Formation Hypnose

Auto-hypnose Somnambulique

  • Initiateur de la discussion Marion Prieur
  • Date de début
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
vous avez donc atteint une transe somnanbulique en AH?
comment en étés vous sure?
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Bonjour à tous,

je viens de m'inscrire sur ce site, je découvre l'hypnose et l' AH, je trouve difficile de pratiquer ( difficulté de concentration en sortie de depression etc).

La position/ démarche de Marion me semble " évidente". Juste l'envie "d'autre chose", pas "thérapeutique" ou " développement personnel". Pas envie de "changer". Marre des pressions. Et il me semble, justement, que l'hypnose, AH, EMC, quel que soit le mot précis, permet d'ouvrir cet espace ludique.

J'ai eu, récemment trois séances d'hypno qui se sont soldées par un " vous avez un paradoxe de pouvoir" et une certaine frustration pour ma part, au refus de la part de la therapeute, d'induire une transe assez profonde qui me servirait de point de repère/ méthodologie... pour ma pratique de l'AH ( j'ai le bouquin Autohypnose de Kevin Finel, ainsi qu'un de ses cds mais je galère pour "organiser" une séquence). Agacée aussi, du fait qu'elle me proposait des vizualisations, que j'étais incapable de faire et dont je me suis rendu compte ensuite que je n'avais pas envie de les faire, pas envie de son imaginaire thérapeutique à elle dans ma tête, quand il s'agit simplement pour moi de renouer avec le mien, d' imaginaire. Quoi qu'il soit.

Je suis donc très interessée par vos pistes de travail visant l'acces à la transe en "freestyle", comme ce qu'évoquent Marion et Katia. Je découvre aussi le concept d'hypnose onirique qui me semble assez attirant.
D'où la remontée de ce topic.
By the way, l'échelle des profondeurs de transe à laquelle vous faites allusion au début de ce fil est celle de Davis et Husband, citéee par Chertok dans L'hypnose ( payot, p 195).
 
M

matadore

Membre
messages
38
Points
1 190
Bienvenue perchancetodream

J'ai eu, récemment trois séances d'hypno qui se sont soldées par un " vous avez un paradoxe de pouvoir"

Pourriez vous expliciter un peu plus la chose ?

merci.
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Bonjour Matador,

Lors de la seconde séance d'hypno, alors qu'elle induisait un état de relaxation, j'ai ressenti une sorte de vide dans le milieu du corps, comme dans un ascenseur ou bien comme quand on s'endort et qu'on "rate une marche". Comme elle était déjà sur une visualisation, je lui ai demandé de "m'envoyer au fond du trou", comme un besoin physique de cette descente Elle m'a fait remonter dans un puits de lumière et a poursuivi les visualisations, que j'ai écoutées sans pouvoir y adhérer, voir mes propres images. Au bout d'un moment j'ai ouvert les yeux, un peu découragée de ne pas y arriver et avec le sentiment que ça n'allait nulle part.

Elle m'a dit que c'était la première fois qu'un patient réagissait comme ça, qu'elle ne pouvait pas travailler avec quelqu'un les yeux ouverts.
 
M

matadore

Membre
messages
38
Points
1 190
votre hypno ne doit pas avoir suivi une formation Matadorienne, sinon elle aurait adoré votre attitude d'esquive et aurait rebondi sur l'occasion

pour vous relancer la balle...


:evil:


et a poursuivi les visualisations, que j'ai écoutées sans pouvoir y adhérer, voir mes propres images

quelles auraient été vos propres images que vous auriez voulu pouvoir projeter ? vous avez le droit de vous les projeter librement maintenant
ou de les garder personnellement rien que pour vous, ou si vous préférez de vous en libérer en les projetant ici en public dans l'arène hypnotique...
si vous adhérez un tant soit peu à ma couleur...

:twisted:
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Je ne vois pas où vous voulez en venir.
Qu'appelez-vous une " formation matadorienne"? Et à qui vous adressez-vous, vraiment? Je ne mets pas en question la pratique de cette femme.

Si je poste en AH, c'est dans l'attente que quelqu'un pourra m'indiquer une façon de faire/laisser fondre mes résistances ( d'où l'idée d'une transe plus profonde), de pouvoir me (re)placer dans un état "poétique", the willing suspension of disbelief. Cette sensation de chute était pour moi le signe que le mental lâchait un peu son emprise et je crois qu'elle et moi nous sommes peut-être loupées sur une question de timing, de synchronisation.
 
A

Anonymous

Invité
perchancetodream à dit:
Si je poste en AH, c'est dans l'attente que quelqu'un pourra m'indiquer une façon de faire/laisser fondre mes résistances ( d'où l'idée d'une transe plus profonde), de pouvoir me (re)placer dans un état "poétique", the willing suspension of disbelief. Cette sensation de chute était pour moi le signe que le mental lâchait un peu son emprise et je crois qu'elle et moi nous sommes peut-être loupées sur une question de timing, de synchronisation.

Pourquoi ne pas lui avoir dit en état hypnotique ?
y a t-il eu un feed-back en fin de séance ? c'est important de le faire à chaque séance avec son client pour justement ne pas se louper...

Un loupé peut amener une frustration comme pour vous, alors que peut être il y a juste un réajustement à faire avec votre thérapeute, vous pouvez même lui dire ce que vous dites sur le forum, que vous auriez aimé suivre votre propre visualisation...

En fait, votre message m'interpelle, car hier j'ai eu un client avec qui j'ai travaillé en 2ème partie de la séance sur une visualisation libre partant de sa problématique. En feed-back il a adoré...
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Je lui ai demandé en cours de travail ( apres induction détente, descente...)de "m'envoyer au fond du trou". C'était peut-être mal formulé mais bon, c'est venu comme ça. Je pense qu'elle avait un projet de séance ( bruler les chagrins, colères...) pour m'imaginer ensuite une vie "ouverte" ( la première séance était plutot une consolidation energétique/narcissique). J'ai l'impression que mon intervention lui a " cassé" l'élan, bien qu'elle ait poursuivi la séance. C'est moi qui, du coup, n'ai pas réussi à être assez profondément réceptive à ses images, à m'y projeter.

A réfléchir et à lire ici, je crois que ce que je cherche est du type hypnose sèche, cad la transe et laisser monter whatever, c'est en fait la demande d'accompagnement"methodologique" à l'autohypnose avec laquelle j'étais d'abord venue la voir.

Nous en avons reparlé en debriefing. Les vacances qui approchent et les difficultés financières pour moi laissent ce travail en suspens ( dans l'impasse?). Je ne regrette pas l'expérience et apres avoir "culpabilisé" quelques jours, bien que je puisse imaginer son projet thérapeutique pour moi, je crois que je n'ai sans doute profondément pas envie que l'on ait "un projet" pour moi dans lequel je me sens en échec (ça renforce la déprime, dont un facteur déclenchant était, incidemment, une "histoire sentimentale" qui s'est avérée être un mindfuck, dans la façon dont je l'ai vécu, passablement douloureux, et qui me laisse avec une espece d'hypersensibilité à la manipulation et autres étiquetages).
 
A

Anonymous

Invité
perchancetodream à dit:
Je lui ai demandé en cours de travail ( apres induction détente, descente...)de "m'envoyer au fond du trou". C'était peut-être mal formulé mais bon, c'est venu comme ça. Je pense qu'elle avait un projet de séance ( bruler les chagrins, colères...) pour m'imaginer ensuite une vie "ouverte" ( la première séance était plutot une consolidation energétique/narcissique). J'ai l'impression que mon intervention lui a " cassé" l'élan, bien qu'elle ait poursuivi la séance. C'est moi qui, du coup, n'ai pas réussi à être assez profondément réceptive à ses images, à m'y projeter.

A réfléchir et à lire ici, je crois que ce que je cherche est du type hypnose sèche, cad la transe et laisser monter whatever, c'est en fait la demande d'accompagnement"methodologique" à l'autohypnose avec laquelle j'étais d'abord venue la voir.

Nous en avons reparlé en debriefing. Les vacances qui approchent et les difficultés financières pour moi laissent ce travail en suspens ( dans l'impasse?). Je ne regrette pas l'expérience et apres avoir "culpabilisé" quelques jours, bien que je puisse imaginer son projet thérapeutique pour moi, je crois que je n'ai sans doute profondément pas envie que l'on ait "un projet" pour moi dans lequel je me sens en échec (ça renforce la déprime, dont un facteur déclenchant était, incidemment, une "histoire sentimentale" qui s'est avérée être un mindfuck, dans la façon dont je l'ai vécu, passablement douloureux, et qui me laisse avec une espece d'hypersensibilité à la manipulation et autres étiquetages).

C'est intéressant ce que vous dites sur cette espèce de manipulation et autres étiquetages, néanmoins, l'échange en thérapie est importante, et je suppose que ce que vous dites ici, votre thérapeute le sait aussi...

A vous lire, ce que vous recherchez, si j'ai bien compris..., c'est la visualisation libre, qui se nomme le rêve éveillé libre, qui après une petite induction de 5 mn, met le sujet dans son propre imaginaire à la découverte de ses problématiques, et vous verbalisez à voix haute, tout ce que vous voyez, ressentez, et en général le thérapeute vers la fin de la séance vous oriente vers une fin que vous choisissez évidement, sinon la séance peut durer 3h00... :D

Je l'ai pratiqué pour moi même pendant un bout de temps... :wink:
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Oui. En attendant de trouver un praticien, j'aimerais travailler la transe en AH. Merci de vos indications, si vous voulez les partager. J'ai essayé plusieurs trucs, vision peripherique pour arreter le mental (Fredéric Vincent), la spirale sensorielle, essayer de se concentrer sur la respiration, penser à l'idée de descendre dans un puits... résultats pas concluants. J'arrive à un certain état de détente ou d'engourdissement et ça coince là.
 
A

Anonymous

Invité
perchancetodream à dit:
Oui. En attendant de trouver un praticien, j'aimerais travailler la transe en AH. Merci de vos indications, si vous voulez les partager. J'ai essayé plusieurs trucs, vision peripherique pour arreter le mental (Fredéric Vincent), la spirale sensorielle, essayer de se concentrer sur la respiration, penser à l'idée de descendre dans un puits... résultats pas concluants. J'arrive à un certain état de détente ou d'engourdissement et ça coince là.

Hum... lisez comment pratiquer le rêve éveillé libre ? peut être cela vous donner une orientation ... libre à vous !
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
je viens de (re)lire le fil, que j'avais déjà vu. J'attends deux bouquins de Romey et celui de Desoille, ainsi qu'un de Bouchet qui vient de sortir

http://www.myboox.fr/livre/du-reve-evei ... 77589.html

je m'étais interessée au rêve lucide, mais plus en cherchant des trucs pour me souvenir de mes rêves ( pas réussi) que "diriger mes rêves". ( ben oui anar tu es anar tu restes;).
Pour l'instant, ca ne répond pas à la question de la transe. Si j'essaye au momenent de m'endormir, soit je deviens hyperspeed, soit je m'endors et ne me souviens de rien au réveil.

j'ai vu que Oleg Poliakow enseignait l'hypnose onirique à l'IFH.
ici son article( partiel) dans le collectif traité d'hypnothérapie

http://books.google.fr/books?id=U5AU-RU ... ue&f=false

Il y a aussi l'hypnose sèche.
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
perchancetodream à dit:
je m'étais interessée au rêve lucide, mais plus en cherchant des trucs pour me souvenir de mes rêves ( pas réussi) que "diriger mes rêves". ( ben oui anar tu es anar tu restes;).
J'ai appris sans direction, tu verras avec Romey justement le rêve éveillé libre (je ne connais pas les autres auteurs que tu cites). C'est juste une invitation au voyage. Tu te tends la main et ensuite tu te suis et tu laisses faire. Ton côté anarch' risque d'apprécier toute cette liberté!

perchancetodream à dit:
Pour l'instant, ca ne répond pas à la question de la transe. Si j'essaye au momenent de m'endormir, soit je deviens hyperspeed, soit je m'endors et ne me souviens de rien au réveil.
Et tu ne t'ai pas dit qu'il y avait une raison? Peut être que ton inconscient estime que c'est mieux pour toi de ne pas en avoir de rappel qu'il se débrouille sans que ton conscient vienne s'en mêler. C'est fréquent et c'est sûrement pas plus mal. Et sinon ça pourrait être ton côté anar qui te fait un pied de nez :p
A mon avis si tu tentes de forcer dans une voie qui ne te convient pas ça va bloquer encore plus, n'hésite pas à expérimenter librement ce qui te conviendra. La piste du rêve éveillé libre me semble être une bonne piste. Te contenter d'avoir sûrement fait un voyage même sans t'en souvenir peut aussi être une idée, si tu arrives à l'accepter. Il y a sûrement encore d'autres pistes que tu peux explorer.
 
A

Anonymous

Invité
perchancetodream à dit:
je viens de (re)lire le fil, que j'avais déjà vu. J'attends deux bouquins de Romey et celui de Desoille, ainsi qu'un de Bouchet qui vient de sortir

http://www.myboox.fr/livre/du-reve-evei ... 77589.html

Le rêve lucide n'a pour moi aucun intérêt...
DESOILLE parle du rêve éveillé dirigé, alors que ROMEY l'a adapté en rêve éveillé libre qui laisse plus de place à l'imaginaire du sujet.


je m'étais interessée au rêve lucide, mais plus en cherchant des trucs pour me souvenir de mes rêves ( pas réussi) que "diriger mes rêves". ( ben oui anar tu es anar tu restes;).
Pour l'instant, ca ne répond pas à la question de la transe. Si j'essaye au momenent de m'endormir, soit je deviens hyperspeed, soit je m'endors et ne me souviens de rien au réveil.

j'ai vu que Oleg Poliakow enseignait l'hypnose onirique à l'IFH.
ici son article( partiel) dans le collectif traité d'hypnothérapie

Je ne savais pas que les écoles d'hypnothérapie s'était accaparé du rêve éveillé, je serais curieuse de connaître la formation mise en place, car pour cela, il est recommandé d'avoir un minimum de connaissances en psychologie et surtout d'avoir une connaissance dans la symbolique onirique pas pour le client mais surtout pour le thérapeute, pour comprendre ce qui se met en place chez son patient et donc je reste perplexe sur cette formation dans le cadre de l'hypnothérapie. :roll:

http://books.google.fr/books?id=U5AU-RU ... ue&f=false

Il y a aussi l'hypnose sèche.
C'est quoi pour vous l'hypnose sèche ?

Beaucoup de personnes utilisent des noms différents pour parler de qqchose qui existe déjà.
 
P

perchancetodream

Membre
messages
64
Points
1 350
Ici un beau texte de Poliakow, qui semble par ailleurs un homme fort discret.
http://temporel.fr/En-rupture-d-etre-par-Oleg

Hypno-transe, êtes-vous Matadore in disguise? Pourquoi tant de haine, comme on dit? Il existe des techniques, un savoir, des chercheurs... comme il existe un inconscient collectif. Cela est là, "appartient" à tout le monde et à personne. Il ne s'agit pas de "s'accaparer" quoi que ce soit. Romey ( je viens de commencer Rêver pour renaitre) reconnait sa dette envers Desoille, de même que Poliakow. Quelle perte de temps, d'energie dans ces conflits, nombreux sur ce site, quand vous pourriez vous même écrire ou peindre, ou conter, peut-être comme C.P Estès...Qu'est-ce qui vous meut? Un animus blessé?
Je suppose que vous aimez bien Jung. Il y a sur youtube une tres chouette série de longs entretiens de ML Von Franz, voici le premier. Sans doute, vous connaissez cela mais c'est un plaisir de l'entendre.

http://www.xtrema.fr/Hypnose_Ericksonie ... hor1131105

Tiens, et pour taquiner un peu ces histoires d'écoles, un" journal" lieu d'infos, reflexions sur les pratiques ( oui, c'est l'Arche qui le met en ligne, damned!). J'ai trouvé ça interessant et sincèrement ouvert à toutes sortes d'approches de l'hypnose.
http://www.realites-hypnotiques.fr/

Hypnose seche: j'ai laissé un message sur le fil ici. Pas vu encore s'il y avait de réponse.

Prudence. Merci. Le retour de l'ics anar m'a fait rigoler.Vous avez raison sans doute. Cette persévérance, vire à l'acharnement stérile/stérilisant. Je n'arrive plus à me croire capable d'aimer, créer, rêver. Alors je me bagarre pour tenter de récupérer ma faculté de rêver. " Au moins ça". Sans doute, comme vous le soulignez, cela est. Cela et le reste. Il n'y a rien de simple dans le lacher prise dont on nous rebat les oreilles, on ne demande pas à un mec qui se noie de lâcher sa planche. Et pourtant...
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
perchancetodream à dit:
Prudence. Merci. Le retour de l'ics anar m'a fait rigoler.Vous avez raison sans doute. Cette persévérance, vire à l'acharnement stérile/stérilisant. Je n'arrive plus à me croire capable d'aimer, créer, rêver. Alors je me bagarre pour tenter de récupérer ma faculté de rêver. " Au moins ça". Sans doute, comme vous le soulignez, cela est. Cela et le reste.

Merci :). Et pourtant l'anarchiste ne rêve-t-il pas forcément d'un autre chose? De changer, de modifier, de voir le monde différemment? Votre côté anarchiste peut sûrement vous aider s'il est important pour vous.
Se bagarrer pour rêver... cela me fait penser à Don Quichotte, quel courage il avait de partir en guerre contre ces géants, fut-ce-t-il des moulins à vents, et à Cyrano à qui Rostand faisait dire "c'est bien plus beau lorsque c'est inutile". Est-ce que dans cette épique bataille vous n'avez pas déjà les ingrédients du rêve, de la création et de l'amour de vous puisque vous vous l'offrez?
Dommage que votre pseudonyme vous fixe dans un échec. Trouvechancetodream (par exemple) serait tellement plus positif!

perchancetodream à dit:
Il n'y a rien de simple dans le lacher prise dont on nous rebat les oreilles, on ne demande pas à un mec qui se noie de lâcher sa planche. Et pourtant...
Oh! Mais quelle belle métaphore, je vous la pique et la colle immédiatement sur mon post-it de bureau avec celle d'un autre forumiste ("Arrivé à destination on peut prendre un nouveau départ pour arriver à son but ! ") ça sera: "le lâcher prise s'est tellement simple mais ça parait compliqué. Comme si on demandait à quelqu'un qui se noie de lâcher sa planche, le mouvement est simple et pourtant parait impossible... jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il a pied."
 
A

Anonymous

Invité
perchancetodream à dit:
Ici un beau texte de Poliakow, qui semble par ailleurs un homme fort discret.
http://temporel.fr/En-rupture-d-etre-par-Oleg

Hypno-transe, êtes-vous Matadore in disguise? Pourquoi tant de haine, comme on dit?
Déjà je ne suis pas Matadore/Surderien, et la suite me laisse perplexe... :shock:

Il existe des techniques, un savoir, des chercheurs... comme il existe un inconscient collectif. Cela est là, "appartient" à tout le monde et à personne. Il ne s'agit pas de "s'accaparer" quoi que ce soit. Romey ( je viens de commencer Rêver pour renaitre) reconnait sa dette envers Desoille, de même que Poliakow. Quelle perte de temps, d'energie dans ces conflits, nombreux sur ce site, quand vous pourriez vous même écrire ou peindre, ou conter, peut-être comme C.P Estès...Qu'est-ce qui vous meut? Un animus blessé?

mais de quoi vous parlez, quels conflits ? :shock:
Vous parlez d'un sujet, je vous réponds, si ma réponse n'est pas celle que vous attendiez, et bien tant pis, mais de là à parler de haine, de conflits...

je vous rappelle quand même que d'après vos messages, c'est vous qui n'allez pas fort bien, donc peut être serait-il utile de revoir vos distorsions cognitives... :roll:


Je suppose que vous aimez bien Jung. Il y a sur youtube une tres chouette série de longs entretiens de ML Von Franz, voici le premier. Sans doute, vous connaissez cela mais c'est un plaisir de l'entendre.

http://www.xtrema.fr/Hypnose_Ericksonie ... hor1131105

Tiens, et pour taquiner un peu ces histoires d'écoles, un" journal" lieu d'infos, reflexions sur les pratiques ( oui, c'est l'Arche qui le met en ligne, damned!). J'ai trouvé ça interessant et sincèrement ouvert à toutes sortes d'approches de l'hypnose.
http://www.realites-hypnotiques.fr/

Hypnose seche: j'ai laissé un message sur le fil ici. Pas vu encore s'il y avait de réponse.
Bon ben tant pis, j'ai plus trop le temps de passer sur le forum... :arrow:
 
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut