hypnose et Myasthénie

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Bulle de savon, 24 Février 2017.

  1. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour à tous, certains d'entre vous ont-ils déjà reçus des clients souffrant de Myasthénie (c'est une maladie auto-immune entraînant des faiblesses musculaires (visage, bras, jambes ou tout le corps selon les personnes)...La personne que j'ai reçue hier souffre de paralysies faciales qui vont et viennent selon son état de fatigue, l'empêchant alors de parler et entraînant des difficultés à déglutir, elle suit un traitement plus ou moins expérimental, avec des hauts et des bas (+ de bas que de hauts), son moral est positif avec l'idée que la maladie va régresser (il arrive en effet que certains soient "guéris" du jour au lendemain sans raison apparente). Je lui ai proposé d'aller chercher les ressources pour soutenir les effets du traitement, travail sur un retour à l'équilibre originel de tout fonctionnement cellulaire, le tout en adéquation avec les effets du traitement. De plus, je lui ai demandé d'imaginer les trajets nerveux comme des fils traversant tout le corps et de ressentir l'énergie qui traversait ces trajets, d'imaginer une couleur qui les traverse etc...Je schématise un peu mais c'est pour donner l'idée générale...J'ai tenté une lévitation de la main qui n'a pas fonctionné du tout, de plus aucune réponse au signalling....Par contre cette personne "n'a pas vu le temps passer" comme elle me l'a dit après la séance et elle a ressenti des frissons tout le long des trajets nerveux...A la prochaine séance nous allons travailler sur une recherche de la cause, à sa demande, après vérification écologique bien sûr...Cependant cette personne a 50 ans et semble totalement déconnectée de ses émotions : à l'écouter tout s'est bien passé, sans aucun problème, sans émotions négatives ou douloureuses de sa naissance à maintenant....Ma question est : que pensez-vous de cette absence totale de signaux idéomoteurs ? Et je suis preneuse de vos conseils si vous avez déjà rencontré des personnes souffrant de cette maladie, d'avance merci à tous pour vos réponses:)
     
  2. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Bonjour Bulle
    J'aime bien ton "idée générale" .... J'imagine que tu travail également sur quelques autres pistes, genre retrouver toutes ses "fonctions" quand elle est en "crise", le déclencheur de crise, peut être de l'AH etc...
    Je pense que les mouvements idéomoteurs, pour être probant doivent être associés à une question lié à une sensation claire. (genre, plus votre visage ce détend et plus votre main deviens légère... ou encore, quand vous aurez atteint "telle chose" vous me le direz en bougeant un doigts...) tu vois l'esprit?
    Pour ma part, je pense qu'il ne faut pas s'attacher trop à ça et que cela n'augure pas d'un résultat ou d'un effet de la séance. Il y à aussi parfois un décalage entre ce que nous disons et ce qui est "pris" par le patient, alors il n'éprouve pas le besoin de répondre.
     
  3. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour hibou13, merci pour ta réponse:), concernant l'auto-hypnose je vais lui concocter un petit enregistrement à écouter chaque jour jusqu'à la prochaine séance car pour l'instant et en me basant sur la première séance je ne la sens pas prête dans le sens qu'elle a une forte tendance à tout analyser...Par contre elle est tout à fait OK pour prendre le temps d'écouter chaque jour un enregistrement.La possibilité d'un déclencheur a été évoqué uniquement pendant l'entretien, et consciemment elle ne perçoit rien de probant, cependant je pense travailler une reconnexion à ses émotions avant d'envisager une séance de recherche de la cause, en effet n'avoir, au cours de sa vie, expérimenté aucune émotion "négative", me paraît tout de même étonnant...Il est tout à fait possible qu'elle n'ait pas eu envie d'en parler tout simplement, me disant : "je vois toujours le verre à moitié plein", je me demande si il ne s'agit pas d'un mécanisme de défense....je vais lui rappeler que je ne peux rien faire toute seule et qu'elle a une part de travail, d'efforts à fournir si elle veut aller au fond des choses....Et effectivement je pense que tu as raison pour les phénomènes idéomoteurs, notamment chez des personnes très analytiques....Je vais retenter à la prochaine séance en liant le phénomène à une sensation claire, merci beaucoup :)
     
  4. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Je suis sur la même longueur d'onde que toi.
    ;)
     
  5. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Bonjour,

    Assez étrange de ne pas avoir de "mémoire" d'émotions négatives, je dis mémoire car tout le monde a eu un jour des émotions négative, si on veux se les "cachées" alors on enlève cela de notre "mémoire".
    Peut-être aussi que cette personne cherche toujours du positif même dans le négatif ?
    D’où la création d'un système de défense.
    Voilà pour mon idée.
     
  6. cassie

    cassie

    Inscrit:
    18 Février 2017
    Peux être tout simplement pour elle, dans toute situation négatif, il y aura toujours une leçon positif à en tirer.
    Ou elle occulte les situations négatives. Mais qu'elle en serait la raison.
     
  7. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Je me pose bien des questions sur la raison....Peut-être est-ce simplement sa manière de fonctionner, et ma foi si ça ne lui pose pas de problème il est inutile de "mettre un coup de pied dans la fourmilière"...Cependant elle souhaite aller rechercher sous hypnose d'éventuels déclencheurs psychologiques de sa maladie tout en pensant consciemment qu'il n'y en a pas...Je vais tenter une reconnexion avec ses émotions, si elle est d'accord, à la 2ème séance, et voir si elle exprime quelquechose de ces émotions sous hypnose....Ainsi si il existe des résistances on pourra travailler là-dessus, certains sont tellement cadenassés au niveau émotionnel, et c'est quelquefois tellement utile à leur survie psychique que je compte bien y aller doucement et "marcher sur des oeufs"...Peut-être aussi que mon approche ne lui convient pas et que je ne suis pas l hypno qu'il lui faut, en ce cas je passerai la main...
     
  8. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Aller en douceur c'est certain, je me suis moi même coupé de certaines émotions, en fait elles étaient présente, mais je ne voulais pas les ressentir.
    Plus facile de faire abstraction comme si elles n'existaient pas....et bien sur quand je suis arrivé chez mon hypno j'ai dit "je sais sur quoi il faut travailler mais je n'ai pas du tout envie"
    Alors oui il y a des résistances inconsciente, je suis quand même content d'avoir bossé la dessus et de bosser encore la dessus.
     
  9. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Tout mécanisme de défense est bon à prendre:), à partir du moment où il fonctionne bien et n'entraîne pas de désagréments, après il faut être prêt à bosser dessus, il y a une question de timing, l'idée c'est de tirer bénéfice de ce travail même si il peut être désagréable à entreprendre....
     
  10. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    En tout cas je vous remercie tous de vos interventions, chacune d'elle a alimenté ma réflexion :)
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je pars en vrille ...

    Dans le temps on lui aurait collé une étiquette d'hystérique ...
    avec ces paralysies fluctuantes typiques

    Un éminent neurologue dit que la fibromyalgie a aujourd'hui remplacé l'hystérie...

    Habituellement le profil d'une femme active qui a toujours tout contrôlé et qui au milieu de sa vie ne contrôle plus...

    Et part en vrille...
     
  12. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Certes les 2 maladies se ressemblent dans leurs symptômes, par contre les mécanismes en sont différents...La question est : pourquoi un organisme qui fonctionnait bien se dérègle tout à coup ? physique, psychologique, ou bien les 2 ? Je me garde bien de tout interpréter sous le versant psychologique, quelquefois il y a du psycho, et quelquefois il n'y en a pas, c'est tout le mystère du fonctionnement humain...
     
  13. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Je pense que l'un entraîne l'autre de toute façon.
    Peut-être parce qu'il a atteint ses limites de résistance, ou du à un choc émotionnel. (ce qui pourrait expliquer pourquoi on se coupe de ses émotions)