Formation Hypnose

cal banyan et les 5 phases

  • Initiateur de la discussion Paul Elie
  • Date de début
I
Intemporelle
Invité
katia (zoulouk) à dit:
Certes oui, Laurenzo, mais créer le bien être n'efface t'il il pas le mal être, en étant son contraire ?

Ensuite, il y a les fans du jeté dans la poubelle, d'éradiquer le "mal", ou ceux qui transforment une chose en une autre, ou ceux qui créent le bien être.

Surement qu'on doit pouvoir faire un peu tout cela, et que nous avons notre propre inclinaison pour une alternative ou l'autre, et aussi variable suivant les situations.

Celui qui se débarrasse de ses vieux fantômes, celui qui veut redevenir comme avant, celui qui veut créer sa vie, en ajoutant, en enlevant, en enlevant puis en ajoutant, en ajoutant d'abord, en enlevant ensuite.

Bonne soirée, en + d'agréable ou en moins de pas agréable 8)

Moi je veux bien, mais enfin si c'était si facile.... et de dire que chacun à sa propre inclinaison pour une alternative ou une autre, OK, mais c'est bien pour ça qu'il faut connaître une thérapie hypnotique large pour ne pas dire Intégrative... :D
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Au fait qu'est ce qui est plus simple, d'aller mieux ou plus mal ?
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
laurenzo à dit:
La dissociation en état de transe, la désensibilisation par l'EMDR ou l'EFT permettent de se débarrasser de ces émotions toxiques. Bien évidemment il faut que la méthode "parle" un minimum à la personne et que le thérapeute soit un bon guide. Je pense que de nombreux thérapeutes font l'expérience chaque jour que le pardon n'est pas une condition sine qua non pour aller bien, ça sera p-e nécessaire pour certains patients, pas pour d'autres.
Tout à fait, néanmoins pas de dissociation pour l'EMDR ou l'EFT bien au contraire, le client doit être en contact avec ses émotions négatives...
Toutefois, l'EFT ou d'autres techniques de la même famille permettent de faire baisser une émotion négative très forte, style crise de panique rapidement, alors qu'avec l'EMDR, il est déconseillé de travailler sur des émotions très fortes, à utiliser pour un travail plus en profondeur avec recadrage des croyances.


PS : Et contrairement à ce que dit Paulélie, on utilise toujours l'échelle de 0 à 10 concernant l'intensité de l'émotion négative.

L'intérêt de travailler sur une échelle d'évaluation émotionnelle c'est de pouvoir se mettre en position extérieure par rapport à cette émotion et de voir comment elle existe, elle s'agence, elle se structure et qu'on peut ainsi en changer les éléments, déclenchants notamment.

Se pardonner d'avoir peur revient au même principe me semble-t-il ?

Je n'ose pas dire la même chose de la technique des cinq phases...mais je serai bien tenté de le penser...

8)
 
I
Intemporelle
Invité
surderien à dit:
L'intérêt de travailler sur une échelle d'évaluation émotionnelle c'est de pouvoir se mettre en position extérieure par rapport à cette émotion et de voir comment elle existe, elle s'agence, elle se structure et qu'on peut ainsi en changer les éléments, déclenchants notamment.


Ah oui et comment vous en changez les éléments déclenchants ? par quelle technique, vous pouvez développer ?... :roll:


Se pardonner d'avoir peur revient au même principe me semble-t-il ?

C'est une nouvelle technique ça ? :shock: ...
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
se pardonner d'avoir une émotion, çà veut aussi dire qu'on s'autorise à en avoir d'autres et de pouvoir aussi se les pardonner ?

d'en avoir d'autres d'intensité et de critères constitutifs différents ?

explorer hypnotiquement intuitivement ce qui se passe au niveau de l'agencement de ses émotions et pouvoir intéragir sur soi-même

8)
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
bien, il y a plusieurs ressemblances entre ces deux thérapies
si si...

le pardon, la métaphore de post'it?
et le lien en en EMDR valikoriènne...

sont destinées a se retrouver au même endroit...
à la poubelle
pour se retrouver, soi
pardon, poubelle
il y a quelques temps j'ai même traité "valikor" de pompe à... merde
quand il 'est senti très provisoirement fatigué de pomper...
un post'it c'est si facile à jetter...
maintenant si on insiste vraiment on peu recycler, et oublier cette partie adhésive.
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
jeangeneve à dit:
bien, il y a plusieurs ressemblances entre ces deux thérapies
si si...

le pardon, la métaphore de post'it?
et le lien en en EMDR valikoriènne...

sont destinées a se retrouver au même endroit...
à la poubelle
pour se retrouver, soi
pardon, poubelle
il y a quelques temps j'ai même traité "valikor" de pompe à... merde
quand il 'est senti très provisoirement fatigué de pomper...
un post'it c'est si facile à jetter...
maintenant si on insiste vraiment on peu recycler, et oublier cette partie adhésive.
la partie négative de nos émotions ne serait elle pas la plus adhésive et donc la plus difficile à oublier pour s'en débarrasser et la mettre à la poubelle ?

:roll:
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
surde rien nous dit :

la partie négative de nos émotions ne serait elle pas la plus adhésive et donc la plus difficile à oublier pour s'en débarrasser et la mettre à la poubelle ?

c'est ce que on veux bien nous faire croire, ou plus précisément ce que l'on a cru comprendre et regardant son entourage.

la proposition de paul est intéressante, de parte cette étape (le pardon)
et ensuite la métaphore intemporelle d'un dôme avec des post'it.
je serais moins directif que lui en étant...
certains dirons plus ericksonnien...
heu je ait pas trop comment dire
j'utiliserais le double sens de gravité, personnellement j'ai en effet remarqué que un post'it ca a tendance à se décoller au bout d'un certain temps...
et puis... un post'it on peu le décoller le replacer ailleurs même plusieurs fois
ce concept, cette métaphore me branche vraiment
dommage que je soit si nul en AH et en visualisations.
c'est pas grave car je peu tout a fait laisser mon IC intégrer l'apprentissage du conscient.
c'est sûrement riche en émotions de dire au revoir a tous ces post'it de voir, les sentir ou les engendres tomber ...

a tester peut-être
 
I
Intemporelle
Invité
surderien à dit:
se pardonner d'avoir une émotion, çà veut aussi dire qu'on s'autorise à en avoir d'autres et de pouvoir aussi se les pardonner ?

d'en avoir d'autres d'intensité et de critères constitutifs différents ?

explorer hypnotiquement intuitivement ce qui se passe au niveau de l'agencement de ses émotions et pouvoir intéragir sur soi-même
Pour moi "se pardonner d'avoir une émotion" ne veut pas dire grand chose, l'individu qui ressent une émotion négative à 8/10 se fou de se pardonner, il l'a ressent c'est tout, s'il était si facile de mettre à la poubelle, de jeter des post-it de mal être, etc... et bien je pense que le marché des anti-dépresseurs serait en chute libre, et c'est loin d'être le cas...

Soyez objectif, la rumination, les émotions négatives, le déni, blesse psychologiquement profondément et engendre des somatisations... des comportements compulsifs, erronés...

Intérargir soi même est un long cheminement, je pense qu'il faut passer d'abord par la case départ, thérapeute efficace.
surderien à dit:
la partie négative de nos émotions ne serait elle pas la plus adhésive et donc la plus difficile à oublier pour s'en débarrasser et la mettre à la poubelle ?
Bien sûr que oui, et mon paragraphe ci-dessus confirme cet état de fait.
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
parcequ'il ne s'agit pas de ça!
le pardonner d'avoir eu une émotion
n'as jamais ete partie de cette methode, et ce n'est pas l'enjeu!
toutes emotions sont bonnes positives ou negatives, car elles servent a evaluer un evenement comme positif ou negatif....
ce qui est la cible de la therapie est:

1.trouver l'origine du "trauma" qui declenche le symptome (2eme phase,regression)
2.decouvrir un autre point de vue de l'evenement /trauma (negociation exemple du dialogue pere /fille exposé ici!)
ce qui va preparer le sujet au pardon, le faciliter....
3. exposer un choix au client, celui de liberation de l'etau que cette emotion originelle.....par le pardon sincere...
en expliquant bien au client quels sont les enjeux et que le pardon ne veut pas dire l'oubli!
4. le pardon a soi meme dans le cas ou la cupabilité serai partie des emotions en jeu.... souvent par les personnes qui ont ete abusée sexuellment ou psychologiquement
5. un grand nettoyage postit pour les effets secondaires...
et/ou ( celon les cas) un travail de reconsideration de l'environement social, une preparation a la nouvelle vie sans le symptome....

ce qu'il faut dire et repeter est: que cette methode est en fait une structure qui dans la majorité des cas , n'auras pas a etre utilisée dans son integralité.... pour les cas legers de phobies( par ex) il suffira que le client prennes conscience , de l'origine pour que le symptome disparaisse.... sans avoir besioin de la phase du pardon...
la raison pour laquelle cette methode est exposée ainsi est qu'elle est ciblée pour l'education de l'hypno, a fin d'apprendre le concept dans son integralité
pour les cas lourds.... en effet un hypno qui a ce savoir pourra se débrouiller, face a tous les cas de figures!

le plus important est le testing de la profondeur somnanbulique sans quoi ce travail n'est pas possible car, le cosncient va mettre toujours une resistance a de nouveau concepts exterieurs ..... ce qui prendra (au client) un certain temps a analyser et a juger....
ce qui rendra la thérapie plus longue donc hasardeuse dans ces résultats....
ici avec la condition que le pardon est donné sincerement ,les 100% de reussite sont garanties!
ce qui est interressant ici c'est la rapidité et l'efficacité.
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
pour les postit plus difficile a decoller, ou qui resistenty l'arrachage...
la l'hypno peut intervenir avec un spray virtuel pour aider le client a le decoller.....
l'imagination est la force première de l'hypno pour s'adapter a ce genre de situation! :D
et cela n'est pas inné mais vient avec la pratique...
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
oui paul, on peu dire une métaphore sur les courants d'air ou une autre sur les tornades blanches ou pour les filles il y a monsieur propre :)
pas étonnant si ca marche .
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
ma définition de la métaphore....
c'estr une petite histoire n'ayant pas de rapport direct avec l'etat du client...ou le subconscient est supposé faire une association...
ici en transe profonde le client ressent, vis, entends et voi comme s'il etais dans une situation reelle d'ou l'importance de ne pas s"attarder sur les details de l'environement ....
c'est pour cela qu'on appelle ce genre de therapie la suggestion directe!

dans cette situation virtuelle( le dôme représentant l'esprit, le client croit reellement qu'il fait le ménage....et il est seul.

vous le questionnez pour vous assurer que c'est tout propre et l'encouragez de faire du bon boulot ,
si ces réactions ne sont pas immédiate et franche vous devez suspecter un petit problème, alors, seulement vous proposez votre aide avec ce spray contenant un puissant dissolvant de colle.....
mais en général le client est motivé et est tout a fait enthousiaste pour finir la thérapie en beauté....sans votre aide!

car a ce point il est guérit, sa confiance en vous et au plus haut!
n'oubliez pas les post hypnotiques....
et vous avez un client transformé.....
a ce point le plus difficile est de contrôler votre propre émotion quand vous voyez la transformation du client au sortir de la thérapie! car elle est visible.....

ne pas oublier que vous n’êtes que le guide! pas le sauveur....:D
:D ma première fois , je me souviens , que je pensais que j'etais devenu invincible, mais cela passe vite!
paul.
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
j'allais oublier avant la fin....il est très important de tester les effets de la thérapie et de mettre le client en situation pour vous assurer que le changement est définitif....
dans le cas d'une situation organique,ou chronique, il faut s'assurer que le processus de guerison est enclenché et que dans les suggestions post hypnotiques vous donnez un rendez vous au client pour un suivi....

il ne vas pas sans dire que vous ne faites jamais ce genre de thérapie seul.... c'est a dire sans suivi médical et/ ou avec un accord du médecin de famille....
si le médecin n'est pas sympathisant a votre pratique recommander au client un médecin qui le soit!
d'ou l’intérêt d'avoir des copains médecins!
je ne le répéterai jamais assez nous ne guérissons pas , c'est le client qui guérit!
nous ne sommes que des humbles guides :D :D
 
D
discus
Membre
messages
29
Points
1 090
Localisation
Perpignan
oh toutes ces grilles que vous vous envoyez... :roll:
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
sf8977 à dit:
oh toutes ces grilles que vous vous envoyez... :roll:
je ne comprends pas pouvez vous expliquer?
 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ MAINTENANT
Haut