Formation Hypnose

Le syndrome des faux souvenirs

dbuffault

Membre
Rien que l'introduction donne tout de suite le ton :
4000 psychothérapeutes officiels, pratiqueraient des thérapies visant à faire retrouver de faux souvenirs d'abus dans l'enfance.
Ça y est, nous avons affaire à une armée de thérapeutes malveillants qui veulent briser vos vies, celles de vos proches et vider votre portefeuille. Bonnes gens, prenez vos cachets et dormez tranquilles (et n'oubliez pas de continuer à consommer).

Le verbe "viser" indique une intension. Dans ce cadre là, son utilisation est tout à fait trompeuse car bien entendu l'intention des thérapeutes, et celle des inventeurs des-dites thérapies n'était certainement pas de retrouver des faux-souvenirs. Et si tel était le cas, pourquoi se limiteraient-ils à des souvenirs d'abus d'ailleurs. Pour ma part, tant qu'à avoir de faux souvenirs, je préfère qu'ils concernent des périodes de joie intense!

Je ne suis pas un partisan de la recherche de souvenirs sous hypnose, car j'estime qu'il n'y a pas de vrai souvenir et que le risque de variation entre les faits et la façon dont ils se sont déroulés, voire d'invention est grand. Il suffit que la personne recherche absolument une cause extérieure à son mal-être pour que l'explication de "l'abus" ou de l'enlèvement par des extra-terrestres soit très tentante à un niveau inconscient et parfois même conscient.

Ceci-dit, le nombre de personnes ayant subit des abus est très largement sous-estimé, en tout cas c'est ce que je constate dans ma clientèle. C'est loin d'être rare sans être fréquent. Les personnes m'en parlent le plus souvent spontanément, car elles s'en souviennent avant la séance.

Je suis déjà intervenu sur ce forum pour décourager les personnes qui voulaient "se souvenir" de quelque chose grâce à l'hypnose, mais de là à lancer une chasse aux sorcières et à pointer du doigt tout un ensemble de protection (ce que la Milvilude fait avec brio)... :?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
Ce serait l'utilisation des techniques d'influence qui serait alors à moraliser ?

Tout thérapeute a la capacité d'influencer afin d' amener le consultant dans le sens de l'objectif thérapeutique prévu...

Mais pas de le manipuler à être la victime d'un pseudothérapeute-gourou.

L'hypnose laisserait le libre choix et toute l'objectivité du consultant ?

Je crois que c'est une utopie bien pensante pour garder bonne conscience...

Le principe d'influence permet d'influencer en bien ou en mal +++

l'essentiel en thérapie serait alors de savoir repérer où se situe l'objectif le meilleur pour la personne

et/ou l'aider à repérer elle-même son objectif le meilleur et "argumenter" pour y parvenir ?

:?:

http://www.youtube.com/watch?feature=fv ... 7eQFODvx_w
.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut