Hypnose , pnl et autisme

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par chrysalide13, 5 Août 2010.

  1. chrysalide13

    chrysalide13 Membre

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    64
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    aubagne
    Bonjour

    Quelqu un a t il une experience d'hypnose avec un sujet autiste?
    Car l'autiste est une personne dissocié de la réalité et a la fois associé a elle meme par des mouvements répétitifs....
    L hypnose peut elle aider un autiste?
    Merci pour vos réponse
     
  2. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    non pas a ma connaissance!
     
  3. chrysalide13

    chrysalide13 Membre

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    64
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    aubagne
  4. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    L'autisme est une chose encore trop mal connue et on en dit beaucoup plus que l'on en sait dans le monde médical...Comme toujours...

    On confond même trop souvent la dépression juvénile avec l'autisme...C'est vous dire...

    Mais j'ai visionné des reportages sérieux qui m'ont conduit à penser que l'autiste n'était pas dissocié de la réalité. Il est victime de pulsions qui le dissocient de façon pratique de la réalité et de lui-même... L'autiste semble savoir qu'il se cogne la tête sur le mur mais il ne peut faire autrement. Et il pourrait souffrir d'hyper sensibilité sensorielle.

    Personellement, je ne sais pas du tout si l'autiste peut être hypnotisé et se voir suggérer des choses par un tiers. Il semble ne pas pouvoir se concentrer sur les propos d'une personne ou alors il ne veut pas étant donné que les propos des autres résonnent "trop" qu'ils sont "trop forts" un peu comme si je vous disais de vous détendre en vous criant dessus pour enterrer une musique rock metal au max.

    Un jour... quand il y aura plus de recherches financées par des mysanthropes que des compagnies pharmaceutiques, alors on aura bien des réponses à nos questions.
     
  5. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    Je pense qu'une condition nécessaire à tout travail hypno-pnl c'est une demande consciente du style: "Je viens vous voir pour ..."
    Est ce le cas pour certains autistes ?

    a+
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    J'ai écrit "mysanthrope" :lol: Je voulais dire, bien sûr, "phylantrope" :lol:
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    pour hypnotiser il faut pouvoir communiquer....
    si vous réussissez a rentrer dans le monde autistique, vous aurez fait un "breakthrough"....
    bonne chance!
     
  8. Petite fleur

    Petite fleur Membre

    Inscrit:
    18 Juillet 2009
    Messages:
    452
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Je crois que ce serait possible... si c'est le thérapeute qui entre dans son monde.
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    très juste ! :lol:
     
  10. chrysalide13

    chrysalide13 Membre

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    64
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    aubagne
    Un breakthrough.....qu'est ce?

    Pour ma part c'est moi qui vais bosser avec eux ....dans un centre d'accueil d'autiste ....
     
  11. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    un précèdent une chose qui n'a jamais été avant.... si vous reussisiez a communiquer avec un autiste vous deviendriez célèbre!
    car jusqu'à présent leur "monde" nous est inaccessible!
    ce serai très fort.... pour quelqu'un qui a une expérience avec l'hypnose relativement courte!
    je vous suggère de vous attaquer a des choses plus simple pour commencer, car vous risquez le burn out (d'etre deçue!)
    la pratique et l'apprentissage de l'hypnose thérapeutique est une chose progressive et qui prends des années avant de connaitre bien...

    vous qui soignez les gens ne jouez pas avec leur vie... soyez patiente et apprenez d'abord les bases que votre formation a "oubliée" comme le traitement de la douleur!
    l'hypnose n'est pas un gadget ou un miracle , c'est une véritable outil et demande des individus solides surtout pour les afflictions lourdes!
    en lisant les gens sur le forum tout porterai a croire que c'est facile!

    mais voyez comme d'aucun ne peut vous donner une réponse claire quand vous demandez sur la douleur!
    beaucoup de prétentions et d'amateurs , de débutants....
    alors pour l'autisme :roll: vous n'avez aucune chance ici!
    d'avoir un aide qui puisse vous être utile....
    pour ma part je vous ai dit que c'était impossible.... si quelqu'un vous dit le contraire....faites le moi savoir svp!
    merci.
     
  12. chrysalide13

    chrysalide13 Membre

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    64
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    aubagne
    Je ne cherche pas a soigner l'autisme par l hypnose ....je me demandais juste si certains avaient déja eu des autistes en sujets !

    Je ne m'attaque pas a l'autisme ....en hypnose !
    Je suis infirmière !!!! nuance !
     
  13. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    très bien car vous y perdriez toute foi et feriez l'expérience inutile.... de ce que nous devons accepter....
    l'invincibilité n'existe pas....
    surtout avec l'hypnose thérapeutique qui somme toute n'est qu'a sa naissance.... et qu'il y a encore des impossibles!
    qui chaque jour reculent , mais jamais dans le sens que nous voudrions!

    le plus dur quand on approche le savoir et de rester ouvert au fait que nous sommes ignorants!
    et que c'est la seule condition pour un progrès réel!
    il n'est pas dit que l'autisme soit une maladie, scientifiquement parlant.... tout comme la plupart des afflictions inexpliqués....
    je ne veut pas parler ésotérique ici..... simplement donner le bénéfice du doute a l'incompréhensif!
    tel est le fonctionnement de l'esprit... la plupart des solutions que je proposent ne sont pas basées sur des théories empiriques mais sur le seul fait que les clients.... qui expérimentent mes suggestions ... guérissent!
    je ne peut pas vraiment être sur de l'explication... seulement des résultats
    c'est ce que j'appelle l'humilité du thérapeute!
     
  14. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonjour,
    Je peux répondre puisque je travaille occasionnellement dans un "Centre ressource" régional pour autistes adultes, avec une équipe spécialisée dans l'évaluation des compétences de la personne.

    D'ailleurs on peut tomber de sa chaise en lisant les propos de Léo Lavoie - la seule chose que je retiendrai est "on en dit beaucoup plus que l'on en sait ", car c'est très juste... mais je me demande comment il se fait qu'il attribue aux autres le manque de compréhension qui est peut-être le sien, concernant l'autisme (je n'en juge que parce que j'ai lu). Parce que s'il connaissait des spécialistes compétents de l'autisme, il n'en aurait sans doute pas cette opinion, que je qualifierai de préjugé, sauf à me corriger.

    Donc, les personnes souffrant d'autisme (cas général - sans aller chercher les syndromes d'Asperger) n'ayant pas les mêmes perceptions donc pas la même réalité, il est particulièrement difficile de savoir où l'on en est à l'instant "t" de la relation avec eux.
    Ainsi il est inadapté de s'imaginer se lancer dans une technique qui fait autant appel au feed-back que l'hypnose thérapeutique.

    En revanche avec toute personne souffrant d'un handicap psychique sévère, il reste possible d'adapter notre communication grâce à la compréhension qui peut en être faite par l'approche systémique (à ce titre la PNL peut être considérée comme un développement initialement issu des théories de la systémique).
    Il y a un grand pas entre adaptation de notre communication au non-verbal, et hypnose ; je ne le franchirai pas.
     
  15. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    je suis très heureux de vous revoir poster sur ce forum!
    car comme vous avez put le lire.... nous sommes de plus en plus envahis
    par l'ésotérisme qui en soi n'est pas une mauvaise chose ...mais comme vous le dites très justement...il y a ce que l'on dit et ce que l'on fait!

    j'espère que vous pourrez venir a la conférence que je donnerai a paris et serai très heureux de vous rencontrer!

    j'ai commencé a faire des efforts et a me documenter sur rossi et a lire un peu plus! et je veut collaborer avec le monde médical qui somme toute.... est un réservoir , plus majoritairement qu'ici.... de gens raisonnables ... ou tout du moins avec un esprit plus ouvert.... mais surtout tenus par une éthique qui me convient!
     
  16. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Vous dites "c'est très juste" et ensuite vous dites "cette opinion, que je qualifierais de préjugé". Paradoxal non?

    Je pense moi que je secoue les puces du monde médical et ça dérange peut-être...

    Je suis désolé et frustré de ce que le monde médical nous apporte PAR RAPPORT à ce qu'il pourrait nous apporter si il se débarassait de deux importants boulets: C'est à dire la lourdeur de son élitisme poussiéreux et l'hégémonie des compagnies pharmaceutiques.

    Par ce que je dis et ma façon de le dire si vous lisez bien, je fais volontairement la preuve de mon ignorance sur ce sujet. J'aimerais parfois que la médecine officielle fasse preuve d'humilité aussi.
     
  17. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir Léo,

    Les cas cliniques où l'autisme a été évoqué et le diagnostic validé, sont très complexes à prendre en charge.

    Pour ces situations il existe en effet très peu de spécialistes compétents.

    Mais quelle position Léo vous permettrait de dire :

    sans qu'il s'agisse d'une remarque gratuite, généralisante, globalisant dans une même formule tout participant du monde médical même s'il n'a jamais évoqué l'autisme ?

    Je voulais évoquer le fait que, à propos d'un sujet aussi difficile à appréhender que l'autisme, vous sembliez plutôt régler un compte personnel avec le monde médical, qu'apporter un élément nouveau.

    Et cependant c'est votre droit...
    comme j'ai la possibilité de le relever.

    Mais si on en restait au sujet, les progrès sont considérables qui sont apparus depuis 20 ans sur l'autisme et on a mis en évidence des anomalies perceptives c'est vrai ; pas seulement car les attributions des perceptions peuvent être erronées, ce qui induit une apparence de non-sensibilité à certains stimuli (comme des essais d'entrer en communication) ou une hyper-sensibilité à certaines variations de l'environnement proche (comme le déplacement d'un objet).

    Je garde le même avis sur l'inadéquation d'un essai d'hypnose habituelle avec un sujet souffrant d'autisme.
     
  18. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Ben on est d'accord alors... Je suis aussi d'accord pour dire que j'ai profité de ce post pour une petite attaque "personelle" à l'endroit de la médecine officielle. C'est peut-être pas aussi le bordel chez vous que chez nous sur ce point, comme sur bien d'autres mais, ici, rien ne me met en confiance sur la façon dont on aborde ce problème.

    Mais bon...j'ai quand même dit ce que j'en pensais en d'autres mots; c'est à dire que je ne crois pas que l'hypnose thérapeutique soit possible avec quelqu'un souffrant d'autisme étant donné que, à ce que j'ai pu comprendre, la communication avec le sujet est impossible sur une base soutenue assez pour permettre une transe.

    Comme dans presque tout cependant, il y a des degrés et des nuances. Et j'ai connu des gens qui étaient de tendance autistique... Pas très perméable à la transe, plutôt géniaux en maths mais fonctionels en société à la limite. Quand la médecine officielle cessera de tout vouloir caser bien proprement dans des cases noires ou blanche, ou, à la limite, grise mais sans plus de nuances, on avancera...

    Tiens...une autre petite flèche vers la médecine officielle... C'est que j'peux pas m'en empêcher voyez vous... :oops: :lol:
     
  19. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    "Intéressez vous aux autistes, pour que les autistes s'intéressent à vous".


    Les autistes ont des difficultés de communication par manque d'outils "normaux" de communication ? Les voies sensorielles classiques VAKOG seraient en échec : alors comment gérer ce manque ? Par d'autres voies extra sensorielles ?

    Considérons une "plante verte", un malade isolé non communiquant par les voies sensorielles classiques VAKOG et apparemment dépourvu de "ressenti"

    Pourtant certains jardiniers "bons thérapeutes" ont la main verte et communiquent avec leurs plantes...Ils s'intéressent à leurs plantes et leurs plantes leur renvoient en retour. Ont-ils des capacités extra sensorielles ?

    Certains médecins savent aussi communiquer avec des malades "anormaux" coupés du système normal, ou des comateux ( CF jean jacques Charbonnier)

    Milton Erickson savait développer des capacités hors du commun en prenant le temps de s'intéresser au malade, et de découvrir, pour chaque cas difficile, une nouvelle technique.

    On peut ainsi développer une autre approche du soin, par une dynamique éricksonienne. Il suffit simplement de s'y intéresser...

    H.
     
  20. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    très juste...

    je n'ai plus vraiment de contacts avec es autistes depuis un bon moment...

    mais il est clair personnellement (et je ne vous demande pas d'être d'accord)
    que chaque personnes est un "cas a part"

    j'en ai connus quelques uns...
    l'un est un percussionniste réputé et entre en transe quand il improvise au xylophone.
    un autre, travaille quelques heures pas semaine comme assistant "qoutote"
    et donne des résultats d'opérations mathématiques compliquée...
    avant que l'on ai fini de les introduire dans un ordinateur

    un autre apprend encore le langage machine (binaire) et commence a faire des étincelles dans une boite d'informatique.

    les processus 'apprentissages on en effet rien a voir !

    et les "autistes" nous renvoie en pleine gueule, notre propre autisme et celui de la société.

    d'ou une "idée" d'un danger et de les enfermer.
    maintenant la société passe la la phase expoitation... de ce qui peu l'être

    la vérité vous la savez est ailleurs, les autistes on beaucoup a nous apprendre !
    mais on est tellement autistes que ça vas prendre quelques décennies encore...
     
  21. Pieds crouteux

    Pieds crouteux Membre

    Inscrit:
    30 Août 2010
    Messages:
    156
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    je suis autiste asperger et me pose la question de l'hypnose également.
    du point de vue des perceptions je n'ai pas de filtre, et par exemple, une odeur présente (pâte à peau de femme) ou un bruit (transformateur), ou encore une mélodie, gêne la concentration...
    il y a aussi les "boucles" dans la tête.
    j'ai remarqué que en donnant beaucoup d'affection, ces troubles s'atténuent, et je suis parvenu à faire des régressions dans les bras de certaines personnes qui ont "un fluide", c'est juste le début. je découvre. Mais la personne ne tente pas de m'hypnotiser, elle donne juste beaucoup d'affection en méditant la compassion, et ça donne l'énergie de "partir" moi même.
    Si je me concentre j'ai du mal à le faire que sur le sujet, ça fait partir de la musique, des souvenirs refoulés (comme la méditation d'ailleurs)...

    je teste à l'occasion mon premier message ici...

    salut.

    mince, l'image est trop grande...
     
  22. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    WOW Mr Pieds Crouteux... (comment vont vos parents, Mr et madame Crouteux?)

    Bon trève de plaisanterie :wink: ...Je redis WOW! :D Vous n'avez pas idée de ce que je peux retirer d'un message comme le vôtre. On a beaucoup trop souvent QUE les commentaires des "spécialistes" neurologues et psychiatres sur la question. Vos commentaires et votre expérience n'ont pas de prix.

    D'ailleurs ce que j'ai trouvé de plus précieux sur l'autisme fut un documentaire ou la personne autiste était narratrice et commentatrice.

    L'affection vous dites ? Un de mes premiers soupçons vers les causes de l'autisme et de votre syndrome seraient soit une carence énorme en affection ou un traumatisme quelconque de l'enfance ou les perceptions de l'affection et/ou de l'attention auraient étés altérées gravement.

    J'ai tendance à croire, selon une echelle de causes à effet psychologique, que certaines formes d'autisme pourraient être, en fait, une forme très complexe et aigue de narcissisme. C'est à dire que le narcissique est replié psychotiquement sur lui même alors que l'autiste le serait encore plus. Les deux étants issus de traumatismes graves dans la petite enfance. M'enfin... tout ça n'est qu'embryon de théorie pour l'instant.
     
  23. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Une question.

    N'avez vous pas une pulsion de rejet envers l'affection que l'on vous porte? C'est ce qu'il me semble avoir constaté chez les gens autistes.
     
  24. Métaphore

    Métaphore Invité

    Il est vrai que j'ai toujours entendu cela sur le comportement des autistes.

    Néanmoins ce que dit l'expéditeur du message irait dans le sens contraire ?... :roll:


     
  25. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    oulà voilà qui illustre mon propos

    attention avec ses propos sur l'affection

    cela fait 20 ans que les analystes nous servent cette rengaine culpabilisante
    sans avoir en rien fait progressé ces personnes.

    résultats nuls en se basant sur cette théorie
    donc la vérité est ailleurs... léo

    Pieds crouteux : bienvenue et merci beaucoup pour ton témoignage ta franchise
    j'espère que de plus en plus de chose vont s'améliorer tous les jours
    moi est les autres ici serions très contant pour que tu t'exprime ici...

    que tu passe de un peu de temps avec nous et t'exprimer
     
  26. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    2430
    Localité:
    Montréal Québec
    Vous n'avez pas compris que mon propos se distingue de la rengaine culpabilisante et je vous remets ici ma phrase:

    Je parle ici d'un traumatisme quelconque qui ferait en sorte que l'enfant devient imperméable, en quelque sorte à l'affection qu'on lui porte, bien qu'il en aie encore un besoin presque vital.

    Rien ici, qui ne culpabilise qui que ce soit... Des incidents de la vie qui peuvent traumatiser un enfant de façon tout à fait fortuite, tellement qu'il sera presque impossible de retracer le traumatisme en question.

    On peut tout donner à un enfant, mais il doit avoir un minimum de réceptivité et des traumatismes accidentels peuvent changer sa perception de ce qu'on lui prodigue comme affection et soins.

    Et ici, sur ce post, ce n'est pas le psychanalyste qui a "sorti' des "propos sur l'affection" mais bien celui qui vit le syndrome.

    J'ai d'ailleurs déjà vu d'autres formes de guérison par l'affection, dans le cas d'anorexie grave par exemple.

    Et puis je dis que ce serai là mon premier soupçon... Pas le seul. :)
     
  27. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2059
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    ok léo pas de soucis

    moi je suis pour que pieds crouteu puisse continuer a communiquer ici
    comme bon lui semble, avec qui lui semble, et de quoi lui semble


    tout le monde est ok avec cela ?
     
  28. Métaphore

    Métaphore Invité

    Moi je serais intéressée d'avoir des précisions sur ce que voulais dire l'expéditeur du message sur l'interrogation à laquelle n'a pas répondu Léo.
     
  29. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Bienvenue Pieds crouteux

    votre témoignage sur vos difficultés de perception et de concentration est trés instructif

    personnellement j'ai souvent remarqué une grande sensibilité chez les autistes qui peut les amener à se renfermer sur eux mêmes pour se protéger : est-ce votre impression ?

    ou est-ce ce manque de filtrage dans les perceptions qui y participe ?

    venez nous éclairer !

    Hypnomed
     
  30. Anne de Robin

    Anne de Robin Membre

    Inscrit:
    31 Août 2010
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Bonjour à toi:)

    Moi je mets pas d'image comme ça c'est plus simple;)

    Je suis la maman d'un enfant autiste de 13 ans.
    Ce que tu décris "de l'intérieur", c'est exactement comme lui.
    Les boucles,les perturbations sensorielles...
    Il me demande la même chose 20000 fois par jour, écoute la musique de telle façon qu'on peut à peine lui parler...
    Il a fait beaucoup de progrès car je m'en occupe à plein temps à la maison depuis deux ans...avec des bénévoles. (méthode Son Rise et 3i si tu connais)
    L'amour que tu décris comme te faisant du bien est à mon avis une voie d'accès pour l'acceptation de ce qu'il est, et induit une détente dans la relation.
    Une fois j'ai essayé de le faire hypnotiser mais effectivement, la suggestion des mots n'a pas fonctionné. Je pense qu'il faudrait creuser cette voie car on peut sans doute hypnotiser à l'aide du ton de la voix, de sons etc... Mais l'hynothérapeute devrait se creuser la tête d'abord pour le contact par la détente et l'écoute absolue d'une personne qui ne fonctionne pas forcément avec des mots...

    Au fait,même en cherchant impossible de comprendre ce qu'est une "pate à peau de femme";)
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. xorguina
    Réponses:
    0
    Affichages:
    674