L'hypnose peut-elle suprimer des souvenirs ou des infos?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Morgwen, 3 Juillet 2010.

  1. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Bonjour.

    J'aimerais savoir s'il est possible, par le biais d'une technique d'hypnose quelconque, de supprimer un souvenir chez un patient. Je ne parle pas du souvenir d'une expérience traumatisante, comme un viol ou un incendie, ce qui ne serait sûrement pas la meilleure façon de traiter les problèmes consécutifs aux traumatisme. Je parle de supprimer le souvenir d'informations ayant donné lieu à des préoccupations existentielles qu'il m'apparaît impossible de régler autrement.

    Je ne veut pas parler de mes problèmes actuels mais je vous donne un autre exemple vécu: à la fin de l'adolescence, je suis tombée dans une profonde dépression, à la suite d'un documentaire sur les vies antérieures parce que j'étais terrifiée à l'idée que tout cela soit vrai (je désirait et désire toujours, une vie après la mort, pas me réincarner éternellement). J'avais parfois peur d'être la réincarnation d'une de mes cousines, morte quelques semaines avant ma conception...

    Aurait-il été possible de me faire oublier, non pas le documentaire en tant que tel mais juste les quelques petits détails qui me donnaient l'impression que les expériences relatées étaient plausibles. J'ai oublié les détails en questions, de façon naturelle, mais ça ne m'en prenait pas beaucoup à l'époque. Par exemple, j'ignorais l'origine physiologique des impressions de déjà-vu, que beaucoup considèrent comme étant des "preuves" de réincarnation.

    Certains hypnologues malhonnêtes réussissent bien à créer de toute pièce de faux souvenirs pour convaincre leurs patients qu'il ont été des personnages célèbres dans une vie antérieure (on serait sûrement surpris de connaître la quantité de femmes ayant supposément été Cléopâtre! :shock: ) Ça ne devrait pas être si compliqué de supprimer de petites informations "nuisibles".

    Ce n'est pas comme une phobie. Si un hypnologue ou un psy peut finir par convaincre un patient arachnophobe que la plupart des araignées ne sont pas dangereuses, en revanche il ne peut pas prouver à un patient que la réincarnation n'existe pas. Pour une personne comme moi qui prend toujours ses peurs pour des réalités, tant qu'on ne m'a pas prouvée par A+B que je n'ai pas de raison de m'en faire, les thérapies ne servent absolument à rien.

    Ce n'est pas possible de m'hypnotiser pour que je ne pense jamais à ce qui me préoccupe car ça ne règle pas le problème et il est inévitable que j'y pense. Dans le cas de la réincarnation, liée à la mort, tout pouvait m'y faire penser: une personne centenaire, un squelette en plastique, entendre un chanteur décédé à la radio, etc.


    Morgwen
     
  2. Métaphore

    Métaphore Invité

    Que de croyances Morgwen... :roll:

    L'hypnose n'efface pas les souvenirs, les techniques hypnotiques supprime l'affect, l'émotion douloureuse liée à telle ou telle situation vécue comme conflictuelle ou traumatique.

    Cela veut dire qu'ensuite vous pourrez revivre en souvenir la même situation, mais l'émotion liée ne vous perturbera plus, c'est ça le travail hypnotique, c'est relié aux émotions perturbatrices qui restent bloqués dans le cerveau droit.


    :arrow: Certains hypnologues malhonnêtes réussissent bien à créer de toute pièce de faux souvenirs pour convaincre leurs patients qu'il ont été des personnages célèbres dans une vie antérieure.


    Heu... là on est dans la croyance et non dans du travail thérapeutique, les hypnologues même malhonnêtes ne peuvent créer de faux souvenirs...

    Je crois que vous devriez commencer par lire des bouquins sur l'hypnose, il y a en a de très bons...ou lire mes interventions sur le forum... :lol:
     
  3. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Hello,

    A mon avis, la vision de ce reportage est pour vous une expérience traumatisante, comme pour d'autre une agression, et je pense que, comme vous le dites, "supprimer ce souvenir" ne serait surement pas la meilleur façon de traiter ce problème.

    Je connaissais qqn qui avait été traumatisé par un film d'Hitchcock, un passage où une personne était enterrée vivante, le problème a été résolu par les techniques utilisées pour les agressions.

    a+
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    bah,

    tout le monde te diras ic, cela n 'est pas possible car éthiquement ça pose problème.

    mais pas seulement, ici on fait tout pour rendre l'hypnose intéressante,

    donc on te diras ici que hypnotiser sans le consentement de la personne est impossible,
    qu'il est impossible que l'on te force a faire quelque chose que tu ne veux pas faire,
    ou changer ta version de voir ou les choses, ext.
    on te diras même que ici que c'est impossible sans un minimum de confiance

    donc pour ta question la réponse est simple :
    une des bases de l'hypnose est l'amnésie !
    certes c'est quasi impossible en transe légère (ériksonienne)
    ( que que pratique 95 pour cents des praticiens ici )

    il ne faut pas être parano non plus mais c'est faisable
    reste que en général c'est pas durable éternellement
     
  5. Métaphore

    Métaphore Invité

    Complètement faux, l'amnésie est loin d'être utilisée de façon systématique je dirais même qu'à titre exceptionnel, et cela n'a que très peu d'intérêt sauf dans certains cas et c'est donc loin d'être une des bases de l'hypnose :? .
     
  6. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    mais mais mais,

    je ne dit pas que que cela présente de l'intérêt pour l'hypnose que vous pratiquer.

    je dit juste que c'est possible et même tout a fait faisable,

    Morgwen : ta demande est tout a fait légitime et me semble éthiquement défendable

    il te faut simplement t'adresser a quelun qui applique d' autres formes d'hypnose savoi un psychiatre pratiquant l'hypnose clinique par exemple
    tu a de la chance, car justement dans ton pays il semble y en avoir un peu plus que en europe ou presque tout ce qui est hypno est hypno- humaniste, hypno-ériksonie ou alors hypno-moderne.

    Tous ces mouvements, sont défendu ici mais ne représentent que une toute petite partie de l'hypnose ...
     
  7. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Merci tout le monde pour les réponses. Mon problème, comme avec la peur des réincarnations, c'est que la supression des émotions négatives liées à des "informations" ne change rien au fait que ces dernières sont encore enregistrées dans mon cerveau.

    Quand j'étais adolescente, personne ne pouvait me prouver que la réincarnation n'existait pas (et personne ne le pourrait davantage maintenant). Ce n'est qu'après plusieurs mois de cogitation intense, accompagnées de beaucoup de souffrance, que j'en suis arrivée, à la conclusion qu'un système de réincarnation sans fin serait absurde.

    Je sais que ce que je demande peut ne pas être totalement éthique du point de vue du thérapeute mais je ne vois pas d'autre solution. Je n'éprouve aucune peur à l'idée de sombrer dans une transe profonde, même de perdre momentanément contact avec la réalité (il est vrai que l'hypnose éricksonienne n'est pas la plus indiquée pour cela).

    Je n'ai pas peur qu'on me fasse faire des choses que je n'approuve pas, après tout, la vie n'est pas un dessin animé et les hypnologues n'ont pas de pouvoirs spéciaux.

    J'ai l'impression de vivre depuis l'enfance dans un état de lucidité effoyable. Je ne consomme ni drogue ni alcool ni médicament ni jeu ni quoi que ce soit pour m'étourdir. Quand je souffre c'est toujours à froid et c'est terrifiant. Je suis fatiguée. Mon cerveau est comme un hamster hyperactif qui court sans arrêt dans sa roulette de métal (j'ai un TDA, ça n'aide vraiment pas).

    Au fait, Métaphore, quand je parle de faux souvenir, c'est que j'avais entendu parler de cas de personnes dont les souvenirs avaient été altérés par un hypnologue qui les avait persuadées qu'elles avaient subis des sévices sexuels dans l'enfance alors que ce n'était pas le cas. Je n'ai pas de cas précis en tête, sont-ils tous faux?


    Morgwen
     
  8. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Jean,

    Ce n'est pas une question d'éthique, c'est une question d'efficacité à moyen et long terme, si on lui fait une bonne transe pour ranger ce reportage aux oubliettes, il a de bonnes chances de continuer à la perturber inconsciemment.

    Après bien sur que sa demande est légitime, comme toutes les demandes de personne en souffrance qui demandent de l'aide.

    On peut effectivement faire de l'amnésie mais les cas où c'est utile son assez rare (par exemple pour éviter que le conscient analyse trop et rationalise trop une séance).

    Morgwen,

    Pour info, les réincarnations ne sont pas sans fin, après il y a le nirvana.

    L'oubli de ces infos, à mon avis, ne fera rien pour vous. Ce que je pense c'est que ces infos ne font que cristalliser votre peur de vivre et de mourir.

    a+
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    c'est bien mon avis cofinas

    cela me semble pas une chose durable, toutefois j'y vois quelques applications pratiques...

    notamment dans les cas ou un être humain sert de monnaie
    (captivité et tentatives reprogramation, sevices )
    (stress traumatique sur de longue période)

    car car pose deux probs. des difficultés qui semble insurmontables et la contamination a l'entourage
    en fait il faut réapprendre a vivre

    "oublier" quelques temps, le temps de surmonter, le temps de trouver les ressources

    être mieux quand les souvenir reviennent...

    ok, pour les analytiques, mais même dans ce cas, beaucoup refusent
    et préfère attendre une confiance pleine et entière avec le sujet.
    ( ce qui n'est pas forcément faux )

    alors que des mecs comme moi, se casse la tête les jours suivants... :lol:
     
  10. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    SVP, je ne veux pas me lancer dans un débat sur les croyances d'après-vie. :wink:

    Prenons le problème autrement: est-il possible, par le biais de l'hypnose, de convaincre une personne que son inquiétude n'est pas fondée, (à condition bien sûr que les séances visent à régler plusieurs problématiques)?

    Attention, comme je l'ai dit, c'est différent d'une phobie. Un arachnophobe sait, au fond de lui, que les araignées ne sont pas dangereuses. C'est prouvable scientifiquement, son côté rationnel le sait mais sa peur échappe à son contrôle.

    Je n'aurais pas pu, à 17 ans, sortir d'une séance persuadée qu'il n'y a pas de réincarnation si la raison pour laquelle j'ai consulté était justement ma peur de la réincarnation, parce qu'il aurait été impossible de me prouver que ma peur n'était pas justifiée.

    Aurait-il été possible de me convaincre que les témoignages du documentaire n'avaient aucune crédibilité, sans que je me souvienne ensuite que cette induction répondait à une demande de ma part? Je sais, il y a toujours un élément à oublier...

    Comme j'ai plusieurs peurs et obsessions à régler, cela ne pose vraiment aucun problème que j'en oublie une! Je sens que je vais arriver dans le cabinet du psy-hypnologue avec une liste de 3 mètres de long! Il faudrait simplement, si c'est toutefois possible, une transe suffisamment profonde pour que je ne me souvienne pas de ce bout là.

    J'ai une telle soif de vivre. De nature, j'ai toujours été facilement portée vers le bonheur. Je dirais même que c'était traditionnellement mon état "par défaut", jusqu'à mes 17 ans. Je ne suis aucunement suicidaire mais je suis fatiguée de souffrir. Je veux juste redevenir comme j'étais avant. J'ai l'impression de n'avoir jamais été "saine" émotionnellement depuis que je suis adulte (je suis dans la trentaine). Les médicaments ne ferons pas de miracles et, sans vouloir idéaliser l'hypnose, je veux vraiment explorer cette possibilité.

    Morgwen
     
  11. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    si tu pense que un travail hypnotique serais peut-être une bonne solution
    ma fois pourquois pas, le mieux est d en discuter avec un praticien...
    pourquoi ne pas lui dire ce que tu nous dit ici

    il auras peut-être une tout autre idée mai en fait on peu pas savoir si on tente pas le coup

    quand dit tu ?
     
  12. corfinas

    corfinas Membre

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Messages:
    1109
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2180
    Localité:
    Lyon
    Re hello Morgwen,

    Je ne sais pas si j'ai bien compris, voulez vous dire que rationnellement il est normal d'être effrayé par l'idée de la réincarnation et que vous cherchez un hypno pour vous amener sur un terrain non rationnel où là vous aurez oublié cette peur ?

    En tout cas je crois que l'hypnose pourrai vous aider à vivre, que rêvez vous de faire dans la vie ? de quoi avez vous soif ? comment ça serai ? que perdiez vous à le faire ? quels sont les obstacles ?

    a+
     
  13. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    2058
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    3580
    Localité:
    là bas,
    joli, merci pour la leçon

    désolé je suis un peu nul...
     
  14. Métaphore

    Métaphore Invité

    Morgwen,

    Effectivement l'hypnose pourrait vous aider, et comme vous le demande Corfinas: que rêvez vous de faire dans la vie ? de quoi avez vous soif ? comment ça serai ? que perdiez vous à le faire ? quels sont les obstacles ?

    Que sait-il passé vers l'âge de 17 ans dans votre vie ?


    J'ai remarqué que vous dites : si les hypnologues pouvaient me "convaincre", le thérapeute n'a pas à "convaincre" le patient, ce n'est pas ça la thérapie. La thérapie c'est un travail avec l'inconscient, le thérapeute a différents outils nécessaire pour communiquer avec l'inconscient du patient et l'amener à un recadrage de ses distorsions cognitives, donc rien à voir avec votre terme de "convaincre".

    Au fait, Métaphore, quand je parle de faux souvenir, c'est que j'avais entendu parler de cas de personnes dont les souvenirs avaient été altérés par un hypnologue qui les avait persuadées qu'elles avaient subis des sévices sexuels dans l'enfance alors que ce n'était pas le cas. Je n'ai pas de cas précis en tête, sont-ils tous faux?

    Je n'ai jamais entendu ça... il faut faire attention à tout ce que vous dises les autres, à ce que vous voyez à la télé ou entendez, beaucoup de gens fabulent, c'est bien connu...
     
  15. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Je n'ai plus 17 ans. Maintenant j'ai la conviction qu'il y a une vie après la mort et, au pire, si la réincarnation est possible, il m'apparaît plus logique de croire que c'est sur une base volontaire.

    Je ne sais pas jusqu'à quel point les croyances des autres peuvent être rationnelles ou non mais maintenant, je n'appuie plus mes convictions sur un système de croyance puisque tout dans ma personnalité me pousse à douter de tout.

    Je m'appuie desormais sur les expérience de mort imminente ayant eu lieu en milieu médical et concernant des personne branchées sur des appareils et dont les signes vitaux étaient contrôlés et qui n'étaient pas en mesure d'enregistrer des souvenir et de percevoir quoi que ce soit durant leur "mort" ou encore des aveugles de naissance qui ont témoigné de ce qu'ils ont vu.

    De mon point de vue, c'est donc tout à fait rationnel. J'avais donné l'exemple comme exemple ma peur de la réincarnation vécue à 17 ans parce que je n'ai pas envie de parler de mes problèmes actuels. J'ai bien une obsession de la mort, entre autre problèmes, mais c'est beaucoup plus compliqué que cela.

    Il n'y a pas eu d'élément déclencheur particulier dans ma vie à 17 ans, sinon que j'ai tourné le dos pour de bon à la religion catholique. Ce n'est que lorsque les béquilles tombe qu'on se rend compte qu'on n'avait aucun tonus dans les jambes!

    Je constate simpement que, depuis cette dépression, toute ma vie n'est qu'une succession de période neutres entrecoupées de périodes plus sombres passée à lutter pour reprendre le contrôle de mes pensées, sans succès bien sûr. Des périodes heureuses bien sûr mais elles se font plus rares depuis un an. Bien sûr, je me tracassais facilement avant mes 17 ans avant mais c'était contrôlable.

    Je crois que je pourrait avoir un Trouble obsessionnel de rumination car je corresponds au profil. J'ai juste envie de vivre normalement, sans avoir l'impression de traîner ma cage avec moi. Je suis une personne qui s'émerveille très facilement de tout mais je sais depuis longtemps que les trucs "normaux" pour me changer les idées ne fonctionnent pas avec moi lorsqu'une pensée désagréable m'assaille.

    Quand je problème est d'ordre neurologique, la pensée positive n'y peut pas grand chose. À 17 ans, je lisais 10 romans par semaine et pouvait écouter 12 heures de télé par jour sans jamais cessé de penser à la réincarnation! C'est épuisant!

    Je ne manquerai pas de raconter tout ça (ce n'est qu'un petit échantillon!) à mon futur psy. Je risque d'être le cas le plus complexe qu'il ait eu depuis longtemps!


    Merci de votre écoute!


    Morgwen
     
  16. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    631
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Bonjour Morgwen

    je suis tombée dans une profonde dépression, à la suite d'un documentaire sur les vies antérieures parce que j'étais terrifiée à l'idée que tout cela soit vrai


    Moi je vous aurais proposé de travailler sur la construction mentale qui a fait que vous êtes entrée dans ette certitude que cela était vrai

    Travailler par hypnose sur le processus de comment on se construit des croyances et comment on peut prendre conscience du processus

    qui nous piège dans ces croyances inadaptées


    Aprés vous avez continué de construire

    Vous avez lu beaucoup de livres à cette époque là ?

    Vous auraient ils mal orientés ?


    Maintenant, sans forcément oublier " l'idée" initiale "bloquante" vous pourrez par l'hypnose vous rendre compte comment inventer, construire,

    vous construire, comme vous le souhaitez au mieux




    8)
     
  17. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Au fait, j'aimerais également avoir votre avis sur le subliminal. J'aimerais savoir si des messages subliminaux visuels générés sur ordinateur en raison de plusieurs heures chaque jour peuvent être d'une quelconque utilité, seuls ou associés à un autre traitement, pour contribuer à régler des problèmes de dépression, phobie, obsessions, etc.

    Il y a quelques temps, je me suis téléchargé le logiciel gratuit Subliminal Blaster (*** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***). Il y a des phrases préenregistrées classées par catégories (en anglais) mais on peut créer nos propres catégories. Je prends bien soins de ne mettre que des phrases positives (par exemple j'écris "Je suis calme" plutôt que "Je ne suis plus stressée").

    On peut contrôler la couleur, la taille et le rythme des phrases, de même que l'endroit où le message apparaît sur l'écran. Je travaille à la maison donc je passe de nombreuses heures chaque jour devant mon écran et je peux régler le SB sur "Unlimited" pour qu'il ne s'arrête pas tant que je ne le décide pas.

    Je sais que des années d'autodénigrement, par exemple, peuvent "programmer" d'une certaine façon le cerveau humain et plutôt négativement. Si on peut le faire avec des phrases négatives peut-on le faire avec des phrases positives?

    Morgwen
     
  18. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    @surderien

    Je n'avais pas remarqué votre message. Les livres que je lisais de façon compulsive à 17 ans n'étaient que des romans et ne visaient qu'à me changer les idées, sans succès aucun, d'ailleurs. À part "La vie après la vie", je n'avais lu aucun autre livre portant sur la mort.

    Je suis plutôt rationnelle mais ce n'est pas pour ça que je vais me mettre à croire qu'il n'y a rien après la mort. Je n'ai pas de croyance. Au mieux, j'ai des certitude basées sur des preuves, au pire j'ai des certitudes basées sur ce qui est le plus vraissemblable.

    Je ne veux pas m'inventer de nouvelle certitudes plus adaptées, je veux simplement pouvoir tranquiliser mon esprit avec les infos que j'ai et qui rassureraient une personne "normale". C'est le propre des "Toqués" d'être parasités par des doutes perpétuels, des "si" ou des "oui mais"...


    Morgwen
     
  19. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    631
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    les infos que j'ai et qui rassureraient une personne "normale"


    où avez vous trouvé ces informations pour rassurer une personne normale ?

    Avez vous besoin d'être rassurée d'être une personne normale ?

    Qu'est-ce qu'une personne "normale" ?

    Qu"est-ce qu'une personne "anormale" ?

    Qu"est ce qui différentie les personnes "normales" des personnes "anormales" ?

    :roll:


    oui on est mitraillé de message subluminal sur internet, et c'est ce qui caractérise la cyber addiction lorsque l'ordinateur mental se fait prendre au piège...

    par manque de discernement hypnotique...

    8)
     
  20. Métaphore

    Métaphore Invité

    Morgwen, si vous pouviez répondre aux questions de Surderien, cela permettrait de mieux vous comprendre...

    :arrow: Je ne veux pas m'inventer de nouvelle certitudes plus adaptées, je veux simplement pouvoir tranquiliser mon esprit avec les infos que j'ai et qui rassureraient une personne "normale".

    Et qu'est ce qui pourrait tranquilliser votre esprit ? y avez vous réfléchi ?

    Et si votre façon de fonctionner ressemblait un peu à votre avatar, emprisonnée dans un ressort qui n'arrête pas de descendre sans contrôle sans jamais pouvoir remonter... et si vous pouviez arrêter le système juste en posant le regard un instant sur ce ressort et vous imaginant qu'il serait facile de le stopper...car l'esprit est flexible comme ce ressort, et on peut lui faire changer d'orientation, pensez-y... c'est possible.

    :arrow: Je ne manquerai pas de raconter tout ça (ce n'est qu'un petit échantillon!) à mon futur psy. Je risque d'être le cas le plus complexe qu'il ait eu depuis longtemps!

    Pourquoi avez vous attendu pour consulter car a priori cette situation ne date pas d'hier ?... votre complexité n'est que votre représentation de vous même,pour un bon psychothérapeute, je ne pense pas que vous soyez un cas exceptionnel, vous êtes un "être" exceptionnel, comme chacun de nous, mais pas un "cas"...

    Avez vous pris connaissance des divers posts de ce forum ?
     
  21. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Il n'y a pas de personnalité "anormale", il y a des corps anormaux. Dans mon cas, par personne "anormale", j'entends une personne souffrant de troubles neurologiques. Un TOC est une anomalie d'origine génétique, mes parents en sont d'ailleurs tout deux affectés à un moindre degré. Je serais toujours comme ça, tout comme j'aurais toujours un TDA, serai toujours blanche et de sexe féminin. On ne peut pas changer ses gènes, le mieux qu'on puisse faire c'est atténuer les symptômes de nos anomalies lorsque c'est possible.

    Une personne ne souffrant pas d'un TOC de rumination mais éprouvant une peur de la mort serait probablement rassurée une fois qu'elle aurait pris connaissance des EMI vécue par des personnes mortes cliniquement suggèrant que la vie continue après la mort.

    À 18 ans, j'avais finis par être rassurée et mes engoisses là-dessus se sont calmé durant des années, même si j'ai continué à être dépressive pour toutes sortes de raisons par période. Je ne veux pas m'étendre sur mes peurs actuelles mais je n'ai pas recommencé à avoir peur du néant post-mortem. La mort m'obsède cependant encore et j'en ai toujours aussi peur. Ce n'est pas mon seul problème et l'ensemble est très dur à gérer.

    À part la dépression, j'ai toujours été sous-diagnostiquée. Je viens d'une famille plutôt dysfonctionnelle et je n'ai jamais reçu l'aide dont j'avais besoins quand j'étais jeune. On croit toujours qu'il s'agit de mauvaise volonté et qu'une fille qui a "tout pour être heureuse" (tu parles!) devrait l'être mais ça ne fonctionne pas comme ça.

    Cela fait à peine quelques mois que j'ai réalisé que j'avais probablement un TOC de rumination, avant je croyais que si on n'avais pas de tic ou de manie physique, c'était qu'on avait été épargné. Un TOC de rumination, je ne savais même pas ce que c'était avant. Un "toqué", surtout s'il a un TDA a le cerveau exactement comme le "slinky" de mon avatar, en mouvement perpétuel.

    Je suis fatiguée de parler de moi. Ce n'est pas mon genre de me confier sur le web. Je suis une personne très pudique. Je voulais juste en connaître un peu plus sur les possibilités et les limites de l'hypnose. Maintenant j'aimerais savoir si les messages subliminaux peuvent m'aider, comme je l'ai mentionné dans mon plus récent message ou si c'est une perte de temps.


    Morgwen
     
  22. Métaphore

    Métaphore Invité

  23. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Merci pour le lien, Métaphore.


    Morgwen
     
  24. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Le choix est malheureusement plutôt limité au Québec... Enfin...
     
  25. Métaphore

    Métaphore Invité

  26. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
  27. Métaphore

    Métaphore Invité

    Je voulais vous dire quand même quand vous dites :

    :arrow: Un TOC est une anomalie d'origine génétique, mes parents en sont d'ailleurs tout deux affectés à un moindre degré. Je serais toujours comme ça, tout comme j'aurais toujours un TDA, serai toujours blanche et de sexe féminin. On ne peut pas changer ses gènes, le mieux qu'on puisse faire c'est atténuer les symptômes de nos anomalies lorsque c'est possible.

    Toutes ces troubles ne sont pas génétiques, ils sont seulement ce que vous "pensez"... le TOC ne se trouve pas dans les gênes... les maladies dites "psychologiques" sont des programmes erronés installés souvent à l'enfance. Le fait de dire que vos parents ont ces troubles et donc vous devez les avoir obligatoirement n'est que pure croyance. Vous avez certainement grandi dans un environnement qui n'était pas propice à l'épanouissement d'un enfant avec des parents eux mêmes coincés dans des croyances, et c'est comme ça que le "gêne" se transmet, par la "croyance"= "conditionnement" mais en rien génétique.

    Ce que vous décrivez est une forme de troubles transgénérationnels, une croyance qui se perpétue dans la famille de génération en génération... si vous êtes persuadée que rien ne pourra vous changer, alors rien ne pourra vous changer, car cette information vous la croyez réelle, et cela est rassurant de croire que cela est réel même si on en souffre...

    Complexe mais pas irréversible...mais la perte de croyances fait perdre des repères, mais on doit passer par une phase de transition perturbante si on veut se reprogrammer d'une manière positive.

    Vous n'avez pas besoin de vivre une NDE pour savoir ce qui se passe après, vivre une expérience fortifiante et grandissante est loin de passer par là.

    Ce qui vous faudrait c'est une approche transpersonnelle, ou bio énergétique, ou psycho corporelle, tous ces termes reviennent quasiment au même...

    Prenez soin de vous.
     
  28. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Je suis désolée mais nos avis divergent sur les TOC. Je n'ai pas de formation en neurologie mais le sujet m'intéresse beaucoup et je lis tout ce que je peux trouver sur les différents troubles.

    Même avant de réaliser que j'en souffrait, je m'informais sur les TOC. Je ne crois pas que tout s'explique par la biologie car il est clair que des facteurs environnementaux entrent en ligne de compte mais la science reconnaît de plus en plus l'influence des neurotransmetteurs, des traumatismes physiques, etc.

    On a longtemps cru que le TDA, l'autisme et même le béguément étaient des problèmes de l'esprit mais on ne le pense plus. Même l'anorexie aurait une composante biochimique. Les plus grandes découvertes sur le fonctionnement du cerveau sont très récentes, on parle des années 90. Il y a encore beaucoup de mythes à briser.

    Voici un document intéressant:

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  29. Métaphore

    Métaphore Invité

    Dites moi vous avez envie de changer ? ou de continuer à garder vos symptômes en cherchant ce qui pourrait continuer à confirmer vos croyances ?... :roll:

    Cela vous ferait-il si peur de penser que tout cela ne sont que vos propres mécanismes de défense qui vous pousse à croire ce que vous croyez être vrai...

    Vous savez qu'un niveau de lecture est très différent suivant celui lis ?..si vous avez la phobie des serpents, et que vous apprenez qu'un de vos amis ou qqu'un de votre famille est mort d'un empoisement d'un venin, celui confirmera votre peur des serpents, et tout cela fonctionne d'après des croyances, comme par exemple penser que l'on mourra d'un cancer car nombre de personnes de notre famille sont mortes d'un cancer...etc...

    Tout dépend qu'elle orientation vous souhaitez donner à votre vie, restez persuadée que personne ne peut vous guérir car vous l'avez lu ou entendu, ou vous prouvez que avez envie de vivre autrement, et que vous êtes capable de dépasser vos croyances ?...

    C'est à vous de voir...

    Connaissez vous le principe de la thérapie hypnotique ?
     
  30. Morgwen

    Morgwen Membre

    Inscrit:
    16 Juin 2010
    Messages:
    16
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Si j'avais la phobie des serpents, je saurais que ma peur est irrationnelle dans le cas des serpents non venimeux et non constrictors, puisqu'ils ne sont pas dangereux, et ce même si tout mes voisins étaient morts mordus par des serpents. La peur de la mort n'est pas irrationnelle en soit puisque tout le monde meure un jour ou l'autre. Ce qui n'est pas normal c'est de penser à la mort continuellement.

    Je n'ai pas envie de poursuivre cette conversation. Vous avez le droit de prêcher pour votre paroisse et croire ce que vous voulez sur le fonctionnement du cerveau et de l'esprit. Je demeure convaincue que l'hypnose et les autres thérapie, de même que des médicaments peuvent certes améliorer mon état mais aussi que je guériai jamais complètement puisque mes problèmes ont une composantes génétiques.

    On ne culpabiliserait pas une personne aveugle, sourde ou paralitique de son état. Je n'ai pas à me sentir responsable de l'entièreté de mon état puisque je n'ai aucun contrôle sur certains paramètres.

    Vous voudriez que j'adhère à vos propres croyances sans discussion et vous me reprochez de prendre mes connaissances sur la neurologie pour des croyances. Si ça ne vous ennuie pas, je préfère me fier sur les documentaires et les documents scientifiques que sur la parole d'une seule personne pour me faire une idée.

    Si vous voulez bien, j'aimerais tenter de me chenger les idées en quittant ce blogue.
     
Chargement...