Formation Hypnose

L'excès de sucres et de graisses favoriserait la dépression.

Belineo

Membre
On savait que l'excès de sucre et de graisse était mauvais pour la santé, de nouvelles études montrent également que ces deux éléments favoriseraient, non seulement la prise de poids, mais l'apparition de troubles dépressifs.

Même si on s'en doutait, cette étude dont cet article s'inspire, vient démontrer ce que la sagesse populaire savait depuis longtemps !
 

jumb

Membre
A partir de quelle quantité de sucre et de graisse par jour peut on parler d excès ?
Et ce dosage sera t il le meme suivant l age, le sexe et aussi l activité...????

Si je regarde la nourriture que prenait mes grands parents elle était très différente. Pas de plats préparés. Par contre grandes quantités, au beurre (et pas un petit peu), pas mal de sucres (genre gâteau, beignets...) et aussi fruits légumes avec moins de viande. Il n y avait pas de chauffage la nuit, beaucoup à marcher ou velo, faire du bois etc... Il y avait moins de médicaments et ils devenaient assez vieux...

La nourriture doit donc aussi s adapter à son mode de vie...

D autre part la dépression ne pourrait elle pas être favorisée par le manque de vitamines, minéraux etc...?
 
Dernière édition:

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Inutile de lier des études avec une prise de poids et une dépression. Il est assez facile de comprendre que la prise de poids influence sur l'image que nous avons de nous, que les autres ont de nous et quand on arrive pas à faire marche arrière parce que les mauvaises habitudes sont ancrés on peut comprendre facilement que ca peut aller jusqu'à la dépression.
 
Dernière édition:

dide70

Membre
Top Posteur du mois
A partir de quelle quantité de sucre et de graisse par jour peut on parler d excès ?
Et ce dosage sera t il le meme suivant l age, le sexe et aussi l activité...????
C'est une question à poser aux médecins... Je pense qu'il y a des bornes, mais on s' en fiche on sait Intuitivement quand on est en excès. Non ?
 

dide70

Membre
Top Posteur du mois
Si je regarde la nourriture que prenait mes grands parents elle était très différente. Pas de plats préparés. Par contre grandes quantités, au beurre (et pas un petit peu), pas mal de sucres (genre gâteau, beignets...) et aussi fruits légumes avec moins de viande. Il n y avait pas de chauffage la nuit, beaucoup à marcher ou velo, faire du bois etc... Il y avait moins de médicaments et ils devenaient assez vieux...
oui c'est vrai, mais on est plus dans cette époque où l'on mangeait, buvais et respirions sainement
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Piste intéressante, on peut se baser sur ce que l'on mange pour faire connaissance avec qui on digère, microbiote intestinale.... en cas de dysbiose les pistes de certaines "maladies" peuvent apparaître.

Pour faire le tour de la question....

Un peu plus dans les détails

Cependant vu la complexité de notre cerveau j'imagine que la complexité du microbiote l'est tout autant.

A partir de quelle quantité de sucre et de graisse par jour peut on parler d excès ?
Il faut (je suppose) le diviser par la quantité de nourriture que tu manges par jour, en fonction bien sur du poids, de la corpulence, etc...
 

jumb

Membre
Nosso est ce une légende, j ai souvent entendu que le pain des belges c est les frites ? Frites donc tous les jours, pour beaucoup de belges ?

Pour notre alimentation assez difficile de cerner les excès sauf s ils sont importants.
 

Belineo

Membre
Le fait est que la vie de nos grands parents étaient pour l'essentiel beaucoup moins sédentaire que la nôtre aujourd'hui. De fait, la dépense calorique était plus importante. Quant aux aliments, ils comportaient beaucoup moins d'ingrédients et de produits issus de la chimie
 

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
Pour moi se sont les discours moralisateurs qui me donnent la dépression et pas le sucre ou la graisse ,qui me remplissent et m'apaisent
 

jumb

Membre
Si tu vas au fast food tous les jours ou adopte ce style de nourriture régulièrement, je ne sais pas si tu te sentiras vraiment bien, Moune. Avec des parts xxl, ou un demi litre de coca à midi, il y a risque d'avoir un sérieux coup de barre à un moment donné. Ce n'est pas la même chose qu'une personne qui se sent coupable parce qu'elle mange un bout de cake au chocolat.

D'un coté on a un discours moralisateur et d'un autre une hygiène alimentaire qui pour de nombreuses personnes laisse à désirer. J'ai pu constater au travail, le peu de personnes qui se cuisinait leur repas de midi, la plupart préférant emmener un truc tout prêt ne nécessitant aucun travail de préparation la veille. Cuisiner demande du temps, pourtant c'est la solution face à la mal-bouffe.
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Tant qu'il n'y a pas de déni des avancées scientifique, on place la moral ou l'on veux !
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pour moi se sont les discours moralisateurs qui me donnent la dépression et pas le sucre ou la graisse ,qui me remplissent et m'apaisent
Diaboliser le sucre et la graisse fait devenir anorexique.

Culpabiliser n’est pas thérapeutique.
Les grosses seraient heureuses si on les trouvait pas grosses.
Les anorexiques seraient heureux si on ne les rendait pas anorexiques.
Ils trouveraient l’hypnose sans même avoir besoin de fréquenter un hypnotherapeute.
A moins qu’il soit lui-même anorexique ?

:rolleyes:
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Haut