Formation Hypnose

Quels sont les dangers de l'hypnose

  • Initiateur de la discussion bressbie
  • Date de début
B

bressbie

Membre
messages
13
Points
460
Bonjour,

je ne sais pas si l'un d'entre vous a regardé l'épisode des experts concernant une hypnotiseuse mais je me pose des questions.

s'il est possible d'arrêter de fumer, de contrôler les mouvements d'une personne c'est grâce à des stimulus n'est ce pas ?

J'aimerais savoir si l'hypnose peut être utilisée peut être utilisée de façon criminelle.

Peut-on faire en sorte qu'une personne commette des actes illégaux ??
peut on placer des stimulus qui la feront agir d'une certaine façon, à certains moments de sa vie?

Je sais que selon une des règles on ne peut aller contre la volonté d'un individu mais s'il est possible de faire en sorte qu'une personne arrête de fumer il est aussi possible de faire en sorte que cette personne commence à fumer n'est pas??*


merci
 
Brieuc du Garay

Brieuc du Garay

Membre
messages
458
Points
2 660
Age
27
Localisation
Clermont-Ferrand
Prudence, pour ton dernier message... as-tu entendu parler d'un reportage sur des psychothérapeutes qui induisaient des faux-souvenirs à ses clients et déchiraient des familles... ?

Et pourtant, venant de psychanalistes (par exemple), l'hypnose n'y est pour rien. Tout n'est que suggestion. Une suggestion n'existe pas en hypnose (là, je le dis pour ceux qui en doute encore, je crois savoir que ça tu le sais déjà, Prudence)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 129
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Page 3 de ce fil


j'ai traité une personne prise dans une "transe envôutante" suite à une formation de développement personnel avec de la PNL qui l'avait vraiment secouée...

Tout formateur doit suivre de près ses élèves car cela peut arriver : d'aboutir à de l'"hypnose" envoutante si on ne se rend pas compte que la personne part en vrille

mais ce sont des techniques* de manipulation* sectaire* bien classique malheureusement.

On en parle trés peu pour qu'elles ne soient pas utilisées...

L'hypnose exorciste utilise des principes trés voisins mais inversants.

8)


* Déclencher une hyperactivité mentale, émotionnelle, spirituelle, qui exacerbe une tendance pathologique de la personne: paranoïde, dépressive, délirante ou cyclothymique. Un profil de personnalité chez qui l'on déconseille classiquement l'utilisation de l'hypnose du fait de ce risque...

:!:
 
Dernière modification par un modérateur:
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
bayu à dit:
Prudence, pour ton dernier message... as-tu entendu parler d'un reportage sur des psychothérapeutes qui induisaient des faux-souvenirs à ses clients et déchiraient des familles... ?

Et pourtant, venant de psychanalistes (par exemple), l'hypnose n'y est pour rien. Tout n'est que suggestion. Une suggestion n'existe pas en hypnose (là, je le dis pour ceux qui en doute encore, je crois savoir que ça tu le sais déjà, Prudence)

[align=justify]Effectivement, il y a les faux-souvenirs (qui, comme tu le signales ne sont pas forcément liés à l'hypnose puisqu'ils peuvent apparaitre en dehors de celle-ci). Je n'ai pas vu de reportage là dessus, j'ai lu plusieurs articles surtout. Il me semblait que ce n'était pas ce type de choses dont parlait Bressbie.

Ta remarque m'a fait beaucoup réfléchir.
J'ai l'impression de vouloir faire une différence entre quelque chose de statique (comme un souvenir) et quelque chose de dynamique (comme un comportement)...
Quand on pose quelque chose de statique, comment le remettre en question, je pense que c'est plus difficile puisqu'il ne fait rien, qu'il n'agit pas directement. Avec un mécanisme, il est en permanence soumis à des feed-back, à des rétro-contrôles.
Je ne sais pas comment l'exprimer clairement mais le faux-souvenir a des bases normales, inévitables. Je ne parle pas de l'implantation de faux-souvenirs, notamment d'abus sexuel pendant l'enfance, par des questions orientées d'un psy ou autre; mais du fait que dans la vie de tous les jours, nos souvenirs sont imprécis, comportent des détails faux, qu'ils sont remaniés... si on se renseigne sur les témoignages c'est assez impressionnant, nous ne sommes pas fiables. Alors que, jusqu'au plus profond de notre biologie, pour assurer l'homéostasie nous sommes soumis à des rétro-contrôles permanents dans tout notre corps mais également pour notre psychée (ce qui n'empêche pas certains bug, comme les phobies).
Dans mon précédent message je n'ai pensé qu'à ce côté dynamique. Il m'aura fallu presque une heure devant ton message pour débrouiller ma pensée et comprendre pourquoi je sentais qu'il fallait distinguer le statique du dynamique... bien sûr ce n'est qu'un hypothèse, une réfléction encore bien jeune et brouillonne.

 
M

Molaco

Membre
messages
222
Points
1 990
Un souvenir est parfaitement dynamique d'apres moi (enfin + ou -), en fonction de l'influence émotionnelle et cognitive principalement;

C à dire on peut reconsiderer totalement un souvenir en fction de l'état d'humeur (pour le meilleur et pour le pire, par exemple relativiser qqchose qui nous tenait à coeur ou amplifier dramatiquement ..) ou des cognitions (par exemple avoir un nouveau regard après une expérience sur des interactions/ relations antérieures) : c'est l'interference rétroactive.

@ bayu : vous vouliez dire que la suggestion n'est pas qu'en hypnose, éricksonnien que vous n'êtes pas tant, vous avez schinté des négations, c'est épatant ...

@ surderien : méais y a t-il possibilité de traiter avec cette "transe en,voutante" une personne telle que celles décrites dans les contrindications, cela peut t-il arriver accidentellement, qd c un pro de la transe envoutante (d'ailleurs si vous voulez bien développer ce concept, je suis preneur !)
 
Brieuc du Garay

Brieuc du Garay

Membre
messages
458
Points
2 660
Age
27
Localisation
Clermont-Ferrand
Oh oui, j'ai loupé un mot ! Merci Molaco.

Une suggestion n'existe pas qu'en hypnose
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
Molaco à dit:
Un souvenir est parfaitement dynamique d'apres moi (enfin + ou -), en fonction de l'influence émotionnelle et cognitive principalement;

C à dire on peut reconsiderer totalement un souvenir en fction de l'état d'humeur (pour le meilleur et pour le pire, par exemple relativiser qqchose qui nous tenait à coeur ou amplifier dramatiquement ..) ou des cognitions (par exemple avoir un nouveau regard après une expérience sur des interactions/ relations antérieures) : c'est l'interference rétroactive.

Huhu! Je dois avouer que sur ce coup là, je vais tricher, la jouer à la fois corpusculaire et ondulatoire. Effectivement, en te lisant, je me dis: Ah! Oui, on peut mobiliser le souvenir, mais pour l'instant, je continue à parfois le voir comme statique, comme une pierre sur laquelle on va construire autre chose, qui peut être dynamique.
J'ai l'impression que souvent, dans la vie de tous les jours les souvenirs seraient plutôt "statiques" mais par exemple dans le cadre de la thérapie on les utilise de manière dynamique, c'est d'ailleurs ce qui va, entre autre, permettre, comme tu le dis, de modifier ses conséquences, le regard qu'on a dessus. En fait tout simplement le recadrage.
Pourrait-on alors considérer le souvenir comme statique dans un cadre, dynamique lors d'un recadrage et ensuite l'un ou l'autre en fonction de ce qui se passe?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 129
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Gaelic à dit:
Oui, enfin Médiluve considère la PNL comme une secte. Ce n'est objectif du tout.

La PNL n'est pas sectaire mais les sectes uilisent des méthodes de PNL


J'ai retrouvé sur ce blog ( NB qui n'est pas à priori sectaire ) l'éternel débat du risque de l'hypnose ( et plus généralement des décadrages et des états modifiés de conscience...) :

Alors pour brouiller les cartes (comme en PNL...) certains l'appelleront d'un autre nom...


http://findarticles.com/p/articles/mi_q ... n58121237/

http://www.osezaimer.com/article-l-hypn ... 80493.html

…cela peut paraître incroyable, pourtant, de tels résultats sont possibles, particulièrement sur des personnes sensitives.

Des techniques incroyables ont été explorées depuis que des hommes se sont intéressés à l'hypnose.

Le rêve éveillé en fait partie, le rêve lucide aussi.

Ces techniques permettent de modifier la sensibilité d'une personne, la perception qu'elle a d'elle-même.

On est encore au début des recherches.

Tout d'abord, parce qu'il existe un véritable danger à faire usage de l'hypnose.

On pourrait parfaitement induire des choses invraisemblables à une personne sensible.

En fait, n'importe qui pourrait s'en servir pour manipuler d'autres personnes.

Certains médecins ont préféré abandonner l'hypnose pour cette raison.

Il est difficile de dessiner une frontière entre la suggestion positive et la suggestion manipulatrice.

La sophrologie a su se démarquer de toutes ces inquiétudes.

Elle ne cherche pas à induire par la suggestion une ligne de conduite, mais un simple état de bien-être.

La relaxation ainsi induite permet au patient de retrouver naturellement la confiance en lui.

.
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 427
Points
6 610
Localisation
lyon
Prudence à dit:
Molaco à dit:
Un souvenir est parfaitement dynamique d'apres moi (enfin + ou -), en fonction de l'influence émotionnelle et cognitive principalement;

C à dire on peut reconsiderer totalement un souvenir en fction de l'état d'humeur (pour le meilleur et pour le pire, par exemple relativiser qqchose qui nous tenait à coeur ou amplifier dramatiquement ..) ou des cognitions (par exemple avoir un nouveau regard après une expérience sur des interactions/ relations antérieures) : c'est l'interference rétroactive.

Huhu! Je dois avouer que sur ce coup là, je vais tricher, la jouer à la fois corpusculaire et ondulatoire. Effectivement, en te lisant, je me dis: Ah! Oui, on peut mobiliser le souvenir, mais pour l'instant, je continue à parfois le voir comme statique, comme une pierre sur laquelle on va construire autre chose, qui peut être dynamique.
J'ai l'impression que souvent, dans la vie de tous les jours les souvenirs seraient plutôt "statiques" mais par exemple dans le cadre de la thérapie on les utilise de manière dynamique, c'est d'ailleurs ce qui va, entre autre, permettre, comme tu le dis, de modifier ses conséquences, le regard qu'on a dessus. En fait tout simplement le recadrage.
Pourrait-on alors considérer le souvenir comme statique dans un cadre, dynamique lors d'un recadrage et ensuite l'un ou l'autre en fonction de ce qui se passe?

on peut dire qu'en temps ordinaire, son évolution est quasi-statique (voir la thermodynamique et ses concepts) et que de temps à autre, suite à un influx d'ernergie/entropie (= information+émotion), il peut évoluer d'un coup beaucoup...
 
B

bressbie

Membre
messages
13
Points
460
Bonjour,

J'ai une autre question.

Imaginons une personne qui a vécu un choc post traumatique
L'hypnothérapeute ne pouvant agir qu'en accord avec l'inconscient d'un patient.

Est-il possible de soulager un patient de sa peine alors qu'il ne l'a pas réellement souhaiter ?

Formulé autrement:

Puis-je effacer ou soulager sans son accord un patient de ses traumatismes?

merci
 
B

bressbie

Membre
messages
13
Points
460
oui voilà le problème serait plutôt de m'enlever cette idée saugrenue
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
bressbie à dit:
Bonjour,

J'ai une autre question.

Imaginons une personne qui a vécu un choc post traumatique
L'hypnothérapeute ne pouvant agir qu'en accord avec l'inconscient d'un patient.

Est-il possible de soulager un patient de sa peine alors qu'il ne l'a pas réellement souhaiter ?

Formulé autrement:

Puis-je effacer ou soulager sans son accord un patient de ses traumatismes?

merci

Ca m'évoque trois choses:
1: le fameux "on ne peut pas aider quelqu'un qui ne veut pas l'être", je pense notamment aux addictions mais c'est vrai pour tellement d'autres choses.
2: L'hypnose n'ira pas contre la personnalité, les croyances, la morale profonde du sujet mais elle permet de réaliser des choses que l'on aurait pas forcément pu accomplir en état de veille.
Donc si la personne ne veut vraiment pas être soulagée je ne pense pas qu'on puisse durablement faire un forcing brute, après ça si on travaille sur les croyances ou ce qui est sous jacent à cette souffrance on fait évoluer la personne est tout est possible.
3: L'entente thérapeutique me parait être essentielle avant toute démarche de soin. Pourquoi la personne est elle là? Est-on d'accord sur le quoi, le comment, le combien...? Et que fait le patient dans le cabinet s'il ne voulait pas être aidé?

Juste un exemple personnel: j'ai des problèmes de dos et je pratique l'autohypnose régulièrement pour m'anesthésier et jusqu'à une douleur particulièrement violente je n'avais pas pu obtenir d'anesthésie complète, j'obtenais une grosse diminution de la douleur mais pas d'arrêt total. On en avait parlé avec Katia et on pensait que ça pouvait être dû au fait que je n'avais jamais eu d'anesthésie locale. En fait, le blocage vient de ma croyance que la douleur n'est pas quelque chose d'entièrement négatif puisqu'elle nous prévient que quelque chose ne va pas et l'anesthésie totale correspondrait à couper une alarme.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 129
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
bressbie à dit:
Bonjour,

J'ai une autre question.

Imaginons une personne qui a vécu un choc post traumatique
L'hypnothérapeute ne pouvant agir qu'en accord avec l'inconscient d'un patient.

Est-il possible de soulager un patient de sa peine alors qu'il ne l'a pas réellement souhaiter ?

Formulé autrement:

Puis-je effacer ou soulager sans son accord un patient de ses traumatismes?

merci

Questions qui sont encore sources de questions !

Le patient est il venu consulter de lui-même ? Dans ce cas l'accord est intrinsèque et il participera au travail relationnel

dans le cas contraire est-ce une" thérapie" forcée avec un cadre à définir, à structurer ou à restructurer relationnel ?

8)
.
 
M

Marc1963

Membre
messages
438
Points
2 460
Bonjour Prudence,



A te lire s'il y a échec c'est la faute du patient.
Un peu facile non ?

Cela peut aussi venir de la sensibilité du patient à l'hypnose. Mais quand on a la croyance que tout le monde est hypnotisable (je ne parle pas ici de la transe ordinaire), il est difficile d'admettre cela.
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
Marc1963 à dit:
Bonjour Prudence,



A te lire s'il y a échec c'est la faute du patient.
Un peu facile non ?

Cela peut aussi venir de la sensibilité du patient à l'hypnose. Mais quand on a la croyance que tout le monde est hypnotisable (je ne parle pas ici de la transe ordinaire), il est difficile d'admettre cela.

Pas forcément non, en tout cas ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, et surtout pas "patient" ou client car cela implique déjà une démarche de la part de la personne.
Par contre, si on prend un exemple classique: l'alcoolisme. Les proches pourront vouloir aider, vouloir faire soigner la personne, la harceler avec son problème et au final tenter tout et n'importe quoi si la personne refuse les soins, refuse d'admettre qu'elle a un problème avec l'alcool (puisque que j'ai choisi cet exemple) je ne pense pas qu'ils puissent faire quoi que ce soit. Je ne pensais pas avoir besoin de développer l'exemple, je m'étais trompée, erreur réparée (enfin j'espère).
Parler de patient c'est, à priori, qu'il est déjà là, déjà présent, un premier pas et pas des moindre est déjà franchi (hors circonstances particulières) et je l'exprimais dans la phrase "Et que fait le patient dans le cabinet s'il ne voulait pas être aidé?"

En fait je ne remettais pas en cause le désir d'amélioration du patient/client mais son arrivée en thérapie, s'il n'était pas déjà d'accord au moins implicitement pour aller mieux.
En gros:
S'il ne veut vraiment pas il ne viendra pas et tu ne le verras pas.
S'il vient en consultation c'est qu'au fond il est d'accord pour aller mieux.
 
A

atlas

Membre
messages
79
Points
2 390
Juste pour completer "prudence" sur les faux souvenirs

http://www.amazon.fr/syndrome-faux-souv ... 2911525256

Fausse accusation , faux témoignages , mensonges , pression médiatique et judiciaire suffisent pour faire craquer même les personnes les plus saines et les plus solides .Ex : Accuser faussement un homme de pédophilie et jeter en pature aux journalistes pour faire du hit .Effet "faux souvenirs" garantie !

Non pas besoin d'hypnose pour manipuler quelqu'un tous les escrocs de la terre vous le diront .

Pour démystifier : le faux souvenir c'est une personne qui s'auto-accuse de crime qu'elle n'a pas commis pour qu'on la laisse tranquille et que la pression retombe .Humain trop humain ...Aucune technique sophistiquée la-dedans .
Voilà pour un cas de plus noir de création de faux-souvenirs , il y en existe probablement des plus bénins .

Et apres avoir encore réfléchi je pense que le phénomène est le suivant

Une jeune fille consulte un psy .Ce dernier amène l'inconscient à s'exprimer sous formes de rêve .L'inconscient sautant par dessus les régles de la morale , la jeune fille recoit un rêve ou elle est representée accouplée avec son père .L'interprétation du psy rate et la jeune fille ressort convaincue que son père l'a violée quelques années auparavant .
1 ère création de faux souvenir chez la fausse victime .L'inconscient aurait oublié pendant des années pour soi-disant se protéger du choc

Le père est accusé et trainé devant les tribunaux devant la gravité des accusations et la pression collective .Il finit par se convaincre qu'en effet , il a violé sa fille . 2ème création de faux souvenir .

Conclusion 2 creations de faux souvenir 1 chez la fausse victime et 1 chez le faux coupable .Tordu ?...
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
Bonjour,

les dangers de l'hypnose... hypnotiser la crédulité et croire que c'est sans importance est dangereux.

Parce que ces gens crédules, suivez mon regard 8) on la force transmotrice.
(modèle copyright)

Mais alors, je vous raconte pas, si j'en chope un, je le colle au mur, gwave.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 129
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Un bon hypnothérapeute a la stratégie de créer de vrais bons souvenirs (même s'ils sont faux !) et retransmet cette capacité.

Après, ne cherchons pas midi à quatorze heures 40, et tout se passera au mieux.

8)
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
Effectivement l'hypnose n'est pas du tout nécessaire dans les problèmes de faux souvenirs. Il y a eu des recherches d'ailleurs orientées dans les problèmes de témoignages et notre mémoire n'est pas bonne du tout, on reconstruit en permanence nos souvenirs.
 
Framboisine

Framboisine

Membre
messages
233
Points
1 990
Age
52
Localisation
Ozoir la Ferrière
et alors, la marmotte emballait toujours du chocolat dans l'alu ... sorry mais bon...
 
Prudence

Prudence

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 894
Points
9 260
Localisation
Nancy
Framboisine à dit:
et alors, la marmotte emballait toujours du chocolat dans l'alu ... sorry mais bon...
?
 
undy

undy

Membre
messages
319
Points
2 460
Localisation
Villeurbanne (France)
Moi je peux imaginer de vrais faux souvenirs, de faux vrais souvenirs et des faux souvenirs.

En faux vrais souvenirs, j'ai des souvenirs de rêves datant d'il y a très longtemps, alors que je n'ai pas de souvenirs de vrais évènements à la même période.
C'est faux parce que c'est du rêve, mais c'est vrai parce que c'est aussi persistant, voire plus, qu'un souvenir ordinaire d'évènement réel.

Je cataloguerais un vrai faux souvenir comme celui fabriqué artificiellement, via des histoires extérieures (y compris hypnose), qui s'incruste dans des trous entre souvenirs et semble en faire partie à la fin.

Et faux souvenir peut-être ce qu'on se créé soi-même par opposition au précédent (d'une certaine façon un faux faux souvenir parce que la personne s'en souvient effectivement, sans distorsion extérieure, c'est juste en décalage avec la réalité)

Tout du moins cela serait un catalogage possible, tout ça pour dire que le "faux souvenir" ça pourrait être assez compliqué.

edit: zut, ça figure en haut de page.Du coup je pars peut-être un peu trop en hors-sujet.
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 129
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Là il y en a encore qui vont dire que Undy et Surderien ce serait le même pseudo que çà serait pas étonnant ! :lol:

Bon restons sérieux, est-ce plus facile de se souvenir d'un vrai souvenir ou d'un faux souvenir finalement ? :roll:
 
Hypnopotam

Hypnopotam

Membre
messages
193
Points
1 860
parfois il est bon de se souvenir d'oublier de se souvenir d'oublier !
 
Vous aimerez:
P
  • Question
  • paranoviaque
Réponses
3
Affichages
2 K
paranoviaque
P
I
  • Question
  • Intemporelle
Réponses
11
Affichages
3 K
Oratorioo
Oratorioo
S
  • Question
  • San-A
Réponses
5
Affichages
1 K
valikor
valikor
Nouveaux messages
Dov Aim
  • Discussion épinglée
  • Question
  • Dov Aim
2
Réponses
50
Affichages
938
Zoran83
Z
Viederêve13
  • Question
  • Viederêve13
2
Réponses
50
Affichages
543
Viederêve13
Viederêve13
L
  • Question
Hypno-Challenge Cystophobie
  • Lau001
2
Réponses
56
Affichages
3 K
Lau001
L
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut