L'hypnose en elle-même peut-elle être thérapeutique ?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Marc1963, 28 Décembre 2012.

  1. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonsoir à tous,



    L'hypnose par elle-même, est-elle thérapeutique ?

    Parmi ceux qui utilisent l'hypnose classique, la majorité pense que non.
    Parmi ceux qui utilisent l'hypnose moderne, ericksonienne ... la totalité pense que non.

    Ainsi ceux qui pensent que oui sont peu nombreux. Cela veut-il dire qu'ils ont tors. Ce serait un peu trop facile ! Si cet argument était suffisant, on penserait encore que la terre est plate, que nous sommes le centre de l'Univers.

    Je vous propose de réfléchir en essayant d'être le plus objectif.

    L'hypnose classique utilise des suggestions thérapeutiques directives et autoritaires, pensant que le thérapeute à la solution. On peut alors, ne pas comprendre pourquoi, certains praticiens qui utilisent l'hypnose classique, pense que l'hypnose en elle-même est thérapeutique.

    L'hypnose moderne, ericksoniennne... utilise des suggestions permissives et indirectes, pensant que le patient à la solution en lui-même et qu'en donnant des suggestions creuses, son inconscient les interprétera à bon escient. On peut alors, ne pas comprendre pourquoi, tous les praticiens qui utilisent l'hypnose moderne, éricksonienne...pensent que l'hypnose en elle-même n'est pas thérapeutique. Le silence n'est-il pas la suggestion la plus permissive et indirecte, donc la plus efficace ? Si tel est le cas, l'hypnose en elle même peut-être thérapeutique !
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Tu veux parler de l'hypnose sèche, c'est à dire d'une forme d'hypnose où la transe hypnotique est simplement approfondie le plus possible (peu importe la manière) et ensuite de laisser être, faire ?

    Plus aucune suggestion, juste le silence ?

    Etre, ressentir ?

    Si l'expérience mène à vibrer, ressentir, aimer, être , à mon sens cela se révèlerait très thérapeutique par le lacher prise de ce qui peut constituer la souffrance. (ou motif de consultation)
    La défocalisation du mode rationnel de pensée, de la petite voix qui exprime peur, limitations, qui se concentre sur ce qui ne va pas.
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Je pense qu'il convient avant tout de définir ce qu'on entend par "thérapeutique"

    :)
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Le mot thérapeutique sous entend t'il le besoin d'un sujet "malade" pour s'appeler thérapeutique ?
     
  5. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je pense (opinion personnelle n'ayant de valeur que celle qu'on veut bien lui attribuer et sans fondement scientifique) que, sèche, l'hypnose aura toujours au moins le bienfait de nous faire nous poser quelques minutes au calme et de se détendre et je pense que ça fait souvent du bien.

    De la même façon qu'on peut s'arrêter, et "contempler" sa respiration tranquillement quelques instant avant de repartir vers d'autres activités, juste la composante détente qui ne me semble pas ni négligeable ni inutile pour pas mal de personnes.
     
  6. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonsoir,



    @ Katia,
    Tu as parfaitement compris, c'est effectivement ce que l'on appelle hypnose sèche.


    @ Surderien,
    D'après toi il y aurait plusieurs définition de" thérapeutique". Pourrais-tu nous en donner trois ou quatre ?
    Merci.


    @ Prudence,
    Ici, on ne parle pas d'effets thérapeutiques à minima.
    Ici, on réfléchit ce pourquoi l'hypnose sèche est déconsidérée et sur quels arguments, de nombreuses écoles d'hypnose classique et toutes les écoles d'hypnose éricksonienne se fondent pour dénigrer ainsi une hypnose sèche qui pourrait-être la plus efficace d'entre toutes en thérapie
     
  7. Dan'j

    Dan'j Membre

    Inscrit:
    8 Mai 2012
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Bonsoir,

    Je ne suis pas hypnotherapeute mais je pense que la demarche du patient d'aller vers un thérapeute et le fait de lui parler de ce sur quoi il souhaite travailler constitu deja une première etape dans la therapie. Lors de la transe le patient va travailler seul avec son inconscient grace a son intention de travailler.
    Donc je pense que la mise en transe s'inscrit dans un procesus plus large. Cependant la mise en transe est importante car elle permet au patient d'utiliser ses ressources pour aller mieux.
    Je sais pas si je suis très claire.

    Comment se passe une séance d'hypnose séche ?
     
  8. amrita

    amrita Membre

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    isere
    Bonjour,
    je n'ai fréquenté que 2 écoles d'hypnose Ericksonienne et je n'ai entendu personne dénigré l'hypnose sèche....
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Marc, as tu pratiqué et/ou expérimenté l'hypnose sèche et quels résultats, ressentis, retours, as tu obtenu ? peux tu nous en faire un retour ?

    Je l'ai pratiqué de nombreuses fois en auto hypnose, et c'est à découvrir. Pour moi, cette pratique fait partie de mes expériences hypnotiques les plus enrichissantes et surprenantes.

    J'aimerais des retours sur cette pratique, de personnes qui ont expérimenté ou qui le pratiquent.
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Si on veut respecter la définition unique de" thérapeutique", on se situe dans le cadre très précis des malades et des maladies : organiques et fonctionnels

    Avoir appris à connaître les maladies, les pathologies, les traiter, c'est alors aussi simplement la définition de pratiquer la "médecine" !

    est-ce que tous les hypnos qui disent faire de la thérapie sont dans ce cadre ?

    donc dans un cadre "thérapeutique" au sens codifié du terme ?

    :?:

    Dire que zazen est thérapeutique, que hatha yoga est thérapeutique, que Allah est thérapeutique c'est utiliser une métaphore psychothérapeutique : ce sont des techniques mentalistes manipulatrices qui permettent de faire accéder par une croyance, une religion, (religarer, relier) à la "guérison" d'une maladie illusoire: la personne n'est pas malade au sens strict mais ne se connait pas elle-même et la " thérapie" constitue plus une éducation, une ré-éducation à bien utiliser son potentiel mental, qu' une thérapie au sens strict.

    l'hypnose sèche permet de prendre conscience de cet arrêt de l'idéation pour prendre conscience de l'idéation, et de re- prendre le contrôle de l'idéation et là c'est qu'un tout petit aspect du début de la psychothérapie, car bien d'autres outils seront nécessaires pour structurer et reconstruire le mode d'idéation.

    et sans avoir étudié la neuro-physiologie, la psychologie, la pathologie, la clinique, la thérapie auprès de vrais malades, on ne réussira à traiter et guérir que de faux malades dont le mode d'idéation non contrôlé les amène simplement à se croire malades et se construire des fausses maladies : des malades knock pour des hypnothérapeutes knock et là l'hypnose marchera très bien !

    car ils ont un cerveau et un psychisme en pleine forme !

    En excès d'imagination et d'action, tout comme un certain nombre de formateurs qui s'imaginent thérapeutes ?

    :idea:


    ( cf les cadres managers qui se prennent aussi pour des thérapeutes ? et qui recadrent des non malades juste un peu paumés dans leur chemin de vie, pardon, professionnel...et qui ne se cachent pas d'avoir le potentiel de recadrer aussi les vrais thérapeutes pour leur apprendre à ...se décadrer !!!)

    :lol:
     
  11. undy

    undy Membre

    Inscrit:
    26 Mai 2011
    Messages:
    326
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    1730
    Localité:
    Villeurbanne (France)
    Certaines personnes peuvent tirer un avantage thérapeutique d'être en groupe, de parler en groupe, ou au contraire de s'isoler pendant un temps.
    Dans ce contexte, l'hypnose peut sans doute, par elle-même, être thérapeutique pour certaines personnes.

    Ce qui pourrait être un problème, ce serait de vendre l'hypnose seule comme thérapie, parce qu'il n'y a pas assez d'exemples pour garantir l'effet ne serait-ce que statistiquement, mais jusqu'à ce qu'il y ait des précédents judiciaires, il serait difficile de déterminer dans quelles conditions on peut utiliser l'hypnose seule comme thérapie.
     
  12. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Surderien pour une fois, vous me paraissez bien rigide et cantonné dans votre milieu médical ...

    La question d'Undy est intéressante, j'aurais tendance à dire oui mais loin d'être suffisante pour certains cas...

    Par exemple la thérapie par le rêve éveillé connu de certains hypnothérapeutes repose uniquement sur l'aspect hypnotique, je veux dire détente hypnotique, visualisation non dirigée... l'inconscient travaille sur le matériau refoulé de façon symbolique et amène à des restructurations cognitives sans aucune intervention du thérapeute.

    Par contre je déconseillerais l'AH sans avoir appris à le faire avec un professionnel, car les pensées intrusives peuvent survenir et l'individu se retrouverait envahi d'un malaise qui pourrait l'empêcher par la suite à rentrer en hypnose...

    Undy, je viens de relire votre dernier message, oui cela peut apporter une aide si cette discussion est encadrée par un professionnel, enfin tout dépend ce que vous appelez bavardage ... :roll:

    La seule chose qui est utile à retenir c'est de ressentir les choses sur le plan émotionnel et corporel.

    L'hypnose n'est pas une lévitation, ni une catalepsie, c'est avant tout un état de lâcher prise et de bien être, de prise de conscience de Ici et maintenant, prendre conscience de sa respiration, de son rythme... la moindre tension ou crispation peut être le reflet d'un malaise causé par une pensée intrusive...

    Est ce plus clair pour vous Undy ?
     
  13. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    C'est aussi de l'hypnose la catalepsie ! Car tenir entre deux chaises avec un gars sur votre ventre, comment vous feriez Éphémère sans etre mise sous hypnose au préalable ?

    Cela montre qu'il y a des choses possibles presque uniquement avec l'hypnose, et autrement faudra passer des heures avant que vous y arriviez et à s'entrainer dur !

    Sans le coté spectacle, l'hypnose autre n'existerait sans doute pas ou très peu, car c'est le spectacle qui fait rêver, et fait que les personnes puissent croire à un effet possible de l'hypnose, ce qui amene des clients aux thérapeutes qui utilisent le même outil.

    Car aller voir un hypnotherapeute, ce n'est pas aller chez un psychologue, ou relaxologue, il y a l'attente vis à vis de l'hypnose et cela me semble tout à
    fait logique.

    Et plus trivialement si je suis filmée et qu'il y a un gars assis sur mon ventre alors que je suis entre deux chaises, cela va transformer ma vision du réel, et ouvrir des possibilités nouvelles. Et me dire il y a quelque chose dans ce phénomène hypnotique, et alors cet outil peut etre utilisé dans un autre but...

    C'est qu'une question de but.

    Un travail sur soi peut avoir des effets spectaculaires, alors se p asser de spectaculaire est une grosse erreur à mon sens.

    C'est l'extraordinaire qui stimule l'ordinaire
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Et l'ordinaire qui stimule l'extra ordinaire
     
  15. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Très bien observé Katia (Zoulouk).

    D'ailleurs si mes souvenirs sont bons Ephémère, vous nous aviez fait part d'un patient venu vous consulter suite à un spectacle d'hypnose (sans succès malheureusement). Tous les thérapeutes reçoivent des patients qui ont été interpelés par un spectacle ou une émission sur l'hypnose et ce sont généralement des succès en thérapie lorsque le thérapeute arrive à se servir et à s'adapter à l'image qu'a le patient de l'hypnose.

    Autre exemple, la jeune femme qui venait récemment sur le forum, qui avait assisté à un spectacle d'hypnose et qui voulait se former tant elle a été fascinée par la chose, elle voulait apporter du bonheur en se servant de cet outil, on ne peut que se réjouir de telles vocations.
    :D
     
  16. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    L'hypnose n'est pas une lévitation, ni une catalepsie, c'est avant tout un état de lâcher prise et de bien être, de prise de conscience de Ici et maintenant, prendre conscience de sa respiration, de son rythme... la moindre tension ou crispation peut être le reflet d'un malaise causé par une pensée intrusive...

    là on mélange le développement personnel, le travail sur soi, l'épanouissement personnel et la thérapie !

    l'art thérapie et le rêve éveillé ne sont pas des thérapies mais des moyens de développer du plaisir confortif ( bonheur, joie, épanouissement, bonne santé)

    Objectivement, l'hypnose est un outil qui peut être utilisé en vue d'une thérapie, comme le langage, ou les groupes de paroles, et peuvent être utilisés pour de l'éducation thérapeutique par exemple mais aussi pour toute autre chose

    pour moi l'hypnose ne sera jamais en elle même thérapeutique car cela dépend avant tout de la formation thérapeutique que le thérapeute possède et pratique parallèlement à la pratique de l'hypnose

    sinon n'importe qui peut se dire faire thérapie dès qu'il ouvre la bouche pour dire trois maux.

    et là je préfère fermer la mienne et vous laisser à vos croyances.

    :!:


    PS : Il est très difficile d'être "objectif" en psychothérapie car le facteur affectif, personnel est prépondérant et donc opérateur dépendant et psycho-patient dépendant et les études statistiques d'efficacité sont facilement biaisées par les impressions subjectives affectives.

    C'est également difficile dans les essais thérapeutiques classiques controlés car un biais est toujours à craindre et parfois difficile à repérer.

    Il est donc nécessaire d'avoir une formation sur les essais thérapeutiques et les évaluations des thérapies car c'est bien une science et pas de la rêvasserie fantaisiste ou du discours philosophique.
     
  17. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Oulala, c'est reparti dans l'hypnose de spectacle...
    Un peu de bon sens quand même, le patient vient pour une thérapie, et je ne vois pas en quoi votre exemple Katia va le rassurer...

    Nouveau patient ce matin... nickel, je lui demandé ce qu'il connaissait de l'hypnose, a priori pas grand chose, c'est une amie à lui qui lui a conseillé, petit test classique d'hypnotisabilité et travail. Derniers mots de mon patient, je me sens à l'aise avec vous. et je ne suis pas montée sur son ventre... :lol:

    Il faut dire que les patients que je reçois, ce n'est pas pour jouer, mais avec des schémas erronés et des pathologies lourdes (traumas conséquents)

    Sur ce je pense que vous ne connaissez pas la thérapie du rêve éveillé, je connais un thérapeute connu dans ce milieu qui ne pratique que comme ça, et pourtant c'est un Ericksonien, Pnliste de formation...

    Amusez vous bien !
     
  18. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Amusement et thérapie sont-ils forcément incompatibles? Bandler dit que rire de son problème, s'en amuser c'est déjà s'en guérir.

    D'un point de vue neurologique, on sait qu'une activité qui demande une pleine attention permet un meilleur câblage et un renforcement accru des réseaux de neurones, l'amusement remplit très bien cette fonction. Une thérapie ce ne sont pas que des larmes et de la souffrance, le thérapeute inventif et adaptable saura ne pas se fermer à cet angle thérapeutique. A méditer.
    :wink:
     
  19. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Le patient est sérieusement ancré dans ses problèmes sérieux, alors il veut un thérapeute sérieux qui l'aidera à etre encore plus sérieusement dans ses problèmes déjà très sérieux.

    Ah si seulement l'humain savait rire de lui même, il trouverait ça tellement pas sérieux de rester si sérieusement dans ses problèmes.

    Et il y a quoi d'autres que les problèmes ?
     
  20. EPHEMERE

    EPHEMERE Invité

    Je trouve certaines réflexions très amateuristes... :?

    Et rassurez vous, mes patients repartent avec le sourire, et parfois on plaisante en séance.
     
  21. mindy

    mindy Membre

    Inscrit:
    23 Août 2009
    Messages:
    571
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Voyez Ephémère vous avez bc de difficultés à rire de vous et bc vous parlent de votre résistance féroce au changement, qui sait il y aurait p-e bien un lien moins "amateuriste' que vous le suggérez. :wink:
     
  22. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonjour,


    Sur ce topic nous sommes dans la réflexion et non dans la défense de nos croyances !



    Surderien, si nous prenons l'exemple d'un médecin cardiologue qui pratique l'hypnose. Que pourrait-il obtenir comme résultat par hypnose qu'un hypnotiseur non médecin ne puisse obtenir ?

    Merci.
     
  23. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Réussir à pratiquer la cardiologie sur un patient qui la refuse totalement...


    L'hypnose reviendrait alors à manipuler les gens afin de pouvoir pratiquer sur eux ce qu'on veut pratiquer mais qu'ils refuseraient absolument sans hypnose ?

    D'où la nécessité d'une excellence médicale éthique et scientifique si l'on a la capacité de réussir à faire avaler n'importe quelle pilule à un malade...

    8)
    .
     
  24. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonjour Surderien,

    Réfléchissons un peu sur ce que tu viens d'écrire.


    Dans cet exemple la partie hypnose peut-être pratiquée par un hypnotiseur non médecin, afin que le patient accepte de suivre le traitement de son cardiologue.


    Argument qui ne peut donc pas être retenu.






    D'après ton affirmation, il n'est nul besoin d'un hypnotiseur mais d'un bon manipulateur. De plus, ton affirmation induit qu'une personne sous hypnose serait plus facilement manipulable. Ce qui suggère que l'hypnotisé est une marionnette dans les mains de l'hypnotiseur. Cette idée que l'hypnotisé est une marionnette dans les mains de l'hypnotiseur est vieille comme l'hypnose. Dans les débuts de l'hypnose, certains ont même voulu la faire interdire sous ce prétexte. D'autres ont voulu la réserver aux seuls médecins pour d'autres prétextes. Il me semble, qu'aujourd'hui l'idée que l'hypnotisé est une marionnette dans les mains de l'hypnotiseur est largement dépassée. Il ne reste plus que les sectes qui affirment cela. Même les hypnotiseurs de spectacle qui pour la beauté du spectacle devraient insinuer cela, ne le font plus. Ces derniers ne le font plus, non pas pour démystifier l'hypnose. Le spectacle n'ayant pas pour but de démystifier, mais tout au contraire, de faire rêver les spectateurs. Non, ils font cela pour se rassurer, et surtout de se déculpabiliser auprès du public et de l'organisateur, si échec il y a.


    Argument qui ne correspond pas à la question initiale.
    Evitons de nous écarter du sujet.






    Si, effectivement des personnes avaient la capacité de réussir à faire avaler n'importe quelle pilule, je serais et je pense nous serions tous d'accord.


    Là aussi, nous débordons du cadre de la question, car il faudrait qu'il y est une relation forte entre l'hypnose et cette capacité. De plus ta phrase est au conditionnel. Avec des "si", on pourrait refaire le monde.
     
  25. Anonymous

    Anonymous Invité

    Je partage ce point de vue, néanmoins si cela fait rêver les gens, tant mieux puisqu'ils payent pour ça. :
     
  26. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    un scalpel est il en soi "thérapeutique"?
    ->non, c'est un outil. C'est son utilisation qui peut lui conférer temporairement une utilisation thérapeutique.
    PAreil pour l'hypnose... sauf que les mécanismes d'autoguérison de l'esprit de la personne peuvent ou pas s'activer à bon escient ou pas...
     
  27. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    L'hypnose est un outil qui permet d'augmenter les performances de son fonctionnement cérébral

    Un étudiant en cours de formation accélèrera ses capacités cognitives.

    Un praticien formé à la thérapie accélèrera ses capacités thérapeutiques.

    C'est par ce mécanisme que l'hypnose peut largement aider à la thérapie.

    8)



    Mais l'hypnose accélère aussi l'imagination...

    :!:
     
  28. Anonymous

    Anonymous Invité

    :cry:
    Je partage totalement ce message et surtout votre dernière ligne, mais pour cela il faut s'entraîner un peu ou avoir un bon formateur!
     
  29. Marc1963

    Marc1963 Membre

    Inscrit:
    2 Juin 2011
    Messages:
    439
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    1530
    Bonsoir Surderien,

    Pourrais-tu être un peu plus précis, en indiquant de quelle manière la personne qui pratique l'hypnose et est en plus formé à la thérapie, serait plus efficace que la personne pratiquant l'hypnose, pour accélérer les capacités cognitives d'un hypnotisé ?


    Merci.
     
  30. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Bonjour Marc

    Y a-t-il une différence entre un cardiologue amoureux et un hypno amoureux ?

    je pense que c'est là que se situe l'intensité de l'hypnose : le professionnel amoureux (de son travail) toute son efficacité est bien là.

    S'il était formé plus spécifiquement à l'hypnose saurait-il que ce savoir de le savoir ne changerait pas vraiment cette efficacité qu'il a déjà :

    amoureux, serait-il plus amoureux de savoir qu'il est vraiment très amoureux ?
    .
     
Chargement...