Formation Hypnose

Les dangers de l'hypnose

  • Initiateur de la discussion Altmaier
  • Date de début
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Bonjour à tous,
Il m’arrive de lire, dans différents topics de ce forum, que l’hypnose pouvait être dangereuse. Faire revivre émotionnellement un événement traumatisant…Faire maigrir quelqu’un plus que de raison, ….Provoquer un trauma encore plus important… Permettre à un débutant de pratiquer… etc…
Pour ma part, cela fait plus de vingt ans que je pratique l’hypnose professionnellement, et je n’ai jamais eu de sujet sortant d’une thérapie plus mal en point qu’il n’y était entrée.
Certes, j’ai eu des échecs, des cas où cela n’a pas marché, des sujets déçus de n’avoir pas trouvé dans l’hypnose ce qu’ils espéraient, (Peut être à cause d’un littérature trop promettante) et même des patients que j’ai refusé de traiter, estimant que cela ne servirait à rien. Mais jamais je n’ai « réussi » à faire du mal.
Alors, si vous avez des exemples concrets de cas où le sujet a été mis à mal par l’hypnose, je suis tout ouie.
Bonne journée à tous.
Jurgen
:lol: :D
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Cher brun's, vous voyez, vous dites que vous avez de la difficulté avec le passage au stade d'adulte et vous mentionnez la succion de doigts... Mais le stade oral est une vraie phase et une partie de vous y êtes fixé. Il s'agit donc que vous avez manqué de quelque chose nécessaire à la conclusion de cett phase là...

Là on est bien loin de l'âge adulte. Ce n'est plus là la question. La question se trouve dans le passage d'une phase à une autre phase et on est même pas rendu à l'âge scolaire encore. Moi j'aurai exploré ça et il me semble que je tenterais une régression dissociée, en exploration et une réintégration douce. Une conscientisation de ce qui vous a manqué pour en faire le deuil. Est -ce que l'inconscient possède tout ce dont il a besoin pour guérir? Il a tout les mécanismes, il est supposé être disponible à la programmation si l'on sait comment passer outre le conscient.

Mais là on fait quoi? J'imagine que l'on touche alors aux CONCLUSIONS que l'inconscient se fait de l'incurie parentale car on ne peut pas refaire l'enfance mais on peut faire en sorte que l'inconscient voit les chose autrement. Enfin... j'imagine...
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
On peut refaire l'enfance, et c'est ca qui est magique!
Il y a une technique en hypnose qui s'appelle la remodélisation d'histoire de vie.
Pour quelqu'un qui a manqué d'amour, on peut faire croire à son IC qu'il en a toujours eu, et ainsi régler d'une traite tous les problèmes qui y sont liés!
Magique non?
 
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Eluno à dit:
Si vous doutez, laissez-moi le temps d'effectuer ma formation de thérapeute, et je serais ravis de vous faire une démonstration :D
.

Si j'ai bien compris, vous n'avez pas de formation, donc aucune expérience, et vous vous permettez d'étaler des vérités que persone ne sait où vous avez été les chercher.
Ne dites pas n'importe quoi, allez faire votre formation (sic), acquerez de l'expérience et de l'age, et revenez nous dire ce que vous penserez alors,
Très cordialement>.
Jurgen
 
B

brun's

Membre
messages
5
Points
1 690
La grande question que je me pose est que sera la séance du 14 Février.Car vous 2, en peu d'explications ,avez touché le fond de mes pensées et de mes pbs.Le grand dilemme, comme je l'ai déjà énoncé plus haut, c'est de faire la RENCONTRE avec un hypno thérapeute à la hauteur de ma dissociation afin qu'elle soit assimilée puis comprise.Et je suis désolé mais, pour un novice comme moi concernant ce domaine, comment voulez vous avoir la possibilité de rencontrer le juste hypno thérapeute?Vous êtes des milliers à exister !!
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Altmaier, je ne prendrais même pas la peine de vous répondre plus loin que ce point.

Ils sont en effet des milliers, mais il n'y en a pas qu'un qui sera efficace!
Au pire, un thérapeute ne changera rien. Au mieux, il vous changera!
Et s'il n'arrive à rien, alors changez de thérapeute!
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Oui Eluno, en effet.

Est-ce que l'inconscient va y croire? Ne faut-il pas pour cela une transe très profonde?

Et là si l'on parle de l'inconscient profond, donc de transe profonde, on est bien loin de l'hypnose humaniste il me semble. D'une façon ou d'une autre j'espère que c'est possible en effet parce qu'il y des gens qui ont tellement souffert dans l'enfance que le, ou les deuils seraient juste trop énormes à faire; ou trop nombreux.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Non, là il ne s'agit pas d'hypnose humaniste, mais d'ericksonnienne.

Et l'inconscient y croit, c'est une technique utilisée et réutilisée. Demandez à ces nombreux thérapeutes qui la pratiquent.
Quant à la profondeur de la transe, je ne saurais pas vous répondre...

Et pour les deuils, il y a encore une autre technique spécifique :)
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Eluno à dit:
Le danger de l'hypnose pour un schizophrène, ou quelqu'un souffrant d'une pathologie apparentée, est donc qu'il se fasse des suggestions qui ne tiennent pas compte des règles morales et sociales.
Si le sujet prêtait à la plaisanterie ce pourrait être amusant.
Pardonnez l'aigreur de cette remarque mais je travaille chaque jour au contact de personnes qui souffrent cruellement de ces troubles, car porteurs de maladies qui n'ont rien de philosophique.
C'est pourquoi certaines envolées me paraissent choquantes. Certains pourront penser mal venu de l'exprimer ici, mais je pense que sur un forum on n'est pas entre copains, et de nombreux lecteurs peuvent avoir parmi leurs proches des personnes concernées, pour qui ces propos seraient fort blessants (flûte voilà que je vieillis mal ?!)


Eluno à dit:
Je pense que, (...) on peut tout faire : (...) ou créer des phobies, des réactions violentes. Si vous doutez, laissez-moi le temps d'effectuer ma formation de thérapeute, et je serais ravis de vous faire une démonstration :D
Eh bien, ça promet. :(
j'espère que cela remet un peu d'humour dans mes réponses trop sérieuses ! :lol:

Eluno à dit:
Une cause neurologique n'est qu'une cause psychologique pour moi.
(...)
Pour moi, quand on naît, nous sommes tous "schizophrènes", "fous", "dérangés".
Désolé, mais votre appréciation des troubles schizophréniques est non seulement approximative, mais une fois encore très inexacte à mon sens ; à moins bien sûr qu'il ne s'agisse de l'emploi des termes métaphoriques et non pas au sens neuro-psychiatrique.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Oh, vous savez, je suis loin d'être au niveau de certains en ce qui concerne la mauvaise foi, vous avez le droit de me faire vos remarques, et si vous en savez plus que moi je ne peux que me plier à l'évidence.
je ne suis pas psy de formation, donc c'est bien un emploi métaphorique de ces mots.

A propos de suggestions pas très catholique, je sais de quoi je parle, je n'ai pas de proches qui en fait l'expérience, mais j'en ai moi-même fait l'expérience, et n'ai pas très envie d'en parler sur un forum... A partir de là, je prendrais les agressions de certains -pas vous Castorix, je ne pense pas que ce soit votre intention- sans broncher. Sauf si un jour je craque :D


Et enfin, pour ce qui est des phobies et réactions violentes, j'ai déja mon idée de protocole pour le faire. N'oubliez pas : ne jamais dire que quelque chose est impossible. Il suffit de faire preuve de créativité ;)
Et si votre "ça promet" est une critique quant à mon éthique, je vous rassure, je ne compte pas le faire, je disais simplement que j'ai une idée pour le faire, ce qui est différent!
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 087
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
brun's à dit:
La grande question que je me pose est que sera la séance du 14 Février.Car vous 2, en peu d'explications ,avez touché le fond de mes pensées et de mes pbs.Le grand dilemme, comme je l'ai déjà énoncé plus haut, c'est de faire la RENCONTRE avec un hypno thérapeute à la hauteur de ma dissociation afin qu'elle soit assimilée puis comprise.Et je suis désolé mais, pour un novice comme moi concernant ce domaine, comment voulez vous avoir la possibilité de rencontrer le juste hypno thérapeute?Vous êtes des milliers à exister !!

D'aprés les éléments que vous nous avez transmis, vous avez déjà bien préparé les choses

Cet hypnothérapeute va ainsi pouvoir vous aider dans ce projet

Il y a des milliers d’hypnothérapeutes qui pourraient vous aider, mais il en suffira d’un seul le 14 Février !

Et c'est un bon projet
 
paul-rené

paul-rené

Membre
messages
162
Points
2 690
Localisation
cherbourg
Bonjour CASTORIX,

Quel est votre avis d' ''EXPERT" sur les "dangers de l'hypnose" ?

Pouvez vous citer des cas précis ?

Quelle est la position du conseil de l'ordre ?

Pourquoi exprimez vous autant de souffrances dans vos réponses; et plus particulièrement dans votre dernière réponse ?

Parlez vous à vos collègues des éventuels dangers de l'hypnose et des réponses que vous faites sur ce forum ?

Vos avis sont ils partagés par vos collègues ?


:5:


Très cordialement


Paul rené
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Je ne veux pas répondre pour lui mais il me semble que Castorix n'a pas parlé des dangers de l'hypnose mais bien des dangers de dire n'importe quoi sur un forum qui peut être lu par tout le monde incluant des gens qui ont des proches schizophrènes.

Je suis d'accord avec ça. Cependant moi je réitère votre demande dans le sens que je voudrais aussi avoir son avis sur les possibles dangers de l'hypnose s'il en est.

Et, pour Eluno: Non, quand on vient au monde, on est pas schizophrène ou fou. Quand on vient au monde, pour la plupart d'entre nous, on est sain d'esprit. On a un programme "de base" que la nature nous a donné, comme à tout ce qui est vivant. Dans ce programme il y a la phase de développement que l'on appelle l'enfance et dans cette phase en particulier, il y a des phase ou des stades de développement bien facile à observer juste en élevant ou en côtoyant des enfants.

C'est le non respect de ces phases et, trop souvent, leur bafouement qui fait les psychoses et les névroses; Qui greffe des comportements néfastes ou du mal être et qui va parfois jusqu'à causer la dissociation totale de l'être ou l'occupation du conscient par un inconscient blessé et qui ne cherche qu'a protéger l'être, mais qui le fait en limitant ses propres ressources de par ses croyances de limites factices qui lui sont imposées par son environnement d'enfance.

Bref vous l'avez saisi, c'est un "loop" ou une boucle sans fin un conflit qui engendre un conflit qui engendre un conflit. Ooops c'est que je fais le prof moi ici... :shock:

Bon je me tais. :roll:
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Je comprend très bien ce que vous dites, et je suis parfaitement daccord.
Comme l'a rectifié Castorix, j'employais ce mot comme simplification.
Je disais plus précisément que lorsque l'on est enfant, on est très proche de son inconscient. Et au fur et à mesure de notre croissance, on l'etouffe, et les règles de la médecine cataloguent systématiquement comme fou quelqu'un qui est proche de son inconscient à l'âge adulte.

Petite expérience :
J'ai 40 ans et je cours partout en criant "babebibabebaba" Vous allez penser que je suis fou? Et Pourquoi? pourquoi ne serait-ce pas vous le fou?
Parce qu'un adulte normal doit avoir les deux pieds ancrés dans la réalité, et c'est comme ça! Mais qui a décrété ça? Si je suis fou et heureux, alors laissez moi dans mon bonheur et ma folie!
Nous recherchons tous le bonheur pendant toute une vie, ne me l'enlevez pas alors que je l'ai trouvé!

Le jour où je deviendrais fou, c'est probablement quand vous me le signalerez.
Là encore une autre expérience de pensée : Un homme ouvre habituellement sa porte en l'ouvrant, la fermant, et la réouvrant, et il ne se pose pas du tout la question de savoir si c'est normal. Ce comportement est fortement ancré en lui.
Demain, je débarque, moi psychothérapeute que je (ne) suis (pas) et lui dis "ah mais c'est un TOC ce que tu as là! c'est une pathologie comportementale qu'ont ceux qui sont un peu dérangés d'habitude."
Que suis-je en train de faire? Je lui signale que ce qu'il fait est indépendant de sa volonté propre, et qu'il y a une partie de lui qui le contrôle. Je le dissocie donc, et par la même occasion, je crée un conflit avec cette partie créée! Je suis très efficace! Deux problèmes d'un coup!
Comme je l'ai toujours pensé, et ai été heureux de le voir écrit par un thérapeute dans son ouvrage, un homme qui n'a que ce dont il a besoin pour vivre, des amis, une famille, etc. commencera à souffrir quand il verra qu'il existe d'autres choses à l'extérieur de son monde. Parlez de droits de l'homme à un esclave (même très bien traité!), et vous êtes sûr de le frustrer.


Et ces histoires de phases, pourquoi devrait-on forcément les traverser? Freud a OBSERVE un comportement fortement récurrent, mais pourquoi devrait-on considérer que quelqu'un qui ne les traverse pas sera forcément névrosé?
Vous savez, la physique déterministe en a pris un sacré coup le jour où l'on a découvert la physique quantique. Et, qui plus est, Einstein le père de cette dernière à qui il a donné naissance sans le vouloir, a toujours nié sa validité.
Une vérité est vraie tant qu'on n'en a pas formulé une plus générale, qui sera amenée elle-même à être dépassée un jour.

Je pense que c'est simplement ma manière de m'exprimer, pas très claire, je le conçois, qui jette un peu de confusion dans mes messages. Mes paroles ne sont pas mes intentions.
 
Pinos Ria

Pinos Ria

Membre
messages
76
Points
2 320
Localisation
Barcelona
Si je suis fou et heureux, alors laissez moi dans mon bonheur et ma folie!
Nous recherchons tous le bonheur pendant toute une vie, ne me l'enlevez pas alors que je l'ai trouvé!

Oui , " la Folie , est la pathologie de la liberté "

la fameuse contreverse entre Henri Ey et Jacques Lacan...
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
là, c'est un autre débat :D
Mais vous avez bien compris que c'était une expérience! Je n'ai ni 40ans, ni une quelconque envie de courir partout en criant...
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Ben je comprends. Ce n'est pas la première fois que je l'entends ou que j'en fais la lecture de cette façon de voir les choses.

Le problème n'est pas (mais alors vraiment pas) que le fou, ou le schizo est près de son inconscient. Le problème c'est que son inconscient, sain, naturel et normal à la base fut SALI, détourné, meurtri, contrarié de front, privé de ses besoins naturels et que ÇA c'est de la folie. Une folie qui se greffe à cet inconscient naturel et sain.

Son inconscient dont il fut si près dans l'enfance il a fallu qu'il s'en dissocie pour que ce même inconscient sali, meutri, tordu, plein de tristesse et de colère refoulée ce scinde pour former une autre personne. Et cette autre personne n'est pas réelle. Elle n'est pas l'original, elle est créée.

La "folie" du schizophrène n'a plus rien à voir avec l'inconscient sain du départ; de la plus tendre enfance. Et presque tout ce qui fut sain dans cet inconscient est maintenant relégué aux oubliettes tellement il est enterré sous des immondices d'adultes malsains, stupides qui, eux aussi sont tombés sous des environnements qui les ont écrasés. Attention, ici je parle des cas qui ne sont pas neurologiques mais qui sont issus des acquis.

Alors on est rendu avec un inconscient dont tout ce qui est sain n'est plus "là" et qui a fait place à des réactions en boucles à des incuries parentales et environnementales. Comme un disque qui saute. Et cette folie n'est pas belle à voir ni à vivre. Elle n'est que le reflet de la méchanceté ou de la négligence des adultes envers les enfants; les enfants à qui L'ON DOIT l'affection, la protection et le respect.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Je vois donc que l'on parlait de la même chose, mais pas dans le même langage. Vous êtes psy de formation, vous avez donc une définition précise des mots, c'est ce qui me manque, et c'est pourquoi on ne s'est pas compris dès le départ :D

Pour ce qui est de la "santé" de l'inconscient (qu'il soit sain), je ne pense pas que ce soit comme cela que ca fonctionne.

Il est un présupposé en PNL dont je vous ai déja parlé, c'est que chaque chose que fait l'inconscient est régi par une intention positive. Et comme je vous l'ai également dit précédemment, Bandler pense qu'il n'y a pas de fous, simplement des personnes qui ont appris des comportements utiles à un moment donné et qui ne sont plus en accord avec la réalité ou obsolètes. Le but du thérapeute est alors de réorienter l'IC vers un comportement plus harmonieux.

Je pense donc que quoique fasse l'inconscient, même quelque chose de totalement absurde, est déterminé par ordre décroissant de priorité, par la survie de l'espèce, la survie de l'individu, le bien-être de l'individu, et enfin le bien-être de l'espèce (donc de son entourage).
 
paul-rené

paul-rené

Membre
messages
162
Points
2 690
Localisation
cherbourg
Eluno à dit:
Petite expérience :
J'ai 40 ans et je cours partout en criant "babebibabebaba" Vous allez penser que je suis fou? Et Pourquoi? pourquoi ne serait-ce pas vous le fou?
Parce qu'un adulte normal doit avoir les deux pieds ancrés dans la réalité, et c'est comme ça! Mais qui a décrété ça? Si je suis fou et heureux, alors laissez moi dans mon bonheur et ma folie!
Nous recherchons tous le bonheur pendant toute une vie, ne me l'enlevez pas alors que je l'ai trouvé!

Le jour où je deviendrais fou, c'est probablement quand vous me le signalerez.
Là encore une autre expérience de pensée : Un homme ouvre habituellement sa porte en l'ouvrant, la fermant, et la réouvrant, et il ne se pose pas du tout la question de savoir si c'est normal. Ce comportement est fortement ancré en lui.
Demain, je débarque, moi psychothérapeute que je (ne) suis (pas) et lui dis "ah mais c'est un TOC ce que tu as là! c'est une pathologie comportementale qu'ont ceux qui sont un peu dérangés d'habitude."
Que suis-je en train de faire? Je lui signale que ce qu'il fait est indépendant de sa volonté propre, et qu'il y a une partie de lui qui le contrôle. Je le dissocie donc, et par la même occasion, je crée un conflit avec cette partie créée! Je suis très efficace! Deux problèmes d'un coup!
Comme je l'ai toujours pensé, et ai été heureux de le voir écrit par un thérapeute dans son ouvrage, un homme qui n'a que ce dont il a besoin pour vivre, des amis, une famille, etc. commencera à souffrir quand il verra qu'il existe d'autres choses à l'extérieur de son monde. Parlez de droits de l'homme à un esclave (même très bien traité!), et vous êtes sûr de le frustrer.


Et ces histoires de phases, pourquoi devrait-on forcément les traverser? Freud a OBSERVE un comportement fortement récurrent, mais pourquoi devrait-on considérer que quelqu'un qui ne les traverse pas sera forcément névrosé?
Vous savez, la physique déterministe en a pris un sacré coup le jour où l'on a découvert la physique quantique. Et, qui plus est, Einstein le père de cette dernière à qui il a donné naissance sans le vouloir, a toujours nié sa validité.
Une vérité est vraie tant qu'on n'en a pas formulé une plus générale, qui sera amenée elle-même à être dépassée un jour.

Je pense que c'est simplement ma manière de m'exprimer, pas très claire, je le conçois, qui jette un peu de confusion dans mes messages. Mes paroles ne sont pas mes intentions.


Bonsoir les amis,

Il me semble que le sujet de ce forum concerne les éventuels " dangers de l'hypnose ". On n'est pas sur le forum des infirmiers psys.









Cordialement

Paul rené :10:
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Bandler vous savez moi... Il me fait pas "bandler" :lol:

Sérieusement, Je ne sais pas ce que Bandler a compris du fond de l'histoire. Pour moi il est comme violoniste virtuose qui ne sait pas nécessairement comment son violon est vraiment fait.

Quand on dit que ce que fait l'inconscient est positif ce ne devrait être que dans le sens que le cerveau ne marche pas en négation. Le cerveau ne peut pas "ne pas faire" il ne fait que "faire".

Ensuite, il faut bien saisir que les réactions de l'inconscient, alors que l'enfant se fait agresser sexuellement et se fait violenter ne peuvent PAS être saines. Le cerveau n'est PAS conçu pour ça. Ce n'est pas une question de comportements ou réactions qui ont été appropriées dans le passé et qui ne le sont plus maintenant parce qu'il n'existe PAS de réactions appropriées dans bien des cas, surtout dans la maltraitance d'enfants mais aussi dans d'autres cas plus subtils. Donc ces réactions n'ont jamais été appropriées. Elles ont juste semblée être à ce moment là, la moins pires des réactions et encore. Comment le cerveau pourrait-il être capable du moindre jugement alors qu'il doit réagir avec des automatismes dont aucun ne peut être une réponse à ce genre d'enfance.

On peut prendre l'alimentation tout simplement comme exemple. Il existe dans le corps une réaction appropriée à la consommation de sucre tant que ce sucre est contenu naturellement dans la fibre d'un fruit.

Mais il n'existe pas de réactions appropriée à la consommation de sucre dans des pâtisseries que l'enfant ingurgiterais sans arrêt parce que ce n'est que ça qu'on lui donne. L'enfant deviendra obèse, malade, diabétique, il s'empoisonnera au sucre et cela taxera toute sa vie ou une grande partie de celle-ci si jamais il réussit à se défaire de ses habitudes alimentaires folles. Je l'ai toujours dit: Donnez de la folie et vous obtiendrez de la folie. C'est pareil pour l'alimentation comme pour "l'alimentation psycholoqique et affective"

Ce n'est pas prévu par la nature que des parents ne donnent que de la cochonnerie à ses enfants comme nourriture. La nature ne prévoit pas l'innomable et l'aberration. Il n'y a donc pas de réponse appropriée à cette folie. Il en est de même pour la nourriture affective.

Donc quand je parle d'un inconscient sali, meurtri et etc, c'est dans le même sens qu'un pancréas meurtri, taxé, à moitié détruit. Et là je ne parle pas de tous les organe que l'empoisonnement au sucre peut affecter; y'a les yeux et le système vasculaire et etc.

Et vous avez raison à savoir que l'inconscient réagit en fonction de la survie de soi d'abord et ainsi de suite à peu de choses près. Mais voilà, la folie des parents, c'est comme le sucre raffiné, ce n'est pas prévu par la nature et donc pas prévu par le corps. La folie des parents, ce n'est pas prévu par l'inconscient. Il est donc vraiment "malade" et a vraiment besoin de guérir.
 
paul-rené

paul-rené

Membre
messages
162
Points
2 690
Localisation
cherbourg
Bonsoir LEO LAVOIE,

Il est vrai que l'inconscient réagit en fonction de la survie de soi. L'hypnose parentale peut être potentiellement dangereuse.

Cordialement :roll:

Paul rené
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Bon alors s'il faut que je débatte tout seul alors voici: :roll:

Peut-être que je me trompe en comparant la réaction du corps à l'empoisonnement par le sucre à la réaction de l'inconscient à l'empoisonnement affectif. Peut-être que ce n'est pas pareil et ça me ferais bien plaisir. :?

Mais si, comme le disent la plupart des hypnothérapeutes maintenant, l'inconscient est un sage qui fait ce qu'il se doit dans le temps qu'il doit le faire c'est bien beau mais comment se fait-il alors qu'il faille faire de l'hypnose pour lui suggérer de changer de façon de voir les choses alors qu'on est adulte et qu'on souffre de toutes sortes de symptomes à cause de cette "sagesse" qui a fait qu'il refoula l'événement? Ça n'a pas de sens ça il me semble. Quelque chose ne tient pas la route là. :shock:

Ça me fait dire que l'inconscient n'est pas sage du tout et qu'il ne l'a jamais été. Il n'a fait que ce qu'il a pu selon un choix de réponse qui n'incluent pas des réponse ou des réactions envers la folie des adultes qui en ont la responsabilité. En fait, ça me fait dire que l'inconscient n'est qu'un enfant qui nous dirige et que l'on doit prendre avec des pincettes pour ne pas qu'il avale la clé de la porte qui nous donnerais le moindre accès à lui. :twisted:

Et ce serait pour ça, que l'on aura du inventer ou découvrir les suggestions indirectes. L'inconscient aurait la fonction d'un sage qui protège la psychologie de la personne mais il n'aurait alors de sage que la fonction. Est-ce qu'il m'en manque un bout là? Et ce serait lequel? :?: :?: :?:
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Et puis, Paul René, je me demande à quel point vous savez comment vous avez raison. Je n'ai rien du tout à dire là dessus. :wink:
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Leo Lavoie à dit:
Bon alors s'il faut que je débatte tout seul alors voici: :roll:

Peut-être que je me trompe en comparant la réaction du corps à l'empoisonnement par le sucre à la réaction de l'inconscient à l'empoisonnement affectif. Peut-être que ce n'est pas pareil et ça me ferais bien plaisir.

Pour ma part, je n'en sais strictement rien, si ce n'est que c'est l'IC qui gère la digestion :D

Leo Lavoie à dit:
Mais si, comme le disent la plupart des hypnothérapeutes maintenant, l'inconscient est un sage qui fait ce qu'il se doit dans le temps qu'il doit le faire c'est bien beau mais comment se fait-il alors qu'il faille faire de l'hypnose pour lui suggérer de changer de façon de voir les choses alors qu'on est adulte et qu'on souffre de toutes sortes de symptomes à cause de cette "sagesse" qui a fait qu'il refoula l'événement? Ça n'a pas de sens ça il me semble. Quelque chose ne tient pas la route là. :shock:

Tout simplement parce que l'IC ne fait que ce qu'on lui demande.
Je me réfère beaucoup à Olivier Lockert, parce que c'est lui que j'ai lu le plus en volume pour l'instant. Il prétend que l'IC ne fait que ce qu'on lui ordonne de faire. Aussi, si un jour vous dites "Il faudrait que je me casse la jambe pour que je n'y aille pas!" (oui oui, il existe des être humains qui disent cela, même si j'exagère un peu...), et qu'une partie de vous ne veux pas y aller, et bien vous courez le risque de vous fracturer la jambe...
Lockert prétend qu'il existe quelque chose de supérieur, ce qu'il appelle la Conscience majuscule, et que vous appelez le surconscient. C'est cette entité qui sait ce qu'il y a à faire (et qui est utilisé en hypnose humaniste), par exemple, c'est elle qui donne à l'IC tous les programmes basiques, comme respirer, digérer, développer les muscles, etc. Peut-être que Platon, en son époque était un visionnaire, et qu'il pressentait intuitivement ce qu'il appelait "l'Idée", le fait que l'idée d'une chose existe indépendamment de cette chose. Moi qui trouvait cela absurde en terminale :D

Leo Lavoie à dit:
Ça me fait dire que l'inconscient n'est pas sage du tout et qu'il ne l'a jamais été. Il n'a fait que ce qu'il a pu selon un choix de réponse qui n'incluent pas des réponse ou des réactions envers la folie des adultes qui en ont la responsabilité.

Ne soyez pas dur avec lui, il n'a rien fait! Comme je vous ai dit, il n'a pas de libre arbitre, il ne fait que ce qu'on lui demande! Et comme vous l'avez dit, il ne fait que ce qu'il peut selon un choix ou une réponse qu'il CONNAIT, ou qu'il est susceptible de connaître.
A partir de là je n'engage que moi, une idée qui me vient spontanément maintenant, mais que je n'ai pas le temps de maturer : Pour moi, l'IC n'invente pas de comportement, il observe, et voit quand une situation nous permet de mieux nous sentir vis à vis d'une situation. Si cela a marché ne serait-ce qu'une fois, alors il calquera là-dessus et reproduira, tant qu'il n'aura rien trouvé de mieux.
Kevin Finel dit dans son livre (si je me souvient bien) qu'une femme se plaignait de ses maux de crâne qui apparaissaient tous les dimanche et disparassaient à la fin de la journée. Le dimanche était aussi le jour où elle allait voir sa mère, quand elle n'avait pas mal au crâne... et elle n'avait pas particulièrement envie d'y aller! Pendant la transe elle s'est souvenu qu'en fait, elle avait un jour eu mal au crâne, et qu'elle n'avait donc pas été voir sa môman-chérie. Du coup, l'IC a pris se comportement, et l'a généralisé à tous les dimanches où elle n'avait pas envie (sans en avoir conscience) de voir sa mère!
De même, si après une overdose de travail, vous tombez malade, et trouvez là l'occasion de vous reposer, et bien vous tomberez malade chaque fois que votre IC le jugera nécessaire! :)
Donc l'IC est sage, mais fait avec les moyens du bord!


Leo Lavoie à dit:
En fait, ça me fait dire que l'inconscient n'est qu'un enfant qui nous dirige et que l'on doit prendre avec des pincettes pour ne pas qu'il avale la clé de la porte qui nous donnerais le moindre accès à lui. :twisted:

Eh bien c'est exactement ça! La PNL prétend que l'on doit s'adresser à l'IC comme à un enfant de 6 ou 7 ans. Moi j'aurais tendance à penser que c'est un enfant, tout simplement. Il a un pouvoir infini, certes, mais ce n'est qu'un enfant! Il arrive même que votre IC vous boude! Une fois, j'ai fait une séance d'autohypnose et il a refusé! culotté!

Leo Lavoie à dit:
Et ce serait pour ça, que l'on aura du inventer ou découvrir les suggestions indirectes. L'inconscient aurait la fonction d'un sage qui protège la psychologie de la personne mais il n'aurait alors de sage que la fonction. Est-ce qu'il m'en manque un bout là? Et ce serait lequel? :?: :?: :?:

Le bout qui manque? Le surconscient!
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Ah ben là, vous marquez des points vous. :)
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Mais non! je ne fais que dire n'importe quoi!
J'aimerais que vous développiez, s'il vous plaît, afin que l'on puisse tous deux en tirer quelque chose :)
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
Ben c'est que je pense que je vais y réfléchir un peu. C'est que ça donne un coup de pied dans l'Éricksonien ça vous savez.

Si je ne m'abuse c'est bien Érickson qui aura donné à l'inconscient le titre de sage. Et quand on fait de l'Éricksonien, eh bien on se fie à l'inconscient pour se "réparer" tout seul non? On dit même que l'on a qu'a questionner l'inconscient pour qu'il nous donne des réponses comme si on questionnait un grand sage en haut d'une montagne du Tibet.

Et à part le fait de respirer et ainsi de suite, elle fait quoi cette conscience majuscule?

Et, je dois ajouter que pour moi, ces fonctions de bases ne se situent pas au niveau du surconscient mais du subconscient pas très loin des réflexes simples d'ailleurs. Le surconscient pour moi est le siège du spirituel.
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Pour vous dire honêtement, je connais pas grand chose d'Erickson (honte sur moi), mais il a bien dit "faites confiance à votre IC". Demander à l'IC des conseils, je ne sais pas. Lui demander de nous orienter vers le meilleur pour nous, oui.
L'hypnose est quelque chose de très simple en pratique, et extrêmement complexe en théorie. Lors d'une séance, après qu'un changement ait été demandé, on fait une projection dans le futur pour en voir les conséquence qu'en tire l'IC. Un formateur m'a dit qu'un jour, un de ses patients, se voyait sans visage, et qu'il n'avait plus sa femme, ni ses enfants. Je ne pense pas que l'IC lise dans l'avenir, mais il le crée. Il se voyait ainsi, car l'IC tenait probablement compte de la totalité des croyances du patient et anticipait ses comportement futurs en fonction d'aujourd'hui. J'avoue que je n'y ai pas encore réflechi. Ne me demandez pas pourquoi je vous raconte ça, je sais qu'il y a un rapport mais je ne sais plus lequel :D


Pour la Conscience, je ne me suis pas encore documenté à propos de l'humaniste.

Mais je pense que la Conscience majuscule, c'est l'Idée de Platon, le plan astral de la théosophie.
Là où tout est inscrit.

Le postulat de l'IC qui ne fait que ce qu'on lui demande étant admis, il faut qu'il y ait une autre force qui demande avant d'être en état de le faire consciemment.
C'est en cela que je pensais à la respiration. Mais il y a également toute la complexité de la physiologie humaine et son développement qui est inscrit dans cette Conscience. Elle est le tout, et le modèle de chaque chose existant. Nous n'en sommes que des copies

Ne débattons pas sur son emplacement, surconscient ou subconscient, ce ne serait qu'une question de convention d'appellation
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
paul-rené à dit:
Quel est votre avis sur les "dangers de l'hypnose" ?
Je ne vois pas de danger dans un marteau qui serait posé devant moi.

Ce n'est que dans la main d'une personne, qu'il me semble représenter soit la promesse d'un travail bien fait, soit éventuellement la menace d'une maladresse regrettable !

En effet comme me l'a dit l'un de mes Maîtres (à penser) :shock: :

" Pour qui n'a qu'un marteau... Tout est un clou ! "


paul-rené à dit:
Pourquoi exprimez vous autant de souffrance dans vos réponses ?
Vous y avez lu celle que déposent devant moi chaque jour de nombreuses personnes dont l'existence est extrêmement marquée, et que je m'efforçais de faire deviner, car je redoute parfois (enthousiasme des participants) des digressions blessantes pour les lecteurs.

Travailler sur cela avec les collègues est essentiel pour sa propre préservation, autant que pour la progression dans son travail.
J'irais jusqu'à évoquer la prévention du burn-out comme une préoccupation légitime et souhaitable, dès l'instant où l'on intervient en relation d'aide.
 
Pinos Ria

Pinos Ria

Membre
messages
76
Points
2 320
Localisation
Barcelona
Travailler sur cela avec les collègues est essentiel pour sa propre préservation, autant que pour la progression dans son travail.
J'irais jusqu'à évoquer la prévention du burn-out comme une préoccupation légitime et souhaitable, dès l'instant où l'on intervient en relation d'aide.

D'ou la nécessité absolue d'être surpervisé dans sa propre pratique thérapeutique, à mon sens . Mais bon , c'est un autre sujet , je vous l'accorde .
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Eluno à dit:
Ne débattons pas sur l'emplacement (de l'IC), surconscient ou subconscient, ce ne serait qu'une question de convention d'appellation
Parfaitement d'accord - je vais plus loin : la métaphore de l'inconscient est utile ? J'emploie le modèle, j'observe les effets.

Mais je ne m'aventurerai pas à échafauder une théorie sur mon bricolage, en tout cas pas une théorie à laquelle j'attribuerais la valeur d'une science exacte.


Eluno à dit:
Une vérité est vraie tant qu'on n'en a pas formulé une plus générale, qui sera amenée elle-même à être dépassée un jour.
CQFD

Eluno à dit:
Je pense donc que quoique fasse l'inconscient, même quelque chose de totalement absurde, est déterminé par ordre décroissant de priorité, par la survie de l'espèce, la survie de l'individu, le bien-être de l'individu, et enfin le bien-être de l'espèce (donc de son entourage).
Toute action d'un sujet est interprétable de plusieurs manières - parfois opposables - et ce selon le cadre de référence choisi (voir votre envie de courir en criant babebibobu :wink: )

La thérapie pour moi s'efforce de favoriser l'abandon des cadres de référence qui provoquent des blocages, des fonctionnements défavorables à l'individu (voire au groupe).
 
Vous aimerez:
V
  • Question
  • VirginieG31
Réponses
10
Affichages
191
VirginieG31
V
A
  • Question
  • ArnaudM
Réponses
2
Affichages
937
cabinet briare hypnose
cabinet briare hypnose
Deus
  • Question
  • Deus
Réponses
9
Affichages
7 K
=]
=]
Nouveaux messages
Hikari
  • Question
  • Hikari
2
Réponses
37
Affichages
6 K
Izou
I
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
Réponses
22
Affichages
520
HypnoseRennes
H
S
  • Question
  • shooting
Réponses
2
Affichages
31
shooting
S
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut