Formation Hypnose

votre niveau de bien etre

  • Initiateur de la discussion valikor
  • Date de début

A quel point vous sous sentez bien globalement spontanément, sur une échelle de 0 à 10 ?

  • ->0

    Votes: 0 0.0%
  • ->1

    Votes: 0 0.0%
  • ->2

    Votes: 0 0.0%
  • ->3

    Votes: 0 0.0%
  • ->4

    Votes: 0 0.0%
  • ->5

    Votes: 0 0.0%
  • ->6

    Votes: 0 0.0%
  • ->7

    Votes: 0 0.0%
  • ->7-8

    Votes: 0 0.0%
  • ->8

    Votes: 0 0.0%
  • ->9

    Votes: 0 0.0%
  • ->10

    Votes: 0 0.0%

  • Total des votants
    0
  • Sondage fermé .
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
papusza à dit:
Pouvez vous faire d'une rose une tulipe, Valikor ?

Modifier un trait de caractère c'est violent. L'utiliser à meilleur escient !

ce n'est pas violent, c'est facile et sans problème quand on sait comment faire... et lap ersonne s'en porte généralement mieux si on l'applique aus traits de caractère suivants:
  • se faire du soucis;
  • s'angoisser;
  • ...
  • fumer;
  • dépressif;
  • compulsions alimentaires...
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
papusza à dit:
Pouvez vous faire d'une rose une tulipe, Valikor ?
!

la rose est comme cela en raison de ses gènes.

notre caractère est comme il est car nous avons appris à être... et on peut désapprendre...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
valikor à dit:
papusza à dit:
Pouvez vous faire d'une rose une tulipe, Valikor ?
!

la rose est comme cela en raison de ses gènes.

notre caractère est comme il est car nous avons appris à être... et on peut désapprendre...

Oui mais encore faut il vraiment le vouloir

désapprendre à vouloir

car là est le blocage fondamental...

:roll:


Il faut savoir accepter d'apprendre à dévouloir...

et ce n'est pas inscrit dans nos gènes...


8)
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
surderien à dit:
valikor à dit:
papusza à dit:
Pouvez vous faire d'une rose une tulipe, Valikor ?
!

la rose est comme cela en raison de ses gènes.

notre caractère est comme il est car nous avons appris à être... et on peut désapprendre...

Oui mais encore faut il vraiment le vouloir

désapprendre à vouloir

car là est le blocage fondamental...

:roll:


Il faut savoir accepter d'apprendre à dévouloir...

et ce n'est pas inscrit dans nos gènes...


8)
En fait, il n'y a pas de désaprentissage, de dissociation (sauf, à la longue : l'oublie) . Le cerveau ne peut qu'associer. A chaque fois qu'on croit dissocier, en fait on ré-associe, autrement, différement ; c'est le principe du recadrage...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Ben quand on veut dire la même chose avec des mots différents

on se rend compte qu'on dit souvent une toute autre chose...


Rien ne se crée, tout se transforme

On associe un truc de plus et finalement çà dissocie l'ensemble...

Bon je viens vraiment d'apprendre qu'on ne peut pas désapprendre


Vouloir toujours plus, oui !


vouloir toujours moins, dévouloir, c'est dévaluer...

c'est se dévaluer...

donc dur de "lâcher" de vouloir toujours plus...

:roll:


Ben çà m'a fait du bien d'écrire çà !

Du bien être il en faut toujours plus

çà confirme...

:lol:
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
surderien à dit:
Rien ne se crée, tout se transforme

On associe un truc de plus et finalement çà dissocie l'ensemble...
Excellent rapprochement Surderien !
Un effet de gestalt qui explique encore plus précisément les choses...
Dans la rose qu'on arrose, on peut ne plus voir que l'eau... En réalité c'est la signification qui a changée. Car dans arrose, la rose est toujours là.
 
papusza

papusza

Membre
messages
288
Points
1 160
On arrose aussi les tulipes !

La rosée et l'arrosée reçoivent tous les deux de l'eau , ou du liquide mouillant.

Épine fait penser à rose, mais arroser plutôt à eau.

Un homme n'est pas une femme, peut etre autant de différence qu'entre une rose et une tulipe, qui sont les deux des fleurs.

Qu'y a t'il d'inné dans le caractère ? Peut on changer tous les éléments ?

Je prends ma liste et vais au supermarché du caractère ?
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
papusza à dit:
Qu'y a t'il d'inné dans le caractère ? Peut on changer tous les éléments ?

Je prends ma liste et vais au supermarché du caractère ?
il n'y a rien d'inné.

on va plutôt déconstruire l'anxiété et tous les traits de caractères qui permettent de bien se pourrir la vie... et d'aller mal...
 
papusza

papusza

Membre
messages
288
Points
1 160
Vous parlez d'anxiété, de se pourrir la vie , certes, mais quand on se pourrit la vie, on fait quelque chose.

Que faire d'autre par exemple ?

Il y aura un vide, comme quand on abandonne une activité.

On est dans le ne plus, dans l'oter, j'aimerais rajouter. Après on choisit entre les options.
 
I

Intemporelle

Invité
Ivan.67 à dit:
surderien à dit:
valikor à dit:
papusza à dit:
Pouvez vous faire d'une rose une tulipe, Valikor ?
!

la rose est comme cela en raison de ses gènes.

notre caractère est comme il est car nous avons appris à être... et on peut désapprendre...

Oui mais encore faut il vraiment le vouloir

désapprendre à vouloir

car là est le blocage fondamental...

:roll:


Il faut savoir accepter d'apprendre à dévouloir...

et ce n'est pas inscrit dans nos gènes...


8)
En fait, il n'y a pas de désaprentissage, de dissociation (sauf, à la longue : l'oublie) . Le cerveau ne peut qu'associer. A chaque fois qu'on croit dissocier, en fait on ré-associe, autrement, différement ; c'est le principe du recadrage...


Je n'ai pas lu l'ensemble des échanges, mais en passant rapidement le message de Ivan a attiré mon attention, et mon point de vue à ce sujet, je ne suis pas d'accord avec la phrase soulignée... le fait de se dissocier pendant l'enfance permet de vivre à travers des traumas, le problème c'est que l'individu se construit à travers des schémas erronés; on peut l'appeler aussi le refoulement. Vivre sur un principe de dissociation à l'âge adulte ne permet pas de soulager son mal être mais de le renforcer de façon inconsciente.

Il y a deux façons de parler dissociation en thérapie, soit l'individu est fortement dissocié et ne peut ressentir les émotions (conditionnement depuis l'enfance), ou on peut travailler sur la dissociation dans certains cas lors des séances en recadrant par la suite afin d'aider l'individu à prendre conscience de son refoulement et afin qu'il ressente les émotions qui y sont liées ajoutées aux croyances négatives et bien sûr recadrer tout cela.

Dites moi Ivan, si c'est cela que vous vouliez évoquer ?
 
I

Intemporelle

Invité
Ivan.67 à dit:
Un tel point de vue porte à conséquence dans une pratique thérapeutique, ou mon approche serait plutôt d’aider l’individu « à faire autrement que de s’énerver », plutôt que d’essayer de recadrer le passé.

Cela dit, il semble que Valikor obtienne de bons résultats en agissant comme s’il s’agissait d’accumulation. L’EMDR est l’un des pivots de sa méthode. Dès que j’aurais un peu de temps, je me pencherais encore sur la question…

valikor à dit:
Ivan.67 à dit:
Cela dit, il semble que Valikor obtienne de bons résultats en agissant comme s’il s’agissait d’accumulation. L’EMDR est l’un des pivots de sa méthode. Dès que j’aurais un peu de temps, je me pencherais encore sur la question…

ivan, il y a la cause initiale et le trait de caractère (conséquence des causes initiales) qui se développe ensuite, c'est 2 choses différentes et les deux doivent etre traitées....

J’ai repris cet extrait de la page précédente, et je partage le point de vue de Valikor, même si l’exemple de Ivan n’est pas très flagrant, on part toujours du même principe, qqchose de marquant enfant de type humiliation ou rejet soit par les parents soit par un prof, des copains, etc…, ce sentiment de ne pas être à la hauteur ou être accepté va forcément devenir une croyance négative qui va se renforcer au fur et à mesure des « échecs » de l’individu, sachant qu’on n’est pas obligé de tout réussir ou d’être accepté par tout le monde, mais l’individu renforcera cette croyance négative et deviendra pour lui une réalité/ vérité qu’il n’est pas capable ni de réussir ni d’être aimé/accepté.

C’est dans ce sens qu’il s’agit d'une accumulation, mais aussi d’un point de départ.

Si on prend l’exemple d’un enfant qui a eu l’attention, protection et l’amour de ses parents grandira en sécurité, si à l’âge adulte il rencontre des échecs cela ne l’affaiblira pas, car il est confiant au fond de lui, il saura rebondir très facilement sans refouler quoi que ce soit... contrairement à un individu qui aura déjà une croyance négative à son sujet.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Et bien moi, j'aime à penser que nous pouvons retrouver confiance en soi au delà de toute éducation.

Juste par le souvenir, audelà d'une croyance ou d'un senti/ment , une certitude d'être au delà .
 
I

Intemporelle

Invité
xorguina à dit:
Et bien moi, j'aime à penser que nous pouvons retrouver confiance en soi au delà de toute éducation.

Juste par le souvenir, audelà d'une croyance ou d'un senti/ment , une certitude d'être au delà .

Un peu simple ce genre de réponse... c'est le constat en thérapie, dépendance de l'alcool, tabac, boulimie, et autres... ou même encore dépendance affective...

Au fait Xorguina, avez vous arrêté de fumer ? :roll: (j'avais lu votre décision il y a quelques temps ...)
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Intemporelle à dit:
xorguina à dit:
Et bien moi, j'aime à penser que nous pouvons retrouver confiance en soi au delà de toute éducation.

Juste par le souvenir, audelà d'une croyance ou d'un senti/ment , une certitude d'être au delà .

Un peu simple ce genre de réponse...

Simple...oui ! compréhensible pour toi ?


c'est le constat en thérapie, dépendance de l'alcool, tabac, boulimie, et autres... ou même encore dépendance affective...

Au fait Xorguina, avez vous arrêté de fumer ? :roll: (j'avais lu votre décision il y a quelques temps ...)

3eme question de la journée, que t'arrive t'il ? vraiment pas très honnête.
La jalousie est un vilain défaut :roll:
 
I

Intemporelle

Invité
xorguina à dit:
Intemporelle à dit:
xorguina à dit:
Et bien moi, j'aime à penser que nous pouvons retrouver confiance en soi au delà de toute éducation.

Juste par le souvenir, audelà d'une croyance ou d'un senti/ment , une certitude d'être au delà .

Un peu simple ce genre de réponse...

Simple...oui ! compréhensible pour toi ?

En fait j'ai dit simple pour éviter de dire simpliste ce qui était ma pensée première... :idea:


c'est le constat en thérapie, dépendance de l'alcool, tabac, boulimie, et autres... ou même encore dépendance affective...

Au fait Xorguina, avez vous arrêté de fumer ? :roll: (j'avais lu votre décision il y a quelques temps ...)

3eme question de la journée, que t'arrive t'il ? vraiment pas très honnête.
La jalousie est un vilain défaut :roll:


:roll: :shock: :idea:

La suite au prochain numéro...
 

Vous aimerez:

Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut