Formation Hypnose

Z'avez vu Messmer cette semaine?

Marc1963

Membre
oratorioo à dit:
Il y a la technique de Fleischer, proche de celle de Cerbone, mais je ne sais pas de quand elle date.

Fleischer faisait asseoir la personne, lui demandait de fermer les yeux quand elle serait prête. Avec un des bras du sujet, Fleischer le poussait en arrière en disant "vous tombez en arrière, en arrière etc..." ensuite brusquement il tirait la personne en avant par le bras et ordonnait : dormez, dormez, dormez...
Bonsoir Oratorioo,

Vous avez parfaitement raison. Je connais cette induction, mais je la connaissais, le sujet debout et pieds joints.
 

Marc1963

Membre
DianeV à dit:
Marc, un collègue de Cerbone (Richard Nongard) se sert de la butterfly finger de façon très douce aussi. Le moindre petit débalancement est un choc en soi. Par exemple, juste pousser sur le front du bout du doigt peut causer le "choc" nécessaire à une induction rapide.
Le choc n'a pas besoin d'être brutal et de risquer de disloquer le bras de la personne!
Bonsoir DianeV,

Je suis d'accord avec vous, si la brutalité peut-être efficace sur certains sujets, elle peut rester superficielle et mal vécu par le public et les sujets.

Ce qu'il faut, c'est une main d'acier dans un gant de velours, et surtout bien préparer ses sujets sans que le public et les sujets s'en aperçoivent. :wink:

Si je peux me permettre, vous que vous intéressez au spectacle d'hypnose, je vous conseillerais de lire le livre :
"Les secrets des hypnotiseurs" de Vincent DERKAOUI .
Un des meilleurs livres en français sur l'hypnose de fascination et de spectacle.
 

Marc1963

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Vous revenez souvent sur cette peur de rater, Marc 1963.

Que ce soit comique ou mystérieux, quand c'est rate, c'est rate...

Peut-être qu'il y a juste des hypnos plus a l'aise dans un spectacle plus humoristique, et d'autres dans un spectacle qui met en avant un cote plus mystérieux.

Dans les deux cas, il est possible d'avoir des loupes, la question est peut être de savoir comment les gérer s'il y en a ?

Et qui ferait un spectacle d'hypnose transi par la peur de rater ?
Bonsoir Katia (zoulouk),

Je suis d'accord avec vous quand c'est raté, c'est raté.

Regardez les vidéos sur Youtube "hypnosis stage".
Vous vous apercevrez alors que la quasi totalité des hypnotiseurs jouent sur l'humour.
Pourquoi ce déséquilibre ?

Comme d'après ce que je suppose vous êtes novice en ce qui concerne le spectacle et la peur de rater. Sachez que les artistes professionnels ont un cachet et sont tenus à un résultat, et veulent donc laisser peu de place au hasard.

Un magicien qui s’entraine correctement ne devrait pas éprouver la peur de rater.
Pourquoi ?
Soit c’est le matériel qui travaille pour lui dans le cas des grandes illusions, son travail est une question de mise en scène, soit c’est sa dextérité dans un travail de manipulation, et son entrainement assidu lui permet de maîtriser quasi parfaitement ses manipulations et le risque de rater est voisin de zéro. En aucun cas le public est acteur. Un magicien peut faire un merveilleux spectacle dans une salle comptant un seul spectateur. Il existe deux branches annexes de la magie qui ont un problème similaire à l’hypnose c’est le vrai spectacle de Pickpocket et la ventriloquie interactive avec le public (à un moindre niveau).

Pour revenir à l’hypnose, il est beaucoup plus facile de jouer à un meneur de jeux dit « hypnotiseur », on est plus facilement suivi, et éventuellement pardonné, que d’ETRE l’hypnotiseur. Donc pour assurer son cachet, l’artiste hypnotiseur prendra généralement le rôle de meneur de jeux. Seuls les hypnotiseurs ayant un égo surdimensionné joueront à ETRE l’hypnotiseur.

Il y a aussi les hypnotiseurs qui utilisent des barons en plus ou moins grand nombre.
A ce propos, lui-même ne s’en cachant pas, je peux dire que Dominique WEBB, lors de ses spectacles d’hypnose, ses sujets étaient quasiment tous des barons rémunérés. Pour lui, ce qui comptait le plus c’était la mise en scène, et aucun taux d’échecs, voire, obtenir ce qu’aucun hypnotiseur ne pourrait obtenir d’un sujet. Je pense en particulier, quand il loua les services d’un baron qui était cascadeur et tombait d’une balustrade élevée d’environ trois mètres, après avoir était fasciné par les yeux du Maître.


Vous voyez Katia (zoulouk), trois types de spectacles d’hypnose. Vous admettrez avec moi que la peur de rater n’est pas la même dans les trois cas. Mais l’impacte du spectacle n’est pas le même non plus.
 
Votre angle peur de rater est ce un angle très pertinent ?

C'est celui que vous choisissez, pourquoi retenir cela ?

A quoi cela vous sert il ? Pourquoi pas se concentrer sur quels sont les ingrédients d'un bon spectacle, plus positif comme formulation ?

L'humour et la peur de rater ne sont pas forcément liées. Une question de personnalité aussi. Rire est plutot sympa. Rêver ou être dans le mystère aussi.
Une question d'angle, chacun est libre de choisir le sien ?
 

Marc1963

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Votre angle peur de rater est ce un angle très pertinent ?

C'est celui que vous choisissez, pourquoi retenir cela ?

A quoi cela vous sert il ? Pourquoi pas se concentrer sur quels sont les ingrédients d'un bon spectacle, plus positif comme formulation ?

L'humour et la peur de rater ne sont pas forcément liées. Une question de personnalité aussi. Rire est plutot sympa. Rêver ou être dans le mystère aussi.
Une question d'angle, chacun est libre de choisir le sien ?
Bonjour Katia (zoulouk),

Je vois que vous restez sur vos positions.
Arriver à ce niveau d'argumentation, je ne peux que vous suggérer de vous faire une expérience pratique, et vous conclurez par vous même, non pas théoriquement, mais pratiquement.

Je vous suggère donc de proposer de faire un spectacle d'hypnose dans une discothèque de votre département (durée du spectacle de 30mn à 45 mn). Si possible, essayez d'obtenir un cachet dérisoire (150€), cette somme est juste là pour que la pression soit plus importante. Sachez qu'un hypnotiseur professionnel sa prestation tourne selon sa notoriété entre 1000 et 2000€.


J'attends avec impatience le retour de vos réactions suite à cette expérience que je trouve très formatrice pour progresser en hypnose (d'après vos posts, je pense que vous voulez progresser), et pour vous faire une réelle idée des problèmes que pose ce type de prestation si on n'emploie pas de baron, il n'y a rien de mieux. La pratique il n'y a que cela de vrai, tout le reste n'est que théories fumeuses.
Si on veut savoir ce qu'on éprouve lors d'un saut en parachute, il faut sauter en parachute.
 
Sans être payée, j'y pense... Chez des amis. Et après se perfectionner, retravailler ce qu'il fait retravailler. Au bout de 5 fois bien menées, réfléchi a la durée et a ce que je ferais, pourquoi pas ?
Mais encore une fois, c'est d'aller a la discothèque, qui serait le plus dur, d'aller proposer au responsable, même si je suis au stade de m être assez entrainée (pour l'instant, non)
 

MAGILIUS

Membre
Entre le fait de réaliser des séances d'hypnoses dans son salon et sur scène, il y a une différence ... la notion de spectacle.

Je me répète au risque d'en "radoter". Mais cette notion est d'une grande importance.

Il faut travailler la mise en scène, l'éclairage, le son, son entrée, sa sortie, son habillement, son maquillage ... j'entre côté cour ou côté jardin, avec quelle jambe en premier ;) .............. ne pas oublier de ne pas tourner le dos aux spectateurs ........... qu'est ce que je vais dire, prévoir les monologues, les petits "mots" d'humour, les déconvenus ....

Enfin beaucoup de chose qu'il faut prévoir, travailler et écrire avant (Conduite du numèro, travailler le filage ....)

Et peut-être envisager de prendre quelques cours de théâtre ;)
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Marc1963 à dit:
katia (zoulouk) à dit:
Vous revenez souvent sur cette peur de rater, Marc 1963.

Que ce soit comique ou mystérieux, quand c'est rate, c'est rate...

Peut-être qu'il y a juste des hypnos plus a l'aise dans un spectacle plus humoristique, et d'autres dans un spectacle qui met en avant un cote plus mystérieux.

Dans les deux cas, il est possible d'avoir des loupes, la question est peut être de savoir comment les gérer s'il y en a ?

Et qui ferait un spectacle d'hypnose transi par la peur de rater ?
Bonsoir Katia (zoulouk),

Je suis d'accord avec vous quand c'est raté, c'est raté.

Regardez les vidéos sur Youtube "hypnosis stage".
Vous vous apercevrez alors que la quasi totalité des hypnotiseurs jouent sur l'humour.
Pourquoi ce déséquilibre ?

Comme d'après ce que je suppose vous êtes novice en ce qui concerne le spectacle et la peur de rater. Sachez que les artistes professionnels ont un cachet et sont tenus à un résultat, et veulent donc laisser peu de place au hasard.

Un magicien qui s’entraine correctement ne devrait pas éprouver la peur de rater.
Pourquoi ?
Soit c’est le matériel qui travaille pour lui dans le cas des grandes illusions, son travail est une question de mise en scène, soit c’est sa dextérité dans un travail de manipulation, et son entrainement assidu lui permet de maîtriser quasi parfaitement ses manipulations et le risque de rater est voisin de zéro. En aucun cas le public est acteur. Un magicien peut faire un merveilleux spectacle dans une salle comptant un seul spectateur. Il existe deux branches annexes de la magie qui ont un problème similaire à l’hypnose c’est le vrai spectacle de Pickpocket et la ventriloquie interactive avec le public (à un moindre niveau).

Pour revenir à l’hypnose, il est beaucoup plus facile de jouer à un meneur de jeux dit « hypnotiseur », on est plus facilement suivi, et éventuellement pardonné, que d’ETRE l’hypnotiseur. Donc pour assurer son cachet, l’artiste hypnotiseur prendra généralement le rôle de meneur de jeux. Seuls les hypnotiseurs ayant un égo surdimensionné joueront à ETRE l’hypnotiseur.

Il y a aussi les hypnotiseurs qui utilisent des barons en plus ou moins grand nombre.
A ce propos, lui-même ne s’en cachant pas, je peux dire que Dominique WEBB, lors de ses spectacles d’hypnose, ses sujets étaient quasiment tous des barons rémunérés. Pour lui, ce qui comptait le plus c’était la mise en scène, et aucun taux d’échecs, voire, obtenir ce qu’aucun hypnotiseur ne pourrait obtenir d’un sujet. Je pense en particulier, quand il loua les services d’un baron qui était cascadeur et tombait d’une balustrade élevée d’environ trois mètres, après avoir était fasciné par les yeux du Maître.


Vous voyez Katia (zoulouk), trois types de spectacles d’hypnose. Vous admettrez avec moi que la peur de rater n’est pas la même dans les trois cas. Mais l’impacte du spectacle n’est pas le même non plus.

J'ai du mal à vous suivre, marc1963 : où voulez vous en venir ?

Vous défendez l'hypnose de spectacle depuis le début de vos post mais quoi au juste ?

:shock:
 

Marc1963

Membre
surderien à dit:
J'ai du mal à vous suivre, marc1963 : où voulez vous en venir ?

Vous défendez l'hypnose de spectacle depuis le début de vos post mais quoi au juste ?

:shock:
Bonjour Surderien,

Je ne défends rien, je mets juste le doigt, là où cela fait mal, que cela soit en thérapie, en spectacle, ou en recherche. Afin que cela porte à réfléchir sur la vrai hypnose.
 
Peut être cela fait il penser a ceux qui par exemple critiquent leur patron, en montrant ce qui ne va pas, mais qui ne voudraient surtout pas être patron, peut être par peur d' être critiques eux mêmes, peut être.

Plus a l'aise dans ce rôle Marc ?

Moi aussi j'ai du mal a vous suivre Marc.

Concentrons nous sur ce qui marche ?

Pour la notion de spectacle, l'ultra minimaliste peut faire spectacle aussi, tout dépend dans quel(s) spectacle(s), on est bon acteur.
 

DianeV

Membre
Je crois que le style du spectacle dépend de plusieurs choses ... de la personnalité de l'hypnotiste, du public (ado, adultes...) et de son style d'hypnose aussi.
Personnellement je me sers plutôt du côté "scientifique" de l'hypnose, pas de mystère ou de mise en scène de magnétisme. Je fais ça à la bonne franquette comme on dit, et j'ajoute toujours de l'humour. Mais je suis une personne qui a beaucoup d'humour dans la vie en général alors ça transparaît sur la scène.
 

Marc1963

Membre
katia (zoulouk) à dit:
Peut être cela fait il penser a ceux qui par exemple critiquent leur patron, en montrant ce qui ne va pas, mais qui ne voudraient surtout pas être patron, peut être par peur d' être critiques eux mêmes, peut être.

Plus a l'aise dans ce rôle Marc ?

Moi aussi j'ai du mal a vous suivre Marc.

Concentrons nous sur ce qui marche ?

Pour la notion de spectacle, l'ultra minimaliste peut faire spectacle aussi, tout dépend dans quel(s) spectacle(s), on est bon acteur.
Bonjour Katia (zoulouk)

Vous avez du mal à me suivre, mais vous n’avez aucun problème pour vous suivre. :wink:

Si vous le voulez bien, nous allons faire un petit jeu,

D'après ce que vous dites dans un post précédent concernant ma proposition de faire un spectacle en discothèque. Le plus gros problème serait d'aller négocier un contrat en discothèque.

Imaginons que vous ayez décroché un contrat dans une discothèque d'environ 500 à 700 personnes de 18 à 25 ans. Quand le DJ annonce à 2 h du matin votre prestation, quelles seront, d'après vous les premiers problèmes que vous aurez à gérer ? Comment compter vous les régler ?
 

MAGILIUS

Membre
Marc1963 à dit:
quelles seront, d'après vous les premiers problèmes que vous aurez à gérer ?
Ben voyons .... L'ALCOOL

Quel est l'hypnotiseur (non suicidaire) qui se produit devant 500 personnes (attention sur scène et à la place de la danse) dans une discothèque aux jours d'aujourd'hui ?

Je ne parle pas des années 70 ... 80 ... ou l'ambiance d'alors dans l'ensemble était relativement "cool".

Attention si l'hypnotiseur est une "hypnotiseuse" ... prévoir les services d'ordre en rapport (au secours kevin Costner ... revoir scène mythique de "Bodiguard")

Bon courage ... les maisons de retraite c'est plus cool ;)
 
Je ne sais pas si je tenterais d'obtenir un contrat pour faire de l'hypnose dans une boite de 500 à 700 personnes.

C'est au niveau de lidée que ça se joue.

Car si je n'ai pas idée de le faire, je ne proposerais pas de faire cela.

Il est etrange votre jeu.

Suivant le delais disponible:
- je regarderais des videos de précédents hypnotiseurs qui ont fait des spectacles devant une foule en discothèque.

- je telephonerais, contacterais une ou plusieurs personnes l'ayant déjà fait pour des conseils

- je m'entrainerais et préparerais l'intervention (je ferais à blanc pour le minutage avec des proches)
Définirais un programme que je roderais (et que je sais qui se couronne du plus grand succes possible)

- je m'enquerirais de la salle, de la sono, des micros etc... aller dans la discothèque, visiter, voir les conditions, maitriser les cotés techniques, et choisir l'horaire du spectacle.

- doit bien y avoir d'autres spectacles dans les discothèques, et y a plein de femmes...Magilius ?

Et peut être que quand on arrive à ce stade de proposer ce genre de services, on s'en estime capable et on peut se visualiser dans le personnage ou alors crier d'horreur en disant qu'on ne peut pas, outrouver l'idée surprenante, ce qui serait mon cas.

Parler d'un sujet, qui me serait libre, devant 500 personnes, je le pourrais. J'ai pas du depasser 50 personnes, mais parfois j'avais une intervention à faire devant une trentaine de personnes sans pouvoir preparer.

Avec une prestation d'hypnose,bah je me suis pas posée la question.., point je ne sais. :wink:
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Quand le DJ annonce à 2 h du matin votre prestation,

quelles seront, d'après vous les premiers problèmes que vous aurez à gérer ?



vous vous situez d'emblée en recherche de problèmes

donc il y en aura

beau coup

:shock:
 
J'avais un sentiment d'étrangeté face a cette question de Marc, sans trop pouvoir le définir.

On peut avec bonheur imaginer ce qui pourrait bien fonctionner et le mettre en place.

Enfin, si on pense directement aux problèmes ( pour certains ça s'appelle de la prévoyance), ça favorise leur survenue et il y en aura. (beaucoup)

Merci Surderien pour pensée éclairante. :idea:
 

DianeV

Membre
Si vous voulez débattre de la question vous pourriez créer un sujet pour ça? Car là on s'écarte un peu trop du sujet principal qui est Messmer...je sais que ça arrive qu'on s'écarte mais quand ça fait plus de 3 pages c'est peut-être le temps d,aller jaser ailleurs ... ou en privé!
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
oui, on va s'en aller jazzer ailleurs...

et c'est ce qu'on a de mieux à faire lorsqu'on nous demande à 2 h du mat de faire un spectacle d'hypnose

dans une discothèque...

:lol:
 

Marc1963

Membre
Bonjours à tous,


Ma question à très bien était comprise par MAGILIUS et par Surderien, ceci dit leur réponse est un peu courte et différente.

MAGILIUS, l'alcool n'est qu'un facteur supplémentaire, j'ai fait des spectacles en discothèques d'environ 1985 à 1995 et l'alcool y coulait à flot.

D'ailleurs à cette époque il y avait :

- les hypnotiseurs qui acceptaient de faire les discothèques, le meilleur à cette époque, était Dany DAN (il faut dire qu'il avait une sacré expérience, il avait commencé les spectacles d'hypnose dans les discothèques dans les années 60).

- Ceux qui acceptaient de les faire à reculons environ 1 à 5 spectacles par an, pour obtenir le nombre de cachets minimum nécessaires chaque année.

- Ceux, les plus nombreux qui refusaient de les faire.



Comme vous le voyez, là, n'est plus question d'hypnose d'humour ou de mystère, voire de science.
Les questions sont :
-Suis-je un excellent hypnotiseur pour me permettre de faire des spectacles dans les discothèques qui sont des conditions extrêmes pour l'hypnose ?
-Ai-je un mental de champion ?



Sur les 500 personnes environ, 100 sont à peu près intéressés, environ 250 son neutre, et 150 veulent vous mettre les bâtons dans les roues, ils sifflent, crient qu'ils veulent continuer à danser, et que de toute façon l'hypnose c'est du bidon, l'alcool les désinhibant. Bien sûr, les cas vraiment extrêmes, ceux qui étaient trop alcoolisés dormaient déjà sur les fauteuils, et ceux qui étaient dans un état alcoolique trop prononcé et qui ennuyaient la clientèle étaient expulsés par les videurs.

Ceci étant dit, il fallait que vous parveniez, VOUS, à prendre le contrôle de la salle tout entière, les 150 qui vous mettent les bâtons dans les roues compris.

Pensez au culot qu'il faut avoir.
Malgré de taux d'échec qui devrait être important, vu les conditions extrême, aucun doute ne doit assaillir l'hypnotiseur.


Tout cela en sachant qu'il a forcément eu des spectacles loupés. C'est pourquoi, nombres d'hypnotiseurs ont tenté de faire les discothèques (le marché étant juteux en ce temps là) mais malgré cela, ils ont abandonné.

C'est pourquoi il faut avoir un mental de champion pour faire les discothèques.

Un champion n'est pas forcément celui qui gagne une fois.
Le mental de champion c'est celui qui après avoir été mis KO remonte sur le ring, rappelez-vous Rocky BALBOA.





surderien à dit:
oui, on va s'en aller jazzer ailleurs...

et c'est ce qu'on a de mieux à faire lorsqu'on nous demande à 2 h du mat de faire un spectacle d'hypnose

dans une discothèque...

:lol:
Effectivement Surderien, si vous sentez que vous n'avez pas le niveau, il vaut mieux en effet que vous alliez jazzer ailleurs.

Surderien, connaissez-vous une discothèque qui fasse un spectacle à 20h, voire, à 22h ? :lol: :lol: :lol:









katia (zoulouk) à dit:
- je regarderais des videos de précédents hypnotiseurs qui ont fait des spectacles devant une foule en discothèque.
A ma connaissance il en existe pas.



katia (zoulouk) à dit:
- je telephonerais, contacterais une ou plusieurs personnes l'ayant déjà fait pour des conseils
Demandez-donc à Dany DAN qui était l'un des meilleur, voire, le meilleur.

Je serais très curieux de sa réponse et pourtant cela fait plus de 10ans qu'il ne fait plus de discothèques (donc vous n'êtes pas en concurence)

Qui sait cela pourrait l'amuser.


Imaginons qu'il vous donne vraiment les bons conseils, encore faut-il SAVOIR et POUVOIR les utiliser.

Bien entendu je tiens ses coordonnées téléphoniques à votre disposition.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut