Formation Hypnose

Quels sont les dangers de l'hypnose

  • Initiateur de la discussion bressbie
  • Date de début
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
là cela m'échappe, que des universitaires se prétendent autodidactes.

en effet on a pas la même carte du monde et pas du tout les mêmes croyances de bases.
un dialogue de sourd est inévitable a ce stade de différences de perceptions et d’interprétations de la taxonomie.
cher autodidacte je vous salue

Pierre Bérégovoy était un autodidacte pas Einstein !
 
Oratorioo
Oratorioo
Membre
messages
290
Points
2 160
Einstein a été un étudiant moyen, qui s'ennuyait beaucoup à l'école.
On peut dire que c'était un génie autodidacte.
D'ailleurs, il le disait lui-même.
Voici un extrait d'une de ses lettres :

"Je ne sais pas ce que vous savez de moi, mais j'ai connu également la misère. Je vais vous parler honnêtement et ouvertement. Vous savez, même si on me dit génie, je n'ai pas toujours fait le bonheur de mes professeurs.
À vrai dire, je détestais l'école (plutôt, l'institution dans son ensemble). Ah, je m'en sortais, pas de doute, mais plus souvent qu'autrement, j'étais beaucoup plus intéressé par les matières hors école que j'apprenais en autodidacte à la maison (la géométrie d'Euclide, l'algèbre, le calcul intégral, bref, tout ce qu'on ne se donnait pas le temps de m'enseigner comme il faut à l'école).
Enfin, disons-le, je n'étais pas un élève facile, ni au Lycée, ni au Polytechnique. Ce qui fait que j'ai terminé mes études avec le dédain de mes professeurs, mon professeur de grec du Lycée allant même me dire que je ne ferai rien de bon!
Sans lettre de référence de leur part, toutes les portes m'étaient fermées, et à ce moment, on parle de 1901, je vivais une relation amoureuse avec Mileva. J'ai pu faire mon Poly grâce à l'aide financière d'une riche cousine, mais l'aide a cessé dès le diplôme en main.
Sans argent, sans référence, la vie est difficile.
Grâce à un bon ami, j'ai pu décrocher un emploi au bureau des brevets à Berne. Certains s'en seraient plaint, mais malgré tout, je bénis cette période.
Cet emploi plutôt routinier me laissait tout le temps pour vaquer à mon activité préférée: penser. Penser à la physique. C'est ainsi que j'ai pu élaborer tout naturellement les principales théories qui me sont associées, dans le calme clérical.
Bien entendu, j'étais loin des grands labos, mais les grands chercheurs n'ont pas besoin de labos. Après tout, je n'avais rien à tester, simplement, j'essayais de déterminer comment la nature pouvait bien fonctionner...

Je pense que nous avons ici le triomphe de l'autodidacte...
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Si Einstein est un modèle d' autodidacte génial, c'est aussi un modèle de grand psychopathe

Preuve en est que pour comprendre la totalité de sa littérature, il faut se déjanter totalement de la littérature officielle ...

Et qu'à un tel niveau d'individualisme autodidactique le génie devient folie !

8)
 
I
Intemporelle
Invité
surderien à dit:
Si Einstein est un modèle d' autodidacte génial, c'est aussi un modèle de grand psychopathe

Preuve en est que pour comprendre la totalité de sa littérature, il faut se déjanter totalement de la littérature officielle ...

Et qu'à un tel niveau d'individualisme autodidactique le génie devient folie !

8)
Votre égo serait-il titiller par le génie de certains hommes autodidactes dont ce brin de folie font d'eux leur particularité qui marquent leur époque... et laisse une trace de leur génie :roll:

Merci Oratorioo pour cet extrait de lettre d'Einstein ... :wink:
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
surderien à dit:
Si Einstein est un modèle d' autodidacte génial, c'est aussi un modèle de grand psychopathe

Preuve en est que pour comprendre la totalité de sa littérature, il faut se déjanter totalement de la littérature officielle ...

Et qu'à un tel niveau d'individualisme autodidactique le génie devient folie !

8)
Heu donc en fait dès que tu ne comprends pas quelque chose c'est que celui qui l'a conçu est "fou"?
Donc si on prend comme référence quelqu'un qui ne va pas comprendre ce que nous écrivons l'un comme l'autre nous sommes "fous"? Et comme je ne suis pas sûre de t'avoir compris, alors tu es probablement "fou"? Mais si tu ne comprends pas mon message alors c'est moi qui suis "folle"?

Je ne sais pas d'où vient cette histoire d'Einstein psychopathe... pathologiquement distrait pourquoi pas mais psychopathe?
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Intemporelle à dit:
surderien à dit:
Si Einstein est un modèle d' autodidacte génial, c'est aussi un modèle de grand psychopathe

Preuve en est que pour comprendre la totalité de sa littérature, il faut se déjanter totalement de la littérature officielle ...

Et qu'à un tel niveau d'individualisme autodidactique le génie devient folie !

8)
Votre égo serait-il titiller par le génie de certains hommes autodidactes dont ce brin de folie font d'eux leur particularité qui marquent leur époque... et laisse une trace de leur génie :roll:

Merci Oratorioo pour cet extrait de lettre d'Einstein ... :wink:
certains criminels psychopathes ont le même raisonnement pour laisser leur trace à la postérité

c'est sur ce plan que cela me titille !

:shock:
 
valikor
valikor
Membre
Pro
messages
2 418
Points
6 360
Localisation
lyon
oratorioo à dit:
Einstein a été un étudiant moyen, qui s'ennuyait beaucoup à l'école.
On peut dire que c'était un génie autodidacte.
D'ailleurs, il le disait lui-même.
Voici un extrait d'une de ses lettres :

"Je ne sais pas ce que vous savez de moi, mais j'ai connu également la misère. Je vais vous parler honnêtement et ouvertement. Vous savez, même si on me dit génie, je n'ai pas toujours fait le bonheur de mes professeurs.
À vrai dire, je détestais l'école (plutôt, l'institution dans son ensemble). Ah, je m'en sortais, pas de doute, mais plus souvent qu'autrement, j'étais beaucoup plus intéressé par les matières hors école que j'apprenais en autodidacte à la maison (la géométrie d'Euclide, l'algèbre, le calcul intégral, bref, tout ce qu'on ne se donnait pas le temps de m'enseigner comme il faut à l'école).
Enfin, disons-le, je n'étais pas un élève facile, ni au Lycée, ni au Polytechnique. Ce qui fait que j'ai terminé mes études avec le dédain de mes professeurs, mon professeur de grec du Lycée allant même me dire que je ne ferai rien de bon!
Sans lettre de référence de leur part, toutes les portes m'étaient fermées, et à ce moment, on parle de 1901, je vivais une relation amoureuse avec Mileva. J'ai pu faire mon Poly grâce à l'aide financière d'une riche cousine, mais l'aide a cessé dès le diplôme en main.
Sans argent, sans référence, la vie est difficile.
Grâce à un bon ami, j'ai pu décrocher un emploi au bureau des brevets à Berne. Certains s'en seraient plaint, mais malgré tout, je bénis cette période.
Cet emploi plutôt routinier me laissait tout le temps pour vaquer à mon activité préférée: penser. Penser à la physique. C'est ainsi que j'ai pu élaborer tout naturellement les principales théories qui me sont associées, dans le calme clérical.
Bien entendu, j'étais loin des grands labos, mais les grands chercheurs n'ont pas besoin de labos. Après tout, je n'avais rien à tester, simplement, j'essayais de déterminer comment la nature pouvait bien fonctionner...

Je pense que nous avons ici le triomphe de l'autodidacte...
vous avez le résultat d'une éducation faite pour une certaine moyenne, totalement inapte à éduquer/former quelqu'un de super brillant qui s'y ennuie car c'est trop facile....

ce qu'on lui a enseigné était trop facile pour lui.

non il n'était pas autodidacte ou alors vous allez aussi appeller autodidacte tous ceux qui font de la recherche...
 
Oratorioo
Oratorioo
Membre
messages
290
Points
2 160
Valikor a écrit : "non il n'était pas autodidacte ou alors vous allez aussi appeller autodidacte tous ceux qui font de la recherche"...

Beaucoup de grands chercheurs et découvreurs étaient complètement autodidactes, comme Edison, Faraday, Zénode Gramme (qui était je pense menuisier à la base).
Einstein pouvait se passer de professeurs, car il avait des capacités exceptionnelles.
Et c'est grâce à son esprit solitaire et à cette envie d'apprendre seul qu'il a pu élaborer ses théories.

Les autodidactes ont été nombreux dans les domaines de la physique, des mathématiques, de la philosophie.

Être autodidacte, c'est apprendre hors des institutions (officielles ou non), j'espère alors que nous le restons toute notre vie, car le contraire serait bien triste...

Mais je m’aperçois qu'on est bien loin du sujet initial...
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
valikor à dit:
oratorioo à dit:
Einstein a été un étudiant moyen, qui s'ennuyait beaucoup à l'école.
On peut dire que c'était un génie autodidacte.
D'ailleurs, il le disait lui-même.
Voici un extrait d'une de ses lettres :

"Je ne sais pas ce que vous savez de moi, mais j'ai connu également la misère. Je vais vous parler honnêtement et ouvertement. Vous savez, même si on me dit génie, je n'ai pas toujours fait le bonheur de mes professeurs.
À vrai dire, je détestais l'école (plutôt, l'institution dans son ensemble). Ah, je m'en sortais, pas de doute, mais plus souvent qu'autrement, j'étais beaucoup plus intéressé par les matières hors école que j'apprenais en autodidacte à la maison (la géométrie d'Euclide, l'algèbre, le calcul intégral, bref, tout ce qu'on ne se donnait pas le temps de m'enseigner comme il faut à l'école).
Enfin, disons-le, je n'étais pas un élève facile, ni au Lycée, ni au Polytechnique. Ce qui fait que j'ai terminé mes études avec le dédain de mes professeurs, mon professeur de grec du Lycée allant même me dire que je ne ferai rien de bon!
Sans lettre de référence de leur part, toutes les portes m'étaient fermées, et à ce moment, on parle de 1901, je vivais une relation amoureuse avec Mileva. J'ai pu faire mon Poly grâce à l'aide financière d'une riche cousine, mais l'aide a cessé dès le diplôme en main.
Sans argent, sans référence, la vie est difficile.
Grâce à un bon ami, j'ai pu décrocher un emploi au bureau des brevets à Berne. Certains s'en seraient plaint, mais malgré tout, je bénis cette période.
Cet emploi plutôt routinier me laissait tout le temps pour vaquer à mon activité préférée: penser. Penser à la physique. C'est ainsi que j'ai pu élaborer tout naturellement les principales théories qui me sont associées, dans le calme clérical.
Bien entendu, j'étais loin des grands labos, mais les grands chercheurs n'ont pas besoin de labos. Après tout, je n'avais rien à tester, simplement, j'essayais de déterminer comment la nature pouvait bien fonctionner...

Je pense que nous avons ici le triomphe de l'autodidacte...
vous avez le résultat d'une éducation faite pour une certaine moyenne, totalement inapte à éduquer/former quelqu'un de super brillant qui s'y ennuie car c'est trop facile....

ce qu'on lui a enseigné était trop facile pour lui.

non il n'était pas autodidacte ou alors vous allez aussi appeller autodidacte tous ceux qui font de la recherche...
Ben voyons... Dans l'histoire y'a plein de gens autodidacte qui ont fait de la recherche et qui ont fait avancer la science...voyons!!! Je suis sidéré de ce que je lis ici. Les pionniers se devaient d'être autodidacte puisque c'est eux qui pavaient la voie! Louis Pasteur n'était pas médecin, il était chimiste et pourtant il a fait avancer la médecine de très grand pas. Il était autodidacte en matière de microbiologie!

Je ne peux que terminer en répétant les mots d'Oratorioo
Beaucoup de grands chercheurs et découvreurs étaient complètement autodidactes, comme Edison, Faraday, Zénode Gramme (qui était je pense menuisier à la base).
Einstein pouvait se passer de professeurs, car il avait des capacités exceptionnelles.
Et c'est grâce à son esprit solitaire et à cette envie d'apprendre seul qu'il a pu élaborer ses théories.

Les autodidactes ont été nombreux dans les domaines de la physique, des mathématiques, de la philosophie.

Être autodidacte, c'est apprendre hors des institutions (officielles ou non), j'espère alors que nous le restons toute notre vie, car le contraire serait bien triste...
PS: il fait vraiment ne pas savoir ce qu'est la psychose pour qualifier Einstein de psychotique.
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
PS: il fait vraiment ne pas savoir ce qu'est la psychose pour qualifier Einstein de psychotique.
Un lien qui pourrait vous intéresser si vous ne connaissez pas déjà :

http://jean-charles.bettan.pagesperso-o ... dcast.html

D'ailleurs je l'ai conseillé sur un autre post à tous de lire ces podcasts, thérapeutes comme thérapisants...

