Formation Hypnose

Auto-hypnose Somnambulique

  • Initiateur de la discussion Marion Prieur
  • Date de début
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Bonjour,

Je n'ai jamais suivi de séminaire en hypnose ni fait de séances avec un thérapeute. Je suis plutôt du genre "universitaire" : curieuse et j'aime approfondir les sujets par moi-même surtout avec les lectures.
Et c'est comme ça que j'ai commencé l'autohypnose. Il m'en a fallut du temps pour développer un état hypnotique et des réponses idéo-motrices.
Aujourd'hui, je progresse bien. J'ai recensé un grand nombre de techniques d'entraînement, et beaucoup de principes théoriques qui, appliqués, facilitent l'approfondissement.
Cependant, aujourd'hui, j'en suis à un point où je me pose vraiment la question de la possibilité de développer un état de transe somnabulique sans accompagnement.
La nature même de la transe somnabulique comporte chez moi en tout cas un problème majeur. J'ai toujours bloqué sur les drogues et eu peur de tout ce qui est susceptible d' entrainer un comportement totalement non conscient et en interaction avec le monde extérieur. Et si personne ne surveille que rien ne s'y passe qui ne me nuise, j'ai tendance à bloquer mentalement les effets.
Or, parmi mes objectifs d'entraînement, j'ai pour but d'arriver à développer des états de transe somnabulique.
Qu'en pensez vous ?
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
J'ai l'impression que ce concept de "séance" colle vraiment à la peau de l'hypnose. Personnellement, je trouve que c'est un cadre un peu restrictif quand on ne parle pas de thérapie, surtout en auto-hypnose.
L'organisation d'une séance ritualisée autour de l'élaboration d'une stratégie en vue d'obtenir un changement, un bénéfice, etc... ça n'est pas une condition nécessaire de l'hypnose.
Toujours est-il que je suis en ce moment les étapes progressives d'un entraînement visant à développer la capacité à abstraire ma conscience durant l'exécution d'une tâche "programmée", en transe somnambulique.
Souvenez-vous d'Erickson et la façon dont il écrivait ses articles à la fac.
En même temps, je continue de travailler sur l'entraînement permettant d'approfondir la dissociation et de libérer des comportements adaptés, en transe, consciente de la situation, mais sans que j'intervienne consciemment dans les mouvements, mais seulement dans la demande de l'action.
 
S

San-A

Membre
messages
15
Points
560
Faites du sport!

Répétez des mouvements par milliers, que ce soit un enchaînement de karaté, un dribble de foot, un slalom en ski, ou encore que sais je un mouvement de yoga, quand votre corps se mettra a faire ces mouvements de lui même, naturellement, tandis que votre esprit pensera au film que vous verrez demain soir et au prix exact de la place de ciné (avec ou sans carte étudiante? faudra pas l'oublier!), alors, vous vivrez une transe somnambulique d'après la plupart des définitions de cet état.

Le mouvement terminé, vous n'aurez strictement aucun souvenir de l'avoir fait quand vous reviendrez dans l'ici et maintenant!

D'ailleurs une activité idéomotrice complète synonyme de transe somnambulique, il est aussi possible de la créer spécialement a cet effet. Par exemple je connais quelqu'un qui soulève une barre de 20 kilos et qui se met a danser avec :shock: pour se plonger en transe somnambulique. Que ce soit en vrai ou en "souvenir".

Le défis consiste donc, si je comprend bien votre stade d'avancée, en provoquer une activité inconsciente qui sorte des "patterns" complexes habituels (conduite, écriture etc.) pour engendrer une activité inconsciente relativement nouvelle et a priori suggérée par avance, en transe somnambulique?

Puisque si ce que vous voulez contrôler est l'activité consciente, vous n'avez besoin finalement que d'une transe "ordinaire".

La question reste, dans quelle mesure pouvez vous contrôler l'apparition de cet état et de cette activité (un peu, voir même automatiquement avec de l'entraînement?), ses directions (un peu? j'en suis pas sûr du tout, mais surtout quel serait alors l'intérêt?), et ses aboutissements (... si vous pouviez vous n'en auriez pas besoin je crois, quoi qu'au final a mon sens, c'est bien la seule chose qu'on puisse réellement penser maîtriser).

Absolument aucunement d'après moi, il vous faut un guide.
L'exemple de l'opération sous AH me contredit, mais ça ne me fait pas peur :p

Pour trouver ce guide, que ce soit vous, ou encore vous par le biais d'un tiers, vous semblez sur la bonne voix.

Bonne route.
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Répétez des mouvements par milliers, que ce soit un enchaînement de karaté, un dribble de foot, un slalom en ski, ou encore que sais je un mouvement de yoga, quand votre corps se mettra a faire ces mouvements de lui même, naturellement, tandis que votre esprit pensera au film que vous verrez demain soir et au prix exact de la place de ciné (avec ou sans carte étudiante? faudra pas l'oublier!), alors, vous vivrez une transe somnambulique d'après la plupart des définitions de cet état.
Je ne vois pas tout-à-fait les choses de cette façon. Prenons l'exemple de mon amie qui servait le café et le buvait sans s'en rendre compte. Son comportement était totalement automatisé et adapté, inconscient, et pourtant elle était bel et bien dans un état vigile, pas en transe hypnotique si j'en crois ses réactions par ailleurs. Rien ne me permet de l'affirmer à 100%. Mais tout apprentissage pratique conduit à une automatisation du geste. Mais la transe hypnotique n'est pas n'importe quelle exécution d'automatisme à mon avis. Sinon, quand je marche, je suis forcément toujours dans un état somnambulique puisque je ne prête le plus souvent aucune attention au mécanisme de mes pas.

Je n'ai pas compris tous les détails de votre réponse. Il m'a semblé que vous questionniez une fois de plus l'intérêt d'une telle démarche, et que vous la reliiez à un objectif (au-delà de l'hypnose). Sur ce point, je ne répèterai pas les réponses que j'ai faites. La question n'est pas de "vérifier" la légitimité de ma motivation.

Il vous faut un guide
Bien, c'est une réponse à la toute première question que j'ai posée sur ce post. Mais il est vrai que depuis, et face à l'afflux de réponses visant pour certaines à décourager la possibilité de cet entraînement en auto-hypnose, j'ai décidé de vérifier par moi-même ma capacité à y parvenir, comme je le disais. Et comme je le disais aussi, l'état somnambulique provoqué et guidé par un tiers ne m'est pas inconnu, et ne constitue pas l'outil que je désire maîtriser de façon autonome et fluide.

Un hypnotiseur m'a rapporté récemment un cas qu'il a eu d'une personne (une femme) très pudique à qui il n'arrivait vraiment pas à faire exprimer des informations utiles pour sa thérapie. Les suggestions vagues qu'il faisait étaient refusées et rejetées et il ressentait lui-même qu'il était "à côté de la plaque". Les suggestions visant à induire une transe hypnotique avait tout aussi peu d'effet. Or, il avait un autre patient (homme) très curieux de l'hypnothérapie et qui se demandait s'il pourrait se serait compétent pour se former et pratiquer ce métier. L'hypnotiseur en question avait pris un rendez-vous avec cette deuxième personne juste avant de recevoir une nouvelle fois la femme. Comme l'homme était un bon sujet hypnotique, il a induit une transe somnambulique et lui a suggéré qu'il allait s'installer dans la salle d'attente, observer juste ce qu'il faut cette patiente, entamer la conversation de façon anodine sur des thèmes divers et anodins. Lorsqu'il sentirait que c'est le bon moment il pourrait dire et faire ce qui est acceptable pour encourager cette personne à entrer en transe hypnotique et à y entrer aussi souvent que c'est nécessaire, et à poursuivre cette conversation en transe. Et une fois les deux personnes en transe, ils devraient mener une conversation anodine au cours de laquelle il pourrait déterminer la façon de s'exprimer à son inconscient pour l'aider, l'aguiller, lui proposer des solutions et lui dire exactement les choses qui peuvent l'aider.
Ca serait passé comme prévu. Puis l'hypnotiseur aurait reçu la dame qui aurait passé la séance à expliquer à quel point elle comprenait ce qui n'allait pas chez elle (sans jamais dire quoi), et à quel point elle se sentait prête à changer.
Je ne sais pas quel crédit apporter à ce témoignage qui m'a un peu trop rappelé ce que j'ai pu croiser dans mes lectures et qui m'a semblait vraiment fluide de la part de la personne qui me l'a rapporté (et qui semblait plutôt maladroite techniquement).
Toutefois, je pense que ça contribue à répondre à la question de l'utilité et de l'intérêt de l'état somnambulique.
Bien sûr, mon but à moi, n'est pas d'être thérapeute, et surtout pas d'utiliser l'hypnose pour servir une paresse, et être compétente inconsciemment sans se soucier de l'être consciemment. Ce n'est pas ça. Mais l'intérêt s'adapte aux personnes
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
tout praticien d'auto hypnose devrai savoir avant de commencer que l'outil AH sert a induire un etat de transe ou une EMC....
ce qui si on veut l'approfondir pour un changement ou une thérapie, pose un problème majeur....
être le " client et le guide" ,chose qui n'est pas "naturelle" et qui ressemble a de la schizophrénie ou présenté plus gentillement ... un épisode de multiplication des rôles....ou de la personnalité....

puisque le conscient veut controler l'inconscient!

ce qui est absolument l'inverse de ce qu'est notre nature humaine!
bien sur c'est possible.... mais puisque "contre nature" et que le subconscient avec son rôle de gardien de securité, qu'il assume maladroitement , avec trop de zèle.... dans le cas de création de phobies par ex:
devient votre ennemi!

qu'est ce qui est mis en cause ici?
le vouloir de prendre le contrôle! (qui ici est le rôle du subconscient) et que le conscient, riche, d'un savoir nouveau... veut imposer une négociation au sub.... une communication....si le sub ne se laisse pas faire... vous constater une resistance, voire un abandon rapide de la technique( la volonté)

si votre motivation est assez solide et vouliez atteindre un but, quel qu'il soit, thérapeutique ou de coaching ( et la dans les milieux hypno, certain pensent que c'est la même chose!) il vous faut une pratique solide, régulière et quelque fois longue.... pour obtenir des résultats.....en général!
bien sur il y a des exceptions , souvent , chez des personnes prédisposées ayant des aptitudes et un caractère assez flexible chez qui la pratique deviendra naturelle très vite... et obtiendrons des résultats rapides.....mais il sont , ces privilégiés....rares en pourcentage sur la totalité du genre humain!

ils sont les artistes,rêveurs, et autres personnes capable d'accepter un concept abstrait, presque religieux qui propose un exploration de ce qui est protégé par la barrière critique ,séparation du conscient et du subconscient....

la est la contradiction pour la pluspart, le reste de l'humanité, qui n'ont pas la chance.... de ne faire face , au obstacles, resistance ...qu'une telle aventure ne manque pas de poser!

le contrôle de la transe, par soi même, alors que le but c'est justement d’écarter le conscient , logique, rationnel donc le contrôle... pose a certains (la majorité !) un problème de taille!

dans un premier temps,le niveau somnambulique ne devrai pas être le but.... mais comme le dit san-a la pratique repetitive de l'induction de l'approfondissement pour apprendre l'outil....
puis on passe ...dans l'apprentissage a la "thérapie" ou le coaching....

tous mes "maitres" m'ont dit que l'on ne fait pas de l'hypnose sans avoir un but... ou faire de l'hypnose pour faire de l'hypnose!
parce que a moyen terme ce serai voué a l’échec!
il faut donc un plan, une stratégie, un but précis en rapport avec une sorte de changement!
d'apres ce que j'ai cru comprendre ce n'est pas votre but... et quel est il exactement?
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
La question m'est destinée ?
Je vois qu'elle est bien ancrée la croyance que l'objectif de changer quelque chose en soi est indissociable de l'hypnose. Je ne sais pas si c'est mon cas ou non, mais dans tous les cas, je ne suis pas ici en thérapie, et je ne veux pas me soumettre à un examen de mes objectifs. le sujet est plus technique je pense, et non pas privé.
Mais pour en revenir à cette histoire d'objectif, un apprentissage n'est jamais vraiment fait pour lui-même (quoique), et pourtant pas toujours lié àune objectif déjà présent. Quand on apprend à un enfant à nager, ce n'est pas parce qu'on a besoin qu'il soit capable d'aller sur telle île inaccessible où se situe son école et qu'ainsi il pourrait être heureux en étant instruit, etc... On lui apprend à être capable de quelque chose. Peut-être un jour ça lui sera utile, ou tout simplement agréable de nager. En tout cas, il n'est pas inutile et dénué d'intérêt de le doter de cette capacité. Et pourtant, il pourrait vivre et sûrement être heureux en s'en passant totalement.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
oui elle vous etait destinée!
mais vous avez peut etre d'autres motivation ?
par exemple ecrire un livre?
>>>>>>Je vois qu'elle est bien ancrée la croyance que l'objectif de changer quelque chose en soi est indissociable de l'hypnose.
<<<<<<<<
si vous ne croyez pas , a quoi donc vous sert de vouloir utiliser l'hypnose?
que vous le vouliez ou non, le croyez ou non....le pragmatisme et la causalité est le premier principe pour l'utilisation d'un outil! et l'apprentisage le chemin!
pour un but quel qu'il soit!
que l'on fasse du spectacle, de la therapie ou de l'auto coaching... on doit toujours avoir un but! personne ne fait de l'auto hypnose pour l'AH sans but precis! c'est un fait indiscutable.... que vous ne vouliez pas en parler, c'est autre chose!
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
En relisant l'analogie sur le fait d'apprendre à nager, je pense que j'ai répondu. Je n'ai pas une vision uniquement utilitariste (ce qui rejoint surement l'allusion de M. Finel sur l'idée de l'hypnose comme art). Ma réponse était dans les mots en italique. Mais trêve de justifications personnelles. Je ne vois pas trop l'intérêt de pousser les gens à se justifier ou à exposer des motivations privées, à essayer de "deviner" des choses, ou les faire douter... Je vois l'intérêt de partager des expériences et de discuter de conceptions, de méthodes, et de techniques.
Et écrire un livre sur l'hypnose, Dieu m'en garde, s'il existe.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
mais vous ne partagez rien!
vous exposez vos théories sur des références livresques et une pratique jeune... et ne répondez pas a mes questions....
mais les évitez.... bon c'est votre choix!

ou quand j'apporte un argument de taille.... vous le contournez!
vous appelez cela un partage?
moi je ressent cela comme un monologue, ou vous voulez avoir raison et vous convaincre vous même!
est ce que vous voulez vraiment en discuter ou avez du temps a occuper devant votre ordi?
moi cela ne me déranges pas ....
il faut me le dire clairement et je n'essayerai plus de communiquer avec vous!
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Je crois qu on peut simplement aimer l eau et décider d' apprendre a nager parce qu on aime être dans l eau ?
Y a t il besoin de plus de raisons que cela ?
Et échanger sur les différentes techniques de natation ? Enfin d' hypnose ou d' auto hypnose ici.
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Que dire des vérités indiscutables professées par des "que vous le vouliez ou non". Que je le veuille ou non ? alors je n'ai rien à répondre. C'est comme vous dites, c'est certain. Le débat s'arrête.
Et si vous trouvez que je ne partage rien, que je ne me réfère pas à l'expérience concrète et à l'exercice, mais seulement sur des théories fumeuses issues de lectures, et qui ne sont pas dignes de discussion, alors je m'incline.
La question n'était pas de savoir ce qui me motive. L'analogie à la nage n'est pas un contournement mais une réponse complète à mon avis.
Je ne vois pas ce qui oblige quelqu'un qui n'aime pas mes messages, leur contenu, leur style, leur longueur, etc... à me lire et à entrer dans une discussion avec moi. Je trouve cela tordu.
Si vous ne trouvez pas dans cette conversation tous les aspects du dialogue qui vous semblent important, en effet, rien ne vous empêche de ne pas y prêter d'intérêt et de ne pas y contribuer.
Personnellement, je trouve trop de difficulté à coller à une discussion sérieuse sans rentrer dans des polémiques insignifiantes et hors sujets qui sont l'occasion de leçons de morales et d'insinuations personnels vraiment indigne du thème abordé.
Je remercie cependant tous les membres curieux et généreux qui ont bien voulu nourrir ces réflexions collectives et ces échanges par des éléments rationnels et matures.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
katia (zoulouk) à dit:
Je crois qu on peut simplement aimer l eau et décider d' apprendre a nager parce qu on aime être dans l eau ?
Y a t il besoin de plus de raisons que cela ?
Et échanger sur les différentes techniques de natation ? Enfin d' hypnose ou d' auto hypnose ici.
peut être en ce qui concerne la natation.. :lol: ..ou il ya un élément matériel et physique et une raison qui est bien réelle!

mais plus du tout avec l'hypnose, donc cette analogie et métaphore , pour moi ne peut pas être vrai puisque:
l'hypnose est metaphore et analogie dans son essence et ne peut être comparée( a la natation!).... il faut donc un but!
si vous n'en avez pas vous n'avez donc pas de raisons!
bon marion veut rester mystérieuse ...ok!

mais vous ne discutez pas sur les arguments que j'apporte.... vous les contournez.... comme si ils n'existaient pas....
qu'elle est votre définition d'une telle attitude?
moi j'appelle cela du déni....

je ne suis pas un idiot! si vous ne voulez pas que je prennes part a votre discussion il suffit de me le dire!
soyons clair, je ne veut pas perdre votre temps et n'est certainement pas de temps a perdre.
merci!
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Marion Prieur à dit:
Que dire des vérités indiscutables professées par des "que vous le vouliez ou non". Que je le veuille ou non ? alors je n'ai rien à répondre. C'est comme vous dites, c'est certain. Le débat s'arrête.
Et si vous trouvez que je ne partage rien, que je ne me réfère pas à l'expérience concrète et à l'exercice, mais seulement sur des théories fumeuses issues de lectures, et qui ne sont pas dignes de discussion, alors je m'incline.
La question n'était pas de savoir ce qui me motive. L'analogie à la nage n'est pas un contournement mais une réponse complète à mon avis.
Je ne vois pas ce qui oblige quelqu'un qui n'aime pas mes messages, leur contenu, leur style, leur longueur, etc... à me lire et à entrer dans une discussion avec moi. Je trouve cela tordu.
Si vous ne trouvez pas dans cette conversation tous les aspects du dialogue qui vous semblent important, en effet, rien ne vous empêche de ne pas y prêter d'intérêt et de ne pas y contribuer.
Personnellement, je trouve trop de difficulté à coller à une discussion sérieuse sans rentrer dans des polémiques insignifiantes et hors sujets qui sont l'occasion de leçons de morales et d'insinuations personnels vraiment indigne du thème abordé.
Je remercie cependant tous les membres curieux et généreux qui ont bien voulu nourrir ces réflexions collectives et ces échanges par des éléments rationnels et matures.
non marion le débat ne s’arrête pas .... vous le stoppez!

car vous ne considerez que le debut de ma phrase... quand vous dites:
Que dire des vérités indiscutables professées par des "que vous le vouliez ou non". Que je le veuille ou non ? alors je n'ai rien à répondre. C'est comme vous dites, c'est certain. Le débat s'arrête.
alors que j'ai dit:
que vous le vouliez ou non, le croyez ou non....le pragmatisme et la causalité est le premier principe pour l'utilisation d'un outil! et l'apprentisage le chemin!
pour un but quel qu'il soit!
 
S

San-A

Membre
messages
15
Points
560
Marion Prieur à dit:
Je ne vois pas tout-à-fait les choses de cette façon. Prenons l'exemple de mon amie qui servait le café et le buvait sans s'en rendre compte. Son comportement était totalement automatisé et adapté, inconscient, et pourtant elle était bel et bien dans un état vigile, pas en transe hypnotique si j'en crois ses réactions par ailleurs. Rien ne me permet de l'affirmer à 100%. Mais tout apprentissage pratique conduit à une automatisation du geste. Mais la transe hypnotique n'est pas n'importe quelle exécution d'automatisme à mon avis. Sinon, quand je marche, je suis forcément toujours dans un état somnambulique puisque je ne prête le plus souvent aucune attention au mécanisme de mes pas.

Je n'ai pas compris tous les détails de votre réponse. Il m'a semblé que vous questionniez une fois de plus l'intérêt d'une telle démarche, et que vous la reliiez à un objectif (au-delà de l'hypnose). Sur ce point, je ne répèterai pas les réponses que j'ai faites. La question n'est pas de "vérifier" la légitimité de ma motivation.

Comment pourriez vous vérifier par vous même (sans quelqu'un pour en attester) qu'un état somnambulique est bien apparu, si aucun résultat n'était attendu? Le résultat permet la vérification/validation.

"Tiens, ma cuisine est rangée je n'ai pourtant pas souvenir d'avoir bougé de ma chaise!"...
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
On peut aimer ecouter de la musique ou aimer explorer l auto-hypnose ou aimer l eau. Je ne comprends pas la différence que vous faites Paul ?

Il est vrai que je n ai pas trop saisi comment concrètement Marion s entraine a la transe somnambulique ( peut être pas envie de nous en dire plus ?)
 
S

San-A

Membre
messages
15
Points
560
paulelie à dit:
oui elle vous etait destinée!
mais vous avez peut etre d'autres motivation ?
par exemple ecrire un livre?
>>>>>>Je vois qu'elle est bien ancrée la croyance que l'objectif de changer quelque chose en soi est indissociable de l'hypnose.
<<<<<<<<
si vous ne croyez pas , a quoi donc vous sert de vouloir utiliser l'hypnose?
que vous le vouliez ou non, le croyez ou non....le pragmatisme et la causalité est le premier principe pour l'utilisation d'un outil! et l'apprentisage le chemin!
pour un but quel qu'il soit!
que l'on fasse du spectacle, de la therapie ou de l'auto coaching... on doit toujours avoir un but! personne ne fait de l'auto hypnose pour l'AH sans but precis! c'est un fait indiscutable.... que vous ne vouliez pas en parler, c'est autre chose!

Bateson pensait qu'il serait intéressant de penser la découverte/recherche autrement.

Il s'agirait d'un état d'esprit basé sur "un miracle est sur le point de se produire", qui conduirait ainsi le chercheur ou simplement le curieux, a adopter une attitude de totale attente de l'inattendu, et donc le sortirai des limitation qu'engendre forcément la recherche d'objectif.

Difficile a mettre a l'œuvre je vous l'accorde, nous avons été programmés pour être efficace et pour penser que nous le sommes. Mais je crois que l'expérience vaut le détour quand même. En tous cas je m'efforce d'essayer!
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
paulelie à dit:
que vous le vouliez ou non, le croyez ou non....le pragmatisme et la causalité est le premier principe pour l'utilisation d'un outil! et l'apprentisage le chemin!

Le pragmatisme ne nous dégage-t-il pas justement de croyances sclérosantes?

Le goût d'une expérience nouvelle, le goût d'un dépassement de ce que l'on a su faire jusqu'à présent ne sont-ils pas déjà une motivation suffisante?

Un passionné d'hypnose cherchera p-e à inventer une nouvelle induction, plus poétique, plus élégante alors qu'il connaît déjà des 10aines d'inductions. Son but ici sera simplement d'explorer, de créer.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
katia (zoulouk) à dit:
On peut aimer ecouter de la musique ou aimer explorer l auto-hypnose ou aimer l eau. Je ne comprends pas la différence que vous faites Paul ?

Il est vrai que je n ai pas trop saisi comment concrètement Marion s entraine a la transe somnambulique ( peut être pas envie de nous en dire plus ?)

oui et je le comprends, mais pour aider quelqu'un surtout a ce niveau.... ( somnanbulique!) il y a des etapes a suivre....
et pour répondre a lorenzo la poésie ne me dérange pas...
au contraire!
en tant que pro mes client demande l'efficacité qui bien sur peut les aider vers la poésie, si c'est leur but.... mais qui demande une certaine rigueur qui peut paraitre non poetique! :D

mais dans mon monde pragmatique il faut un but pour justifier une action.... c'est ma croyance!
si vous arrivez a faire des choses pour rien (honetement!) je vous tire mon chapeau!
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Vous faites des guitares Paul c'est bien ça? Ne vous arrive-t-il jamais de tenter une nouvelle forme pour une guitare? P-e pour découvrir une nouvelle sonorité, un nouveau design, pour vous dire que vous avez exploré un nouveau concept ou par simple curiosité. De la même manière on peut avoir envie de tenter une nouvelle approche de l'hypnose pour avoir une nouvelle corde à son arc ou par simple curiosité.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
oui bien sur! c'est l'aventure! mais en aucun cas est une garantie de reussite! or quand on veut un but, une cible....
l'aventure n'est pas le bon choix, car le risque de se perdre est grand!
comme nous ne savons toujours pas ou veut aller marion...
tout cela n'est que conjonctures!
 
M

Molaco

Membre
messages
222
Points
1 990
Christophe Colomb voulait aller aux Indes.

J'agis sans but , tout en sachant que je n'ai pas de but; j'en ai donc un ...

Attendre l'inattendu pour repousser les limites : c vrai ça peut repousser des choses, cela dit, de nombreux biais liés à l'expérimentation existent tout de meme; de là à valider de manière scientifiQue...

Toute la population peut entrer en état somnanbulique ?? (question aux pros)
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
paulelie à dit:
oui bien sur! c'est l'aventure! mais en aucun cas est une garantie de reussite! or quand on veut un but, une cible....
l'aventure n'est pas le bon choix, car le risque de se perdre est grand!

Vivre une transe somnambulique en AH ne serait pas un but?
 
M

Molaco

Membre
messages
222
Points
1 990
J'aimerais connaitre le but (l'objectif si vous préférez) de ce but.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Bah molaco, quelle drôle de discussion vous avez lance avec Paul sur les objectifs et les buts.
Peut-être a certains ça parait étrange de vouloir juste expérimenter une transe somnambulique, mais voilà ça peut être une envie. Pourquoi pas ?

Pour certaines personnes cette expérience peut être tentante, et un chemin par lequel passer.

Peut être aussi que parfois il s agit en premier de passer par cet expérience, d' en tirer les enseignements ..

Vivre une transe somnambulique vapeur être un but en soi.

Plus sérieusement pourquoi un but serait meilleur qu un autre ?
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
Vivre une transe somnambulique vapeur être un but en soi.
:?:
Vivre une transe somnambulique en AH ne serait pas un but?
si vous voulez..... :lol:
mais pour les raisons que j'ai expliquée....
l'hypnose et son effet....( ici la transe somnambulique) est un outil, qui comme chaque outil a besoin d'une fonction....
puisque vous aimez la métaphore en voila une;
un marteau n'est rien sans clous a enfoncer!
rien qu'un objet curieux.... que certains voudrai faire passer pour une œuvre d'art peut etre!( c'est une autre histoire!)
mais sans son utilité ce n'est rien....
de même pour l'hypnose qui a une fonction et une utilité!
et l'utiliser pour l'utiliser , très vite chez l’utilisateur va perdre son intérêt...
c'est d'ailleurs ce qui se produit!
les gens ont besoin d'une raison pour faire ce qu'ils font!
et jusqu'a present tous les images metaphoriques et anlogies n'ont su me convaincre du contraire!
 
S

San-A

Membre
messages
15
Points
560
La question que je me pose c'est de savoir par quelle gymnastique vous considérez que maîtriser la transe somnambulique, ou même simplement la découvrir, n'apporte pas un plus a Marion.

Je veux dire, en soi, c'est une chose qui vient s'incorporer dans l'épanouissement/développement personnel si on tien tant a ces termes.
Même si l'utilité n'apparaît pas au premiers abords, il me semble... que c'est très utile en soi.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
San-A à dit:
La question que je me pose c'est de savoir par quelle gymnastique vous considérez que maîtriser la transe somnambulique, ou même simplement la découvrir, n'apporte pas un plus a Marion.
je n'ai pas dit ça!
Je veux dire, en soi, c'est une chose qui vient s'incorporer dans l'épanouissement/développement personnel si on tien tant a ces termes.
Même si l'utilité n'apparaît pas au premiers abords, il me semble... que c'est très utile en soi.

et me suis expliqué longuement a ce propos!
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
paulelie à dit:
Vivre une transe somnambulique vapeur être un but en soi.
:?:
Vivre une transe somnambulique en AH ne serait pas un but?
si vous voulez..... :lol:
mais pour les raisons que j'ai expliquée....
l'hypnose et son effet....( ici la transe somnambulique) est un outil, qui comme chaque outil a besoin d'une fonction....
puisque vous aimez la métaphore en voila une;
un marteau n'est rien sans clous a enfoncer!
rien qu'un objet curieux.... que certains voudrai faire passer pour une œuvre d'art peut etre!( c'est une autre histoire!)
mais sans son utilité ce n'est rien....
de même pour l'hypnose qui a une fonction et une utilité!
et l'utiliser pour l'utiliser , très vite chez l’utilisateur va perdre son intérêt...
c'est d'ailleurs ce qui se produit!
les gens ont besoin d'une raison pour faire ce qu'ils font!
et jusqu'a present tous les images metaphoriques et anlogies n'ont su me convaincre du contraire!

Une performance peut déjà être un but en soi. Un marathonien va chercher à améliorer son temps de quelques minutes, qu'est-ce que cela lui apporte? La satisfaction d'avoir repoussé ses limites, de s'être prouvé qu'il en était capable.
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Vous connaissez mac gyver, Paul ?
Et tous ces gens qui utilisent un outil en dehors de leur usage habituel ?
Une fois la transe somnambulique obtenue, si on se met juste en transe somnambulique, bah après on a vite fait le tour de la question. Alors on arrête ou on trouve un après.
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
très bien!
moi j'ai dit ce que j'avais (voulais) a dire sur la question....
le reste bien sur c'est votre choix et/ou votre croyance....
au choix!
 
M

Marion Prieur

Membre
messages
100
Points
1 160
Objectif d'entraînement atteint.
Je prépare mon compte rendu et la suite de mon programme d'entraînement. Les choses avancent vite en ce moment.
 
Nouveaux messages
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
27
Affichages
595
HypnoCoach75
HypnoCoach75
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
11
Affichages
182
Alx00
A
Alexis Savignac
  • Alexis Savignac
Réponses
1
Affichages
77
dide70
dide70
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut