Hypnose et suggestions.

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Anthony17, 1 Mars 2012.

  1. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Bonjour, j'ouvre ce topic pour les sujets peu suggestibles, nous savons tous que l'état d'hypnose est un état naturel donc tout le monde est hypnotisable.

    Ce qui différencie l’efficacité de l'hypnose entre les sujets c'est donc leur sensibilité aux suggestions et leur difficulté à lâcher prise.

    Quelle sont vos techniques pour contrer cette difficulté ?
     
  2. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    UP?
     
  3. ********

    ********

    Inscrit:
    16 Mai 2011
    il y a des choses qu'il vaut mieux pas trop parler.
     
  4. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    L'expérience > 3 ans ....

    ca ne se résume pas un un post...
     
  5. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Il n'y a pas de mauvaises questions, juste de mauvaises réponses.
    Une partie de l'apprentissage de l'hypnose consiste justement à avoir suffisamment de techniques à son actif pour pouvoir utiliser celles qui vont fonctionner avec le sujet que l'on a en face.
    Pour les personnes qui ont un mental fort, ce ne sont pas les techniques qui manquent (et pourtant je n'ai pas la prétention de les connaître toutes) entre autres :
    • saturation
    • confusion
    • rupture de pattern

    Bref tout ce qui amène le mental à lâcher malgré lui.

    Après je ne suis pas d'accord avec votre phrase :
    Juste pour être précis, je prends le terme efficacité en fonction du résultat d'une séance de thérapie (mon domaine).
    Il faut également différencier les suggestions thérapeutiques, et les suggestions d'approfondissement de transe.
    Une personne peut avoir des résistances à rentrer en transe, il faut respecter cela et aller à son rythme et au niveau de transe qui lui est confortable. De mon côté je pense qu'on peut faire du très bon travail en transe légère, et du mauvais en transe profonde. L'inverse étant vrai aussi.
    Et pour ceux qui ont des difficultés à lâcher prise, vous pouvez leur donner des choses à tenir (traduction : c'est à dire occuper le mental à autre chose).
     
  6. dbuffault, je partage tout à fait votre point de vue, notamment ce passage :

    Il faut également différencier les suggestions thérapeutiques, et les suggestions d'approfondissement de transe.
    Une personne peut avoir des résistances à rentrer en transe, il faut respecter cela et aller à son rythme et au niveau de transe qui lui est confortable. De mon côté je pense qu'on peut faire du très bon travail en transe légère, et du mauvais en transe profonde. L'inverse étant vrai aussi.


    Dernièrement une jeune femme me disait (1ère séance avec elle) après la séance de suggestions hypnotiques, au réveil, très détendue, à l'aise, me dit : mais j'étais totalement consciente durant la séance d'hypnose, alors qu'une fois il y a longtemps j'ai eu une séance d'hypnose et je ne me rappelais de rien...
    Alors je lui ai répondu que ce n'était pas le but de cette séance, d'ailleurs en fin des suggestions, j'ai glissé qu'elle se rappelerait de tout ce qui a été dit, mais bizarrement elle ne se souvenait plus de cette phrase... :roll:

    Ce qui confirme bien ce que vous dites dans le passage cité plus haut.
     
  7. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Pouvez-vous développer SVP?
    Pourquoi 3 ans (et pas 2 ou 5 ou 10), sur quoi vous basez vous (expérience personnelle?)?
    Qu'est-ce que vous appelez l'expérience? Si c'est juste l'ancienneté, on peut la compter en années, si c'est l'expérience acquise en hypnose, un nombre de séances me paraît plus adapté, en plus du travail personnel (lectures, éventuellement écritures de suggestions, auto-hypnose, ...). Du coup c'est très variable en fonction des personnes.
    Et l'expérience en quoi d'ailleurs?
    Par ailleurs s'il faut de l'expérience pour pratiquer, comment fait-on pour l'acquérir cette expérience? Parce que comme on n'en a pas au début, on ne peut pas pratiquer ou alors juste sur des personnes suggestibles c'est ça?
    Et si l'expérience faisait tout, il n'y aurait pas de vieux praticiens inefficaces ni de jeunes très efficaces, or on en a tous rencontré ( :!: ).
    En tout cas, merci de m'avoir donné l'occasion de m'exercer à nouveau au meta-modèle. :D
     
  8. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    expérience personnelle pour faire le tri sur les diverses croyances de tout un chacun, pour observer, les patients, les comprendre, analyser les raisons de leur mal-etre, de leurs résistances, tester des hypothèses, élaborer un modèle clinique, le tester encore, le finaliser, le raffiner...
    pour in fine, etre capable d'expliquer pourquoi une eprsonne va mal, ce qu'il faut faire pour l'aider à aller bien, comment reduire des traits de caractère négatifs... dont les fameuses résistances....

    c'est le temps aussi pour acquérir un savoir-etre... qui n'est donc pas un simple savoir-faire.... et qui nécessite du temps et des efforts et de l'emotion...
    ca ne se résume pas en un post de quelques lignes...

    et par définition, l'expérience, n'est pas l'ancienneté, sinon ce serait le même mot...

    amusez vous bien...
     
  9. dbuffault c'est très juste ce que vous dites... :D
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    La différence entre les sujets pour l'efficacité de l'hypnose c'est aussi leur motivation, et leur capacité à se focaliser sur les paroles de l'hypnotiseur ( restreindre son champs de concentration afin d'élargir ses perceptions sur ce qui est l'objet du travail)

    C'est aussi notre capacité à rendre "réel" quelque chose de pensé. Ex: je pense que je suis dans un désert et il y fait trés très chaud, comme dans tous les déserts. Je commence à ressentir cette chaleur... Et je finis par avoir effectivement très chaud (schématisé)

    L'obstacle est chez certaines personnes le refus de décoller du réel (par exemple je suis dans une pièce où il fait 15 degrés et donc je ne peux avoir chaud! )
    Des personnes qui refusent d'aler dans l'imaginaire. J'en ai déjà rencontré !
     
  11. Sitar

    Sitar

    Inscrit:
    16 Janvier 2012
    Je comprends le post de Valikor comme une expression qu'il lui parait difficile de résumer en 1 post son expérience > à 3 ans, et pas comme une affirmation que si on n'a pas d'expérience > à 3 ans on ne peut pas répondre.

    Mais je me trompe peut-être ;)
     
  12. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    pas d'erreur, bien interprété. :)
     
  13. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Autant pour moi, j'avais supposé que valikor répondait à la question d'Anthony17 et pas qu'il voulait juste dire qu'il n'allait pas y répondre.
    De mon côté j'avais compris qu'il fallait au moins 3 ans d'expérience pour pour contrer la difficulté évoquée par Antony17.
    En même temps répondre à une question pour dire qu'on ne va pas y répondre... vous comprendrez ma méprise ;-) !
     
  14. Sitar

    Sitar

    Inscrit:
    16 Janvier 2012
    La joie des forums et leurs incompréhensions ;)
     
  15. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Comme quoi le fameux "Sujet/Verbe/Complément" a encore de beaux jours devant lui! :lol:
     
  16. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Avez vous des anecdotes ? par exemple d'hypnose conversationnel.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. Jupiter007
    Réponses:
    4
    Affichages:
    552
  2. dide70
    Réponses:
    4
    Affichages:
    507
  3. lilou06
    Réponses:
    5
    Affichages:
    1973