Auto-hypnose Somnambulique

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Marion Prieur, 12 Mai 2011.

  1. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Bonjour,

    Je n'ai jamais suivi de séminaire en hypnose ni fait de séances avec un thérapeute. Je suis plutôt du genre "universitaire" : curieuse et j'aime approfondir les sujets par moi-même surtout avec les lectures.
    Et c'est comme ça que j'ai commencé l'autohypnose. Il m'en a fallut du temps pour développer un état hypnotique et des réponses idéo-motrices.
    Aujourd'hui, je progresse bien. J'ai recensé un grand nombre de techniques d'entraînement, et beaucoup de principes théoriques qui, appliqués, facilitent l'approfondissement.
    Cependant, aujourd'hui, j'en suis à un point où je me pose vraiment la question de la possibilité de développer un état de transe somnabulique sans accompagnement.
    La nature même de la transe somnabulique comporte chez moi en tout cas un problème majeur. J'ai toujours bloqué sur les drogues et eu peur de tout ce qui est susceptible d' entrainer un comportement totalement non conscient et en interaction avec le monde extérieur. Et si personne ne surveille que rien ne s'y passe qui ne me nuise, j'ai tendance à bloquer mentalement les effets.
    Or, parmi mes objectifs d'entraînement, j'ai pour but d'arriver à développer des états de transe somnabulique.
    Qu'en pensez vous ?
     
  2. Molaco

    Molaco

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Perso je pense que c impossible, en meme temps c peut ê du à mon manque d'expérience / connaissance.
    Nb : je n'ai jamais créer de réponse idéo motrice, mais casse la n'tienne (et un détournement hein ?), j'arrive aussi assez rapidement à ce que je veux maintenant..

    Sujet à suivre, je suis !
     
  3. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    C'est marrant ce sujet, j'allais poster exactement ce sujet ce soir, mais pour y répondre.
    J'ai commencé l'ah en octobre, peut-être peut-on dire en janvier en meme temps que mes premiers travaux pratiques en hypnose ... J'ai commencé avec du cognitif (distorsion du temps en etat awake), puis il y a quelques semaine reussi a me provoquer une catalepsie des yeux. Hier, j'ai réalisé que j'ai atteint l'etat somnanbulique sous hypnose après avoir été pincé après autosuggestion d'anesthesie...
    Je tiens à préciser que je n'ai jamais été hypnotisé par un tier ;)
    Je poste la video ce soir de l'anesthesie ... Meme si concretement il n'y a aucune source "pour apprendre". De mon point de vue, c'est bluffant.
     
  4. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    vous avez été pincé pour une expérience d'anésthésie. A la suite de ça, vous avez développé une transe somnambulique, c'est bien cela ? C'est-à-dire ? Vous n'étiez pas seul. Comment avez-vous identifié la transe somnambulique ? Ca m'intéresse beaucoup.

    Pour ce qui est des réponses idéo-motrices, elles ne sont pas exclusives à la transe. Et je serai surprise qu'une seule personne au monde n'en est jamais connue.
    Imaginez vous en train de regarder un match de tennis, n'aurez-vous pas un mouvement infime de la tête qui commence ? Imaginez devant vous une personne pleine d'assurance qui s'avance vers vous et vous tend la main en vous disant bonjour. votre bras (au préalable pendant le long de votre corps) n'aura-t-il pas un réflexe de début de mouvement ?
    N'avez vous jamais manqué une marche en entrant en rêve, ou trébuché, et sursauté dans le lit ? Ne salivez vous pas en pensant à une bon plat ? Et si vous pensez à d'autres types de plaisirs, ;) votre corps n'a-t-il aucune réaction ?
    La réponse en terme de mouvement à une idée consciente ou inconsciente (idée au sens ancien comprend toute activité mentale et émotionnelle) trahit une connexion entre l'imagination et le corps qui n'est pas totalement désactivée. Et si elle reste totalement activée, par exemple en rêve, on pense qu'on marche et le corps marche vraiment : somnambulisme.
     
  5. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Ancrage qui s'est fait tout seul a force de proceder par magnet fingers. Il devenait trop "automatique" et j'ai décidé de me le supprimer l'autre jour, mais reste néanmoins actif si je souhaite aller en AH.
    L'anesthesie ne fait que confirmer la transe somnambulique ; donc je l'etais deja avant, du moins entre les 20 scds qui separent l'induction du pincement !
     
  6. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Vous êtiez en transe somnambulique lorsque vous avez pu constater par vous même l'anesthésie ?
    Je suis très confuse. J'en viens à me demander si on parle de la même chose quand on parle de transe somnambulique.
    Pour ma part, je n'en sais rien de plus précis que la caractérisation d'Erickson qui désigne par là l'état dans lequel un sujet hypnotique se comporte dans le monde de façon totalement adaptée, parle, bouge, réagit, et peut mener n'importe quelle activité, tout en en étant totalement inconscient. En général, cette inconscience se confirme par une amnésie totale de ce qui a été fait.
    C'est pourquoi je me demande comment c'est compatible avec l'auto-hypnose, à moins de ressembler à ces états de grande ivresse où on se voit faire des choses sans vraiment pouvoir les contrôler, en ayant le sentiment d'être comme possédé.
    Est-ce bien dans un tel état que vous avez pu être conscient d'avoir développé une anesthésie ? Si oui, alors vous êtes parvenu à ce que je recherche.
     
  7. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Ouao !
    Alors non, l'état d'hypnose n'est pas un état où l'on est inconscient !


    Enfin, pour la définition des niveaux d'hypnoses, on peut entendre dans l'ordre :
    hypnoidal - léger - moyen - profond (somnambulique)

    comparable à l'exécution de ces suggestions :
    létargie - catalepsie - cognitif - anesthesie, hallucination visuel

    On confirme l'état somnambulique par une hallucination positive ou négative ou alors pas une anesthesie.

    Enfin, si la question était est-ce que j'ai subit l'anesthesie sous transe ou non, alors oui, j'y étais : ce n'était pas un effet post-hypnotique.


    PS : Molaco, réponse idéomotrices tu as tout le temps. Certaines que Marion t'a répondu seraient plutôt des pattern... Mais nous avons tous des réponses idéomotrices : Le language non verbal !
     
  8. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Vous ne faites pas de différence entre la transe profonde stuporeuse, la transe profonde somnambulique et les éventuels autres types de transe ?
    De mes innombrables lectures, j'ai tendance à adhérer plutôt aux caractérisations d'Erickson de par sa démarche rigoureuse pour mettre en évidence ses propos. Or, pour lui, l'état somnambulique est distinct d'un état statique dans le sens ou le sujet peut exécuter n'importe quelle tâche à sa portée de façon parfois même difficilement distinguable de l'état d'éveil.
    Quant au fait d'être inconscient en hypnose... Pourquoi pas ? C'est précisément le sens d'un approfondissement de transe. Depuis un an que je m'entraîne à l'auto-hypnose, j'ai vu s'approfondir chez moi toutes sortes d'états. J'ai passé des milliers d'heures à m'entraîner à toutes sortes de techniques. Et comme il s'agissait d'auto-hypnose, je gardais presque toujours ce qu'il faut de conscience pour se guider soi-même. Cependant, j'ai tenté des expériences d'hypnose profonde avec quelques amis intéressées aussi par l'hypnose. Et il s'est avéré souvent que la conscience s' "endormait" complètement pour laisser place à un comportement totalement non conscientisé, totalement automatisé.

    Nous n'avons apparemment pas la même expérience. Et je me demande d'où vient votre classification des profondeurs par type de suggestion. Je ne me souviens pas de l'avoir croisée au cours de mes lectures. Si vous avez une référence à me donner, je comblerai avec plaisir cette lacune.


    Quant aux réponses idéo-motrices : [​IMG]
    Qu'est-ce qu'un "pattern" pour vous ? Ce mot signifie en gros schéma. Je sais que chez les hypnotiseurs issus de la PNL, il désigne souvent une séquence de comportements automatisés, que de nombreux auteurs ont bien identifiés. Chez d'autres psychologues, il peut désigner une séquence même volontaire.
    Qu'entendez-vous par là ?
     
  9. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Alors, pour les profondeurs de transe, c'est très "imagé", et simple à comprendre. A quoi faire un shéma de boucles ? Je le tire de KC Johnson mais aussi d'autres sources que j'ai pu oublier, et eu entendre dire de Nathan Thomas au détour d'une conversation.

    Un pattern c'est un geste qu'on fait automatiquement... oui. En hypnose comme dans d'autres disciplines (influence par exemple), on les romp pour créer comme un "déséquilibre". Réponse idéomotrices c'est un genre de réflexe idéomoteurs... ce n'est pas hypnotique.

    En fait, chacun a son propre shéma. En fait, c'est le même avec des noms différents pour mieux le comprendre, même si "the map is not the territory". Alors qu'importe ?

    Mais je répète que tu n'es pas inconscient, tu es au contraire superconscient, superconcentré... Et puis tu ne perçois pas certains détails qui te fait penser etre inconscient, ou alors amnésie post hypnotique au réveil. Mais tu ne perds pas conscience...
     
  10. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Décidément, je ne regrette pas d'être arrivée sur ce forum, voilà une occasion de bien des échanges enrichissantspour moi.
    Du coup, j'ai plein de questions à vous posersi vous me permettez...
    Sauriez-vous m'accompagner dans une induction hypnotique qui me permettrait d'expérimenter cet état de superconscience dont vous parlez ? je serai assez intéressée de comprendre de quoi vous parlez. Pour l'instant, pour moi, ce terme ne correspond ni à l'état de ma connaissance, ni à mon expérience.
    Pensez-vous qu'on ne puisse pas assimiler ce que les gens de la PNL ont appelé "signaling" avec un réflexe idéomoteur ? Pensez-vous qu'une lévitation de main ne soit pas un réflexe idéo-moteur utilisé ?
    L'utilisation dans le cadre de l'hypnose des réflexes ideomoteurs et des signaux minimes notamment par leur ratification et leur amplification ainsi qu'en leur assignant un sens ne met-il pas l'idéo-motricité, comme le laisse penser Erickson au coeur du système hypnotique de communication avec l'inconscient ?
    J'ai appris à six de mes amies (et à moi-même) l'écriture automatique par un entraînement utilisant l'amplification des réponses idéo-motrices de l'écriture. Le développement de transes profondes accompagnaient toujours cette amplification, et l'apparition d'hallucination, surtout visuelle était presque évidente aussi. J'ai beaucoup utilisé les signaux minimes et autres réponses, et c'est pourquoi j'ai une facheuse tendance à accorder une importance primordiale à la reconnaissance et à l'utilisation des réflexes idéo-moteurs en hypnose. Est-ce que je fais fausse route, à votre avis ? Ca pourrait être un des désavantages d'apprendre par soi-même.
     
  11. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Une lévitation de la main, c'est une réponse à une suggestion... tout simplement.
    Signaling.. N'est-ce pas pour vérifier le leading de la synchro ?
    Après, au niveau des termes, je ne suis pas un expert non plus... Peut-être devrais-tu attendre la réponse de certains thérapeutes de ce forums, ayant beaucoup de connaissances !

    Pour l'état somnambulique dont je te parlais :
    [​IMG]
     
  12. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    intéressant. Je n'aurai vraiment pas utilisé le terme de transe somnambulique... :oops: Tu as raison, si un professionnelle pouvait m'aiguiller, au moins d'un point de vue lexical ça m'éviterait peut-être des confusions...
    Est-ce que ton amie t'a pincé à l'état d'éveil aussi ? Pour sentir la différence ?
    J'ai souvent constaté l'anesthésie spontanée en auto-hypnose, et j'ai fait l'expérience de la maîtriser. J'ai fait notamment des expériences intéressantes avec des amies. Mais je n'ai jamais eu le sentiment d'être en transe somnabulique
     
  13. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    oui, elle a pas pu s'empêcher de vérifier. Je confirme que le pincement en état d'éveil fait mal (et puis la veille j'avais vérifié). Cependant, la suggestion a eu un effet post hypnotic puisque à mon réveil je ne sentais pas le pincement qui aurait encore du me faire mal, qui m'était fait sous transe.

    Enfin... Pourquoi somnambuliste ? Un somnambulist est quelqu'un qui est profondemment sous hypnose, quand on réalise chez quelqu'un un arm lock, ou mieux : de l'hypnose sans transe, c'est pas forcément un somnambulist !
    Il ne faut pas confondre hypnose et transe... Ce sont deux choses à part !
     
  14. Molaco

    Molaco

    Inscrit:
    2 Août 2010
    intéressante cette discussion !
    Bayu vous dites qu'une réponse idéo motrice n'est pas un pattern, ce dernier on le fait automatiquement. mais les deux sont inconscients (jusqu'au moment ou on en devient conscient , dacc ?), une réponse idéo motrice résulterait d'une suggestion et un pattern serait habitude ?
    PAr contre, le non verbal est idéo moteur, mais il joint le pattern dans le sens ou il est réflexe, (mais il est aussi le résultat/ réponse à des suggestions fines (comme hans le malin)) automatique, je discerne mal la nuance...
    Soit je suis trop tordu, soit qqchose m'échappe inextricablement.

    Pour votre ah, nécessairement avec un set piece ?
    Je n'arrive pas à faire avec ce genre de choses
    Pour la conception de bayu je suis ok, un état d'éveil, une prise de conscience de ses propres fonctionnements, pour ma part j'ai pas mal taper dans les mp3 de KF, qui "prone" la "surconscience" (guillemets car ça me rappelles trop les bifidus actif qui fera de vous un super héros ... et je trouve ça ...)
    [​IMG]

    Verdict pour cette vidéo ? pour moi c clairement de l'idéo moteur
     
  15. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Je ne peux pas regarder la video pour le moment....

    Disons qu'un pattern est à moitié conscient ! C'est un geste qu'on a appris et que l'on fait "sans avoir besoin de se concentrer pour bien faire" ... Serrer une main, faire la bise, parler, se lever, lever le bras.... Etc.
    La réponse ideomotrice dont tu parles, j'aime pas ce terme, c'est la reponse inconsciente a une suggestion.... On peut y voir levitation du bras, ou en fait n'importe quel suggestion.... Moi je l'appellerais tout simplement reponse a la suggestion x)

    le reflexe ideomoteur comme je l'entend et comme on l'entend dans le mentalisme, c'est somehow différent. Ce n'est pas propre a l'hypnose.

    Après, je le répète : laissons les pro ayant recu une formation répondre. Car tout est une histoire de termes, et est-ce que ça a vraiment un sens/intérêt ?
     
  16. Molaco

    Molaco

    Inscrit:
    2 Août 2010
    c comme toute discipline, la terminologie pointue reste du domaine de l'enculage de mouches, ceci dit, si on veut cerner des concepts, et pouvoir échanger des idées de manière fiable, on est obligé de devenir un peu zoophile.

    Loin de moi le temps ou je pensais à la pureté de concepts impalpables.

    C comme si on dit "la grammaire française est d'une sophistication qui frise le délire pseudo intellectuel", et c un peu vrai.
    Le risque c'est aussi de sombrer dans l'excès inverse, de dédaigner la syntaxe, de parler sms et d'avoir un potentiel d'expression en baisse, d'échanger e moins en moins précisément, et de faire naitre l'incompréhension.
    Cerner des concepts de manières brut est une chose, les exprimer en est une autre (et renforece la compréhension d'ailleurs).
     
  17. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Une petite divergence de vue :


    L'anesthésie "au pincement" n'est pas suffisante pour caractériser un état somnambulique, loin de là.
    (remarque, on peut dire que si c'est un fort pincement du mamelon ou encore de l'ongle par une règle métallique, alors je me rends ; mais je crois qu'il s'agit d'un pincement cutané, non ?)
    Une hallucination positive non plus ; pas même une hallucination négative, pourtant plus délicate à obtenir sur suggestion.

    Quant à la question de savoir si une transe somnambulique peut se développer sous auto-hypnose : a priori non, sauf exception.

    Je veux dire qu'il faudrait que ce soit le fruit d'un travail important, et pas facile à obtenir.
    Je peux citer le cas d'une femme qui s'est plongée en auto-hypno-analgésie, pour une intervention chirurgicale.
    Elle pratique l'hypnose thérapeutique depuis des années, et est spécialiste en hypnose profonde ; ce qui l'a conduite sur cette voie ?
    En fait elle retire des petites pastilles de peau sous hypno-analgésie (les tatouages bleu foncé qui sont faits pour repérage de radiothérapie en cas de cancer du sein par exemple).

    Pour son propre cas, l'intervention était une plastie abdominale avec donc exérèse d'un large zone de peau avec la graisse qui était dessous...

    L'auto-hypnose était confortée par la présence d'un anesthésiste (qui n'a fait que regarder et surveiller, sans rien administrer). La chirurgie a duré, dans mon souvenir de la conférence, au moins 50 minutes. Avec utilisation du bistouri électrique, tamponnement et aspiration du sang, et bien sûr suture...

    Voilà le niveau de profondeur qui semble nécessaire pour parler d'une transe somnambulique, et c'est pour ça qu'en général personne ne s'y place : il faut un travail personnel très important de préparation par entraînement !
     
  18. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Chapeau bas a cette femme ! Ayant quelquefois pu parvenir a stopper une douleur dentaire en copiant une demonstration de gerald kein, en caressant trois fois la joue. La douleur avait disparu, la joue dormait, j ai pince fortement cette joue je ne sentais plus rien.
    De la a oser se faire opérer !!!
    Une transe somnambulique pourrait être par exemple comme on peut voir dans des vidéos sur YouTube, ou par exemple une personne se prend pour un tigre. Mais bon, peut être est on dans une transe plutôt de type chamanique ?

    Les transes somnambuliques, on peut y accéder par ah, soit peut être assez rapidement si on y est prédispose. Je pense que c est pour une très faible minorité, mais bon cette info est sujette a caution. A vérifier.

    Sinon y a t il un intérêt particulier d' aller par la ?

    En ah on peut faire de l hypnose que j appelle "sèche", c est a dire qu on induit une transe la plus profonde possible, mais aussi large. C est une possibilité parmi d' autres.
     
  19. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Les idées de largeur de transe et d'hyperconscience en remplacement des métaphores de profondeur et d'endormissement sont sûrement intéressantes à expérimenter. Cependant, je n'en suis pas à ce chapitre de mon expérimentation. Je procède par une méthodologie personnelle extrêmement progressive et organisée autour d'une décomposition très fine du programme d'entraînement avec interdiction de brûler les étapes. C'est comme ça que je fonctionne pour progresser bien, n'ayant pas vraiment de talent pour la chose. Donc, avant d'expérimenter ces métaphores, je tiens à obtenir les résultats que je me suis fixés.
    Quant à l'idée d'inconscience, je ne sais pas à quel moment elle a commencé à revêtir une connotation négative qui ont poussé à parler de surconscience. Précisément, ce que j'ai intégré par l'apprentissage ou qui est naturellement à ma portée de telle sorte que je puisse le faire par automatisme, par réflèxe, en oubliant totalement d'en être consciente, c'estsouvent ce que je fais avec le plus de compétence, à l'abris des doutes de la conscience, et de sa pensée syntaxée, horizontale, procédurale. Sans compter l'intuition. Donc pour moi, l'idée d'inconscience est précisément très excitante et c'est ce qui a stimulé mon désir d'expérimenter l'hypnose. Si l'hypnose avait été une discipline visant uniquement à élargir sa conscience, je ne pense pas qu'elle m'aurait séduite. L'inconscient comme une chose formidable et non comme quelque chose à éviter, voilà aussi ce qui m'a plu dans les études de Dr Erickson.
    Pour le reste, vous demandez si ça a un intérêt ? Je ne comprends pas trop. Qu'est-ce qui ne vous semble pas intéressant ? L'hypnose ? La transe somnambulique ? L'exploration de l'inconscience ? C'est vrai qu'on peut vivre heureux sans même savoir que ça existe. Mais ça me semble tout de même une aventure digne d'intérêt, non ?
     
  20. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    le niveau somnambulique en AH comme en hypnose guidée est définie
    par la mise a l’écart du rationnel,du logique conscient....
    a ce moment précis vous "discutez avec le subconscient"

    il y a le somnambulique léger ou,parce que la transe est une sinusoïdale, vous allez en haut de la courbe, en sortir( transe moyenne) et en bas flirter avec le profond....

    c'est pour cela qu'il faut aller dans une transe somnambulique profonde pour avoir les phénomènes qui lui sont attribués( anesthésie,hallucination,et catalepsie des membres ou générale)
    ( la catalepsie des yeux en induction est mal nommée!)
    ce qu'on compris les hypnos de spectacles!

    pour obtenir des résultats.... et très peu d’hypnothérapeutes, sous le couvert d'une pseudo écologie...éthique de bazar.... qui comme le disent les anglos saxons is like to shoot yourself in the foot!
    il faut appeler un chat un chat....
    puisque l'hypnose est une AH guidée tous les phénomènes,les résultats ,les "guérisons",etc sont possible dans les 2 cas....
    ce qui fait la différence c'est la méthode utilisée.... en ce qui concerne la rapidité, alliée a la patience du client!
    de vous donc en AH!

    le subconscient dans bien des cas est un ennemi au changement, car il implique la peur de l'inconnu.... il faut donc s'en faire un ami!
    et l'induction est le choc qui potentiellement peut reverser la vapeur!

    pour atteindre un niveau somnambulique sur, c'est a dire pour un anesthésie dans un cadre de chirurgie par ex:
    l'induction rapide,l'approfondissement rapide( moins d'une minute!) est une assurance que le client ne vas pas sortir du niveau et....ressentir la douleur!
    la transe n'est pas un état de relaxation( bien qu'elle puisse être utilisée pour) mais un état d'hyper concentration et a mes yeux l'induction progressive parce qu'elle laisse le risque a la distraction est une erreur!
    ce qu'on compris les hypnos de spectacle!
     
  21. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    réponse intéressante.
    Sur la progressivité de l'induction et la rapidité, vous me permettrez de me positionner totalement à votre opposé. Mais nous aurons peut-être l'occasion d'échanger sur ce thème et de partager nos expériences.

    ma question idiote est : qu'est-ce qu'une "catalepsie des yeux" ? Une perte du réflexe palpébral et du clignement ordinaire ? (je sais que de nombreux psychiatres on déterminé dans cette perte une caractéristique de l'état stuporeux et des débuts de transe et transes spontanées ordinaires.
    Le mot catalespsie, par son idée de rigidité musculaire, me laisse penser qu'une "catalespie des yeux" est peut-être autre chose, mais je ne vois pas quoi.
     
  22. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Si c'est la catalepsie que l'on pense, on l'utilise en tant que "convincer" afin que la boucle hypnotique soit lancée, et encourager la personne à croire plus loin !
    On nomme également cette catalepsie "eye lock". C'est le fait d'avoir les yeux fermés, bloqués.

    Dans ce même sens, il existe le arm lock, qui correspond à une catalepsie du bras...

    Si je suis sur la même onde que Paulelie !
     
  23. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    On demande à la personne d'essayer d'ouvrir les yeux pour qu'elle puisse réaliser qu'elle ne le peut pas ? C'est ça ?
    Ou est-ce que c'est une simple fermeture des yeux ?

    Il m'avait semblé comprendre que la fermeture des yeux n'était pas liée à la transe ni à sa profondeur, puisqu'elle peut ne pas survenir du tout, et aussi bien survenir même sans transe, et qu'on la suggérait pour aider l'approfondissement en détendant les yeux, tant la perte du clignement peut créer une gène. Est-ce que je me trompe ?
    j'avais même lu un hypnotiseur qui se plaignait de ce que beaucoup de collègues se contentaient d'une fermeture de yeux pour considérer que la personne était hypnotisée alors que c'était selon lui absolument faux. Il précisait même le risque de coopération consciente et donc de résistance par excès de bonne volonté (simulation).

    Qu'est-ce qu'une boucle hypnotique ?
     
  24. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Oui, il y a transe, et il y a hypnose... Mais la transe facilite nettement mieux l'hypnose !

    Pour la catalepsie des yeux : c'est le fait de suggerer à la personne que ses yeux sont bloqués. Quand elle constate que ses yeux sont bloqués, ça agit en tant que convincer, pour convaincre la personne que "l'hypnose fonctionne" et ainsi encourager son subconscient "à croire plus loin" (d'où la pyramiding suggestion).

    La boucle hypnotique, disons que ça revient à la pyramide des suggestions et à l'utilisation de convincers... Je ne saurais pas trop l'expliquer, puisque cet image est fausse en soi. Mais reste une belle image pour comprendre en quoi consiste un convincer.
     
  25. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    Par convincer, vous entendez une sorte d'objectivation de la transe hypnotique à travers la création de phénomènes hypnotiques afin de renforcer la conviction du sujet dans sa propre capacité à développer ce genre de phénomènes ? Ce sont des tests en quelques sortes ? D'où provient cette terminologie ? Je ne crois pas avoir rencontré cette expression. :oops:
    Si la boucle hypnotique est une pyramide des suggestions, ma question devient : qu'est-ce qu'une pyramide des suggestions.
    Ce n'est vraiment pas évident pour moi de retrouver ce que j'ai appris derrière les termes techniques que malheureusement je n'ai pas appris.
    Tout ce jargon de professionnels me laisse un peu à l'écart. Il me reste tellement à apprendre.

    Pour transe et hypnose, ma confusion augmente. Quand je lis le mot "trance" dans un texte anglais, ou bien quand on me dit le mot "transe" en français, j'ai tendance à ne pas entendre la même chose. La connotation me semble différente.
    En tout état de cause, il y aurait des transes qui ne soient pas de nature hypnotique mais d'une autre nature. Admettons.
    Cependant, que l'hypnose soit dissociable de l'état hypnotique, c'est-à-dire de l'état de transe hypnotique...ça me semble douteux. Le mot "hypnose" désignant l'état (et non la technique ou l'art), l'expression "état hypnotique", et l'expression "transe hypnotique" sont souvent employées comme synonyme absolus pour ne pas se répéter dans de nombreux textes. Et mon intention en les alternant n'était pas de jouer sur les mots, mais d'utiliser le spectre du champ lexical dans sa richesse.
    Par conséquent, la phrase "La transe facilite nettement (mieux) l'hypnose" a eu pour effet de provoquer un état hypnotique immédiat chez moi. Puis s'en est suivie une certaine incompréhension.
    Qu'en pensent les autres ?
     
  26. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    convincer, de la base anglaise "convince" convaincre, et le "er" pour faire un mot. C'est un mot anglais oui !

    La pyramide de suggestion, c'est faire des suggestions petite, puis plus grande, pour terminer par les plus grandes: les moins "believable"

    Et je pense que dans un monde qu'est celui de l'hypnose, il vaut mieux rester dans le contexte du rasoir d'Okam, et ne pas chercher à faire compliquer ... Sinon, on s'en sort pas ! La solution la plus simple est souvent la meilleure !

    J'ai appris l'hypnose à l'américaine (plus ou moins comme Paulelie entre autre), d'autres "à la française" . C'est le même état, mais des approches différentes... Et un matérialisation de l'hypnose tout autant !

    Mais je crois qu'en ce qui concerne "hypnosis without trance" montre bien qu'on a pas besoin de rentrer en transe pour vivre des phénomènes hypnotiques. La transe, c'est l’absence de pensées entre autre, quand on a inhibé l’esprit critique.
     
  27. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    l'origine anglaise du mot "convincer" ne m'avait pas échappée, ni plus que son sens, à vrai dire. C'est un mot en soi, le suffixe servant à désigner un acteur de l'action comme le suffixe "eur" en français.

    Qu'est-ce qu'une suggestion petite et une suggestion grande ? D'après la précision que vous avez donnée, une suggestion grande est une suggestion peu vraissemblable ("believable"). j'en déduis que c'est le genre de suggestions qui se prête facilement à une résistance et qu'il faut amener après avoir obtenu une collaboration à travers des suggestions plus accessibles, plus évidentes, donc qui seraient les "petites", c'est ça ?

    Quelle différence y-a-t-il entre l'hypnose à la française et l'hypnose à l'américaine. Pour ma part, ma source d'influence principale provient de mes lectures d'auteurs principalement américains, et en anglais le plus souvent. Bien que j'ai lu des classiques français, et des modernes comme Roustang, etc... j'ai peur de ne pas être très familière de l'hypnose à la française.

    Quant au rasoir d'Ockham, je suis d'accord avec vous. De la clarté, de la simplicité, une définition précise des outils. Ne pas inventer de nouveaux outils avant d'avoir perfectionné les anciens jusqu'à leur inévitable obsolescence, et éviter de réinventer les jargons techniques qui désignent des choses simples quand il y a déjà des mots compréhensibles pour cela, vérifier rigoureusement et scientifiquement que ce qu'on nomme colle à une réalité objectivable ... Ce n'est pas toujours facile, mais c'est sûrement un minimum de rigueur qui est commune à la plupart des approches rationnelles. Un garde fou contre un excès de créativité qui nous éloigne du réel et de son mystère.

    Le rasoir d'Ockham, c'est certainement la raison pour laquelle, par exemple, je tiens à explorer la transe somnambulique dans sa profondeur et son rapport à l'inconscient, et n'envisagerai ensuite d'étudier la possibilité de lui préférer une "largeur", ou une "surconscience" que si ça s'impose naturellement à moi comme une nécessité.
    Le rasoir d'Ockham, c'est aussi la raison pour laquelle j'ai du mal à accréditer des outils dont les soi-disant découvreurs se sont senti obligé de déposer les noms comme des marques protégées (si, je vous promets, il y a un rapport).

    Quant à l'hypnose sans transe... vous êtes sûr que ce n'est pas une façon de jouer sur les mots ? Ou de rebaptiser la rhétorique ou les techniques de communication ?
    Comment s'assurer de l'absence de transe quand on sait à quelle point la survenue naturelle d'états de transe est facile, fréquente, à la moindre question bien pensée, à la moindre petite confusion subtile. Pour ne pas utiliser la transe, il faut être habile, non ?
    Il me semble tellement important de protéger l'essence de l'hypnose, son trésor, son inépuisable objet de fascination, son extraordinaire continent sauvage à explorer... la transe. L'état de conscience modifié. L'hypnose au sens propre. L'inconscient invoqué dans un mode non ordinaire, extraordinaire, dans un état, une ivresse, pas éthylique, pas narcotique, mais hypnotique mais qui n'en est pas pour autant métaphorique, qui est une vraie ivresse, un vrai état, une vraie expérience, émouvante, stupéfiante, unique. Suis-je naîve ? ou ringarde ? Ma vision de l'hypnose est peut-être un peu ancienne...
    Personnellement, l'hypnose sans transe, ça me semble comme un pays étranger sans exotisme... Il porte un autre nom, mais on y parle la même langue qu'ici, et rien n'en diffère... Ca ne me fait pas beaucoup rêver. Le cri irrésistible de l'aventure sonne comme un triste pet.
    L'hypnose sans transe ne m'aurait pas séduite, si elle existait.
    Mais peut-être que cette impression naît d'une très mauvaise compréhension de ma part de ce que vous voulez dire par là. Eclairez-moi je vous prie.
    L'hypnose dissociable de la transe hypnotique. Encore un excellent thème de discussion qui pourrait faire l'objet d'une partie en elle-même.
    Merci à tous pour ces échanges. Vos bousculez mes certitudes et ça fait du bien.
     
  28. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Ahem... Disons que tu poses beaucoup trop de question, beaucoup trop rapidement, sur des sujets dont tout est subjectivité... et point de vue.

    Je vais te donner quelques sites ou sources qui peuvent t'intéresser et répondre à tes questions :

    Trance, Hypnosis and Influence (vers la fin à mes souvenirs) :
    http://keystothemind.com/2011/04/jeffre ... -tips.html

    Hypnosis without trance :
    http://www.hypnosiswithouttrance.com/
    "Nature of Trance" by John Cleesetal
     
  29. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Quelques réflexions à partir des votres...


    Quant à l'hypnose sans transe... vous êtes sûr que ce n'est pas une façon de jouer sur les mots ?
    Ou de rebaptiser la rhétorique ou les techniques de communication ?


    N’est-ce pas là toute la stratégie de la communication hypnotique d’ entrainer l’auditeur à s’engager sur un autre mode de conscientisation du monde ? Dans un autre mode de conscientisation de la transe ?
    Simplement en totale conscientisation de réflexion ouverte, comme nous nous le suggérons mutuellement ici ?


    Il me semble tellement important de protéger l'essence de l'hypnose, son trésor, son inépuisable objet de fascination, son extraordinaire continent sauvage à explorer... la transe.
    L'état de conscience modifié. L'hypnose au sens propre. L'inconscient invoqué dans un mode non ordinaire, extraordinaire, dans un état, une ivresse, pas éthylique, pas narcotique, mais hypnotique mais qui n'en est pas pour autant métaphorique, qui est une vraie ivresse, un vrai état, une vraie expérience, émouvante, stupéfiante, unique.
    Il me semble tellement important de protéger l'essence de l'hypnose, son trésor, son inépuisable objet de fascination,

    Le savoir faire de l’explorateur…
    Découvrir mais ne pas montrer ce qui a été découvert pour que cela reste entier pour le plaisir de l’explorateur suivant…Ne pas montrer ce qu’on a découvert "pour soi" mais montrer simplement comment on peut découvrir d’autres chemins par/pour cette hypnose de la découverte, ce comment explorer d’autres chemins pour entretenir l’hypnose de la découverte…


    C’est ce que certains recherchent sur un forum d’hypnose...
    Mais pas tous ?

    8)
     
  30. Marion Prieur

    Marion Prieur

    Inscrit:
    12 Mai 2011
    je veux simplement dire que comme pour moi l'hypnose est une transe (et pas seulement pour moi), hypnose sans transe, ça sonne exactement comme "pluie sans eau". J'ai vraiment besoin qu'on me donne des éléments pour ne pas douter du sérieux de la chose. Ce que j'ai trouvé sur ces site internet ne m'a pas encore convaincue (ce n'est pas parce que c'est écrit que c'est indubitable, vous me l'accorderez).
    Je suis désolée de poser trop de questions, c'est mon défaut parfois.
    Je vous promets que dans quelques jours je ne serai plus coincée à la maison, et je reprendrai mes activités normales :) D'ici là, vous devrez me supporter ;)
     
Chargement...