Formation Hypnose

La médecine en lutte contre l'effet placébo.

  • Initiateur de la discussion Triggermind
  • Date de début
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je ne sait pas si je comprends bien vos raisonnements :oops:

Quand j'étais enceinte, j'avais des ressentis ++++++++

J'ai touché une pierre d'un chateau et j'ai ressentit sa mémoire une des histoires du chateau sans la connaître , ça été une expérience que je n'oublierai jamais !

Si tu as vu ma vidéo, on peut donc voir aussi maintenant que des traces de mémoires du a un stress peuvent se passer en générations.

Ce que j'ai, mes 2 arrières grand parents l'avaient, donc mémoire trans/missible en générations.

Pourquoi l'eau n'auraient t'elles pas des mémoires sans son adn aussi ?

Puisque l'on peut voir maintenant par photos que l'on agit sur elle pourquoi ne pas réaliser que l'eau a tjrs réagis et garde en mémoire ce dont elle s'est chargée ?

 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
l'avantage du double aveugle concernant l'utilisation de placebo
ce ne serais pas la dissolution des responsabilité ?
il y a pas que moi qui ment et puis de toute façons je ne sait même pas si je ment.

au delà d'un coté pratique pour l'esprit du praticien.

ces usages éthiques en appellent a une entité supérieure a préserver a tout prix:

la science

c'est si étonnant que mon esprit, ma personnalité perverse s'en énerve ?
sans doute pas tellement tant, suis enfermé ans un fonctionnement psychotique.

un nouveau monde vois le jour, un monde ou une blouse blanche remplace la crédibilité du curé !
d'ailleurs les deux s'entende dire la même chose : sauvez moi !

face a cette demande peut on leurs reprocher de faire exactement la même chose que leurs prédécesseurs ?
une ostie le matin et une au coucher, après les vêpres...
bin oui ça marche.
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
désolé j'ai encore un pater et deux avés pour respecter mon ordonnance .

la complilance c'est très important !

c'est génial sous blister non ?
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Petite précision en parenthèse:

Il faut quand même savoir que schizoïde n'a rien à voir avec schizophrénie. Que quelqu'un qui a une personalité schizoïde n'est pas psychotique.

Il s'agit d'une personne qui est plutôt asociale. C'est à dire qu'elle n'est bien que seule. "schizo" veut dire séparé, scindé. Donc, une personne schizoïde préférera définitivement rester seule et isolée des autres. C'est tout...

Rien à voir avec la psychose schizophrène.

Mais je maintiens que ce n'est pas la place ici pour poser un tel diagnostic à moins que ce soit autorisé par les deux parties.
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
Petite précision en parenthèse:

Il faut quand même savoir que schizoïde n'a rien à voir avec schizophrénie. Que quelqu'un qui a une personalité schizoïde n'est pas psychotique.

Il s'agit d'une personne qui est plutôt asociale. C'est à dire qu'elle n'est bien que seule. "schizo" veut dire séparé, scindé. Donc, une personne schizoïde préférera définitivement rester seule et isolée des autres. C'est tout...
Non c'est pas tout:
Le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave.

Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun interêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante

La personne schizoide, chez qui donc règne la peur inconsciente d'être présent et d'avoir à s'investir dans le monde concret, peut manifester des symptômes divers :

•appétit coupé par les émotions et/ou la peur (anorexie). Repas en petites quantité, à plusieurs reprises dans la journée ;
•les diverses maladies de la peau (eczéma, allergies, ...) ;
•problèmes respiratoires
•angoisse et anxiété sans aucune raison extérieure ;
•dépression, fatigue chronique, manque d'énergie, difficulté de concentration et de mémoire. L'inconscient retirant constamment l'énergie, le sujet déprime et perd le goût de vivre sans comprendre pourquoi ;
•facilement attiré par les psychotropes, qui auront tendance à le propulser encore plus en dehors de la réalité, abus de sucres, drogues ;
•faiblesse immunitaire et problèmes de circulation sanguine. Le sujet a souvent les extrémités du corps (mains et pieds surtout) froides ;
•le sujet n'a pas tendance à prendre soin de son corps.
Ces sujets apparaissent doux, affables, introvertis,en générale on retrouve les caractéristiques suivantes:

•ils sont réservés et ne cherchent pas le contact avec autrui
•sexualité absente ou réduite, souvent immature
• ils présentent souvent un attachement aux animaux.
• vie imaginaire riche
•pas de troubles du cours de la pensée ou de bizarrerie de comportement.

Pour les personnes schizoïde, en général, le comportement des autres n'est pas facile à comprendre et à décrypter. Par exemple, il a du mal à se mettre à la place des autres et donc à imaginer ce que peuvent être leurs émotions ou leurs sentiments. Autrement dit, elle n'est pas ou peu capable de se montrer empathique.

La personne schizoïde préfère donc s'isoler, vivre en retrait dans son propre monde. Elle a de fait peu d'amis intimes et s'arrange fort bien avec cette solitude relative et choisie dont elle a réellement besoin pour se ressourcer. Inutile donc de chercher à être en permanence en communication avec une personne schizoïde ! Mieux vaut apprendre à respecter cet espace de silence dont elle a besoin.

Si la personne schizoïde paraît indifférente aux critiques ou aux compliments des autres, elle n'y est pas moins sensible mais elle ne sait pas nécessairement l'exprimer ou le montrer, ce qui peut être parfois déroutant. Dès lors, sachez être attentif à des expressions émotionnelles discrètes et « n'exigez pas d'elle qu'elle exprime des émotions intenses »
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
jeangeneve à dit:
l'avantage du double aveugle concernant l'utilisation de placebo
ce ne serais pas la dissolution des responsabilité ?
il y a pas que moi qui ment et puis de toute façons je ne sait même pas si je ment.

au delà d'un coté pratique pour l'esprit du praticien.

ces usages éthiques en appellent a une entité supérieure a préserver a tout prix:

la science

c'est si étonnant que mon esprit, ma personnalité perverse s'en énerve ?
sans doute pas tellement tant, suis enfermé ans un fonctionnement psychotique.

un nouveau monde vois le jour, un monde ou une blouse blanche remplace la crédibilité du curé !
d'ailleurs les deux s'entende dire la même chose : sauvez moi !

face a cette demande peut on leurs reprocher de faire exactement la même chose que leurs prédécesseurs ?
une ostie le matin et une au coucher, après les vêpres...
bin oui ça marche.


Je ne le vois aps comme ça Jean .

Les 2 sont respectés !

Le soignant est dans son éthique et dans son intégrité parce qu'il ne ment pas au Patient ! (placébo=mensonge)

Le patient est respecté parce qu'on lui dit la vérité !

Le patient a donc le choix et est dans toute sa responsabilité !

Oui, je le vois comme ça...

Le patient reste responsable de son choix (fond=effêt ) qu'il prendra grace à la forme (placébo=vérité) qu'on lui donnera !
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Intemporelle à dit:
Leo Lavoie à dit:
Petite précision en parenthèse:

Il faut quand même savoir que schizoïde n'a rien à voir avec schizophrénie. Que quelqu'un qui a une personalité schizoïde n'est pas psychotique.

Il s'agit d'une personne qui est plutôt asociale. C'est à dire qu'elle n'est bien que seule. "schizo" veut dire séparé, scindé. Donc, une personne schizoïde préférera définitivement rester seule et isolée des autres. C'est tout...
Non c'est pas tout:
Le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave.

Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun interêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante

La personne schizoide, chez qui donc règne la peur inconsciente d'être présent et d'avoir à s'investir dans le monde concret, peut manifester des symptômes divers :

•appétit coupé par les émotions et/ou la peur (anorexie). Repas en petites quantité, à plusieurs reprises dans la journée ;
•les diverses maladies de la peau (eczéma, allergies, ...) ;
•problèmes respiratoires
•angoisse et anxiété sans aucune raison extérieure ;
•dépression, fatigue chronique, manque d'énergie, difficulté de concentration et de mémoire. L'inconscient retirant constamment l'énergie, le sujet déprime et perd le goût de vivre sans comprendre pourquoi ;
•facilement attiré par les psychotropes, qui auront tendance à le propulser encore plus en dehors de la réalité, abus de sucres, drogues ;
•faiblesse immunitaire et problèmes de circulation sanguine. Le sujet a souvent les extrémités du corps (mains et pieds surtout) froides ;
•le sujet n'a pas tendance à prendre soin de son corps.
Ces sujets apparaissent doux, affables, introvertis,en générale on retrouve les caractéristiques suivantes:

•ils sont réservés et ne cherchent pas le contact avec autrui
•sexualité absente ou réduite, souvent immature
• ils présentent souvent un attachement aux animaux.
• vie imaginaire riche
•pas de troubles du cours de la pensée ou de bizarrerie de comportement.

Pour les personnes schizoïde, en général, le comportement des autres n'est pas facile à comprendre et à décrypter. Par exemple, il a du mal à se mettre à la place des autres et donc à imaginer ce que peuvent être leurs émotions ou leurs sentiments. Autrement dit, elle n'est pas ou peu capable de se montrer empathique.

La personne schizoïde préfère donc s'isoler, vivre en retrait dans son propre monde. Elle a de fait peu d'amis intimes et s'arrange fort bien avec cette solitude relative et choisie dont elle a réellement besoin pour se ressourcer. Inutile donc de chercher à être en permanence en communication avec une personne schizoïde ! Mieux vaut apprendre à respecter cet espace de silence dont elle a besoin.

Si la personne schizoïde paraît indifférente aux critiques ou aux compliments des autres, elle n'y est pas moins sensible mais elle ne sait pas nécessairement l'exprimer ou le montrer, ce qui peut être parfois déroutant. Dès lors, sachez être attentif à des expressions émotionnelles discrètes et « n'exigez pas d'elle qu'elle exprime des émotions intenses »
Ben merci d'avoir pris la peine de préciser. Tout cela est plus ou moins vrai mais il s'agit surtout de possibilités de symptômes. Mais bon, en considérant que tout cela est exact et, vu que le terme vient du même endroit que la définition alors ce doit être considéré comme tel dans ce contexte là. Je ne sais pas ce que vous avez cité mais vous auriez pu l'indiquer, ç'aurait été plus honnête.

Alors ce que je trouvais important de dire c'est qu'il ne s'agit pas d'un trouble du domaine des psychoses mais des névroses. Rien du tout à voir avec la schizophrénie. Et je le dis parce que je sais bien que c'est la première choses à laquelle beaucoup penseront.
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
Intemporelle à dit:
Leo Lavoie à dit:
Petite précision en parenthèse:

Il faut quand même savoir que schizoïde n'a rien à voir avec schizophrénie. Que quelqu'un qui a une personalité schizoïde n'est pas psychotique.

Il s'agit d'une personne qui est plutôt asociale. C'est à dire qu'elle n'est bien que seule. "schizo" veut dire séparé, scindé. Donc, une personne schizoïde préférera définitivement rester seule et isolée des autres. C'est tout...
Non c'est pas tout:
Le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave.

Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun interêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante

La personne schizoide, chez qui donc règne la peur inconsciente d'être présent et d'avoir à s'investir dans le monde concret, peut manifester des symptômes divers :

•appétit coupé par les émotions et/ou la peur (anorexie). Repas en petites quantité, à plusieurs reprises dans la journée ;
•les diverses maladies de la peau (eczéma, allergies, ...) ;
•problèmes respiratoires
•angoisse et anxiété sans aucune raison extérieure ;
•dépression, fatigue chronique, manque d'énergie, difficulté de concentration et de mémoire. L'inconscient retirant constamment l'énergie, le sujet déprime et perd le goût de vivre sans comprendre pourquoi ;
•facilement attiré par les psychotropes, qui auront tendance à le propulser encore plus en dehors de la réalité, abus de sucres, drogues ;
•faiblesse immunitaire et problèmes de circulation sanguine. Le sujet a souvent les extrémités du corps (mains et pieds surtout) froides ;
•le sujet n'a pas tendance à prendre soin de son corps.
Ces sujets apparaissent doux, affables, introvertis,en générale on retrouve les caractéristiques suivantes:

•ils sont réservés et ne cherchent pas le contact avec autrui
•sexualité absente ou réduite, souvent immature
• ils présentent souvent un attachement aux animaux.
• vie imaginaire riche
•pas de troubles du cours de la pensée ou de bizarrerie de comportement.

Pour les personnes schizoïde, en général, le comportement des autres n'est pas facile à comprendre et à décrypter. Par exemple, il a du mal à se mettre à la place des autres et donc à imaginer ce que peuvent être leurs émotions ou leurs sentiments. Autrement dit, elle n'est pas ou peu capable de se montrer empathique.

La personne schizoïde préfère donc s'isoler, vivre en retrait dans son propre monde. Elle a de fait peu d'amis intimes et s'arrange fort bien avec cette solitude relative et choisie dont elle a réellement besoin pour se ressourcer. Inutile donc de chercher à être en permanence en communication avec une personne schizoïde ! Mieux vaut apprendre à respecter cet espace de silence dont elle a besoin.

Si la personne schizoïde paraît indifférente aux critiques ou aux compliments des autres, elle n'y est pas moins sensible mais elle ne sait pas nécessairement l'exprimer ou le montrer, ce qui peut être parfois déroutant. Dès lors, sachez être attentif à des expressions émotionnelles discrètes et « n'exigez pas d'elle qu'elle exprime des émotions intenses »
Ben merci d'avoir pris la peine de préciser. Tout cela est plus ou moins vrai mais il s'agit surtout de possibilités de symptômes. Mais bon, en considérant que tout cela est exact et, vu que le terme vient du même endroit que la définition alors ce doit être considéré comme tel dans ce contexte là. Je ne sais pas ce que vous avez cité mais vous auriez pu l'indiquer, ç'aurait été plus honnête.
Que voulez vous je ne vais pas vous saouler avec ma formation... :lol:

Alors ce que je trouvais important de dire c'est qu'il ne s'agit pas d'un trouble du domaine des psychoses mais des névroses. Rien du tout à voir avec la schizophrénie. Et je le dis parce que je sais bien que c'est la première choses à laquelle beaucoup penseront.
Le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave, même si elle n'appatient pas à la famille des psychotiques.

Hypothèses explicatives
Peu de choses à dire, on considère généralement les mêmes origines que le trouble schizophrénique.


Prise en charge et Objectif thérapeutique
Il y a rarement une demande de prise en charge. L'objectif thérapeutique principal est de réduire l'isolement social, en apprenant par exemple au patient à développer ses compétences sociales (décoder les événements habituels), mais aussi à élargir la palette émotionnelle, chez lui-même et chez les autres. Il y a généralement de grandes difficultés à maintenir une relation thérapeutique.
 
Oratorioo
Oratorioo
Membre
messages
290
Points
2 160
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
 
T
Triggermind
Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
xorguina à dit:
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
Rassure toi Xorguina, étant une femme tu es moins exposée...

Personalité schizoïde:
"La prévalence est très variable selon les études (de 1 à 16% de la population), ce qui semble dû à un problème de définition;
généralement on admet le chiffre de 8%. Cette prévalence est notamment surestimée aux USA. Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizophrénique. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes."

J'ai quand même l'impression que la prévalence de ce type de personalité est plus élevée sur le forum. :wink:
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Triggermind à dit:
xorguina à dit:
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
Rassure toi Xorguina, étant une femme tu es moins exposée...

Personalité schizoïde:
"La prévalence est très variable selon les études (de 1 à 16% de la population), ce qui semble dû à un problème de définition;
généralement on admet le chiffre de 8%. Cette prévalence est notamment surestimée aux USA. Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizophrénique. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes."

J'ai quand même l'impression que la prévalence de ce type de personalité est plus élevée sur le forum. :wink:
Ok, 2 personnes qui me le confirme alors ca ras/sûre oui :D

Comme je n'y connaîs rien je ne sait pas faire la différence entre une personnalité et des troubles schizophréniques....je ne sait même pas ce que veut réellement dire une personnalité à part essayer de me décrire selon mes qualités et défauts :wink:
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Triggermind à dit:
xorguina à dit:
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
Rassure toi Xorguina, étant une femme tu es moins exposée...

Personalité schizoïde:
"La prévalence est très variable selon les études (de 1 à 16% de la population), ce qui semble dû à un problème de définition;
généralement on admet le chiffre de 8%. Cette prévalence est notamment surestimée aux USA. Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizophrénique. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes."

J'ai quand même l'impression que la prévalence de ce type de personalité est plus élevée sur le forum. :wink:
Hein? De quoi on parle là? Les troubles schizoïdes et les troubles schizophréniques, c'est vraiment pas le même truc là.
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Le schizoïde est séparé ou scindé de la société ou de son environnement social.

Le schizophrène est scindé dans sa psyché, dans son esprit.

Pas pareil du tout.

Le schizophrène est psychotique. Je ne sais pas ce qu'est une "personalité schizophrène". Quelqu'un qui a "tendance" à avoir des hallucinations et qui entend des voix juste à Noël et au jour de l'an?
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
xorguina à dit:
Triggermind à dit:
xorguina à dit:
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
Rassure toi Xorguina, étant une femme tu es moins exposée...

Personalité schizoïde:
"La prévalence est très variable selon les études (de 1 à 16% de la population), ce qui semble dû à un problème de définition;
généralement on admet le chiffre de 8%. Cette prévalence est notamment surestimée aux USA. Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizophrénique. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes."

J'ai quand même l'impression que la prévalence de ce type de personalité est plus élevée sur le forum. :wink:
Ok, 2 personnes qui me le confirme alors ca ras/sûre oui :D

Comme je n'y connaîs rien je ne sait pas faire la différence entre une personnalité et des troubles schizophréniques....je ne sait même pas ce que veut réellement dire une personnalité à part essayer de me décrire selon mes qualités et défauts :wink:
Vous Xorgina je dirais que vous êtes sensible. C'est tout. Vous ressentez des trucs et c'est juste pas toujours facile à gérer. Vous ne semblez pas avoir un profil de schizo quoi que ce soit.
 
T
Triggermind
Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
La sagesse des expressions populaires.

Séance d'hypnose à domicile cet après midi pour un artéritique amputé récemment présentant des douleurs du membre fantôme...

Circonstances difficiles car je suis arrivé en plein débat sur une querelle de voisinage qu'il fallait évacuer rapidement avant de pouvoir travailler.

Pour obtenir mon acquiescement sur la mauvaise foie de ses protagonistes, je l'entend me dire:
"N'est ce pas docteur, il ne faut quand même pas être plus catholique que le pape."
J'ai eu une tendre pensée pour la façons dont certains se servent de leur moralité ou de leur principe de précaution. :wink:
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
Le schizoïde est séparé ou scindé de la société ou de son environnement social.

Le schizophrène est scindé dans sa psyché, dans son esprit.

Pas pareil du tout.

Le schizophrène est psychotique. Je ne sais pas ce qu'est une "personalité schizophrène". Quelqu'un qui a "tendance" à avoir des hallucinations et qui entend des voix juste à Noël et au jour de l'an?
Intemporelle à dit:
Le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave, même si elle n'appatient pas à la famille des psychotiques.

Hypothèses explicatives
Peu de choses à dire, on considère généralement les mêmes origines que le trouble schizophrénique.


Prise en charge et Objectif thérapeutique
Il y a rarement une demande de prise en charge. L'objectif thérapeutique principal est de réduire l'isolement social, en apprenant par exemple au patient à développer ses compétences sociales (décoder les événements habituels), mais aussi à élargir la palette émotionnelle, chez lui-même et chez les autres. Il y a généralement de grandes difficultés à maintenir une relation thérapeutique.
 
T
Triggermind
Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
Leo Lavoie à dit:
Le schizoïde est séparé ou scindé de la société ou de son environnement social.

Le schizophrène est scindé dans sa psyché, dans son esprit.

Pas pareil du tout.

Le schizophrène est psychotique. Je ne sais pas ce qu'est une "personalité schizophrène". Quelqu'un qui a "tendance" à avoir des hallucinations et qui entend des voix juste à Noël et au jour de l'an?
Désolé Léo,
Juste un lapsus en recopiant, car les origines sont les mêmes... Il fallait lire:
"Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde."
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
On aura beau faire des hypothèse dans votre formation. N'importe qui peut faire des hypothèse. On ne sait pas les origines de la schizophrénie et elles peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. C'est pareil pour le trouble schizoïde.

Il est bien évident que dans un cadre très large, généralement, les névroses et psychoses ont une origine traumatique. Dans ce sens l'origine de l'un sera semblable à l'autre mais il y a énormément de variable et c'est pourquoi il faut une thérapie individuelle.
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Triggermind à dit:
Leo Lavoie à dit:
Le schizoïde est séparé ou scindé de la société ou de son environnement social.

Le schizophrène est scindé dans sa psyché, dans son esprit.

Pas pareil du tout.

Le schizophrène est psychotique. Je ne sais pas ce qu'est une "personalité schizophrène". Quelqu'un qui a "tendance" à avoir des hallucinations et qui entend des voix juste à Noël et au jour de l'an?
Désolé Léo,
Juste un lapsus en recopiant, car les origines sont les mêmes... Il fallait lire:
"Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde."
Ah, oui, en effet. :)
 
?
********
Membre
messages
103
Points
1 790
Localisation
********
le trouble de la personnalité schizoïde est un trouble de la personnalité grave, même si elle n'appatient pas à la famille des psychotiques.

grave pour qui ?

merci pour cet enseignement empirique sur la psychopathologie .
il y a des soldes sur les caducées ? :D
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Leo Lavoie à dit:
xorguina à dit:
Triggermind à dit:
xorguina à dit:
oratorioo à dit:
xorguina à dit:
:shock: :shock: :shock: ho ben merde !!! c'est grave si je vois pleins de trucs chez moi ?

Ne t'inquiète pas Xorguina, tu as une très belle personnalité :D
C'est très gentil Orotarrio :D ça me rassure :D
Je t'avoue que j'ai annulé le post que j'avais fait pour pas qu'on dise encore que je parle souvent de ma petite personne et qu'on ne s'en servent pas après contre moi (je fais des progrès :)) ...
en tout dans les réponses beaucoup de oui et aussi des non et franchement, ça réveille mon côté parano ce truc :oops:
Rassure toi Xorguina, étant une femme tu es moins exposée...

Personalité schizoïde:
"La prévalence est très variable selon les études (de 1 à 16% de la population), ce qui semble dû à un problème de définition;
généralement on admet le chiffre de 8%. Cette prévalence est notamment surestimée aux USA. Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizophrénique. Cette personnalité est plus fréquente chez les hommes que chez les femmes."

J'ai quand même l'impression que la prévalence de ce type de personalité est plus élevée sur le forum. :wink:
Ok, 2 personnes qui me le confirme alors ca ras/sûre oui :D

Comme je n'y connaîs rien je ne sait pas faire la différence entre une personnalité et des troubles schizophréniques....je ne sait même pas ce que veut réellement dire une personnalité à part essayer de me décrire selon mes qualités et défauts :wink:
Vous Xorgina je dirais que vous êtes sensible. C'est tout. Vous ressentez des trucs et c'est juste pas toujours facile à gérer. Vous ne semblez pas avoir un profil de schizo quoi que ce soit.

Et de 3 ! merci Léo :D Merci les mecs !!! :D

même si parfois je ressent un mal être inexpliqué qui ne vient pas de moi , si j'entends des mots, lettres, que je ressent aussi par sympathie ? la douleur des gens et des animaux quand je me concentre , je me crois aussi fortement sensible, empathique par héritage familial..... et que c'est peut être pour ça que je me sent aussi bien seule maintenant, pas beaucoup d'amis, indépendante proffessionnellement et que j'ai beaucoup d'imagination :wink:
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
On aura beau faire des hypothèse dans votre formation. N'importe qui peut faire des hypothèse. On ne sait pas les origines de la schizophrénie et elles peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. C'est pareil pour le trouble schizoïde.

Il est bien évident que dans un cadre très large, généralement, les névroses et psychoses ont une origine traumatique. Dans ce sens l'origine de l'un sera semblable à l'autre mais il y a énormément de variable et c'est pourquoi il faut une thérapie individuelle.
Ah dommage pour eux s'ils n'ont pas les moyens... vous qui êtes pro des séances collectives... :lol:

Vous me faites bien sourire avec votre côté paternaliste...

Il faut vous mettre les points sur les (cf Triggermind) : "Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde." c'est exactement ce que je disais précédemment...
 
T
Triggermind
Membre
messages
310
Points
1 430
Localisation
Lille
Intemporelle à dit:
Leo Lavoie à dit:
On aura beau faire des hypothèse dans votre formation. N'importe qui peut faire des hypothèse. On ne sait pas les origines de la schizophrénie et elles peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. C'est pareil pour le trouble schizoïde.

Il est bien évident que dans un cadre très large, généralement, les névroses et psychoses ont une origine traumatique. Dans ce sens l'origine de l'un sera semblable à l'autre mais il y a énormément de variable et c'est pourquoi il faut une thérapie individuelle.
Ah dommage pour eux s'ils n'ont pas les moyens... vous qui êtes pro des séances collectives... :lol:

Vous me faites bien sourire avec votre côté paternaliste...

Il faut vous mettre les points sur les (cf Triggermind) : "Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde." c'est exactement ce que je disais précédemment...
Si la thérapie de groupe était efficace, il y a longtemps que je l'aurais pratiquée sur le forum :!: :lol: :lol: :lol:

Je n'ai pas résisté à celle là... :wink:
 
undy
undy
Membre
messages
319
Points
2 460
Localisation
Villeurbanne (France)
Intemporelle à dit:
Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun interêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante

La personne schizoide, chez qui donc règne la peur inconsciente d'être présent et d'avoir à s'investir dans le monde concret, peut manifester des symptômes divers :

•appétit coupé par les émotions et/ou la peur (anorexie). Repas en petites quantité, à plusieurs reprises dans la journée ;
•les diverses maladies de la peau (eczéma, allergies, ...) ;
•problèmes respiratoires
•angoisse et anxiété sans aucune raison extérieure ;
•dépression, fatigue chronique, manque d'énergie, difficulté de concentration et de mémoire. L'inconscient retirant constamment l'énergie, le sujet déprime et perd le goût de vivre sans comprendre pourquoi ;
•facilement attiré par les psychotropes, qui auront tendance à le propulser encore plus en dehors de la réalité, abus de sucres, drogues ;
•faiblesse immunitaire et problèmes de circulation sanguine. Le sujet a souvent les extrémités du corps (mains et pieds surtout) froides ;
•le sujet n'a pas tendance à prendre soin de son corps.
Ces sujets apparaissent doux, affables, introvertis,en générale on retrouve les caractéristiques suivantes:

•ils sont réservés et ne cherchent pas le contact avec autrui
•sexualité absente ou réduite, souvent immature
• ils présentent souvent un attachement aux animaux.
• vie imaginaire riche
•pas de troubles du cours de la pensée ou de bizarrerie de comportement.

Pour les personnes schizoïde, en général, le comportement des autres n'est pas facile à comprendre et à décrypter. Par exemple, il a du mal à se mettre à la place des autres et donc à imaginer ce que peuvent être leurs émotions ou leurs sentiments. Autrement dit, elle n'est pas ou peu capable de se montrer empathique.

La personne schizoïde préfère donc s'isoler, vivre en retrait dans son propre monde. Elle a de fait peu d'amis intimes et s'arrange fort bien avec cette solitude relative et choisie dont elle a réellement besoin pour se ressourcer. Inutile donc de chercher à être en permanence en communication avec une personne schizoïde ! Mieux vaut apprendre à respecter cet espace de silence dont elle a besoin.

Si la personne schizoïde paraît indifférente aux critiques ou aux compliments des autres, elle n'y est pas moins sensible mais elle ne sait pas nécessairement l'exprimer ou le montrer, ce qui peut être parfois déroutant. Dès lors, sachez être attentif à des expressions émotionnelles discrètes et « n'exigez pas d'elle qu'elle exprime des émotions intenses » [/i]
Cool, je vais pouvoir ajouter ça sur mon CV, "je suis schizoide". 8)
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
undy à dit:
Intemporelle à dit:
Cette personne vit seule sans ressentir les conséquences de sa solitude. Elle ne manifeste aucun interêt pour les relations sociales. Elle n'est pas touchée par les marques de sympathie ou d'affection et n'exprime quasiment jamais ses émotions. Ses loisirs sont solitaires et son activité professionnelle est souvent indépendante

La personne schizoide, chez qui donc règne la peur inconsciente d'être présent et d'avoir à s'investir dans le monde concret, peut manifester des symptômes divers :

•appétit coupé par les émotions et/ou la peur (anorexie). Repas en petites quantité, à plusieurs reprises dans la journée ;
•les diverses maladies de la peau (eczéma, allergies, ...) ;
•problèmes respiratoires
•angoisse et anxiété sans aucune raison extérieure ;
•dépression, fatigue chronique, manque d'énergie, difficulté de concentration et de mémoire. L'inconscient retirant constamment l'énergie, le sujet déprime et perd le goût de vivre sans comprendre pourquoi ;
•facilement attiré par les psychotropes, qui auront tendance à le propulser encore plus en dehors de la réalité, abus de sucres, drogues ;
•faiblesse immunitaire et problèmes de circulation sanguine. Le sujet a souvent les extrémités du corps (mains et pieds surtout) froides ;
•le sujet n'a pas tendance à prendre soin de son corps.
Ces sujets apparaissent doux, affables, introvertis,en générale on retrouve les caractéristiques suivantes:

•ils sont réservés et ne cherchent pas le contact avec autrui
•sexualité absente ou réduite, souvent immature
• ils présentent souvent un attachement aux animaux.
• vie imaginaire riche
•pas de troubles du cours de la pensée ou de bizarrerie de comportement.

Pour les personnes schizoïde, en général, le comportement des autres n'est pas facile à comprendre et à décrypter. Par exemple, il a du mal à se mettre à la place des autres et donc à imaginer ce que peuvent être leurs émotions ou leurs sentiments. Autrement dit, elle n'est pas ou peu capable de se montrer empathique.

La personne schizoïde préfère donc s'isoler, vivre en retrait dans son propre monde. Elle a de fait peu d'amis intimes et s'arrange fort bien avec cette solitude relative et choisie dont elle a réellement besoin pour se ressourcer. Inutile donc de chercher à être en permanence en communication avec une personne schizoïde ! Mieux vaut apprendre à respecter cet espace de silence dont elle a besoin.

Si la personne schizoïde paraît indifférente aux critiques ou aux compliments des autres, elle n'y est pas moins sensible mais elle ne sait pas nécessairement l'exprimer ou le montrer, ce qui peut être parfois déroutant. Dès lors, sachez être attentif à des expressions émotionnelles discrètes et « n'exigez pas d'elle qu'elle exprime des émotions intenses » [/i]
Cool, je vais pouvoir ajouter ça sur mon CV, "je suis schizoide". 8)
Ca fait bizarre hein !

C'est assez perturbant de voir qu'il y a pleins de trucs qui coincide ! mais rassure toi ça n'a pas l'air d'être ça vraiment, c'est plus compliqué que ça et pas possible de l'interpreter comme ça apparement par écrit sur un forum parce que difficile a faire la difference entre personalité et schizoide :roll:

Je reste aussi sur cette faim/fin :?
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Intemporelle à dit:
Leo Lavoie à dit:
On aura beau faire des hypothèse dans votre formation. N'importe qui peut faire des hypothèse. On ne sait pas les origines de la schizophrénie et elles peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. C'est pareil pour le trouble schizoïde.

Il est bien évident que dans un cadre très large, généralement, les névroses et psychoses ont une origine traumatique. Dans ce sens l'origine de l'un sera semblable à l'autre mais il y a énormément de variable et c'est pourquoi il faut une thérapie individuelle.
Ah dommage pour eux s'ils n'ont pas les moyens... vous qui êtes pro des séances collectives... :lol:

Vous me faites bien sourire avec votre côté paternaliste...

Il faut vous mettre les points sur les (cf Triggermind) : "Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde." c'est exactement ce que je disais précédemment...
Confondez vous le tabagisme et le surpoids avec les troubles de la personalité? Regardez dans vos bouquins là... Je suis sûr que c'est pas à la même page! :lol:

Moi c'est votre mauvaise foi qui me fait sourire. C'est drôle que vous percevez un côté paternaliste en moi parce que je trouve justement que vous vous comportez comme une petite fille de 7 ans qui veut avoir raison. C'est normal, la mauvaise foi, pour un enfant de 7 ans. L'honnêteté intellectuelle, ça s'apprend avec la maturité.
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
Intemporelle à dit:
Leo Lavoie à dit:
On aura beau faire des hypothèse dans votre formation. N'importe qui peut faire des hypothèse. On ne sait pas les origines de la schizophrénie et elles peuvent varier énormément d'une personne à l'autre. C'est pareil pour le trouble schizoïde.

Il est bien évident que dans un cadre très large, généralement, les névroses et psychoses ont une origine traumatique. Dans ce sens l'origine de l'un sera semblable à l'autre mais il y a énormément de variable et c'est pourquoi il faut une thérapie individuelle.
Ah dommage pour eux s'ils n'ont pas les moyens... vous qui êtes pro des séances collectives... :lol:

Vous me faites bien sourire avec votre côté paternaliste...

Il faut vous mettre les points sur les (cf Triggermind) : "Il est difficile d'établir la frontière entre personnalité et trouble schizoïde." c'est exactement ce que je disais précédemment...
Confondez vous le tabagisme et le surpoids avec les troubles de la personalité? Regardez dans vos bouquins là... Je suis sûr que c'est pas à la même page! :lol:

Moi c'est votre mauvaise foi qui me fait sourire. C'est drôle que vous percevez un côté paternaliste en moi parce que je trouve justement que vous vous comportez comme une petite fille de 7 ans qui veut avoir raison. C'est normal, la mauvaise foi, pour un enfant de 7 ans. L'honnêteté intellectuelle, ça s'apprend avec la maturité.
Si cela vous fait plaisir, et puis chacun sa définition de paternaliste.

Pour les séances collectives, c'était de l'humour, et je constate que vous en avez toujous autant... :?

Une petite séance de relaxation ça vous ferait du mien, vous avez déjà essayé ? à moins que vous n'arrivez pas à lâcher prise, hum... ce sont les petites filles de 7 ans qui vous énervent autant... :lol:
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
Ambiance !

s'exprimer sur le placebo a un effet inductif indéniable.
( nocif )
 
Vous aimerez:
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
REJOINDRE LA COMMUNAUTÉ MAINTENANT
Haut