tjr perdu...

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par perdu, 16 Mai 2008.

  1. perdu

    perdu

    Inscrit:
    16 Mai 2008
    --------------------------------------------------------------------------------

    alors la je suis dans un autre monde...
    je sais opas si c'est le bon endroit pour poser ma question masi bon allez je me lance

    Je vis depuis bientot 20 ans a la va vite... J'ai eu de nombreux problemes de familles (pere pedophile, un cousin meurtrier...rien que ca!!!)

    je voila mon probleme perso
    Au boulot comme dans ma vie sentimentale je n'arrive pas a etre regulier, j'ai un enorme manque de confiance en moi. Ce qui fait que je suis seul et que le boulot que j'ai garder le plus longtemps ca a etais ...2 ans environs.

    suite de l'arestation de mon pere ma mere a etais persuader que j'avais etais victime de quelque chose..ce que je ne croyez pas...

    Mais voila quand j'ai but, ou quand je suis vraiment mal il m'arrive de
    J'ai deja poser cette quesrtion sur une autre partie du dorum mais bon...
    dire que j'ai etais violer ou du moin abuser par mon pere (mais je ne m'en souviens pas...

    Pendamps logntemps je me suis dit que c'etait juste un pretexte pour etre plains par les autres mais voila je ne suis pas du genre a me plaindre pour rien. Ce qui a fini par m'inquieter je ne m'en souvizens plus c'est vrai mais est ce que l'HYPNOSE peut m'aider a repnodre a cette qusetion? a revenir sur une partie de mon vecu que j'aurais oublier ou volontairement mis de coté? (je demande ca car mon pere ne c'est jamais souvenu avoir etais violer alors que ca etais le cas on l'a su quelques années plus tard)

    Je ne veux pas vivre ma vie a moitié je veux la vivre a 100 pour cent et pour cela peut etre que l'HYPNOSE est le bon moyen... qu'en pensez vous? merci a tous et a toutes
     
  2. Nasreddin

    Nasreddin

    Inscrit:
    1 Février 2008
    En quoi le fait de savoir ce qui a pu se passer hier (ou pas !) pourrait-il vous aider à mieux vivre au présent ?
    Le passé est révolu. Le passé, c'est le passé et on ne le change pas !
    Il y a deux possibilités :
    Soit vous avez été victime de quelquechose, et votre inconscient, qui travaille pour votre bonheur, cherche manifestement à vous en éloigner pour vous permettre de vous épanouir. Auquel cas, oubliez ça comme cela semble déjà le cas :) et allez de l'avant !
    Et si vous n'avez été victime de rien, vous avez eu l'enfance que vous connaissez... cherchez dans le présent ce qui vous permet de vivre à 100 pour cent !
    Plutôt que de fouiller un passé improbable, concentrez-vous sur comment vivre votre vie à 100 pour cent aujourd'hui !
    Et d'ailleurs, c'est quoi, pour vous, vivre à 100 pour cent ? Comment faites-vous ça ?
     
  3. zorro

    zorro

    Inscrit:
    31 Janvier 2008
    L'ingénuité de ton intervention Nasredin, me confond...
    Tu penses que ce que tu as appris en pnl s'applique à la lettre à tous les cas, et surtout à celui relaté par Perdu ?
    Ce serait trop simple...
    Tu as l'enthousiasme du débutant, alimente le par un surcroît d'études sur les psychopathologies.
    On est tous passés par là, et bien contents de faire des erreurs pour avancer.
     
  4. Nasreddin

    Nasreddin

    Inscrit:
    1 Février 2008
    Ma réponse peut te paraitre ingénue, zorro, mais au moins elle a le mérite d'exister.
    C'est si simple d'attendre que les autres répondent pour ensuite s'empresser de critiquer ce qu'on a pas eu l'énergie/courage de faire soi-même.
    Quant à "ce que j'ai appris en pnl", non je n'ai pas appris ça en pnl. Toi si apparemment :)
    "Ce serait trop simple"... et comme disent les shadocks : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?".
    J'ai hâte maintenant de lire ta réponse à perdu, alimentée par tes études compliquées et tes nombreuses erreurs.
     
  5. perdu

    perdu

    Inscrit:
    16 Mai 2008
    tout d'abort on ce calme messieur vous aller pas vous disputer pour moi quand meme :cry:

    D'autre part je suis un peu surpris de votre reponce mr Nasreddin evidement que quelque chose qui vous est arriver dans le passé a une influence sur le present...

    Si quelqun a etais violer petit il peut par exemple tres mal vivre ca sexualité... et si il ne sais pas ce qui lui est arriver comment travailler dessus? tous les psy du monde ne changeront rien a ca...( j'en sais quelque chose)

    vivre a 100 pour cent c'est arriver a avoir une vie normal, une vie ou vous avez pas tjr l'impression d'etre une merde et de tout faire de travers, une vie ou vous pouvez rester plus de 6 mois avec quelqun sans peter un plomb, ou vous pouvez tenir un boulot plus de 2 ans...
     
  6. hypno36

    hypno36

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    Bonjour perdu

    la réponse à la question est oui, peut être mais elle peux aussi te permettre (grâce a ta partie inconsciente ) de retrouver ou trouver la confiance en toi, la stabilité, en retrouvant (ou pas) des scènes de ta vie. cela vaut le coup d'en faire l'expérience...
     
  7. L-S

    L-S

    Inscrit:
    26 Juin 2007
    Meme sans parler de PNL j'aurais repondu de meme, si c'est oublié c'est une bonne chose, les choses qu'on veut absolument détérré, les psy qui aime a fourré leur nez partout ne reussisse qu'une chose (je parle de bcp de cas que e connais dans des gens proche de moi voir tres proche) c'est d'embrouillé les gens et leur faire revivre des truc vraiment bad qui les traumatise encore pire...

    Plutot que de travailler sur le traumatisme, et la c'est la PNL ou encore erickson qui nous l'enseigne, travaillons plutot qur les force et les developpé

    Pour Perdu, focalise toi sur tes envie et fais toi aider a atteindre tes objectif plutot que de ruminer ton passé

    Dans mon cas personnel a moi meme de ma personne (oui j'insiste, je parle juste de moi lol), je sais qu'il y a des chose dans mon passé qui sont des "traumatisme" et quand 'y pense j'ai mal, au lieu de resté la dessus , ben je pense plutot a mon avenir, et si j'y arrive pas, ben j'en parle a un pote, a un medecin ou autre, je parle pas de ce qui me bloque, mais de ce que je voudrais, , enfin voila

    c'etais juste mon avis ;)
     
  8. Cath

    Cath

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Bonjour,

    L'EMDR semble être une voie à explorer pour les personnes ayant subi des traumatismes dont les suites sont handicapantes au présent. Il y a beaucoup à lire sur le sujet sur le net, entre autres des forums de personnes ayant vécu ou vivant cette expérience thérapeutique. Le livre de Francine Shapiro "EMDR" est très accessible (je parle pour moi qui ne suis pas du milieu médical) et d'un grand intérêt.
     
  9. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonjour,

    Entièrement d'accord avec toi. Cette thérapie semble obtenir de très bons résultats sur les trauma. Je ne sais pas s'il faut parler de ses trauma durant de longues heures pendant une analyse mais j'ai tendance à penser que continuer à les ressentir comme une souffrance n'est pas forcément la bonne solution pour aller bien. D'ailleurs le fait que ces souffrances se manifestent occasionnellement n'est pas vraiment signe d'une paix intérieure, enfin il me semble.

    Bonne journée !
     
  10. hypno36

    hypno36

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    l emdr est aussi efficace que l'hypnose pour les souvenirs traumatiques que la personne se souvient ;

    Pour Perdu je pense que l'hypnose à l avantage de pouvoir traiter un traumatisme même si la personne ne se souvient pas.


    J-P Dumas
    Hypnotherapeute
     
  11. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonjour,

    Alors p-e n'ai-je pas toutes les informations mais il me semblait que l'EMDR obtenait de meilleurs résultats que l'hypnose concernant les trauma. En tout cas d'après ce que j'en sais (et qui peut être corrigé), les études vont dans ce sens...

    Bonne journée !
     
  12. hypno36

    hypno36

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    ta as les ref de ces études ?
     
  13. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Les voici!

    http://www.stickam.com/viewMovieGallery ... =174647385

    Bonne journée !
     
  14. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    Laurenzo on peut faire quelques remarques :

    1) Francine Shapiro (à l'origine de l'EMDR) est une thérapeute collaborant de longue date aux travaux du Mental Research Institute, de Palo Alto, connu pour son rayonnement mondial dans le domaine de la Systémique et des thérapies ericksoniennes

    2) l'EMDR n'a pas de facilité à démontrer une supériorité sur l'hypnose, ne serait-ce que parce que c'est une utilisation d'hypnose fractionnée à rythme rapide, mais en fait plutôt du fait de difficultés méthodologiques.

    Il faut préciser que dans l'utilisation des mouvements alternatifs selon l'approche HTSMA enseignée en France, on transpose très volontiers d'une technique vers l'autre, d'abord dans la phase d'établissement d'un lieu sûr, ensuite lorsque certains affects corporels sont envahissants, lorsqu'une ressource ne peut être trouvée aisément,... et plus platement en cas d'abréaction affective (ce qui ne doit pas arriver lorsque l'on est expérimenté et attentif)...


    En fait on a plutôt des comparaisons EMDR contre TCC, ou contre fluoxétine (ISRS de référence mondial).

    Comme : J Clin Psychiatry. 2007 Jan;68(1):37-46. A randomized clinical trial of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR), fluoxetine, and pill placebo in the treatment of posttraumatic stress disorder: treatment effects and long-term maintenance.
    van der Kolk BA, Spinazzola J, Blaustein ME, Hopper JW, Hopper EK, Korn DL, Simpson WB
     
  15. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Pour moi (en HTSMA) l'état hypnotique est bel et bien partie intégrante du processus thérapeutique, je vois mal comment les séparer.

    Et pour ceux qui s'intéressent aux détails : pour explorer EMDR contre hypnose, on peut commencer par lire ce qui s'écrit sur le thème : EMDR contre la même chose sans les mouvements alternatifs.
    Je donne deux exemples.


    1) J Consult Clin Psychol. 1997 Dec;65(6):1026-35. Eye movement desensitization and reprocessing treatment for panic disorder: a controlled outcome and partial dismantling study.
    Feske U, Goldstein AJ.
    Agoraphobia and Anxiety Treatment Center, Bala Cynwyd, Pennsylvania, USA.

    Forty-three outpatients with DSM-III-R (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 3rd Ed., revised; American Psychiatric Association, 1987) panic disorder were randomly assigned to receive 6 sessions of eye movement desensitization and reprocessing (EMDR), the same treatment but omitting the eye movement, or to a waiting list. Posttest comparisons showed EMDR to be more effective in alleviating panic and panic-related symptoms than the waiting-list procedure. Compared with the same treatment without the eye movement, EMDR led to greater improvement on 2 of 5 primary outcome measures at posttest. However, EMDR's advantages had dissipated 3 months after treatment, thereby failing to firmly support the usefulness of the eye movement component in EMDR treatment for panic disorder.

    et 2) Behav Res Ther. 1994 May;32(4):459-61. Does rapid eye movement desensitization facilitate emotional processing?
    Tallis F, Smith E.
    Department of Psychological Medicine, South Kensington & Chelsea Mental Health Centre, Chelsea & Westminster Hospital, London, England.

    Recent years have seen considerable interest in rapid eye movement desensitization (REMD), a novel procedure for the treatment of traumatic memories and related conditions. REM is usually administered as a component of a broader therapeutic procedure, now termed eye movement desensitization and reprocessing (EMDR). On the basis of previous and largely uncontrolled work, it is not clear to what degree therapeutic gains can be attributed exclusively to REMD. Following exposure to a contrived trauma, Ss were allocated to one of three conditions: REMD; slow eye movement desensitization (SEMD); and stationary-imagery (SI; i.e. no eye movement). Emotional processing was significantly impaired in the REMD group compared to the SEMD and SI groups. No significant differences were found between the SEMD and SI groups.

    pour jeter le trouble dans les esprits : 3) J Anxiety Disord. 1999 Jan-Apr;13(1-2):87-99. The cognitive dismantling of Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) treatment of Posttraumatic Stress Disorder (PTSD).
    Cusack K, Spates CR.
    Western Michigan University, Kalamazoo, Michigan 49008, USA.

    Twenty-seven subjects were exposed to standard Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) treatment or a similar treatment without the explicit cognitive elements found in EMDR. Standardized psychometric assessments were administered (Structured Interview for Post Traumatic Stress Disorder, Impact of Event Scale, Revised Symptom Checklist-90) by independent assessors at pretest, posttest and two separate follow-up periods. Potential subjects met specific inclusion/exclusion criteria. Subjective measures including Subjective Units of Disturbance and Validity of Cognition assessments were also conducted. A two-factor repeated measures analysis of variance revealed that both treatments produced significant symptom reductions and were comparable on all dependent measures across assessment phases. The present findings are discussed in light of previous dismantling research that converges to suggest that several elements in the EMDR protocol may be superfluous in terms of the contribution to treatment outcome. These same elements have nevertheless entered unparsimoniously into consideration as possible explanatory variables.

    du même tonneau : 4) J Anxiety Disord. 1999 Jan-Apr;13(1-2):101-18. The contributions of eye movements to the efficacy of brief exposure treatment for reducing fear of public speaking.
    Carrigan MH, Levis DJ.
    State University of New York at Binghamton, USA.

    The present study was designed to isolate the effects of the eye-movement component of the Eye Movement Desensitization and Reprocessing (EMDR) procedure in the treatment of fear of public speaking. Seventy-one undergraduate psychology students who responded in a fearful manner on the Fear Survey Schedule II and on a standardized, self-report measure of public speaking anxiety (Personal Report of Confidence as a Speaker; PRCS) were randomly assigned to one of four groups in a 2x2 factorial design. The two independent variables assessed were treatment condition (imagery plus eye movements vs. imagery alone) and type of imagery (fear-relevant vs. relaxing). Dependent variables assessed were self-reported and physiological anxiety during exposure and behavioral indices of anxiety while giving a speech. Although process measures indicated exposure to fear-relevant imagery increased anxiety during the procedure, no significant differences among groups were found on any of the outcome measures, except that participants who received eye movements were less likely to give a speech posttreatment than participants who did not receive eye movements. Addition of the eye movements to the experimental procedure did not result in enhancement of fear reduction. It was concluded, consistent with the results of past research, that previously reported positive effects of the EMDR procedure may be largely due to exposure to conditioned stimuli.

    De tout ça je ne retire donc pas que des certitudes !
    (détails sur demande en mp)
     
  16. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonsoir Castorix,

    Simplement une question: lorsqu'un patient en état de stress post traumatique vient vous consulter (vous ou vos collègues), aurez-vous plutôt tendance à utiliser l'hypnose ou l'EMDR? (même si l'EMDR est une forme d'hypnose, 1 séance d'EMDR et 1 séance d'hypnose ericksonienne sont tout de même structurées très différemment d'après ce que j'en sais).

    Je me doute que l'on ne peut généraliser mais alors si je devais reformuler (j'anticipe :wink: ) quelle thérapie utiliseriez-vous le plus souvent si vous aviez 100 personnes en situation de stress post-traumatique à traiter rapidement? (j'ai presque envie de vous demander une réponse 'statistique')

    Bonne fin de soirée !
     
  17. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    Houlala, 100 personnes en ESPT, ça nous met un coup sur la casquette, parce que c'est lourd tout ça !!

    En fait cette situation est plus fréquente que l'on ne croirait.
    Mais comme ce n'est pas le seul problème que présente une personne, du moins pas la seule facette de ses difficultés, je ne commence pas forcément par là. Ceci étant dit, tout de même on peut répondre :

    A présent, assez nettement, l'HTSMA (donc Thérapie Stratégique avec utilisation des Mouvements Alternatifs dans un registre Hypnotique assez formalisé).

    Pour ce qui est de la structure, justement non, les processus sont assez précisément comparables.

    En revanche les apparences (pour un observateur de l'autre côté de la vitre) peuvent sembler différentes : pas de résolution musculaire ou d'attitude relaxée évidente, pas d'occlusion des paupières (enfin pas le plus souvent), la personne s'exprime à voix haute, désigne certaines parties de son corps, et le thérapeute fait des gestes bizarres comme s'il disait "non, non" à un esprit lors d'un rituel de possession... :shock: :D

    Les apparences seulement, donc.

    Parce que je me suis permis de temps en temps de demander : de quoi vous rappelez-vous, de ce que nous avons travaillé la dernière fois ?
    ... et il n'est pas rare que l'on me réponde : - heu, je ne sais pas exactement !!
     
  18. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonjour Castorix,

    Merci pour votre réponse.

    Pour avoir expérimenté l'EMDR (en tant que patient), il est assez vrai que les souvenirs de la séance sont rapidement assez flous. Ça va même plus loin, pendant la séance, lorsque le thérapeute fait des mouvements alternatifs, je peux avoir un flash ou une pensée, je veux en faire part au thérapeute une fois les mouvements terminés et oh surprise je ne m'en rappelle plus :shock:

    Alors question d'inculte (une de plus), y a-t-il une différence entre EMDR et HTSMA, la seconde englobe-t-elle la première?

    Bonne journée !
     
  19. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    Oui, si je me suis insuffisamment expliqué alors voilà : HTSMA est le nom donné à une formation et un exercice qui emploient les mêmes principes longuement évoqués ci-dessus, mais n'accepte pas de se limiter à des formes enseignées par une filière "labellisée" d'un nom bien connu.
    Non pas simplement parce que cette filière connue est organisée en véritable pyramide.
    Non pas parce qu'elle peut (par certains procédés) faire penser à une certaine sorte de structure vendant des boîtes en plastique, ou des produits de beauté, ou encore des produits d'entretien.
    Mais peut-être parce que, comme certain concepteur de la PNL, cette filière agit en donnant le sentiment de souhaiter imposer des droits d'auteur sur tout ce qui porterait le nom de mouvements oculaires...
    La thérapie, affaire des seuls philanthropes ??

    Ah, bien - personnellement j'invite à m'interrompre dès que le flash apparaît (et de toute manière on s'adapte, lorsqu'une personne réagit comme ceci ou comme cela, les séquences sont allongées ou abrégées, accélérées ou ralenties).

    Je vois Laurenzo que tu t'exprimes toujours en sage innocent, mais que tu "en gardes toujours un peu sous la pédale" !
    :wink:
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Levennder
    Réponses:
    10
    Affichages:
    1764
  2. surderien
    Réponses:
    11
    Affichages:
    1669
  3. perdu
    Réponses:
    21
    Affichages:
    2619