s'est passé quand elle est entré en transe jusqu'a son sursaut et reveil comme je l'ai expliqué dans la partie du forum traitant de la sortie de transe
    Et cet apres midi il s'est passé un truc qui m'a quelque peu decontenancé, je voulais qu'on refasse un esais et comme elle s'etais senti bien apres le premiere essais elle a dit ok, apres avoir "plongé dans son bon souvenir elle m'a tout a coup paru agitée je lui ai demandé ce qu'il se passais ,
    elle m'a dis je suis dans une grotte il fais froid je veux sortir
    moi un peu deboussolé je lui dit de sortir si ca lui plait
    elle me dit ensuite qu'elle est dehors et qu'il y a de la neige
    ca me fais sourire
    la elle ouvre les yeux , je me dis qu'elle est sorti de transe comme l'autre jour
    elle-> il fait froid , y'a plein de neige dans le salon
    comme je sent qu'elle s'affole je lui dit de fermé les yeux et de pensé a quelquechose d'agreable
    elle tend la main vers moi, je la prend elle a un sursaut et sort de transe

    meme phenomene elle se souviens pas et elle m'a dit tout de suite qu'elle avais froid

    ai je fais quelquechose de mal??


    encore une question, l'inconscient est il toujours dans la metaphore, dois je essayer de trouver pourquoi elle s'est retourvé dans une grotte et le froid etc ??Doit on aussi essayer de faire sortir la personne d'une situation qu'elle trouve desagreable ?

    et aussi(idée farfelu né cet apres midi devant ce clavier), Vu que nous utlisons les metaphore pour faire vivre certaine chose au sujet , peut on utiliser l'image d'un ordinateur dont la personne en transe se servirai pour classer des souvenir, y ajouter des bouton "+ ou - de bonheur" "+ ou - de douleur" et autre ?? ou alors on doit laisser la personne nous dire comment elle veut faire avec ses chose ?

    Mon amie m'avais dis qu'elle trouvais ces souvenir dans des boite, est ce que je peu lui dire quelque chose du genre "oui ces boite sont tes archive sur papier essaye de trouver l'ordinateur qui les as en numerique" ???

    merci d'avance pour vos reponse, vous etes plus precieux qu'un livre, les livre n'interprete pas les raison de nos recherche en ses pages lol
     
  7. woolool

    woolool Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    J'ai cru que mon post avais disparu , je pensais pas avoir ma place dans les technique avancée :s
     
  8. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Si c’est la personne qui en fait la demande, pourquoi pas.

    Pourquoi s’inquiéter inutilement. Et puis vouloir s’immiscer dans un jardin privé sans autorisation préalable peut provoquer un incident diplomatique.


    Oui, vous ne lui avez pas proposé un couverture polaire :lol: :wink: . Constatation à part, je peux difficilement répondre à votre question. Peut-être que votre « induction » était un peu froide ou peut-être que la participante a choisi un agréable « souvenir de surface » ou peut-être que vous n’avez pas été suffisamment attentif à d’éventuels signes précurseurs et annonciateurs d'un "changement de direction" ou peut-être que… En tout cas, vous avez su garder votre sang froid malgré la surprise et l’histoire se termine bien (si l’on zappe l’histoire de la couverture) donc... Il serait peut-être bon lors de vos prochains essais avec d’autres personnes de bien insister sur le vraiment agréable. Ex. :« Pense à quelque chose que tu aimes vraiment faire, quelque chose de vraiment agréable… »

    Non.

    Il fait très beau et vous vous jetez allègrement dans la piscine qui est à quelques mètres de vous. L’eau est glaciale. Vous restez quitte à vous scléroser ou vous décidez instantanément et raisonnablement d’aller voir ailleurs si l’eau est meilleure ?

    Une idée farfelue est souvent une idée géniale. Inventivité et créativité sont des capacités à travailler.

    Si elle sait… très bien.

    Et si votre amie est allergique à l’informatique ? Pourquoi pas lui dire plus simplement : « Dans des boîtes ? » (avec un ton plus admiratif qu’interrogatif) et t’entendre ce qu’elle répond.
     
  9. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    c'est d'accord je ne m'en fais pas
    je n'ai aucune qualité pour donner des leçons ici mais lorsque l'on s'embarque dans la conduite d'une transe, le risque est évidemment celui-ci : la personne peut présenter une réaction parfaitement imprévue, parfois très inquiétante, et à partir de là on retrouve quand même une vraie question :
    "avec ce sujet (client ou ami), suis-je prêt à faire n'importe quoi au risque que ça lui soit néfaste ?? "
    (sérieusement, une personne qui va bien la minute d'avant, peut tout à coup faire un truc parfaitement imprévu où elle plonge dans une crise de désarroi ou d'angoisse noire, et là est-ce acceptable de s'être lancé sans aucun apprentissage sérieux ?? qui garantit que cela ne donnera pas un résultat très fâcheux ?)

    pour avoir l'air moins sévère : il existe des exercices pour débuter, dans lesquels on s'efforce de travailler dans un axe précis, où le pire risque serait de n'arriver à rien mais pas de terroriser le sujet.
    comme pour beaucoup de disciplines, on n'apprend pas non plus sur internet et en 5 jours... :D
     
  10. woolool

    woolool Membre

    Inscrit:
    12 Janvier 2007
    Messages:
    39
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Bonjour,

    Merci de vos reponses deja :)

    Lemaléduqué, lorsque tu me dis de lui proposer une couverture, j'aurais du clairement lui dire de prendre une couverture dans sa transe ou lui en donné une en vrai?? Je suis un peu desapointé par ta reponse

    Par contre la je ne comprend pas trop , est ce que ca veut dire qu'elle serais rentré trop en transe sans le vouloir ?

    et toi castorix, si je suis ici a vous posez mes question c'est bien pour recevoir des lecon , et je ne compte pas maitrisé cela en 5j

    tous ce que je sais c'est que je n'ai aucune mauvaise intention dans ce que je fais , et comme mon amie m'a dis que ce qu'elle gardais (malgres la sensation de froid) etais une sensation agreable de l'experience je me dis qu'on refera surement cela juste pour qu'elle sache trouver cet sensation.

    et je suivrai votre conseil a tous les deux de bien insisté sur l'agreable et d'etre plus attentif a ces reaction afin de n'avoir que se sentiment de bien etre

    Je reviendrais avec d'autre question d'ici peu surement, en tous cas merci encore :)
     
Chargement...