Un vrai pro en la matière.
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
cela m'étonne de leo ... :lol: probablement le plus au fait de la religion psychanalytique...

un certains freud a entretenu une correspondance avec Albert Einstein, le qualifiant de ... psychotique

et puis... selon freud on est tous un peu dérangé.
maintenant si même les disciples des gourous n'assument plus leurs croyances de bases... ou vas t on
un docteur en physique avec une licence de chimie qui invente un nouveau mot et hop c'est un autodidacte.

en tous cas merci a tous, je suis en transe hillarante
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
http://congres.jfradio.cyim.com/data/mo ... 4951f4.pdf

Voilà qui mettra de l'eau au moulin des génies autodidactes qui créent leur propre monde, si structuré qu'il en devient réel...

Une forme d'hypnose d'un trés haut niveau mathématiquement parlant...

Comment préférer découvrir un nouveau problème plutôt que de découvrir la solution d’un ancien problème...

:roll:



Einstein ne disait il pas : " notre mode de penser crée des problèmes que le même mode de penser ne peut résoudre"

Etait-il donc conscient du piège de son propre mode de penser Einsteinien ?

:shock:



Surderien,

Formateur en formation surderienne multididactique :

Apprendre à écouter les autres pour mieux s'apprendre soi-même...

8)
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
jeangeneve à dit:
cela m'étonne de leo ... :lol: probablement le plus au fait de la religion psychanalytique...

un certains freud a entretenu une correspondance avec Albert Einstein, le qualifiant de ... psychotique

et puis... selon freud on est tous un peu dérangé.
maintenant si même les disciples des gourous n'assument plus leurs croyances de bases... ou vas t on
un docteur en physique avec une licence de chimie qui invente un nouveau mot et hop c'est un autodidacte.

en tous cas merci a tous, je suis en transe hillarante
Je suis psychanalyste dissident et non disciple de Freud. Pour moi, la psychanalyse est bien loin d'être une religion et si ça en est une, ben l'on m'aurait brûlé au bucher de l'hérésie il y a longtemps. En fait , on a déjà tenté de le faire d'ailleurs. :lol:

Einstein était névrosé...comme nous tous... De dire qu'il était psychotique, c'est totalement ridicule. Mais ce n'est pas la seule chose mal éclairée qu'ait déclaré Freud, s'il l'a déclaré ( je n'en sais rien et je m'en tape).

Si l'autodidaxie, telle qu'elle est et qu'elle a toujours été, vous insécurise, ben que voulez vous que je vous dise. Moi c'est l'establishment, qu'il soit universitaire, industriel ou religieux qui m'insécurise. Des gens qui ont fait l'université j'en ai connu des tas et peu pensaient en dehors de leur petite boite obtuse et cela en faisait des incompétents, ne vous en déplaise.

J'ai déjà enseigné à une détentrice d'une maîtrise (juste avant le doctorat ici) en microbiologie que les champignons et les moisissures étaient de la même famille et que les deux se multipliaient par leur spores.

J'ai déjà entendu un chimiste bachelier (juste avant la maîtrise ici) m'expliquer comment les premières gouttes d'infusion du café s'appelaient la "chicorée" alors que la chicorée, c'est une plante dont l'on infuse les racines. Rien à voir avec le café sauf le goût de cette infusion.

Je l'ai déjà dit, j'ai supervisé, à leur demande, des psychologues bien diplomés de l'université.

J'ai consulté moi même, pour moi et en tant que père de trois enfants, moulte médecins et spécialistes qui n'avaient pas de jugement et qui disaient des sottises.

Voilà ce qu'est mon expérience personnelle avec les universitaires. M'enfin, ce qui me vient à la mémoire pour le moment. Je suis sûr qu'il y en a d'autres et qu'on en a tous ici en mémoire des comme ça. J'aurais aimé que ce soit autrement et que la société soit mieux fichue que ça.

Réveillez vous, bon sang. Servons nous du potiron que nous avons entre les deux oreilles.
 
I
Intemporelle
Invité
Leo Lavoie à dit:
jeangeneve à dit:
cela m'étonne de leo ... :lol: probablement le plus au fait de la religion psychanalytique...

un certains freud a entretenu une correspondance avec Albert Einstein, le qualifiant de ... psychotique

et puis... selon freud on est tous un peu dérangé.
maintenant si même les disciples des gourous n'assument plus leurs croyances de bases... ou vas t on
un docteur en physique avec une licence de chimie qui invente un nouveau mot et hop c'est un autodidacte.

en tous cas merci a tous, je suis en transe hillarante
Je suis psychanalyste dissident et non disciple de Freud. Pour moi, la psychanalyse est bien loin d'être une religion et si ça en est une, ben l'on m'aurait brûlé au bucher de l'hérésie il y a longtemps. En fait , on a déjà tenté de le faire d'ailleurs. :lol:

Einstein était névrosé...comme nous tous... De dire qu'il était psychotique, c'est totalement ridicule. Mais ce n'est pas la seule chose mal éclairée qu'ait déclaré Freud, s'il l'a déclaré ( je n'en sais rien et je m'en tape).

Si l'autodidaxie, telle qu'elle est et qu'elle a toujours été, vous insécurise, ben que voulez vous que je vous dise. Moi c'est l'establishment, qu'il soit universitaire, industriel ou religieux qui m'insécurise. Des gens qui ont fait l'université j'en ai connu des tas et peu pensaient en dehors de leur petite boite obtuse et cela en faisait des incompétents, ne vous en déplaise.

J'ai déjà enseigné à une détentrice d'une maîtrise (juste avant le doctorat ici) en microbiologie que les champignons et les moisissures étaient de la même famille et que les deux se multipliaient par leur spores.

J'ai déjà entendu un chimiste bachelier (juste avant la maîtrise ici) m'expliquer comment les premières gouttes d'infusion du café s'appelaient la "chicorée" alors que la chicorée, c'est une plante dont l'on infuse les racines. Rien à voir avec le café sauf le goût de cette infusion.

Je l'ai déjà dit, j'ai supervisé, à leur demande, des psychologues bien diplomés de l'université.

J'ai consulté moi même, pour moi et en tant que père de trois enfants, moulte médecins et spécialistes qui n'avaient pas de jugement et qui disaient des sottises.

Voilà ce qu'est mon expérience personnelle avec les universitaires. M'enfin, ce qui me vient à la mémoire pour le moment. Je suis sûr qu'il y en a d'autres et qu'on en a tous ici en mémoire des comme ça. J'aurais aimé que ce soit autrement et que la société soit mieux fichue que ça.

Réveillez vous, bon sang. Servons nous du potiron que nous avons entre les deux oreilles.
:4:

Même si je trouve parfois vos discours un peu paternaliste...
 
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
Le génie c'est de la folie bien utilisée.
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
L'on dit qu'il y a une mince ligne entre la folie et le génie mais elle est là et elle est bien là. Il faut bien connaître l'un et l'autre pour faire la différence.

La psychose n'a rien de géniale même si elle utilise toutes les ressources du cerveau parce qu'elle le squatte. :wink:
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
bah un psychanalyste est toujours un peu paternaliste *il sait, nous pas*

je ne voulais pas polémiquer, je reconnais que vos réaction m'amuse de plus en plus.
mais qui diable a inventé la psychanalyse
on pourrais donc être psychanalyste sans la "science" de la psychanalyse ?
et tout sa construction, sa modélisation, son formatage et ses créations métaphoriques comme par exemple la psyché...
je m'amuse simplement a y "voir" certains paradoxes

un peu comme citer des universitaires billants qui en suite y enseignent, y font de le recherche payée par le contribuable et de les déclarer autodidactes.

je trouve cela amusant, simplement amusant
c'est sûrement cela qui fait de moi un psychotique qui devrais se réveiller

au risque de mettre a mal votre altérité, vous propose juste de sourire en ma compagnie.
de sourire de ma propre psychose
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Des gens qui ont fait l'université j'en ai connu des tas et peu pensaient en dehors de leur petite boite obtuse et cela en faisait des incompétents, ne vous en déplaise

Ben quand j'ai quitté le secondaire pour entrer en université, j'ai ressenti cette libération d'accéder à la liberté de penser et d'apprendre en interractivité et plus en gavage en force !

J'ai dû bien tomber ( qui se ressemble s'assemble ? ) car autour de moi j'ai toujours trouvé des gens ouverts, curieux, compétents

un compagnonnage, pas de concurrence ni de spéculation mais d'esprit éclairé

bon j'ai peut-être toujours fait partie des utopistes : c'est ce qui me porte en thérapie !

mais j'ai pas toujours écouté mon père...il savait bien pourquoi...

:)
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
katia (zoulouk)
katia (zoulouk)
Membre
messages
3 075
Points
2 580
La ligne est parfois très mince, parfois en pointillé

Parfois d'un côté, parfois de l'autre

Le génie choisit d'aller où le psychotique est contraint de rester.

Et que peu de génies qui n'ont jamais travaillé, ou été exposé à une source qui leur a permis d'acquérir certaines bases, qu'ils ont ensuite oubliées.

Les livres ont toujours existé, tout comme les inventions passées en science..

Le génie du génie est d'oublier que les prédécesseurs ont trouvé la question impossible, assortie d'une passion sans doute très démesurée.

Qui passerait des années, nuits entières à trouver des lois régissant les nombres premiers par exemple, à moins dêtre un peu "fou" !

Le plus fou qui y travaille aura sans doute le plus de chance d'aboutir.

Plutot des inventeurs, des pionniers qui sont allés hors des sentiers battus, avec les armes intellectuelles ou créatives necessaires.

De la folie bien utilisée !
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
surderien à dit:
Surderien,

Formateur en formation surderienne multididactique :

Apprendre à écouter les autres pour mieux s'apprendre soi-même...

8)

Surderien,

Formateur en formation surderienne autodidactique :

Apprendre à s'écouter pour mieux apprendre des autres...

:)
 
Oratorioo
Oratorioo
Membre
messages
290
Points
2 160
Freud a t'il vraiment traiter Einstein de psychotique ? C'est la meilleure de la journée! C'est quand même un peu l’hôpital qui se fout de la charité...
 
B
bressbie
Membre
messages
13
Points
460
bon ok personne ne répond à ma question donc je vais vous raconter ma vie.

Je fait partie de la famille d'un indépendantiste de polynésié avec uqi j'ai perdu tout contact depuis longtemps déjà j'ai été violée, maltraitée à l'école, jamais aidé etc je n'ai jamais eu de psychologue et encore moi ns d'aide de la part des autres professeurs, j'ai effectué un voyage scolaire où j'ai été placé chez un garçon où j'ai encore été violée et j'ai eu énormémént de problèmes avec des dealers de drogues.
maintenant j'ai été sortie de france après le 11 septembre 2001 parce que mes professeurs paniqué à cause du précédent voyage au mexique.

J'ai fait une dépression nerveuse et j'ai commencé à faire une fixette sur le fait d'avoir été mise sous hypnose avec un liste à suivre j'aimerais me faire vérifier parce que cette idée provoque des blocages dont je n'arrive pas à me débarasser.

Si vus aviez une adresse en France où je puisse m'adresser ça m'arrangerai beaucoup merci
 
Leo Lavoie
Leo Lavoie
Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
J'ai tenté de vous donner, dès le départ, une réponse au meilleur de ma connaissance. Je vous envoie maintenant un MP
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 077
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
bressbie à dit:
bon ok personne ne répond à ma question donc je vais vous raconter ma vie.

Je fait partie de la famille d'un indépendantiste de polynésié avec uqi j'ai perdu tout contact depuis longtemps déjà j'ai été violée, maltraitée à l'école, jamais aidé etc je n'ai jamais eu de psychologue et encore moi ns d'aide de la part des autres professeurs, j'ai effectué un voyage scolaire où j'ai été placé chez un garçon où j'ai encore été violée et j'ai eu énormémént de problèmes avec des dealers de drogues.
maintenant j'ai été sortie de france après le 11 septembre 2001 parce que mes professeurs paniqué à cause du précédent voyage au mexique.

J'ai fait une dépression nerveuse et j'ai commencé à faire une fixette sur le fait d'avoir été mise sous hypnose avec un liste à suivre j'aimerais me faire vérifier parce que cette idée provoque des blocages dont je n'arrive pas à me débarasser.

Si vus aviez une adresse en France où je puisse m'adresser ça m'arrangerai beaucoup merci
oui, l'hypnose ( la transe) peut être envoûtante...

mais surtout elle peut être exorciste

En pratique je n'utilise principalement que des techniques d'hypnose positive et confortives

parfois j'enfonce un peu plus la personne dans son envoûtement pour lui montrer que le pire c'est finalement

ce qu'on s'invente et qu'après on en fait ce qu'on en veut et qu'on s'en tire au mieux ( c'est de la technique paradoxale)

quelle hypnose préférerez vous finalement ?

:roll:

je ne vous enverrai pas de mp car ce n'est peut-être pas ce que vous souhaitez ?
 
B
bressbie
Membre
messages
13
Points
460
envoûtante ?? c'est un mot un peu trop imagé pour moi.
vous pouvez m'envoyer un mp si vous le voulez.

mais effectivement le fait qu'il soit possible d'influencer la pensée d'un individu et de le faire aller dans le négatif fait peur
 
I
Intemporelle
Invité
bressbie à dit:
envoûtante ?? c'est un mot un peu trop imagé pour moi.
vous pouvez m'envoyer un mp si vous le voulez.

mais effectivement le fait qu'il soit possible d'influencer la pensée d'un individu et de le faire aller dans le négatif fait peur
Donc on pourrait dire que l'hypnose de Surderien ne vous rassurerait pas ?
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
oratorioo à dit:
Freud a t'il vraiment traiter Einstein de psychotique ? C'est la meilleure de la journée! C'est quand même un peu l’hôpital qui se fout de la charité...
+1

bressbie à dit:
J'ai fait une dépression nerveuse et j'ai commencé à faire une fixette sur le fait d'avoir été mise sous hypnose avec un liste à suivre j'aimerais me faire vérifier parce que cette idée provoque des blocages dont je n'arrive pas à me débarasser.

Si vus aviez une adresse en France où je puisse m'adresser ça m'arrangerai beaucoup merci
Si je te suis bien le problème ne serait non pas que vous ayez été hypnotisée avec mise en place d'une liste (?) mais le fait que vous fassiez une fixette là dessus, non?
La solution ne serait alors pas de vous faire "vérifier" (cette expression m'évoque fortement un moteur de voiture...) mais de décider de prendre le pouvoir sur ce que vous voulez: refuser les blocages, décider d'avancer, refuser de continuer de souffrir en tant que victime... Dans ce cas, l'hypnose n'est pas nécessaire, mais juste un outils pratique.
Je ne suis pas sûre qu'un psy, un thérapeute*, puisse vous aider directement, mais de nombreux psy/thérapeutes pourraient peut être vous aider à vous aider...
Enfin si j'ai bien compris.

*: un sorcier/chaman/prêtre ou quelqu'un faisant office d'autorité en matière ésotérique/magique/religieuse ou que sais-je aurai plus de chance en vous faisant un exorcisme/désenvoûtement/enlevage de mauvais oeil... car il vous affirmerait que vous n'avez plus rien et vous le croiriez et de fait vous n'auriez plus rien. Si vous croyez en quelque chose du genre, ça peut être encore ce qu'il y a de plus rapide...
 
B
bressbie
Membre
messages
13
Points
460
en fait non les 2 sont un problème.

mais j'ai reçu l'email d'un praticien qui m'a dit que ce n'était pas possible alors que certaines personnes me soutiennent que ça l'est

quelle est la bonne réponse??
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
[align=justify]
Franchement je ne pense pas qu'une suggestion qui ne conviendrait pas la personne dure dans le temps, je pense que si ça a un effet positif l'inconscient associe les répercutions positives à la suggestion et que si c'est négatif, que ça ne cadre pas avec les valeurs de la personne, il l'évacuera. Mais je dis ça sans certitude, c'est ce que j'ai lu et entendu la plupart du temps (en simplifiant).
Peut être que certains ont surtout pensé que techniquement c'était possible de placer une suggestion qui ne serait pas très bonne et que d'autres ont répondu que de toute façon ça ne durerait pas.

En gros dans votre cas, je ne pense pas que vous puissiez encore avoir des conséquences directes d'une éventuelle mauvaise hypnose, par contre il est possible que votre regard sur votre passé et votre peur de ce qui a pu se passer vous empoissonnent l'existence maintenant.

Avez-vous pensé à l'auto-hypnose? Vous pourriez alors avoir confiance en votre hypnotiseur, non?

 
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Vous aimerez:
Messages récents
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Haut