Formation Hypnose

Z'avez vu Messmer cette semaine?

laurenzo

Membre
Intemporelle à dit:
Vous pensez réellement qu'un hypnotiseur de spectacle soit capable de gérer une douleur ? la gestion de la douleur en hypnose ça s'apprend...
Seul un hypnotiseur de spectacle maitriserait les inductions rapides? Curieuse association... Relisez les derniers messages, tout le monde vous parle d'application des inductions brèves dans le domaine de la thérapie et vous ne cessez de répondre hypnose de spectacle. :oops:

Un hypnothérapeute (pas un hypnotiseur de spectacle je précise au cas où...) pourrait très bien assister à un évènement douloureux dans la rue, dans la nature ou chez des amis. Si l'un de vos amis se brûle en cuisinant alors que vous êtes invitée, vous lui apprenez l'AH le temps que les pompiers arrivent?
 
I

Intemporelle

Invité
laurenzo à dit:
Intemporelle à dit:
Vous pensez réellement qu'un hypnotiseur de spectacle soit capable de gérer une douleur ? la gestion de la douleur en hypnose ça s'apprend...
Seul un hypnotiseur de spectacle maitriserait les inductions rapides? Curieuse association... Relisez les derniers messages, tout le monde vous parle d'application des inductions brèves dans le domaine de la thérapie et vous ne cessez de répondre hypnose de spectacle. :oops:

Un hypnothérapeute (pas un hypnotiseur de spectacle je précise au cas où...) pourrait très bien assister à un évènement douloureux dans la rue, dans la nature ou chez des amis. Si l'un de vos amis se brûle en cuisinant alors que vous êtes invitée, vous lui apprenez l'AH le temps que les pompiers arrivent?
Je vous invite également à relire les différents échanges, je n'ai rien à rajouter de plus, et je maintiens ce que j'ai dit.

Maintenant chaque lecteur retiendra ce qui lui convient...
 

d-kortik

Membre
Intemporelle à dit:
Et je faisais aussi référence à la réponse de d-kortik...

Aucun intérêt pour moi l'induction rapide, juste un amusement, ce n'est mon métier... moi c'est la thérapie, le développement personnel...les techniques novatrices comme la thérapie holotropique, la pleine conscience, etc...

Chacun ses goûts... :D
Excusez moi d'insister Intemporelle, mais nous ne faisons pas le même métier. Pour vous , l'induction rapide n'a aucun intérêt, et vous ne l'avez jamais pratiquée. D'accord. Cependant souffrez de savoir que cela existe et peut rendre de grands services dans certains cas ; c'est comme savoir nager, on n'en a pas toujours besoin à Nancy, mais quand on est pêcheur à St Pierre et Miquelon, ça peut servir … Parmi les thérapeutes il en est comme moi qui font des thérapies tout comme vous, et qui assument en plus une médecine de premier recours (si,si, ça existe !!) ; pas plus tard que cet après-midi j'ai débarrassé un patient que je voyais pour la première fois de la souffrance occasionnée par un acouphène persistant depuis des années, avec bilans hospitaliers et médicaments coûteux à la clé, en une petite séance de trois quarts d'heure tout compris : anamnèse, tests de suggestibilité, induction rapide, le tout devant son épouse qui est restée sidérée !!! Bien sûr ça n'arrive pas tous les jours mais quand ça arrive !!!! Avec néanmoins toute mon amitié.
 

papusza

Membre
Quel est votre secret d-kortik pour vous attirer des "bons" patients qui veulent bien réagir positivement aux inductions rapides et qu'Intemporelle n'ait pas cette chance, ce pourquoi elle peut se passer de nager parce qu'il y a presque pas d'eau sur Nancy ?

Il y a des piscines et des lacs néanmoins !

Il y a ptetre une histoire d'onde qui fait y a des hypnoS plus chanceux que d'autres ?
 

Leo Lavoie

Membre
Ben oui, moi j'ai appris que les inductions instantanées ou tout au moins rapides donnaient une transe plus stable pour la thérapie.

De plus, elle est utile pour les gens qui sont privés de sommeil, qui sont fatigués et qui risquent de s'endormir dans la chaise avec une induction progressive.

Je l'ai déjà utilisée en cabinet, tout simplement parce que les personnes étaient réceptives et qu'elles en étaient à leur troisième ou quatrième séance. Pourquoi prendre du temps pour quelque chose qui se fait tout autant en très peu de temps... Et ça laisse plus de temps pour la partie thérapeutique.

Par contre je passerais bien une journée avec Messmer moi...Histoire de paufiner des techniques. Le spectacle est bien loin de m'intéresser mais je sais que ceux qui se bornent à faire de inductions lentes à chaque cas et à chaque séance, gaspillent du temps. Cela va de soi et c'est pour cela que je vais continuer d'apprendre des techniques d'inductions plus pointues... Je sais que ces techniques, je vais les retrouver dans l'hypnose de spectacle entre autre.
 

Molaco

Membre
Oui oui très loin de la 'chothérapie, mais certains hypnopathes cela reste de l'info intéressante !

Pour le vol d'argent, derren brown [à croire que je ne parle que de lui ici bas] à montré sous couvert d'un stage pnl (ou fac simile) l'embrigadement, avec utilisation de techniques H mais aussi d'escalade des choix et autres farandoles (genre théorie de l'engagement).

à propos, j'ai été victime d'une disto tempo (messmer à du sévir), et j'en ais oublié l'envoi d'un mail ... à rectifier !
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
Ben oui, moi j'ai appris que les inductions instantanées ou tout au moins rapides donnaient une transe plus stable pour la thérapie.

Ah oui :shock: d'où vient cette information ?

De plus, elle est utile pour les gens qui sont privés de sommeil, qui sont fatigués et qui risquent de s'endormir dans la chaise avec une induction progressive.

Hum... je ne vois pas l'intérêt de faire une séance de thérapie à une personne épuisée, vu que le travail thérapeutique peut générer une grande fatigue.


Je l'ai déjà utilisée en cabinet, tout simplement parce que les personnes étaient réceptives et qu'elles en étaient à leur troisième ou quatrième séance. Pourquoi prendre du temps pour quelque chose qui se fait tout autant en très peu de temps... Et ça laisse plus de temps pour la partie thérapeutique.

Par contre je passerais bien une journée avec Messmer moi...Histoire de paufiner des techniques. Le spectacle est bien loin de m'intéresser mais je sais que ceux qui se bornent à faire de inductions lentes à chaque cas et à chaque séance, gaspillent du temps. Cela va de soi et c'est pour cela que je vais continuer d'apprendre des techniques d'inductions plus pointues... Je sais que ces techniques, je vais les retrouver dans l'hypnose de spectacle entre autre.

Mais qu'appelez vous inductions lentes, 5, 10, 15 mn ?

Une induction classique pour moi se fait en 5/7 mn maxi.

Une induction instantanée n'empêchera pas votre client de tomber dans un sommeil profond s'il est mort de fatigue...

Enfin si vous ressentez le besoin d'en connaître plus sur ces techniques, faites ce qu'il vous semble bon pour vous, mais moi j'ai expliqué ce que j'en pensais.
 
Si une personne est fatiguée, vous annulez Intemporelle ?

:shock: Faut prévoir de l'expresso hyper fort ??

Ou de faire mettre les pieds au sujet dans une bassine d'eau glacée ? :oops:

Il fait pas bon de s'endormir...
 

Leo Lavoie

Membre
Mes inductions ordinaires sont de 6 minutes environ.

Les inductions vraiment lentes sont souvent de bien plus que ça mais je n'en fais pas personnellement.

Mes inductions instantanées sont instantanées... C'est à dire: Vous regardez ma main et SNAP, je claque les doigts et voilà et j'approfondis au besoin.
 

d-kortik

Membre
Eh bien Léo on dirait que nous travaillons un peu de la même façon ; moi je préfère le butterfly fingers en induction courte, et pas mal d'inductions longues selon les cas. Comment sélectionnez-vous les patients courts et les patients longs ? Selon leur problématique ? Votre disponibilité ? Leur réceptivité ? Je viens d'avoir une série de patients avec des échecs aux tests de suggestibilité qui se sont néanmoins montrés d'excellents sujets par la suite.
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
Mes inductions ordinaires sont de 6 minutes environ.

Les inductions vraiment lentes sont souvent de bien plus que ça mais je n'en fais pas personnellement.

Mes inductions instantanées sont instantanées... C'est à dire: Vous regardez ma main et SNAP, je claque les doigts et voilà et j'approfondis au besoin.
Et ce dès la première séance ? :roll:

Et comment savez vous que cela va fonctionner ? d'après le test de suggestibilité ? d'ailleurs qu'employez vous comme tests de suggestibilités ?
 

Leo Lavoie

Membre
Je n'ai jamais utilisé d'instantanée dès la première, pas encore en tous cas. Et naturellement alors il est facile d'avoir eu le temps de bien jauger de la suggestibilité du candidat.

À une occasion, à mes débuts, j'ai tenté une instantanée alors que le sujet n'était, de tout évidence, pas réceptif. Ça n'a pas marché, j'ai eu l'air idiot mais le pire c'est que cela a peut-être nui aux chances de ce patient de trouver des solutions dans l'hypnothérapie... Il n'est pas revenu, évidemment. Mais bon... c'était une erreur. :oops:

Au début j'employais un test qui faisait en sorte que la personne accumulait des sacs de sables sur sa jambe pour qu'elle ne puisse plus lever. Trop long, trop compliqué et pas très utile...Surtout pour ceux qui levaient la jambe malgré les 300 kilos de sable. Certains hommes veulent aussi montrer qu'ils sont bien forts... :?

Maintenant je ne fais rien de particulier sauf les doigts collés mais pas toujours. Je jauge surtout de la transe avec les commentaires après la séance et l'apparence du patient pendant la séance.
 

Leo Lavoie

Membre
d-kortik à dit:
Eh bien Léo on dirait que nous travaillons un peu de la même façon ; moi je préfère le butterfly fingers en induction courte, et pas mal d'inductions longues selon les cas. Comment sélectionnez-vous les patients courts et les patients longs ? Selon leur problématique ? Votre disponibilité ? Leur réceptivité ? Je viens d'avoir une série de patients avec des échecs aux tests de suggestibilité qui se sont néanmoins montrés d'excellents sujets par la suite.
Voilà... Et voilà pourquoi je ne fais des tests que rarement et que j'ai uniformisé l'induction en général à celle de 6 minutes.
 
I

Intemporelle

Invité
Leo Lavoie à dit:
Je n'ai jamais utilisé d'instantanée dès la première, pas encore en tous cas. Et naturellement alors il est facile d'avoir eu le temps de bien jauger de la suggestibilité du candidat.

À une occasion, à mes débuts, j'ai tenté une instantanée alors que le sujet n'était, de tout évidence, pas réceptif. Ça n'a pas marché, j'ai eu l'air idiot mais le pire c'est que cela a peut-être nui aux chances de ce patient de trouver des solutions dans l'hypnothérapie... Il n'est pas revenu, évidemment. Mais bon... c'était une erreur. :oops:

C"est bien pour ça que je trouve inutile ce type d'entrée en matière en tant que psychothérapeute. Eventuellement par la suite on peut lui expliquer qu'une induction instantanée peut être intéressante, mais personnellement, je n'en vois pas beaucoup l'utilité, vu que 6 mn sur 1h00 de séance c'est vraiment pas perdre son temps... :roll: et le client apprend à gérer cette AH d'induction...



Au début j'employais un test qui faisait en sorte que la personne accumulait des sacs de sables sur sa jambe pour qu'elle ne puisse plus lever. Trop long, trop compliqué et pas très utile...Surtout pour ceux qui levaient la jambe malgré les 300 kilos de sable. Certains hommes veulent aussi montrer qu'ils sont bien forts... :?

Maintenant je ne fais rien de particulier sauf les doigts collés mais pas toujours. Je jauge surtout de la transe avec les commentaires après la séance et l'apparence du patient pendant la séance.


Le test doit se faire la 1ère séance ensuite ce n'est plus la peine, il y a plein d'autres astuces par la suite, par exemple si vous sentez votre client trop agité, vous pouvez lui dire de fermer les yeux et lui demander la couleur de sa chemise aujourd'hui, ou de ses chaussettes, pantalon, etc..., ça l'oblige à se concentrer, se focaliser sur ce que vous lui demandez, et alors s'opère un relachement musculaire, c'est parfois plus facile d'amorcer l'induction.


Ou tout simplement de parler un peu avec lui.
 

laurenzo

Membre
Bonjour,

Intemporelle à dit:
C"est bien pour ça que je trouve inutile ce type d'entrée en matière en tant que psychothérapeute.
Dommage que vous n'ayez pas lu les messages suivants:

d-kortik à dit:
Pour une peine de coeur, d'accord, on peut attendre cinq minutes ; mais pour une bonne pulpite ou une luxation du coude, que proposez vous ? Bien sûr ce n'est pas votre domaine d'expertise, nous le voyons bien. Mais ces situations existent. Pensons y.
katia (zoulouk) à dit:
Bah ça peut arriver qu'une personne se blesse au cours d'une promenade dans un lieu sans réseau. Ou encore qu'une personne qui sait que vous faites de l hypnose vient vous dire: j ai trop mal, t as deux minutes, tu m hypnotises.

Pourquoi se priver, intemporelle, de soulager ces personnes rapidement ?
Ou encore:

laurenzo à dit:
Un hypnothérapeute (pas un hypnotiseur de spectacle je précise au cas où...) pourrait très bien assister à un évènement douloureux dans la rue, dans la nature ou chez des amis. Si l'un de vos amis se brûle en cuisinant alors que vous êtes invitée, vous lui apprenez l'AH le temps que les pompiers arrivent?
Peut-être qu'en tant que passionnée d'hypnose vous auriez alors considéré autrement l'intérêt des inductions rapides.

Bonne journée
 

MAGILIUS

Membre
Freud c'est écarté de l'hypnose le jours où (à ses début) il s'est trouvé ridicule lorsque une patiente qu'il harcelait depuis un moment de : " vous dormez profondément", lui a répondu ... "mais je ne dors pas Docteur ..."

nb : je pense que ce n'est pas la principale raison ;) mais cette anecdote est trop mignone pour l'occulter.
 
I

Intemporelle

Invité
Pour répondre à Laurenzo,

Je ne suis ni médecin, ni urgentiste, donc les cas évoqués ne sont pas mon domaine d'expertise comme dirait d-kortik...

Sur le reste je me suis largement expliquée, vous avez le droit de ne pas partager mon point de vue comme j'ai le droit de ne pas approuver ce qui est dit sur l'induction rapide et son utilité en cabinet.
 

laurenzo

Membre
Intemporelle à dit:
Pour répondre à Laurenzo,

Je ne suis ni médecin, ni urgentiste, donc les cas évoqués ne sont pas mon domaine d'expertise comme dirait d-kortik...
Pas besoin d'être urgentiste pour avoir un ami qui se brûle ou des enfants qui se font mal en tombant. Déjà si vous en venez à penser que cela peut avoir une utilité pour autre chose que pour la frime c'est une avancée. :wink:

Bonne soirée
 
I

Intemporelle

Invité
laurenzo à dit:
Intemporelle à dit:
Pour répondre à Laurenzo,

Je ne suis ni médecin, ni urgentiste, donc les cas évoqués ne sont pas mon domaine d'expertise comme dirait d-kortik...
Pas besoin d'être urgentiste pour avoir un ami qui se brûle ou des enfants qui se font mal en tombant. Déjà si vous en venez à penser que cela peut avoir une utilité pour autre chose que pour la frime c'est une avancée. :wink:

Bonne soirée
Merci du conseil, mais le reste je pense que c'est à ma portée (les bobos multiples et variés de la vie) ... :D
 

Marc1963

Membre
Bonsoir,



Intemporelle, alors que nombres de membres vous indiquent que les inductions rapides et instantanées sont utiles. Vous continuez à vous obstiner à ne pas vouloir les utiliser. C'est comme si un médecin refusait d'utiliser l'imagerie médicale. Complétement ridicule !

Je ne vois que deux raison à cela :

Soit une mauvaise maîtrise de l'hypnose. En effet les inductions rapides ou instantanées demandent une parfaite maîtrise de celles-ci et de soi-même pour être efficaces. Les inductions longues, quant à elles nécessitent beaucoup moins de maîtrise de la technique et de soi-même.


Soit, elles vous rebutent. Si c'est le cas, un conseil, consultez un psychanalyste ou psychologue. Exemple notre ami Léo. Cela pourrait vous révéler un problème personnel plus important.
 
I

Intemporelle

Invité
Marc1963 à dit:
Bonsoir,



Intemporelle, alors que nombres de membres vous indiquent que les inductions rapides et instantanées sont utiles. Vous continuez à vous obstiner à ne pas vouloir les utiliser. C'est comme si un médecin refusait d'utiliser l'imagerie médicale. Complétement ridicule !

Je ne vois que deux raison à cela :

Soit une mauvaise maîtrise de l'hypnose. En effet les inductions rapides ou instantanées demandent une parfaite maîtrise de celles-ci et de soi-même pour être efficaces. Les inductions longues, quant à elles nécessitent beaucoup moins de maîtrise de la technique et de soi-même.


Soit, elles vous rebutent. Si c'est le cas, un conseil, consultez un psychanalyste ou psychologue. Exemple notre ami Léo. Cela pourrait vous révéler un problème personnel plus important.

MDR :10:

Continuez vous m'amusez beaucoup... :D On peut se demander parfois qui en devient ridicule... :idea:
 

DianeV

Membre
Heu ...
J'aurais voulu réagir plus tôt mais je n'ai pas reçu de mails me concernant d'une réponse à ce post ...

Pour éclaircir un truc, Messmer est avant tout un hypnothérapeute. Il a fait de l'hypnothérapie une bonne 20aine d'années en faisant des spectacles corporatifs un peu au travers de tout ça.
Un jour il a décidé qu'il était plus que temps de "mettre l'hypnose sur la map", comme on dit au Québec. C'est à dire de la promouvoir.

Je comprends mal votre hargne ici envers l'hypnose de scène, comme si les gens qui font de l'hypnose ne scène n'y connaisse rien. La plupart des hypnotiseurs de scène ici au Québec ont des diplômes en hypnothérapie et font de la thérapie aussi.
 

Leo Lavoie

Membre
Oh mais ne vous en faites pas. Beaucoup ici, comme moi, ont l'opinion que les hypnotistes de scène maîtrisent mieux l'hypnose que bien des hypnothérapeutes. C'est normal, le show l'exige et l'hypnotiste ne peut cacher ses lacunes.

Moi je m'intéresse plus à la technique hypnotique parce que je maitrîse assez bien l'aspect thérapeutique psychologique. En passant, que me conseillez vous pour la technique? À part du cran que vous avez à revendre. :wink:
 

DianeV

Membre
Hihihihi :)
C'est sûr que niveau spectacle, quand tu tombes sur un public avec peu de réceptifs c'est assez pénible merci!
Heureusement, pour les quelques démonstrations plus importantes que j'ai faites récemment j'avais quand même de bons réceptifs (très expressifs!).

Niveau technique je ne sais pas si je suis la meilleure personne pour vous conseiller ... je n'ai quand même que 20ans et qu'un an et demi d'expérience avec l'hypnose :p
Mais le principal conseil que j'aurais à vous donner ... allez y avec le feeling. Et surtout, prenez toutes les occasions qui vous tombent sous la main! C'est comme ça que j'ai pu me pratiquer, comme par exemple au cégep des personnes venaient me voir et me demandaient d'essayer l'hypnose. Je ne disais pas non et c'est comme ça que j'ai pu avoir plus de volontaires pour mes soirées d'hypnose :)
 

d-kortik

Membre
Intemporelle à dit:
Je ne suis ni médecin, ni urgentiste, donc les cas évoqués ne sont pas mon domaine d'expertise comme dirait d-kortik...
Et bien voilà Intemporelle, vous y êtes ! Il y a sur ce forum des novices et des utilisateurs chevronnés ; il y a des médecins, des stage operators, des hypnothérapeutes, et peut-être même des professionnels de la vente ou des politiques ; certains font de l'hypnose un simple hobby. Ils ont un point commun : ils utilisent l'hypnose chaque jour à des fins diverses qui leur sont propres ; ils ont façonné leur outil jour après jour jusqu'à ce qu'il réponde parfaitement à leur demande ; de nombreuses professions sont comme ça ; en médecine des tas de gens ont laissé leur nom à un instrument ou une technique patiemment élaborés pour répondre exactement à un besoin. On est loin des généralisations hâtives car le réel est à la fois divers et varié et extrêmement têtu. En un mot chacun fait comme il peut dans sa partie, le mieux possible, et c'est comme ça qu'on avance. Chacun pour soi. Mais on peut en faire profiter les autres. J'ai adoré cet échange. Amitiés pour la journée.
 

d-kortik

Membre
A propos et pour être constructif, j'aimerais bien lister toutes les inductions rapides utilisées actuellement par nos amis utilisateurs de l'hypnose ; si chacun pouvait donner son induction rapide favorite, on aurait vite une idée de ce qui marche le mieux et est le plus utilisé ; pour ceux qui s'intéressent à l'hypnose "instantanée", peut être y trouveraient-ils une technique intéressante à travailler ; avec des références québecoises ou anglo-saxonnes ou franco-franchouillardes. Après tout il y a longtemps que l'hypnose instantanée existe : le promoteur en a été l'abbé FARIA, qui nous livre sa technique dès 1813 dans son livre "De la cause du sommeil lucide" : fixer intensément le client et crier brusquement "Dormez". Je crois que ça existe toujours. Allez, juste deux lignes à écrire, à vos claviers !
 

d-kortik

Membre
Olivier Lockert dans la deuxième édition de "Hypnose" a bien commencé à cerner le problème (p 294 sq) mais il y a longtemps qu'il a déserté le forum …
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Merci de vos remarques décortiquantes pour le cortex...


L'induction "dormez" c'est immédiat mais après on fait quoi ?

On fait faire au cobaye ce qu'on a envie de lui faire faire pour épater la galerie ?

:lol:


En relation d'aide, pour moi, l'induction semi rapide "entrez en hypnose" met la personne en réceptivité hypnotique

et la suite de l'entretien "définit" alors clairement la demande...

Maintenant que vous êtes en hypnose, qu'attendez vous de l'hypnose ?

Et là on est dans le vif du sujet ...en thérapie...du moins...

8)
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut