La thérapie par l'intention

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Eluno, 2 Juin 2009.

  1. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Bonjour tout le monde.

    Je suis allé voir un bio énergéticien (parce que je travaille sur moi!).
    Juste avant moi un homme qui a fait une chute de vélo deux mois auparavant et qui a encore très mal au poignet gauche, et sa femme dans la salle d'attente.

    La femme me raconte que ce bio-E l'a beaucoup aidé dans sa vie, et qu'elle y avait envoyé beaucoup de son entourage, et que tous ont été aidé préciseusement. Dont une amie qu'il a sorti de la dépression.

    Bon, et le mari, en entrant dans le cabinet lui dit "je vous dit de suite, j'y crois pas à toutes ces conneries" (c'est sa femme qui l'a poussé!).
    En ressortant, je le voit totalement étonné, bougeant son poignet, comme pour chercher la douleur (comportement normal, je fais pareil pour mon dos quand il est soulagé, et d'autres aussi).

    Le bio-E traitait un point d'acupuncture situé sur sa cheville droite (donc à l'opposé), et voyant que l'homme se posait des questions, il lui suggère de bouger son poignet, et là : plus rien!

    Bon. Pendant ma séance, il me dit plusieurs choses comme "c'est quand je ne sais pas ce que je fais que je fais le meilleur travail".

    A ceci, est venu se mêler une particularité de l'HE : le travail intuitif. En se synchronisant au sujet, on voit des choses venir de nulle-part, et en plus ça marche! Et de plus, une condition indispensable en hypnose pour que ça marche, c'est d'y croire...

    Il y a quelques jours, Valikor nous disait qu'une personne ne voulait pas approfondir sa transe, et qu'il a donc appuyé sur sa volonté pour l'approfondir.
    Il y a quelques mois, j'ai lu Jurgen affirmer que "si un patient guéri, c'est pour faire plaisir au thérapeute"
    J'ai trouvé cela totalement absurde. Mais en y associant mes réflexions ci-dessus, je me dis que finalement ce ne l'est pas tant que ça...


    Alors je me suis posé une question : L'hypnose, comme l'acupuncture ou tout autre thérapie, n'est-elle pas basée uniquement sur l'intention?

    En ayant l'intention de soigner quelqu'un, on le soigne, sinon, ça ne marche pas (cf. l'exemple du bio-E et de l'hypnose).
    Bien sûr d'autres facteurs peuvent intervenir, comme le fait de lâcher totalement prise et de se laisser guider intuitivement par le patient. Mais derrière cela, il y a toujours l'intention.

    Chez moi, quand quelqu'un a des troubles de la personnalité, on l'exorcise en lui lisant des extraits du Coran, et ça marche tout autant que l'hypnose ou autres.

    Où je veux en venir : l'hypnose n'est-elle pas qu'une illusion -tout comme toute autre thérapie- n'ayant qu'une sorte d'effet placebo ? Ou la personne ne guérit parce que la volonté du thérapeute est très forte ? Cela me paraît très cohérent.
    D'ailleurs, une thérapie peut fonctionner très bien pour moi et pas pour un autre et vice-versa...

    J'attends vos réflexions, en espérant que ça ne se transformera pas en exercice de joute verbale.

    Merci de vos réponses
     
  2. :arrow: Où je veux en venir : l'hypnose n'est-elle pas qu'une illusion -tout comme toute autre thérapie- n'ayant qu'une sorte d'effet placebo ? Ou la personne ne guérit parce que la volonté du thérapeute est très forte ? Cela me paraît très cohérent.
    D'ailleurs, une thérapie peut fonctionner très bien pour moi et pas pour un autre et vice-versa...


    Moi je trouve que c'est très intéressant vos interrogations, car j'ai à peu près les mêmes, car je me pose encore beaucoup de questions sur cette pratique qu'est l'hypnose et son influence réelle ou subjective...

    Oui je pense que l'intention est un facteur très important, mais à ce niveau là je pense qu'il y a tout un tas de facteurs qui rentrent en jeu, parfois conscients, d'autres non. Si on est vraiment en phase avec la demande du client à ce moment, il ressentira l'intention à 100% et on obtiendra le but souhaité très rapidement, après c'est suivant les cas.

    Comme vous dites, "une" thérapie" n'aura pas le même impact chez la même personne.

    Exemple, une personne pourra être très convaincue de l'acupuncture et donc ça marchera, sur d'autres, cela n'aura pas d'impact, le magnétisme idem, etc, etc...

    C'est pour ça qu'il est difficile de faire une généralité.
     
  3. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    Pour moi la personne va mieux parce que la personne est non seulement écouté mais entendu . :)
    Elle n'est pas jugé.

    Je pratique le magnétisme et je peux vous dire que c'est efficace.
    Je crois que si la personne vous fait confiance, alors elle lache prise ...et les douleurs disparaissent.

    Comment expliquer.. "par exemple"..
    qu'une imposition des mains réussissent a faire partir des douleurs ...comme l'arthrose par exemple.
    Comment expliquer que ça puisse rendre la confiance en quelqu'un enlevant des phobies...comme la peur de devenir rouge écarlate :oops: a tous moment "et" qui vous bouffe la vie ? :cry:

    Jurgen pratique aussi le magnétisme, il peut en parler encore mieux que moi, car il a plus de 20 ans d'expérience ( si je me trompe pas ..sourire). :wink:

    Le travail se fait seul..
    le magnétisme c'est l'intuition.
    On peut utiliser au départ l'hypnose conversationnelle pour entrainer la personne plus rapidement vers un état de bien etre...pour permettre a l'énergie de circuler plus facilement et aller là ou elle doit aller.

    Maintenant, c'est mon point de vue ..d'autres verront autrement..
    Avec l'intention de donner à l'autre, on peut faire en sorte qu'en effet, les maux disparraissent.
    Changer le négatif en positif

    Merci Eluno pour cette question très interressante.
    Espérence
     
  4. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    il faut l'intention bien sûr mais si les croyances de la personne vont dans le bon sens, cela aide aussi beaucoup!

    il faut aussi qu'au niveau de la communication non verbale la personne ne soit pas verrouillée... ou qu'elle ne soit pas dans le contrôle...

    je pense qu'il ne croyait pas aux conneries mais qu'il était sûr que la personne pouvait l'aider... vu qu'il avait déjà perçu les effets sur sa femme...

    ca fait une certaine différence.
     
  5. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Il n'y croyait peut-être pas consciemment, mais inconsciemment oui.

    En fait, ce qui motive ma question est que après avoir subis un choc émotionnel important, j'ai essayé l'EFT, le TFT, le TAT, le Zensight, les CD d'autohypnose et beaucoup de choses. Rien n'y fait! En autothérapie :
    J'ai fait des recadrages pour certains comportements : rien
    J'ai fait des tas de choses pour baisser ma tension musculaire : rien
    J'ai fait des séances et des séances pour mes allergies : rien
    Ces techniques sont pourtant réputées miraculeuses et infaillibles...

    Et depuis que j'ai été consulté, eh bien mis à part la tension et les allergies que je n'ai pas encore traité, j'ai eu énormément d'amélioration.

    En voyant les vidéos de Gary Craig sur l'EFT, j'ai fait comme tout le monde ma crise de paranoïa "ils sont payés" en voyant les gens guérir immédiatement en tapotant un point ou deux.
    Puis je me suis dit que c'était simplement que lui était tellement convaincu de ce qu'il faisait, qu'il guérissait les personnes instantanément...

    De même, la technique de l'EFT si je l'avais pratiqué avec un praticien, peut-être que ces problèmes auraient disparus. Et il n'en est rien.

    Comme quoi, Jurgen, moi aussi j'ai de l'expérience, mais côté patient ;)
     
  6. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    l'avez vous ramené dans votre identité? si oui, c'est normal car l'identité est le seul truc stable.
    donc dans ce cas, il faut le sortir de soi. en considérant que ce truc c'est pas vous mais un truc qui vous est arrivé qui s'est passé, mais que vous choisissez de le sortir pour éviter de se construire avec.

    ou alors, trop de contrôle....

    Valikor
     
  7. Et bien en voilà un patient résistant, alors Messieurs les professionnels que faire avec Eluno, car effectivement je suis intriguée de tous ces échecs.

    Eluno, tout ce que vous avez essayé c'est avec un pratient ? aviez vous un a priori au départ de ces différentes techniques ? étiez vous à l'aise et faisiez vous confiance au praticien ? en fait la relation est super importante, si on sent le moindre truc bizarre, ça ne marchera pas, c'est difficile à expliquer, mais comme ça m'est déjà arrivé, je sais que ce facteur est important.

    Vous voulez dire que maintenant que vous consulté ce bio énergéticien, cela va mieux ? je peux vous demander quels problèmes vous traitez avec lui ?
     
  8. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    la résistance a une raison : elle montre qu'on attaque pas les choses/problématiques dans le bon ordre...
     

  9. De la part de qui ? du thérapeute ou du patient ?
     
  10. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    J'ai précisé plus haut que j'avais tout fait en auto thérapie (avec tous les acronymes cités!), et que rien n'avait vraiment fonctionné.

    Dès lors que j'ai traité ces problèmes avec un thérapeute -en l'occurence, une kinésiologue et une hypnothérapeute- tout s'est stabilisé, et je vais maintenant beaucoup mieux.

    Le bio-E, je le consulte parce que mon ostéo a vu trop de tension musculaire, et m'a dit qu'il ne pouvait rien faire tant que ce n'était pas réglé. Il m'a donc envoyé voir son collègue.


    Ca ça me parle. Mais je vous rappelle que ce sujet n'a pas été créé pour me faire coacher, même si ce n'est pas de refus, je parlais de la prédominance de l'intention dans une thérapie quelconque... Je n'ai nul envie d'étaler ma vie sur un forum auquel je participe activement, mais je veux bien répondre par mp (fait sa star 8) )
     
  11. :arrow: J'ai précisé plus haut que j'avais tout fait en auto thérapie (avec tous les acronymes cités!), et que rien n'avait vraiment fonctionné.

    Ah OK ça change tout, effectivement je n'y crois pas à l'auto thérapie du moins tant qu'on n'a pas été suivi par un thérapeute sinon ça serait trop beau, plus besoin de thérapeute s'il suffisait de prendre un CD ou de lire un bouquin...même si certains me diront encore que si ça marche, et bien tant mieux pour eux, mais l'exemple de Eluno confirme bien que cela ne fonctionne pas.
     
  12. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Non. L'exemple d'Eluno confirme que cela ne fonctionne pas pour tout.

    Là, j'ai choisi des exemples où je n'ai pas eu de résultats pour bien montrer la puissance de l'intention en hétéro-thérapie (c'est le sujet du topic).

    A côté de ça, j'ai de très beaux résultats encourageants.
    Par exemple, maintenant je synchronise ma respiration spontanément sur mon interlocuteur, ou encore, j'ai appris le lâcher prise, j'ai également réussi à éradiquer mes tics nerveux.
    Ca n'a duré que deux jours, puis ils sont revenus, mais ils ont quand même disparus un certain temps.
    Je pense qu'en auto-thérapie, l'intention et la conviction sont également primordiaux.
     
  13. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Vous voyez comment on a été conditionné à penser dans cette société? Et je m'inclus évidemment.

    D'abord, pensons-y réellement. Ce qu'on appelle l'effet placebo et ce qu'il y a de plus désirable et de plus fiable comme facteur de guérison. Le reste, comparé à ça, c'est de la m____...

    On a tendance à penser, même si on sait autrement, que l'effet placebo n'est pas "un vrai effet". Et pourtant, il n'y a pas un truc ou une médoc qui est supposé avoir un "vrai effet" qui réalisera une guérison dans notre corps sans que l'on y consente; sans notre volonté inconsciente ou une volonté inconsciente qui découle de "récompenser" la personne qui s'occuppe de nous, qui nous "materne".

    La guérison est un processus interne d'abord et avant tout. Exactement ce qui découle de l'effet placebo et de l'hypnose ou tout autre méthode curative. On se guérit soi même ou on ne guérit pas. Voilà, ce postulat devrait tout résumer en fait. Il couvre tout. Et l'hypnose utilise cet énoncé dans toute sa vérité.

    J'ajouterais aussi que cette volonté se transmet, d'après moi, d'une personne qui veut que l'autre guérisse à l'autre qui est malade.

    De toutes façons, prenons l'exemple de l'homeopathie... Personne au monde ne me fera croire que c'est "la mémoire" de la trace d'un ingrédient actif qui fait le travail... C'est absolument impossible. Il ne reste que l'effet placebo. J'en suis absolument convaincu.

    J'ai même entendu un vrai docteur médecin MD qui s'appelle le docteur Weil et qui affirme que l'effet placebo est justement la façon absolument idéale de guérir. Moi je dis que sans cet effet, quand il rejoint ou est en phase avec l'inconscient, on ne guérit pas.
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    On se guérit soi-même ou on guérit pas..cette phrase m'interpelle.
    Si l'auto-thérapie ne fonctionne pas, c'est parce que (hypothèse) on n'a pas envie de guérir, ou qu'on tient à ses maux, qui sont une sorte d'identité? (ou pour une autre raison?)

    Ou encore une question de confiance en soi, et sa capacité à se guérir...?

    Comment envisagez vous alors le role du thérapeute, Leo?
     
  15. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    si ca fonctionne pas c'est que peut etre l'inconscient ne sait pas ce qu'il faudrait faire pour aller mieux
    ou
    que la personne s'est mise dans un impasse (enfermée ds un système de croyances)
    ou
    qu'elle utilise une méthode mais qu'elle n'est pas assez efficace
    ou
    que la personne (sa conscience) doit prendre d'abord la décision d'agir, pour que l'inconscient puisse faire quelque chose...
     
  16. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Le rôle du thérapeute c'est d'abord de dire cette phrase là. Pour au moins contrebalancer cette croyance qui dit que c'est le médecin ou le thérapeute ou le médicament qui guérit.

    Mais l'antibiotique administré par un médecin fonctionnera, oui, mais pas sans l'aval de l'intention inconsciente de guérir. Le rôle du thérapeute il est dans le miroir qu'il présente devant le patient il est l'autre son de cloche en dehors des croyances inculquées dans l'enfance. Il est là pour dire au patient qu'il est parce que la vie voulait qu'il soit et qu'il a sa place dans cette vie, en toute santé. Il est là pour montrer au patient qu'il a le droit de vivre et de vivre en santé. Souvent, le patient le croit... parfois, le patient n'en croit rien.

    Souvent, il le fait sans s'en rendre compte, juste en administrant une médoc... Le masseur, lui, aura "touché" le patient qui se dit inconsciemment qu'on ne touche pas quelqu'un qui mérite de mourir alors ça l'aide à se guérir...Se sera la même chose avec tout thérapeute.

    Le travail le plus difficile là dedans est de se battre contre les moulins à vent des croyances néfastes inculquées et incrustées dans l'inconscient.

    La psychanalyse fait ça... Mais je crois que l'hypnose le fait peut-être mieux et plus rapidement.
     
  17. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Ceci est grande sagesse!
    Etre en droit de vivre en bonne santé, c'est une phrase à méditer... (les patients ne se donnent ils pas le droit d'être en bonne santé? L'angle d'approche me déconcerte un peu, car je n'imaginais pas qu'un patient puisse s'interdire ce droit.
    Les croyances néfastes sont légion et aussi chercher des solutions dans des impasses (croire que le bonheur est là où il n'est finalement pas!)
    C'est un combat de titan car les illusions nous sont chères...

    Je suis convaincue, Leo.
     
  18. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Absolument.

    L'effet placebo, c'est faire croire au patient qu'il prend un médicament qui va le guérir, pour permettre au sujet de se guérir lui même.

    La transe hypnotique permet au sujet en transe de se guérir lui même.

    Et quand on a compris cela, on a tout compris.

    Bien à vous,

    Jurgen :wink: 8)
     
  19. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    100% daccord avec vous Jurgen...
    et avec les autres aussi d'ailleurs.

    Simplement, comment se débarrasser d'une croyance limitante (mise à part la stimulation bilatérale qui m'est fort utile par ailleurs) Valikor ?
    Et les autres ?
    Je créerais bientôt un topic sur l'hypercontrôle...
     
  20. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    se concentrer sur la croyance, faire un régression et recadrer les évèvements...

    ca peut se faire en HE ou en mélangeant emdr et régression (en utilisant yeux fermés la stimulation bilatérale, la personne suit le lien [suggestion] entre la croyance qu'elle ressent et quelque chose du passé, faut qu'elle cherche la ou les causes et faire le nettoyage qui s'impose. Suggestion et saupoudrage) .
    évaluer l'intensité du ressenti de la croyance sur une échelle de 0 à 10 et recommencer après.
    tant qu'on est pas descendu à 3, on peut trouver des causes.

    si on n'en trouve pas c'est très souvent que c'est pas un évènement mais lié à une personne... exemple: la croyance d'un parent...

    pour le contrôle on peut utiliser la même approche pour amener la personne à s'en débarrasser.
     
Chargement...