Formation Hypnose

hypnothérapie et MP3 Pank

clinem

Membre
Bonjour à tous,
en parcourant le forum, je suis tombé sur un lien pour écouter gratuitement des séances audios d'hypnose proposé par Pank.
Je suis actuellement suivie par un hypno. J'ai pas mal de choses à régler ... j'aime à dire que je suis un vrai sac de nœuds ... mais tout semble plus ou moins lié.
J'ai eu 2 séances où nous avons discuté du pourquoi de cette hypnothérapie et 3 séances d'hypnose.
J'aimerais d'abord avoir vos avis sur la qualité de ces séances audio gratuites ....
et dans un deuxième temps votre avis sur la compatibilité de mon hypnothérapie et de l'écoute de ces séances.
Mon hypno a l'air d'y aller doucement ... ma deuxième séance m'a laissé en déséquilibre, j'ai eu une semaine où je me sentais pas bien et n'avait pas d'explication à donner comme dans un état de stress sans raison apparente ! du coup la 3ièeme séance a été axé sur de la relaxation, pour retrouver un équilibre.

J'attends vos avis, merci
 
M

Membre 31559

Invité
Bonjour,
Je viens moi aussi de découvrir Pank, et il évoque tellement de sujet différents!
Quand il parle d'"énergie", ce n'est pas mon truc par exemple, par contre quand il parle des techniques d'Elmann cela m'interesse.

Pour le coup :
Est ce que les audios te "parlent"? Qu'est ce que "ça te fait"? Qu est ce que tu en pense?
 

clinem

Membre
Pour l'instant je n'en ai écouté qu'une seule sur la relaxation, je trouve personnellement que la personne parle un peu trop vite. mais il faudrait que j'en écoute d'autre, et je n'étais pas dans de bonnes conditions pour l'écouter.
 

clinem

Membre
Bon 4ième séance pour moi aujourd'hui .... je suis entrée en transe assez rapidement ... ouah !!! je pense que mon hypno passe à la vitesse supérieure... la séance a été plus longue que d'habitude.
je pense que pour l'instant je vais laisser tomber les séances audios et faire confiance à mon hypno. Je me sens bien depuis la séance.... j'ai même la sensation de sourire bêtement.
immédiatement sortie de la séance j'ai voulu savoir la signification du conte raconté pendant la séance par mon hypno, et puis, j'ai changé d'avis et je me suis dit de laisser faire tout comme j'ai essayé de le faire pendant la séance, de me laisser guider sans chercher à comprendre la signification de chaque phrase .... et de vivre cet état de bien être dans lequel je suis et d'en profiter sans vouloir tout contrôler !!!
je crois que le plus dur pour moi dans cette hypnothérapie, est d'apporter en début de séance de la matière à travailler .... je voudrais tellement changer des choses que je ne sais pas quoi dire ! Peut être dénouer tout ça avec ma psy avant.
Quel conseil pourriez vous m'apporter ?
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
pourquoi ne pas écrire tout ce que vous voulez changer,puis établir un ordre de priorité..et là vous aurez de la matière à travailler
 
M

Membre 31559

Invité
Oui, laissez tomber les audios, au moins pour le moment, c'est bien de focaliser sur ce qui est important en ce moment : les "vraies" scéances. :)
La psy, bon, je ne sais pas, j'aurai tendance à dire exactement la meme chose, laissez tomber au moins pour le moment : je croit que le conseil tout simple de moune est plus logique, qu'en pensez vous?
 

Paul Elie

Membre
j'ai relevé sur le site de Hno:
la qualité de la discipline comme thérapie durable c'est-à-dire sur des durées pouvant aller jusqu'à 3 ans....

ben voyons! ils n'ont vraiment pas honte ou alors ils dont mal informés?
"therapie durable" .....pour qui? pour le portefeuille du praticien!
soyons sérieux!
une bonne therapie est une therapie ...finie et rapide!
une fois pour toutes, a propos de ceux qui vous installent dans un abonnement, nous sommes en droit
dans l’état actuel des connaissances.....de questionner leur motivations!
tout en restant poli!
 
M

Membre 31559

Invité
Moi je pense que pour certaines personnes (dont moi) les thérapies dites rapides sont une arnaque! Et en plus, il faut dire au thérapeute qu'on est tellement guérit!!! Pour lui faire plaisir! Une obligation de départ de rapidité est aussi naze qu'une obligation de longueur. La thérapie prend le temps qu'elle prend, et pour certaines personnes, certaines souffrances peu etre moins profondes, certaines personnalités (pas tant du thérapeute que surtout du client!) cela peu etre très rapide et c'est tant mieux! Ce qui est dommageable quand c'est lent, c'est de devoir sans cesse ré ouvrir les meme portes encore et encore parce qu'elles se referment d'elles meme naturellement. C'est difficile et c'est bien dommage et pour les gens qui peuvent aller directement au problème et le régler de suite, alors bien entendu que c'est mieux. Mais lorsque c'est un dictat, c'est vraiment naze. Cela n'est tout simplement pas possible pour tout le monde, et alors il faut insister et continuer a se battre, je sais de quoi je parle
 
M

Membre 31559

Invité
Par ailleurs, pank ne préconise pas 3ans, il dit que cela s'arrete lorsque le client/partenaire/patient le souhaites, mais que s'il le désire, cela peu continuer plus profond jusqu'a 3 années, ce que je ne trouve pas si long, a raison d'une seule fois par mois! (c'est peu etre le défaut que je lui trouve, pas assez de sessions, du moins pour le début...)
 

clinem

Membre
Moune et Life, merci du conseil. En effet je vais essayer de profiter à fond des vrais séances, ce qui va être dur pour moi c'est ces 3 semaines sans séances pour cause de congés .... mais je vais quand même pas en vouloir à mon hypno de prendre des vacances !!!!
non sans rire... je vais tenter de mettre sur papier ce que j'aimerai voir bouger et peut être classer tout ça !!! pas facile quand ça part dans tous les sens !!!
Mais en effet je vais devoir me faire à l'idée que tout ça ne va pas pouvoir être réglé qu'en quelques séances ... Ma dernière séance m'a fait un bien fou ... je me suis sentie vivante ce w.e .... mais malheureusement certaines barrières sont tenaces et difficiles à faire tomber !
merci pour votre écoute!
Céline
 
M

Membre 31559

Invité
Disons les memes choses autrement : Si le conscient du client, sous les dictats et les mots du thérapeute, dit : Tout va bien, je vais bien, etc, et que l'inconscient dit : je me sens si mal, je vais tellement mal, mais c'est interdit par les dictats, alors les thérapies "rapides" sont nazes.
 
M

Membre 31559

Invité
Bonne idée Céline!
Et puis, qui sait? Peu être que ce sera très rapide! A mon humble avis il ne faut ni poser un dictat de rapidité, ni un de longueur :) Certaines personnes règlent leurs problèmes en quelques scéances, j'en suis persuadé! (Ce n'est pas mon cas)
 

Paul Elie

Membre
Disons les memes choses autrement : Si le conscient du client, sous les dictats et les mots du thérapeute, dit : Tout va bien, je vais bien, etc, et que l'inconscient dit : je me sens si mal, je vais tellement mal, mais c'est interdit par les dictats, alors les thérapies "rapides" sont nazes.
bon et bien pour vous on voit que c'est écrit dans le marbre!
pas besoin d'en discuter donc?
 

SAPHO

Membre
J'ai ecouté les MP3 de Pank ce week end après vous avoir lu et c'est vraiment pas mal si ce n'est une mauvaise qualité des enregistrements.
Le chemin vers l'imaginaire a bien fonctionne sur moi et j'ai bien réagi aux suggestions ça m'a fait un bien fou mais j'ai une question : comment sait on que les changements souhaités sont réels et profonds ? est ce simplement un bien être provisoire, une agréable détente (ce qui serait déjà pas mal vous me direz :))?
faut il ecouter plusieurs fois les mêmes suggestions ou la premiere fois est la plus forte, la plus importante?
Merci de vos réponses
 
M

Membre 31559

Invité
Paul Elie, Ne me faites pas le procès d'intention de "ne pas vouloir discuter"
C'est de votre responsabilité de prendre la décision de discuter ou non,
Si vous avez des choses à dire et avez envie de discuter, alors faites le c'est un forum d'échange d'idées ici.
Par contre si vous voulez continuer de casser du sucre sur le dos de Pank, puis maintenant polémiquer, effectivement, ce sera sans moi, merci bien

Je reconnais y être allé moi même avec des mots tels que "arnaque", et "naze", qui sont des mots polémiques de jugement de valeur.
J'en suis désolé.

Notez qu'ils s'inscrivent dans un discours global qui lui, se veut objectif.
(Je prend totalement en compte le fait que les gens ne sont pas tous comme moi)

Ces piques sont le reflet de mon vécu personnel en tant que partenaire/client/patient
En clair, je m'en remet, mais j'ai bien des énervements vis à vis de thérapeutes "rapides", (notamment une perte vraiment non négligeable de temps d’énergie et d'argent) ce qui ne me fait nullement dire que ces thérapies et ces thérapeutes sont sans intérêt ou "naze".
Ce qui est ---non pas "naze" (veuillez donc m'excuser) mais--- une fausseté, c'est que la rapidité soit un dictat de départ :
ça peu passer, mais ça peu être carrément contre productif (voir pire encore) selon les partenaires/clients/patients.

Je ne suis pas dieu et mes visions des choses sont totalement discutables
 

hibou13

Membre
Bonjour
La thérapie rapide ça n"existe pas.... Je ne vois pas à quelle démarche s'applique ce mot trompeur...
C'est jouer sur les mots évidement, car on parle de thérapie brève pour être précis.
On peut dire que les thérapies brèves sont plus courte par comparaison aux thérapies de type analytique pour un même problème.
En thérapie brève on va s'attacher aux symptômes, alors qu'en analytique on s'attache au trauma d'origine.
Ceci dit, une démarche en thérapie brève peut s’avérer plus longue si le patient souhaite travailler plusieurs aspect de sa vie.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pour moi, la thérapie brève intervient directement et immédiatement sur l'interface symptôme-cause / cause-symptôme, en faisant disparaître alors instantanément, comme magiquement, les deux.
Elle est particulièrement efficace dans les symptomatologies post traumatiques
Et c'est exactement le principe de la métaphore de juillet...
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Le principe c'est chez le claustrophobe de l'emmener sur l'interface claustrophobie-vertige et chez le grand sujet au vertige sur l'interface vertige-claustrophobie.
Le best, c'est alors de guérir instantanément un polyphobique sujet aux deux, dans la compréhension immédiate de sa genèse phobique.
 
M

Membre 31559

Invité
Je ne suis pas sur de bien vous comprendre, surderien, mais d'après le peu d'expériences et connaissances que j'ai en hypnose, j'aurai tendance a penser totalement comme hibou, tout en supposant que parfois, pour certaines personnes, les thérapies à la fois brèves mais profondes, (L'image que je me fait des choses Elmaniennes, façon Kein, Banyan) ça peu aussi fonctionner : Comme vous dites "en faisant disparaître alors instantanément, comme magiquement, les deux."... Alors... intéressant ça! Justement, par quelle "magie"? ;)
 
M

Membre 31559

Invité
Je disai plus haut que le soucis des thérapies longues, c'est de tourner autour du pot, d'ouvrir encore et encore exactement les mêmes portes, afin de rentrer si possible de plus en plus dans la pièce. Au bout de 10ans, j'ai fini par entrer de moins en moins dans les pièces!!! Par ras le bol, écœurement, etc... La je prend un virage et je recommence a y entrer. Pour mon cas qui est probablement assez spécifique (y'aurai beaucoup à dire pour expliquer), j'ai quasi fait le deuil d'un tel type de thérapie. Je trouve plus sage pour mon cas bien spécifique, de miser sur quelque chose d'Elmanien, mais façon Pank (certains me diront probablement que pour le coup cela n'est plu Elmanien... Qu'importe)
Mais tout de même, ça m'intéresse!!
 
M

Membre 31559

Invité
Sapho, je suppose que les MP3 sont surtout "symptomatiques", et donc généralement, plutôt a répéter plusieurs fois pendant une certaine période, mais tout dépend des gens. Comment vous sentez vous?
 
M

Membre 31559

Invité
Ah, tout de même surderien, a ce propos la : "Elle est particulièrement efficace dans les symptomatologies post traumatiques" :
Le syndrome de stress post traumatique peu sembler très très profond au premier abord (traumas violent genre victime d'agression extrêmement violentes, guerre, etc), cependant, cela reste beaucoup MOINS profond que les traumas vécu dans l'enfance! (Le cerveau de très jeunes enfants est beaucoup plus ouvert et donc infiniment plus fragile que celui des adultes, ce qui inscrit les traumas beaucoup plus profondément). Qu'en est t il donc d'une thérapie dite brève au sens ou vous l'entendez, mais appliquées aux traumas d'enfance? Merci à tous pour vos commentaires/éclairages!
 

clinem

Membre
C'est une bonne question Life ... les réponses m’intéresse !!! Je découvre qu'il y a tellement de mécanismes mis en place inconsciemment suite à ce genre de traumas ... qu'il semble difficile de dénouer tout ça ! enfin pour ma part j'ai vraiment la sensation que tout est tellement imbriqué qu'il va être très difficile d'en venir à bout. Comme tu le disais, ça se referme en permanence ....
 
M

Membre 31559

Invité
Oui, c'est la triste réalité des thérapies plus longues/profondes. Mais ce n'est peu être pas totalement une fatalité, d’où mes questions aux "pros" ;) On m'avais dit un jour qu'avec une transe suffisamment profonde, alors on peu régler le problème directement avant que "cela ne se referme"... J'en ai fait mon deuil, mais je reste ouvert...
 

SAPHO

Membre
a Life merci de vos conseils, je pense que vous avez raison car je me suis sentie très bien apres l'écoute à chaque fois.
Mais aujourdhui je voulais faire une pause et j'avoue le sentiment de bien être se dissipe un peu...
j'ai déjà suivi une dizaine de séances avec deux thérapeutes differents parce que je souhaitais une "therapie brêve"
j'ai aussi eu quelques séances d'EMDR et puis finalement je suis retournée chez mon psy.
tout cela pour vous dire qu'il faut parfois combiner les deux (la therapie dite brève et celle plus longue) comme c'est mon cas.elles sont complémentaires.
globalement je vais beaucoup mieux mais ce n'est pas terminé même au bout de ce long chemin.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Ah, tout de même surderien, a ce propos la : "Elle est particulièrement efficace dans les symptomatologies post traumatiques" :
Le syndrome de stress post traumatique peu sembler très très profond au premier abord (traumas violent genre victime d'agression extrêmement violentes, guerre, etc), cependant, cela reste beaucoup MOINS profond que les traumas vécu dans l'enfance! (Le cerveau de très jeunes enfants est beaucoup plus ouvert et donc infiniment plus fragile que celui des adultes, ce qui inscrit les traumas beaucoup plus profondément). Qu'en est t il donc d'une thérapie dite brève au sens ou vous l'entendez, mais appliquées aux traumas d'enfance? Merci à tous pour vos commentaires/éclairages!
J'essaierai de montrer ce principe sur le fil "métaphore de juillet 2016" si j'y parviens...
Schématiquement, le processus hypnotique qui s'opère pendant la transe thérapeutique est très difficile à expliquer, tant à au cerveau gauche qu'au cerveau droit, car il se situe dans l'interface entre les deux cerveaux, sans que le cerveau droit ni le cerveau gauche ne puissent en prendre conscience.
Lorsqu'on travaille sur cet interface, la phobie s'efface et son souvenir aussi, ce qui permet à la phobie de disparaître définitivement
La personne oubliant aussi cet effacement et le processus de cet effacement, elle ne sait finalement pas comment cette phobie est partie, tout comme elle ne savait pas comment elle était venue
Ce qui s'est passé pendant la transe n'a laissé aucune trace

D'où la difficulté de garder la capacité (hypnotique) de reproduire cela et tout autant de l'expliquer et de l'enseigner.

D'où la déception lors des formations d'hypnose qui ne marchent pas, où la mayonnaise ne prend pas.
 
Dernière édition:
M

Membre 31559

Invité
Surderien, Intéressant, amnésie totale quoi, un peu flippant pour ma part... transe très profonde donc?
Je suis le fil "métaphore" ;)

Merci Sapho, pour le témoignage.
Avez vous eu des "infos", "causeries" "échos", "sensations" agacements, joies, en phase avec ce qui est dit, moins en phase, ou autre, venant de votre subconscient, durant les scéances mp3?
Le subconscient qui s'exprime?

En écoutant la chaine youtube "autohypnose" de Pank, je me suis réconcilié avec "la pensée positive" et le travail symptomatique dans le sens ou c'est une passerelle à plus profond.
C'est tout nouveau pour moi, et j'espère que j'en aurai pas ma claque et que je vais persévérer, mais pour le moment, effectivement, le symptomatique en autohypnose, m’emmène dans un très bon début de choses plus profonde. Et ça fonctionne en synergie avec ma thérapeute (thérapie plus longue) Une écoute de mon subconscient que je travaille en session avec elle, j 'ai retrouvé le gout au travail, gout que j'avais perdu.

Excellente continuation à vous.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Oui trés flippant mais guérissant
Accepter une sorte de lavage de cerveau pour repartir presque à zéro mais en gardant l'essentiel qui fait le plus sens en soi, aidé par la guidance de l'hypnose...
C'est le grand principe de la thérapie ordalique chamanique : flirter avec la mort pour retrouver les vraies valeurs de la vie.

:cool:

Au coeur du pire du pire, il y a la révélation suprême, c'est le message fondamental de la transe

Et en multipliant les petites transes auto-hypnotiques on finit par arriver au même résultat.
Plus besoin d' électrochocs ni de cure de Sakel par coma hypoglycemique.
Juste se trouver une hypnose maternante...
 
Dernière édition:
M

Membre 31559

Invité
thérapie ordalique chamanique Oula... J'ai fait mumuse avec le chamanisme il y a ... 10ans... Globalement pour dire rapidement : une belle chimère. Cela m'as fait avancer, mais très très peu car c'est avant tout de la poudre (explosive!) au yeux. Et aussi et surtout fait du tort, notamment du tort au processus thérapeutique lui même. Mais qu'il me fallait faire pour le réaliser (que c'est une chimère)... Pour moi, au coeur du pire du pire il y a ... Tenez vous bien... Le pire du pire!!! :D
 
M

Membre 31559

Invité
électrochocs oula aussi... Les gens témoignent généralement d'un mieux etre plus ou moins long/court, puis d'un retour au mal être, mais avec confusions en plus! Aujourdhui, "ils" en sont a des méthodes que certains jugeront moins violentes (quoi que) a enfoncer des électrodes-aiguilles très fines mais longues, pour atteindre des zones précises du cerveaux pour les stimuler et ne pas envoyer des courants violents mais des signaux de faibles amplitudes a fréquences assez élevées. Résultats : le même que les électrochocs.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut