Formation Hypnose

Hypnose , pnl et autisme

  • Initiateur de la discussion chrysalide13
  • Date de début
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
Cependant, il est assez clair que le premier acteur "visible" de la cause de vos troubles passés et ceux qui restent est votre père qui se préoccupait plus de la goutte qui tombait que de vous, son fils.

ça me fait penser à un truc vécu..

ma mère était la mère qui parle des trucs sérieux, assume la maison organise, prévois...
mon père disait alors d'elle "la mère rabat joie". en général
ou bien restait pensilf et ne parlait pas.
mère, après exposer prblèmes à résoudre "alors?!"
père "bin .. je regarde la goutte descendre le long de la bouteille"

Moi j'avais un cycle d'autopunition avec une petite voix dans la tête "c'est bien fait", mais mère était plutôt à "couver", je pense (c'est encore le cas maintenant) et a se soucier plutôt trop.
il fut un temps elle boudait.
en général ell piquait des crises de nerfs et je savais qu'il suffisait d'attendre..

mais on verra bien ce que je découvre lors de prochaines régression..
le "c'est bien fait" pouvait conduire à la schizophrénie. je crois même que le syndrôme d'asperger m'a évité de devenir schizo, et avec la méditation depuis l'êge de 9 ans, je m'introspectais déjà. Cette auto analyse fait échouer les psychotérapie ordinaire, c'est trop blindé, du coup je passe par l'autre coté du cerveau. Il faut faire gaffe aussi l'égo sait installer des barrières dans les reves conscients, alors j'ai pas insisté.. le truc de régresser dans les bras d'amis affecteux semble plus sur.

exemple
http://ocean.de.bonheur.free.fr/2009100 ... -reve.html

l'ego n'est pas dupe. Il sait faire des rêves ou l'on croît qu'on rêve, sans savoir qu'on rêve qu'on rêve, il peut y en avoir plusieurs couches
 
M
Métaphore
Invité
Leo Lavoie à dit:
Je me demande en fait si votre autisme ne serait pas juste une "couleur" de base et non pas un "trouble"... Le trouble étant causé par des traumatismes dès la très petite enfance (enfant "bleu"). Alors ces traumatismes, comme c'est toujours le cas forment une fondation à d'autres traumatismes ultérieurs dans l'enfance (l'école par exemple) qui, sans cette fondation, n'auraient pas eu prise dans votre configuration psychologique.

heu... pas vraiment d'accord, les traumas peuvent se faire avant pendant la grossesse de la mère... (contexte et environnement de la mère néfaste pendant la grossesse ?...).
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
j'avais plus d'énergie en bateau juste après t'avoir écris le charabia du mail précédent, c'était pas comme d'habitude. Dire des trucs et les sortir ça fait une sorte de bien quand même.
c'était après avoir raconté les esprits gluants, ça a du faire catharsis avec décharge d'affect pour doper ensuite en skiff?!
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
Je m'interroge sur, non pas la cause de votre autisme, mais la cause de la façon dont vous l'avez vécue. Je m'explique: Par exemple si vous avez eu des traumatismes d'école. Habituellement ces traumatismes là sont très différents en intensité dépendamment que vous soyez ou non, aimé, considéré, choyé et respecté à la maison par, d'abord votre mère et votre père et par les autres de votre famille, s'il y a lieu.
l'école.
à la maternelle, tout seul avec mes bouquins de chimie et d'optique et à un endroit d'où je pouvais l'ire l'heure.
"si t'es pas sage tu vas avoir des piqûres" (avant les 4 jours de coma les 3 mois d'hopital et les ponctions lombaires
au CP, au coin, battu à la règle, depuis l'hopital je me défend plus, je ne peux que faire des crises (ç'est resté ainsi)
j'ai aussi triplé la 4eim et redoublé ma 3eim, 3 ans au moins passés en haut d'un cèdre la journée (à l'abris des coups), la nuit, en dortoir souvent battu, et très rapide à la course à pieds pour vite aller loin (à 3km de l'école) à la récré, j'hérite d'une condition d'athlète de cette période (à peu près 90% de la puissance aérobie d'un coureur cycliste leader, je roule encore à 40km/h en endurance tout seul en vélo.

j'ai eu la paix qu'à l'adolescence.

il doit y avoir la dose.

mais je faisais de la méditation.
l'école était associé à de la nausée et je me souviens que les nausées commençait le 20 aout avec pour repère une position précise du soleil au coucher.

quand je dis le "c'est bien fait" pouvait conduire à la schizophrénie.
non en fait... je ne m'identifiais pas à ma mère...
 
M
Métaphore
Invité
Pieds crouteux,

Moi je trouve que ce vous faites vous connecter avec votre être spirituel est vraiment merveilleux, vous connecter à l'amour inconditionnel à l'infini... continuer comme on vous a appris à le faire
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
je cite aussi la seule fois ou j'ai vu le schizophrène lucide... et quand j'ai "découvert" la "catharsis"..
dans la page
http://ocean.de.bonheur.free.fr/diplome ... uerir.html
j'espère que ce coup de bol lui portera des chances de guérison (il avait compris des tas trucs, en fait presque tout, mais a été "repris" par la fusion avec sa mère et le déni.
Avec l'envoyé des anges, le seul coup de bol réalisé.
Il arrive, tout fou tout joyeux et qui ne tient pas en place, avec ses pensées un peu désordonnées.
"- Attends, assis toi, on va faire une prière.
Tu sais ça a du pouvoir ce truc là. Ensemble on va souhaiter LA COMPRÉHENSION."
Ensuite on s'assoit, la main dans la main (contact affectif) et je fais sonner le bol en frottant le baton. "l'envoyé des anges" se concentre dessus.
Moi je ressens comme jamais (énergie affective et émotion) le sommet du crâne qui chauffe très fort. Et aussi des fourmis dans les avant bras.
d'abord il se sent bien, trouve le son très beau "c'est beau.. c'est apaisant" et puis souhaite la compréhension, puis très vite, "des tas de truc négatifs remontent" et il pleure. J'arrête, je l'installe sur le lit et... le dorlotte (à la tibétaine, ça va avec le bol).
"mais ça me fait du bien de pleurer..." dit t'il comme si presque déçu de ne pas pleurer plus...
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
Métaphore à dit:
Je me demande en fait si votre autisme ne serait pas juste une "couleur" de base et non pas un "trouble"... Le trouble étant causé par des traumatismes dès la très petite enfance (enfant "bleu"). Alors ces traumatismes, comme c'est toujours le cas forment une fondation à d'autres traumatismes ultérieurs dans l'enfance (l'école par exemple) qui, sans cette fondation, n'auraient pas eu prise dans votre configuration psychologique.
Leo Lavoie à dit:
heu... pas vraiment d'accord, les traumas peuvent se faire avant pendant la grossesse de la mère... (contexte et environnement de la mère néfaste pendant la grossesse ?...).
ça semble aussi héréditaire (grand père, oncle, seour, père...) avec des "neurotypiques" (mère, une autre seour, grand mère, neveu)
Bébé je ne regardais pas les visages, mais les trucs qui tournent et dormait pas plus de 8h par jour (ce qui confirmerait si on croit aux vie antérieures, une mort par surprise)

je pense que la catharsis par l'Amour devrait marcher avec le schizophrène envoyé des anges, mais si il y va... avec sa maman.
j'ai tenté cette page.
http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html

le schizo est bien plus facilement hypnotisable à mon avis que l'autiste que je suis... il s'est concentré très fort sur le son du bol
http://ocean.de.bonheur.free.fr/diplome ... #coupdebol
et il a chialé immédiatement...
Je n'arrive pas à faire de l'autohypnose, je reste trop hypervigilant à l'environnement.
par contre si je "fusionne" dans l'affection protectrice de mon "jésus", j'arrive "à partir".
mes premières tentatives d'écouter de la musique dans les bras d'un voisin (il ne me semble pas dégager le fluide de mon "jésus"), ne semblent pas marcher, j'ai essayé avec de la musique chinoise... je dissocie, j'écoute la musique "trop bien", en l'analysant (en découpant les rythmes, les fréquences), et je ne sent plus l'étreinte... ça fait concurrence sensorielle

en souvenir de mon expérience devant le film shrek dans les bras du schzio en délire (qui... me dorlotait!), j'entendais la musique exactement selon la description d'une rescapé d'un AVC privée de toute une partie du cerveau gauche, comme un bruit désorganisé avec perte de la mesure du niveau sonore (assourdissant) et perte de la comprégension du langage parlé français)
c'était une expérience spéciale... mes premiers câlins de ma vie, à 41 ans qui était en fait ceux que j'attendais de mon père, le 11 mars 2010.
(et la première bise à ma mère je l'ai faite le 3 mai)
j'ai eu pourtant une copine en 1999, mais ce ne fut que sexuel (manquait l'affection, très déçu).

le contacy physique du 13 janvier 2009 avec un shaman qui prend dans ses bras et tente une catharsis par la musique (il avait réussi à me faire pleurer un peu) et celui du 11 mars 2010 avaient fait une crise d'excéma.
j'ai fait cette remarque.
et je lui racontait ceci (dans un mail)
Lien invalide
euphorie puis excéma. si je comprend pourquoi cela va m'aider à me soigner.
je signale aussi que l'histoire du "chialé dans les bras" a débuté ici
http://velorizontal.bbfr.net/le-bar-f6/ ... t11741.htm
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
http://www.mp3-hypnose-gratuit.com/audi ... Longue.mp3
http://www.mp3-hypnose-gratuit.com/audi ... Courte.mp3

Je suis allé voir mais à l'écoute je dissocie le fond sonore de la parole et du coup, comme pour la télévision ou les films ne comprend plus le texte. (un neurotypique intègre le fond sonore en tant que coloration émotive à mon avis, alors que moi l'écoute comme si j'en scrutais tout (pas de filtre). Je suis d'ailleurs très perturbé dans les magasins quand ils passent parfois ce genre de musiques, que les gens "normaux" eux intègrent simplement en fond émotif sans vraiment écouter (comme la musique dans un film pour signifier que c'est angoissant), alors que pour moi ce genre de son passent en avant plan et je l'écoute attentivement et ne possède plus l'énergie de gérer quoicque ce soit d'autre (agir, marcher, penser, décider), d'où les magasins ou les gares si on me tient par la main et que je suis. (sinon je me paume ou tétanise et les flics me ramassent en croyant que je suis camé)

Je pense qu'il faut apprendre par coeur le texte verbal transcris par écrit, le traduire en visualisation, et ensuite faire ces visualisation avec une musique du même genre. (écouter la musique empêche de suivre le texte et surtout de faire les visualisations, ça demande un effort mental en présence de musique en effet qui prend djà toute l'énergie à être écoutée)
Cette musique ne me convient pas, je pense. Un ragga indien ou simplement, plus simple une nuée d'abeille conviendrait mieux... à mon avis, oui... une ruche. c'est bien le genre de son qui irait (ça fait un ensemble de fréquences dont pas une domine, en fait je suis perturbé aussi par des dominances de fréquences avec des harmoniques occidentale, l'essai d'écoute après coup me fait encore presque mal...
cette sensibilité aux harmoniques occidentales est LE TRAUMATISME à résoudre (alors utiliser du non occidental comme son hypnotique)
Ma seour qui a aussi le syndrome pourrait prendre des crises clastiques à l'écoute de la musique de relaxation (il faut qu'elle sorte quand ils en mettent pour le yoga).
c'est aussi très violent.

C'est plus le printemps mais en fait il faut faire une séance de "jésus" sous les saules en fleurs... au bord du fleuve...
remarque il y a l'impatience glandulifera, peut être pas encore fanée pour la prochaine fois... ça bourdonne pas mal.
j'ai aussi posé le retour de mes recherches sur le 5eim post de
http://serrezvousbienfort.bbactif.com/l ... t26.htm#47
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
des que vous aurez un rendez vous avec votre "jesus" et si vous voulez que je vienne vous voir .... prévenez moi une semaine a l'avance.....
pour que je me prépare!
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
je lui ait transmi... j'espère qu'il aura une certaine disponibilité (là encore les vacances, puis la copinne, puis les études, puis le travail puis des tas de trucs, on arrive pas encore à se voir. j'espère qu'on va prendre un rythme)

c'est un miracle qu'il a été disponible pendant ma période de détresse (juin-juillet)
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
mais je veut vous dire que de l'avoir est une bonne chose mais pas obligatoire ni une condition nécessaire.... puisque votre subconscient a retenu l'expérience il sera facile de la reproduire et de l'intensifier si:
et c'est la seule condition vous rentrez en transe et suivez mes suggestions a la lettre!
puis je vous téléphoner?et quand? envoyez votre réponse en mp!
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Pieds crouteux à dit:
Métaphore à dit:
Je me demande en fait si votre autisme ne serait pas juste une "couleur" de base et non pas un "trouble"... Le trouble étant causé par des traumatismes dès la très petite enfance (enfant "bleu"). Alors ces traumatismes, comme c'est toujours le cas forment une fondation à d'autres traumatismes ultérieurs dans l'enfance (l'école par exemple) qui, sans cette fondation, n'auraient pas eu prise dans votre configuration psychologique.
Leo Lavoie à dit:
heu... pas vraiment d'accord, les traumas peuvent se faire avant pendant la grossesse de la mère... (contexte et environnement de la mère néfaste pendant la grossesse ?...).
ça semble aussi héréditaire (grand père, oncle, seour, père...) avec des "neurotypiques" (mère, une autre seour, grand mère, neveu)
Bébé je ne regardais pas les visages, mais les trucs qui tournent et dormait pas plus de 8h par jour (ce qui confirmerait si on croit aux vie antérieures, une mort par surprise)

je pense que la catharsis par l'Amour devrait marcher avec le schizophrène envoyé des anges, mais si il y va... avec sa maman.
j'ai tenté cette page.
http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html

le schizo est bien plus facilement hypnotisable à mon avis que l'autiste que je suis... il s'est concentré très fort sur le son du bol
http://ocean.de.bonheur.free.fr/diplome ... #coupdebol
et il a chialé immédiatement...
Je n'arrive pas à faire de l'autohypnose, je reste trop hypervigilant à l'environnement.
par contre si je "fusionne" dans l'affection protectrice de mon "jésus", j'arrive "à partir".
mes premières tentatives d'écouter de la musique dans les bras d'un voisin (il ne me semble pas dégager le fluide de mon "jésus"), ne semblent pas marcher, j'ai essayé avec de la musique chinoise... je dissocie, j'écoute la musique "trop bien", en l'analysant (en découpant les rythmes, les fréquences), et je ne sent plus l'étreinte... ça fait concurrence sensorielle

en souvenir de mon expérience devant le film shrek dans les bras du schzio en délire (qui... me dorlotait!), j'entendais la musique exactement selon la description d'une rescapé d'un AVC privée de toute une partie du cerveau gauche, comme un bruit désorganisé avec perte de la mesure du niveau sonore (assourdissant) et perte de la comprégension du langage parlé français)
c'était une expérience spéciale... mes premiers câlins de ma vie, à 41 ans qui était en fait ceux que j'attendais de mon père, le 11 mars 2010.
(et la première bise à ma mère je l'ai faite le 3 mai)
j'ai eu pourtant une copine en 1999, mais ce ne fut que sexuel (manquait l'affection, très déçu).

le contacy physique du 13 janvier 2009 avec un shaman qui prend dans ses bras et tente une catharsis par la musique (il avait réussi à me faire pleurer un peu) et celui du 11 mars 2010 avaient fait une crise d'excéma.
j'ai fait cette remarque.
et je lui racontait ceci (dans un mail)
http://ocean.de.bonheur.free.fr/diplome ... #coupdebol
euphorie puis excéma. si je comprend pourquoi cela va m'aider à me soigner.
je signale aussi que l'histoire du "chialé dans les bras" a débuté ici
http://velorizontal.bbfr.net/le-bar-f6/ ... t11741.htm
J'ai lu la page ou vous lui parlez de cette possibilité de guérison avec sa mère dans une catharsis déclenchée par de l'affection.

Ce qui est fascinant chez vous c'est votre capacité à comprendre comment vous êtes mais surtout de pouvoir vous comparer aux "autres" qui sont considérés comme "normaux". Vous connaissez l'essentiel de ce que ces "autres" vivent en expérience dans leur quotidien et vous le comparez à ce que vous vivez. Et pourtant, vous ne pouvez expérimenter ce que ces "autres" expérimentent.

Votre extraordinaire capacité d'analyse de la psyché humaine et ce que j'en ai lu m'enchante parce qu'elle confirme ma façon de voir et de comprendre la psychologie dynamique.

Et, oui, vous avez raison au sujet de cette catharsis possible avec l'affection de la mère. Tout se tient. Cependant, c'est toute une galère à faire en pratique, vous le comprendrez bien.

Vous avez raison sur votre concept de la façon "Monsanto" dans laquelle la société se vautre stupidement. Et l'hégémonie de l'industrie sur notre fonctionnement humain.

Vous avez raison sur toute cette confusion dans la société au sujet des "maladies mentales"... La santé mentale n'est pas une science dans cette société, elle est une anarchie et une confusion que l'on s'efforce de classer au plus vite pour prescrire des médocs qui n'arrangent rien que les symptômes et, dès lors, se garantissent, dans leur impuissance peut-être bien ingéniée et planifiée, une utilisation à long terme pour une meilleure santé financière des actionnaires des compagnies de médocs.

La société est totalement "à côté de la track" (comme on dit ici) avec le traitement des troubles psychologiques et mentaux. Et ce total "à côté de la track" là est PAYANT... Cherchons à qui le crime profite...

Mais bon. Pour le moment, je crois bien que le jour ou la médecine voudra travailler DE BONNE FOI avec les hypothérapeutes DE BONNE FOI, l'on pourra aisément guérir la schizophrénie; avec la mère en vrai ou avec celle qui est déjà à l'intérieur de la psyché du schizophrène.
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
je vous ait cité...

merci.
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
un petit truc me turlupine....me chiffonne...me fait me poser des questions quand a une intervention avec l'hypnose....

- vous semblez avoir une lucidité et une intuition a propos de votre condition que bien des thérapeutes devraient vous envier et qui est a mon sens un bien et un mal:
un bien car le déni ne semble pas exister
un mal car si le thérapeute fais un diagnostique ( qui pourrai ne pas être tout a fait exact!) et sur ce établit un traitement ( tout comme l'on fait la "médecine" a votre encontre..... peut se solder par un nouvel échec!

- vous semblez dire ne pas pouvoir utiliser l'AH car vous êtes hypervigilant a votre environnement..... or l'hypnose est de l'auto hypnose guidée....

il va falloir donc pour que nous ouvrions la porte que vous me donniez la clef!

peut être cette épisode que vous avez eu avec votre "jesus" est une possible entrée.... elle est pour le moins... une thérapie peu orthodoxe!
et je suis prêt a tenter l'aventure avec vous....
mais pour des raisons d'éthique et un minimum sécuritaire je voudrai que vous me mettiez en contact avec vos médecins, et psy, et hypnos si vous en avez.... qui vous suivent.....

pour ce genre de thérapie "extrême" j'ai besoin de vous protéger ainsi que de me protéger.... :D
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
ici
http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html

je peux y mettre en public

jeangeneve à dit:
comme je vous l'avais déjà dit si il y a un chaman, c'est vous

mais en effet si jésus arrive a se mettre en transe avant vos exercices (en auto-hypnose) il est possible que son inconscient invite celui du chaman a faire pareil...

le mieux est d' en discuter avec lui longue ment ne rien forcer comme il étudie la psy un peu a l'envers il ressentiras sûrement ce qui est bon pour vous...
en fait il est gentil, affectueux, fait des yeux gentils (mais alors... des yeux...) quand je le regarde (surtout quand je pleure) met les mains là ou il faut et serre quand il faut, ça accompagne bien mieux, il sent bien quelque chose... ça ne marche pas avec une amie (je pense question de corpulence et de force, mais aussi d'odeur, et moins de sentiment de protection), et avec le voisin qui pourtant essaie (il veut faire son métier de devenir masseur, il devrait avoir du toucher, mais il n'y a pas l'effet "jésus")
je vais essayer dimanche matin avec le voisin, je vais peut être faire un peu de yoga avant en hyperventilant, je vais essayer, des fois que ça aide. il y a quelque chose qui veut sortir ça devrait être facile, au moins de chialer, j'ai regardé star treck (un vieux) et ça me fait chialer (référence période de traumatisme, années 1970)
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
j'avoue mettre laisser emporté par votre enthousiasme...mais apres avoir pensé sérieusement ,longuement a la question....
voici les résultats de mes reflections:
dans toutes formations que j'ai reçue on me met en garde a propos des limites de l'hypnose....et la schizophrénie et l'autisme pour des raisons facile a comprendre sont hors limite....
quels sont ces raisons?
ces deux "maladies" sont étiquetées hors limite car elles sont toutes deux troubles de la communication, or pour réussir avec l'hypnose il faut pouvoir accéder au subconscient....
communiquer
votre traitement que vous semblez préconiser a une odeur de camisole de force ce qui a été remplacé historiquement par une camisole chimique....

l'hypnose thérapeutique n'as pas du tout la même approche....
je vous conseille si vous voulez continuer sur votre intuition, qui relève d'une pratique professionnelle dans le sens, ou l'expérience me parai fondamentalement nécessaire.... de suivre une formation de thérapeute....
si vous voulez essayer l'hypnose il faut la pratiquer!
en ce qui concerne votre condition d'autisme.... je vous aiderai seulement dans le cadre d'une expérimentation clinique, c'est a dire avec des spécialistes de l'autisme.....

pour ce qui est de votre ami schizophrène.... je ne peut rien faire dans l'état actuel de mes connaissances....et je pense que vous prenez un très gros risque en essayant d'intervenir....

désolé pour les mauvaises nouvelles, mais nous avons tous nos limites!
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
suivre une formation de thérapeute....
pas les moyens, pas la possibilité de déplacement... mais heureusement les anges m'on envoyé un schizo + un "jésus" pour me soigner... autrement, tout est loin, je ne gère pas la conduite c'est trop lourds, c'est tout de suite 2 à 5h de voiture pour faire une séance qui correspondrait, peut être à ce que me procure "jésus".
je vois le psychiatre le 10 septembre, je lui en parlerai. (je e vois 1 fois par mois, lui fait le bilan)
camisole chimique.... justement, j'en prend pas, c'est aussi le rôle du psychiatre de me protéger de cela... maintenant connaissant le syndrome d'asperger le psychiatre ne m'en donne pas, il m'a même pas donné de quoi "gérer" mes bizarres crises de "catanonie" ou de "mutisme" au cas où il y 'en aurait une sans "jésus" dans les parages...

je pense qu'en fait la thérapie "holotropique" est déjà parfaitement salutaire, l'hpnose peut peut être forcer un peu les défence et faire ensuite refouler, je ne sais pas. L'expérience on devrait la faire après, on aura du recul (quelques mois), et j'aurais vu le psychiatre (il voit bien que je m'exprime mieux, et se pose d'ailleurs des questions)
Pour moi ça ne devrait pas être plus dangereux qu'une personne "ordinaire", même moins car j'ai beaucoup travaillé (méditation des années j'ai déjà bien nettoyé et je me suis "mis d'accord en moi")

Pour le schizo, toute façon, sa mère a tout coupé, elle a mis une censure sur tout moyen de le joindre, les autres membres de la famille, les associations où il va, tout est interdit de contact.
quand il sera dans l'acceptation, il cherchera "envoyé des anges" sur google...
il aura une petite surprise. j'ai modéré mes conseils aux maximum je pense que ça l'aiderai, enfin j'espère.

J'ai testé son ordi avec des mail faux spam avec accusé de réception ça répond pas (mais l'accusé de réception peut être désactivé: peut être est t'il en centre, pris en main, pour le mieux ou le pire...
un autre signe sera, l'hiver, si la lumière de son appartement s'allume, il sera alors sauvé si il en arrive là...)
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
paulelie à dit:
votre traitement que vous semblez préconiser a une odeur de camisole de force ce qui a été remplacé historiquement par une camisole chimique....
J'ai préconisé ça moi?!
ha oui ça
Il m'a parlé qu'une des conditions pour la régression était la présence aimante mais aussi le fait d'être serré fort, et qu'il existe des dispositifs dans certains centres de soin consistant en des boudins remplis d'eau pour serrer la personne qui fait la régression en compagnie de l'autre servant à la présence aimante: avoir à la fois le contact physique et le serrer bien fort.
j'ai bien mis à jour
http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html
(j'explique plus comment est venu cet espoir de possible guérison, la prudence et la méthode)

je vous assure que c'est pas la camisole, (je vais formuler cela différemment, ce cliché de camisole est négatif pour ce genre de trucs qui sont le contraire, pour rassurer plus que contraindre. Les boudins d'eau servent aussi à la température (sans doute pour recréer l'ambiance du ventre de la mère)
C'est simplement pour éviter que celui qui entoure avec les bras finisse par tétaniser de fatigue... je ressens très bien ce besoin d'être serré personnelement, c'est pour être rassuré, pas pour être maintenu en état de se débattre...
et puis je relate ce qu'on m'a raconté, moi je me sens mieux dans les bras de quelqu'un de costaud qui me tient bien, mais j'ai pas été dans ces genre de centre (trop loin, trop cher, trop de touin touin...)

ces deux "maladies" sont étiquetées hors limite car elles sont toutes deux troubles de la communication, or pour réussir avec l'hypnose il faut pouvoir accéder au subconscient....
envoyé des anges était accessible le jour du coup de bol (témoignage http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html ) mais il était dans l'acceptation, le matin même il avait écrit un message "diagnostic" avec les deux ingrédients de guérison, acceptation et compréhension.
Tout ce que tu m'as écrit dans tes précédents messages, je n'y prends pas mal, pas comme un reproche mais comme des conseils d'un véritable ami en tout sens (de coeur, d'enfance...). Mais je crois que tu as écrits vraiment des vérités sur moi et c'est pour celà que je pense beaucoup à toi malgré tout. Ca m'avait fait mal pendant un moment, mais maintenant c'est terminé, à force d'y lire, au fil des jours, j'y prends plûtot comme un compliment.
Il... m'aimait. Mais ce jour là il était moins "compulsiif", il n'était pas angoissé (du temps libre s'était présenté et la rencontre avait été spontanée, sans planning contraignant, il avait pu venir).
Je ne savait pas tout. Schizophrène je ne savais pas (il me l'aura avoué après), la débilité semblait due à un traumatisme crânien.
Il m'a dit comment il se manipulait AVANT d'avoir son accident, et aussi POUR AVOIR cet accident (c'est dramatique en fait, pour RATER son installation dans la vie active hors chez sa mère et revenir malgré tout), demi aveu quand même, mais il comprenait. Il est resté quand même bien 15 jousr chez sa mère en cet état. À cause du fait qu'il m'aimait qu'il a du couper avec moi, par ce que je ne fusionnait pas avec sa mère et lui (rejet sur la question des "mêmes goûts" tel que manger au flunch), sa a foirré de plus en plus après un mail contenant "il faut que je tente de convaincre ma mère".
Cet amour avait permis la communication. Je pense que ça aurait marché si sa mère avait été ouverte à ces techniques, mais je suis convaincu que le véritable motif de manipulation de la mère pour faire perdre l'amitié est sa perte de fusion affective avec son fils (elle a eu peur et a réagit selon la peur: tout fermer, il y aurait pu y avoir "interdiction de voir le fils pendant 1 an le temps qu'il se soigne" et me le dire, là il n'y a même pas de communication pour dire ça). Ils m'ont aussi rejeté à cause du mot "guérisseur" assimilé à sorcier (peur).
C'est la peur qui a en fait provoqué le déni, peur des sorciers, peur de perdre l'exclusivité affective. Peur des crises d'angoisse pour le fils.
la difficulté est que le schizo est peut être "amoureux" de son "ami de coeur" seulement, et que seul "l'ami de coeur" peut alors communiquer, mais alors là ça foire par ce qu'il y a conflit avec la mère et fout en l'air avant terme toute tentative de thérapie...
en fait, moi désirait de lui la protection affective pour accéder à la conscience holotrique (finalement c'est "jésus" qui me le fait), et lui désirait de moi que je suis "son véritable ami" à qui se confier le soir après le travail, mais il n'y ait pas allé, il est resté chez sa mère et les visites ont été rationnés.

Pourrait t'il recevoir le courant affectif d'un thérapeute?
la rencontre en ami avec mon envoyé des anges, je l'ai obtenu par ce que nous avions crût être accepté par la mère (la seule rencontre "en ami" sans manipulation "anti amitié" est la première et dernière rencontre après avoir rencontré les parents et y paraître accepté, les autres rencontres avaient été fait dans le déni de l'adresse des parents (tenu en secret). Mais la mère très gêné par mon originalité a cassé notre relation simplement par cette action: proposer le flunch pour la fête tant attendu... elle s'était bien renseigné avant et savait que j'y serais en difficulté et que ça nous ferait rompre.
Notre amitié s'écroule donc d'un coup suite à ce mail de l'ami schizo.
Au sujet du 10, ma mère te propose d'inaugurer le nouveau flunch en nous offrant le repas du midi, à tous les deux. Perso, j'aimerai simplement y aller pour le découvrir car c'est tout nouveau, il y a seulement 1 semaine qu'il est ouvert. de plus ca me ferait aussi plaisir. Ca serait bien !
Lui il aime bien aussi, et du coup, comme moi "j'ai pas les même goûts" et a dit NON ça a décidé à casser (pas les même goût = ne pas fusionner). Ayant vu la mère pour remplir la gourde, elle me sortit à l'avance quasiment mot pour mot ce qui deviendra le motif de rupture... j'ai vu que c'était elle qui l'aidait à rompre (pour éviter sans doute pire selon elle)
C'est fusionner qu'il faut faire pour communiquer, et un térapeute ne semble pas facilement devenir "'l'ami de coeur" du schizo et du coup pouvoir agir. désolé, mais je ne me sentais pas capable de faire semblant d'aimer le flunch, puisque dans ces lieux, les ambiance (fond musical lointain) me paralyse trop, j'y serait allé j'aurait été très "autiste" et la mère aurait pu dire "il n'est pas pour toi, trop handicapé".
J'aurai pu peut être faire mieux si je n'était pas asperger, mais en tel cas j'aurais laissé tomber bien avant car sans analyser, la relation avec le schizo aurait provouqué la rupture en 2 mois au lieu de 14, et il y avait mon enjeu de détresse affective (j'espérais que lui la résolve, le seul être de ma vie qui m'avait, en fait, demander d'échanger de l'affection, ce fut lui, le seul...)
C'est ce comportement de rejet après autant d'enjeu et d'espoir qui est la mesure de la pathologie même...

Pour moi, autiste, c'est asperger, on peut quand même communiquer. Mais ce qui bloque la communication c'est une sorte d'état de crise de stresse qui me semble bien du à un traumatisme profond, par exemple le fait de me concentrer qui fait surgir une musique dans la tête qui a rien à voir, ça le fait plus en état de stress quand je parle à quelqu'un qui me capte mal, en général "par ce que je n'ai pas les codes. (ce que je dis est intéressant, mais je suis "endormant" car voie monocorde et peu de gestes, à part des tics)
la passerelle est donc l'affection et le non verbal avec le fort contact physique.

Enfin, pour aller faire ça en présence de cliniciens ou de docetirs je voudrais bien, c'est sans arrêts la demande que je voulais faire à l'ami schizo (aller ensemble chez son psy), tandis que moi essaie depuis avril de traîner "jésus" chez le psychiatre... les occasion de se voir sont trop rare, même en étant ami, c'est une expédition, ça ne se fait pas.
le miracle avec "jésus" c'est qu'il m'a consolé une fois, que du coup il m'a soigné, et qu'on a continué, sans se poser la question... le plus dangereux aurait été d'attendre les soins officiels, c'est à dire expédition de temps en temps chez un docteur avec qui ça me marche pas (pas assez en phase affectivement et présence de "modernité" dans les téléphone, stress du voyage), puis finalement, à force de crise de détresse, finir par me faire interner à nouveau...
OUF!

voilà, j'en dit long mais je pense que le contexte de confiance pour les hynothérapeutes est ici exprimé.

voilà donc pourquoi ça ne marche pas.
coté schizo, il n'y a pas l'accord de l'entourage finalement, et coté autiste, le "tourbillon de la vie" empêche les rencontres dans un état mental convenable (isolement, même non "jésus" j'arrive à le voir en fait, au total 3h par mois, et à ce moment là faut tout "compacter")
 
Paul Elie
Paul Elie
Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
je comprends votre langage et votre détresse .... et si j'ai une compassion certaine pour votre démarche et ce que vous vivez.....
je dois vous expliquer certains points qui me semble être "vitaux" dans la compréhension de la démarche d'un thérapeute....

-historiquement il a été déterminé que l'efficacité d'un thérapeute dépends de son détachement affectif et émotionnel par rapport au client....
le lien est un lien de service ou la personne qui vient le voir est en demande
si le thérapeute entre dans le "jeu" du client en s'engageant dans une relation affective.... son activité en perdra en efficacité car son jugement dans l'acte en sera teinté.... et souvent s'installe un protocole de manipulation qui devient malsain!

-le langage est le seul outil que nous utilisons avec l'hypnose...et pour être efficace il se doit d'être précis , surtout pour des raisons de compréhension.....une évidence!
votre expérience, vos croyances vous font utiliser certains mots qui ,et je suis surpris de ne pas constaté que les grandes gueules ésotériques... qui fréquentent le site ne se soient manifestée....
sans doute la peur de votre réalité, la peur d'une véritable action vécue...
qui remet en question sérieusement...leur délires sectaires!
les mots anges , jésus etc que vous utilisez peuvent prêter a confusion pour certains....ceux qui parlent au extra terrestres!
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
votre expérience, vos croyances vous font utiliser certains mots qui ,et je suis surpris de ne pas constaté que les grandes gueules ésotériques... qui fréquentent le site ne se soient manifestée....
ils ont aussi compris que c'était une métaphore...
-historiquement il a été déterminé que l'efficacité d'un thérapeute dépends de son détachement affectif et émotionnel par rapport au client....
le lien est un lien de service ou la personne qui vient le voir est en demande
si le thérapeute entre dans le "jeu" du client en s'engageant dans une relation affective.... son activité en perdra en efficacité car son jugement dans l'acte en sera teinté.... et souvent s'installe un protocole de manipulation qui devient malsain!
c'est sur que le projet initial (me faire guérir par l'ami schizo que j'adorai) c'était "fou"... une amitié de fous (2 fous).
"Jésus" c'est différent. On arrive même pas à se voir pour faire une ballade, on se connaît en fait peu, je suis en dehors de sa vie, il a sa vie, sa copine, ses copains, je suis d'ailleurs assez frustré de ne pas partager avec lui certains moments et il semble que cette année... on va faire QUE la thérapie... pour éviter justement cela.
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
il est difficile d'être indifférant a ce que tu exprime crouteux

il y a ces boucles..
justement cela ressemble a des transes...
quand tu fait de l'aviron en rytme cela pourrais être de l'EMDR

en fait il est possible que tu soit en fait plus souvent en transe que le commun de gens ici...

de "mauvaises" transes...


difficlile de trouver un thérapeute... qui sait gèrer, qui connais, qui a l'expérience avec des personnes un peu dans ton cas...
je ait que la France a un peu de retard avec les "autiste"

mais a part l'HP il y a pas de structures ?
ou mieux encore des association ?

tu est vers Annecy ?


malgré tout tu a trouvé un certain nombre de ressources (le sport)
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
et internet, avec un miracle, le eeepc701 qui est un ordinateur qui ne fait pas de bruit (sans disque dur), tout cette avalanche que j'envoie est faite avec ce mini PC...
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
oui c'est cool

et heureusement que cela existe enfin

bien ce soit pas trop le sujet...
j'aurais u plein de questions

mais je n'est pas trop envie de saturer
ou ce qui pourrais amener a un jugement

a tu pus bénéficier d'une formation professionnelle ?
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
message pour Pieds crouteux

comme je le disais avant ton arrivée sur ce forum, les autistes c'est nous les normaux.

nous on est pas foutu de concevoir des outils adaptés

mais ça change un peu lentement progressivement,

je me demandais si justement tu ne pourrais pas aider a la conception d'un nouvel ordinateur plus adapté aux "aperger"

a tu entendu parler de tobii ?

depuis le début de cette année des millions d'euros on été libéré pour combler notre retard .

je ne te cache pas que cela pourrais être un prétexte d'approcher les plus grand spécialistes européen de l'autisme, du brin maping et des troubles de l'émotion.

note que les frais de déplacements et d'hébergement sont remboursée et que ton aide serais rémunérée
(bon dans la recherche les montants ne sont pas extraordinaire)

c'est un hasard si tu n'est pas loin de cet énorme programme de recherche et conception
c'est un hasard si ces moyens conséquent arrive en ce moment ?
et si tous ces spécialistes se réunissent là si près de toi ?

je me demande si le programme de remédiation cognitive en pratique ici
ne pourrais pas t'ètre utile....

contacte moi si cela aurais un intérait pour toi

autrement il serais peut-être possible a toi et a ta mère de participer a une rencontre "asperger"
histoire de vous refiler de bon tuyaux...

la frontière on s'en fout ok ?

amicalement jean marc
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
j'avais des paroles de personnes que j'avais vu dans la journée qui venaient dans ma tête, un peu comme une chanson qu'on a entendu à la radio et qui revient dans la tête après, et dés que j'y portais attention elles disparaissaient comme les chuchotements d'élèves surpris par le maitre.
ça ça me me fait tout le temps (très fort après un "bain de foule" genre compétition d'aviron, presque des hallucinations, amusant mais parfois gênant)


l'histoire des ordinateurs, oui, ça ça serait bien j'ai des tas de trucs à suggérer, d'ici que mon eeepc701 tombe en panne, j'en aurait peut être qui convient à peu près!
 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
corfinas à dit:
Bonjour "Pieds crouteux",

Je me demandais: vu votre hyper-sensibilité à la musique, à votre avis ça donnerai quoi l'écoute de "musique multidimensionnelle" ?

https://www.transe-hypnose.com/sujet/musique-multidimmensionnelle-de-jacotte-chollet.3051/

a+
Corfinas
j'ai écouté les extraits, enfin... un peu.
c'est l'exemple parfait des musiques qui... m'énervent le plus, il y a en fait tout ce que je crains le plus on dirait les ambiances sonores de reportages sur les observatoires (un film d'Arte sur les observatoires du monde employait pour inviter à l'extase ces même musiques), ou encore des trucs à mettre en fond sonore d'images animalières.., ces fameux "CD de relaxation" qui rendent violent (ma seour aussi qui en ferais très vite un fressbee et qui à leur écoute se sauve des centres de yoga)
par contre les raggas indiens ça marche, il est possible de s'extasier.

c'est plus la bonne vibration... dommage qu'au concert de zakir hussein (un vrai concert de ce virtusose) ma copine, la seule que j'ai eu, n'avait pas voulu me câliner (ça allait être une expérience très forte, il y a 12 ans)

par contre "subir ça" dans les bras de jésus et comprendre pourquoi ça "fait criser" pourrait peut être m'éclairer sur le traumatisme qui porte sur ce genre de sons. il a intérêt à bien me tenir...

à tenter...

multidimensionalmusic.com à dit:
Un puissant flux énergétique irradiait ma colonne vertébrale & dissolvait tous mes blocages…
dis donc, c'est ce que j'avais vécu le 1er mai dans les bras de "jésus" (on avait fait de la méditation, bien sans bouger, moi dans ses bras)je précise aussi que ça "irradie" par vague, dans les épaules.
 
M
Métaphore
Invité
Pieds crouteux, pensez-vous que votre pseudo exprime encore votre avatar ?... :roll:

J'ai l'impression que pieds crouteux a pris un envol assez majestueux... :D

Depuis que je vous lis sur le forum, je remarque que vous avez une grande capacité à vous exprimer par écrit, est ce la même chose de façon verbale ?

Car on dit que les autistes ont du mal à exprimer leurs émotions, et je ne trouve pas que c'est votre cas.

Globalement je pense que vous devriez trouver un thérapeute qui pratique la thérapie holotropique comme je vous l'ai déjà suggéré car vous l'avez tenté a priori indirectement et ce avec succès, de plus ces musiques chamaniques qui vous parlent et qui résonne en vous de façon à vous libérer des empreintes périnatales négatives.

Vous avez une incroyable facilité à vous connecter avec votre être intérieur dans l'affection, étant sans cesse dans la perception et le ressenti, vous devriez donc pouvoir communiquer et vous libérer de manière plus satisfaisante dans ce type de thérapie, maintenant faut trouver le thérapeute, à ce jour je n'en connais que 2 en France qui le pratique...

 
Pieds crouteux
Pieds crouteux
Membre
messages
153
Points
1 890
Métaphore à dit:
Pieds crouteux, pensez-vous que votre pseudo exprime encore votre avatar ?... :roll:

J'ai l'impression que pieds crouteux a pris un envol assez majestueux... :D

Depuis que je vous lis sur le forum, je remarque que vous avez une grande capacité à vous exprimer par écrit, est ce la même chose de façon verbale ?
je parle
comme j'écrit, ce qui fait que c'est très difficile (les gens ne me suivent pas) et j'ai une voix asez monocorde et pas les gestes pour accompagner.
j'ai l'impression d'être seul par ce que personne m'écoute.
Métaphore à dit:
Car on dit que les autistes ont du mal à exprimer leurs émotions, et je ne trouve pas que c'est votre cas.
je dois être atypique... c'est ce schizo qui m'a pris dans ses bras et j'ai cru que c'était mon père, mon frère, et tout ce qui me manquait depuis la petite enfance il m'a...DORLOTÉ... (chose que je n'avais pas pu obtenir de mon unique copine) et puis il m'a abandonné juste après m'avoir donné l'illusion du droit à l'amitié (qui aurait été fusionnelle et donc pas très saine)... j'ai donc des émotions depuis quelques mois, avant je ne les transcrivait pas, je faisait des crises de nerfs ou de tétanie... c'est le cadeaux qu'il m'a fait "il m'a connecté"
Métaphore à dit:
Globalement je pense que vous devriez trouver un thérapeute qui pratique la thérapie holotropique comme je vous l'ai déjà suggéré car vous l'avez tenté a priori indirectement et ce avec succès, de plus ces musiques chamaniques qui vous parlent et qui résonne en vous de façon à vous libérer des empreintes périnatales négatives.
oui, mes ces medecins sont très loins, et je vais faire cet hiver avec "jésus", mon voisin, peut être mon coéquipier de barque (il me considérait comme son frère mais sa nana l'a ficellé (je ne le vois plus et il n'a plus le temps, mais on sait jamais, 2h par mois ça serait ça)
Métaphore à dit:
Vous avez une incroyable facilité à vous connecter avec votre être intérieur dans l'affection, étant sans cesse dans la perception et le ressenti, vous devriez donc pouvoir communiquer et vous libérer de manière plus satisfaisante dans ce type de thérapie, maintenant faut trouver le thérapeute, à ce jour je n'en connais que 2 en France qui le pratique...
oui, c'est rare... faut se les inventer sur place... j'ai eu une chance incroyable d'avoir eu ce "jésus",
ça a commencé comme ça http://ocean.de.bonheur.free.fr/schizop ... uerir.html
 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
S'inscrire maintenant déjà 37 470 membres
Haut