Formation Hypnose

différence avec l'hypnose

  • Initiateur de la discussion boris110784
  • Date de début
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
jurgen Altmaier à dit:
mayaca à dit:
la sophrologie est inspirée par l'hypnose, entre autres techniques. :

La sophro et l'hypnose ericksonnienne sont inspiréé de l'hypnose traditionnelle.

Toutes trois sont des aspirations à être bien inspiré ?

et là est, et a toujours été, l'hypnose ?

:)
 
MARY3

MARY3

Membre
messages
122
Points
2 510
Localisation
Mouscron Belgique
je crois que la vidéo dont bayu parlait est celle-ci :

http://www.dailymotion.com/video/xohuzz ... rch_algo=1
 
A

Anthony17

Membre
messages
116
Points
1 690
Non, l'induction détermine l'état d'hypnose dans le quel le sujet peut aller.
La sophrologie est un état d'hypnose dite "douce".qui a mon avis peut être comparé a l'hypnose ericksonnienne.
L'hypnose traditionnelle amène en général dans un état plus profond.
Je dis bien en général, car cela dépend aussi des sujets.

Je ne pense pas que la profondeur de la transe est quoi que ce soit avoir avec le type d'hypnose utilisé, qu'elle soit ericksonienne ou traditionnel ...
 
jurgen Altmaier

jurgen Altmaier

Membre
messages
166
Points
1 850
Localisation
Nouméa
Anthony17 à dit:
Je ne pense pas que la profondeur de la transe est quoi que ce soit avoir avec le type d'hypnose utilisé, qu'elle soit ericksonienne ou traditionnel ...

Je vous laisse à vos croyances :roll:
 
Pieds crouteux

Pieds crouteux

Membre
messages
153
Points
1 890
j'ai assisté quelques fois (je ne pourrais pas compter) a des séances de sophrologie avec des méthode tirées de l'alchimie.

dans des groupes ou avec des patients (moi, la soprologue et le patient)

J'essayais de pratiquer avec eux, mais je n'ai rien atteint de comparable à ces gens qui vivent des vies antérieure, connectent des entités, et des "souvenirs" très riches en image.

je n'avais pas de préjugé car en fait je ne savais pas que ça avait un rapport avec l'hypnose, c'était un genre de musique sirupeuse avec une voie douce de ma copine que je la suivait dans ses séances.. ce qui fonctionnait mieux... c'était d'aller dans ses bras..

il n'y avait guère que la musique d'accompagnement propre à me faire remonter des émotions que je tirais d'une rupture affective très douloureuse et de la consolation d'être dans les bras d'une amie.

Je suis totalement hermétique à cette méthode.

J'ai cherché à comprendre pourquoi ça ne marchait pas: mon hypothèse est que pour "partir" dans ces suggestions il faut au moins être fusionné au mental et aux images que le mental appelle à travers des symboliques

Or, je suis séparé, dissocié de cet "outil" de communication qu'on nomne mental, en particulier les émotions ne sont pas accessibles par là..

il semble pour utiliser cela qu'il me faille réparer quelque chose de plus profond qui structure la conscience: la conscience corporelle et la libido.

Dans l'hypothèse que l'autisme est une blessure narcissique profonde due à une mauvaise perception de l'affectif au début de la vie, je répare cela en me mettant serré dans les bras d'une personne qui me représente, et là je ressens des choses qui pourraient me faire des états se rapprochant à ceux que les patients de cette sophrologue ressentaient.

En éprouvant ainsi de l'Amour et de l'attachement par le biais du contact, il m'es apparu la faculté de produire "de la cohérence centrale" pour exprimer les problémamatique en direction de personnes neurotypiques, c'est à dire "qui font sens" à l'émotionel.
c'est une aptitude troublante pour d'autre qui ont le syndrome d'asperger qui ne contactent pas les symboliques que j'ai pu ressortir de mon guidage émotionel, et d'associer de l'émotif à la musique et à ainsi pleurer et faire des abréactions, mais le processus de prise de conscience ne ressemble en rien à ce que les patients manifestent...

je crois que le salut pour l'autisme est l'étreinte corporelle... mais cette expérience est si rare...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Pieds crouteux à dit:
j'ai assisté quelques fois (je ne pourrais pas compter) a des séances de sophrologie avec des méthode tirées de l'alchimie.

dans des groupes ou avec des patients (moi, la soprologue et le patient)

J'essayais de pratiquer avec eux, mais je n'ai rien atteint de comparable à ces gens qui vivent des vies antérieure, connectent des entités, et des "souvenirs" très riches en image.

je n'avais pas de préjugé car en fait je ne savais pas que ça avait un rapport avec l'hypnose, c'était un genre de musique sirupeuse avec une voie douce de ma copine que je la suivait dans ses séances.. ce qui fonctionnait mieux... c'était d'aller dans ses bras..

il n'y avait guère que la musique d'accompagnement propre à me faire remonter des émotions que je tirais d'une rupture affective très douloureuse et de la consolation d'être dans les bras d'une amie.

Je suis totalement hermétique à cette méthode.

J'ai cherché à comprendre pourquoi ça ne marchait pas: mon hypothèse est que pour "partir" dans ces suggestions il faut au moins être fusionné au mental et aux images que le mental appelle à travers des symboliques

Or, je suis séparé, dissocié de cet "outil" de communication qu'on nomne mental, en particulier les émotions ne sont pas accessibles par là..

il semble pour utiliser cela qu'il me faille réparer quelque chose de plus profond qui structure la conscience: la conscience corporelle et la libido.

Dans l'hypothèse que l'autisme est une blessure narcissique profonde due à une mauvaise perception de l'affectif au début de la vie, je répare cela en me mettant serré dans les bras d'une personne qui me représente, et là je ressens des choses qui pourraient me faire des états se rapprochant à ceux que les patients de cette sophrologue ressentaient.

En éprouvant ainsi de l'Amour et de l'attachement par le biais du contact, il m'es apparu la faculté de produire "de la cohérence centrale" pour exprimer les problémamatique en direction de personnes neurotypiques, c'est à dire "qui font sens" à l'émotionel.
c'est une aptitude troublante pour d'autre qui ont le syndrome d'asperger qui ne contactent pas les symboliques que j'ai pu ressortir de mon guidage émotionel, et d'associer de l'émotif à la musique et à ainsi pleurer et faire des abréactions, mais le processus de prise de conscience ne ressemble en rien à ce que les patients manifestent...

je crois que le salut pour l'autisme est l'étreinte corporelle... mais cette expérience est si rare...

Peut-être que l'étreinte corporelle déclenche une transe qui est simplement liée à la relation à l'autre ?

une relation un peu plus physiquement et intimement forte qui déclenche une transe un peu plus fondamentale ?

pour savoir vivre ensuite sa relation à l'autre sans étreinte, sans en être étouffé ?

être en relaxation et pas en contrainte ?

que là serait toute l'hypnose d'une relation co-réussie ?

:?:
 
Ivan Schmitt

Ivan Schmitt

Membre
messages
797
Points
3 260
Localisation
Strasbourg
J'ai induis, un jour, une transe magnétique. Et, vraiment, elle me semblait plus profonde que les transes hypnotiques induites avec la même personne.
Lorsque je tente d'interpréter ce qui s'est passé, je me dis : oui, bon, c'était pas forcément le phénomène magnétique qui était en jeu... mais plutôt tout ce qui tournait autour des phénomènes magnétiques : les croyances assimilées.
Mais il y avait, en fait, autre chose. Pour que la transe magnétique puisse exister, je n'avais utilisé aucune parole : pas de suggestion, juste des passes magnétiques.
J'en déduis que c'est ça qui a provoqué la profondeur de la transe : l'absence de parole.
Pourquoi ? Parce qu'il était impossible de raisonner sur des paroles absentes. La transe était plus profonde, parce que réellement inconstestable pour la personne hypnotisée. Il n'y avait pas eu de mots et pourtant elle se sentait hypnotisée... donc... quoi de plus hypnotisant !

Je crois que la différence entre hypnose ericksonienne, traditionnelle et sophrologie tient en cela : une sorte d'auto-ratification de la transe, qui en soi, entraîne une transe plus ou moins profonde.... parce que la personne croit plus ou moins fortement qu'elle est profondément hypnotisée.
 
jurgen Altmaier

jurgen Altmaier

Membre
messages
166
Points
1 850
Localisation
Nouméa
Quelqu'un a-t-il déjà assisté à l'expérience de la catalepsie, (personne raide entre deux chaises) avec une hypnose induite par la méthode ericksonienne, ou par la sophrologie? :?:
 
jurgen Altmaier

jurgen Altmaier

Membre
messages
166
Points
1 850
Localisation
Nouméa
Ivan Schmitt à dit:
J'ai induis, un jour, une transe magnétique. Et, vraiment, elle me semblait plus profonde que les transes hypnotiques induites avec la même personne.
Lorsque je tente d'interpréter ce qui s'est passé, je me dis : oui, bon, c'était pas forcément le phénomène magnétique qui était en jeu... mais plutôt tout ce qui tournait autour des phénomènes magnétiques : les croyances assimilées.
Mais il y avait, en fait, autre chose. Pour que la transe magnétique puisse exister, je n'avais utilisé aucune parole : pas de suggestion, juste des passes magnétiques.
J'en déduis que c'est ça qui a provoqué la profondeur de la transe : l'absence de parole.
Pourquoi ? Parce qu'il était impossible de raisonner sur des paroles absentes. La transe était plus profonde, parce que réellement inconstestable pour la personne hypnotisée. Il n'y avait pas eu de mots et pourtant elle se sentait hypnotisée... donc... quoi de plus hypnotisant !

Je crois que la différence entre hypnose ericksonienne, traditionnelle et sophrologie tient en cela : une sorte d'auto-ratification de la transe, qui en soi, entraîne une transe plus ou moins profonde.... parce que la personne croit plus ou moins fortement qu'elle est profondément hypnotisée.

Le seul problème, si on ne parle pas, c'est qu'on ne peut donner des suggestions que par télépathie, :roll: mais par expérience, je peux vous dire que ça marche :!:
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
Ivan Schmitt à dit:
J'ai induis, un jour, une transe magnétique. Et, vraiment, elle me semblait plus profonde que les transes hypnotiques induites avec la même personne.
Lorsque je tente d'interpréter ce qui s'est passé, je me dis : oui, bon, c'était pas forcément le phénomène magnétique qui était en jeu... mais plutôt tout ce qui tournait autour des phénomènes magnétiques : les croyances assimilées.
Mais il y avait, en fait, autre chose. Pour que la transe magnétique puisse exister, je n'avais utilisé aucune parole : pas de suggestion, juste des passes magnétiques.
J'en déduis que c'est ça qui a provoqué la profondeur de la transe : l'absence de parole.
Pourquoi ? Parce qu'il était impossible de raisonner sur des paroles absentes. La transe était plus profonde, parce que réellement inconstestable pour la personne hypnotisée. Il n'y avait pas eu de mots et pourtant elle se sentait hypnotisée... donc... quoi de plus hypnotisant !

Je crois que la différence entre hypnose ericksonienne, traditionnelle et sophrologie tient en cela : une sorte d'auto-ratification de la transe, qui en soi, entraîne une transe plus ou moins profonde.... parce que la personne croit plus ou moins fortement qu'elle est profondément hypnotisée.

ta volonté de la mettre en transe était probablement nettement plus forte et perceptible que dans les autres...
 
jeangeneve

jeangeneve

Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
Je suis un peu du même avis .

sans doute de par cette intention ivan, s'est mis en hypnose et que le complice a bien suivis.
 
A

Anthony17

Membre
messages
116
Points
1 690
Mais il y avait, en fait, autre chose. Pour que la transe magnétique puisse exister, je n'avais utilisé aucune parole : pas de suggestion, juste des passes magnétiques.

Pourquoi ? Parce qu'il était impossible de raisonner sur des paroles absentes. La transe était plus profonde, parce que réellement inconstestable pour la personne hypnotisée. Il n'y avait pas eu de mots et pourtant elle se sentait hypnotisée... donc... quoi de plus hypnotisant !

Je trouve ce phénomène intéressant, il est possible que l'entrer en transe du patient va bien au delà du magnétisme de l'hypnotiseur.

Cela pourrait impliquer de la confusion, de l'attente et de la réflexion interne, Milton Erickson aimait jouer avec ce type de phénomène hypnotique qui peuvent induire des transes assez profonde, non pas par les passes mais avec d'autres type d'induction se servant des même phénomènes idéosensoriels que les passes provoquent dans le cerveau du sujet.

Ensuite il y aussi la croyance du patient et de l'hypnotiseur qui pense que cette technique va marcher, qui joue aussi un rôle sur l'efficacité de la mise en EMC.

Je crois que la différence entre hypnose ericksonienne, traditionnelle et sophrologie tient en cela : une sorte d'auto-ratification de la transe, qui en soi, entraîne une transe plus ou moins profonde.... parce que la personne croit plus ou moins fortement qu'elle est profondément hypnotisée.

En effet l'auto ratification est plus difficile à faire en hypnose classique car la suggestion est imposé, tandis qu'en hypnose ericksonienne il y a un panel de choix que le sujet peut faire dans les suggestions indirects ce qui lève les protections de l'inconscient et du conscient, car elles sont plus écologiques et congruentes avec les croyances du patient et limite les rejets des suggestions, pour la sophrologie je ne sais pas par contre :)
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
La sophrologie ne traduit pas pour guider vers l'inconscient en vue d'une programmation.

la sophrologie vise à calmer les douleurs psychiques, mentales et corporelles les 3 en 1 alors que l'hypnose dissocie pour travailler avec l'inscient.

lorsque j'utilise la sophrologie, je guide la conscience à visiter le corps et voir ce qu'en dit l'esprit.

C'est plus facile que l'hypnose.
à l'aise la sophro, c'est relaxing; l'hypnose c'est encore plus complexe que tout ce j'ai jamais vue jusqu'à maintenant.
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
la Sophro est plus moderne.

Le ca¨d de la sophro à su réutiliser un modèle ancestral et le remodeler.

Remonter le temps et lisez le parallélisme dans l'histoire de l'hypnose au temps des chasseurs de tête qui collait les femmes au piquet et observer le cheminement vers l'hypnose de spectacle ou la relation à l'hystéria via Freud et Jung nous menant vers l'hypnothérapie.

Voilà ce qui me gène dans l'hypnose alors que la sophrologie se crée un petit bonhomme de chemin libre de toutes croyances.

D'ailleurs, nous ne verrons jamais de sophro de spectacle, sommes nous bien d'accord?

en plus, la sophro offre une certification VAE qu'aucun soit disant formateur en hypnose n'a eu le cran d'inventer.

donc, j'auto valide ma VAE auto hypnose et comme chacun sait que l'auto hypnose est hypnose, je valide les 2
8)

j'ai fini la plomberie; j'enchaine sur l'aspirateur, courses et dîner aux chandelles.
Bienvenue chez moi :mrgreen:
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
http://psychiatrie.edimark.tv/play-vide ... _video=338
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
http://psychiatrie.edimark.tv/play-vide ... _video=338

si on reprend l'histoire de la sophrologie, Caycedo a bien développé une stratégie "hypnotique"

après les concurrences ne font que diluer l'hypnose ou la concentrer...

8)

Selon Léon Chertok, la sophrologie ne serait que de l'hypnose, rebaptisée parce qu'il y aurait un tabou autour de ce terme.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Framboisine à dit:
http://psychiatrie.edimark.tv/play-vide ... _video=338

Certification de même valeur que artiste-mime ???

http://www.sophrologie-formation.fr/_te ... ctobre.pdf

:shock:
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
surderien à dit:
Selon Léon Chertok, la sophrologie ne serait que de l'hypnose, rebaptisée parce qu'il y aurait un tabou autour de ce terme.
C'est aussi une façon de voir la PNL...
 
A

Anonymous

Invité
Effectivement on peut rapprocher l'hypnose de la sophrologie par le point commun de lâcher prise, qu'importe l'induction.
Mais la différence c'est que l'hypnotherapie n'est pas qu'un état hypnotique et j'ai l'impression que beaucoup font cet amalgame ..

L'hypnotherapie telle que je la conçois et pratique est une forme de psychothérapie qui inclut un ensemble d'approches et techniques.

Voila pour ma part ce qu'est la thérapie hypnotique et non juste un ECM....

La sophrologie permet de travailler sur ce lâcher prise mais on ne peut pas travailler sur des croyances négatives ou sur des États du Moi problématiques .
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
Sourcedevie à dit:
L'hypnotherapie telle que je la conçois et pratique est une forme de psychothérapie
Limiter l'hypnothérapie à une forme de psychothérapie est une vision très réductrice,
par exemple l'utilisation de l'hypnose en hypnoanalgésie ou hypnoanesthésie n'a rien de psychothérapique, de même que le traitement de la douleur chronique comme on peut le faire en soins palliatifs.

Il serait plus correct de dire que la psychothérapie n'est qu'une des nombreuses applications de l'hypnothérapie.
 
A

Anonymous

Invité
Hubert Chatelée à dit:
Sourcedevie à dit:
L'hypnotherapie telle que je la conçois et pratique est une forme de psychothérapie
Limiter l'hypnothérapie à une forme de psychothérapie est une vision très réductrice,
par exemple l'utilisation de l'hypnose en hypnoanalgésie ou hypnoanesthésie n'a rien de psychothérapique, de même que le traitement de la douleur chronique comme on peut le faire en soins palliatifs.

Il serait plus correct de dire que la psychothérapie n'est qu'une des nombreuses applications de l'hypnothérapie.

En fait, c'est tout l'inverse, l'hypnotherapie dont vous parlez s'arrête a un ECM, la psychothérapie dont je parle inclut toutes les approches thérapeutiques, de l'hypnoanalgesie, a l'hypno-analyse, TCC, regression en âge, EMDR, etc...

Un dentiste ou une infirmière n'aura besoin de se former qu'en hypno-analgesie, et donc on est très loin de la psychothérapie dont je parle et pratique...

Donc l'hypnotherapie est une forme de psychothérapie.
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
Sourcedevie à dit:
la psychothérapie dont je parle inclut toutes les approches thérapeutiques.
Je ne connais pas votre formation mais votre raisonnement est pour le moins curieux...
"Thérapie" est un terme général qui inclus forcément la psychothérapie, comme la chirurgie, l'antibiothérapie, l'acuponcture... y tutti quanti...

Maintenant si vous considérez que la psychothérapie est la mère de toutes les thérapies, je comprend mieux votre désintérêt pour l'induction et la profondeur de transe.
En psychothérapie un état hypnoïde ou une transe légère est souvent suffisant.
 
A

Anonymous

Invité
Ah oui effectivement si vous considérez l'hypno anesthésie ou l'acupuncture comme une thérapie on va avoir du mal a se comprendre.... :roll:


Ce sont des approches de confort et surtout moins agressives qu'un anesthesiant mais ne représentent en rien une thérapie... :shock:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
A mon avis, toute psychothérapie comporte un minimum d'hypnose

Dire que toute thérapie comporte un minimum de psychothérapie me paraît tout aussi vrai

Mais un thérapeute qui refuserait d'admettre qu'il utilise régulièrement l'hypnose, çà ne me génerait pas du tout si c'est un bon thérapeute !

L'hypnose n'est pas la panacée sauf pour ceux qui s'en sont convaincu.

:)
 
A

Anonymous

Invité
surderien à dit:
A mon avis, toute psychothérapie comporte un minimum d'hypnose

Dire que toute thérapie comporte un minimum de psychothérapie me paraît tout aussi vrai

Mais un thérapeute qui refuserait d'admettre qu'il utilise régulièrement l'hypnose, çà ne me génerait pas du tout si c'est un bon thérapeute !

L'hypnose n'est pas la panacée sauf pour ceux qui s'en sont convaincu.

:)
Une façon bien personnelle de diluer le sujet...
Même s'il est vrai qu'un rdv amoureux peut être très hypnotique mais il sera loin d'être une thérapie... :D
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
Sourcedevie à dit:
Ah oui effectivement si vous considérez l'hypno anesthésie ou l'acupuncture comme une thérapie on va avoir du mal a se comprendre.... :roll:


Ce sont des approches de confort et surtout moins agressives qu'un anesthesiant mais ne représentent en rien une thérapie... :shock:

C'est vrai que je me rapporte à la définition de la thérapie:
"Une thérapie est un ensemble de mesures appliquées par un thérapeute à une personne souffrant d'un problème de santé, dans le but de l'aider à guérir, de minimiser ou de soulager ses symptômes, ou encore d'en prévenir l'apparition."
Difficile d'en exclure l'acuponcture ou l'anesthésie...
Sauf à énoncer sa propre définition de la thérapie.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 079
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Sourcedevie à dit:
surderien à dit:
A mon avis, toute psychothérapie comporte un minimum d'hypnose

Dire que toute thérapie comporte un minimum de psychothérapie me paraît tout aussi vrai

Mais un thérapeute qui refuserait d'admettre qu'il utilise régulièrement l'hypnose, çà ne me génerait pas du tout si c'est un bon thérapeute !

L'hypnose n'est pas la panacée sauf pour ceux qui s'en sont convaincu.

:)
Une façon bien personnelle de diluer le sujet...
Même s'il est vrai qu'un rdv amoureux peut être très hypnotique mais il sera loin d'être une thérapie... :D

Manqueriez de pratique en la matière ? ou d'imagination thérapeutique ?

Une personne qui a toujours souffert de ne pas tomber amoureuse sera guérie par cette thérapie immédiate


souvent l'idée même du rendez vous amoureux est la meilleure hypnose...

enfin pour moi c'est resté le meilleur truc d' hypno pour trouver la confiance en l'amour et en tout :

me souvenir de mon premier rendez vous amoureux !

un sacré ancrage !

la thérapie c'est pas fait pour retrouver son confort ?

la meilleure thérapie c'est pas simplement de savoir rester amoureux, toute sa vie, de la vie ?

:p
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
Vous êtes comme un bol de crousty pop dans du lait tiède de bon matin :D
croustillants, doux et savoureux.


l'amour ou l'état amoureux est un remède avéré comme thérapeutique reconnue chez les patients dits : borderline.

allez donc m'expliquer comment un patient catalogué border pourrait bien se sentir mieux en allant chez son psycho sachant que la déontologie interdit toute relation entre le soignant et le soigné?

Aussi,
après avoir lu tous ces catalogues DMI II III IV etc et être devenue cinglée,
je pense au plus simple :
ne posez pas de question ; dans le doute, tombez d'amour en plaçant des petits coussins de velours tout autour de votre centre d'attraction.

Pour revenir à nos moutons,
la sophro me plait, je l'utilise depuis 19 ans, je remercie encore la sage femme libérale qui a su m'offrir cet outil de bien être et de prise de conscience de la relation corps/esprit au quotidien et dans le cadre de l'accouchement sans douleur et croyez moi ou pas,
j'ai accouché en 10 minutes.

L'hypnose s'auto discrédite à mes yeux en me faisant croire que je ne suis pas actrice de mes choix, en jouant à modifier mes bases de données dans le plan inconscient.

De nature très curieuse et lente et chi*censurée*euse,
j'ai demandé (comment je leur ai mis la pression les pauvres) à suivre une formation non destinée à moi.
et comme d'hab, j'ia fait ma tête de mule et comme d'hab, je me suis prise une grosse claque derrière les oreilles. (dans un cadre de lâcher prise, j'ia touché pour vous le 220Volt face, aïe !)

le résultat en hypnose ne conte pas, il retranscrit, il remove, remix, translate,
La sophrologie dicte ce que le praticien en sophrologie vous autorise à ressentir lorsqu'il ou elle parle.

il ne catalepsie pas, il ou elle ne lévite pas,
il ou elle prononce à voix haute son objectif alors que l'hypnosis practice se synchronise et vous copie colle en vue de réussir à faire miroiter l'objet ou l'état génant afin de vous autoriser à le changer selon vos outils, à un instant X.

est ce que je suis claire ?
parce que je travaille très fort pour être comprise et c'ets pas très facile.
merci pour vos encouragements et votre soutient, ils sont très essentiels.

L'hypnose m'est plus utile dans le cadre de la créativité.
pour la diplomatie, j'utilise mes acquis d'assistantes dentaires.

Ceci dit l'hypnose est fascinante et ses ressources vont bien au delà des limites offertes par la sophrologie qui me semble très structurée.

et alors la PNL; alors là, la pNL avec l'hypnose , le tout mélangé dans un verre déjà à moitié plein de sophro alors là, on approche du sommet de l'Etna :roll:
 

Similar threads

R
Réponses
27
Affichages
7 K
Paul Elie
Paul Elie
dide70
Réponses
5
Affichages
1 K
moune
G
Réponses
3
Affichages
5 K
Joey
QuentinG
Réponses
4
Affichages
605
QuentinG
QuentinG
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut