Formation Hypnose

Hypnose et psychanalyse

  • Initiateur de la discussion thérapie29
  • Date de début
thérapie29

thérapie29

Membre
messages
675
Points
3 160
Localisation
Quimper
Hypnose et psychanalyse sont elle compatible d'après vous?
Est ce que la psychanalyse est soluble dans l'hypnose?
Quand pensez vous? Est ce que ces deux modèles peuvent ou non faire bon ménage?
 
H

Hubert Chatelée

Membre
messages
213
Points
1 820
Hypno-transe à dit:
Vous vous y connaissez en rêve éveillé ? je doute fort vu votre discours, la personnes est en état hypnotique, donc comment pourrait-elle voir les mimiques du thérapeute...

J'ai pratiqué et étudié la technique du rêve éveillé libre, donc pratiquez un peu et après vous changerez de discours.
C'est vrai que je ne suis pas du tout un spécialiste du rêve éveillé,
mais comme je parlais d'interaction thérapeute-patient qui est inévitable, et non pas de "mimiques",
je me disais que l'idée de départ doit bien venir de quelque part, peut être même "germer" en début de séance au contact du thérapeute... Et il me semblait que le thérapeute pouvait interagir avec le patient, par exemple en l'incitant à regarder autour de lui, attirer son attention sur une chose ou une autre...
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 432
Points
6 610
Localisation
lyon
La psychanalyse fut la première tentative théorique d'approche thérapeutique
les thérapies brèves se sont construites sur un rejet émotionnel dû à la frustration éprouvée face au manque d'efficacité
d'autres approches se sont construites, par évolution des approches antérieures, toutes visent à construire un modèle clinique meilleur permettant une pratique plus efficace.
TCC, thérapie des schémas... cela peut se combiner aussi avec hypnose et emdr en même temps....

jusqu'à obtenir un modèle clinique unique, global, efficace, permettant une thérapie rapide, profonde, complète. (à venir)

tant qu'on reste dans les croyances, on reste dans la guerre de religions... et la psychologie et la psychothérapie reste alors rejetée...

une approche scientifique, donc dépassionnée nous servira bien plus pour avancer.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 181
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
L'inconscient est effectivement un concept qui a permis d'avancer et qui reste un outil à faire évoluer

En psychanalyse la rationalité du conscient s'efface devant la puissance de son mystère

En hypnose métaphorique, l'inconscient est une métaphore extra-ordinairement éclairante

:p
 
HYPNOMED

HYPNOMED

Membre
messages
309
Points
2 850
Hypno-transe à dit:
J'apprécie vos interventions Nodylion... :wink: ; ça fait du bien à ce forum un peu de connaissances ou du recadrage disons, ... :roll:

Et puis vos messages sont pondérés, les miens sont explosifs, chacun son tempérament, il faut dire qu'on me cherche souvent donc on me trouve..; :lol::
Vous êtes en effet explosive et très dangereuse car en cherchant en permanence à mettre les autres thérapeutes en contradiction ( et peut être aussi vos patients, mais çà il y en a à qui çà plaît : qui se ressemble s'assemble) vous vous mettez vous-mêmes face à vos propres contradictions, et çà vous ne le supportez pas, tout autant que vous ne supportez pas que l'on vous y mette en tant que médecin, car vous n'aimez pas les médecins qui ne vous aiment pas, car ils n'aiment pas que vous les mettiez face à leurs propres contradictions et que vous n'admettiez pas qu'on vous mette face aux vôtres.

Pas besoin de psychanalyse ni d'hypnose pour nous rendre compte que vous ne supportez pas ce que vous ne supportez pas et que vous ne le supporterez jamais, hypnoanalyse ou pas.
Bye.
H.

"on" ne vous cherche pas : c'est vous qui cherchez toujours en permanence à ce qu'on vous cherche.
 
thérapie29

thérapie29

Membre
messages
675
Points
3 160
Localisation
Quimper
Alors donc la question sur l'INK n'était pas si simple et reste fondamental.
Si l'INK a changé entre Freud et Jung, c'est un concept inter-changeable, on peut donc avoir différents avis dessus sans être forcément un idiot, ni en apporter un jugement péremptoire.
Si l'INK est un réservoir de ressource, c'est différent. Les bases ne sont tt simplement pas les mêmes.
Peut on pratiquer la psychanalyse et l'hypnose Ericksonienne, me suis souvent posé la question?
Idem pour les TCC et la thérapie brève!
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
HYPNOMED à dit:
Hypno-transe à dit:
J'apprécie vos interventions Nodylion... :wink: ; ça fait du bien à ce forum un peu de connaissances ou du recadrage disons, ... :roll:

Et puis vos messages sont pondérés, les miens sont explosifs, chacun son tempérament, il faut dire qu'on me cherche souvent donc on me trouve..; :lol::
Vous êtes en effet explosive et très dangereuse car en cherchant en permanence à mettre les autres thérapeutes en contradiction ( et peut être aussi vos patients, mais çà il y en a à qui çà plaît : qui se ressemble s'assemble) vous vous mettez vous-mêmes face à vos propres contradictions, et çà vous ne le supportez pas, tout autant que vous ne supportez pas que l'on vous y mette en tant que médecin, car vous n'aimez pas les médecins qui ne vous aiment pas, car ils n'aiment pas que vous les mettiez face à leurs propres contradictions et que vous n'admettiez pas qu'on vous mette face aux vôtres.

Pas besoin de psychanalyse ni d'hypnose pour nous rendre compte que vous ne supportez pas ce que vous ne supportez pas et que vous ne le supporterez jamais, hypnoanalyse ou pas.
Bye.
H.

"on" ne vous cherche pas : c'est vous qui cherchez toujours en permanence à ce qu'on vous cherche.

100 % exact. , Hypnomed, très bonne analyse de la situation, c'est le mode guerrier permanent.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 181
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
thérapie29 à dit:
Alors donc la question sur l'INK n'était pas si simple et reste fondamental.
Si l'INK a changé entre Freud et Jung, c'est un concept inter-changeable, on peut donc avoir différents avis dessus sans être forcément un idiot, ni en apporter un jugement péremptoire.
Si l'INK est un réservoir de ressource, c'est différent. Les bases ne sont tt simplement pas les mêmes.
Peut on pratiquer la psychanalyse et l'hypnose Ericksonienne, me suis souvent posé la question?
Idem pour les TCC et la thérapie brève!

Peut on pratiquer la psychanalyse et l'hypnose Ericksonienne, me suis souvent posé la question?

Peut-être qu'en te posant la question tu fais précisément les deux en même temps ?

:wink:
 
M

matadore

Membre
messages
38
Points
1 190
katia (zoulouk) à dit:
HYPNOMED à dit:
Hypno-transe à dit:
J'apprécie vos interventions Nodylion... :wink: ; ça fait du bien à ce forum un peu de connaissances ou du recadrage disons, ... :roll:

Et puis vos messages sont pondérés, les miens sont explosifs, chacun son tempérament, il faut dire qu'on me cherche souvent donc on me trouve..; :lol::
Vous êtes en effet explosive et très dangereuse car en cherchant en permanence à mettre les autres thérapeutes en contradiction ( et peut être aussi vos patients, mais çà il y en a à qui çà plaît : qui se ressemble s'assemble) vous vous mettez vous-mêmes face à vos propres contradictions, et çà vous ne le supportez pas, tout autant que vous ne supportez pas que l'on vous y mette en tant que médecin, car vous n'aimez pas les médecins qui ne vous aiment pas, car ils n'aiment pas que vous les mettiez face à leurs propres contradictions et que vous n'admettiez pas qu'on vous mette face aux vôtres.

Pas besoin de psychanalyse ni d'hypnose pour nous rendre compte que vous ne supportez pas ce que vous ne supportez pas et que vous ne le supporterez jamais, hypnoanalyse ou pas.
Bye.
H.

"on" ne vous cherche pas : c'est vous qui cherchez toujours en permanence à ce qu'on vous cherche.

100 % exact. , Hypnomed, très bonne analyse de la situation, c'est le mode guerrier permanent.

Moi aussi, si on me cherche on me trouve

alors il vaut mieux pas me chercher !


:twisted:
 
A

Anonymous

Invité
matadore à dit:
katia (zoulouk) à dit:
HYPNOMED à dit:
Hypno-transe à dit:
J'apprécie vos interventions Nodylion... :wink: ; ça fait du bien à ce forum un peu de connaissances ou du recadrage disons, ... :roll:

Et puis vos messages sont pondérés, les miens sont explosifs, chacun son tempérament, il faut dire qu'on me cherche souvent donc on me trouve..; :lol::
Vous êtes en effet explosive et très dangereuse car en cherchant en permanence à mettre les autres thérapeutes en contradiction ( et peut être aussi vos patients, mais çà il y en a à qui çà plaît : qui se ressemble s'assemble) vous vous mettez vous-mêmes face à vos propres contradictions, et çà vous ne le supportez pas, tout autant que vous ne supportez pas que l'on vous y mette en tant que médecin, car vous n'aimez pas les médecins qui ne vous aiment pas, car ils n'aiment pas que vous les mettiez face à leurs propres contradictions et que vous n'admettiez pas qu'on vous mette face aux vôtres.

Pas besoin de psychanalyse ni d'hypnose pour nous rendre compte que vous ne supportez pas ce que vous ne supportez pas et que vous ne le supporterez jamais, hypnoanalyse ou pas.
Bye.
H.

"on" ne vous cherche pas : c'est vous qui cherchez toujours en permanence à ce qu'on vous cherche.

100 % exact. , Hypnomed, très bonne analyse de la situation, c'est le mode guerrier permanent.

Moi aussi, si on me cherche on me trouve

alors il vaut mieux pas me chercher !


:twisted:

Tiens Matadore/Suderien est revenu... :shock:

Alors finalement vous avez raison, on ne me cherche pas, je cherche la faille chez les autres, comme pour mes patients, et je la trouve et je m'y engouffre afin de faire ressortir le meilleur, mais sur ce forum les blouses blanches ont beaucoup de mal à sortir de leur carcan, de leur sois-disant savoir... ce forum est un véritable laboratoire pour faire émerger la vrai nature humaine et ça c'est vrai que j'y prend beaucoup de plaisir en partant dans cette découverte...

Et donc je me sens en accord parfait avec ma signature et je ne brasse pas du vent comme certains sur ce forum en répétant inlassablement que l'inconscient est un concept, et que l'analyse appartient à Freud ou que l'hypnose appartient à Erickson...

Réveillez vous ! ou plutôt Eveillez vous !

Je concluerais donc en reprenant les mots de Nodylion :

Nodylion à dit:
je crois que le problème vient d'une très grande méconnaissance de ce que sont les théories psychodynamiques, qui ont entre autres entièrement revu (voire abandonné) la place des pulsions dans le rôle psychique.
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 898
Points
9 360
Localisation
Nancy
[align=justify]
Rappel: Attention aux mots que vous employez pour décrire les autres. La distanciation entre les écrits et la personne peut être une idée pour se montrer moins violent envers les autres. Merci

Vaste sujet. J'ai pris mon temps pour me manifester parce que j'avais besoin de réfléchir à comment partager mon avis. En fait j'ai choisi de raconter ce que j'avais vécu.

J'ai commencé à lire Freud à l'âge de 13 ans parce que je m'intéressais à la psychologie et que ça me semblait être la base, c'est d'ailleurs ce qu'on me répétera beaucoup par la suite. J’intègre la notion d'inconscient (freudien), de pulsion, de sublimation, de complexe etc. Après avoir continué à lire et avoir un peu navigué, je me retrouve en 2005 en fac de psycho et soyons clair pendant toute ma licence la base c'est du Freud ou du dérivé (Klein par exemple). Un jour je demande à un prof des détails concernant une théorie qu'on venait de nous expliquer, un truc particulièrement fumeux, je lui exprime le fait que je suis assez dubitative et lui demande comment ils ont pu prouver ça, et là il me répond que si en licence j'attends toujours qu'on me prouve la psychanalyse je n'ai rien compris. Je dois dire que ça m'a marqué parce que j'ai commencé à vraiment plus réfléchir par moi même, à chercher d'autres choses, d'autres théories, à avoir des preuves et là je ne voulais pas foutre toute la psychanalyse à la poubelle mais c'est ce qui s'est passé. J'ai parlé avec des personnes qui avaient souffert de dépression et s'étaient retrouvées face à des psychiatre psychanalystes qui n'avaient au mieux servi à rien, au pire aggravé les choses en étant froids et silencieux face à leur détresse, j'en ai moi même vus. Et je me suis posé pas mal de questions, si je voulais être psy ce n'était pas pour laisser les gens dans leur merde et les regarder souffrir sans leur tendre la main et les faire payer pour ça en plus. Mais comment faire? J'ai cherché, beaucoup, longtemps avant de rencontrer les thérapies cognitivo-comportementales et tous les dérivés humanistes (AT, TCC, brèves, Gestalt, Palo Alto...) et là ça a été la révélation: on pouvait aider les gens, les aider à résoudre leur problème, ne pas les regarder de haut et à grande distance, non on pouvait vraiment leur tendre la main. On pouvait voir le beau dans l'humain et choisir de voir le beau.
Clairement, définitivement, l'inconscient Ericksonien comme un supermarché à ressource, comme une cave aux trésors me plait infiniment plus et me parait parfaitement plus salutaire que l'inconscient freudien bourré de sombre pulsions et de l'envie de se taper son père ou sa mère.

J'inscris l'hypnose comme un outil dans des conceptions floues car très ouvertes, mais très positives, lumineuses, le cadre théorique n'est pas très défini et donc je ne pourrais pas l'opposer à la psychanalyse, mais la psychanalyse telle qu'on me l'a enseignée, freudienne, lacanienne, je l'ai jetée à la poubelle. Par contre, comme Métaphore je garde d'autres choses d'origine peut être psychanalytique. Par exemple je fais de l'analyse de dessin et de rêves éveillés et une partie de ça vient de travaux qui se sont basés sur ceux de Jung (je ne l'ai pas encore lu, mais des livres qui utilisaient une partie de son travail).

Concernant la thérapie je trouve ça déplorable que la psychanalyse bloque autant l'arrivée des tcc en France, qu'on l'enseigne de cette manière en fac. Je vois que pour mes livres je dois chercher des auteurs Belges, Québécois, ou Américains traduits, parfois même faire venir de l'étranger des livres non édités en France. Il y a d'autres choses qui me choquent, quand j'entends ce que j'ai entendu dans "Le mur" ça me fait bondir, quand on voit qu'on torture des enfants dans des hôpitaux psychiatriques au nom de la psychanalyse (packing) ou qu'on empêche des enfants autistes d'avoir accès à la méthode ABA à cause de l'égémonie psychanalytique, clairement je ne trouve pas ça normal.
Mais là ce qui m'embête le plus ce n'est pas la psychanalyse en elle même mais le retard français et la position de monopole. Si quelqu'un veut devenir ou se faire suivre par un freudien ou un lacanien, que ce soit son choix, pas de soucis, mais que s'il a un problème à régler qu'on lui fasse croire qu'il n'y a que la seule possibilité de se faire suivre pendant des 10aines d'années peut être pour rien et que la seule méthode c'est celle là, alors là non, effectivement, je trouve ça malsain.
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 898
Points
9 360
Localisation
Nancy
Je conseille particulièrement ce passage très court:


PS: j'ai dû le faire en deux messages ça buggait, je pense qu'on ne peut pas mettre deux vidéos dans un seul message.
 
A

Anonymous

Invité
Prudence, qui parle d'application psychanalytiques sur ce forum, qui utilise ces méthodes ?... :shock:

Votre parcours ressemble fortement au mien... mais perso j'ai fais une halte en psychologie des profondeurs, et ça on ne l'apprend pas en Fac...

Si on dit que l'inconscient est le réservoir des ressources, il est aussi le siège des névroses, l'un ne va pas sans l'autre, si ce n'était pas le cas, tout le monde se sentirait heureux dans la vie, ce qui est très loin le cas, et les cabinets psy sont surchargés...

Moi avant de connaitre l'hypnothérapie, j'ai passé des années à apprendre la symbolique Jungienne, l'univers onirique, chaque jour, et encore aujourd'hui, je suis émerveillée par la production d'images oniriques produit par l'inconscient, manifestation des peurs, angoisses, traumas du rêveur, mais aussi les ouvertures possibles de réaménagement à travers un processus inconscient qui est l'analyse des rêves...

Voilà moi aussi mon expérience... :D

Et je laisse de côté ce qui n'a plus lieu d'être, la psychanalyse Freudienne, même si certains instances sont intéressantes à comprendre pour aller plus loin dans la démarche.

Prudence, en hypnothérapie, j'ai appris également à travailler dans le dessin, écriture hypnotique, je ne l'ai pas encore mis en pratique avec mes patients car je ne le sentais pas, pour l'instant... par contre la visualiation d'un malaise, d'une peur, la technique USI, je l'utlise régulièrement, car ça donne beaucoup de libération spontanée...
 
M

mindy

Membre
messages
563
Points
1 790
Hypno-transe à dit:
Alors finalement vous avez raison, on ne me cherche pas, je cherche la faille chez les autres

N'est-ce pas perturbant à force de toujours chercher du négatif chez les gens, de chercher une faille qui pourrait les déstabiliser et essayer d'appuyer là où ça ferait mal? D'ailleurs si on y regarde bien, lorsque des intervenants pointent certaines de vos contradictions, vous le prenez très mal et les insultes pleuvent, comme si finalement vous ne supportiez pas votre propre comportement. :idea:

Personnellement je ne cherche pas de problèmes aux gens, je cherche des solutions à leurs problèmes. Cela me semble bien plus enrichissant de voir dans chacun un potentiel, une vision du monde inspirante, des ressources, en clair de voir du positif au lieu de chercher du négatif. Un concept tout simple mais qui produit d'excellents résultats. Les gens positifs sont en meilleur santé, vivent plus longtemps, ont moins de problèmes cardio-vasculaires, il y a une énorme littérature à ce sujet. Donnez vous cette chance de mieux vivre Métaphore, voyez les gens comme une richesse.
:)
 
A

Anonymous

Invité
mindy à dit:
Hypno-transe à dit:
Alors finalement vous avez raison, on ne me cherche pas, je cherche la faille chez les autres
N'est-ce pas perturbant à force de toujours chercher du négatif chez les gens, de chercher une faille qui pourrait les déstabiliser et essayer d'appuyer là où ça ferait mal?
Je ne le cherche pas vraiment au final ils me l'offrent sur un plateau d'argent, tout comme sur ce forum...
En thérapie on peut appeler cela, prise de conscience, tiens ça me rappelle encore ma dernière patiente, c'est exactement ce qui s'est produit, silence... puis une petite voix me dit : c'est vrai, je me comporte de la même façon (sans rentrer dans l'histoire de ma patiente)...

D'ailleurs si on y regarde bien, lorsque des intervenants pointent certaines de vos contradictions, vous le prenez très mal et les insultes pleuvent, comme si finalement vous ne supportiez pas votre propre comportement. :idea:

Personnellement je ne cherche pas de problèmes aux gens, je cherche des solutions à leurs problèmes.
Heureusement que vous le précisez, j'ai beaucoup de mal à vous sentir honnête, que voulez vous, le feeling ne passe pas... en général on passe son chemin, mais votre acharnement à mon encontre me laisse perplexe... :roll:


Cela me semble bien plus enrichissant de voir dans chacun un potentiel, une vision du monde inspirante, des ressources, en clair de voir du positif au lieu de chercher du négatif. Un concept tout simple mais qui produit d'excellents résultats. Les gens positifs sont en meilleur santé, vivent plus longtemps, ont moins de problèmes cardio-vasculaires, il y a une énorme littérature à ce sujet. Donnez vous cette chance de mieux vivre Métaphore, voyez les gens comme une richesse. [/color] :)
 
M

mindy

Membre
messages
563
Points
1 790
Hypno-transe à dit:
mindy à dit:
N'est-ce pas perturbant à force de toujours chercher du négatif chez les gens, de chercher une faille qui pourrait les déstabiliser et essayer d'appuyer là où ça ferait mal?
Je ne le cherche pas vraiment au final ils me l'offrent sur un plateau d'argent, tout comme sur ce forum...

Et vous pouvez concevoir qu'il en va de même avec vous?


Hypno-transe à dit:
Heureusement que vous le précisez, j'ai beaucoup de mal à vous sentir honnête, que voulez vous, le feeling ne passe pas... en général on passe son chemin, mais votre acharnement à mon encontre me laisse perplexe... :roll:

Cela vous arrive souvent de vous sentir harcelée? Peut-être un schéma erroné?
 
A

Anonymous

Invité
mindy à dit:
Hypno-transe à dit:
mindy à dit:
N'est-ce pas perturbant à force de toujours chercher du négatif chez les gens, de chercher une faille qui pourrait les déstabiliser et essayer d'appuyer là où ça ferait mal?
Je ne le cherche pas vraiment au final ils me l'offrent sur un plateau d'argent, tout comme sur ce forum...

Et vous pouvez concevoir qu'il en va de même avec vous?

Si cela vous plait de le voir ainsi, moi perso ça ne me gêne pas, en attendant, argumenter, car c'est vraiment votre faiblesse, jamais aucune argumentation, juste une certaine rhétorique à laquelle vous êtes fidèle pour masquer ce qui pourrait déborder en vous... :roll:

Je suis comme Framboisine, je ne suis pas toujours agréable, et je suis loin de faire dans la dentelle, j'adore quand elle dit ça...
 
M

matadore

Membre
messages
38
Points
1 190
Moi avant de connaitre l'hypnothérapie, j'ai passé des années à apprendre l'hypnose

moi non : je suis passé directement à la pratique guerrière à laquelle vous m'avez initié sur ce forum !


Ce forum est un véritable laboratoire pour faire émerger la vrai nature humaine

oui et il est devenu grâce à vous un forum gladiatorique !


je ne brasse pas du vent comme certains sur ce forum


et vous nous montrez pourtant tous les jours comment faire !



car moi je cherche la faille

moi je ne cherche plus votre faille : je la faillis si bien !



:twisted:
 
A

Anonymous

Invité
mindy à dit:
Un besoin de vous affirmer? Une incapacité à procéder autrement?

Je peux vous apprendre à vous affirmer, ça vous rendra un peu plus naturelle peut être... :lol: moi vous savez le langage de bois, c'est pas mon truc, faudra me donner vos secrets pour ça... :idea:

Bon plus le temps :arrow:
 
A

Anonymous

Invité
Prudence, vous remarquez probablement que le topic part en vrille à chaque fois que Mindy et Matadore/Suderien apparaissent, faudrait faire qqchose... :roll:
 
M

matadore

Membre
messages
38
Points
1 190
Hypno-transe à dit:
Prudence, vous remarquez probablement que le topic part en vrille à chaque fois que Mindy et Matadore/Suderien apparaissent, faudrait faire qqchose... :roll:

Je ne suis pas toujours agréable, et je suis loin de faire dans la dentelle, j'adore ...

Mat.


:twisted:
 
M

mindy

Membre
messages
563
Points
1 790
C'est pas comme s'il y avait déjà eu plusieurs rappels à l'ordre après vos interventions Métaphore :wink:

Pour le reste je vous prenais simplement au mot lorsque vous affirmiez qu'en cherchant des failles chez les gens vous faisiez ça pour leur bien, j'ai voulu vous aider de la même manière mais apparemment lorsque cela vous concerne vous ne le supportez pas. :idea:

Fin de la parenthèse, bon appétit !
 
katia (zoulouk)

katia (zoulouk)

Membre
messages
3 075
Points
2 580
Elle est comme ça l'Hypno-transe, laissons la chercher la faille chez les autres...

Stimuler autrui vers ce qu'il a de meilleur, ça raisonne un peu en vous, Hypno-transe ?
 
A

Anonymous

Invité
katia (zoulouk) à dit:
Elle est comme ça l'Hypno-transe, laissons la chercher la faille chez les autres...

Stimuler autrui vers ce qu'il a de meilleur, ça raisonne un peu en vous, Hypno-transe ?

Oh oui ça résonne, ça fait augmenter ma clientèle très rapidement, puisqu'il s'agit de mon travail de chercher la faille, de la réparer pour mettre en place le meilleur...

La faille me fait penser à l'excellente métaphore de Valikor

valikor à dit:
on peut remettre un coup de peinture sur le plafond moisi, cloqué et ne plus voir les taches de moisissures dessous, mais si la fuite d'eau se produit toujours, ça reviendra et énervera tout le monde....
donc bien être sûr qu'il n'y a plus de fuite avant de refaire les peintures...
 
thérapie29

thérapie29

Membre
messages
675
Points
3 160
Localisation
Quimper
ça me fait penser à un joueur de carte qui avait qu'une carte et qui jouait toujours la même...Il s'étonnait que les autres joueurs savaient se qu'il allait joué...D'ici là à faire de la à en profité et se marrer comme une baleine, ya qu'un pas.
Seigneur, pardonné moi car j'ai pêché. :lol:
Prochain sujet;
pour ou contre le papier toilette parfumé?
Moins sujet à controverse!
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 898
Points
9 360
Localisation
Nancy
Perso je n'aurai pas dit bravo à Freud, d'ailleurs je viens de commencer "Le livre noir de la psychanalyse" cet aprem. ^^

Intéressant la remarque sur les généralisations. Effectivement je pense que souvent les généralisations provoquent notre malheur ou des engueulades. Mon thérapeutes appelait ça les pensées irréalistes: généralisations (toujours, jamais), obligations (il faut, je dois)... des pensées qui au final nous font du mal. Je l'ai retrouvé ailleurs en tant que "croyance dysfonctionnelles": le tout ou rien, les obligations (ajouté avec "je dois être compris, apprécié et aimé" et "je dois être parfait, tout le temps et tout de suite", le dernier étant un mélange des 3. Mais l'ajout des deux autres ne me semble pas très intéressant puisque recouvert par les premiers).

Hypnomed ça fait des années que mon médecin a une verrue, il n'y touche pas, elle n'évolue pas et ça lui va très bien. J'en ai eu une pendant des années, traitée, disparue, revenue, évolutive, puis non évolutive, il m'a dit de lui foutre la paix... elle a fini par disparaitre tout seule. Quand on a une verrue, on n'est pas obligé de traiter en profondeur... à tel point qu'on n'est pas obligé de traiter du tout.
Mine de rien je pense que ça c'est aussi quelque chose d'important. Quand quelqu'un vient vous voir pour vous dire qu'il a un problème, que vous faites l'anamnèse et que vous vous rendez-compte que lui il est très bien avec son problème mais que c'est quelqu'un d'autre qui a un problème, perso je lui explique que je ne peux pas l'aider à changer un truc dont il est content. Ça ne m'est arrivé que deux fois, pour une je pense que la personne est repartie avec son problème (tabagisme, j'ai fait la séance mais quand je l’appellerai je suis quasi sûre qu'elle aura repris) et pour l'autre, je l'ai senti se détendre (visuellement les épaules, le dos, la respiration) et là elle m'a directement dit ce qui lui posait vraiment un problème à elle et on s'est mit au travail.

Par contre Métaphore avait soulevé un problème intéressant c'est ce que représente la psychanalyse pour nous. Perso c'est Freud essentiellement, je suis tombée sur des freudiens, des lacanniens, et à la fac c'était surtout Freud, Klein, Bettlheim etc. Jung, je ne connais pas encore, quelques idées qui me semble intéressantes mais modifiées puisque perçues à travers d'autres personnes, la personne qui m'a passé les bases de l'interprétation symbolique était visiblement fan de Jung, mais par exemple je ne sais pas dans quel mesure il était mystique (synchronicité, inconscient collectif... le voyait-il comme un genre de télépathie ou plutôt comme des codes communs dont nous n'aurions pas conscience?).

Quand je suis allée à 17 ans à une conférence sur Lacan et que je suis tombée sur une bande de personnes qui frétillaient de la queue parce qu'ils étaient des "initiés" et que j'ai vu une dame d'un certain âge au bord de l'orgasme parce qu'un homme lisait du Lacan et que "c'est que qu'à dit "Le Maître", vous vous rendez compte?", je dois dire que la psychanalyse peut foutre les jetons.
Pareil pour les vidéos de "Le mur" quand une psychanalyste dit que "l'inceste d'un père sur une fille c'est pas grave, ça fait des filles un peu débiles mais l'inceste d'une mère sur son fils, ça c'est grave ça fait des psychoses". Au passage je viens de retrouver ceci:
Les erreurs de Freud sont connues, maintenant, et dans le milieu psychanalytique aussi, notamment sur le complexe d’Œdipe. Rappelons que Freud avait émis une première hypothèse : l’adulte désire l’enfant (au vu de la proportion élevée de victimes d’inceste ou de pédophilie qu’il recevait dans son cabinet). Mais il s’est vite rétracté face au scandale que cela aurait pu susciter à l’époque et aux violentes critiques de ses pairs et a préféré retourner la formule : ce ne sera donc plus l’adulte qui désire l’enfant mais l’enfant qui désire l’adulte ! La révolution psychanalytique n’a pas eu lieu. Oui, la psychanalyse a évolué, mais entre les discussions de salon (ou les colloques) et le terrain, il y a un fossé (au-delà du périphérique parisien, j’entends). La majorité des victimes retrouve face à elle un professionnel (psychothérapeute, mais aussi éducateur, assistant social, etc…) qui semble ignorer les travaux et écrits hors Freud ou Lacan.
(https://blogs.lexpress.fr/the-autist/2012/09/13/linceste-ca-fait-des-degats-surtout-en-france/)

Métaphore: Oui, j'ai remarqué que vous jouiez à un jeu qui courre sur le haricot à beaucoup, tous les 3! Un jeu ne se joue pas tout seul. Vous n'êtes pas une innocente victime et ils ne sont pas d'horribles monstres, et pareil pour l'inverse. Oui je rappelle que ce serait bien de développer la cordialité, d'éviter les jugements à l'emporte-pièce et surtout d'éviter de dire "vous êtes ceci ou cela" aux autres. Que puis-je faire pour que vous arrêtiez de vous pissez sur les chaussures des uns et des autres? Souhaitez-vous que nous vous installions une pissotière privée ou vous pourriez tout à loisir vous insulter, chouiner de vous faire insulter et réinsulter tous les 3? Ou, dans un éclair de folie optimiste pouvons-nous compter sur votre maturité, à tous les 3, pour arrêter de faire dériver dans le murs les sujets? Vous avez tous les 3 des avis intéressants, des remarques constructives sur lesquelles nous pouvons tous rebondir et développer nos pensées et nos connaissances, si vous choisissiez d'ignorer les broutilles désagréables et de vous concentrer, tous les 3, sur les choses positives dans les messages des autres (ou au moins d'ignorer le négatif), ça serait tellement agréable... pour tout le monde.
Bien.
On inspire. Et on expire.
Merci.

Les métaphores ne sont que des illustrations de ce que nous pensons, pas des vérités absolues, et chaque cas, chaque personne est unique, même si nous pouvons parfois tirer des lois générales, sans toute fois oublier les variabilités individuelles, ceci est déjà valable en médecine, mais encore plus en psychologie.
 
A

Anonymous

Invité
Prudence, je comprends que vous prenez votre rôle de nouvelle modératrice au sérieux, c'est bien, néanmoins dans la vie et dès le CP la confrontation devient obligatoire, c'est l'apprentissage de tout être humain,...

« Le chaos n'est qu'un principe méconnu de l'ordre. »

« Le chaos est souvent source de vie alors que l’ordre génère des habitudes. »

Je vous laisse méditer sur le sujet... :D
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
3 898
Points
9 360
Localisation
Nancy
J'avais raté une demie page de débats, je reprends.

Mindy, Métaphore: trouvez-vous une chambre pour faire vos cochonneries! (pitié, essayez de vous "aider" l'une l'autre par MP, cette débauche SM est inadmissible si je n'ai pas le droit à un mot d'arrêt).
Il y a confrontation d'idées et échanges et pugilat et catch, ce n'est pas la même chose. Pour ceux qui en doutent je conseille de relire la charte: on peut ne pas partager l'avis de l'autre et rester respectueux de lui. Au pire rien ne vous empêche de lui faire un bras d'honneur et de le traiter de con du moment que vous ne l'écrivez pas sur ce forum!

Hypno-transe à dit:
Si on dit que l'inconscient est le réservoir des ressources, il est aussi le siège des névroses, l'un ne va pas sans l'autre, si ce n'était pas le cas, tout le monde se sentirait heureux dans la vie, ce qui est très loin le cas, et les cabinets psy sont surchargés...
Oui, mais plutôt que de névroses, je préfère penser en terme d'apprentissages de barrières, de blocages, de frontières arbitrairement posées,d es croyances douloureuses... et qui nous empêchent d'accéder à toutes nos richesses.

Hypno-transe à dit:
Moi avant de connaitre l'hypnothérapie, j'ai passé des années à apprendre la symbolique Jungienne, l'univers onirique, chaque jour, et encore aujourd'hui, je suis émerveillée par la production d'images oniriques produit par l'inconscient, manifestation des peurs, angoisses, traumas du rêveur, mais aussi les ouvertures possibles de réaménagement à travers un processus inconscient qui est l'analyse des rêves...
Oui, c'est passionnant. Je ne l'ai pas étudié par ce biais, mais les histoires, contes, légendes, mythes, la mythologie gracque, romaine, egyptienne, mais aussi d'Asie, d'Afrique et d'Amérique du Sud m'a toujours passionnée et j'étais admirative d'y retrouver tant de constantes, tant de répétitions, ce qui pour moi est juste notre capacité à traduire en symboles nos peurs, rêves, problèmes et solutions. La symbolique me semble être la plus passionnante (en ce qui me concerne) des cryptologie.

Hypno-transe à dit:
Prudence, en hypnothérapie, j'ai appris également à travailler dans le dessin, écriture hypnotique, je ne l'ai pas encore mis en pratique avec mes patients car je ne le sentais pas, pour l'instant... par contre la visualiation d'un malaise, d'une peur, la technique USI, je l'utlise régulièrement, car ça donne beaucoup de libération spontanée...
Je ne connais pas l'USI. Pour le dessin je l'ai utilisé une fois, une cliente qui bloquait complétement sur l'hypnose et en fait sur la raison pour la quelle elle était là. Ca m'a ramené à la raison pour laquelle elle était là mais ça n'a pas fait avancé le schmibilique. Par contre dans ma vie perso je m'en sers assez fréquemment.
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Le problème c'est que de dire "la psychanalyse" ça ne veut plus dire grand chose de précis.

Y'a Freud avec ses obsessions sexuelles mais un apport important à la psychologie qui était naissante alors avec Wundt et James.

Y'a Janet bien trop méconnu.

Y'a Jung qui a "déçu" Freud en allant plus loin dans la spiritualité.

Y'a Lacan qui, selon moi, se perdait et perdait tout le monde en verbillage et en formules algébriques brillantes et inutiles.

Donc, si l'on parle plutôt d'une psychologie dynamique avec des concepts d'inconscient, à mon avis, c'est tout à fait compatible. D'ailleurs je peux concevoir que l'inconscient d'Érickson et l'inconscient de la psychologie dynamique soient compatibles. Il est inutile d'être rigide et de culbuter sur les fleurs de ce tapis là. À mon avis et selon mes observations, il est utile de diviser le mental inconscient en deux parties distinctes mais en interactions. L'inconscient inné et l'inconscient acquis. Ce dernier je l'appelle le subconscient. C'est un modèle plus simple, plus naturel et qui va droit au but. L'inconscient collectif peut alors s'ajouter et j'en suis mais il faut éviter de prendre des concepts comme fourre-tout
 
Vous aimerez:
Leo Lavoie
  • Question
  • Leo Lavoie
Réponses
10
Affichages
4 K
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Prudence
  • Question
  • Prudence
Réponses
15
Affichages
2 K
Prudence
Prudence
4G64
  • Question
  • 4G64
Réponses
29
Affichages
2 K
cabinet briare hypnose
cabinet briare hypnose
Nouveaux messages
V
  • Question
  • vengeance
Réponses
0
Affichages
34
vengeance
V
Dov Aim
Réponses
12
Affichages
518
moune
moune
M
  • Question
  • Max4.44
Réponses
5
Affichages
71
surderien
surderien
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut